Partagez | 
 

All I want is... | Loki & Vic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Lun 31 Déc 2012 - 0:49
All I want is to give you all that your heart needs the most...







© Never-Utopia

    Loki resta tout d'abord immobile. Il réagit pourtant très vite, mais quand vous vous rendez compte que vous n'avez pas agit convenablement et que vous attendez ce qui va vous tomber sur le coin du museau, le temps paraît toujours trop long... C'est pourquoi la fraction de seconde qui s'écoula sans que rien ne se passe sembla s'être transformée en longues minutes. Victoire avait peur de la suite. Plus elle y pensais, plus elle trouvait que le sous-entendu (qui n'aurait pas dû être placé là à la base) était bien trop clair. Question subtilité, elle avait fait beaucoup mieux. Son cœur battait vite, trop vite, alors qu'elle cherchait une réponse dans les beaux yeux verts qui lui faisaient face.

    Et Loki lâcha son verre. Celui-ci vint se briser sur le sol, éparpillé un peu partout à leurs pieds. Victoire sursauta au son que fit le verre vide en se fracassant contre le plancher. Elle s'attendait à beaucoup de choses, la plupart négatives, mais absolument pas à... Cette perte de contrôle. Parce que c'était bien ce qui venait de ce passer, n'est-ce pas ? Le dieu avait été troublé (pas choqué, hein ? Troublé, surpris, mais pas choqué ? C'était péjoratif ''choqué''), le verre avait glissé. Il s'était laissé dominer par l'émotion - la surprise, le choc, le trouble, appelez-ça comme vous voudrez. C'était déjà une petite victoire, en soi. Et puis son sourire narquois et moqueur de grand méchant avait fait son apparition.

    - Loki : Quoi ? Pourquoi ? Je vous apprends que même ceux qui tuent leurs parents volontairement ont le droit de vivre et de rater leur suicide ? son ton était presque sec.

    Que voulait-il dire par là ? Qu'il avait tué ses parents et qu'il avait tenté de se suicider ? Ils avaient au moins ça en commun, sauf qu'elle n'avait pas fait vraiment exprès de tuer les siens. Et qu'elle aurait même bien aimé qu'ils soient toujours vivant. Quoi que, s'ils n'avaient péris, elle ne serait pas là et elle n'aurait jamais entendu parler de Loki que par la télévision, alors... Elle se trouvait dégueulasse de penser un truc pareil. Bref, penser à autre chose, passer à autre chose. Tien, il ne l'avait pas menacée pour ses paroles qui avaient battu le record de niaiserie de la soirée. Sauf si elle devait prendre le verre brisé au sol comme ce qui allait l'attendre d'ici quelques minutes...

    Monsieur quitta le coin de la table en s'écartant de quelques pas. Aïe. Victoire aurait voulut faire pareil, pour le rattraper. Vous savez à quel point la rouquine peut être collante, surtout qu'il s'agissait de son dieu préféré. Mais voyez-vous, elle ne put sauter par-dessus les bouts de verres et éviter la serveuse qui venait les ramasser pour attraper la main de l'Asgardien parce que, et bien, Loki n'était pas le seul loup. Elle eut à peine le temps de reposer ses pieds par terre et de lever ses fesses des coussins qu'une bouteille de bière à moitié vide venait rejoindre le nouveau verre de whisky posé sur la table. Et vu la vitesse à laquelle le nouvel arrivant avait déboulé, c'est qu'il devait déjà guetter la place depuis un petit moment. L'hésitation de Victoire lui fut fatale ; elle se tourna au son du bruit qu'avait produit le cul de bouteille, tintant contre la table. Ce fut l'histoire de quelques secondes, de faire le choix entre la politesse et Loki. Et même si le choix qu'elle aurait dû faire était évident, la rousse ne parvint pas à décoller de son siège pour snober le nouvel arrivant.

    Nouvel arrivant qui, on peut le dire, n'était pas des plus moches. Avec ses yeux bleus et son sourire charmeur, on ne pouvait pas dire qu'il était repoussant. Cela n'empêcha pas Victoire de lever un sourcil interrogateur. Parce qu'il n'arrivait pas à la cheville de Loki, et qu'il venait de l'empêcher de lui courir (encore) après.

    - Mr X : Bonjour, belle demoiselle. Déjà, ça commençais très mal.
    - Victoire : Euh, b... Bonjour. Mais, excusez-moi, je...

    L'homme attrapa son poignet alors qu'elle faisait glisser ses fesses le long du fauteuil pour être plus proche de ''la sortie de la table''.

    - Mr X : Est-ce votre petit ami ? Votre amant, fiancé, mari ?

    Victoire resta figée quelques instants. Elle aurait pu mentir pour se sortir d'affaire, mais si Loki l'entendait... Pas sûr qu'il apprécie.

    - Victoire : N... Non, enfin... Non.
    - Mr X : Laissez-le, vous êtes trop jolie pour un homme comme lui.
    - Victoire : Parce que peut-être que je suis mieux avec vous ?

    Le ton de Victoire était amusé et agacé à la fois (si si, ça ce peut). Amusé parce qu'il venait de dire que Loki était un homme et que cette remarque lui aurait très certainement déplu, et puis agacé parce que, vraiment, cet homme lui faisait perdre son temps. Elle jeta un regard en direction du brun, mais elle ne pouvait pas voir ses yeux.

    - Mr X : Mieux avec moi... Je ne sais pas. A vous de voir.
    - Victoire : Êtes-vous soul ? demanda-t-elle pas précaution.
    - Mr X : Non. J'ai juste envie de vous... De vous offrir un verre.

    Alors-là. Victoire aurait bien voulu demander de l'aide. Parce que le monsieur qui se tenait en face d'elle ne mentait pas, du moins pas vraiment. Il voulait vraiment lui offrir un verre... Mais cette pause au milieu de la phrase avait de quoi l'intriguer. Peut-être se faisait-elle des idées, après-tout.

    - Mr X : Vos yeux... Ils sont magnifiques, vous savez.

    Victoire rougit légèrement et tourna de nouveau la tête vers Loki. Était-il passé à autre chose ? Avait-il eu l'intention de revenir où ne la supportait-il tout simplement plus ? La rousse se mordilla la lèvre. Ça lui crevait le cœur de penser ça, parce qu'elle n'en savait rien. Elle n'en avait pas la moindre idée.

    - Mr X : Laissez-moi vous offrir un verre.

    La mutante n'avait pas fait attention à la main de l'homme, qui était venue effleurer sa joue. Elle sursauta en relevant les yeux. Non. Non, non, non. Elle ne voulait pas. Pas devant Loki, en plus. Elle voulait encore moins. Et pourtant, il l'avait laissé, et elle ne répondit rien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Mer 2 Jan 2013 - 22:20
    Loki s'était éloigné de quelques pas, laissant la jeune et séduisante serveuse ramasser les débris de verre qu'il avait intentionnellement lâché seulement un instant auparavant. Le dieu tourna un bref instant le dos à la table qu'il occupait précédemment avec la rousse pour se servir un verre et l'avaler cul sec. Voilà ce qu'avait été son plan originel : une certaine distance troublée, un peu d'alcool lui réchauffant le gosier, avant de revenir tout aussi glacial et impitoyable qu'à l'habitude, s'asseoir auprès de la jeune fille. Enfin, si celle-ci ne lui avait pas sauté au cou entre temps, ce dont elle était bien capable, la bougresse.

    Toutefois, à peine avait-il vidé son verre, qu'une employée s'approchait de lui, s'interposant entre lui et sa table précédente; Amora avait un mot à lui dire. Loki roula des yeux, eu envie de taper du pied: que lui voulait-elle ? Pourquoi maintenant ? Et si la maîtresse des lieux lui piquait une crise de jalousie... Cependant, il n'avait jamais été très bon pour résister à l'enchanteresse et il ne pouvait qu'accourir. Entre la déesse et la bibliothécaire, le choix n'était pas trop difficile : il s'esquiva. Loki passa la tête par la porte, pour tomber nez à nez avec la blonde, assise et occupée à finir de se maquiller devant sa coiffeuse.

    « -Tu m'as appelé ?

    - Tu dragues les gamines aux marshmallow ? »


    Dans son cabaret, Amora était pire qu'Heimdall.

    -Je manipule les gamines, nuance très chère.

    -Et tu viens quand je te convoque. »


    Elle lui livra un sourire en coin, ravie de la constatation. Le dieu leva les yeux au ciel ; il aurait dû s'y attendre à celle-là. Il se pencha pour l'embrasser sur la joue et vola dans le même temps un mouchoir de soie bleue électrique assorti aux yeux de la rousse et parfois aux siens. Il le plia rapidement et le glissa dans la poche de sa veste élégamment.

    « - Bien évidemment. Entre toi et la rouquine, j'ai vite choisit. Maintenant, la sournoiserie m'appelle. »

    Lorsqu'il revient vers la rousse, la principale question qu'il se posait était de savoir si le rat de bibliothèque amoureux était toujours là, ou s'il avait décampé et était retourné, bien au chaud, et bien en sécurité dans son trou. Mais, en vérité, elle n'avait pas bougé d'un pouce. Ce qui avait changé toute fois, c'était la personne qui lui tenait compagnie. Un homme. Un humain de sexe masculin, qui ne devait pas être laid selon les critères midgardiens – aux yeux de Loki, ils étaient tous plus ou moins semblables dans leur laideur et dans leur faiblesse – et était bien proche de Victoire. Aussi proche d'elle que Loki l'avait été, lorsqu'ils s'étaient retrouvés coincés sous une étagère et ses livres. Voire plus, en vérité, quand l'asgardien remarqua que la main de l'homme se trouvait posée très près de celle de Victoire, et qu'il semblait tout à fait prêt à la balader autre part.

    « -Non. J'ai juste envie de vous... De vous offrir un verre. » Loki arrivait à portée de voix, juste à temps pour entendre cela. Qu'est-ce qu'il disait. En outre, si elle ne réagissait pas plus que cela c'était qu'il disait la vérité, et qu'elle était plutôt d'accord avec cette proposition. Même si l'asgardien n'était pas sûr qu'elle comprenne vraiment ce qu'il signifiait par là. Il n'avait pas besoin de faire un tour dans la tête de l'homme que l'envie d'un verre menait directement à l'envie d'elle. Et cela l'ennuyait. « - Vos yeux... Ils sont magnifiques, vous savez. » Loki s'immobilisa et roula des yeux, désespéré par tant de débilité et de niaiserie. Et elle rougissait pour ça ? Pas étonnant qu'elle se découvre amoureuse du dieu, même ses pires tentatives de séduction s'élevaient des nuées au-dessus de celle-ci. Et pourtant elle y succombait. En fait, ce n'était pas une rat de bibliothèque coincée : c'était un chaperon rouge qui cherchait un loup pour la déniaiser avec grand plaisir.

    « -Laissez-moi vous offrir un verre. » susurra-t-il à la jeune fille en lui caressant la joue. Sans qu'elle se défende le moins du monde. Qu'est-ce qu'il vous disait : elle n'attendait qu'un jeune homme entrant dans son périmètre pour se laisser séduire. Cela acheva d'agacer Loki qui les rejoint à grand pas. Sa main se posa sur l'épaule de l'individu, ou plus exactement sur sa nuque avec une pression sans doute douloureuse pour l'humain, prêt à la briser si le besoin se faisait sentir. Etre un dieu aux capacités physiques bien plus développées et puissantes que les humains a de très nombreuses utilités. Loki se pencha dans le dos de l'individu et déclara très calmement.

    « -Elle en a déjà un.  Et si vous ne contrôlez pas assez vos envies sexuelles pour remarquer un verre sur une table, vous êtes un danger pour les femmes employées ici et je vous prierais de sortir. Maintenant où vous allez faire des cabrioles avec la jeune fille à cette table dans la neige ou dans un hôtel, je m'en contre-fiche mais pas ici, soit vous partez, seul.

    -J'offre simplement un verre à cette charmante...

    -Soit je vous tue. Maintenant.

    -Ce n'est plus permis de rencontrer des gens ? Faut pas être jaloux comme ça mec, elle a dit qu'elle sortait pas avec toi... »


    L'intervention de trop, bonsoir. Le crâne de l'humain heurta violemment la table alors que Loki la lui faisait baisser de force et avec violence. Lorsqu'on peut soulever 30 tonnes, enfoncer une tête humaine dans une table est plutôt aisé: le crâne émit un léger craquement, en même temps que l'homme émettait un gémissement sourd de douleur. Loki le tira de force de la banquette, et le laissa s'écrouler au sol, pas tout à fait mort, mais la tête en sang.

    «- Si tu comptais céder à ses avances, je crains que tu ne doives trouver une autre victime. »

    Lâcha Loki alors qu'il se glissait à sa place, comme si de rien n'était. Il posa son verre à nouveau plein sur la petite tâche de sang qui marquait à présent le bois, et ignora superbement Skurge qui venait évacuer le blessé. Il lui jetterait sans doute un regard mécontent – je ne suis pas un videur, ne touche Amora, je ne t'aime pas, je t'obéis pas – mais il jetterait l'homme hors du cabaret, et c'était tout ce que désirait Loki dans l'immédiat. Il livra à Victoire un sourire, un peu crispé et pincé, profondément agacé par ce qui venait de se passer. Se détendre sur la tête de l'homme, lui avait fait du bien, mais il n'était pas tout à fait rendu au calme et aux confidences qui avaient précédés.

    « - Où en étions-nous ? A moins que tu préfères aller voir le grand méchant loup au bar ? »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Sam 5 Jan 2013 - 17:16
All I want is to give you all that your heart needs the most...







© Never-Utopia

    Les yeux de Victoire étaient écarquillés et elle observait l'homme qui lui faisait face avec un certain affolement au fond du regard. Les doigts de l'inconnu glissaient avec douceur de le long de sa joue, alors que, totalement pétrifiée, elle n'osait esquisser un geste. Et pourtant, ce n'était pas l'envie de s'enfuir qui lui manquait. Mais son corps ne bougeait pas et sa bouche ne s'ouvrait pas pour protester, l'affolant d'autant plus. Ce fut à ce moment que Loki décida de rappliquer. Victoire se détendit légèrement alors que l'Asgardien posait sa main sur la nuque de l'homme et se pencha dans son dos, lui disant d'un ton plutôt calme :

    - Loki : Elle en a déjà un. Et si vous ne contrôlez pas assez vos envies sexuelles On pouvait même dire qu'elle en avait deux, en comptant la tasse de chocolat à moitié vide. Et puis... Quoi ? Comment ? Les sourcils de la rouquine se froncèrent alors qu'elle observait l'échange avec un intérêt tout nouveau. pour remarquer un verre sur une table, vous êtes un danger pour les femmes employées ici et je vous prierais de sortir. Maintenant ou vous allez faire des cabrioles avec la jeune fille à cette table dans la neige ou dans un hôtel, je m'en contre-fiche mais pas ici, soit vous partez, seul.

    Hého ! Victoire était là, et si quelqu'un devait allait faire des cabrioles avec elle, déjà ce ne serait pas dans la neige, mais en plus elle voudrait bien avoir son mot à dire ! Non mais, franchement. Elle aurait bien voulu répliquer qu'il en était hors de question – et comment la ''discussion'' avait-elle put dévier vers ça ? A moins que ce soit elle qui n'est pas tout suivie – mais elle n'en eut pas le temps.

    - Mr X : J'offre simplement un verre à cette charmante...
    - Loki : Soit je vous tue. Maintenant.

    Oooh, serait-ce de la jalousie ? Cette pensée chassa l'air outragé de la rousse. Après tout, s'il se moquait éperdument d'elle, il ne serait pas revenu pour chasser ce gêneur qui avait pris sa place, n'est-ce pas ?

    - Mr X : Ce n'est plus permis de rencontrer des gens ? Faut pas être jaloux comme ça mec, tien, il était d'accord avec elle ! elle a dit qu'elle sortait pas avec toi... Oups. Mince. Mauvais plan. Aïe, tais-toi imbécile !

    Trop tard. Son crâne vint faire une rencontre fracassante avec la table. L'os émit un craquement sinistre et l'homme gémit de douleur. De son côté, Victoire fit un bond en arrière, les yeux ronds comme des ballons. Elle s'entendit gémir également, une main devant la bouche alors qu'elle regardait l'homme avec stupéfaction. Loki le dégagea ensuite de la banquette et l'homme tomba au sol, pas encore mort, mais le visage tout ensanglanté.

    - Loki : Si tu comptais céder à ses avances, je crains que tu ne doives trouver une autre victime. fit-il en reprenant la place qu'il avait quitté comme s'il ne s'était rien passé.

    A moitié recroquevillée dans le coin qu'elle avait occupée, elle avait un peu de mal à retrouver un rythme cardiaque normal. Un homme venait de se faire tuer – et elle s'en sentait même un peu coupable – et personne ne disait rien. C'était normal, peut-être. Elle avait dit à Loki qu'elle n'avait pas peur de lui, et c'était vrai, mais comment ne pas être ne serait-ce qu'un peu effrayée par ce qui venait de se passer ? Elle n'avait pas forcément peur pour elle, en fait. Elle lui faisait confiance, ce qui, en soi, était totalement idiot. Après ce qu'elle venait de voir, elle se dit que finalement, elle avait eut de la chance de survivre à leur rencontre à la bibliothèque.

    - Victoire : Je... Je n'ai jamais eu l'intention de... De céder à ses... Avances... Assura-t-elle d'une petite voix tremblotante.

    Un homme d'un taille imposante les débarrassa du corps, et Victoire posa son regard sur le verre que Loki venait de laisser sur une tâche de sang. Pour quoi, la camoufler ? Il esquissa un sourire un peu crispé et pincé à l'attention de Victoire.

    - Loki : Où en étions-nous ? A moins que tu préfères aller voir le grand méchant loup au bar ? Non mais franchement, qu'est-ce qui lui prenait, au dieu à cornes de bouc ? S'il tenait tant que ça à la voir se faire courtiser par un autre, il avait qu'à la laisser se débrouiller alors l'homme qui venait de se faire fracasser le crâne !

    « Il n'y peut avoir d'amitié là où est la cruauté, là où est la déloyauté, là où est l'injustice ; et entre les méchants, quand ils s'assemblent, c'est un complot et non une compagnie ; ils ne s'entraiment pas, mais ils s'entre-craignent ; ils ne sont pas amis, mais ils sont complices », comme l'avait si bien dit Étienne de la Boétie. Ces paroles étaient justes, pleines de bon sens. Mais la mutante n'était pas une méchante, pour sa part. Les « Tremblez gentils, je suis vilain(e) ! » de Pierre Paul Duval, alias la Gargouille, n'étaient pas pour elle et le dieu des mensonges pouvait lui faire confiance. Tous les méchants avaient le droit a un joli brin de femme pour les choyer après qu'ils aient accompli leur sale besogne. Femme, amante, dévouée... Proie, jouet. Elles étaient toujours là pour les aimer aveuglément, pour les soutenir même si cela allait contre leurs principes, pour essayer de les raisonner un peu quand leur projets allait trop loin. Jamais contre eux. Pour l'humanité, peut-être un peu, mais surtout pour leur bad boy. Il y a tellement d'exemple. Boris l'animal et sa copine. Voldemort et Bellatrix. Le Mandarin et ses prostituées... (Ah non mince, c'est différent pour lui). Magnéto et Mystique.

    Et puis, Victoire ne savait pas vraiment comment elle pouvait considérer la chose. Mais vu que Sigyn n'était pas là, et beh, elle voulait bien assurer ce ''poste'' pour un petit bout de temps. Pardonner, oublier, rassurer, complimenter... Ça ne pouvait pas être bien compliqué, n'est-ce pas ? En plus, elle avait les qualifications requises ; amoureuse, naïve et certainement un peu folle et masochiste pour accepter... Ça. D'un autre côté, elle, elle était quoi aux yeux de Loki ? Le rat de bibliothèque serait-elle passé nymphomane (alors que jamais de la vie !) à cause de ce pauvre homme qui venait de mourir sous son nez, parce qu'elle ne l'avait pas envoyé paître avec violence ? Excusez-là, Monsieur le Prince, tout le monde n'est pas habitué à ce genre d'approche ! Si elle avait su qu'il allait y laisser la vie, elle s'en serait débarrassée d'une manière ou d'une autre... La vision – et surtout le craquement de l'os se fracassant conte la table – la hanterai certainement quelques temps. Elle en avait encore froid dans le dos. C'est qu'elle ne voyait pas ça tout les jours, même si elle avait lu des bouquins bien pires, et ce dans tous les genres. Enfin, si elle voulait être ce qu'elle voulait être, la rouquine allait déjà devoir se détendre un peu et cesser de fixer le verre de Loki avec des yeux ronds comme des soucoupes.

    Son regard – toujours légèrement apeuré – se tourna vers le dieu. Elle cligna des yeux deux fois avant que son visage ne se détende un peu. Bellatrix était folle, complètement barrée même, mais Mystique était presque un exemple. Dernier battement de paupière avant ''d'oublier''. Victoire décida finalement de se lever. Elle attrapa son manteau et son écharpe, mais pas pour partir, que je vous rassure. Ce serait pourtant la chose la plus intelligente à faire ; le laisser ici, seul sur son coin de table, et s'en aller voir ailleurs. Ça serait une bonne leçon à lui donner, tien ! Sauf qu'elle était trop faible pour lui poser un lapin et s'en aller sans un mot d'adieu. Victoire déposa finalement ses affaires contre la fenêtre et s'assit à côté de lui sur la table. Elle finit par lever les yeux vers Loki avec un sourire – tout de même un peu crispé.

    - Victoire : J'avais certainement dit quelques idioties avant que vous ne vous esquiviez et me débarrassiez de cet homme... La jeune femme hésita quelques secondes. Ce qu'elle voulait dire la dégoutait assez mais, au fond, c'était plutôt vrai. Merci.

    Oui, bon, c'était très bête... Merci de m'avoir débarrasser du bonhomme, merci de l'avoir tué. C'est toujours un immense plaisir quand on explose le crâne de quelqu'un pour vous. Recommencez quand vous voudrez, j'adore. Non, ce n'était absolument pas dans ce sens-là qu'elle l'avait remercié (encore heureux). D'abord parce que, oui, il l'avait bien embêté, au fond. Il l'avait empêcher d'aller sauter sur le brun pour qu'il ne s'en aille pas - et l'occasion ne se présentait pas à chaque seconde ! Et puis c'était aussi une façon de lui signifier que c'était bon, qu'elle n'était ''plus'' choquée. Qu'elle ne lui en voulait pas d'avoir tué l'un de ses confrères, qu'elle n'allait pas partir en courant à cause de ça. De toute façon, il allait bien falloir qu'elle s'y habitue sinon, autant aller tout de suite chez le psy pour oublier le dieu sur le champ, ce dont elle n'avait pas vraiment envie. Son sourire fini par s'adoucir. Et puis mince hein, advienne que pourra.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Lun 7 Jan 2013 - 20:54


    L'air outragé qu'avait pu affiché la jeune femme durant tout l'échange avec le sinistre individu passait bien au-dessus de la tête de Loki. Comment s'il allait considérer l'opinion d'une mortelle sur ses agissements. Oui, bien sûr qu'il était un super-vilain, et il était donc de sa liberté d'expression d'éclater la tête des gens, et d'agir avec une violence quelque peu étonnante. Cela pouvait surprendre : Victoire avait sursauté et poussé un gémissement d'horreur en le voyant faire. Sans doute que pour séduire une donzelle, on avait pas fait mieux du paléolithique.

    Il est donc l'heure d'apporter deux nuances importantes à notre propos : premièrement, Loki fait ce qu'il veut, et s'il veut tuer un mortel dans un cabaret, il fera selon son bon plaisir. Secondement, Loki n'a pas la moindre attention de séduire l'humaine en face de lui, et vous feriez mieux de garder cette information en mémoire, au vu de ce qui va suivre.

    « -Je... Je n'ai jamais eu l'intention de... De céder à ses... Avances... » Autant Loki assumait son acte et regardait la jeune femme avec une tranquillité sereine, autant celle-ci semblait troublée parce qui venait de se passer. Une conscience pour deux, ce n'était pas si mal. Le regard vert de Loki se riva à celui de la rousse, qui tremblait légèrement, chamboulée. Elle bégayait. Que c'était pitoyable. En outre, cela nuisait quelque peu à sa crédibilité, puisqu'elle avait tout à l'air d'une femme, prise en faute et cachant un amant à un mari jaloux – et un brin psychopathe, ce qui était une bonne excuse à cette réaction apeurée.

    Loki la contemplait toujours du même air détachée, un peu condescendant : personne n'avait jamais gagné son estime en affichant un air aussi terrorisé. A la limite, elle pouvait toujours gagner son affection, car le dieu adorait faire peur et affirmer son pouvoir sur la foule des mortels... Elle sembla se rendre compte que toute la crédibilité qu'elle avait espérer gagner lors de le première rencontre venait de s'envoler en fumée et réussir à rendre le contrôle de ses traits. C'était vrai quoi : elle avait réussi à troubler Loki en lui annonçant qu'elle voyait à travers ses mensonges, qu'elle n'avait pas peur de lui et qu'il était peut-être quelqu'un de bien. C'était une rencontre plutôt prometteuse, et là, elle ruinait tout en se laissant câliner par le premier venu et en se comportant comme une carpette. Nul. Contradictoire avec leur rencontre précédente. Si ce n'était le plaisir de se moquer d'une gamine amourachée lui, Loki aurait pu envisager de quitter la table et de la laisser en compagnie de son chocolat chaud de misère.

    Enfin, si il ne se faisait pas doubler, quoi. Loki suivit la rousse des yeux alors qu'elle saisissait son manteau et son écharpe. Visiblement un assassinat rustre sous son nez était trop dur à supporter pour son petit coeur d'humaine. Le dieu eut un sourire en coin, assez fier de lui. Il s'apprêtait à lui rétorquer que, contrairement à ce qu'elle avait pensé, il n'était pas si bon que ça, mais bel et bien un dieu psychopathe qu'il fallait craindre, lorsqu'elle se rapprocha soudainement de lui. Une lueur de surprise passa dans le regard de Loki, dont le visage resta tout de même d'un immobilité parfaite. Il était extrêmement doué pour les mensonges et les fausses attitudes. Il baissa le regard vers elle, alors que la jeune femme venait poser ses fesses à côté des siennes, sur le coin de la table qu'ils occupaient. Loki leva brièvement un sourcil, étonné du changement de place. Ils étaient l'un à côté de l'autre, et presque dans une position d'égaité : il était simplement plus grand – et plus divin, mais ça c'est une autre question – qu'elle et baissait le regard pour observer le sourire un peu... crispé ? Mal à l'aise ? De la jeune femme. Qu'allait-elle bien pouvoir lui dire, à présent ? Il était tout ouïe.

    «  J'avais certainement dit quelques idioties avant que vous ne vous esquiviez et me débarrassiez de cet homme... » Techniquement, ce n'était pas tout à fait vrai; auparavant, ils avaient atteint un certain stade de conversation émue à coeur ouvert. C'était trop mignon, trop émouvant, trop dégôulinant. Donc oui, cela devait être une idiotie. « Merci. » Hum ? Quoi ? De quoi ? Il ne voulait pas être remercié ! Il ne voulait pas aider une humaine ! Surtout pas ! Il détestait ça ! Il venait de tuer l'un de ses congénères, il ne méritait pas un merci. Et encore moins un sourire idiot. Beurk.

    A présent, Loki avait deux possibilités : se trouver offensé et ennuyé par la jeune femme – les deux étaient fort probables – et foutre le camps, drapé dans sa dignité affectée. Soit... se lancer dans la fourberie sans nom annoncée à Amora. La première solution était la plus naturelle, la plus facile. La seconde... était bien plus amusante et intéressante. Après tout, ce n'était pas parce que l'on était un dieu que l'on ne pouvait pas s'amuser...Surtout lorsqu'on avait la possibilité de s'amuser aux dépends d'une mortelle qui prétendait voir au travers de ses mensonges – oui Loki avait été piqué au vif par cette affirmation, et contrairement à ce que l'on pouvait croire, il n'avait pas oublié le défit implicite qui s'y était trouvé.

    « - Merci de tuer des gens pour vous éviter de vous salir les mains ? Le rat de bibliothèque cache rait donc une nymphomane meurtrière ? Intéressant... »

    Le regard de Loki la contempla de haut en bas, ou plus exactement, maintenant qu'ils étaient proches l'un de l'autre, la déshabilla de haut en bas. Son regard remonta lentement, s'arrêta sur les lèvres de la jeune femme, alors qu'il souriait doucement. Après tout, ils étaient très près l'un de l'autre, assis sur un coin de table dans un lieu de débauche, il connaissait ses pouvoirs et savait qu'il n'avait rien à craindre d'elle, et elle lui avait avoué être amoureuse de lui : une manipulation très simple était évidente aux yeux de Loki. Le dieu se pencha lentement vers la jeune femme pour poser ses lèvres sur les siennes, dans un baiser sans préavis. Il passa un bras autour de sa taille pour l'attirer près de lui avec une certaine possessivité, presque violente, de la même violence qu'il avait utilisé pour fracasser un crâne quelques instant auparavant. Le baiser avait l'insigne avantage de cacher le sourire de requin qu'affichait Loki.
    Et puis, bah, elle avait bien dit qu'elle lisait dans les mensonges ?


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Dim 13 Jan 2013 - 1:29
C'est mal mais tant pis, j'aime la vie qu'le destin m'a choisi !







© Never-Utopia


    Victoire avait conscience de prendre des risques, de jouer à un jeu dangereux. Mais il s'agissait de colorer un peu la vie, de la rendre plus attrayante ; qui voudrait rester tranquillement dans un fauteuil, certain de sa sécurité, sans jamais risquer de tomber et se faire mal ? Pas elle. La jeune femme qui se cachait des flocons et avait peur de l'eau avait une âme d'aventurière. Si si ! Expédiez-là en pleine Amazonie, devant un temple Aztèque, dans la savane, au sommet d'un volcan... Elle se transformera en un Indiana Jones assoiffée d'aventure – ou un Gollum à la recherche d'un Précieux. Son passage sur Terre était, somme toute, assez court comparé à celui de certains êtres vivants, et elle ne voulait pas le gaspiller à rester dans les sentiers battus, sans jamais connaître l'imprévue et le danger. C'était pitoyablement ennuyeux de ne rien faire. Où était l'amusement ? Certes, elle avait quelques obligations et ne pouvait pas partir comme ça à l'aventure, mais... Elle n'avait pas besoin d'aller bien loin pour se retrouver face à un ''ennemi'', surtout en ces temps de troubles. Et puis, d'ailleurs, ce cabaret valait bien quelques jungles, vu les dangers que l'on pouvait y rencontrer – n'y avait-il pas déjà eu un mort ?

    - Loki : Merci de tuer des gens pour vous éviter de vous salir les mains ? Le rat de bibliothèque cacherait donc une nymphomane meurtrière ? Intéressant...

    La rousse baissa et secoua la tête en retenant un petit rire. De l'ironie ; le seul mensonge utilisé pour faire de l'humour. Donc, s'en était pas vraiment un, certes, mais Victoire les ressentaient autant que les autres. Il se moquait d'elle, fort bien ; heureusement qu'il ne croyait pas vraiment ce qu'il venait de lui dire. Elle aurait bien pu répliquer, mais à quoi cela aurait-il servi à part, peut-être, passer pour une idiote bornée dépourvue de tout sens de l'humour, hmm ?

    Quand elle releva le regard, un sourire amusé toujours accroché à son visage, Loki semblait la reluquer de haut en bas. Son regard s'arrêta finalement, trop bas pour ses yeux mais également trop haut pour être sur sa poitrine. Et ce petit sourire qu'il affichait... Elle fronça très légèrement les sourcils, avant de commencer réellement à s'inquiéter quand il se pencha vers elle. Enfin, ce n'était pas vraiment de l'inquiétude. Son cœur battait trop rapidement, et elle avait l'impression que quelqu'un s'était amusé à faire des nœuds avec son estomac.

    Et puis, elle sentit la douce caresse des lèvres de Loki sur les siennes. La rousse eut un moment d'arrêt, alors qu'il passait son bras autour de sa taille pour l'attirer contre lui, non sans une certaine violence. Affolée par cette situation qu'elle – il fallait bien l'avouer – avait tant désiré mais jamais cru possible, elle ne réagit qu'au bout de quelques seconde, fermant les yeux.
    Elle se demanda un instant si elle n'était pas en train de rêver. Parce que Loki, ben... C'était Loki, quoi. Victoire n'était pas assez idiote pour croire que ce fut réellement de l'amour mais elle s'en moquait éperdument. Elle avait là une chance de lui offrir son amour, et elle ne la laisserai pas passer. Fourberie ou autre, peu lui importait ; et elle n'était pas réellement en état de réfléchir à tout ça en ce moment. Qu'il use et abuse d'elle, si elle pouvait un peu s'occuper de lui en retour, le reste lui était bien égale. Devenir son esclave, du moment qu'elle continuait à lui plaire, au moins un peu. C'est mal, mais tant pis.

    Finalement, Victoire lui rendit son baiser avec tout l'amour et la passion dont elle était capable, glissant une main sur sa joue puis derrière sa nuque, posant, non sans une légère hésitation, son autre main sur le torse du dieu qu'elle devinait finement taillé sous ses doigts. Un frémissement parcourut le corps de la jeune femme, s'attardant un peu trop longtemps au niveau de ses reins pour qu'elle n'en fut pas légèrement troublée.

    La mutante éloigna son visage, cherchant le regard émeraude de Loki pour s'y accrocher. Elle ignorait tout des raisons de ce retournement de situation. Elle s'en fichait. Ce qu'elle voulait, c'était trouver le gentil Loki, le bon Loki qui était caché quelque part en lui. Le retrouver et le ramener. Peut-être pas tout le temps, se serait trop beau, certes mais... Elle savait qu'il y avait une part de lumière en lui, cachée quelque part, tout au fond. Ce serait fastidieux, certainement long, et les chances de réussites étaient bien maigres mais... Il y avait toujours de l'espoir. Elle en était intimement persuadée. Un sourire s'étira sur ses lèvres lorsqu'elle pensa qu'il ne savait pas quel était son nom. Du moins, elle ne lui avait jamais dit.

    - Victoire : Victoire.

    Elle fronça les sourcils un dixième de seconde en se rendant compte de son quiproquos. Non, elle ne criait pas victoire, bien loin de là. Et ce n'était pas un lapsus révélateur non plus, qu'on se le dise ! Ça n'aurait pas été très malin de sa part.

    - Victoire : C'est mon nom.

    Certes, mais encore ? Elle était bien, là, tout près de lui. Elle était à peu près heureuse. Malgré tout, elle s'inquiétait. Parce que l'avenir n'avait jamais été aussi flou. Et pourtant, la mutante aimait ça. Le danger. L'imprévu. La certitude était tellement réconfortante, tellement attirante, tellement... Banale. Il était facile de vouloir y succomber, tellement plus facile que de quémander un futur perdu dans la brume et le doute. En l'Asgardien, rien n'était certain, rien n'était banal. C'était certainement l'une des raisons pour lesquelles Victoire avait été fortement attiré par lui, et pour lesquelles elle avait décidé de lui faire confiance.

    La rousse fit glisser sa main sur le torse du dieu, cherchant son cœur (et dire qu'elle n'en profitait pas légèrement en même temps serait mentir). Elle n'était pas certaine que l'emplacement des organes des Asgardiens soient la même que ceux des Hommes, et ce fut donc avec soulagement qu'elle sentit les pulsations familière d'un cœur qui bat.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Jeu 17 Jan 2013 - 22:35
    Victoire semblait presque sur le point de rire, au moins un peu aux propos du dieu : le rat coincé entre deux rayonnages aurait-il finalement une bribe d'humour dans sa petite tête trop franche ? Loki pensa brièvement que si elle décelait ironie et sarcasme, son humour narquois et sa langue d'or allaient rapidement tomber comme des cheveux sur la soupe. Ne lui ôtaient pas cela, ou bien il allait dépérir, le pauvre dieu ! Mais il trouverait bien une solution pour se montrer aussi brillant qu'à l'ordinaire. Il n'était pas dit que le dieu des mensonges se laisserait avoir aussi facilement !

    Et comment se montrer royalement fourbe sans mentir ? Par un baiser. Peut-être que pour vous, cela ne tombait pas sous le sens, mais en vérité il s'agissait de la meilleure solution : pas de paroles, pas de mots, pas de mensonges qu'un pouvoir de vérité pouvait vérifier. Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour. Ce sont les actes qui comptent, pas les intentions : comment savoir qu'un baiser est vraiment sincère, ou s'il s'agit d'un baiser dont la passion et/ou l'amour est fort bien imité par un manipulateur et menteur professionnel. A partir du moment où l'on embrassait pas comme un pied, un baiser avait rarement l'air contrefait... Et puis, un baiser accordé à une jeune femme attirante, même si humaine – nuance toujours fort regrettable – était forcément sincère : sans parler du grand amour, il y avait toujours de la joie, du plaisir réciproque, tout ça, non ? En tous cas, c'était ainsi que cela se pratiquait à Asgard. Avec assez souvent un désir de manipulation et de domination également, mais ils étaient un peuple de guerriers, veuillez les excuser.

    En tous cas, ce baiser là semblait être assez sincère, assez vrai pour faire marquer un temps d'arrêter à la jeune femme qu'il tenait à présent par la taille. Ne pas sourire. Ne pas laisser un sourire moqueur lui échapper et devenir assez large pour qu'elle puisse sentir la moquerie qui était sous-jacente. Un petit sourire narquois, oui, mais il ne pouvait pas se laisser aller au plaisir de la domination et de la manipulation, cela ruinerait tout. Pourtant sentir la surprise de la jeune femme près de lui ravissait le côté psychopathe mégalomane toujours présent en Loki.

    L'amour passionné présent dans le baiser, était plus problématique cependant : des baisers passionnées, fougueux, il en avait l'habitude, et il en était toujours férocement ravi. La façon dont la rousse l'embrassait et le regardait, à présent qu'il la tenait enlacée dans ses bras, cela était bien plus inhabituel. Loki plongea son regard dans celui de Victoire avec l'assurance du séducteur psychopathe, mais ce qu'il y lu lui fit cligner des yeux. Il n'aimait pas le regard que la jeune femme posait sur lui, la manière qu'elle avait de le regarder, de le contempler presque.
    De l'amour, niais au possible, mais cela il s'en doutait. De l'espoir aussi. Cela lui rappelait ce qu'elle lui avait dit la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés, comme quoi il y avait du bon en lui... Un gentil Loki, qui empruntait poliment des livres à la bibliothèque, qui sauvait les demoiselles en détresse emprisonnées sous des étagères. Le Loki d'avant. Celui qui avait épousé Sigyn. Dans son regard, il y avait un petit quelque chose qui lui rappelait Sigyn. Le grain de folie qui faisait que les femmes aimaient les psychopathes, sans aucun doute: le regard de Loki semblait sur le point de se détourner – pour fuir ou l'embrasser à nouveau, il n'avait pas encore tout à fait décidé – quand elle reprit la parole.

    « -Victoire » Loki fronça les sourcils en écho à la même mimique sur le visage de la jeune femme. Qu'y avait-il ? Il n'était pas un prix à la fête foraine que diable ! Qu'allait-elle lui sortir à présent, qu'elle était un agent du SHIELD sous couverture idiote et qu'en raison de ses hormones, elle allait pouvoir le mettre en état d'arrestation ? « -C'est mon nom. » Merci, fantastique, beaucoup plus clair, il allait pouvoir conquérir le monde avec cette merveilleuse information. Le regard appuyé que lui lança Loki traduisait parfaitement le sarcasme qui traversait actuellement l'esprit de Loki, et il ne cherchait pas à le cacher. Il esquissa un sourire sarcastique, et eu un léger clin d'oeil :

    « -Je crains que vous ne connaissiez déjà mon nom... »

    Loki attrapa la main que l'humaine venait de déposer sur son torse, à l'emplacement de son coeur. Pourquoi faire ? Etait-ce un geste de romance humaine ? Voulait-elle savoir si son coeur battait pour elle ? Si il battait trop vite, troublé par leur proximité, ou que savait-il encore ? Peut-être bien, mais il ne lui laisserait jamais le loisir de le découvrir. Sentiments. Il y avait-il une chose pire au monde ? Qui vous rendait aussi faible ? Il conserva la main de l'humaine, de Victoire, puisque c'était son nom comme elle le lui avait fait remarqué, dans la sienne : il enveloppa les doigts fins de la jeune femme dans sa main, se contentant d'éloigner sa main de lui, la plaçant entre eux, comme un rempart. Ou une autre fourberie : il éleva lentement la main de la jeune femme jusqu'à ses lèvres, pour effectuer un baise-main dans les règles de l'art. Maman Frigga serait fière. Loki eut un sourire en coin, et déclara très tranquillement, d'un ton presque badin.

    « - Vous devriez rentrer. Errer dans les rues glacées. Ou prendre un taxi si vous ne voulez pas vous faire aborder par un chevalier servant du genre... du précédent. J'essaye de ne tuer qu'une seule personne par jour, je suis en liberté surveillée. »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: All I want is... | Loki & Vic   Dim 20 Jan 2013 - 2:41
All I want is to give you all that your heart needs the most...







© Never-Utopia

    Comme elle l'avait escompté, la réaction de Loki fut à peu près similaire à la sienne après qu'elle eut prononcé son prénom – froncement des sourcils, et puis... Quoi ? Surprise, agacement ? Elle s'était empressée d'expliquer ses paroles, et les yeux de Loki s'étaient transformés en un océan de sarcasme, accompagné d'un petit sourire du même type. Il lui offrit même un rapide clin d'œil.

    - Loki : Je crains que vous ne connaissiez déjà mon nom...

    Nouveau sourire amusé. En était-il certain ? Quel était son nom déjà, John, Scott ? Chris, peut-être. Et pourquoi pas Bucky ? Évidemment qu'elle connaissait son nom. En plus, elle l'avait deviné toute seule, comme une grande, et elle en était assez fière. Loki. Elle se demandait encore, parfois, quelle illumination l'avait frappée ce jour-là. Pourquoi elle était allée lui parler. Pourquoi elle avait insisté pour connaître la vérité au lieu de rester sagement là où elle aurait dû être. Pourquoi elle avait survécu à la colère du dieu. On lui dirait que c'est le destin, qu'il devait en être ainsi et pas autrement. Que le chemin était tracé d'avance à partir du moment où on fait un pas qu'on aurait pas dû faire. Qu'on avait toujours le choix, jusqu'à parvenir au point de non-retour. Peut-être en était-elle arrivé là, à présent. Peut-être qu'elle n'avait plus vraiment le choix, qu'elle était sous son contrôle. Qu'elle ne pouvait plus s'échapper, qu'elle était tombée dans la toile de l'araignée. Prise au piège entre les cornes du bouc. Le jour – très lointain s'il existe – où son cœur aura cesser de croire qu'il y a du bon en lui, la tuera-t-il ? Le contraire serait même plus envisageable ; le jour où elle ne... L'amusera plus, où elle ne lui sera plus d'aucune utilité... De quelle façon s'en débarrassera-t-il ? Perte de mémoire, meurtre ?... L'espace d'une seconde, Victoire doute. Elle n'est pas certaine de vouloir d'un si sombre futur, où, à priori, elle n'avait d'autre choix que de mourir... Tôt.

    Elle laissa sa main glisser vers l'emplacement théorique du cœur du dieu. Pourquoi ? Peut-être pour se rassurer sur le fait qu'il y en avait bien un qui battait là-dessous. Peut-être pour savoir si le sien aussi battait à un rythme un peu trop rapide. Peut-être juste pour se donner un peu de courage... Toujours est-il qu'elle ne pu savoir ce qui passait là-dessous ; Loki attrapa sa main avant qu'elle n'ai le temps d'atteindre son cœur. Elle releva les yeux vers son visage, que le doute n'avait pas encore totalement quitté, alors qu'il gardait sa main entre ses doigts, l'éloignant de sa poitrine. Elle ne bougea pas, n'esquissa aucun geste, se contentant de l'observer alors qu'il portait sa main à sa bouche.

    Les yeux de Victoire se plissèrent alors que la gaieté venait effacer le reste, un sourire s'étirant sur les lèvres. Un baise-main. Au diable l'avenir qui se dessinait au loin ; elle avait le temps et le destin n'était pas gravé dans le marbre. Elle était allée trop loin ; elle ne le regrettait pas. Ce serait pire encore de le fuir éternellement à présent ; sans compter qu'elle risquait de ne pas savoir fuir un dieu, l'eut-elle désiré de toute son âme – son cœur n'étant plus assez objectif et neutre pour désirer une telle chose. Loki esquissa un sourire en coin, tout en déclarant :

    - Loki : Vous devriez rentrer. Errer dans les rues glacées. Ou prendre un taxi si vous ne voulez pas vous faire aborder par un chevalier servant du genre... du précédent. J'essaye de ne tuer qu'une seule personne par jour, je suis en liberté surveillée.

    … Sortir ? Mais... Il y avait de la neige. Beaucoup de neige. Elle jeta un rapide coup d'œil à la fenêtre. La tempête s'était calmée. Bon. Elle pouvait certainement faire un effort et sortir. Surtout si c'était lui qui lui demandait. Partir. Rentrer chez elle. Elle n'en avait pas vraiment envie, en fait. Elle aurait préféré rester avec lui, mais, malgré son ton calme, elle avait plutôt l'impression de se faire congédier de la manière la plus courtoise qui soit. Mais elle n'allait pas se plaindre pour autant ; elle avait eut bien plus que ce qu'elle aurait dut avoir.

    - Victoire : Oui, vous avez certainement raison. Je ne peux pas fuir éternellement cette neige qui ne disparaitra pas avec les lueurs du jour, ni rester indéfiniment ici, quand bien même je l'aurai voulu.

    Victoire retira sa main de celles de Loki pour sauter sur ses pieds. Elle s'appliqua à se rhabiller – mais pas trop vite tout de même – en pensant sérieusement à abandonner sa moto sur le parking pour prendre, comme il le lui avait suggérer, un taxi. La rousse avait tout de même quelques remords à l'idée de repartir sans sa chère Harley.

    - Victoire : Je ne voudrais pas attenter à votre... Liberté surveillée à cause de quelques ''chevaliers'' qui traîneraient dans le froid mais, vous savez, ils peuvent tout aussi bien se trouver dans le taxi. Les chauffeurs arrivent à être mignon, parfois, je vous assure. fit-elle d'un ton taquin, avant de jeter un dernier regard vers la fenêtre, désespérée de devoir affronter l'hiver.

    Mais elle ne pouvait décidément pas se déshabiller et aller se réfugier auprès de lui parce que, premièrement, elle avait l'intime conviction qu'il se moquerait d'elle, deuxièmement il serait certainement très agacé par ce comportement puéril qui frôlait une crise de gamine gâtée et, troisièmement, de quoi aurait-elle eut l'air, hein ?

    Elle termina de nouer son écharpe autour de son cou et reporta son regard sur lui. Son cœur se gonfla d'un courage idiot alors que sa raison s'opposait fermement à l'envie qui germait dans son esprit. Un peu comme quand elle avait décidé de lui faire un câlin, en fait. La folie et la franchise prirent le pas sur sa raison alors qu'elle se penchait sur lui pour déposer un rapide baiser sur ses lèvres, et murmura un petit « Au revoir » avant de faire demi-tour et de s'échapper vers la porte.

    Victoire décida de ne pas prendre de taxi ; avec sa chance habituelle (ahem), elle aurait très bien pu tomber sur le chauffeur le plus canon et le plus chaud de tout Manhattan et, franchement, elle n'avait pas besoin de ça. En arrivant au niveau de sa moto, elle faillit de nouveau se retrouver les fesses par terre. Elle esquissa un sourire plutôt que de pousser un cri, comme quoi il en fallait ''peu'' pour que l'humeur des gens soit affecté (mais était-ce vraiment peu, ce qui venait de se passer ?), avant de dégager la Harley de la neige et de la pousser vers la route - à peu près correcte – pour pouvoir rentrer chez elle le plus vite possible, et se glisser dans ses draps pour prendre une nuit de repos qu'elle pensait avoir bien méritée.
Revenir en haut Aller en bas
 

All I want is... | Loki & Vic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ♥ ]
» loki manis,un marine plutôt METAL[En attente de validation]
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )
» Loki Laufeyson → Kneel before you die.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !