Partagez | 
 

Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Ashitaka Pan
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Pan
♠ EMPLOI : Gardien de la Forêt
♠ GIF : Don't go.
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.   Sam 15 Avr 2017 - 15:54


   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat Daniel Radcliffe
Ashitaka Pan

   

   [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Carte d'Identité
PanMont Cyllène en Arcadie, dans la Grèce Ancienne, peut-être au alentour de -1000 avant Jésus-Christ~3000 ans d'âge réel, 25 d'apparence. Gardien Spirituel d'une forêt sur la frontière américano-mexicaine proche de Los AngelesCélibatairePansexuella musique traditionnelle ancienne ♦ la nature ♦ la Civilisation Asiatique en général ♦ les serpents ♦ les bijoux de perle ♦  ...que quelqu'un lui fasse découvrir le rock par pitié ♦ les animaux ♦ les cinéma en pleine air Extra-Terrestres (se fait passer pour un mutant si on lui demande, bien qu'il fasse plus exactement parti de la race des Olympians)

   
Caractère
Ashitaka est un être qui a évolué. D'un être avide des bienfaits de la vie et de son statut de Dieu qui lui donnait tous les droits, il est passé à un être plus sage, préférant la quiétude d'une forêt et à ses douceurs qu'à la folie technologique de l'évolution humaine. C'est une personne tout à fait neutre de tout, qui n'a pas encore vraiment choisi son camp, quand bien même il lui semble naturel que les êtres extra-ordinaires soient supérieurs sur les autres. Malgré tout, il a gardé un côté très hautain et même s'il est parfois pris par des accès de bienveillante envers les plus démunis, il n'en reste pas moins quelqu'un qui n'a pas vraiment grandi avec son temps. La technologie et l'informatique en général le perturbe et il estime que "c'était mieux avant". Il reste également d'un tempérament plutôt peureux avec l'évolution du monde, n'ayant pas appris à faire face au monde et à ses nouvelles préoccupations, il ne peut se défendre face à l'extérieur et se sait d'une grande fragilité face à tout ceci. Depuis qu'il a quitté la quiétude de l'Asie, et les époques passant, un caractère sage et doux a  laissé place à un être grognon et fier, aimant par dessus tous les beaux drapés des kimonos dont il a conservé quelques exemplaires, ainsi que les bijoux de perles.

Plutôt coquet, donc, il apprécie un style très païen, naturel mais tout en étant sophistiqué. Autant dire qu'il n'a pas tellement sa place dans la société actuelle, même si à ce niveau là, cela tient du radotage. Quand lui vient la stupide envie de se méler à la peuplade de Los Angeles, quelque soit le temps de l'année, il porte donc un de ses kimonos dont il ne porte que la longue jupe retenu par une corde de chanvre,  lui permettant ainsi de cacher ses sabots et ses jambes poilus. Pour son torse habituellement nu, il a volé une chemise blanche, et une nouvelle cape à capuche pour cacher ses cornes. Il ne passe pas tellement inaperçu, et de ce fait, évite de sortir durant les beaux jours. Un homme en capuchonné avec une longue jupe, durant un mois de juillet...comment dire. Comment voulez-vous faire tenir des sabots pareils dans des chaussures, quand bien même monsieur se serait décidé à porter des pantalons ? Quel pantalon serait d'ailleurs assez grand pour ses deux mètres cinquantes ?

Sa source la plus réconfortante de plaisir est la musique. Depuis toutes ses années, il ne s'est jamais séparé de la flûte qu'il sait aujourd'hui porter son nom. Les prières qui lui sont faites le doivent être en musique, ou tout du moins, en chanson, quand bien même il serait accapela. Il apprécie particulièrement grignoter des branchages pour s'occuper l'esprit, assis sur une très haute branche à surveiller son domaine, savourant la tranquillité de son actuel vie.  Il a beau être neutre, cela ne l'empêchera pas de se mettre en colère pour des raisons très précises. La première, si les règles de la nature ne sont pas respectées qu'il les a proclamés, et deuxièmement, si on le compare à l'apparence chrétienne de Satan. Bien que ceux-ci commencent à dater, il parle très bien les langues anciennes tels que le grecque, le latin et l'égyptien antique, dans leurs versions originales. Parmi les langages encore en cours, il parle couramment le chinois, l'indien et l'anglais. Pour finir sur les détails d'usage, il possède deux serpents albinos de compagnie, Castor et Pollux.

En dernier, nous pourrions évoquer ses rapports avec cette humanité qui a évolué trop vite à son goût et le fait que les moeurs évoluant, son apparence est depuis des siècles voué à être conspué et déprécié. Ce lent rejet qui le força à se cacher a certainement contribué à faire rechuter toute sa sagesse acquise dans un caractère désagréable. Il n'osera jamais l'avouer, mais le fait qu'il apprécie autant les cinémas noctunes en pleine air est très certainement car c'est les seuls moments où il peut s'abreuver de ce qui fait un peu l'humanité actuel ce qu'elle est, tout en ayant pas peur d'être vu. Les soirées d'halloween sont également des moments particuliers pour lui, où il sort tranquillement et où des petits humains viennent le complimenter pour son déguisement. S'il pouvait être accepter quotiennement dans cette nouvelle civilisation, abandonnerait-il sa fierté de dieu, cette volonté d'assouvir les faibles humains à la toute puissance des êtres extra-ordinaires ? Pour le moment, c'est un être scindé, et peu fiable pour quelque soit le camp proposé. Deviendra-t-il un soupirant du mouvement confrériste, aspirant à une puissance et à un pouvoir perdu depuis le crépuscule antique ? Ou alors rencontrera-t-il des êtres capables, à l'effigie de son ancien maître confusianiste, de lui ouvrir les yeux et de lui donner envie de protéger cette fragile humanité comme un joyaux ? Après tout, pour être vénérer comme un Dieu, il faut bien qu'il reste des êtres pour croire.  

   

Pouvoirs & capacités


Influer la Nature ❖  En tant que Gardien de la Forêt, il est évident que ses capacités à maîtriser celle-ci est la plus humble des encoches à mettre sur son CV. Cependant, il ne l'utilise assez peu, préférant laisser la Nature agir à son mieux. Son petit pêché mignon reste de dépêcher la croissance des bourgeons quand commence les premières lueurs du Printemps.

Manipulation Météorologique ❖ De même qu' encourager la Nature à grandir, c'est la moindre des choses pour un Gardien de la Forêt, savoir la protéger des éléments naturels est également important. Aussi, lorsque son caprice l'amène à accélérer les bourgeons, il est de son devoir de lui éviter le gel. Ce pouvoir lui permet donc de prévenir la venue de tels intempéries. C'est la seule utilisation commune qu'il en fait. Néanmoins, il lui est déjà arrivé, par pur gaminerie divine, d'abattre une tempête sur le village voisin quand ceux-ci ne lui faisaient pas assez plaisir dans leurs offrandes.

Empathie Animal ❖ En tant que Gardien de la Forêt, il n'y a pas que la flore qui ait besoin de son aide. La faune est également à ses soins, les aidant à procréer et à vivre en toute quiétude. Il sait que la chasse leur ait nécessaire, comme aux êtres humains. Il s'évertue donc à garder la croissance de chaque espèces telle que la Nature les souhaite. En parfaite harmonie. Sa présence a permit aux animaux habitant ici de s'élever dans un stade de conscience supérieur, aussi n'est-il pas rare que ceux-ci lui donnent des offrandes à leurs tours bien que très rudimentaires. C'est l'intention qui compte. Il peut donc se servir d'eux comme armée pour se défendre si jamais la Forêt est dérangé. Ceux-ci sont en effet bien moins ingrat et immensément plus loyaux que les êtres humains.

Informations annexes: Immortalité (peut cependant être blesser grièvement ou être tué, ne possède pas de super force ni de régénération naturelle et rapide, possède tout au plus une très grande agilité acquise par des siècles d'entraînement, mais il reste très mauvais au combat et fait un piètre défenseur de l'intégrité physique de quoi que ce soit). Il possède également, à moindre mesure, des compétences de contrôle mental, pouvant grâce à cela faire apparaître des illusions tels que faire croire à son interlocuteur qu'il possède une réelle apparence humain. Cela reste malheureusement très fatiguant à utiliser et ne fonctionne pas sur une foule, vaguement sur deux à trois personnes à la fois.



   Derrière le masque, y a qui ?
 
 
Prénom/pseudoHelvalia / AmolitaciaAge22 ansCode règlementICIPv, scénario, marvel ou inventéPersonnage marvel, promis, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]Comment as-tu atterri ici ?Une très longue histoire faite de rebondissements, d'évolution psychologique, de maturité et de désespoir.Fréquence de connexionTous les jours, parfois beaucoup trop – en tout cas jusqu'en Octobre, ça va, y'a de la marge hein ? /sbaff/
RemarquesTrèèèès beau design !

   




   Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises ? L'évacuation, le sacrifice de New York... De plus, Loki aurait été aperçu sur le champs de bataille, un retour serait-il à prévoir ?
   
Vivant donc reclu aux alentours de Los Angeles, il serait mentir qu'il n'y ait pas mis les pieds depuis quelques temps. Aussi les affaires courantes des humains lui est rapidement parvenu au coin de l'oreille. Il estime que cette époque est la plus dangereuse auquel il est eu à faire face. Si vous l'écoutiez, il ferait très sincèrement son vieux gâteux à dire qu'il n'y a plus de saisons et que tout le monde est devenu fou. C'est très probablement vrai. Oui, il est tout bonnement terrifié par tout ce qui se passe en ce moment et n'a pas tellement envie qu'on vienne lui chercher des poux dans sa quiétude en demi-teinte. Ah, mais la vie ne sera certainement pas aussi clémente que cela, peut-être décidera-t-elle même qu'il a vécu bien trop longtemps. Alors, approuver ou ne pas approuver, il n'a pas tellement son mot à dire. Quant au fait que le président soit Loki, il l'ignore parfaitement, mais s'il le savait, vous pouvez être sûr qu'il ferait ses bagages pour repartir à l'autre bout de la Terre. Pour ainsi dire, on pourrait presque imaginer que l'existence des extra-terrestres fait peur à Pan qui avait toujours songé faire parti de l'élite de la divinité terrestre. Si leur puissance a pu détruire la puissance capitale des Etats-Unis, que peut-on s'attendre de la suite ?


    Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, ou êtes-vous encore dans le camp des réfugiés à chercher un logement et/ou du travail ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés ?
   
Cette multitude de réfugiés revenant des événements atroces de la capital fit éclore de multitudes d'émotions en Pan. Il se remémora son propre exil et ne pouvait jeter la pierre sur ces pauvres humains et autres cachés en dessous. Durant les quelques mois qui suivirent cette exode, il passa beaucoup plus de temps que prévu auprès des humains, attifé de ses vêtements larges pour cacher ses jambes de bouc et ses cornes. Il améliora considérablement les récoltes pour nourrir au mieux les nouveaux venus. Ce n'était pas grand chose, mais c'était le minimum qu'il pouvait faire en secret pour aider sans être remarquer, à sa misérable petite échelle.


• Avez-vous participé à la tentative de reprise d'Asgard ? Si oui, quel est votre opinion dessus, comment vous en êtes vous sortis ? Si non, quel est votre avis sur les Asgardiens et leur présence ?
• Gouvernement, SHIELD, HYDRA : Avec l'alarme de mars, le SHIELD a perdu des agents, connu une fuite de prisonniers et suspecte des taupes entre ses murs... Quelle est votre place là dedans et qu'en pensez-vous ?
• Mutants : La Confrérie se regroupe et se restructure sans Magneto. On dit qu'elle a repris son recrutement actif, y compris au coeur du nouvel Institut et des infrastructures d'intégration des mutants à Los Angeles. De quel côté êtes vous ?

   
La venue d'envahisseur extra-terrestre a du être pour lui une aussi intense et étrange révélation que pour le plus commun des mortels. Autant dire qu'il n'apprécie pas tellement tout ce chamboulement et qu'il aimerait beaucoup que tout redevienne comme avant. Déjà que l'humanité n'avait jamais su correctement composer avec les personnes différentes d'eux, autant vous dire que l'arrivé d'un nouveau combattant dans l'arène n'allait pas du tout arranger les choses. Pan voit d'un très mauvais oeil toute cette agitation et ces nouveaux venus, il en a même peur. Quant à la Confrérie, c'était une longue histoire. Rien qu'avoir appris qu'il existait des êtres humains aux compétences extra-ordinaires l'avait amusé au delà du possible, mais il n'avait encore jamais osé s'approcher de ce genre de personnes, peut-être encore un peu trop proche des humains à son goût. Puis ils faisaient un tel bruit, de son époque, on savait que les personnes exceptionnels étaient tout simplement considéré comme des Dieux, et c'était ainsi que les choses devaient aller à son sens. Autant dire qu'il était donc entièrement pour les idéaux de la Confrérie. Il serait bon de lui en dire davantage sur le sujet, car de ses siècles d'existence, il ne voyait absolument pas le problème que les humains ne soient que des créatures bonnes à vénérer, comme des animaux de compagnie un petit peu envahissant et agaçant, mais qui restaient tout de même des êtres inférieurs.


   Votre histoire
   


Ce qui ma vie fut:

La Naissance: L'origine de Pan reste encore un mystère entier. En tout cas, pour ce qui est de l'identité de sa mère...car pour ce qui est de son père, il en est à peu près sûr: Zeus est derrière tout cela. Derrière qui il n'était pas au fond. Mais encore qu'entre ses dizaines de conquêtes plus ou moins consentantes, comment savoir exactement de qui il pouvait tenir cette démarche disgracieuse et ces imposantes cornes ? La plus probable des mères pouvait être Amalthée, la nymphe chèvre. La vie d'un Dieu grec reste ce que cela peut être, avec toute sa vacuité possible et dans tous les mots inimaginables pour décrire notre ignorance à ce sujet. Cependant, nous pouvons parler de sa vie en général, d'un naturel hédoniste. A la manière d'une adolescence flambant tout par les deux bouts, Pan était un être qui ne se souciait aucunement des conventions, et qui aimait les bonnes choses. En particulier les femmes, qu'il prenait plaisir à chacune pour leurs avantages physiques et a ne pas accepter de refus de leurs parts. Que dire à toutes ses malheureuses nymphes qui n'eurent pas leurs mots à dire ? Davantage encore à celles qu'il avait pu tuer par jeu. Il n'y avait rien de féérique à l'idée d'être un Dieu, et la seule chose véritable, c'était que l'immortalité et la foi des gens avaient totalement rendu Pan insensible à la réalité des choses. Des branches de l'une de ses conquêtes assassinés dans l'âme par sa transformation en plante, il créa une flûte qu'il conserve encore à ce jour.

Musique, festivité au beau milieu des bois luxuriante de la Grèce Antique, orgie nocturne à la lueur d'une lune qui jamais ne se couche, Pan était apprécié de tous, des Dieux aux mortels. Apprécié était même un petit mot, il était absolument adoré. Sa puissance à travers le pays était incroyable et personne ne voulait avoir à faire à sa colère que l'on disait terrifiante. D'une arrogance absolument impossible, il défiait quiconque le voulait à le battre en musique, chose que personne ne réussit. D'une vie de débauche et d'espiéglerie, Pan n'était pas l'être bienveillant que l'on pouvait prétendre. C'était un être rempli d'orgeuil, à l'allure animal qui faisait fantasmer les femmes aux plus petites vertues. Ses incroyables capacités artistiques le firent même devenir le dieu unique d'un mouvement issue de la théologie grecque, l'Ophisme. Pan était au sommet de toute sa plus grande puissance, et ses pouvoirs n'avaient d'égale que la vie de luxure qu'il menait.

La Déchéance: Rien ne semblait pouvoir mettre fin à cette situation , quand lentement, le Christianisme montra le bout de son nez. Tel un poison lent mais vigoureux, ils s'emparèrent de l'idéologie de Pan pour la convertir à une idée de perversion. Son image fut même utilisé pour créer leur Mal à l'état pur, un être démoniaque et malfaisant au nom de Satan. Les polythéïstes avaient beau tenter de torturer cette nouvelle pratique afin de l'anéantir, elle ne fit que gagner en puissance, encore et toujours, rendant la vie des Dieux impossibles. Cependant, si certains n'eurent qu'à faire profil bas, ce n'était pas dans le caractère de Pan d'ainsi se laisser faire.

Malheureusement, l'utilisation de son image comme figure d'enemi et parjure sacré l'avait rendu persona non grata absolument partout où autrefois son pouvoir faisait masse. De plus en plus affaibli, il n'eut d'autres choix que de disparaître, sous peine de mourir. Jamais il n'avait expérimenté une telle humiliation, être monté au sommet pour descendre plus bas que terre. La rage qui consummait son coeur n'était même pas assez puissante pour l'aider, car après tout, il n'était pas humain. Sur la rive de Paxos, traînant ses sabots endoloris, il s'écria avec ses dernières forces, essayant d'attirer l'attention d'un navire égyptien: "Thamous ! Le Grand Pan est mort, répands la nouvelle partout autour de toi, je veux que le monde entier le sache, PAN EST MORT !" Ainsi sa fuite se permit. Le souvenir de son nom se traina comme de la poudre dans tous les pays, allant même jusque dans les chaumières chrétiens.

L'Exode: Il s'exila sur des terres asiatiques, commençant à longer les rives de l'Arabie pour atteindre l'Inde. Là-bas, il put faire le plein de force, s'introduisant sous le faux nom de Pusan dans les mentalités des hommes, les aidant dans leurs cultures agricoles. Pusan ne pouvait faire la fine bouche sur ses ouvrages divins, refusant de retomber à ce niveau de cruel faiblesse. C'est là-bas qu'il appris l'indien, langue qu'il parle encore couramment, malgré les années. Ses périgrinations dans l'Inde lui permit de regagner de plus amples pouvoirs, bien qu'il devait toujours marcher dans une immense cape qui lui cachait la tête et les jambes. C'est ainsi qu'il poursuivit son chemin jusqu'à la limite entre l'Inde et la Chine, intrigué par leurs différences culturelles flagrantes, et ayant commencé à apprendre l'humilité au cours de son exil forcé, il décida, curieux, de s'y plonger.

C'est là qu'il découvrit, toujours sous le nom de Pusan, tout un univers de saveur et de couleur incroyables, des tissus à la douceur incomparables et des plats qu'il n'avait jusqu'ici jamais imaginé. Cette découverte était au delà de ses espérances, et il n'avait jamais connu un tel dépaysement, même en Inde. Il y avait un travail de la couture qui le fascinait bien plus les drapés un peu trop romain à son goût des indiens. Tant et si bien qu'il resta plus de deux cents ans en Chine, se faisant même l'élève d'un philosophe confutianiste, qui lui apprit à faire l'introspection de soi-même. Il se rendit compte alors de toute la perversition de sa vie passée et en retira du regret. Beaucoup d'émotions négatives qu'il parvint à canaliser via des méditations et beaucoup de conversation avec le penseur. Ce dernier avait le modo suivant, chaque être humain né en étant mauvais, et ce n'est qu'avec de l'éducation qu'il peut être poli tel un diamant pour refléter le meilleur de ce monde.

Bien qu'il fut un Dieu, Pusan prit tout ceci au pied de la lettre et se recréa une toute nouvelle personnalité, à force d'entraînement et de contrôle de soi-même. Il se souvenait encore du jour où il avait annoncé à Zhun Zi son changement de nom, brûlant celui de Pusan à l'encens ritualiste pour revêtir celui d'Ashitaka, "demain" en japonais, ce nom l'ayant visité en rêve. Son maître le songea alors prêt à reprendre la route, et Ashitaka lui-même sentait qu'il n'avait plus rien à apprendre ici, que sa route devait se continuer, afin qu'elle continue à le nourrir. La dernière faveur qu'il fit à son maître, fut de  continuer de lui parler, comme s'il était encore là.

C'est un nouvel être qui cette fois, se dirigea vers le Japon. Alors que le Moyen-Âge commençait à prendre ses marques dans l'univers européen, et qu'il croyait être aussi bien accueuillit sur l'île qu'il ne le fut en Inde et en Chine, la différence fut tout autre. Quand un jour, un enfant arracha sa cape au beau milieu d'une ruelle, le surnom d'Oni s'arracha des bouches et on le chassa du village. Signifiant démon, l'étiquette d'un être malfaisant se posa aussitôt, et l'on murmra qu'il fallait se méfier d'un homme portant une très longue cape. Qui refusait alors de retirer son capuchon était aussitôt jeter du lieu. Cela ne l'empêcha pas d'apprendre le Japonais au bout de quelques années, retiré dans la quiétude d'un village de pécheur du nord. La rage qu'il avait ressenti il y a quelques siècles s'était évanoui à la sagesse chinoise et à présent, il se sentait le besoin de repos et de se retirer de ce monde qu'il voyait évoluer trop vite à son goût. Ne se trouvant pas de coin à son goût dans un pays qui avait décidé qu'il était un ennemi, et commençant à broyer du noir, il décida, sous les yeux effarés des pêcheurs, de prendre une barque duquel il se mit debout et, retira sa cape qu'il laissa s'envoler jusqu'à retomber dans l'eau. Quel joie pour lui de voir le visage horrifié des pêcheurs qui s'exclamèrent "oniii" en fuyant jusque dans leur cabane. Pour Ashitaka, c'était un plaisir que de repartir sans avoir à se cacher.

La Renaissance: Au bout de plusieurs mois à voguer sur les océans, les température se fit résolument plus froide. Ashitaka commença à regretter d'avoir jeter cette cape d'une manière si impétueuse. Il aurait pu songer au fait qu'il ne tomberait peut-être pas sur une île paradisiaque dès le premier jour de son périple. Le froid au corps, il marcha une nouvelle fois le long des rivages, avant de découvrir des forêts au loin. Aussitôt, il amena ses petits sabots jusqu'à ceux-ci, savourant la présence retrouvé d'une forêt remplie de vie. Marchant à travers ceux-ci, il finit par trouver une forêt à la météo ensoleillée, se trouvant à la liste américano-mexicaine. Se trouvait au bord de celle-ci, une tribu indienne dont il s'occupa aussitôt de faire le bonheur.

Vivez-ici, humains, je prends cette forêt qui m'appartient désormais, et de vos offrandes j'exaucerait les souhaits de vos chasses, plus jamais vous n'aurez faim. Il ne retrouva jamais sa puissance d'antan, mais il n'en avait plus besoin. Le simple fait de se retrouver en harmonie avec la nature, cette impression d'avoir trouver sa place lui suffisait. L'expension continuel de l'humanité et de leurs urbanisations technologiques grandissante le terrifiait, aussi préférait-il rester au fond de sa délicate forêt. Il se sert de son apparence pour tenir les visiteurs en respect et à effrayer les gens qui veulent du mal à sa forêt. Au fur et à mesure des siècles, sa présence s'est installé dans le folklore locale. Il ne demande cependant pas grand chose, refusant la chair animale ou humaine, et préfère des rituels/prières chantantes et dansantes qu'il observe depuis le sommet d'un arbre, ainsi que des bijoux qu'on lui offre sur une roche sculptée, qu'il vient chercher tous les soirs de lune noir (une fois par mois). Il vit dans une tanière située au plus profond de la forêt, proche d'un étang dont on dit d'incroyables vertues curatives. Ashitaka sait cependant que ce n'est qu'un étang à l'eau pure, sans aucune pollution humaine. La tribu fini par s'établir complètement en ces limites, qu'un culte se forma autour de l'être mi-homme mi-bouc qu'il était, et qu'ainsi de suite, même si la tribu avait changé de nationalité, que les tipi étaient devenus des maisons, que les mentalités avaient évolués jusqu'à ce qui était un culte devint une curiosité culturelle et une fête de village, toujours restait la présence rassurante et naturelle d'Ashitaka, le Gardien de la Forêt.

Le Présent: Si la vie allait à son bon train jusqu'à la fabuleuse époque bénie entre toute qui est la nôtre, les choses n'allèrent pas si bien quand une Purge monumentale fut annoncée dans les informations. Ashitaka l'apprit par hasard, errant en capuche et récupérant plus ou moins honnêtement un journal. Ayant été mis au courant de l'existence d'êtres exceptionnels dont parler l'annonce, il n'en fallut pas longtemps au Dieu païen pour comprendre où se trouver l'intérêt de sa quête. En effet, il lui était insupportable l'idée que de simples humains partent à la chasse de ceux qu'ils devraient être en train de vénérer les genoux au sol. Bien qu'il ne pouvait agir que dans les alentours de la Californie, il fit de son mieux pour trouver les mutants incriminés. L'on nota durant cette période de nombreux animaux de zoo qui s'échappèrent des rues pour créer la tumulte et couvrir la fuite de ces individus, Ashitaka en tête qui les guida jusqu'à sa forêt. Il en fit une terre de recueil, et chacun se mit à sa tâche pour créer un petit village de réfugié dans les arbres. A tous, cela ne fut pas très difficile, chaucn mettant ses capacités au talent de l'oeuvre commune. S'il n'était pas peut-être le seul à posséder le talent d'illusions, ce fut grâce à cela qu'il parvint à cacher la forêt aux yeux des purgistes durant toute la durée de cette sombre époque. Durant ces instants là, ce fut une véritable communauté qui se promena librement dans la forêt, et même Ashitaka n'eut à cacher ses attributs bovins. Quel chance et quel joie. Mais tout bonheur est obligé d'avoir une fin.

Car tous avaient été arraché d'une vie pleine des conforts de l'évolution humaine, et lorsque l'on annonça que la Purge était fini, tous voulurent repartir dans les villes. Beaucoup voulaient savoir où avait fini leurs amis, leurs familles, et repartir reconstruire leur vie dans la société. Ashitaka les suivit en secret pour aider les récoltes afin de mieux nourir la vague de réfugiés qui s'approchaient de Los Angeles. C'était le moins qu'il puisse faire, même si au fond de lui, la tristesse de sa communauté disparue pesait sur son coeur. Oh, ce n'était pas les remerciements qui manquaient. Il était vu comme le sauveur par les yeux de ces êtres, mais aucun titre honorifique ne le sauverait de la solutide qui le reprit alors, éternel chanson des siècles. Il savait que beaucoup de ses "amis" étaient partit vivre dans la nouvelle capital, et parfois il lui prenait l'envie de les visiter, encapuchonné dans son déguisement absoluement pas discret. Cela lui causerait probablement de nombreuses remarques, certains même s'amusaient à lui dire qu'ils n'étaient plus à l'époque de la Purge pour se cacher comme ça. Il est vrai qu'à la limite, il aurait pu laisser ses cornes libres. Mais il ne se sentait pas assez en confiance pour cela. Venant d'un pays qui avait voulu parquer et détruire les êtres différents, peut-on réellement s'attendre à un aussi radical changement de mentalité ?

Il resta donc dans sa forêt. L'ouverture du portail d'entre les mondes fut un tel cataclysme au niveau naturel, perturbant les plantations et la nature en elle-même, même pour l'espace de quelques minutes, qu'Ashitaka n'eut pas le temps de faire quoique ce soit pour aider qui que ce soit. Trop occupé à soutenir la nature de sa forêt qui peinait à vivre, à faire croitre les plantes et les bourgeons, maintenir la vie des arbres et des animaux qui n'avaient plus toutes leurs têtes. De toute façon, comment un simple hippie écolo comme lui pouvait-il aider en quoique ce soit. Lorsque cela fut fini, il dormit pendant une semaine complète. Ce serait un euphémisme de décrire à quel point le pauvre était bougon à son réveil, avec un mal de crâne à damner un alcoolique. A l'heure où j'écris ces lignes, il doit être en train de prendre un bon bain réparateur dans sa source d'eau pure.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.   Sam 15 Avr 2017 - 17:53
Bienvenue parmi nous copain bouc :amour: :amour:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
William "Billy" Kaplan
Young Avenger
♠ EMPLOI : Etudiant & apprenti héros
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.   Sam 15 Avr 2017 - 18:11
Je te valide Panpan, c'est tout bon :hehe:




Bienvenue, tu es validé !

Félicitation, le Staff a aimé ta présentation et tu es par conséquent validé(e) ! Nous sommes heureux de te compter parmi nos membres et te souhaitons bon jeu parmi nous ♥

La Paperasse

♠ Viens recenser ton avatar dans le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

♠ Viens recenser ton pouvoir dans la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] des pouvoirs et dans le cas des mutants, ouvre ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour qu'on puisse voir ton activité rp

♠ Ouvre ton [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ! Il te permet de tenir à jour tes liens et tes RPs... et d'en chercher et/ou trouver !

♠ Le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] c'est par là, tandis que pour avoir [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] il suffit de demander !



Pour rp, je fais quoi ?

♠ En ouvrant ton journal de bord tu pourras chercher des liens et des rps; n'hésite pas à passer sur les journaux des autres pour faire connaissance !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] tu trouveras la liste des membres cherchant quelqu'un pour rp : n'hésite pas à leur sauter dessus, ils meurent d'envie de rp ! Sinon, tu peux aussi poster ta propre demande à la suite.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] un rp gagné à chaque inscription ! Le staff choisit tes coéquipiers et un petit sujet qui va bien pour être sûr d'avoir un rp à tous les coups et de s'intégrer sans difficulté !

Et après ?
♠  Chaque groupe a son petit QG pour papoter, menacer autrui, sympathiser, discuter liens et rps au calme donc n'hésite pas à y jeter un coup d'oeil !
♠ Tu peux donner un coup de pouce au forum en votant sur les [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]ou en parlant de nous sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]et/ou [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
♠ Et voici la page [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ça mange pas de pain, c'est marrant et on attend vos participations !
♠ Une fois un rp terminé, n'oublie pas de nous le signaler bon à [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] et/ou de nous parler des [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui s'y sont déroulés pour qu'on puisse mettre à jour la chronologie !



L’équipe de ME Reborn te souhaite de passer d’excellents moments en notre compagnie ! ♥


We can be hero
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
But maybe, that's the point. That there are no guarentees. There are no happy endings. But you show up anyway. You don't give up. You NEVER give up. Maybe that's what it takes to be a HERO. — Wiccan.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashitaka Pan
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Pan
♠ EMPLOI : Gardien de la Forêt
♠ GIF : Don't go.
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.   Sam 15 Avr 2017 - 18:39
MERCI BEAUCOUUUUUUUUUUP EN BONNE ET DUE FORME ! :20: :23: :34: :42: :36: :100: :polochon: :cafe: :nif: :bwah: hey :4F: NOT ENOUGH FOR MY HAPPINESSSSSSS


GUARDIAN ☼ FOREST


«Wild wond'rous Pan, the forest's sire | Enter this circle as we desire. | Enclose us all, be with us today | Magically join in our sacred play.» wiccan way © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hela Lokidottir
Divinités
♠ EMPLOI : Assistante légiste
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.   Sam 15 Avr 2017 - 21:01
Bienvenuuuuue !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Before all things reborn again, you learn the painful breath of time. Cold mourning stretches out your arms to the mighty warmth of the golden sun. Seem all have gone insane for gold▵ ©endlesslove.
with opened eyes
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
 

Ashitaka Pan - l'Éternité est un trop long poison.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Trop long l'hiver...
» Eternia ?
» [Rome-Versailles] Un long, trop long voyage [RP unique]
» Highline aux gorges du Verdon, un leash un peu trop long....
» Fidélité des films par rapport aux livres





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches validées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 9 rps par ses cornes !


Ash Westwood
#2 8 rps pour jouer un mauvais tour !


Gamora & Bobbi
#3 5rps pendant son absence : joli !