Partagez | 
 

Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Daisy L. Johnson
SHIELD
♠ EMPLOI : hackeuse & agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Jeu 27 Avr 2017 - 23:29
Have you ever tried body shots?
♣ Statut du sujet : Privé ft. Bobbi Morse
♣ Date du rp : présent
♣ Météo & moment de la journée : soirée, il fait encore beau pour l'instant et relativement chaud, mais il risque de faire frisquet plus tard dans la nuit


« Et tu voudrais pas que je te fasse des lasagnes et que je t’apporte une bière ? » je lance à Mack qui essaie de me déconcentrer. Assis dans un canapé un peu trop confortable, ses immenses paluches entourant une manette avec tellement de force qu’on pourrait croire qu’elle va exploser, mon coéquipier habituel est concentré sur la partie qu’on joue. Je suis littéralement en train de me prendre la race de ma vie alors que d’habitude j’arrive quand même à lui tenir tête. Et l’instant d’après, me voilà touchée et je meurs comme une grosse merde. Mes mains retombent sur mes cuisses, tenant la manette alors que je fixe l’écran la bouche grande ouverte, me demandant encore comment j’ai pu perdre de cette manière complètement ridicule. Ça devrait être interdit de perdre autant la face. Mack dépose sa main sur mon épaule, manquant de m’écraser vu notre différence de taille et de poids, son sourire satisfait sur le visage. « Ne dis pas un seul mot ! IRL, je t’aurai collé une balle entre les deux yeux en moins de trente secondes ! » Il est vrai que je suis particulièrement douée pour viser et faire mouche avec une arme à feu, même à distance, pouvoirs ou pas. Mack rit et me propose une nouvelle partie, mais je le remercie gentiment. « Faut que j’aille me doucher avant de retrouver Bobbi en ville. Tu sais, elle est de retour, je ne voudrais ruiner notre soirée pour rien au monde. Et oui, je lui passerai le bonjour. »

Quittant la pièce, je me dirige rapidement vers mes quartiers au QG. Je suis prête en moins de quinze minutes et déjà dehors. Une simple chemise claire puisqu’il risque de faire frisquet ce soir, avec ma veste de cuir et ma paire de lunettes de soleil qui ne me quitte plus depuis que nous sommes à LA et je suis parée pour toute la nuit. Je ne prends pas d’arme, avec mes pouvoirs, je pense être relativement en sécurité et puis je viens en civile ce soir. Au pire, je sais que je pourrais compter sur Bobbi et puis j’ai mes pouvoirs, j’improviserais. Je parviens rapidement à rejoindre la place sur laquelle nous nous sommes donné rendez-vous. J’ai préféré la rejoindre ici avant d’aller boire un coup dans un bar, histoire qu’on puisse enchaîner une conversation sans avoir à gueuler par-dessus la musique populaire du moment. Cela fait pas mal de temps que je ne l’ai pas vue, Bobbi, et je dois avouer que parmi tous les agents du SHIELD, elle m’a le plus manqué. Je ne me souviens pas qu’on ait parlé de ma transformation, à moi que j’étais bourrée, ce qui est tout à fait probable vu l’état misérable dans lequel j’étais à ce moment-là. Donc ça pourrait être un sujet de conversation, même si elle doit être au courant, vu que les nouvelles voyagent vite, surtout dans une organisation bourrée d’espions comme le SHIELD. Et puis j’ai hâte de découvrir où elle en est, ce qu’elle faisait récemment vu que je ne l’ai presque pas croisée au QG.

C’est pourquoi je m’installe près d’un lampadaire et observe les gens autour, essayant de repérer Bobbi pour lui faire un signe. Après tout, je me suis coupé les cheveux, ils m’arrivent dorénavant aux épaules, ce qui est un grand changement vu que je ne les ai jamais eut aussi court auparavant. Mais pour l’instant, aucune trace de mon amie. Bon, je suis arrivée en avance, tellement j’étais excitée à l’idée de la revoir et de passer la soirée avec elle. Et puis peut-être qu’elle s’est teint les cheveux, elle m’avait déjà fait le coup une fois. Je pourrais ne pas la reconnaître tout de suite. Alors je garde les yeux ouverts, scrutant la foule à la recherche de ma (normalement) blonde favorite.

code by sixty





Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Sam 29 Avr 2017 - 19:33
Have you ever tried body shots?

♣ Statut du sujet : Privé ft. Bobbi Morse
♣ Date du rp : présent
♣ Météo & moment de la journée : soirée, il fait encore beau pour l'instant et relativement chaud, mais il risque de faire frisquet plus tard dans la nuit


Los Angeles, ville des anges, ville où tout est possible. Me voilà de retour ici des années après avoir quitté les Avengers de la Côtes Ouest. Beaucoup d’eau avait coulé sous les ponts, un divorce, les injections qui m’ont à la fois sauvée la vie en me changeant en arme humaine et la destruction de New York.
J’avais décidé de tout recommencer ici mais différent. Fini le travail en solo. Ce qui s’était passé quelques mois auparavant m’avait fait réaliser ce qu’il comptait le plus pour moi personnellement et professionnellement. Demain j’allais reprendre le travail au SHEILD avec un objectif : le purger de tous les traitres et permettre aux véritables agents loyaux de faire leur travail, protéger les gens. Mais ce soir je devais m’occuper du côté personnel de ma vie et renouant avec des amies. J’avais rendez-vous avec Sky, une jeune femme au tempérament tumultueux mais attachante. Il n‘avait pas fallu longtemps pour que nous devenions proches.

Je ne me suis jamais vraiment fixée à un endroit. Pour preuve, le nombre ridicules de cartons qui trônaient dans mon future salon. J’avais dépassé la quarantaine, et mes souvenirs tenaient dans peu de choses. Cela faisait partie de ce que je voulais changer. Los Angles allait devenir mon chez moi.
J’avais encore du mal à retrouver mes affaires et le temps me manquait. Au final j’abandonnais l’affaire, et attrapa un jean, un débardeur blanc, une paire de bottes et ma veste de moto pour me rendre au rendez-vous que Sky m’avait fixée. Une fois sur ma machine je roulais vers ma destination. A moto la circulation était plus fluide et j’adorais la sensation de liberté et de puissance que la conduite de ces engins me procurait.
Arrivée sur place je me garais sur le trottoir proche. Casque en main je cherchais déjà la jolie brune avec qui j’allais passer la soirée. Cela faisait des mois que je ne l’avais pas vu et elle avait certainement beaucoup changé. Nos vies sont tellement compliquées. D’où j’étais je ne voyais pas de brunes aux cheveux long. Cela ne m’inquiétais pas tant que ça car je pouvais finalement être en avance.

Puis je remarquais une allure familière, cheveux au carré un peu fou, mais quelque chose de très familier. Elle était près d’un lampadaire, au milieu de tout un tas de personnes. Un coin que je n’aurais pas forcément choisie mais c’était de la déformation professionnelle.
Ne sachant pas si elle m’avait vue j’optais pour l’effusion de joie pour les retrouvailles. Après tout nous sommes deux jeunes femmes tout ce qu’il y a de plus normal. Si on oubli nos métiers respectifs.


Sky !!!
Mais qu’est-ce que tu as fait à des cheveux !
Tu es magnifique !
M’exclamais-je en m’approchant les bras tendus dans sa direction. Le calin de grandes copines s’imposait et je me fichais de ce que pourraient penser les gens autour de nous car après tout nous sommes à Los Angeles.

Alors ma chérie ! Dis-mois tout ça fait trop longtemps qu’on ne s’est pas vues ! Tu as l’aire d’aller bien. Je suis tellement heureuse de te retrouver ici.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy L. Johnson
SHIELD
♠ EMPLOI : hackeuse & agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Jeu 11 Mai 2017 - 17:32
Je tourne la tête en entendant mon prénom. Du moins, le nom que j’ai porté pendant la majorité de ma vie et le nom que je m’étais auto-attribué. Ça fait longtemps que je n’ai pas entendu mon ancien prénom et des bribes de souvenirs reviennent à la surface de ma mémoire tandis que ma blonde favorite se rapproche. Elle a un peu changé, mais je la reconnais immédiatement et un immense sourire vient se glisser sur mon visage. Sourire qui s’agrandit lorsqu’elle me prend dans ses bras. C’est un peu comique vu qu’elle fait au moins une tête de plus que moi, mais je lui rends son étreinte avec autant de passion que je le peux. « Bobbi ! » Nous reculons toutes les deux et je ris un peu face au commentaire sur ma nouvelle coupe. « Une folie spontanée, comme d’hab. J’ai décidé un jour comme ça de les couper, parce que ça me gênait pour… » utiliser mes pouvoirs. Mais ça, je ne le dis pas, le frappant mentalement lorsque ça m’échappe presque. « Pour les missions, ça se coince dans les armes quand on recharge, un peu ennemi peut facilement les attraper, tout ça. » J’hausse aussi rapidement les épaules comme l’aurait fait la bonne vieille Skye. « Bon, si c’est raté, c’est pas ma faute. Je me suis débrouillée toute seule et c’était une véritable galère. Et puis tu me connais : je suis trop têtue pour demander à quelqu’un de corriger ça. » Même si j’aurai très bien pu demander à d’autres agents. Je suis sûre que même Mack aurait pu le faire.

« Moi de même Bobbi ! Ça fait vraiment du bien de te voir ! Et il faut que tu me racontes aussi tes dernières péripéties. Ça te dit qu’on se dirige vers un bar ? N’importe lequel, je ne connais pas les bars du coin, je n’ai pas encore eut l’occasion d’y aller. » All work and no play. Voilà ce que j’ai majoritairement fait pendant les derniers mois au SHIELD. Depuis la destruction de New York, j’ai un peu perdu mes repères et il me faut un peu de temps pour les retrouver ici à Los Angeles. Sauf que contrairement à beaucoup de civils, je suis capable de me débrouiller sans repères, j’ai déménagé et bougé tellement de fois dans ma vie que j’ai arrêté de compter. « Ah et Mack te passe le bonjour. » Je lance alors, histoire de gagner un peu de temps alors que nous nous mettons en route vers le bar. Je triture les bords de ma veste, toute nervosité apparente alors que je cherche le meilleur moyen de lui dire que j’ai changé. Ou plutôt que j’ai été transformée. Mais me ramener en disant simplement « Coucou, je ne suis plus humaine » ça ne le fait pas vraiment. Et puis je ne sais pas comment elle va réagir, jusqu’à quel point elle est au courant de ce qui s’est passé à Attilan. L’idée me vient de remettre mes lunettes de soleil sur mon nez pour cacher mes yeux et l’hésitation qui s’y promène, mais je n’en ai pas le courage. Je ne veux pas mentir, pas à Bobbi et sûrement pas maintenant que je viens de la retrouver. Alors je demande timidement « Tu as entendu parler d’Attilan ? » Bien sûr qu’elle a entendu parler du message que leur chef a fait passer il y a plus d’un an. Mais la question est de savoir si elle a entendu parler du bordel que c’était quand tout un groupe a été envoyé sur Attilan, téléporté sans le faire exprès plutôt, six mois avant ce message. Et que j’en faisais malheureusement partie. Donc pendant qu’elle me répond, j’essaie de focaliser mon attention sur ce qui nous entoure, la rue, les passants, les voitures et le ciel, en veillant surtout à ne pas me prendre mes propres pieds ou bien un poteau. Ce qui serait déjà arrivé à l’ancienne Skye. « Ah et je m’appelle Daisy maintenant. Daisy Johnson. Longue histoire. »

code by sixty





Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Ven 12 Mai 2017 - 23:18
Quand je vis le sourie que Sky me renvoyais je fus immédiatement soulagée. C’était signe qu’elle allait bien et qu’elle était aussi heureuse que moi de ses retrouvailles. Qu’est-ce que je pouvais aimer ces moments simples d’une vie normale. Qu’est-ce que c’était bon de revoir des gens qu’on aime.
Elle me serra aussi dans ses bras, un contacte de quelques secondes comme le feraient de très anciennes amies ou des cousines voir des sœurs, bref un membre de ma famille. Puis une fois face à face, mais assez proches pour papoter en toute tranquillité, nous commencions à papoter.
Je vous jure, deux vraies nanas déjantées. Jamais personne n’aurais pu croire que nous étions des agents d’une unité d’élite telle que le SHIELD.

Une folie spontanée disait-elle. Moi je ne trouvais pas car ça lui allait bien et c’était tout à fait elle, un électron libre qui faisait ce qui lui plaisait quand elle le voulait. Ce qui était amusant c’est qu’elle justifiait sa réduction capillaire par une histoire rocambolesque du genre que ça la gênait pour ses missions. Dire que je me fichais de savoir pourquoi elle l’avait fait. Tout ce qui comptait pour moi c’est que ça lui plaisait et que ça lui allait très bien.


Raté ? Mais non loin de là. Je trouve que les cheveux courts comme ça te vont très bien. Il y a un petit côté foufou qui est tout à fait toi.
Et puis ondulés comme ça, on ne dirait pas que tu les as coupés toi-même. Et je te dirais, ne doute pas de toi.
Tout ça assortit d’un clin d’œil complice.

Elle me demandait ce que j’avais fait dernièrement. Je lui aurais bien raconté mais le problème des missions dites classifiées ne me permettais de parler librement surtout dans un lieu publique. Je ne voulais ni l’embarrasser ni la rembarrer mais là ce n’était pas possible. Plus tard peut être, quand nous seront à la base.


Oh et bien…
Beaucoup de choses comme tu peux l’imaginer mais… Je pense que nous ferions mieux d’en parler plus tard au bureau si tu vois ce que je veux dire.
Autre clin d’œil complice. Il allait falloir que j’arrête avec ça sinon les gens pourraient croire que je drague mon amie ouvertement et de façon totalement maladroite.

Tu sais que je connais Los Angeles ? J’y ai vécu quelques années. Alors question bar, si ça n’a pas trop changé je pense que je peux nous en trouver un sympa.
Que penses-tu The Know Where Bar, il fait un peu rétro car il existe depuis 1930 mais ils y font les meilleurs cocktails de la ville.
Ça te convient ?


Skye me passait le bonjour de Mack. C’est vrai que ce grand gaillard était aussi ici. Une partie de l’équipe était restée ensemble.
Mack est avec toi ! Mais c’est génial ! Il faut qu’on s’organise un truc tous ensembles. Il y a qui d’autres avec toi ?

Nous marchions donc vers le bar. Mon enthousiasme était toujours le même mais je sentais que quelque chose n’allait pas pour Skye. Intuition féminine ou ma formation d’agent… Elle paraissait nerveuse. Ne voulant pas l’embarrasser avec un truc qui pouvaient n’être qu’une brouille je fis mine de ne rien voir. Après tout elle avait la moitié de mon âge, elle était jeune et tous ces changements pouvaient bouleverser n’importe qui.

Elle me demandait si j’avais entendu parler d’Attilan. A priori, pas vraiment, non. Selon ces dires ça datait un peu et je devais sans doute être en mission en dehors de SHIELD. Puis quand elle ajouta qu’elle s’appelait maintenant Daisy Johnson et qu’il s’agissait d’une longue histoire je compris que j’avais loupé beaucoup de choses.
Là où nous marchions, en plein milieu de la foule, nous pouvions parler plus librement. Il y avait moins de risques d’être écoutées.


Non Skye, pardons Daisy, il va falloir que je m’y habitue. Je sourie.
Oui, enfin, non je n’ai pas entendu parler d’Attilan, qu’est-ce que c’est ?
Et Daisy ? D’où ça vient ? Tu es sous couverture ?


Nous longions une série de magasins dont certains existaient déjà lorsque j’étais enfant. Un peu de nostalgie ne faisait pas de mal surtout lorsqu’il s’agissait d’une époque heureuse.
En revenant à la discussion sérieuse que je sentais arriver avec mon amie je commençais à me dire que son comportement nerveux, ce Attilan et son nouveau nom devaient être liés. Avant qu’elle n’aille plus loin je décidais de lui expliquer ma situation vis-à-vis du SHIELD car j’avais l’impression qu’elle me croyait en possession d’informations que je n’avais pas.


Daisy, il faut que tu saches que je n’ai pas travaillé pour le SHIELD au cours des derniers mois. Il m’arrive parfois d’avoir des missions solos… Bref, c’est compliqué…
Mon retour à Los Angeles est lié à mon retour au SHIELD, avec tout ce qui s’est passé dernièrement je sens qu’ils ont besoin de tout le monde. Du coup j’ai un rendez-vous avec Maria Hill qui à repris l’agence après Nick… Qu’est-ce qu’il me manque…


Nous passions devant une confiserie et j’arrêtais Skye, non Daisy en la tirant gentiment par la main. Je pointais la boutique du doigt.
Hey ! Regarde ! Là ils vendent les meilleurs bonbons que je connaisse. Je venais ici dès que je pouvais. D’ailleurs ça m’a value de nombreux kilos en trop lorsque j’étais petite.

Je lui laissais le temps de souffler un peu avant de reprendre.

Quoi qu’il en soit, si tu veux parler de quelque chose d’important pour toi saches que je suis là ?
Hein ?
Il ne faut pas que tu te torture l’esprit comme ça.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy L. Johnson
SHIELD
♠ EMPLOI : hackeuse & agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Lun 22 Mai 2017 - 23:56
Je comprends tout à fait la réticence de Bobbi de parler mission en pleine rue. C’est pourquoi je lui lance un petit sourire. « Pas de soucis, tu me raconteras tout quand nous serons tranquilles. » Ou plutôt seules, mais ça, je n’ai pas besoin de le dire, c’est implicite. Et lorsqu’elle me parle d’un bar qu’elle connaît, je souris encore plus. « Un bar avec un nom pareil, je ne peux que dire oui. Mène et je te suis ! » J’ai quand même hâte d’aller m’amuser avec Bobbi, de pouvoir de nouveau déconner et relaxer avec ma blonde favorite, sans prise de tête. C’est rare de trouver des gens comme ça dans notre domaine d’expertise et personnellement, je les compte sur les doigts d’une main en ce qui me concerne. Je suis donc Bobbi dans les rues de Los Angeles, notre semblant de normalité étant suffisamment bien joué pour que personne ne se rende compte de nos métiers dangereux. Mais nous le pratiquons chacune depuis des années, même si pour Bobbi c’est depuis plus longtemps que moi. C’est devenu une seconde nature que de prétendre ne pas faire partie d’une organisation d’agents secrets et comme beaucoup de personnes lambda, ce soir, nous comptons simplement profiter de la vie en laissant le boulot au bureau.

Le sujet de Mack est remit sur la table et j’enfonce mes mains dans mes poches, un léger voile de nostalgie recouvrant mon regard lorsque je me souviens de mes débuts dans le SHIELD, avant de rencontrer Bobbi. « De ma première équipe ? Pas grand monde. Coulson, May… FitzSimmons aussi même si je ne les vois plus tellement. » Les trahisons des autres et les morts trop nombreuses me restent encore en travers de la gorge. « Sinon, y’a Mack, il va bien. Il bosse toujours sur des engins, bricolant des motos et des voitures la plupart du temps. Il m’a même bricolé une moto pour l’une de mes missions, disant que si je devais aller risquer ma vie sur un deux roues, ce serait uniquement sur un deux roues qu’il aurait retapé lui-même ! Il m’a bien fait rire à ce moment-là, mais tu me connais : j’ai tendance à crasher les véhicules que je conduis. Et ce n’est pas ma faute si j’ai du mal avec la conduite ! » Immédiatement, je relève les mains entre nous, plus par habitude que pour me trouver une excuse au fait de ne pas savoir conduire correctement. Je n’ai pas eu une éducation normale, personne ne m’a appris à bien conduire. « C’est tout pour ce qui est de la bonne vieille équipe… » Je ne mentionne pas Lincoln bien entendu, ses va et vient ne regardent que lui et je n’ai pas besoin de balancer mes problèmes de cœur dans la conversation, du moins pas maintenant. « Et Mack est souvent mon partenaire en mission, donc quand tu passeras au bureau, tu le verras sûrement. Il est scotché devant la console en ce moment ou bien sous un capot avec une clé à mollette dans les mains à se foutre de l’huile partout. » Non, je n’ai absolument aucun dédain pour la mécanique. Mon truc à moi, c’est plutôt le numérique en matière d’expertise.

« Contente de savoir que tu seras de retour parmi nous. Y’a pas de raisons pour que Hill te refuse. Et oui, moi aussi Fury me manque. Je m’étais habituée au vieux bougre à force… » Car je me souviens encore de notre première rencontre et du fait que le courant n’était pas très bien passé à l’époque. C’est sûr que quand on hack le SHIELD avec autant de facilités depuis un simple ordinateur portable remporté dans un pari… Le reste de la conversation tourne autour de ma nouvelle identité et d’Attilan. Mais avant que je ne puisse expliquer ce qui me tracasse, Bobbi m’indique une confiserie. « Pfff, même pas vrai. Je suis sûre que t’avais déjà un corps de déesse plus jeune, malgré les kilos en trop. Et puis sérieusement, toi des kilos en trop ? Impossible ! » C’est vrai que j’ai toujours connu Bobbi en forme, après tout, un agent se doit de l’être tout le temps pour sa propre survie, je ne sais pas du tout à quoi elle ressemblait à l’âge de cinq ans par exemple. Après quelques minutes passées à observer la vitrine du magasin et avant que je me mette sérieusement à baver, nous reprenons notre chemin. Nous ne devrions pas être loin maintenant.

« Daisy… c’est pas une couverture. Tu te souviens de l’histoire sur mes parents biologiques ? Comme quoi je ne les connaissais pas, que j’avais même en premier lieu hacké le SHIELD pour les découvrir ? Et bien je sais qui ils sont… enfin, étaient. Triste histoire de massacre. Mais j’ai aussi découvert le nom que mes parents m’avaient donné avant que je n’entre dans le système des familles d’accueil et des orphelinats : Daisy Louise Johnson. Alors j’ai décidé de prendre ce nom pour faire honneur à mon héritage américano-chinois. » Je souris ensuite. « Tu peux toujours m’appeler Skye si tu veux, mais je réponds plus à Daisy, même si Skye restera toujours une part de moi vu que c’est le prénom que je m’étais donné. » Parce que sérieusement, Marie Sue Poots, non merci. Je prends ensuite une petite pause afin de remettre de l’ordre dans mes idées, mon visage soudain sérieux et mon ton plus bas pour qu’elle soit la seule à l’entendre. Attilan n’est pas un secret, la population est en partie au courant, mais on ne sait jamais. « La raison pour laquelle j’ai mentionné Attilan, c’est parce que j’y suis allée. C’est une sorte de monde, je crois, un pays, enfin je sais pas trop, mais les habitants de là-bas sont ce qu’on appelle des Inhumains. Comme des mutants avec le gêne X, mais les Inhumains ce sont des gênes latents Kree. Pour faire court, une mission a mal tournée et je me suis retrouvée avec d’autres agents à Attilan, on ne sait pas comment. Sauf qu’en revenant, j’étais… différente. » Je marque une pause dramatique. « J’étais la seule de toute l’équipe à être différente. » Puis je souris. « La suite au prochain épisode, c’est-à-dire quand j’aurai déjà un verre dans le nez, parce que ce que je vais te raconter, va me falloir de la motivation sous forme alcoolisée et toi, va falloir que tu t’accroches à ton string. Donc faut qu’on boive avant ! » Je lui souris alors de toutes mes dents, redevenant l’agent insouciante que j’étais il y a quelques années, lorsque mon monde était bien petit et majoritairement tranquille.

code by sixty





Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Sam 27 Mai 2017 - 11:41
Daisy compris ma réticence à parler de certaines chose en pleine rue. Elle était une professionnelle désormais. Et puis il faut dire qu’avec la disparition de New York, l’arrivée de tous les aliens, et la surpopulation de Los Angles, ça devait grouiller d’oreilles indiscrètes, de personnes louches en tout genre et j’en passe. Rien qu’en arrivant ici j’avais repéré plusieurs cibles potentielles pour le SHIELD. Nous allons avoir un tas de travail en prévision pour les mois à venir…
Pour le moment nous avions autre chose à faire : une soirée entre fille avec tout un tas de ragot en suspend à se raconter devant un verre, ou deux, ou plutôt plein !
Ma copine de soirée était partante pour le Know Where Bar et c’était super. Je sentais qu’une super soirée commençaient.
En marchant nous papotions de tout un tas de choses. Je l’écoutais parler de l’équipe originelle dont elle avait fait partie. C’était une bonne occasion d’avoir des nouvelles de pas mal de personnes que j’avais connue il y a quelques années. Elle énumérait les noms de personnes que j’avais beaucoup appréciées et certains allaient me manquer. Nos vies étaient ainsi et je devrais m’y habituer car le temps est souvent fatal pour les gens qui m’entourent. Mack semblait aller bien et fidèle à ses habitudes. J’avais hâte que les jours passent pour lui rendre visite à son tour. Ce type était sympa, honnête et sans prise de tête. Ces qualités étaient rares dans mon monde et il fallait faire attention aux gens qui les possèdent.
Oh je compte bien passer vous voir une fois de retour. Je doute juste que Maria voit mon arrivée d’un mauvais œil mais c’est son problème pas le mien.
Quoi qu’il en soit je suis ravie de savoir qu’il va bien. C’est important de s’entourer d’amis et de personnes de confiance.

Mack travaillait toujours sur ces machines. Il avait de très bonnes idées. Une sorte de Stark en moins fou. Il faudrait que je lui montre ma moto. Je trouve que le moteur tourne comme une patate au ralenti. Peut-être qu’il pourrait régler le problème ? Et puis ça serait une bonne occasion de boire quelques bières dans un garage. Le genre de choses que j’aime bien.
La nostalgie, les projets, des choses qui sont souvent impossibles avec les vies que nous menons. C’est souvent considéré comme un luxe et j’en profite dès que j’en ai l’occasion.


Je sourie à sa réaction lorsque je lui racontais que j’avais eu une période de surpoids comme tout gamins ici. Et oui, je t’assure que j’ai été en surpoids. Mais ça c’est réglé quand j’ai découvert la gymnastique. Du coup j’ai perdu du poids en continuant de m’empiffrer. C’est les joies du sport intensif. Tu peux manger tout ce que tu veux. Je rie de mon histoire mais c’était vrai. Après j’ai murie et j’ai pris soins de moi.

Nous n’étions plus très loin du bar mais ce que Daisy avait à dire était le plus important. Je l’écoutais attentivement sans l’interrompre. Elle avait enfin découvert qui étaient ses parents et j’étais heureuse pour elle. Toutefois il y avait un côté dramatique dans tout ça et je trouvais cela dommage. Pourquoi faut-il que les belles histoires finissent mal.
Elle me disait que je pouvais toujours l’appeler Skye, mais elle était tellement fière de sa véritable identité et de son héritage que je ferais l’effort de respecter son choix. Bon je ne garanti pas quelques bafouillages mais avec le temps çe se fera tout seul.
Puis elle me raconta pour Attilan et ce qui lui était arrivé. Je restais intriguée par le fait qu’elle dise en être revenue différente car pour moi elle était toujours la même.
Elle avait mentionnée les Inhumains… Je connaissais les mutants, les aliens mais ceux-là, non, pas encore vue. Comme on dit, la suite au prochain épisode, il suffit d’être patient.


Arrivées au bar je pris un moment pour regarder la décoration de l’entrée. Ca n’avait pas vraiment changé mis à part quelques détails comme les caméras de surveillances, les ampoules LED pour l’économie d’énergie et une petite différence de couleur liée à la rénovation. Bref il était comme avant.
Je fis signe à Daisy de me suivre. Je choisi un coin tranquille où nous pourrions discuter facilement sans être ennuyées tout en profitant du groupe qui se produisait ce soir et de l’ambiance. Une fois assise je fis signe à Daisy d’en faire de même.
La serveuse était assez occupée et nous avions un peu de temps pour papoter tranquillement toute les deux. J’activais discrètement un brouilleurs pour éviter un éventuelle enregistrement ou écoute. Habitude ou déformation professionnelle, peu importe. La sécurité avant tout. Et je sentais que ce que mon amie allait me raconter de devrait pas tomber dans des oreilles indiscrète.


Et voilà, nous y sommes. Dis-je enjouée.
Il y a eu un bon nombre de soirées mémorables dans ce bar et je suis presque certaine que si on fouine sur les photos affichées un peu partout on peut peut-être en retrouver une avec quelques amis dont moi un peu éméchée. Je lui fis un clin d’œil. Je savais qu’il y en avait une ou deux à moins qu’elles aient été retirées avec le temps.

Tu as donc retrouvée tes origines. Je suis super contente ! Connaitre ton passé je sais à quel point tu y tenais. C’est dommage que ça se soit terminé comme ça. Donc C’est parti pour Daisy je ferais un effort pour tout le temps t’appeler ainsi, mais je ne te garantis pas quelques écarts. Tu sais… Les vieilles habitudes.

Je regardais la serveuse qui faisait son tour et qui commençais à s’approcher de nous.

Tu veux boire quoi ? J’allais donner notre commande à la serveuse mais elle fit demi-tour car elle était appelée par un autre groupe. Ca sera pour plus tard.

Je crois que j’ai été occupée trop longtemps loin de vous avec mes missions solos. Les Inhumains, toi différente ?
Là je t’avoue ne pas trop te suivre. Pour moi tu n’as pas changée. Tu es toujours la même nana déjantée que j’ai connue il y a quelques années.
Tu pique ma curiosité et mon inquiétude. Rassures-moi Daisy tu vas bien ? Il n’y a pas de soucis ?
J'étais inquiète à son sujet et je ne prenais même pas la peine de le cacher. Avec Daisy j'avais toujours joué franc jeu et dans nos histoires ça pouvait facilement tourner au vinaigre sans qu'on puisse dire ouf.

La serveuse pointa le bout de son nez et nous demanda notre commande.
Tu veux quoi ?
Pour moi ce sera une Corona Extra s’il vous plait.


Je préférais ne pas la harceler de questions inutiles. Si le SHIELD n'a pas changé elle a du avoir un bon lot de questions et d'examens peut-être. Toutefois j'étais pressée d'en savoir plus. Par inquiétude mais aussi par curiosité. Pour avoir été passée par là je savais ce que c'était et peut-être que je pourrais lui être d'un bon soutiens qui sait.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy L. Johnson
SHIELD
♠ EMPLOI : hackeuse & agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Jeu 8 Juin 2017 - 22:51
Je souris en entrant dans le bar. « C’est parfait ! » L’ambiance, la déco, tout me donne un sentiment de familiarité, d’habitude, de foyer comme si j’y habitais où que je venais tous les jours. Pourtant, je n’ai jamais mis les pieds dans cet endroit. Peut-être que j’y étais barmaid dans une autre vie ? Je suis Bobbi vers la table isolée qu’elle a choisi, mais qui possède tout de même une bonne vue d’ensemble de la salle, un bon point stratégique en somme. Je souris encore plus en me rendant compte qu’on a pensé à la même chose. Ah, cette déformation professionnelle. À la mention des photos, je me mets à regarder un peu partout, essayant de trouver la trace de ma blonde favorite, mais sans succès pour l’instant. « Si tu dis qu’il y a une photo de toi dans ce bar, je la trouverai ! » Et ce sera mon but secondaire de la soirée, en plus de celui de m’amuser jusqu’au bout de la nuit avec mon amie enfin retrouvée.  « Je vais tout te raconter, ne t’inquiète pas. » Je ris légèrement en voyant son inquiétude, mais en vrai, ça me touche de voir que je compte autant à ses yeux. Des amis aussi précieux, c’est rare. « Je vais commencer par une bière comme toi, mais une Cubanista. »

Une fois la serveuse partie, je peux de nouveau reprendre mes explications. « C’était pas évident au début. Juste après la… transformation. Fitzsimmons avaient un mot scientifique trop classe pour expliquer ce qui m’est arrivé, mais j’ai oublié. Et de toute manière, c’est imprononçable sauf si tu as deux doctorats dans des domaines encore plus imprononçables. » Je hausse les épaules en essayant d’imiter mes deux scientifiques geeks favoris. Qu’est-ce qu’ils m’ont fait rires ceux-là, surtout du temps de mon équipe de base, celle qui m’a amenée dans le SHIELD et qui a amorcé tout le bordel qui a suivi. « Au début, j’étais en quarantaine. » Prononcer ce mot me donne la chair de poule et je profite du passage de la serveuse avec nos commandes pour m’enfiler plusieurs gorgées gourmandes de ma bière, sans prendre la peine de verser le liquide mousseux dans un verre. Direct au goulot, comme d’habitude. Même si c’est sale, malpoli et que plusieurs de mes amis me feraient une remarque salasse à ce moment. « C’était pas drôle du tout. J’étais un hamster dans une cage et je flippais encore plus que tout le monde parce que je ne savais pas ce qui se passait. Les changements ne sont pas physiques, mais intérieurement, c’est complètement différent. » Je ris de nouveau en voyant la tête de Bobbi. « Non, je n’ai pas soudain deux cœurs qui ont poussés. J’ai encore tous mes organes à la bonne place et en bon nombre. Enfin, je crois. Mais les sensations sont… très différentes. Il faut que je me contrôle en permanence sinon je pourrais faire s’écrouler tout ce bâtiment. C’est comme si des dizaines d’abeilles bourdonnaient partout. Sous ma peau, dans les murs, au sol, dans l’air, dans les gens, partout. J’ai… rencontré un Inhumain qui m’a expliqué ce qui se passe, on a beaucoup discuté. »

Sur ces mots je rougis en repensant à Lincoln. Malheureusement, cela fait aussi plusieurs années que nous ne nous sommes pas revus, vu qu’il est resté sur Attilan. « En gros, je suis capable de ressentir les vibrations qui émanent de tout et tout le monde et je peux jouer avec. Regarde. » Je vérifie que personne ne regarde puis je reprends une gorgée de ma bière avant de retirer les deux punaises du bas qui retiennent un poster faisant la pub pour un groupe récent de rock en concert dans la ville. Je lève la main dans sa direction, me concentrant sur l’air entre ma paume et le papier. L’instant d’après, la feuille se soulève, comme propulsée par un courant d’air, avant de retomber. Je replace les punaises. « En général, c’est bénin. Dans la plupart des cas, c’est juste du verre que je casse. Mais si je panique vraiment, là on parle plutôt de tremblements de terre. » Je n’ose pas lui rappeler tous ceux qui ont eut lieu peu de temps après mon retour et que j’avais causés inconsciemment. « Alors oui, j’ai un psy qui me suit sinon, comme si je m’en étais pas tapé assez de ceux-là quand j’étais dans le système… » Ronchon, je le resterai toujours quand on parlera de psy, vu que je déteste en avoir un. « Et sinon le seul véritable changement physique, c’est mon ADN qui est maintenant celui d’un alien. Youpi. Et ma tachycardie qui a juste explosée. » Et à ça, j’ajoute un bruit d’explosion et même les gestes, parce que je suis tout simplement trop théâtrale pour que ça se passe autrement. « Donc ouais, je suis une alien. » Et avec ça, je fini ma bière, les bras croisés devant cette fatalité qui a frappé ma vie. « Ça... ça ne t'effraie pas de savoir à quel point je peux être... dangereuse ? »

code by sixty





Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Sam 17 Juin 2017 - 9:54
Have you ever tried body shots?

♣ Statut du sujet : Privé ft. Bobbi Morse
♣ Date du rp : présent
♣ Météo & moment de la journée : soirée, il fait encore beau pour l'instant et relativement chaud, mais il risque de faire frisquet plus tard dans la nuit




Daisy semblait satisfaite d’être dans ce Bar. C’était une bonne chose, un lieu que je connaissais depuis toujours si je puis dire, il n’en restait pas beaucoup. Et avoir un endroit familier était rassurant. J’espérais que nous y retournerions à d’autres reprises et je sentais que c’était bien parti.
Je souris de plus belle quand elle annonça vous loir trouver une photo de mois. Puis je me dis qu’avec le temps elle avait être été retirée. Elle devait dater des années 80-90 et de l’eau avait coulé sous les ponts depuis le temps.
Elle commandât à son tour une bière, une Cubanista. On commençait léger, sans doute pour que la soirée dure plus longtemps. Puis elle commença à raconter ce qui lui était arrivé. Je l’écoutais avec attention et je devais paraitre concentrer. J’espérais ne pas lui faire peur mais cela semblait si important pour elle.
Toutefois, je ne pus m’empêcher de lâcher un léger rire quand elle aborda qu’il fallait deux doctorats pour comprendre ce que disait Fitz et Simmons. Bon je n’en avais qu’un qui collait avec ce domaine donc ça aurait pu aider. Su le coup je commençais à penser à toute sorte de phénomènes biologiques qui aurait pu provoquer ça chez Daisy. Mais il fallait que je sois avant tout attentive à ce qu’elle racontait.
Plus elle avançait dans son histoire plus j’étais curieuse, inquiète et excitée. Outre la période de quarantaine qui avait dû être une torture pour elle, la connaissant, elle ne pouvait pas rester en place. Et puis vivre une transformation sans comprendre ce qui se passe, changer du tout au tout cela devait être un traumatisme. Elle avait encore un fois fait preuve d’un sacré courage.

Quand elle parla de ressentir les vibrations de tout et de tout le monde je souris. J’allais avoir plein de questions à lui poser, des sérieuses mais aussi des amusantes. Maintenant qu’elle avait terminé son histoire je bu une gorgée ou deux. Je réfléchissais à pas mal de choses, la somme des informations qu’elle avait donné était assez importante et la déformation professionnelle reprenait trop facilement le dessus.


Et bien…
Je dirais pour commencer : wahou !
Daisy, jamais je n’aurais pensé que ce genre d’aventure aurait pu t’arriver. Et dis-toi que quoi qu’il arrive tu es toujours toi et c’est ce qui compte le plus. Tant que tout ce qu’il y a là.
Je posais délicatement ma main sur son front. Et là. Je dirigeais par la suite mon autre main vers son cœur. C’est tout ce qui importe pour moi.

J’avais envie de lui dire à quel point je pouvais comprendre mais je n’en fis rien. C’était son moment, c’était l’histoire de Daisy qui important là et maintenant.
La quarantaine n’a pas été trop dure pour toi qui ne tiens pas en place ? Ils t’on au moins laissés un ordinateur ? Petit moment d’humour taquin entre deux copines.
Donc tu ressens tout ce qu’il y a autour de toi et si tu perds ta concentration tu peux tout faire sauter. Tu dois être épuisée si tu dois tout le temps faire attention.
Mon amie disait avoir désormais un ADN d’alien et ça me perturbais. Là c’était mon côté scientifique qui prenais le dessus. Et je ne devais pas m’emballer et en rester là. Ce n’était pas le moment des questions mais celui des retrouvailles. Cela viendrait bien plus tard.

J’en étais à la moitié de ma bière et la soirée venait de commencer. Je m’amusais mais je sentais Daisy inquiète. Il fallait que je la rassure et je ne savais pas trop comment faire. Elle craignais que j’ai peur d’elle, que je la trouve dangereuse. Et ce n’était pas le cas. Elle était merveilleuse comme toujours et rien n’avais changé de mon point de vue.

Daisy pour moi rien n’a changé. Ce n’est pas un pouvoir ou une capacité ou des connaissances qui font qu’une personne est dangereuse. C’est la manière dont elle fait usage de ses avantages. Tu es une nana cool, jamais tu ne seras dangereuse. En tout cas, pour moi tu es toujours la même.
Je me fiche que ton ADN ait changée. Ton sourire est le même.

Je lui fis un grand sourire et j’avais envie de la serrer dans mes bras mais ce n’était pas le moment.
Fichu côté sentimentaliste. J’avais envie de pleurer.


Cela me rappelait le jour où je me suis réveillée. Je me sentais étrange et je ne comprenais pas pourquoi. La horde de médecin et d’appareils auquel j’étais branchée n’y aidait pour rien.
J’avais eu droit à quelques explications et surtout des mois de test. La pauvre. Vivre ça est tellement dure.


Tu dis ressentir les vibrations. Tu peux donc voir si quelque chose cloche chez quelqu’un ? Puis j’eus une idée pour retomber sur une note amusante. Dis-moi… Tu peux sentir si les gens peuvent être compatibles ? Tu vois le brun au bar… Tu sens quoi à son sujet ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Daisy L. Johnson
SHIELD
♠ EMPLOI : hackeuse & agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Mar 11 Juil 2017 - 16:40
J’en viens à essuyer une petite larmichette à cause des paroles de Bobbi. « Purée, la prochaine fois qu’on se voit je songerais à mettre du mascara waterproof ! » Ce n’est pas que je n’ai pas confiance en Bobbi et en la force de notre amitié, c’est plutôt que j’ai été rejetée tellement de fois et les derniers mois ont été tellement difficiles, que j’avais des doutes. Parce que revoir la peur sur le visage de mes amis après la terragénèse n’est pas quelque chose que je souhaite vivre de nouveau. Mais j’aurai du savoir qu’avec Bobbi ce serait comme avec Mack, ce serait différent de tous les autres, qu’eux figureraient parmi les amis fidèles en qui je peux avoir confiance jusqu’au bout. Ce genre d’amis on ne les compte que sur les doigts d’une seule main. « Mais, merci. Ça me touche vraiment. Tu n’as pas idée d’à quel point c’est bon de savoir qu’on a des gens sur qui ont peu compter pour rester à nos côtés. » Bon, maintenant que le quart d’heure mélodrama est terminé, autant passé sur un sujet plus léger et pourquoi pas amusant. « Hélas, non ! » Je prends un ton important, outré même, mon côté comiquement théâtral refaisant des siennes. « Ils ne m’ont même pas autorisé un ordinateur. Je n’avais presque littéralement le droit à rien pendant deux semaines. Bon, en même temps, on ne savait pas trop de quoi j’étais capable et un ordi, ça n’aurait peut-être pas été une bonne idée. Même si j’aurai nettoyé la base du SHIELD à coup de brosse à dents pour en avoir un. » Oui, j’étais tellement désespérée, mais on ne se refait pas.

« Toi aussi t’es cool, archi-méga-trop-super-cool même ! » je lui lance en heurtant son épaule de la mienne, finissant en même temps ma bière cul sec. « Bah, c’est fatiguant, ça l’était surtout au début et j’avais ces espèces de gants trop bizarres pour me permettre de contrôler un peu toutes ces vibrations. Sauf qu’on a rapidement abandonné cette idée quand j’ai fini plusieurs fois sur la touche parce qu’au lieu de relâcher ces vibrations pour qu’elles causent un séisme, je les maintenais enfermées en moi, plus précisément dans mes bras. Même à l’orphelinat quand j’étais gamine je ne m’étais jamais autant de fois cassé les bras… » Ça non plus ce n’est pas un souvenir joyeux, tous ces plâtres que j’ai enchainés en l’espace de quelques mois avant que je n’arrive à me contrôler. Les mises en garde de Jemma résonnent encore dans ma tête, petit cercle vicieux qui me fout les boules à chaque fois, mais qui me permet de garder les pieds sur terre et de ne pas abuser de mes nouveaux pouvoirs. Car les conséquences seraient désastreuses, autant pour le monde entier que pour moi. « Là ça va mieux, c’est devenu un bruit de fond. Forcément, je ressens constamment les vibrations émanant de chaque petit truc, mais je sais maintenant les reconnaître et ne pas les faire réagir, si on peut dire ça comme ça. »

Et c’est qu’elle m’indique le brun au bar et je me retiens d’exploser de rire. « Je ne suis pas un scanner à rayons X non plus, ni médecin, donc non, je ne peux pas vraiment voir ce qui ne va pas avec les gens, même si je devrais faire le test sur nos amis Asgardiens, voir si leurs vibrations sont différentes. Ça me fera une excuse pour tâter du dieu… » J’ai en tête un certain blondin même s’il est tellement hors de ma portée. Puis je me penche en avant, essayant d’observer le brun un peu mieux, mais mon angle n’est pas idéal. Bobbi veut jouer ? Ça tombe bien, j’ai moi aussi une idée derrière la tête. Je me lève alors, ma bière vide à la main. « Y’a que Cupidon pour savoir si les gens sont compatibles, mais je ferais de mon mieux. » Après lui avoir lancé un clin d’œil, je la laisse là, me dirigeant vers le bar. Sans absolument aucune discrétion, je m’appuie sur le bar avec mon coude, mon visage tourné vers le brun en question et je tapote son épaule pour attirer son attention. « Hey ! Est-ce que tu connais Bobbi ? » Puis je le prends par le bras sans lui laisser le temps de répondre, l’entraînant vers notre table vers laquelle je le pousse en veillant tout de même à ne rien lui casser si mes pouvoirs décident de nouveau de faire des leurs. « Je vous laisse faire plus ample connaissance ! » Mon sourire victorieux adressé à Bobbi veut tout dire. Mais ma mission secondaire était quand même d’aller chercher des shots et c’est ce que je fais en retournant au bar.

code by sixty





Heroes aren't always the ones who win. They're the ones who lose sometimes. But they keep fighting. They keep coming back. They don't give up. That's what makes them HEROES
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]   Lun 24 Juil 2017 - 21:50
Have you ever tried body shots?

♣ Statut du sujet : Privé ft. Bobbi Morse
♣ Date du rp : présent
♣ Météo & moment de la journée : soirée, il fait encore beau pour l'instant et relativement chaud, mais il risque de faire frisquet plus tard dans la nuit


Ca remarque sur le mascara Waterproof me fit sourire. Je ne pensais pas que ces retrouvailles causeraient autant d’émotions larmoyantes bien que très positive. Daisy avait beaucoup d’inquiétude en elle. Il faudrait que je veille un peu sur elle au cours des semaines à venir. En tant qu’amie c’était important et en tant qu’agent c’était vitale. Je ne pouvais pas permettre qu’elle aille mal et que cela influe trop sur ses missions. Qu’elle soit écartée du service actif pour ça serait dramatique pour elle. Et il leur en faut si peu pour faire ça…
Elle me raconta un peu comment elle avait vécu sa quarantaine et je n’osais pas imaginer à quel point cela avait été dure pour elle. Si jeune et vive comme elle est, peu patiente, ça avait dû paraitre une éternité. Mais elle semblait bien s’en remettre et c’était le plus important. Elle enchaîna sur son apprentissage de l’utilisation de ses capacités et machinalement ça me ramenait de nombreuses années en arrière, au moment au moi aussi j’avais vécu cette expérience. Les changements étaient moins importants mais le traumatisme devait être le même.

Je sortie de mes pensée pour me focaliser sur le moment présent et la soirée qui venait de commencer. Notre conversation sur ce qui était arrivé à Daisy avait pris fin et l’heure de l’amusement avait sonné. J’avais lancé Daisy sur un truc complètement stupide et drôle et jamais je n’aurais imaginé qu’elle aurait réagi comme ça en allant voir le type que je lui avais montré pour lui dire direct, comme ça qu’il me plaisait. J’avais parlé du type comme ça au hasard pour rigoler. Il ne me plaisait pas plus que ça. Et me voilà avec monsieur beau gosse du moment dans les pattes. Je n’allais pas m’en plaindre car il était sympa.
Nous avons papoté quelques instant, le temps d’échanger nos numéros, on sait jamais, et récupérer 2 bières pour Daisy et moi.

Je rejoignais ma copine au bar en lui déposa son trophée devant elle tout sourire.


Bien joué !
Voilà ton butin !
Une bière avec les compliments de Dereck.
Je fis un signe de la main à l’homme que j’avais rencontré grâce à Daisy. Célibataire pour le moment responsable du département écologie de DC Shoes. Je pense que si on lui demande gentiment on pourrait peut-être tester de modèles de la nouvelle gamme gratuitement.

Je bu quelques gorgées de mon verre en regardant l’horloge qui indiquait 9h21. Dans à peu près dix minutes les groupes allaient commencer à jouer et nous pourrions nous amuser sur la piste de danse ou autre.
Ce soir au programme nous avions les Local Natives je ne les avais jamais écouté mais ils avaient bon gout dans cet établissement.


Tu as envie de danser ce soir ?
Revenir en haut Aller en bas
 

Have you ever tried body shots? [Bobbi ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» B'jour, Ivry-body.
» ☆ MOVE YOUR BODY.
» Rock that Body !
» Body & Soul
» now if we're talking body you've got a perfect one so put it on me (eryk, 6.02, 02h21)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A.-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !