Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Space, and beyond #2 : Premier Contact.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
PNJ
MessageSujet: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Dim 30 Juil 2017 - 11:24

SPACE, AND BEYOND

Episode deux : Premier contact


Dylan Collins, Rhil Trasam, Ithan Keikwan, Peter Quill, Gamora, Rahne Sinclair,  et Erika Morgan


Espace. Frontière de l’infini, vers laquelle voyage le vaisseau Normandy. Une frontière relative, caractérisée par les limitations techniques de la race humaine. Une frontière déjà franchie par certains membres du groupe comme ces fameux Gardiens de la Galaxie représentés ici par Star-Lord et Gamora, qui auront déjà explorés des contrées plus lointaines ou Rhil et Ithan, voyageurs de l’espace endurcis. Une frontière pour les autres, comme Rahne, la X-Women, Dylan et Erika, les membres du SWORD.

Le vaisseau avance, dans le silence et le froid sidérale, à une vitesse qui était encore de la science-fiction pour les Terriens il n’y a encore pas si longtemps. Les androïdes et l’I.A. de bord s’assurent que tout se passe bien tandis que l’équipage réduit s’occupe comme il peut en attendant d’arriver sur Centuris Prime, la planète-mère qui abrite la Ruche, cet ennemi que le SWORD s’est fait lors d’une mission de reconnaissance des années plus tôt, dans le but de trouver une nouvelle planète viable pour l’humanité en vue de la coloniser à cause du manque de ressources sur Terre.

Cependant, tout ne se passa pas comme prévu et l’humanité dû reculer, face aux êtres insectoïdes vivants déjà sur Centuris Prime. Cela aurait pû, cela aurait dû en rester là, mais tout se passa de travers et Dylan Collins, à cause de ses capacités psychiques, fut liée à l’esprit de Ruche. C’est pour cela qu’ils y retournent, pour libérer Dylan de cette emprise, mais pas seulement : La Reine de la Ruche utilisa Dylan pour bâtir des structures, elle apprit au-travers de la mutante les secrets de l’humanité et elle se prépare à déverser sur l’univers sa rage et sa soif de conquête parasitaire.

Bientôt, nos valeureux aventuriers devront faire face à cette menace à la frontière de l’infini, mais ils n’y sont pas encore, et bien des dangers se dressent encore sur leur chemin…

TEMPS ESTIME AVANT CONTACT : 05H12M42S

Dix-neuf heures plus tôt, ils montaient à bord après une discussion agitée mais qui convainquit tout le monde. Ils se présentèrent et échangèrent quelques civilités avant de prendre leurs aises. Pourtant, les voilà de nouveaux en patrouilles, la journée de voyage allant toucher à sa fin dans quelques heures.

Le temps ne passe pas spécialement vite à bord d’un vaisseau si l’on ne sait pas quoi  faire. Pour certains, il s’agit de s’occuper les mains et par extension l’esprit. C’est ce que font Ithan et Rhil. Avides de connaissances, notamment pour leur vaisseau de récupération, et aussi afin de savoir comment l’humanité peut avoir progressée en si peu de temps, qu’ils questionnent les androïdes mécaniciens. C’est ainsi qu’ils découvrent avec une certaine surprise que le cœur du vaisseau, la technologie qui a permis de bâtir un si puissant bâtiment, ne proviens pas des chercheurs terriens, mais d’une civilisation extraterrestre : les Skrulls. Etres polymorphes, guerriers redoutables et conquérants, les deux voyageurs galactiques comprennent un peu mieux le bond technologique de l’humanité.

Le temps s’écoule encore différemment pour Peter Quill, leader sans peur des Gardiens, qui se contente d’écouter de la musique allongé sur sa couchette, bouquinant un magazine. Il en va de même pour Dylan, qui somnole dans sa cabine.

Rahne, jeune mutante, Gamora, guerrière émérite et Erika, capitaine chevronnée, discutent sur le pont, font connaissances. Les deux plus vieilles échanges leurs histoires tandis que Rahne écoute, avide de faire ses preuves, de montrer, si ce n’est aux yeux du monde, au moins à ses camarades, qu’elle est plus que capable.

La vie à bord est calme, rythmée par le bruit des machines et le mouvement des androïdes qui s’affairent à la tâche.

CENTURIS PRIME, AU MEME MOMENT.

Le regard de la Reine se perd dans le ciel rougeoyant de l’aube. Elle sait que son enfant rentre à la maison, elle a si hâte de la revoir et de lui arracher les souvenirs si précieux qu’elle se refuse à lui donner.  Elle concentre son esprit, l’esprit des milliers d’âmes qui composent la Ruche, et envoie ses ondes en direction de sa petite humaine. Elle peut sentir son esprit endormi, ses rêves et ses cauchemars, ses souvenirs les plus récents et quelques-uns plus anciens aussi. La Reine s’écarte de Dylan, revient sur sa planète natale.

Elle contemple son œuvre, la création de ses structures, vaguement ressemblantes à celles qu’elle a pu voir au-travers de Dylan Collins. La Reine rêve, elle aussi. Elle rêve de conquête, de découvrir ce monde dont elle ignorait l’existence, de découvrir d’autres mondes même, de les incorporer à la Ruche. La guerre des hommes prendrait fin, c’est ce qu’elle veut faire comprendre à Dylan. Lorsqu’il y a la Ruche, il n’y a pas de guerre.

La Reine passe une main sur la créature qui l’accompagne, chien difforme aux mandibules cliquetantes. Depuis sa dernière renaissance, elle revêt une forme humanoïde, dont les traits ne sont pas sans rappeler la seule humaine dont elle connait parfaitement le visage. La Reine rêve d’humanité et elle se prépare à faire une chose qu’elle n’avait jamais avant pour y parvenir : la guerre.

QUELQUE PART DANS L’ESPACE.

Carol Danvers poursuit son chemin, elle vole à une vitesse folle, qu’elle n’avait jamais atteinte auparavant. Il faut arrêter Morgan et sa mission suicide. Elle n’a que vaguement entendu des histoires concernant Centuris Prime et elle sait que l’on s’occupe déjà du cas de cette planète. L’ego des agents du SWORD est insupportable, mais elle ne peut blâmer que Abigail Brand pour ça, à force de bourrer le crâne de ses soldats de conneries du genre « Vous êtes le dernier rempart de la Terre. » ou « Il ne faut pas hésiter à mourir pour sauver l’humanité. ». Elle siffle entre ses dents rien que d’y penser et accélère encore un peu. Il faut qu’elle arrive avant qu’il ne soit trop tard.

LE NORMANDY.
TEMPS ESTIME AVANT CONTACT : 04H59M38S

Susa effectue les tests de routine. Elle coche numérique son check-up en silence tout en écoutant bavarder les trois femmes sur le pont. Cependant, au moment du scan alentours du vaisseau, elle détourne son attention. Elle sent la présence d’un objet à proximité du vaisseau. Une anomalie, pense-t-elle, impossible que quelque chose soit si proche du vaisseau sans avoir été détecté plus tôt.

Elle relance son test, deux fois. L’anomalie persiste. Calculant plus vite que ne le peut l’esprit humain, elle s’empare du système de surveillance vidéo permettant de voir là où les hublots ne donnent pas…

- Capitaine, je crains qu’il n’y ait un so…

La voix de Susa est interrompue tandis qu’une secousse importante déséquilibre le vaisseau, aussitôt suivi par l’extinction des lumières. Une lumière rouge, celui de secours, s’allume bientôt.  La voix de Susa retentit bientôt dans tout le vaisseau.

- Brèche dans le périmètre 1-28-C, ceci n’est pas un exercice. Forme de vie détectée. Brèche dans le périmètre…

1-28-C. Le couloir permettant de relier la salle des machines à la soute.  Rhil et Ithan sentent la dépression que provoque l’aspiration de l’air par la brèche, puis voient la porte de la salle des machines se fermer. S’ils regardent par le hublot de la porte, ils découvriront que, sur la brèche, se trouve désormais un accès et que par cet accès arrive des créatures armées, des créatures qu’ils ont probablement déjà croisées dans leurs aventures. Des Krees.



▬ Bienvenue dans cet épisode 2 qui se sera fait attendre ! Contrairement au premier épisode, vous êtes directement dans le coeur de l'action. Tout le monde a senti la secousse, est désormais dans la semi-obscurité de ces lampes rouges et entend la voix de Susa. Seuls savent Ithan et Rhil pour les Krees.
▬ Bon jeu à tous !
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gamora
Gardien de la Galaxie
♠ EMPLOI : Ca dépend du moment
♠ GIF : Gamora
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Lun 31 Juil 2017 - 23:32
SPACE, AND BEYOND

Episode deux : Premier contact


Dylan Collins, Rhil Trasam, Ithan Keikwan, Peter Quill, Gamora, Rahne Sinclair, et Erika Morgan


Ce voyage me semblait calme. Etait-ce dû au vaisseau ou à ses habitants ? Je ne savais pas. Quoi qu’il en soit l’ambiance était inhabituelle pour moi. Elle ne ressemblait pas à tout ce que j’avais connue jusqu’à aujourd’hui.
Avec Peter c’était l’amusement, la joie, les blagues, la famille. Avant Peter c’était la distribution de mort. Aujourd’hui ça serait la protection de la vie qui risquait de nous coûter très chère. Loin de moi d’être une mijaurée et d’avoir peur de tuer, mais je m’étais lancée dans un voie et là… Nous risquions, non, nous allions détruire une espèce. Mais c’était sans doute eux ou une multitude d’autres espèces.

Au lieu de passer du temps avec Peter j’avais décidé de faire connaissance avec nos autres équipiers. Il y avait plusieurs raisons à cela. La première étant d’apprendre à connaitre ses personnes pour passer le temps durant ce voyage mais aussi pour savoir à qui j’allais avoir à faire pendant le combat. Bien que la plus par des gens montrent des capacités ou compétences insoupçonnées dans des situations périlleuses, on arrive toujours à voir un peu de leur potentiel lorsqu’on fait attention à eux. J’espérais que Peter ne croit pas que je cherche à le fuir ou l’abandonner. Je faisais ça pour le protéger en perfectionnant ma connaissance de l’équipe. C’est ce qu’on appelle de la stratégie ? Non ?

Les jeunes femmes avec qui j’échangeais quelques mots étaient à la fois sympathiques et intéressantes. Leur profiles étaient totalement différents et je me rendais compte que l’équipe que nous formions était riche. Tant par nos origines, mais aussi nos expériences, connaissances et compétences. J’espérais qu’une synergie arriverait à se créer assez tôt pour que nous réussissions. La mort ne faisait pas partie de me projets à court terme.

Le temps ne passait pas vite. Et je m’apprêtais à prendre congé des jeunes femmes pour retrouver Peter jusqu’à ce que l’intelligence artificielle tente de nous donner un message. Quand une secousse de fit sentir. Peu habituée à ce genre de machines je ne savais pas trop comment prendre le problème qu’elle annonçait. Par contre la secousse, ça, oui. Dans l’espace il n’y a très peu de choc, 4 à ma connaissance… Ca arrive quand on heurte des objets célestes de petite taille, une panne explosive, une attaque avec un projectile ou un télescopage avec un autre vaisseau. Restait à déterminer ce que c’était.
Puis la machine parla de brèche de de forme de vie. Etais-ce un abordage ? Et moi qui n’avait pas d’arme avec moi…
Je regardais Rahne et Erika et aucune d’entre elles n’avait d’expérience dans ce genre de situations. Je les regardais inquiète. Il nous fallait des informations avant d’agir et il fallait réagir vite et bien. La situation était grave et je ne le cacherais pas.


C’est un abordage ?
On peut voir ce que c’est, leur nombre et leurs armes ?
Quelles armes avez-vous ? Sont-elles à disposition ?
Faut agir vite où on est mots.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Quill
Gardien de la Galaxie
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Starlord avec une Classe intersidérale
♠ EMPLOI : Capitaine d'un équipage sans navire interstellaire
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mer 2 Aoû 2017 - 0:12

Space, and beyond
Team Vers l'Infini et au delà !

Sérieusement, toutes ces heures à ne rien faire: pas réparations, pas de prises de tête, pas de chamailleries ni de divertissement, le calme plat... Cela produisait une appréciation mitigée entre repos bien mérité et ennuis meurtrissant. Poussé par son estomac Peter était brièvement sorti de sa cachette pour faire les yeux doux au grand chef cuistot et ramener en lieu sûr le butin dûment avalé. Il avait même par finir par faire le tour de la douche avant d'échouer à nouveau sur le lit en retrouvant sa bande son et un comic dont la provenance lui était abstraite.

Le réveil manqua cruellement de délicatesse, notre sauveur de Galaxie c'était pesamment endormi dans son feuilletage d'images, la revue finissant sur son torse mais la secousse qui le tira de sa léthargie fit basculer les pages au sol. Mouvement que Peter manqua de peu de suivre si dans un réflexe son corps ne s'était pas évertué à contrer cet échouage peu glorieux. Plongé dans le noir, il retira rapidement ses écouteurs alors qu'un pic d'adrénaline chassait le brouillard du sommeil aussi efficacement que les chapardages de Rocket. Il se redressait lorsque l'obscurité se transforma en ambiance rougeoyante qui n'avait rien à envier à certaines alcôves coquines de la Galaxie.

" C'est quoi ce b... "

▬ " Brèche dans le périmètre 1-28-C, ceci n’est pas un exercice. Forme de vie détectée. Brèche dans le périmètre… " Sans déconner, le beau vaisseau terranien se faisait aborder ? Tant de rutilances inconnues, cela avait dû attirer la convoitise de quelques gredins de passage. Peter en connaissait quelques-uns et peu étaient ouvert à la négociation. Les réjouissances peupleraient donc cette fin de voyage le rendant enfin décemment palpitant. 1-28-C, c'était sous ses pieds ça non ? Le niveau n'était pas difficile à déceler dans cette dénomination et le rejoindre le conduirait bien assez vite à mettre le nez sur leurs visiteurs et leurs requêtes. Ce brin de réflexion entretenue, Peter saisi son sac au pied du lit et le jeta sur son épaule avant de dégainer un blaster et de mettre le nez hors de sa chambre. L'ambiance extérieure était tout aussi flamboyante que l'intérieur mais avant de se lancer dans le bain notre homme fit marche arrière pour attraper la propriété de sa colocataire absente qui devait probablement ruminer d'avoir abandonnée ses jouets à cet instant. Ainsi chargé, Peter prit la direction d'un ascenseur ayant un accès au niveau inférieur où la partie avait dû commencer sans lui.

Il rejoignit l'appareil sans incident et s'y engouffra avec une simple interrogation sur les protocoles de sécurité d'un tel engin en cas de dépressurisation... Interrogation à laquelle il répondit par l'action en appuyant sur le bouton du niveau un. L'ascenseur entama sa descente sans protestation et Peter enclencha son masque pour s'assurer une arrivée sans déconvenue majeure.

" Gamora, j'ai laissé tes affaires dans le couloir d'accès entre les quartiers et l'ascenseur qu'on a pris en arrivant. Je descends voir nos invités. " Il avait une chance de parler dans le vide, la demoiselle s'étant peut-être aussi délestée de son oreillette mais Peter avait le sincère espoir que la belle n'avait pu se résoudre à couper leur lien de communication privilégié qui pour une fois n'était pas pollué par les interventions de leurs collègues. Le message envoyé, il n'eut plus qu'à attendre que l'appareil arrive à destination, il dégaina son autre arme en attendant tandis que le filtrage de son masque se chamaillait avec la technologie qu'il percevait sans véritablement parvenir à l'analyser. Quelques instants plus tard, un discret chuintement de porte le libéra de sa cage et c'est prudemment que notre Gardien parti en quête du 28-C et de ses vils saboteurs.
© HELLOPAINFUL




★ Fox On The Run ★
You scream and everybody comes a running Take a run and hide yourself away Foxy is on the run And hide away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Dim 13 Aoû 2017 - 10:35
Erika, Dylan, Gamora, Peter, Ithan, Rhil, Iris, Jun, Rahne
Space and Beyond
#2 : Premier Contact


Les bras croisés sur la poitrine et presque avachie dans mon siège de commandement, j’écoute avec attention mes deux compagnonnes, qui, toutes deux, se révèlent des êtres intéressants. Je n’en ai jamais douté, vu leur dossier, mais le contact avec la personne vaudra toujours cent pages de dossiers sur eux. On ne peut connaitre les gens sans les rencontrer, sans échanger, même brièvement, avec eux. Si je m’en étais tenue à ça, Dylan Collins n’aurait jamais mis les pieds sur mon vaisseau, elle ne serait jamais rentrée dans la 34ème et n’aurait jamais dû expérimenter ce qui suivi.

Gamora s’excuse et s’apprête à prendre congé quand une violente secousse nous mouvemente. Je laisse échapper un juron en reprenant une position plus adéquate, en retrouvant ce sérieux qui, parait-il, me caractérise. Mes yeux passent les différents écrans de commandement en revu tandis que Susa explique la raison de ce remue-ménage.

- Brèche dans le périmètre 1-28-C, ceci n’est pas un exercice. Forme de vie détectée. Brèche dans le périmètre…

Je jure une nouvelle fois. C’est proche de la salle des machines. L’esprit vif de Gamora ne me surprend guère et je vois la femme la plus dangereuse poser les bonnes questions immédiatement.

- C’est un abordage ? On peut voir ce que c’est, leur nombre et leurs armes ? Quelles armes avez-vous ? Sont-elles à disposition ? Faut agir vite ou on est morts.

J'opine du chef tandis que mes doigts glissent sur les écrans pour dégager un peu le poste.

- Susa, ouvrez les caméras des abords du 1-28-C pour voir ce qu’il s’y passe. Je veux aussi les caméras de la soute et de la salle des machines.

- Bien, capitaine.

Sur l’écran qui laissait apparaitre quelques secondes plus tôt la carte de notre galaxie, apparait désormais plusieurs petites fenêtres qui montrent ce qui a produit l’explosion et la secousse.

- On dirait que voilà votre réponse, Gamora. Des Krees, à l’intérieur du vaisseau. D’après les relevés extérieurs, il s’agit d’un vaisseau d’exploration, on devrait donc éviter de tomber sur leur armada…  Quant aux armes, elles sont stockées dans l’armurerie, au second niveau et les armures de combat dans la soute. J’ai l’impression d’étouffer quand je vois Ithan et Rhil dans la salle des machines et Quill dans la soute. Vous pouvez me dire où va Star-Lord alors qu’il ne sait probablement même pas ce qui l’attend ?

Je serre du poing en regardant les écrans, ne plus être la seule tête de l’équipe me vexe un peu, mais je savais ce que cela voulait dire d’engager une équipe annexe : moins d’obéissance, mais d’autres talents beaucoup plus intéressants.

- Susa, ouvrez un comlink avec la salle des machines, je veux que Ithan et Rhil puissent nous entendre. Tout en parlant, je me déplace vers un petit coffre que j’ouvre en tapant le code numérique et en sort un coffret que j’ouvre et je tourne en direction de Rahne et Gamora. Voilà des oreillettes, pour que nous restions en communication. J’en garde une pour Dylan, Gamora, je vous laisse en prendre une pour Peter. Je m’équipe aussitôt et j’entends, à l’instar des deux collègues qui me font face.

- Le réseau est ouvert, vous êtes en communication avec la salle des machines.  

J’ai le cœur qui bat la chamade, je m’en rends compte tout à coup. Cette ivresse du combat, ce sentiment de peur qui paralyserait la plupart des gens, l’odeur de la mort qui flotte vaguement dans l’air. A l’intérieur de moi, je sens que le feu qui reprenait petit à petit depuis notre départ qui s’embrase, l’adrénaline qui se déverse dans mes veines comme un torrent lorsque lâche un barrage.

- Gamora, je vous laisse rejoindre Star-Lord. Il va falloir faire sortir les Krees du vaisseau et trouver un moyen de combler… La brèche. Les portes qui bloquent le couloir ont isolé le passage, la soute et la salle des machines sont donc viables et respirables, mais attention si l’ennemi parvenait à ouvrir les portes. Je me tourne ensuite vers Rahne. Rook… Miss Sinclair, voudriez-vous bien me suivre, on va prendre place au système de défense extérieur. Il ne faudrait pas que notre attention complète soit portée sur l’assaut et que l’on en oublie de regarder ailleurs.

J'ai failli appeler Rahne Rookie... Je me fais vieille il faut croire, mais je sais que Jim aurait fait la même, à la voir, comme ça, elle me rappelle Collins pendant ses premières minutes à bord, un peu perdu, encore sous le charme du voyage. L’alarme et la lumière rouge continue de brailler dans le vaisseau, dans l’indifférence générale des androïdes qui continuent leur œuvre. Je laisse le pont à Jim et Kylian, qui étaient encore en mission avant de partir pour celle-ci et qui réagiront surement mieux que moi.

- En avant.

Je prends la direction des tourelles extérieures, en de rapides enjambées. Il faut que l’on passe par l’armurerie pour prendre de quoi nous défendre avant et que l’on vérifie la condition de Dylan. Appuyant sur l’oreillette, c’est presque en souriant que je parle à mes deux mécaniciens favoris.

- Vous allez bien là-dedans ? Désolé, il semblerait que ce soit les combats qui soient venus vous chercher.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ithan Keikwan
Intergalactique
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Shade Walker
♠ EMPLOI : Il en a tellement... Contrebandier intergalactique, combattant (plus ou moins légal), garde du corps, fascination de Rhil, ancien soldat (éducation militaire).
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mar 15 Aoû 2017 - 16:18



Space, and Beyond #2 : Premier Contact
ft idiots of space

 
Ithan avait l’habitude de ne rien faire lorsqu’il était dans les entrailles d’un vaisseau. Pourquoi donc ? Parce qu’il n’avait pas les connaissances nécessaires pour toucher à quoi que ce soit. Enfin, un minimum tout de même, il avait fait l’armée des Echanis après tout. Il savait piloter un engin s’il le fallait, mais il ne savait pas caresser la bête de fer comme Rhil le faisait. Appuyé nonchalamment, les pieds croisés il observait la silhouette de son capitaine perdu dans les entrailles du monstre. Il pouvait voir d’ici l’aura joyeuse de Rhil de retrouver quelque chose de familier et surtout en bon état. Un gosse dans un parc d’attractions. Secouant un peu la tête, un sourire en coin des lèvres, il commentait tranquillement « Je sais que tu es content, mais tout de même. Il est quand même en état cette bestiole-là. » Normalement à cet instant, l’autre lui envoyait un outil quelconque ou une insulte pour lui dire de se taire, mais malheureusement, aujourd’hui était différent. Un choc brutal secouant visiblement le vaisseau entier fit trembler Ithan et le déséquilibra quelques instants. Une main dans son dos, le voilà la main dans le dos à saisir sa lame. Prêt à la dégainer à n’importe quel instant.

« Rhil ?! Tout va bien ? » S’enquit immédiatement le garde du corps dans le noir alors que les lumières rouges, signe que le système de secours venait se mettre en route. L’aspiration qu’ils avaient ressentie quelques instants plus tôt avait presque manqué de les emporter avant que la porte ne se referme pour empêcher les deux humains de se faire aspirer. Quand retentit la voix si significative d’une IA. « Brèche dans le périmètre 1-28-C, ceci n’est pas un exercice. Forme de vie détectée. Brèche dans le périmètre… » … Ithan jetait un regard à son capitaine, pouvant sentir d’ici la tension de l’humain à quelques mètres de lui. Un abordage ? L’extraterrestre pinçait ses lèvres. Magnifique vaisseau certes, mais niveau détection à la dernière seconde, il était plutôt costaud. Sarcasme quand tu nous tiens. Il fit signe à Rhil de se taire alors qu’il utilisait sa faculté de pas silencieux pour se diriger vers le hublot où visiblement les invités surpris venaient de s’engouffrer. Discret comme il savait l’être, Ithan jura dans sa barbe. « Des Krees. » C’était bien leur veine. Ils allaient pour détruire une ruche, mais d’abord ils devaient se taper ces créatures-là.

Un regard à Rhil, avant de lui faire signe de se reculer alors qu’il le rejoignait à grands pas. Il était sûr qu’il l’avait entendu. S’ils restaient là, ils se feraient tirer dessus comme des lapins. Ils devaient se mettre à couvert. Un endroit plus étroit pour pouvoir s'en occuper plus facilement. Quand une nouvelle voix vint interrompre lia qui continuait de beugler la même phrase en boucle. « Je ne pensais pas que ça me ferait autant plaisir d’entendre quelqu’un. » Répond Ithan avec un petit sourire en coin alors qu’il enclenchait la lame double à présent dans sa main. Les vibrations de larmes rassurant son maître. « On a l’habitude. Un peu secoué, mais tout va bien. Ce sont des Krees. J’ai pu en apercevoir presque une dizaine. Et bien armés avec ça. Ils ne nous ont pas encore repérés. Mais ça ne va pas tarder. » Ils ne pouvaient pas rejoindre la soute. Shit. Ils allaient devoir se débrouiller tout seuls jusqu’à ce qu’un blaster supplémentaire vienne leur prêter main forte. Il posait son regard sur Rhil, rassurant. « Ça va aller Rhil. On a vécu pire. » Il ne pensait pas que ça allait être une partie de plaisir, au contraire, mais il y avait toujours pire comme situation. Il s'adressa de nouveau à Erika. « On fera au mieux pour les contenir. Mais ne tarder pas, d'autres vont arriver. »




the shadow

He looked at me, like there was something in me worth looking at
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mar 15 Aoû 2017 - 17:34




To infinity… and beyond !



Ce voyage se déroulait finalement beaucoup mieux qu’elle ne l’avait prévu. Pas qu’elle ait eu spécialement un mauvais pressentiment ou quoi que ce soit : elle savait qu’à terme ce ne serait pas une croisière mais, en attendant qu’ils en arrivent à la confrontation recherchée, elle avait craint ne pas réussir à se lier sur le vaisseau : sa timidité, tout ça. Mais elle se rendait compte que, peu à peu, elle parvenait à s’affirmer et à se rapprocher des autres, à ne plus se mettre systématiquement en retrait, faire profil bas, observer sans participer. Elle était d’ailleurs en grande discussion avec Erika et Gamora, et elle les écoutait raconter leurs aventures interstellaires avec admiration. Pour elle qui vivait un peu son baptême de l’espace, tout cela lui semblait extraordinaire, et si elle n’était pas dans l’espace elle douterait peut-être tout de même de la véracité de l’entièreté des propos tenus. Pourtant, elle buvait leurs paroles, essayait d’en tirer quelques leçons dont elle pourrait se servir dans le futur – un futur bien plus proche qu’elle ne s’en rendait certainement compte. Comment pouvait-elle être réellement prête à ce à quoi ils allaient faire face ? Il lui faudrait s’adapter et réagir rapidement en temps voulu, ce dont elle était capable, mais pour l’heure…

Pour l’heure, les premiers ennuient leur tombait dessus. Soudainement, on tenta de les prévenir – un peu tard, peut-être – de quelques choses, avant que la secousse ne parle pour la voix robotique : ils étaient attaqués, abordés, un truc de ce genre, assurément. Gamora prend la parole pour poser les questions qu’elle-même avait en tête, et auxquelles Erika répondit d’un hochement de tête. Rahne frémit, l’adrénaline alimentant ses veines et son corps d’une énergie nouvelle tandis qu’elle écoutait les « nouvelles » et les ordres donnés par Erika. Elle hocha la tête en prenant l’oreillette et la glissa à son oreille avant de prendre une forme plus… Lupine. Lycanthropique, on pourrait même dire. Atteignant les deux mètres le corps bien droit, elle était à présent recouverte d’une fine couche de fourrure d’un roux assez foncé. Sa peau était plus résistante, ses sens plus aiguisés et ses mains pourvu de griffes (on ne sait jamais) sans perdre de leur dextérité. Elle pouvait impressionner un peu, comme ça, mais elle avait surtout plus confiance en ses réflexes et ses capacités : elle se sentait un peu plus utile dans une telle situation en revêtant cette forme.

« Je vous suis. »

Rahne n’avait pas fait attention à l’erreur qu’avait failli faire Erika en l’appelant ; elle lui emboîta le pas pour se diriger vers les tourelles. Elle était tendue, avait envie de bien faire, et l’excitation qu’elle ressentait s’apparentait plutôt à une certaine anxiété : elle espérait également que leurs camarades aillent bien, en particulier ceux qui se trouvaient plus ou moins directement concerné. Son dernier affrontement remontait à la dernière bataille de New York, ayant mené à la destruction de la ville. Elle avait eu la jambe cassée, et avait mis quelques temps à guérir et à retrouver ses capacités ; alors elle pris une grande inspiration et fit rouler ses épaules pour se détendre un peu.



HRP.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Gamora
Gardien de la Galaxie
♠ EMPLOI : Ca dépend du moment
♠ GIF : Gamora
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Lun 21 Aoû 2017 - 21:25
Pendant que j’attendais la réponse d’Erika et de Rahne, une voix familière et rassurante se fit entendre dans mon oreillette que je n’avais pas enlever. C’était une chance car je n’avais rien gardé d’autre d’utile sur moi. Un oubli heureux comme on dit. Quoi qu’il en soit me retrouver sans armes dans une telle situation me faisais réaliser que je me ramollissais un peu et que je devrais être plus sur mes gardes ou prévoyante à l’avenir.
Peter m’informait qu’il avait caché mes jouets dans un endroit facile d’accès avant d’aller à la rencontre de nos visiteurs. J’activais le micro puis répondit à mon partenaire :
« Merci Peter, fait attention à toi, ils ne savent pas ce que c’est pour le moment. On se tient au courant ? ».
Erika avait parfaitement compris mes questions et à en voir sa réaction nous avions sans doute pensées à la même chose. C’était une professionnelle qui avait déjà voyagé dans l’espace. Ca se voyait, ça se sentait et c’était rassurant. En quelques instants et manipulation de ses instruments de bord, nous pouvions voir ce qu’ils se passaient sur les écrans de contrôle. Il s’agissait d’ Krees qui avaient décidé de faire une petite ballade par ici avec un vaisseau d’exploration.  

J’activais mon oreillette pour donner les informations d’Erika à Peter : Peter, c’est des Krees. Ils voyagent à bord d’un vaisseau d’exploration. A mon sens ils ne devraient pas être trop nombreux et leur armement limité. Toutefois ils n’en sont pas moins redoutables.
Je ne lui parlais pas de l’armurerie et des armures de combat car je savais pertinemment qu’il était déjà équipé.

Puis je regardais Erika qui me demandais où allait Peter.
Erika, Peter va jouer les comités d’accueil. Il est déjà armé et équipé pour pallier à la plus part des problèmes pouvant se produire sur un vaisseau. Comme vous avez pu vous en rendre compte nous sommes déjà en contact et je viens de lui donner les informations que vous m’avez fournie.
Merci.


Quand Erika nous fournit des oreillettes à Rahn et moi et m’en tendait une autre pour Peter. Etant déjà équipée mais sur un canal différent et surtout une technologie différentes je la pris et l’inséra. Jongler avec eux oreillettes allait être compliqué mais ça ne durerais pas. Dès que je retrouverais Peter ça se règlera tout seul.
Erika expliquait comment ça se passait pour la brèche et le vaisseau. Il allait falloir se débarrasser d’eux peu importe la manière.  
J’avais mes ordres, mes informations et ce qu’il me fallait pour avancer.  Dans un premier temps je courrais vers l’endroit où Peter avec caché mes jouet. Il ne me fallut pas longtemps pour arriver au bon endroit et m’équiper. En chemin une idée m’était venue en tête et un complément d’informations était nécessaire.


Erika, est-ce qu’il est possible de faire un coup de chasse d’eau pour se débarrasser des Kree ? Une sorte de décompression soudaine de la zone où ils se trouvent ? Ca sera rapide ?

Attendre sa réponse était inutile. Je devais d’abord retrouver Peter et pour ça il me fallait descendre. Je ne connaissais  pas parfaitement le vaisseau mais il y avait de la logique.
Couloir après une coursive puis une échelle et un autre couloir.


Peter, j’arrive et j’ai une oreillette pour toi celle-là est liée à l’équipage du vaisseau. Où es-tu ? Tout va bien ?

Toujours en avançant je pensais à la jeune femme que j’avais vu se transformer et s’apprêter à se lancer dans l’action. Elle ne parlais pas beaucoup et j’aurais aimé échanger un peu plus avec elle. Un combat sous sa forme animal pourrait être un truc sympa. Je garderai l’idée pour plus tard mais je pensais qu’une parole rassurante ou positive serait bien pour elle.

Rahne ne te prend pas la tête et laisse venir, tu auras les bonnes réactions. Soit cool gamine.

Bref, c’était parti, la bagarre, les trucs dingue et l’espace


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Quill
Gardien de la Galaxie
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Starlord avec une Classe intersidérale
♠ EMPLOI : Capitaine d'un équipage sans navire interstellaire
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mar 22 Aoû 2017 - 1:07

Space, and beyond
Team Vers l'Infini et au delà !

Et pourquoi tout ce rouge ? Pourquoi pas un petit bleu ? Un vert ? Un orange ? Autre chose que ce rouge qui faisait tout pour vous dire "Attention, ça va saigner les mecs !" Ou sinon on gardait l'éclairage habituel, à croire le Terranien lambda avait besoin d'être dans l'ambiance pour se bouger le popotin en cas d'agitation. Et puis cela ôtait l'effet d'une des pièces maîtresses de son style: les yeux de son casque. Ils allaient jusqu'à lui retirer cette petite satisfaction avec leur trip rougeoyant.

▬ " Merci Peter, fait attention à toi, ils ne savent pas ce que c’est pour le moment. On se tient au courant ? "Cette douce voie à son oreille accueillie ses premiers pas dans le niveau qu'il venait de rejoindre, blasters en main. Un sourire passa sur ses lèvres alors qu'il répondait derechef à la belle.

" Tu sais bien que je suis toujours raisonnable. " Les risques, l'inconnu, il les regardait passer au loin c'était de notoriété publique: il était la prudence même... Qui a ricané !? Bon, pour être plus juste disons qu'il ne courait jamais après mais que s'il fallait les croiser il ne leur tournait pas le dos et choisissait l'affrontement frontal, y avait-il un mal à cela ?
Bref, lui et un couloir sanguinolent. Le tableau s'éternisait, à croire que leurs visiteurs restaient éberlués dans le vestibule et n'osaient pas progresser plus en avant pour le rejoindre.

▬ " Peter, c’est des Krees. Ils voyagent à bord d’un vaisseau d’exploration. A mon sens ils ne devraient pas être trop nombreux et leur armement limité. Toutefois ils n’en sont pas moins redoutables. " Cette fois une grimace accueillie cette nouvelle manifestation. Les Krees s'étaient du genre coriaces et butés, un vrai chewing-gum qui se collait à vos bottes et qui revenait à la charge dès que vous usiez d'un trottoir pour vous en débarrasser.

" Qu'est-ce qu'ils viennent foutre là, ils se cherchent des nouveaux jouets ou quoi ? " Peter marmonna son élan de mauvaise humeur plus pour lui-même mais ne faisait pas le tri entre ce qu'entendait Gamora ou non. Quelques pas plus tard, notre aventurier tomba sur la seule porte fermée qui ne voulait pas s'ouvrir, signe qu'il s'était hissé à la frontière du vestibule, il n'avait plus que cette paroi entre lui et leurs visiteurs patibulaires.

▬ " Peter, j’arrive et j’ai une oreillette pour toi celle-là est liée à l’équipage du vaisseau. Où es-tu ? Tout va bien ? " L'intéressé n'avait pas tardé à trouver le panneau de contrôle de la porte. Celle-ci avait refusé de s'ouvrir lorsqu'il lui avait demandé gentiment, c'est pourquoi Peter était passé à une méthode moins amicale qui passait par le désossement du panneau pour prendre la main sur le système qui se cachait sous les jupes.

" Y'a une fiesta sans moi ? Dis-leur d'ouvrir la porte de leur couloir sinon je refais leurs connectiques. Je suis devant l'accès au secteur. " Non parce que la chef devait bien pouvoir autoriser l'ouverture de cette porte, ou même leur I.A., quelqu'un quoi ! Ce n'était pas comme si avoir un prétexte de court-circuiter le jouet des terraniens ne l'enchantait pas, bien au contraire, mais entre ça ou se foutre la gueule avec des Krees immédiatement son cœur balançait sérieusement. Alors qu'il avait le nez dans le système de la porte, il sentit la présence de Gamora et dégagea une de ses mains des circuits pour la glisser dans une de ses poches et en tirer deux appareils devenus des indispensables à leurs frasques et les tendit à la belle sans décoller de son activité. " Tiens, je ne sais pas si les terraniens connaissent les boucliers d'énergie de secours. Il se peut que la zone soit totalement dépressurisée de l'autre côté. " Et pour cela rien de mieux qu'un bouclier et un jetpack personnel n'est-ce pas ? Quand on vous avez dit que Star-Lord était parti avec la panoplie complète. Le duo échangea donc ses jouets, la demoiselle attrapa les patchs tandis qu'il attrapait la nouvelle oreillette qu'il colla brièvement sur l'oreille de son casque qui entre deux insultes sur la manière dont il traitait le système face à lui demanda s'il devait se brancher à la fréquence reçue. Peter n'était pas loin de la réussite lorsque la porte émit une vibration sourde qui se répercuta jusqu'à eux par le sol. Il tourna vivement la tête vers la zone affectée, juste à temps pour que son casque affiche l'état critique de l'ouverture avant qu'elle ne cède au vide de l'espace de l'autre côté.

Ces crétins avaient voulu faire exploser la porte et ils auraient trouvé le moyen d'échouer s'il n'avait pas eu la dépressurisation de leur côté. Aspiré, il attrapa l'épaule de Gamora alors que leurs deux systèmes de jetpack compensaient le délicat effet ventouse jusqu'à ce que le secteur où ils se trouvaient se verrouille à son tour, les laissant devant leur porte grande ouverte, face aux Krees qui contemplaient leur réussite. Les deux camps semblèrent se jauger quelques instants, presque étonnés de se retrouver nez à nez de cette manière mais bientôt les premiers tirs fusèrent et Peter se plaqua derrière le montant de la porte.

" Ok, pas de bouclier. Je dois pouvoir colmater ce trou mais il va me falloir quelques instants et s'occuper des nuisibles. " Ses mots étaient pour Gamora mais raisonnèrent sur le canal terranien. La bataille rangée dans les couloirs s'était gérable dans la mesure où ils n'étaient pas dépassés par le nombre mais sa réparation allait nécessiter une modification d'un des jouets de Rocket et c'était le genre de chose qui pouvait prendre un peu de temps, même lorsque l'on était habitué aux bidouillages du raton de l'espace. Sur ces mots, Peter coupa son bouclier et ouvrit l'appareil, il usa de sa main libre pour fouiller dans son sac à la recherche d'outils appropriés et se plaqua un peu plus contre son mur en sentant le passage d'un jet d'énergie. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas expérimenté l'exposition au vide sans bouclier, en tout cas il ne s'y était pas risqué depuis... Qu'une prise de bec familiale lui avait apparemment ôté des pouvoirs donc il ne connaissait guère l'étendue. Son casque avait aussitôt embrassé son rôle de respirateur avant d'étendre virtuellement devant ses yeux les composants du bouclier qu'il tenait en main, l'aidant à trouver la part du circuit qui avait besoin d'une petite mise à jour.
© HELLOPAINFUL




★ Fox On The Run ★
You scream and everybody comes a running Take a run and hide yourself away Foxy is on the run And hide away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rhil Trasam
Intergalactique
♠ EMPLOI : Mécanicien, ingénieur spatial, ex-mécanien du SWORD et Nova Corps, contrebandier, capitaine de vaisseau
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mar 29 Aoû 2017 - 0:16
Erika, Dylan, Gamora, Peter, Ithan, Rhil, Iris, Jun, Rahne
Space and Beyond
#2 : Premier Contact

Actuellement Rhil fonctionnait sur une espèce bien particulière d’euphorie. Cela faisait dix-neuf heures qu’il se trouvait à bord du Normandy, dix-heures qu’il revivait. Peut-être n’était-il pas tout à fait terranien en réalité, peut-être que son organisme était incapable de s’épanouir dans l’oxygène de sa planète, et qu’il avait besoin au contraire de l’air recyclé par les systèmes de ventilation d’un bâtiment au beau milieu de l’espace. Car depuis, Rhil était rempli d’une énergie à revendre, et il n’avait pas eu l’esprit aussi clair depuis le crash du Crius. Il s’était forcé à faire une sieste de quelques après son premier tour de la salle des machines – vu la durée du voyage et leur destination, il aurait besoin d’être en pleine forme plutôt dans la deuxième partie du voyage qu’au matin du départ. Puis, Rhil s’était lancé à la découverte du terrain de jeu qu’était la salle des machines – des androïdes mécaniciens ( perfectionnés certes, mais il leur préférait son C1 et ses sautes d’humeur semblable à un être vivant. Ou à un chat coriace. ), les entrailles d’un vaisseau, le ronronnement des moteurs, le bruit des va et vient de l’équipage au-dessus d’eux ; pour certains savoir qu’il n’y a que quelques tonnes de métal entre ses pieds et le vide atroce de l’espace ( et les risques qui l’accompagnent ) était terrifiant. Rhil, malgré les séquelles d’un crash dans l’atmosphère terrestre se portait comme un poisson dans l’eau. « - Noh-Varr va mal le vivre. » souffla-t-il amusé en apprenant que le bâtiment était skrull. Cela éclairait un peu sa lanterne – il ne les avait pas souvent croisé, parce qu’il voulait faire du commerce et ne pas mourir éventré et que les skrulls étaient mauvais pour ces deux choses, mais il connaissait leur technologie. Et encore plus depuis qu’il avait accepté que Noh-Varr, kree connaissait bien les skrulls, monte à bord du Crius pour jeter un œil ( sans toucher, hey ho ) à son trésor. Cela l’amusait, terriblement, d’être dans ce vaisseau extra-terranien ( le Normandy avait gagné encore quelques points dans son estime ),  et de bombarder les droides de questions, examinant les différentes machines et tuyauteries, les panneaux de commande avec minutie  - il n’avait jamais demandé à être capitaine, et rôder dans la salle des machines lui allait après tut très bien.

Rhil se tourna à demi vers Ithan qui venait de prendre la parole et arqua un sourcil moqueur – enfin, il était allongé par terre, sur le dos, la tête sous un amas de … trucs et de câblages, donc en réalité il se contorsionnait surtout pour regarder l’échanis qui venait de faire un commentaire, prêt à le corriger avec un amusement moralisateur « - Je ne… » suis pas en train de réparer : non le Normandy était un bâtiment en bon état, avec une excellente technologie, plus semblable à celle du Crius ou à celle des vaisseaux que fréquentaient le Crius qu’avec un faible vaisseau terranien ; il était en train de procéder à des ajustements. Depuis une dizaine d’années, Rhil possédait un implant ( terrible idée quand c’est pratiqué dans les bas-fond de la limite de la couronne extérieure ) subdermique lui permettait de contrôler à distance C1 et les fonctions primaires de son bâtiment ( le nécessaire de survie pour quelqu’un qui rejoint souvent son vaisseau poursuivit par une bande de types louches qui font deux fois sa taille avec le double de membres supérieurs ). L’appliquer au Normandy était un défi, mais il avait eu dix-neuf heures, sa spécialité était d’assimiler les technologies étrangères en regardant faire et de les mixer avec ce qu’il avait déjà. C’était un genre de sudoku niveau expert et utile. Il ne comptait pas piquer les commandes ou le contrôle de l’IA, mais être capable d’ouvrir, refermer les portes, un contrôle de base des droides et des communications était une idée de base quand on s’apprêtait à une mission suicide.

Qui tourna mal, cinq heures avant l’heure prévue. Déstabilisé par le choc, Rhil glissa hors de son enchevêtrement, pour venir se cogner à un pilier métallique. « - Brèche dans le périmètre 1-28-C, ceci n’est pas un exercice. Forme de vie détectée. Brèche dans le périmètre… » 1-28-C … à côté d’eux. Rhil ne s’attarda pas à chercher la porte du regard, sa fermeture face à l’ouverture d’une brèche de l’autre côté parfaitement audible – pour l’instant, ils restaient à gravité et respiration convenable pour eux. Si bien sûr la porte s’ouvrait… « - Je vais bien. » temporisa Rhil en même temps qu’Ithan posait la question, machinalement. Il se releva, reprenant ses esprits ; ils n’allaient pas s’écraser sur une planète inconnue, scénario qui l’effrayait et ravivait des souvenirs - Le pire qui pourrait leur arriver serait d’errer dans l’espace sans moteurs ( jusqu’à réparation ) ou … d’être jetés dans l’espace. Une belle mort à ses yeux.

Pirates, contrebandiers, autorité, chasseurs de prime ? Les scénarios habituels passent dans son esprit, mais sans résultat et le contrebandier finit par lâcher. « - Je croyais qu’on était du côté des gentils cette fois… » Il laisse Ithan partir voir ce qu’il en est, se tournant vers les droîdes affolés et ralentis par le changement de système énergétique. Il demande rapidement un compte-rendu de la situation et des dommages, jetant un coup d’œil à Ithan lorsque celui-ci revient du hublot. Son plus grand défaut était peut-être d’être lâche, mais il avait la qualité restante que la peur n’avait pas tendance à le paralyser – elle activait au contraire ses neurones et sa mutation pour lui permettre de rester en vie. La brèche était à côté, sans système de secours – rouge, toute leur zone était en rouge et clignotante, alors que les portes semblaient disparaître comme des popcorns lors d’une soirée ciné. Rhil grimace en entendant en double la voix d’Erika, dans son oreille et dans les haut-parleurs. Pas encore au point ça.

« - De quoi avez-vous besoin ? Qu’est-ce qu’on peut faire d’ici, et pourquoi les boucliers de secours ne sont pas en route ? » Pas une question de savoir à qui la faute, plutôt de savoir comment il pouvait réparer ça. Il avait beau avoir une vision limité depuis la salle des machines, il était au bon endroit pour agir, même à l’aveugle ça lui allait parfait. Il presse doucement le bras d’Ithan, sous son regard inquiet. « - Tu rigoles ? C’est la routine. » Il lui adresse un clin d’œil, plus pour le rassurer et cacher sa tension qu’autre chose. Il a peur, il est tendu. Mais ce n’est pas un état qui lui est étranger. Un problème sur un vaisseau, des extra-terrestres… ils avaient vu pire. Et cela lui avait manqué. « - Capitaine, vous avez leur vaisseau en visuel ? » Il appelle plus haut – dix krees ? Presque trop gérable vu leurs gens à bord. S’ils avaient pu s’approcher autant du vaisseau, il devait y avoir autre chose à craindre. Il était armé, en compagnie d’Ithan, armé lui aussi ; à bord d’un bâtiment opérationnel.

Ils avaient vécu largement pire… il était sûr, certain d’avoir examiné le système du Normandy – alimentation de secours, bouclier d’oxygène, tout était opérationnel. Mais Peter bidouillait à côté, et ils étaient toujours dans l’obscurité et la pénombre rougeoyante apocalyptique. « - Suis-moi. » souffle Rhil à Ithan avant de se faufiler sans tarder entre les tuyaux et chaudières. S’il devait avoir un combat avant que Peter et Gamora, qu’il entendait galérer et pester à l’oreillette n’aient régler les soucis de dépressurisation, autant le faire à l’opposé de la salle des machines. Et là où il pourrait régler les soucis de la machine – si le système de secours s’était mis en route, c’était que quelque chose avait été touché, et ça il pouvait s’en occuper – Rhil parle tout seul alors qu’il commence à ausculter les indicateurs et à s’intéresser aux panneaux électriques, ouvrant des conduits pour en refermant d’autres, indifférent à la menace puisqu’Ithan était dans son dos, et lui dans son élément « - Je cherche la panne d’énergie et je rend le système opérationnel. Quill, fais moi signe quand tu veux que j’ouvre la porte. »



We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars.
I'm not getting draw into this mess, there's any army of you, there's only one of me. I'll talk, I'm happy to talk, but there is no way that I am fighting

Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    Mer 1 Nov 2017 - 18:22

SPACE, AND BEYOND

Episode deux : Premier contact


Dylan Collins, Rhil Trasam, Ithan Keikwan, Peter Quill, Gamora, Rahne Sinclair,  et Erika Morgan


L’arrivée des Krees n’est pas un hasard. Si les humains ne sont pas au courant, le reste de l’univers sait plus ou moins que les Empires Kree et Skrulls sont en guerre. Lorsqu’ils détectèrent la signature énergétique d’un vaisseau Skrull, les Krees attaquèrent sans réfléchir plus que ça : quand on voit un pavillon ennemi, on n’hésite généralement pas à faire feu.

Du côté de Peter, Gamora, Rhil & Ithan

Ithan surveille l’avancée des Krees, que seul une porte et un hublot sépare. Cela lui permet également d’apercevoir Peter tentant de réparer le système gravitationnel afin d’empêcher quiconque entrant dans cette pièce sans combinaison de mourir ; personne ne les a encore repérés. Gamora rejoint Peter à temps pour l’empêcher de se faire tuer, mais son arrivé ne déclenche pas réellement la réaction désiré. Au même moment, Rhil réussi à réparer le système de batterie : l’alarmes cessent, les lumières s’allument et la porte s’ouvre. Heureusement pour les deux contrebandiers, le trou sur l’espace est « bouché » et leur évite de périr dans d’atroces souffrances.

Sur le chemin des tourelles extérieures, Erika, Dylan et Iris.

Erika prend Dylan avec elle, ne désirant pas la perdre du vu. Elle est leur lien avec Century Prime et la Ruche, mais elle est également son amie, et un atout dans cette mission. Elles se dirigent toutes deux vers les tourelles extérieures pour tenter d’abattre les ennemis : malheureusement, le Normandy a été abordé à un autre endroit, par un vaisseau de guerre accompagnant le vaisseau d’exploration ; les explorateurs Krees auraient été fous de s’attaquer seul à un si gros vaisseau Skrull. Les soldats Krees, plus nombreux et mieux équipés, arrivent face aux deux femmes. Les deux groupes s’observent un moment, avant que l’une des Krees – télépathes – se mettent à hurler qu’il faut abattre la jeune femme ; son lien avec la Ruche l’a ébranlé. Le feu est ouvert des deux côtés, mais Erika et Dylan sont trop peu nombreuses, et sont tuées : le médecin Iris, qui arrivait au même moment, connaîtra le même sort.

Au même moment, sur Century Prime.

Le lien est coupé avec son hôte et, ébranlé par le choc, la reine de la ruche pousse un cri déchirant. Ses enfants, qui s’activaient, s’arrêtent tous : leur Reine est en colère, d’une humeur sombre. Elle n’aurait pas pensé que son hôte meurt, à la fois si loin et si proche d’elle… Il lui faudra trouver un autre hôte, et le choisir avec plus de perspicacité.

Quelques minutes plus tard, Peter, Gamora, Rhil et Ithan.

Le comportement des Krees a changé, vous vous en rendez compte : si les quatre rescapés du Normandy tente de les abattre, eux ont cessé de le faire. Rhil, lui, tout comme Gamora et Peter s’il a mis l’oreillette d’Erika, entendent sans rien pouvoir faire leurs camarades se faire abattre. Plusieurs de vos ennemis sont déjà à terre, mais vous n’aviez pas prévu l’arrivée de troupes bien plus importante : encerclé, vous vous faites tous attraper un à un, prisonnier de liens électrifiés qui vous plonge dans le coma ou, du moins, vous assomme assez pour vous faire emmener sans résistance à bord du vaisseau de guerre.


En effet, les Krees ont rapidement compris leur erreur : vous n’êtes pas des Skrull. Néanmoins, vous pourriez être de mèches avec eux, ça la vérité est que les Skrulls ont déjà infiltré la Terre et qu’ils ont fait croire à des épaves trouvées pour allier leur technologie à celle humaine. Pour ses raisons, et à cause de la présence de Star Lord et de Gamora qui, ils en sont persuadés, pourraient leur rapporter un petit pactole, vous vous faites enfermer, totalement désarmés, dans des cellules individuelles.



▬ Certains changement en perspective ! Votre MJ a dû s'adapter aux départs des membres, ne soyez donc pas trop perturbé par certains changementS (par exemple, Dylan a remplacé Rahne qui ne sera jamais montée à bord du Normandy).
▬ Ce chapitre 2, en raison de la passation du flambeau, est vraiment court : vous pouvez réagir jusqu'à MàJ du forum si vous le désirez, mais vous êtes tous enfermés sans exception. Vous découvrirez la suite de votre aventure dans le chapitre trois :huhu:
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Space, and beyond #2 : Premier Contact.    
Revenir en haut Aller en bas
 

Space, and beyond #2 : Premier Contact.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» [Présent] - Premier contact [Pv : Tenshi]
» Premier contact ~ « affaire de faussaire »
» Havrias, le premier contact.
» Premier contact
» Le premier contact depuis votre arrivé





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives des Intrigues & Events-