Partagez | 
 

"How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Hécate
Divinités
♠ EMPLOI : Propriétaire d'un café, mannequin occasionnelle
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 0:01


  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
feat Katie McGrath
Hécate Skotia

 

  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Carte d'Identité
Elle n’en possède pas, comme la plupart de ses semblables, quoi qu’elle se plaise à donner « Dodgson » en l’honneur de ce cher Charles lorsqu’il lui en faut un pour la société de nos jours… Sinon Hécate, Skotia, la liste de ses surnoms est tellement longue que je ne peux la reporter iciThrace, si l’on en croit les récit mythologiques. Si vous lui demandez, elle pouffera un peu en restant mystérieuse. La date est inconnue, et elle s’en moque.Quelques millénaires. La trentaine d’apparence Survivre, faire persister son culte et nourrir ses pouvoirs prend beaucoup de temps. Officiellement, Hécate a ouvert un petit café, tout ce qu’il y a de plus respectable… Et parfois, elle fait occasionnellement du mannequinat pour Victoria’s Secret. Célibataire, mais ouverte à toutes les propositions. On a essayé d’en faire une déesse vierge, elle prend sa revanche. Pansexuelle. Bien qu’elle semble avoir une légère préférence pour les hommes, elle ne dira jamais non à une belle femme. Voyager, lire, boire du chocolat chaud ou du cappuccino, faire la lecture aux esprits de chats, promener Endy, l'art, la littérature, les représentation de sa personne à travers l'Histoire, l'Histoire, l'aventure, les complots, les fleurs, la lune, la nuit, les étoiles, rêver, la magie... Divinité

 
Caractère

Hécate, c’est un mélange particulier (non pas de saveur) mais de personnalités. Parce qu’il faut bien commencer quelque part, commençons par le plus surprenant, mais pas le plus visible : son léger problème de « multi » personnalités. Disons que la déesse, de par l’opposition de ses pouvoirs, de ses caractéristiques et de ses attributions divines, possède deux personnalités bien marquée. D’un côté, dominant tout le reste, Hécate : bonne et bienfaisante, celle qui favorise la germination, protège les accouchements et les navigateurs, donne la prospérité, la victoire, des pêches et des moissons fructueuses. De l’autre côté, Skotia, la sombre, déesse des hallucinations, des angoisses nocturnes, maîtresse de la sorcellerie, des angoisses et des monstres. Les fidèles, à l’époque, l’avaient assez bien illustrée en la représentant soit possédant trois têtes, soit par trois femmes adossées à une colonne. Il n’y a pas réellement de triples personnalités, mais elle donne souvent l’impression d’être une autre femme sous la pleine lune, alors qu’il n’y a en réalité que quelques détails physiques qui changent. Ces personnalités changeantes (quoi que, je me répète mais j’insiste : Hécate est toujours dominante sur « Skotia ») en ont fait une déesse à la fois vénérée et crainte.

Mais plongeons plutôt à présent dans le vif du sujet : c’est bien beau cette histoires de personnalités mais sinon, ses qualités ? Eh bien, la première chose de remarquable est qu’il s’agit d’une jeune femme (ne jouons pas sur les mots, elle a tout l’air d’une jeune femme) active. Elle aime courir sois tôt le matin, soit tard le soir, de préférence lorsque la nuit cède sa place au jour, ou le jour à la nuit. Hécate est ardente dans tout ce qu’elle entreprend, généralement passionné dans ce qu’elle fait. Oh, évidemment, cela ne s’applique pas à tous ce qu’elle peut faire ou la liste de ses occupations favorites n’aurait pas de fin, mais elle n’est pas du genre à traîner des pieds. Elle est ambitieuse, appliquée et méthodique, et c’est peut-être ce qui lui a permis de « survivre » aussi longtemps… Parce que vous savez, à cette époque, ce n’est pas spécialement facile d’être une divinité olympienne quand vos fidèles se compteraient presque sur les doigts de la main. Audacieuse, elle ne recule pas devant le danger ou un peu d’adrénaline : elle a peut-être la chance de ne pas avoir « qu’une vie », pour ainsi dire, mais cela ne veut pas dire qu’elle ne doit pas profiter de l’instant présent ou des opportunités qui s’offrent à elle et cela, elle l’a bien compris. Hécate est également curieuse et n’a de cesse de vouloir tout apprendre, tout savoir. Intelligente et patiente, elle est capable de rester des heures à écouter des conférences qui auraient fini par lasser les non-passionnés… Ou tout simplement à vous écouter parler de votre vie. La patience sert quelle que soit la situation !

Hécate a toujours été affectueuse. Même si elle ne vous le montrera pas forcément, elle a besoin d’attention et d’amour, qu’elle saura vous rendre – peu importe la nature de cet amour. Car elle est attentive, et attentionnée, et les gens qui ont réussi à entrer dans son cercle proche peuvent être certain d’être écoutés et en confiance. Son apparente sérénité apaise et sa sensibilité touche : si elle ne montre pas sciemment ce côté adorable d’elle-même, il y a fort à parier que vous finissiez par le découvrir de vous-même en la côtoyant assez régulièrement. Quand elle ne se sent pas très bien, un peu mélancolique, attristée, juste « pas très bien », elle adore se caler dans des plaids et couvertures, comme pour se retrouver dans un cocon. Une fois bien installée là-dedans, elle aime avoir la présence de ses chats et chiens autour d’elle, et elle leur fait la lecture de ses romans et poèmes préférés tout en engloutissant crêpes et/ou pancakes au caramel, avec un bon chocolat chaud. Et, parfois – assez souvent – un Irish Coffee. Pas très bon pour la ligne, mais tellement agréable… Et je vous assure qu’elle à la « chance » de ne pas prendre de kilo même en mangeant comme quatre. Normal, pour une déesse, supposons.

Mais la belle n’a pas que des qualités, sinon, ça se saurait. Et sinon « Skotia » n’aurait pas lieu d’être. Il existe un part plus sombre d’elle-même, bien enfouie, tenue en laisse mais qui, parfois, parvient à s’exprimer. Langue de reptile sifflante, manipulatrice, elle peut se montrer arriviste et égoïste. L’individualisme est une qualité, paraît-il, et si ce n’est pas le cas pour Hécate, Skotia approuve farouchement. C’est celle-là même qui peut se montrer perverse, mais pas réellement dans le sens sexuel du terme (quoi que) ; sa soif de sang en ferait un excellent bourreau et maître de torture, si ces pratiques avaient encore lieu… Une des raisons pour lesquelles elle avait adoré le moyen-âge.

D’une manière plus générale et moins recentrée sur Skotia, Hécate peut se montrer froide et hautaine, au premier abord. Après tout, il s’agit d’une déesse et pas du premier gueux sortie d’elle ne savait où. Cela peut même la pousser à se montrer moqueuse : versatile, lunatique et intéressée, elle n’hésitera pas à retourner sa veste pour peu que l’autre partie lui apporte plus d’avantage, et si par malheur vous ne faites pas partie des personnes qu’elle respecte, des personnes qu’elle craint ou des personne qu’elle chéri. Elle est également un peu maniaque, tenant à ce que son loft soit toujours bien organisé et arrangée… Un peu comme sa vie qu’elle orchestre d’une main de maître (ou tente). Quand on a un esprit étriqué, il est nécessaire d’être organisée, certaines personnes comme Loki pourront vous le confirmer. Dernière précision importante : madame peut se montrer jalouse, voire possessive… Rien de bien grave, uh ?

♦♦♦

Depuis son plus jeune âge, et quand bien même cela ait été avant elle le signe de sa grand-tante Séléné, Hécate adore se promener au clair d’une pleine lune bien ronde et lumineuse. Généralement vêtue, dans ces cas-là, d’une fine robe blanche, pieds nus, elle aime profiter de ces nuits-là presque comme la jeune fille de l’île de Délos qu’elle a été, ne craignait ni les loups-garous, ni les autres créatures. Elle n’a, à vrai dire, pas grand-chose à craindre. Lors des nuits de nouvelle lune, si elle n’est pas trop occupée ailleurs, elle revêt à nouveau sa robe blanche, enfile des sandales dorées et éclaire la nuit avec une torche en main. Un panier au bras, contenant ce que les Hommes appellent « les germes de la fertilités et de la vie », il est dit que les plantes croissent à mesure que sa lumière grandit, et que la vie culmine lors de la pleine lune. Son côté poète et rêveur apprécie beaucoup ce petit conte, pas si loin que ça que de la vérité.

Les représentations de la déesse sont nombreuses ; parfois, durant l’Antiquité, elle prenait la forme d’une déesse tricéphale avec une tête de lion, de chèvre et de cheval, ce qui représentait à la fois la croissance, la décroissance et la disparition. Si la symbolique de cette représentation lui plaît énormément, Hécate tient à dire qu’elle est une belle femme et non pas une sorte d’hybride de femme et d’animaux. Elle fut également représentée par trois femmes, souvent adossée à une colonne, ce qui lui plaît d’avantage et qui, selon elle, la représente parfaitement bien. Elle tient souvent à la main des torches, ainsi que des coupes destinées aux libations, et des pommes ; mais on peut également la voir avec des gâteaux en forme de croissants, des clés, des poignards, des épées voire des serpents, qui sont les attributs indiquant son caractère infernale. Ce serait mentir de dire qu’elle n’aime pas cela ; si vous avez la chance de pouvoir rentrer dans son loft, vous trouverez plusieurs de ces représentations d’elle-même peint sur toile. Clin d’œil taquin à sa véritable nature, un peu narcissique peut-être, cela l’amuse, et elle se présente comme une amatrice d’art ; ne serait-ce pas là des exclusivités de Van Gogh, de Rembrandt et de Raphaël ? Et ici une de Poussin ? Si, bien sûr que si. Et elle aime laisser entrer, parfois, des amateurs d’arts qui, comme Hécate, sauront apprécier les tableaux et… La déesse qu’il représente.

Elle n’apprécie cependant pas que la bonne peinture, mais également la musique (le piano, en particulier, et le chant, qu’elle pratique depuis plusieurs centaines – pour ne pas dire milliers – d’années à présent). Cela la détend, l’apaise ; elle adore tout particulièrement écouter un peu de musique classique, et a eu l’occasion d’assister à plusieurs grandes représentations historiques (Mozart, Beethoven…). De plus, l’opéra étant – il y a quelques siècles – un lieu de rencontres et « d’exhibitionnisme » du cercle aristocratique et j’en passe, elle liait l’utile à l’agréable en s’y rendant régulièrement. Elle en profitait pour parader, revêtir ses plus belles robes et ses plus beaux atours, et faire tourner les têtes ; certain on même soufflé qu’elle aurait inspiré la Princesse de Clèves. Si, à l’époque, elle rougissait en pouffant timidement, la bouche cachée derrière son gant, par politesse et pour l’Etiquette, aujourd’hui elle vous dira que c’est impossible car la Princesse de Clèves était beaucoup trop pure et responsable pour être inspirée d’Hecate.

Hécate a une autre passion pour, encore, une autre forme d’art. Les écrivains, et les poètes ; son esprit rêveur adore les écouter conter leurs histoires, ou les observer travailler. Passer du temps avec eux a longtemps été un bon, très bon moyen de tuer le temps. En effet, outre leurs œuvres magnifiques, elle aime ces hommes (et femmes) de lettres de manière presque passionnelle, obsessionnelle. Peut-être cette passion presque amoureuse pour ces personnes vient-il d’un regret enfouie de n’avoir jamais pu posséder Apollon qu’une unique fois ; son cousin poète est en effet le père de sa fille, mais également sa première expérience… Autant dire que la barre était placée haut pour la suite.

Enfin, Hécate aime les armes, en particulier tout ce qui est fleuret et épée et, actuellement, les petits pistolets et revolvers, bien féminin. Ainsi que, sa fierté, les Hécate II pour les gros calibres, mais elle préfère observer son utilisation que l’utiliser elle-même ; néanmoins, en règle générale, elle évite de transporter une arme avec elle. Elle a une cicatrice sous les côtes, du côté droit, écopé suite à un duel avec Verlaine pour avoir tiré sur Rimbaud. C’est pas de sa faute, comprenez bien, elle idolâtrait leur couple et leur séparation fut pour elle l’équivalent d’un crime contre l’humanité. Aujourd’hui encore, particulièrement lorsque « Skotia » prend le dessus, elle peut s’emporter et s’échauffer à la simple évocation de cet évènement. Elle ne dissocie jamais les recueils de Rimbaud de ceux de Verlaine dans sa bibliothèque… Ce serait un sacrilège.

 

Pouvoirs & capacités

  ▬ Les Olympiens possèdent chacun des compétences spécifiques associées à leur domaine d’expertise : pour Hécate, il s’agit de la magie. Déesse de la magie, elle est le plus grand sorcier de tous les Olympiens. Sa compétence en magie est si grande qu’elle est capable de déformer la réalité d’Hollywood et de l’entièreté de ses habitants sans se servir d’aucun objet : une chose que même Loki, Amora ou Hela ne peuvent réaliser sans aide.

▬ Ses connaissances magiques proviennent même d’avant la création de l’humanité, car elle est un Titan : elle en connait donc beaucoup de choses sur le sujet, et est capable de :
- téléportation interdimensionnelle
- vol à des vitesses surhumaines
- manipulation de la matière
- augmentation de ses capacités physiques
- érection de puissants champs de forces
- tirer de puissantes explosion d’énergie
- projection de boules d’énergie pure
- octroyer des pouvoirs surhumains aux objets et aux êtres
- posséder des personnes ou des objets avec lesquels elle pourra agir
- invisibilité
- contrôle du temps, des éléments et des animaux, de la croissance, de la décroissance et de la disparition
- télépathie et contrôle de l’esprit
- lancer des sorts et des malédictions
- ressusciter des morts
- entendre les prières de ceux qui l’invoquent
- changement de formes, mais son utilisation reste assez rare, voir limitée. Elle se plaît dans son apparence, quoi qu’elle devienne blonde en marchant sous la pleine lune, et qu’elle revêt l’apparence d’une femme lézard, parfois, lorsqu’elle laisse Skotia s’exprimer…

▬ Ses pouvoirs sont redoutables la nuit, notamment à la lumière de la lune à laquelle elle s’identifie, et qui est parfois considérée comme le séjour des morts.

▬ Comme tous les Olympiens, à l’instar des asgardiens, elle possède une force, une vitesse et une endurance surhumaine. Sa peau est également plus dense que celle d’un homme lambda, et elle possède des facteurs de guérisons plus rapides qui la rendent également insensible à la plupart des maladies humaines. Elle est également immortelle.

▬ Les Hécatées sont des fantômes qui se manifesteraient pendant les fêtes données en l’honneur de la déesse, et sont également les noms données aux statuettes la représentant, utilisé lors de ses invocations, comme ont pu le faire Cléa ou Morgana.

▬ Déesse des morts et chtoniennes (ou tellurique, parce qu’elle se réfère à la terre, au monde souterrains et aux Enfers), elle est honorée comme la déesse des carrefours, qui relieraient les Enfers, la Terre et le Ciel, et possède ainsi une certaine ascendance sur les démons. C’est également une déesse de l’ombre, qui suscite les cauchemars et les terreurs nocturnes, symboles de désirs secrets ou refoulés dans l’inconscient, ainsi que des spectres et des fantômes. Elle aurait pour compagnes les Erinyes, qui sont les personnifications des remords.

▬ A l’époque divinité souveraine du royaume ténébreux, elle jouissait d’un immense pouvoir et possédait tout un cortège de chiens dévorants. Il s’agit de Chiens des Enfers, qu’elle n’appelle en réalité pour l’accompagner que si elle en sent réellement le besoin ; auparavant, ils étaient une dizaine, mais beaucoup sont morts au fil du temps et il ne lui en reste aujourd’hui que trois, qu’elle a (enfin) nommés ; Dalek, Vador et Smith. Et oui, elle est (un peu) amatrice de série et de films.


  Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudo :siren: Age :siren:Code règlement :siren:Pv, scénario, marvel ou inventéMarvelComment as-tu atterri ici ? :siren:Fréquence de connexion :siren:
Remarques :siren:

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hécate
Divinités
♠ EMPLOI : Propriétaire d'un café, mannequin occasionnelle
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 0:02


  Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises par rapport à l'évacuation et le sacrifice de New York ? Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez justement de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, avec l'amélioration du camp de réfugié en quartier naissant nommé NY Town ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés installé ici depuis un an à présent ?

 
Les décisions du gouvernement semble n’atteindre que peu la déesse. Tant que ça ne la touche pas directement, du moins : elle en a encore pour de nombreuses années à vivre sur cette Terre (si tout va bien, il y a une différence notable entre avoir la vie éternelle et être immortelle) pour se soucier de chaque décision prise à un instant T et qui aura une incidence certainement sur… Une dizaine d’année en étant optimiste. Mais en oubliant sa divinité, l’Angeline qu’elle est – ou fait mine d’être – a forcément été touché par ces décision. D’un point de vue « humain », elle ne peut que saluer la décision du président. Un peu violent, peut-être, certainement nécessaire : au moins, un large pourcentage de la population new-yorkaise a été sauvé, ce qui n’est pas rien. L’incidence que cela a eu sur leur belle ville lui a été plutôt favorable : étant propriétaire d’un café, et ayant décidé de participer à l’effort d’accueil (et non pas de guerre) pour aider les réfugiés, elle a offert des consommations les premiers mois, et fait des prix réduits pour tout expatriés de New York – au moins, on est sûr de ne pas être victime de discrimination dans son établissement. Eh, on est dans les affaires ou on ne l’est pas. Toujours est-il que les trafics et autres bagarres qui éclatent par-ci ou par-là ne la concerne pas, tant qu’on ne touche pas à ses protégés (aka tous ses employés s’il ne s’agit pas de son cercle d’amis). Quant au président en lui-même… Disons qu’il l’a fait doucement sourire. Si vous saviez percevoir les essences, vous vous rendez compte que la sienne n’a rien d’humain.


  Une explosion a eu lieu lors d'une réunion mondaine, peu de temps après un incident sur l'une des bases du SHIELD. Si vous n'êtes pas membre de l'organisation, vous ne savez pas que l'incident touche une prison de haute sécurité, mais vous avez dû entendre parler de ces deux incidents : que pensez-vous de cela ? Si vous faites partie du SHIELD, vous savez que les problèmes sont potentiellement plus grave que ce qu'ils ont l'air, et vous entendez un nom être murmuré : Hydra... Pensez-vous que cette organisation criminelle puisse être de retour ?

 
Hécate ne sait pas l’enjeu que représentent ces deux incidents, ne faisant nullement partie de cette organisation. Si ça l’avait inquiété plus que cela, peut-être aurait-elle pu glaner des informations, mais pour le moment, elle s’en préoccupe peu. Elle ne se doute pas encore qu’il y ait un lien entre ces deux incidents, elle imagine juste qu’avec tous les changements et chamboulement entraîné par l’expatriation de New York, eh bien… Certaines choses qui ne se seraient certainement pas produites en temps normal se sont produites. Des soulèvements, il y en a eu dans les camps ; et il ne faut pas non plus oublier l’installation des Asgardien non loin. Tout ne plaît évidemment pas à tout le monde, et si elle s’étonnait qu’il ne se soit encore rien passé au niveau de la haute sphère, c’est chose faite. Quant au SHIELD, le déménagement des bureaux, le transfert des codes de sécurités et elle ne savait quoi encore vers cette nouvelle base et QG principale… Eh bien, il devait y avoir des choses délicates et la désorganisation d’un déménagement laisse généralement peu de chance aux choses délicates. Pour autant, si elle donne l’impression de ne s’en faire que peu, Hécate n’oublie pas. Tout ce qui se déroule autour d’elle peut lui servir, un jour, à « choisir un camp », et elle le sait : elle observe, juge, jauge, et se décidera en temps voulu, volatile mais loyale en ses propres convictions et en ceux qui ont su s’octroyer sa confiance.


• Avez-vous participé à la tentative de reprise d'Asgard ? Si oui, quel est votre opinion dessus, comment vous en êtes vous sortis ? Si non, quel est votre avis sur les Asgardiens et leur présence ?

 
Hécate n’a pas participé à la bataille d’Asgard, quoi qu’elle aurait pu. Il y avait quelque chose qui lui rappelait son propre panthéon, Olympia, et toutes ces choses : mais elle ne sentait pas vraiment à sa place pour voler au secours d’une « nation » étrangère. Elle n’a pas spécialement le profil d’une guerrière, mais plus celui d’une femme de lettres et d’une Sorcière. Tout le monde en connaît le dénouement : si Asgard n’a pas été reprise, la reine, le prince et le gardien de la porte ont été sauvés. Elle voit avec un regard tendre, presque maternel, le regroupement de guerrier. Sans doute aurait-elle aimé que ses compatriotes semblent aussi soudés (en oubliant les moutons noirs), mais Olympia était un royaume de Dieux uniquement, il n’y avait pas de peuple olympien comme il y avait un peuple asgardien. Une autre expédition serait certainement menée pour aller sauver le royaume, une bonne fois pour toute : peut-être en ferait-elle partie, cette fois. Elle ne pouvait pas, et n’éprouvait pas vraiment le besoin, de se battre pour Olympia et pour Zeus, si ceux-ci étaient toujours debout (ce qui n’est assurément pas le cas), mais elle pouvait peut-être aider ces valeureux guerriers en exil à retrouver leur foyer.


 
Votre histoire

 

L'Aube

Sa naissance remonte à loin, si loin que cela lui semble un autre monde. Et cela l’était, certainement ; fille du Titan Persès, née avant les Hommes, elle est restée longtemps dans un cocon, petite fille éternelle s’abreuvant de savoir magique pour désaltérer une curiosité sans fin. Sa mère, Astéria, l’Etoile, était d’une beauté sans nom. Personnification même de la nuit étoilée, et voyant les hommes croître et grandir, se décida à poser sa fille et lui permettre de grandir elle aussi. Les histoires ne sont plus si précises, et elle reste bien mystérieuse, mais sa mère fut l’amante de Persès, fils du Soleil, et l’on se demanda alors qui fut son vrai père. Elle observe depuis le Sommet de leur monde les intrigues, et voit Zeus courir après sa mère aimée, et aimée de Zeus : pour lui échapper, Astéria se transforma en caille et plongea dans la mer, où elle devint une île. Peu de temps après, Hécate y fut conduit par sa tante, Léto, enceinte de ce même Zeus. Ses yeux d’enfants ne pouvant comprendre la colère d’Hera à l’encontre de Léto, elle assista du mieux qu’elle put (en ne faisant pas grand-chose en raison de son jeune âge) à la naissance de ses cousins, Apollon et Artémis. Astéria est renommée Délos et, si on dit à la jeune Hécate qu’elle ne reverra jamais sa mère, elle sait que ce n’est pas vrai : sur cette île qui lui appartiendrait de droit, elle se sent en communion avec sa génitrice. Elle y fait pousser les plus belles plantes, vivre les plus beaux animaux dans une harmonie parfaite et généreuse : mais tout à une fin, tout grandit, se flétrit, se fane, même entretenue par la petite sorcière de l’île de Délos.

Elle grandit, à mesure que ses connaissances en matière de magie s’affermissent : elle est considérée comme la Déesse de la magie, des Sorciers et de toutes ces choses, et ne peut plus se contenter de vivre sur Délos. Elle doit assumer ses responsabilités, se rendre à Olympia ; ce qu’elle fait, pour y découvrir complots et intrigues plus que bienveillances et respects. Bientôt, on se questionne ; n’est-elle pas la fille de Tartare, cette déesse tellurique bien trop reliée aux Enfers à leur goût ? Son lien avec les royaumes souterrains n’est encore qu’un murmure, une rumeur qui se vérifiera plus tard, lancé très certainement par l’une de ces voyantes qui prédisent un avenir soi-disant dicté par les dieux. Elle n’a qu’un père, et un Titan, et n’a eu qu’une mère, à présent une île. Si pour le moment, elle reste imperméable à tous cela, elle se rendra rapidement compte avec la maturité que son esprit et de son corps qu’elle n’a pas son mot à dire. C’était sans compter son caractère de feu et sa nature rebelle, hérité de ses parents.

Retour sur Délos. Comme sa cousine, Artémis, qui lui rend parfois visite, la fleur qu’est Hécate n’a pas le droit de batifoler avec les hommes. Les seuls qu’elle a le droit de côtoyer sont ses confrères Olympiens, sous surveillance ; et le seul en qui on fait apparemment assez confiance pour ne pas vérifier est son cousin. Ils apprécient tous deux les poèmes, l’art, et le soleil, bien qu’Hécate ait plus pris du côté de Séléné et une véritable attirance pour la lune. Ce n’est pas rare qu’ils se retrouvent de temps à autre pour discuter et s’émerveiller de tous cela ; et c’est presque naturellement que leurs corps s’offrirent l’un à l’autre. Zeus avait tenté d’en faire une déesse vierge, peut-être pas vengeance de n’avoir pu s’offrir sa mère ; mais voilà que son fils venait de dérober cela. Et elle serait largement punie plus tard.

N’ayant plus aucune raison de la maintenir sur son île, Hécate partie découvrir le monde et chaque forme de magie qui s’y trouvait, éduquant les hommes à celle-ci. Apollon ne fut pas le seul homme à partager sa couche, bien décidée à ne pas se refuser ce qu’elle désirait par plaisir pour Zeus qu’elle ne supportait que parce qu’il le fallait bien ; et de son union avec Phorcys, divinité marine primordiale, naquit Scylla. Elle décida d’accoucher sur Délos, comme l’avait fait sa tante, et – ô – quelle belle enfant était sa fille. Hécate l’aima immédiatement, et la choya autant que faire se pouvait : lorsqu’elle fut en âge, elle l’emmena lors de ses voyages, en fit sa princesse et son élève. Scylla était tellement belle que les doutes s’installèrent : n’était-elle pas plutôt la fille d’Apollon ? Mais une tragédie s’abattit sur la famille, avant que l’on ait pu décréter qui était son véritable père. Eprise de Glaucos, qui l’aimait en retour, elle s’attira les jalousies de Circée. Si sa mère avait veillé à ce que Glaucos, qui lui suivant lors de leur voyage en mer, soit un gentleman avec sa fille, elle ne vit pas le danger venir de la Sorcière qu’elle avait entraînée : sa fille magnifique fut transformé en monstre marin par jalousie, et se jeta dans la mer. Longtemps, Hécate pleura sa fille qui ne voulait plus être approché, qui était devenue un monstre, dans les bras de sa grande-tante Sélénée, veillant sur l’immortel mais endormi à jamais Endymion.

L'Aurore

Peu importe ce qu’elle fit, la perte de sa fille la marqua. Elle mit du temps à s’en remettre avant, peut-être, de refouler tout ça au fond de son inconscient. Les années passent, les remords semblent disparaître, l’Humanité évolue. Elle a un ressentiment grandissant envers Zeus, mais qu’importe. Tout disparaît. Sa fille a disparue des mers, Zeus d’Olympia. Elle a quitté les siens en même temps que la foi en eux a quitté les Hommes : elle a fait sa vie, certainement comme tous les Olympiens un jour choyé et le suivant oublié. Sa maîtrise de la magie ne cesse de grandir, elle emmagasine les connaissances sans jamais les oublier ; elle est la déesse de la Magie et cela ne semble lui demander aucun effort considérable.

Elle quitte la Grèce pour ce qui deviendra la France, ou l’Allemagne, au moyen-âge. Elle s’amuse avec ses pouvoirs, se fait passer pour noble de haute lignée, n’a aucun mal à le faire croire. La nuit, dans les cachots sombres, une forme lézardesque, sans queue, femme d’écaille et à la langue sifflante, prend plaisir à la torture. Purger les hérétiques. Peu lui importe les croisades, peu lui importe le monde : le moyen-âge lui renvoie son premier amour au visage, violemment, Apollon devenant une représentation du soleil. Son cœur ne se tarit pas, il s’envole ! Oh, comme elle aimerait revoir ce cher cousin, ce cher Apollon, aucun autre n’a su lui plaire comme lui. Mais elle ne se fait pas d’illusions, elle ne le reverra certainement jamais. Et, pire que tout, elle doit bientôt s’exiler en Angleterre avant qu’on ne la soupçonne de pratique magique. Le Pape ne rigole décidément pas, avec les Sorcière.

Elle vit et se fond à travers les époques humaines, se découvrant une capacité d’adaptation bien plus élevée qu’elle ne l’aurait cru. Elle se plaît dans ce monde, à vrai dire, et ne se prive d’aucun plaisir. Voyageant entre les cours, on murmure qu’elle aurait inspiré la Princesse de Clèves : vous pensez ? Evidemment, mais elle sait fort bien qu’il n’en est rien, elle est bien trop « pervertie » pour avoir pu inspirer un personnage aussi pure. Cela ne l’empêche pas d’apprécier le compliment. Hécate apprécie tout particulièrement qu’on la représente. Evidemment, elle ne se présente pas en tant que tel : Béatrice de l’Olympe, pour le Moyen-Âge et la Renaissance, puis Béatrice Dodgson après avoir rencontré ce cher Lewis Caroll. Un grand enfant qu’elle aurait volontiers épousé, s’il s’était laissé à apprécier ces charmes.

Courant deux lièvres à la fois, pour utiliser une expression qui n’a, finalement, aucune connotation dans ce cas précis, elle se rapprocha de Rambaud. L’enfant était magnifique, même si elle ne pouvait prétendre à rien : elle soupirait devant son couple comme elle soupirant en écoutant les récits de sa tante éperdument amoureuse de son âme-sœur endormie. Comprenez bien sa colère lorsqu’elle apprit que Verlaine avait tiré sur son petit protégé, et brisé à jamais leur couple parfait ! Elle le défia en duel, au fleuret mais, ne pouvant se résoudre à le blesser ou à le tuer, ce fut elle qui reçut la lame. Les médecins de l’époque se sont longtemps demandé comment elle avait pu s’en sortir, toujours est-il que la cicatrice qu’elle arbore est comme un rappel cuisant de cet échec monstrueux. Un de plus.

La découverte du nouveau monde fut comme un grand bol d’air frais, pour elle. Prenant l’apparence d’un homme grand et fort, elle embarqua non pas dans le premier bateau en partance pour l’Amérique, mais pas loin : tant de nouvelles choses à apprendre. C’est ainsi qu’elle s’y installa, à l’Ouest, bien décidé à en faire son pied-à-terre et à se poser, une bonne fois pour toute. Oh ! Cela ne voulait pas dire que les voyages étaient terminés, bien au contraire : mais elle avait maintenant un nouveau foyer, qu’elle ne quitterait pas éternellement. Les voyages n’ont de vrais saveurs qui si l’on a une maison que l’on désire rejoindre.

Le Crépuscule

Le temps qui passe et l’Histoire humaine font relativiser. Les guerres civiles, les guerres mondiales, les déchirures. Les mutants, les héros, les envahisseurs : trop d’évènements en si peu de temps, qu’Hécate observe de loin. Elle se sent parfois très lasse de cette humanité futile qui ne s’agite que pour mourir aussitôt, lasse de pleurer ses proches pour ne pas pleurer le monde qui meurt. Alors, elle a pris le parti de ne prendre que son parti. Elle avant tout, sa survie avant tout. Si avant, elle était une Déesse, elle se rend compte à présent que puissante Sorcière ou non, cela ne changeait pas forcément grand-chose face à tous ces surhommes. Et si la Terre était détruite ou envahie, une déesse seule ne saurait lutter contre, éternellement.

Elle n’a pas vu la Purge d’un bon œil. Elle avait les capacités de protéger ceux qui comptaient pour elle, et notamment les employés du café qu’elle avait ouvert à Los Angeles. Mais elle ne pouvait pas sauver tout le monde, et elle s’en moquait un peu. Ce qu’Hécate n’appréciait pas, c’était le souvenir des chasses aux sorcières d’Europe qui lui revenaient en mémoire. Elle ne pouvait s’empêcher de comparer ces deux évènements : l’Histoire ne se répétait-elle pas, l’humanité n’avaient-elles pas trouvée de nouvelles sorcières ? Elle ne fut heureuse que lors de l’élection du nouveau président, qui fit cesser cette infamie. Et peu importe que le président en question soit Loki : cela l’amusait à vrai dire plus qu’autre chose.

Mais les évènements s’enchaînèrent avec une rapidité et une violence inouïe : une seconde attaque sur New York, en l’espace d’une ou deux années, la destruction de New York, le rapatriement de la population d’abord sur Los Angeles, avant qu’elle ne s’éparpille aux Etats-Unis. Elle observe le monde avec des yeux neufs, la lassitude ayant tôt fait de se muer en passion. Celle de continuer à vivre, de continuer à observer l’Histoire, d’en faire parfois partie : et alors qu’elle se disait que, peut-être, la Terre entrait encore dans une nouvelle ère, avec plus d’Espace et de menaces intergalactique, une soudaine question revint s’imposer à elle : où était sa fille ?

 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rhil Trasam
Intergalactique
♠ EMPLOI : Mécanicien, ingénieur spatial, ex-mécanien du SWORD et Nova Corps, contrebandier, capitaine de vaisseau
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 0:03
blblblblbllblb *court-circuit des neurones*

Rebienvenue parmi nous :21: :21:


We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm not getting draw into this mess, there's any army of you, there's only one of me. I'll talk, I'm happy to talk, but there is no way that I am fighting

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ashitaka Pan
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Pan
♠ EMPLOI : Gardien de la Forêt
♠ GIF : Don't go.
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 0:05
HECAAAAAAAAAAAAATE ! :36:

Est-ce que j'ai vraiment le droit de te dire bienvenue, depuis le temps ? :hihi:

Mais je m'en fiche, je te le dis quand même. :amour:

Copine Olympienne. :67:


GUARDIAN ☼ FOREST


«Wild wond'rous Pan, the forest's sire | Enter this circle as we desire. | Enclose us all, be with us today | Magically join in our sacred play.» wiccan way © FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Nidhogg of Niflheim
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Eater of the Dead - Tearer of Corpses
♠ EMPLOI : Seigneur auto-proclamé de NIflheim
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 10:45
HECAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATE :103: :21: :42: :61: :52: :78: :love: :kiss: :bave:

Hum, bref. J'ai hâte de la voir cette demoiselle, alors on se dépêche ! :bwah: *SBAMM* Bon couraaage ! :shipship:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]« Be careful making wishes in the dark, Can't be sure when they've hit their mark, And besides in the mean time, I'm just dreaming of tearing you apart, I'm in the details with the devil, So now the world can never get me on my level, I just gotta get you off the cage, I'm a young lover's rage, Gonna need a spark to ignite, My songs know what you did in the dark »

(c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas

avatar
America Chavez
Young Avenger
♠ EMPLOI : Apprentie héroïne et étudiante en journalisme à l'Université de Los Angeles.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 10:52
Ohhh superbe personnage !!
Rebienvenue chez toi :28: !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
How hard can a human heart get from pain, fills my lungs floods my brain. When my young blood rush to my head, stars squeezing out the little death, eyes rolled back, body rolled forth. ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hécate
Divinités
♠ EMPLOI : Propriétaire d'un café, mannequin occasionnelle
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Mer 3 Mai 2017 - 18:34
Merci :52: :amour:

Et j'me dépêche comme je veux, oh :ohgod:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amora Incantare
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Divinité
♠ EMPLOI : Gérante du Green Velvet, conseillère de Loki, femme fatale.
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Ven 5 Mai 2017 - 15:13
Rebienvenue sur le forum... encore Rire


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
She who has had many names throughout time, throughout every era of Ragnarok... Freyja...Iduna...Mardoll...Gefn... Enchantress. Only she, in all her Goddessness, in all of her feminine perfectness... could convince the tree to give of its most miraculous fruit.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gamora
Gardien de la Galaxie
♠ EMPLOI : Ca dépend du moment
♠ GIF : Gamora
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Sam 6 Mai 2017 - 10:49
Bienvenue!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Hécate
Divinités
♠ EMPLOI : Propriétaire d'un café, mannequin occasionnelle
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: "How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."   Lun 15 Mai 2017 - 20:52
Merci :hihi: :hehe: :amour:
Revenir en haut Aller en bas
 

"How do you know I’m mad?" said Alice "You must be", said the Cat, "or you wouldn’t have come here."

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» •♬Présentation de Jude D. LawFire♬•
» Jasper & Alice Forever
» Poitiers [86] 30 avril et 1er mai, tournoi 40k en 1750pts
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches validées-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 9 rps par ses cornes !


Ash Westwood
#2 8 rps pour jouer un mauvais tour !


Gamora & Bobbi
#3 5rps pendant son absence : joli !