Partagez | 
 

Bitter sweet [Ash & America]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
America Chavez
Young Avenger
♠ EMPLOI : Apprentie héroïne et étudiante en journalisme à l'Université de Los Angeles.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Bitter sweet [Ash & America]   Dim 30 Avr 2017 - 14:42
Bitter sweet
♣ Statut du sujet : Privé ft. Ash Weswood

♣ Date du rp : 02 Mai 2017

♣ Météo & moment de la journée : Aprés-midi, chaud

♣ Autre : Dans un café branché de Los Angeles



Ash Westwood & America Chavez
Bitter sweet
un café branché de Los Angeles
Cela semblait s’être passé dans une autre vie, une autre planète, une autre dimension. Et America en savait quelque chose. Il y avait toujours ces petits indices, entre chaque Terre qu’elle avait visitée. Ces petits détails qui lui faisaient réaliser qu’elle n’était pas au même endroit, avec les mêmes personnes. Des affiches de films, des personnalités, des bâtiments, des ambiances… Ce n’était jamais très évident, sauf pour quelques cas extrêmes. Par exemple, elle ne savait pas si New York était aussi ravagé dans les autres dimensions que dans celle-là… Mais pour toutes les autres fois, c’était un genre de sentiment qui la titillait sans vraiment qu’elle puisse immédiatement mettre le doigt dessus. Une impression fugace, un petit sentiment dérangeant qui lui faisait penser que quelque chose n’était pas comme l’ancien lieu où elle avait été.

Mais la différence entre la période la Purge et maintenant était énorme. La suspicion, la paranoïa, la peur… Et maintenant, elle était assise dans une alcôve d’un petit café aux abords de l’avenue principale. America avait devant elle un gros bol de chocolat chaud recourt de chantilly et de mini-chamallows. Il s’en dégageait une odeur sucrée et des senteurs caféinées s’élevaient du comptoir du bar. Au loin, on pouvait entendre le faible brouhaha de la rue passante, recouverte par les bruits de tasses s’entrechoquant alors que les serveurs faisaient tourner leur commerce.

America attendait quelqu’un. Ou plutôt, un vieux souvenir qui venait de revenir violemment dans son existence. La période de la Purge était quelque chose qui semblait, à présent, comme un rêve à moitié effacé. Les jours de stress se ressemblaient tous et se superposaient comme des feuilles transparentes de rétroprojecteur. Au bout d’un moment, America ne savait plus très bien ce qui s’était passé à quel moment exactement, ou même si ses souvenirs étaient réels ou l’effet de son stress déformant les évènements pour les teinter durablement de peur. Ash faisait partie de ces souvenirs difficiles tout en symbolisant aussi la réussite de son entreprise : elle avait survécu.

La Young Avenger n’avait pas repris contact avec toutes les personnes qu’elle avait protégé et caché. Elle n’avait pas essayé il fallait dire… America se rendait bien compte que sa personne rappelait à ces gens une période très noire dans leur histoire. Ne pas la revoir voulait dire tourner la page et tirer un trait sur cet épisode. Malgré le fait qu’elle n’avait rien à voir avec cette vieille loi dégueulasse, son visage serait à jamais associé à elle dans l’esprit des gens qu’elle avait sauvé. C’était triste, mais réaliste. Et America ne leur en voulait pas.

Quand elle avait croisé Ash dans le métro, elle se figea un instant, peu sûre de ce qu’elle devait faire. Faire semblant de la connaître et la laisser faire sa vie ou la saluer ? Elle attendit un instant jusqu’à croiser son regard. La mutante avait choisi de la saluer, lui donnant implicitement l’autorisation de retourner dans sa vie, même si c’était temporaire. Toutes les deux, de passage et sur trajectoires différentes, avaient décidé de se retrouver autour d‘une boisson chaude pour discuter. Un café, en public, cela semblait être une bonne idée. America prenait ça comme une reconquête d’un territoire perdu, un gros fuck dans la face des anti-mutants.

Ainsi elle était là, dans le café… Ses yeux parcouraient les donuts et petits gâteaux posés sur des assiettes sur le bar lorsque quelqu’un ouvrit la porte. Elle leva les yeux et reconnu l’allure très sombre de la jeune femme qu’elle avait connu il y a maintenant trois ans. Elle leva la main et l’agita pour se faire remarquer. « Ash ! Je suis là ! » appela-t-elle. Une fois que la mutante fut près de la table elle lui dit « Viens je t’invite, prends-toi ce que tu veux ! » elle travaillait à l’Université et avec sa bourse et son petit salaire, elle arrivait à vivre une vie assez confortable pour une étudiante et une héroïne à mi-temps. « Je me suis déjà servie, j’espère que ça te dérange pas ! » dit-elle en référence au chocolat chaud assez évident, posé devant elle.


How hard can a human heart get from pain, fills my lungs floods my brain. When my young blood rush to my head, stars squeezing out the little death, eyes rolled back, body rolled forth. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ash Westwood
Indépendants
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 01 / Curse
♠ EMPLOI : Assistante bibliothécaire / Se cache
♠ GIF : Que sombre le jour
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Bitter sweet [Ash & America]   Lun 8 Mai 2017 - 13:42
Nom Prénom & Nom prénom
Bitter sweet
Chouette retrouvaille
Cela ne t'arrive pas souvent, mais tu ne vas certainement pas cracher dessus. Enfin une bonne journée. Le corbac n'est pas venu t'enquiquiner ce matin,
aucun mec n'a eu de gestes graveleuses à ton égard dans le métro, ta patronne t'a laissé tranquille et ne t'a pas noyé dans le travail et les rares clients ont été très aimable. Ca change tellement que tu crois à une mauvaise blague qui va rappliquer vers la soirée. Genre une voisine trop bruyante parce qu'elle est trop contente que son vagin ne soit plus le désert de Gobi ou un gros bras pas crédible qui va tenter de te racketter alors que tu veux simplement rentrer chez toi. Ouais. La journée parfaite, c'est beaucoup trop beau pour être vrai. Pas une seule fois dans la journée tu as dut utiliser ton don et ça te fait totalement bizarre. Cela t'a presque donné la sensation d'être "normale".

Normale.
T'en ricanes à cette pensée.

Qu'est-ce qu'on en a à faire de la normalité, hein ? Qu'est-ce que tu en as à faire, après tout.
Tu étais persuadée que tu étais tout à fait normale jusqu'à ce que tu comprennes le sens de ta mutation, de ta différence. Après ça, tout est partie en vrille. Mais bon, tout ceci, c'est juste une question de point de vue, de mentalité. Et toi, qu'est-ce que tu en penses ? Que tu t'en fiches complètement. Juste que tu veux qu'on te foute la paix. Vivre une vie où personne ne te craindrait ou ne te menacerait ou userait de chantage pour que tu bosses pour lui. Mouais, plutôt utopiste, comme désir. T'en as bien conscience. Mais bon, ça fait du bien de rêver. Tu décides, d'ailleurs, de sortir de ces sombres pensées. Elles ne sont pas importantes. Focus toi plutôt sur les passants que tu dois esquiver sans recevoir de coups de coudes ou d'épaules.

C'est une bonne journée.
Et ça doit le rester.

D'autant plus que tu viens de retrouver une vieille connaissance. Non. Une amie d'assez longue date. Ta sauveuse. Tu te souviens comme si c'était hier. C'était lors de la Purge. Alors que tout le monde vous crachait à la figure, vous fuyait ou vous vendait aux Sentinelles. Rares étaient ceux qui vous aidaient à vous cacher, vous sauvais la vie. America a fait partie de ceux-là et tu lui en seras toujours reconnaissante. Cela t'a fait quelque peu mal lorsque toi et ton comparse mutant avez pris la décision de partir loin de l'humaine, mais vous n'aviez pas le choix. Cela devenait trop dangereux pour la jeune femme et vous refusiez de lui apporter le moindre problème. Elle ne devait pas payer pour votre différence. Tu ne la jamais revu depuis votre départ et tu as même perdu la trace de ton compère. Alors qu'elle n'est pas ta surprise lorsque tu la reconnais de l'autre côté de la rame. Elle va bien. Elle n'a rien. Personne n'a soupçonné sa résistance. Tant mieux. Tu en es vraiment contente. Tu l'as salué sans aucune hésitation, refusant d'agir comme si tu ne la connaissait pas. Cela aurait été hypocrite et ingrat de ta part et tu ne veux pas l'être à son égard. Vous parvenez à vous entendre, vous comprendre malgré le tintamarre et vous décidez de vous donner rendez-vous à un bar et, lorsque tu y arrives, elle est déjà attablé, un gros bol devant elle.

- Ash ! Je suis là !

Tu zigzagues entre les tables, tenant ton sac en bandoulière afin d'éviter qu'il bouscule un client lambda. Tu n'as pas envie de filer la courante à qui que ce soit, pour l'instant.

- Viens je t’invite, prends-toi ce que tu veux !

Tu lui souris tout en t'installant, prenant en main la carte des boissons.

Erf. Pas d'alcool. C'était trop beau pour être vrai.

- Je me suis déjà servie, j’espère que ça te dérange pas !
- T'en fait pas. Tant que ça a pas refroidi le temps que j'arrive.

Tu fais les gros yeux, signe qu'il y avait du monde dans les couloirs et que ça a été un parcours du combattant pour toi pour la rejoindre. Le serveur rapplique, demande ta commande et tu lui demandes un café avec du caramel et de la chantilly. T'as pas vraiment le bec sucré, a contrario d'America, mais on s'en fout. Journée spéciale et tu veux marquer le coup. Mais bon, c'est vrai que tu aurais préféré une boisson alcoolisée, mais ce bar n'en propose pas. Tant pis, tu te rattraperas chez toi. Si tu en as encore en stock. Tu t'installes plus à ton aise.

- Vas-y, dis-moi ce que tu deviens depuis la... Purge.

Tu supposes que ça doit être pareil pour tous les mutants ; avoir du mal à prononcer cette sombre époque. Logique. Compréhensible. Mais tu ne te défileras pas. Aujourd'hui, tu n'en as pas envie. Pour une fois, tu es de très bon poil et ton calme sourire en atteste. Tu es vraiment contente d'avoir retrouvé une vieille amie et de la savoir saine et sauve.

Cela te fait du bien de savoir que tous n'ont pas péri.
Humain comme mutant.



QUE   SOMBRE   LE JOUR
Revenir en haut Aller en bas

avatar
America Chavez
Young Avenger
♠ EMPLOI : Apprentie héroïne et étudiante en journalisme à l'Université de Los Angeles.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Bitter sweet [Ash & America]   Lun 8 Mai 2017 - 18:58
Ash Westwood & America Chavez
Bitter sweet
un café branché de Los Angeles
Ash s’installa après avoir joué des coudes pour arriver à la table. « Non c’est encore chaud ne t’inquiètes pas ! » dit-elle avec un grand sourire. Quand sa famille lui semblait trop loin et trop inaccessible, manger de la nourriture sucrée semblait presque la ramener à sa maison. Même si la nourriture et le rythme de vie n’était en rien comparable à la Terre, sentir du chocolat sur sa langue la ramenait légèrement à la Parallèle Utopique. Ash commanda un café avec du caramel et de la chantilly. America sourit. Tut était meilleur avec de la chantilly et elle en avait toujours plusieurs bouteilles dans son frigo histoire de ne jamais être à sec. Son obsession allait des fois très loin mais vu l’énergie qu’elle dépensait chaque jour, elle se déculpabilisait en se disant que tout était éliminé très vite de toute façon. Elle pris d’ailleurs une gorgée de son bol avant de le reposer et d’essuyer les restes de chantilly sur ses lèvres et de se lécher les doigts. Il n’y avait pas de gaspillage chez America, surtout avec la nourriture et les boissons sucrées.

Ash, après s’être tranquillement installée, lui demanda ce qu’elle devenait depuis la Purge et la période noire qui les avait tous plongé dans l’illégalité. America se redressa et posa son dos contre l’assise de la banquette, les mains tenant son bol posé sur la table. Elle sembla réfléchir un instant. « Hum… J’ai commencé des cours à l’Université. Journalisme en filière principale. Après j’ai pris quelques options comme anthropologie ou ce genre de chose. Je fais du bénévolat pour une association de réfugiés et je bosse aussi pour l’Université quelques fois. Ça permet d’avoir pas mal de côté avec la bourse. » dit-elle alors que ses doigts se baladaient sur le rebord du bol. Elle rajouta ensuite « Avec la perte de New York, ça a été difficile de retrouver ses marques mais je crois que j’ai une bonne situation actuellement. » conclue-t-elle alors qu’elle hochait la tête comme pour appuyer ses paroles.

Son adhésion aux Young Avengers lui avait aussi donné beaucoup de stabilité et lui avait permis de stabiliser ses capacités. En groupe, ils étaient bien plus fort et le côté tête brûlée d’America trouvait souvent de la sagesse bien méritée avec Billy et Kate. « Et toi ? Comment ça se passe ? Tu as aussi été évacuée de New York ou tu étais déjà dans le coin ? » car bon, après s’être fait pourchassée par le gouvernement, la chute de New York avait souvent été vécu comme une autre malédiction qui s’abattait toujours sur les mêmes. Durant la Purge, nombreux étaient ceux qui avaient aussi perdu famille et travail. Perdre le toit sur sa tête était une nouvelle épreuve qui semblait des fois être la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Heureusement que beaucoup d’Angelins avaient été très amicaux et que le gouvernement avait apparemment facilité les choses… Mais après des épreuves aussi horribles qu’une tentative d’extermination, les mutants ne devaient pas avoir beaucoup d’énergie restantes pour s’occuper de ça.


How hard can a human heart get from pain, fills my lungs floods my brain. When my young blood rush to my head, stars squeezing out the little death, eyes rolled back, body rolled forth. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ash Westwood
Indépendants
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 01 / Curse
♠ EMPLOI : Assistante bibliothécaire / Se cache
♠ GIF : Que sombre le jour
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Bitter sweet [Ash & America]   Dim 21 Mai 2017 - 11:46
America Chavez &
Ash Westwood
Bitter sweet
Train de vie
Le serveur revient avec ta commande et tu l'en remercies. Ah non, mais aujourd'hui, tu as vraiment envie d'être aimable et poli, ce qui est a marqué d'une croix blanche sur ton calendrier. Bon, tu ne le feras pas, 'faut pas déconner, non plus. Mais bon, personne ne t'a emmerdé aujourd'hui et tu te trouves actuellement devant une amie - ta sauveuse - que tu n'as pas revu depuis pas mal de temps. Alors autant garder le sourire jusqu'au bout. America t'assure que la boisson est encore chaude et tu opines du chef à cette réponse. Tant mieux. Tu bois une gorgée de ta boisson, décrétant que le goût n'est pas mauvais, mais que la chantilly sauve, quand même, la saveur. Tu te retrouves même avec une moustache lactée que tu essuie d'un revers de la langue.

- Hum… J’ai commencé des cours à l’Université. Journalisme en filière principale. Après j’ai pris quelques options comme anthropologie ou ce genre de chose. Je fais du bénévolat pour une association de réfugiés et je bosse aussi pour l’Université quelques fois. Ça permet d’avoir pas mal de côté avec la bourse.

Tu acquiesce à chaque nouveauté, te faisant quasiment ressemble à cet espèce de clébard qu'on met derrière la bagnole avec un ressort servant de cou. Comment les gens font pour apprécier ça, tu te le demandes encore. C'est moche, c'est chiant, c'est abêtissant - oui, tu inventes de mots, et alors -. Bref, c'est inutile. Mais tu divagues. Vague. Am' a carrément bien évolué et tu es contente de son parcours. C'est vraiment une fille bien qu'on en trouve plus beaucoup de nos jours. Voilà, que tu te fous à causer comme une vieille...

- Avec la perte de New York, ça a été difficile de retrouver ses marques mais je crois que j’ai une bonne situation actuellement.

Tu opines une dernière fois, lui assurant que c'est bien le cas.

- Et toi ? Comment ça se passe ? Tu as aussi été évacuée de New York ou tu étais déjà dans le coin ?
- J'étais déjà dans l'coin. J'étais venu ici pour un entretien d'embauche et quand j'ai appris ça, bah... voilà. J'ai posé mon baluchon ici.

Tu lui expliques dans les grandes lignes ton parcours, le studio qui se transforme en un appart' dans un coin pas huppé du tout. Un boulot trouvé dans une bibliothèque avec une patronne aussi aimable qu'une porte de prison. Bref, tu t'es trouvé un train-train quotidien qui, même s'il t'a pas permit de trouver un boulot de rêve, te permet quand même de payer ton loyer, de vivre dignement et même de t'octroyer quelques plaisirs. Quand t'y repenses, c'est vrai que tu pourrais tout aussi bien repartir en Suède, là où tu aurais sans doute plus de chance de trouver un job qui te convient mieux, voire même d'être mieux accepté pour ce que tu es. Mais... non. Tu n'as vraiment de bon souvenirs de là-bas et tu n'as pas encore trouvé le bon prétexte pour y repartir. Et, surtout, y'a ta daronne.

- Mais dis-moi. T'as pas été soupçonné pour nous avoir aidé, au moins ?

Tu lui demandes aussi si elle sait déjà pour quelle presse elle veut bosser. Oui, tu sais que ça ressemble à un interrogatoire espagnol, mais tu t'en balances comme de ta première paire de chaussette. T'oserais même lui demander si elle s'est trouvé quelqu'un mais, toi-même, tu files la courante à quiconque la prononce à haute voix, alors tu vas certainement pas faire ta chieuse et jouer la maternelle qui supporte pas de voir sa môme sans bon parti. Elle est jeune, qu'elle profite. Surtout que t'es mal placé pour en causer. Trente-sept piges et toujours pas casé. Tristesse...

Ou pas, en fait.



QUE   SOMBRE   LE JOUR
Revenir en haut Aller en bas

avatar
America Chavez
Young Avenger
♠ EMPLOI : Apprentie héroïne et étudiante en journalisme à l'Université de Los Angeles.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Bitter sweet [Ash & America]   Dim 4 Juin 2017 - 11:56
Ash Westwood & America Chavez
Bitter sweet
un café branché de Los Angeles
Ash l'informe qu'elle était déjà à Los Angeles quand elle avait appris pour New York. C'était mieux certainement. Ne pas avoir à voir la panique tout autour de soi, voir des familles en pleur de devoir quitter leurs maisons, leurs travails, leurs vies, derrière, pour embarquer dans des hélicoptères. Même si le dénouement fut plus positif que néfaste, le traumatisme que cela avait laissé était toujours là. America se demandait combien de temps elle pourrait encore rester sur place. Devrait-elle encore fuir soudainement dans un mois ? Deux jours ? Dans cinq minutes ? La vie sur cette Terre avait été pleine de moments difficiles et elle en avait vécu une bonne paire. Malheureusement, elle se doutait qu'il y avait pire autre part. Mais il n'était pas nécessaire de chercher toujours plus tragique... Si elle se mettait à faire ça, elle n'en finirait pas de sauter de dimension en dimension. La réalité était tellement multiple et avait tellement d'imagination qu'elle finirait morte de vieillesse avant d'atteindre le fond du fond.

En tout cas, ce que Ash lui racontait faisait sourire America. Elle était contente qu'elle ait réussi à retomber sur ses pattes. Un endroit pour vivre, un travail et un peu de temps quand même à côté pour vivre. Finalement, ce genre de catastrophe vous faisait réalisé à quel point la vie en générale n'était faite que de petits choses et de petits moments qui s'accumulaient. Les catastrophes et les moments de stress et de violence faisait ressortir le pire comme le meilleur chez les gens. Il semblait qu'Ash ai réussi à s'adapter et America était très contente. Ce n'était pas le cas de tous les survivants de la Purge ou même des évacués. Loin de tout, ayant tout perdu, il était terriblement facile et tentant de succomber au crime, à la violence et à la haine. Mais America et Ash avaient eu de la chance certainement. Les bonnes occasions au bon moment et aussi des soutiens.

Ash l'interrogea sur la Purge et sa situation. Ash haussa les épaules avant de prendre une gorgée de son chocolat chaud. « Un peu... Enfin... Je bougeais pas mal. Après que tu sois partie, j'ai déménagé avec un faux nom et j'ai recommencé mon manège. Et puis j'hébergeais pas beaucoup de personnes. Je ne pouvais pas le risquer. Y en a d'autres qui faisaient sortir des dizaines de personnes qui se sont fait prendre. Je pense qu'ils se concentraient sur les gens qui cachaient beaucoup de personnes... D'ailleurs ça s'est bien passé une fois partie ? J'imagine que oui car tu es là... » elle aurait voulu en prendre plus. Mais il fallait être réaliste. Si elle avait caché plus que ce qu'elle pouvait, elle aurait mis la vie de beaucoup de personnes en danger... Quand Ash lui demanda le journal qu'elle visait éventuellement, elle sourit. « Houla, je ne sais pas ! Tu sais, le journal papier va mal en ce moment. Les gens se tournent plus vers des sites internet à la fin des études de journalisme... C'est triste. J'avoue que je ne sais pas encore ce que je préfèrerais. Tu lis des journaux toi ? Du journal papier ? » Elle but une autre gorgée de sa boisson avant d'ajouter « Et côté coeur, comment ça va ? » dit-elle avec un sourire en coin.


How hard can a human heart get from pain, fills my lungs floods my brain. When my young blood rush to my head, stars squeezing out the little death, eyes rolled back, body rolled forth. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ash Westwood
Indépendants
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 01 / Curse
♠ EMPLOI : Assistante bibliothécaire / Se cache
♠ GIF : Que sombre le jour
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Bitter sweet [Ash & America]   Dim 18 Juin 2017 - 12:57
America Chavez & Ash Westwood
Bitter Sweet
Néant sentimental
Tu sirotes ta boisson chaude tout en grimaçant quelque peu. Tu ne sais pas si tu as bien fait de prendre une boisson sucré, même pour marquer ces retrouvailles. Peut-être u simple café aurait-il été suffisant. Cependant, tu ne repousses pas ta boisson pour autant, refusant de paraître impoli. Et, surtout, tu n'aimes pas payé pour rien.

Tu ne songes pas à ce que comment vivent les autres personnes comme toi. Ceux qui sont différents, inadaptés. Mutants. Ce n'est pas une action - ou inaction - égoïste - ou peut-être que si - mais il est très dur pour vous de ne plus raser les murs, d'accepter de vous rendre sans crainte dans des lieux publics où la foule se mêle et se mélange. Alors, tu préfères ne pas t'occuper d'eux, plaindre ceux qui souffrent encore et ne parviennent à avancer. Après tout, tout le monde s'est à penser que vous vous serriez les coudes entre gens d'une même race,
alors que c'est absolument faux. Certes, il y avait quelques fois des entraides, mais vous repartiez bien souvent chacun de votre côté. Être groupé aurait été trop dangereux, alors vous deviez être seul.

Et tu t'es habituée à cette vie de solitaire.

- Un peu... Enfin... Je bougeais pas mal. Après que tu sois partie, j'ai déménagé avec un faux nom et j'ai recommencé mon manège. Et puis j'hébergeais pas beaucoup de personnes. Je ne pouvais pas le risquer. Y en a d'autres qui faisaient sortir des dizaines de personnes qui se sont fait prendre. Je pense qu'ils se concentraient sur les gens qui cachaient beaucoup de personnes... D'ailleurs ça s'est bien passé une fois partie ? J'imagine que oui car tu es là...

Tant mieux. Au moins, a-t-elle agis intelligemment jusqu'au bout. Pas comme ces autres qui ont eu leurs yeux plus gros que leur prudence. Tu ne médis pas sur eux, mais les temps étaient bien trop difficile pour agir inconsciemment.

- Houla, je ne sais pas ! Tu sais, le journal papier va mal en ce moment. Les gens se tournent plus vers des sites internet à la fin des études de journalisme... C'est triste. J'avoue que je ne sais pas encore ce que je préfèrerais. Tu lis des journaux toi ? Du journal papier ?
- Touchée, ris-tu. Je ne lis pas de journal papier, admets-tu avec un sourire amusé. En fait, je ne regarde pas les informations sur aucun format.

Toujours la même rengaine, les mêmes histoires, les mêmes drames.
Rien ne change, tout se refait.

- Et côté cœur, comment ça va ?
- Ah, commences-tu à rire. Le néant abyssal. J'avoue aussi que je n'aide pas tellement. J'ai jamais été très engageante. En fait, c'est plutôt à toi que cette question devrait se poser. Quelqu'un à l'horizon ? Tu comptes vivre ici, à L.A. où un endroit te fait de l'œil ?

Et tu ne parles pas seulement de ton style vestimentaire. C'est peut-être ton comportement qui fait fuir les hommes, mais tu es bien trop méfiante pour vouloir changer. A plus de trente piges, on ne se refait pas tellement.


QUE   SOMBRE   LE JOUR
Revenir en haut Aller en bas
 

Bitter sweet [Ash & America]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Bitter Sweet Home Symphony
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» Copa de America en Venezuela
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A. :: Hollywood-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Tommy & co
#1 l'Admin modèle & 17 rps (quand même)


Ashitaka Pan
#2 7rps et moisson des votes!


Gamora & Bobbi
#3 fatal serial rpgiste ! 6 rps !