Partagez | 
 

A new player in town (Elektra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: A new player in town (Elektra)   Mer 6 Sep 2017 - 21:08
A new player in town (Elektra)
♣ Statut du sujet :  Privé  
♣ Date du rp : 06/09/2017
♣ Météo & moment de la journée :La nuit, les étoiles brillent de milles feux elles seront bientôt tachées de sang...
♣ Autre :nop



La liberté à un goût amer, me voilà dehors, enfin, et je n’ai pas chômé.

Un vent de panique s’est emparé de la criminalité, mon retour c’est vite fait savoir, je voulais que ce soit ainsi, je voulais que les raclures sachent.
Et pour frapper fort j’ai décidé de m’attaquer à quelque chose que j’avais hésité un moment à toucher… les docks D9 qui appartient (appartenais désormais…) à la famille Kurasawa, pourquoi l’hésitation ? ils étaient connu pour engager des Yakusas qui venait directement du Japon, ces mecs ne font pas dans la dentelle ils sont entrainés depuis leur plus jeune âge aux arts martiaux, ce que je maitrise avec moins de… finesse  je suis prêt à l’admettre, mais néanmoins ils n’ont pas fait long feu.

La journée auparavant j’ai pu retrouver Micro, des retrouvailles brèves mais qui font plaisir, j’ai pu faire le plein, j’ai pu trouver mon bonheur, c’est-à-dire le malheur des Yakusas.

Une attaque de plein jour, sans réelle planification, je comptais surtout sur l’effet de surprise et je n’ai pas eu tort.
Alors qu’ils chargeaient de la contrebande mais notamment de la drogue, j’ai pris le temps d’armer mon tout nouveau lance-grenades et de décharger quelques cartouches, en quelques instants on se serait cru en Irak comme au bon vieux temps.

La fusillade n’a pas duré longtemps et je les tous dessoudés en peu de temps, c’est l’avantage d’avoir une M-4 avec un viseur réflexe, passer d’une cible à l’autre avec un confort optimal, ils n’ont rien vu venir cela va sans dire.

Le but de la manœuvre ? faire sortir le grand manitou de sa cachette bien sûr, la presse et les flics se chargeant de faire ma pub ce qui nous amène à maintenant.

L.A à son propre quartier asiatique comme N.Y avec chinatown, pour faire encore plus cliché le grand chef qui n’est autre que Kirigi Kurasawa n’a pas trouvé mieux que de faire un restaurant de sushis comme couverture, avec son QG à l’étage et donc son bureau privé.
La manœuvre dans ce genre de cas et à peu près la même, mais cette fois j’ai un peu de chance au lieu de prendre les toits et de me faire chier à escalader, le bâtiment d’en face est inoccupé attendant un nouveau propriétaire, voilà ma planque, ajouté un sniper et quelques balles de 12,7 mm et vous obtenez un mafieux à la morgue.

Me voici donc à attendre qu’il se pointe comme il a l’habitude de le faire, la filature est un travail long et pénible mais il n’y a pas dire c’est très utile pour connaitre l’adversaire, il ne devrait plus tarder, au moins je ne me plains pas du froid, la nuit reste fraiche certes mais beaucoup moins qu’à Brooklyn, le genou à terre je monte le Barett 50 que j’ai spécialement commandé à Micro, ce n’est pas celui la qui fera un travail propre c’est moi qui vous le dit mais ce n’est pas du tout le but recherché, je veux que les petites frappes se rappellent de ma présence, alors autant marqué le coup avec de la cervelle plein sur le bureau de cher Kirigi.

Comme vous pouvez vous le doutez cet homme n’a rien de charmant, en plus de vendre sa merde dans les rues il est dit qu’il a des contacts dans le Traffic d’êtres humains, lui-même y aurait trempé son nez il y’a quelques années, mais on dit qu’il aurait passé le flambeau, tout ce qu’il me faut c’est ce qu’il y’a dans son coffre, un des hommes de main m’a « gentiment » passé l’info, seuls les empreintes du vieux Kirigi pourront l’ouvrir, le coffre est dans son bureau, c’est un soir de transfert d’argent il m’est d’avis qu’il l’ouvrira et me montrera comme un grand ou il se trouve exactement.

Il entre dans la pièce, mon doigt se referme sur la détente.



"All the things that I've done...the memories they never hurt me... but the past... it's more than memories... it's the devil you sold your soul to... he's coming... he's coming to collect..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elektra Natchios
La Main
♠ EMPLOI : PDG d'une compagnie d'assurance nommée Helping Hand
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Jeu 7 Sep 2017 - 1:17
Elektra & Frank
A New Player In Town
I do things like this when I'm bored.
Délaissant pour la soirée les jupes crayons et les chemisiers, non sans un certain soulagement, Elektra avait revêtu son costume d’assassine. Ce rôle-ci lui sied mieux, elle coince quelques shuriken contre son bras, ses saïs sagement rangés contre ses hanches. Le retour de Shishido la prive en grande partie de sa liberté. Il l’a ramené à l’état de sous-fifre ce dont son orgueil ne se remets pas. Il l’a vaincu et cet acte a rallumé en elle les feux de la vengeance. Il ne l’a pas tué parce que lui aussi a trop d’orgueil, il veut la voir reconnaître son pouvoir, elle s’arrachera la langue avant. Alors elle joue les braves soldats. Elektra est résiliente surtout lorsqu’elle a une idée derrière la tête. Il le sait. Elle, ne le mésestime pas, c’est une erreur qu’elle ne refera plus. D’un geste habitué et ferme elle noua un ruban rouge pour maintenir ses cheveux en queue haute et quitta sa grande et belle tour pour la fange des bas quartiers.

La nuit est clair et fraiche, les chaleurs humides se dissipent enfin et le quartier asiatique paraît calme mais ce n’est qu’une apparence, la moitié des gens ici travaille pour La Main, parfois même sans le savoir. Sans surprise La Main avait étendu son pouvoir dans ce quartier sans difficulté. Kirigi y avait son bureau et c’était lui qu’elle venait trouver. Et ce n’était pas une visite de courtoisie. Beaucoup d’argent devait transiter ce soir et elle était donc certaine de le trouver dans son bureau, c’était là qu’il était stocké avant d’être blanchi par sa société: l’écran rutilant des assurances Helping Hand. C’est avec la souplesse d’un chat elle s’était introduite dans son bureau, juste à temps pour apercevoir une ombre arriver en face. Elle sourit dans l’obscurité du bureau. Pas besoin d’essayer de voir qui c’était elle le devinait sans mal. Le punisher était sorti de prison et leurs rangs avaient déjà connus de lourdes mais non irremplaçable pertes. Elektra savait apprécier un bon carnage. Sauf que Kirigi était son terrain de chasse. Elle l’avait déjà tué une fois, mais les cadres de La Main avaient la fâcheuse habitude de revenir. Encore et encore et encore.

Dissimulée dans un recoin, elle entendit des pas feutrés dans l’escalier, c’était lui bien sur. Son cœur bat un peu plus fort, elle s’amuse de ce concours de rapidité dont elle est la seule à savoir qu’il a lieu. La porte à peine refermée elle lança un shuriken qui vint se planter directement dans la jugulaire de Kirigi qui s’était écarté de la trajectoire de la balle. Ce n’était pas assez pour le tuer, mais elle s’était déjà élancée non sans un rapide regard ironique vers la fenêtre. Elle se demandait vaguement s’il allait tout de même continuer à tirer ? Probablement pas, ils n’avaient jamais eu le plaisir de se rencontrer et ce ne semblait pas être dans sa politique de tuer sans savoir. Il aurait tout le temps de vouloir la tuer plus tard.

Elektra était précise dans sa façon de combattre. D’une main elle rattrape la mallette qu’il transporte et la pose presque délicatement tandis que de l’autre pare un coup, elle ne connaît que trop ses parades. Coup de pieds, il n’a pas le temps, le sang qui s’écoule de la plaie l’affaibli trop rapidement, d’un mouvement aussi gracieux qu’implacable son saï achève de trancher cette gorge et l’homme tombe à genoux portant vainement les mains contre la plaie béante, il glisse et s’effondre dans son sang et cette vision lui arrache un rire léger. Elle d’un revers de main le sang sur son visage et relève les yeux vers la fenêtre vers laquelle elle sait que se tapie le punisher. Elle range son saï et lève le bras, lui faisant signe de venir. Provocatrice certainement.

Malgré le bruit ambiant, l’altercation n’avait pas été des plus silencieuses et d’autres allaient finir par débarquer. Kirigi n’allait pas non plus rester mort longtemps. Alors son regard se mit à parcourir les étagères et les estampes à la recherche d’un lieu ou abriter un coffre, elle se foutait prodigieusement de l’argent, c’était des documents qu’elle voulait et elle savait que Shishido accordait une totale confiance en cet homme. Son observation s’arrêta là que déjà la porte s’ouvrit à la volée vomissant ses premiers ennemis qu’elle tua comme s’il n’était rien. Les lames aiguisées tranchant la chair sans effort et elle souriait et son sourire était peut être plus tranchant encore.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Jeu 7 Sep 2017 - 9:18
Il arrive une chose que je n’explique pas vraiment, mon tir part j’ai la cible bien en visuel, je retiens ma respiration, le coup part, seulement voilà Kirigi s’écarte sa main appuyant fermement sur son cou, je peux voir qu’il pisse le sang par hectolitres, et là je la vois… une femme en rouge.
Elle descend rapidement des combles de l’immeuble pour achever le mafieux, un combat très court s’en suit, il se défend comme il peut mais c’est loin d’être suffisant, il ne lui faut que peu de temps pour le mettre à genoux et lui trancher sa gorge, elle l’achève il tombe dans une mare de sang, elle regarde dans ma direction…

Elle est forte… putain elle savait que j’étais là… c’est qu’elle toucherait presque mon égo, bref je n’ai pas le temps de réfléchir, mais je peux déjà conclure qu’elle aurait largement eu le temps de me tuer si elle en avait eu l’occasion et pourtant je suis encore la et elle rigole, c’est donc un jeu pour elle ?
Je n’aime pas ça, d’un je me fais doubler et de deux je rencontre encore quelqu’un avec des intérêts communs, ceci dit comme l’avait dit ce « Moon Knight » il y’a de nouveaux joueurs en ville, mais elle… elle joue à un autre jeu.

Je me mets debout, autant voir ça de plus près, je descends dans la rue et peut déjà entendre la bagarre qui est en train de se produire, elle se permet même de balancer l’un des sbires ninja de Kirigi par la fenêtre, qui s’écrase la tête la première dans une voiture la pliant légèrement en deux et éclatant au passage toutes les vitres parebrise inclus, ce boucan ce fera bientôt remplacer par des sirènes de police, mais on est en plein territoire criminel, le voisinage n’appellera pas encore qui que ce soit tant qu’ils ne seront pas sûr que ce soit terminé, ils ont peur et sa peut se comprendre.
A peine avait je déjà posé un pied dans l’entrée, qu’une de mes godasses pouvait déjà gouter le sang que la moquette avait absorbé, chacun de mes pas émet un petit son d’éclaboussement, c’est une boucherie il semblerait qu’aucun des 6 gardes qui se trouvait n’avait la moindre chance face à elle, je reste prudent et sort mon micro-uzi allumant par la même occasion ma visée laser, il n’est pas encore dit qu’elle est de mon côté.

L’étage du bureau ressemble plus à un charnier désormais, il ne reste personne, à part elle et son sourire malsain, j’abaisse mon arme sachant que je ne ferais pas partie du lot, on pourrait croire que ce sont mes émotions qui parlent mais là il s’agit de mon instinct et il ne m’a jamais trahi jusqu’ici et puis jusqu’ici ma tête est encore sur mes épaules…
Bref elle ne m’avait rien laissé et semblait avoir pris son pied avec tout ce petit monde, je suis resté un moment fixé sur elle avant de me rappeler que j’étais ici pour une raison.

Je passe à côté d'elle sans rien dire sans me soucier de ces énormes couteaux ninjas qu’elle tient fermement dans ses mimines, le cadavre encore chaud de Kirigi me tend presque les bras mais je n’ai besoin que d’une de ces mains pour le coffre, de ce que j’ai vu il y’a quelque jours lors de ma filature il disparaissait toujours de mon champ de vision après être resté près de sa petite bibliothèque, alors je balance tous les livres, remue l’étagère pour voir qu’un seul bouquin ne bouge pas, tapotant légèrement dessus je peux voir qu’il est en métal, j’appose alors la main de kirigi dessus qui débloque toute l’étagère donnant plus l’allure d’une porte de panic room, quand on parle de coffre... on se croirait dans une banque la dedans.

Je balance le corps de Kirigi derrière moi comme une chaussette et m'enfonce dans la chambre forte, je peux voir une pile de fric amassé à côté d'un compteur de billet et de sachets de poudre blanche, rien qui m'intéresse, sauf des dossiers évidemment il me faut un nom et une adresse, maintenant ou sont les documents ? je commence ma fouille sachant pertinemment qu'elle suit mes pas, elle aussi devait être ici pour la même raison, son sourire me reste en tête, cela me déstabilise un peu... ça n'a rien de bon je dois garder ma concentration.



"All the things that I've done...the memories they never hurt me... but the past... it's more than memories... it's the devil you sold your soul to... he's coming... he's coming to collect..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elektra Natchios
La Main
♠ EMPLOI : PDG d'une compagnie d'assurance nommée Helping Hand
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Jeu 7 Sep 2017 - 13:49
Elektra & Frank
A New Player In Town
I do things like this when I'm bored.
Ce n’était pas ses sbires insignifiants qui allaient lui poser problème. Ils étaient de plus assez hésitant sur la marche à suivre, n’était-elle pas censée être de leur côté ? Le temps de leur réflexion était suffisant pour les mettre à terre, elle n’hésitait jamais. Presque jamais. Le dernier corps tomba devant elle, pantin désarticulé à la gorge tranchée. Juste à temps pour voir le punisher dans l’encadrement de la porte, son regard insondable fixé sur elle, peut-être un peu trop longtemps. Elle essuie ses lames sur le tissu de son pantalon et le toise. Chiens de faïence, attendant que l’autre attaque le premier. Il ne desserre pas les lèvres et après un temps, passe à côté d’elle, comme si elle était un élément du décor. Un comportement qui vaut de faire lever un sourcil à Elektra alors qu’elle suit sa progression dans la pièce jusqu’à la bibliothèque qu’il commence à méthodiquement vider de ses ouvrages jusqu’à trouver ce qu’il cherche. Toujours pas un mot alors qu’il mutile et détache la main de Kirigi de son corps. Elektra croise les bras. Est-ce qu’elle est devenue subitement invisible ?

Un déclic électronique brise le silence poisseux de la pièce. Le coffre est ouvert et déjà il fouille à l’intérieur, il est venu chercher la même chose qu’elle et c’est là que sa passivité s’arrête. Curieuse puis amusée elle l’a tranquillement laissé faire ses petites affaires, lui tourner le dos impunément. Mais au moment ou il se saisit des documents, il a déjà la pointe de son saï pressé contre la gorge, son autre main s’est vivement saisie des précieuses chemises, lui arrachant d’autorité.

« Tu ne croyais tout de même pas que j’allais faire tout le sale boulot et que je te laisserai repartir avec ça ? »

Sa voix est un murmure indolent, elle n’est pas en colère, elle est suffisante, il y a dans son ton un sourire satisfait passablement agaçant. Sa question est purement rhétorique. La situation semble grandement la divertir. Dans son dos, elle incline la tête par dessus son épaule pour pouvoir l’observer, croiser son regard. Celui d’Elektra a l’éclat tranchant de l’obsidienne, elle entrouvre les lèvres, elle n’a pas fini de parler, elle surveille ses gestes, réaffirmant la pression contre sa gorge pour prévenir tout geste regrettable, elle est si proche qu’elle peut presque entendre le sang brassé par les pulsations de son cœur.

« Tu n’as aucune idée de ce dans quoi tu t’engages. Ici le grand méchant Punisher ne fait peur à personne. »

Ils n’ont peur de rien. La Main se targue d’invulnérabilité, mais tout cela ne tient qu’à son extrême confidentialité, à la corruption et à ses ramifications insensées partout dans le monde. De plus, il y avait son nom dans ce dossier et sa signature pour des transferts de fond. Elle trahissait, ce n’était pas pour se trouver piéger à son tour. Elle disséminait les informations qu’elle délivrait soigneusement et en gommant ses propres traces. Le quartier était silencieux, elle se demandait si l’un des lâches qui le peuplait avait finalement appelé les flics et si les flics finiraient par se rendre dans ce lieu de non droit. Elle ne craignait pas la police, elle ne craignait pas grand-chose de toute façon. Il y avait chez elle cette légèreté déplacée vis-à-vis des situations graves, une folie ardente  et contagieuse derrière ses rires. Une persona imprenable qu’elle est inconsciente d’arborer.

« Qu’es ce qui t’as mis sur cette piste là ? »

Elle est curieuse, ce n’est pas la le moindre de ses défauts. Trouver Kirigi n’est pas mince affaire le tout sans qu’il le réalise relève d’un exploit appréciable. Et la seule raison pour laquelle Elektra n’a pas engagé le combat c’est que le Punisher lui est une figure sympathique, pour ne pas dire attrayante. Il est un réponse à cette société malade, une réponse aussi violente et sanguinaire qu'elle le mérite. Sa violence fait échos à la sienne et pour elle un certain réconfort. Il serait dommage que La Main s’intéresse un peu trop à lui, elle pourrait finir par le vouloir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Jeu 7 Sep 2017 - 15:39
Je finis par trouver ce que je veux, une liste de cargos, avec les transferts de pognons associés mes yeux survolent les pages aussi vite que je peux « Daniels John, Anderson Rebecca, Natchios Elektra » que des noms de banquiers d’assureurs, des escrocs en somme mais pas ce que je cherche, seulement il semblerait que ma « délicieuse » compagnie ne soit pas du même avis, en une fraction de seconde je me retrouve avec la pointe d’une lame sur la carotide, je suis pas étonné aussi ai-je fais en sorte de laisser mon holster en sens inverse, la sécurité de mon .45 toujours armé.

"Tu croyais tout de même pas que j’allais faire tout le sale boulot et que je te laisserais repartir avec ça ?"
 
"Pendant un moment j’ai pu y croire"

Mon ton reste le plus stoïque possible mais bien sur la tournure de cette phrase dénote un cynisme sans égale, c’est mon style, même au bord de la mort je ne peux m’empêcher de lui répondre, il y’a peu de personnes qui aurait droit à une réponse de ma part mais il faut croire qu’elle en fait partie.
Sauf que la belle est prudente sa lame se referme de plus en plus bientôt je vais devoir demander un don de sang, tant pis je ne peux pas atteindre mon flingue.

"…Ici le grand méchant Punisher ne fait peur à personne"

"Blabla blabla, t’as fini ? je veux le nom de l’enflure qui est en charge du traffic d’êtres humains et couteau ou pas je ne repartirais pas sans avoir un nom"

Je la joue franc-jeu, entre combattants j’ai au moins le respect suffisant pour lui dire la vérité et ça n’a rien d’un mystère, de plus elle peut peut-être m’aiguiller qui sait ? ouais je sais… faut pas trop en demander.

"Qu’est ce qui t’as mis sur cette piste là ?"

"Ben celui que tu n’as pas fini de décapiter, il a trempé dans ces affaires là mais depuis quelques temps maintenant il a passé le flambeau à quelqu’un d’autre, j’ai besoin de ce nom-là, je le trouverais et je lui ferais exploser le crâne… j’ai pas besoin que tu me fasses confiance et à vrai dire je m’en fous… Des gamins sans familles disparaissent chaque mois et tu ne trouves pas ça étrange ? qu’il y’est des annonces sur des bouteilles de lait mais que les flics ferment les yeux ? Tous les orphelinats les cherchent, jusqu’ici je n’avais pas d’indices, mais les rumeurs courent vites dans les rues et elles m’ont mené à Kirigi."

Elle ne lâche pas sa prise sur moi, c’est une posture fâcheuse et pourtant je flanche pas mon rythme cardiaque ne s’accélère pas, je n’ai pas peur de mourir sachant que j’ai quelque chose qui compte qui a de l’importance, Dieu pourra me refuser les portes du paradis que je ne saurais pas plus surpris que ça, le Diable pourrait se foutre de ma gueule que ça serait pareil, je sais que j’aurais accompli ma mission.

"Alors quoi ? tu attends quoi bordel ?!"

Il y’a bien longtemps désormais que je ne mesure plus mes propos mes mots dépassent ma pensée un silence de gêne s’installe, mais quel importance…
Au loin les sirènes retentissent.

"Oh génial..."



"All the things that I've done...the memories they never hurt me... but the past... it's more than memories... it's the devil you sold your soul to... he's coming... he's coming to collect..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elektra Natchios
La Main
♠ EMPLOI : PDG d'une compagnie d'assurance nommée Helping Hand
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Jeu 7 Sep 2017 - 20:47
Elektra & Frank
A New Player In Town
I do things like this when I'm bored.

Il veut un nom et n’oppose pas de résistance. Il répond et ce n’est pas la peur qui le motive. Aucun signe d’inquiétude, presque passif. Est ce qu’il songe qu’ils sont du même côté ? Il n’est pas assez naïf pour ça, alors elle l’écoute. Shishido a ordonné de reprendre le trafic, elle l’ignorait mais ça ne l’étonnait pas. Il s’impatiente et elle desserre sa prise, range les documents contre son dos, bien coincé par sa combinaison. Elle relève à peine les yeux lorsque les sirènes se font entendre et se tourne directement vers le cadavre de Kirigi, pas moyen que La Main le récupère, elle serait compromise.

« Tu ne pourras pas simplement mettre une balle dans la tête du responsable. Il te tuera avant même que tu le voies. »

Cette nonchalance à nouveau, elle parle comme si elle était tout à fait désintéresser de son sort, comme si sa mise en garde était un cadeau suffisant. Elle attrape une bouteille d’un alcool fort qui trône sur une table basse  et en déverse le contenu sur le cadavre sans même le regarder, indifférente aux sirènes et à une quelconque urgence. Elle n’appréhende pas l’arrivée de la police, elle cherche du regard un briquet ou des allumettes qu’elle trouve près d’un portoir à encens. D’un même geste elle gratte une allumette et la lance sur le cadavre imbibé, alors que les flammes dansaient projetant leur lumière sur la scène morbide elle releva les yeux vers lui. Une portière de voiture claque, il est l’heure de quitter la scène du crime.

« Rien ne te fera abandonner, n’est ce pas ? »

Elle connaît la réponse et les mécanismes de son esprit se sont mis en route il y a un moment déjà. Il peut être un atout non négligeable si tant est qu’il le veuille. Pour l’heure il fallait sortir de là et heureusement le vieux Kirigi était paranoïaque et elle bien informée. Son bureau contenait une échappée pour des cas comme celui-ci. Elle menait dans un appartement inoccupé de l’immeuble mitoyen. De là il serait plus simple de quitter les lieux. Sans oublier de récupérer son shuriken elle traversa la pièce en enjambant sans peine les corps étalés ça et là et les marres de sang. Elle passa sa main sur une planche, cherchant l’aspérité qui déclencherait l’ouverture. C’est par ici qu’elle était passée. La porte s’ouvrit parfaitement invisible par la disposition des planches. Elle le regarde par dessus son épaule, l’invitant à la suivre ou à aller au diable, le second pouvant être une conséquence du premier choix puis elle s’y engouffra.

Le passage était assez étroit est formait un sas avant de pouvoir pousser le second battant dont émanait par l’interstice une lumière artificielle rougeoyante. L’appartement était en effet désert si on ignorait le cadavre de la prostituée échouée en tenue légère sur le lit. Elle l’avait elle-aussi égorgée pour éviter qu’elle ne crie. Usuellement elle ne tuait que les opposants directs, mais cette femme lui était extrêmement antipathique pour de bonnes raisons qui n’étaient pas à l’ordre du jour. L’appartement avait tout de la garçonnière aménagée avec un goût douteux, il traînait sur une chaise une robe bon marché à motifs léopards, les volets étaient fermés et la lumière aux néons rouges saturait l’espace. Kirigi était un vieux porc.

De l’autre côté, résonnait le bruit de la brigade qui investissait les lieux.Il ne fallait pas non plus traîner ici, étant donné l’ampleur des dégâts les flics n’allaient pas tarder à tout boucler et venir interroger les voisins. Elle attrapa la robe léopard non sans une moue contrariée, puis se tourna vers Frank Castle, un regard insistant sur le logo qui s’étalait sur son poitrail.

« Tu peux faire quelque chose pour le motif tête mort, on risque de ne pas passer inaperçu. »

Puis elle partie dans la petite salle de bain à la porte bralante, attrapant au passage un sac fourre tout tape à l’œil, elle ne comptait pas non plus abandonner son costume dans ce taudis. La robe sentait le parfum premier prix et l'absence de dignité. Elle ferait local au moins, songea t-elle cyniquement en commençant à déharnacher son costume.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Ven 8 Sep 2017 - 8:51
Elle relâche son étreinte, je m’écarte légèrement et remet mon manteau correctement tapotant dessus pour enlever la poussière qui tombait du plafond, l’endroit n’était aussi sécurisé que je l’aurais imaginé, le vieux Kirigi n’avait pas fait beaucoup de rénovations.
Encore une mise en garde de sa part, bien sûr que je ne n’écoute pas et je m’occupe plutôt de nous trouver une sortie, mais ça elle l’avait déjà prévu également semble-t-il, elle commence à faire glisser une plaque en métal me demandant si je n’allais pas abandonner.

Une question à laquelle je ne réponds pas non plus, à la place je lui envoie un petit regard insistant et un sourcil relevé à mesure que j’entends les portes du resto s’ouvrir en contrebas, le cadavre de Kirigi s’enflamme j’aurais bien voulu prendre le temps également de bruler la pile de fric et les paquets de drogues étalé ça et là, pour une fois je laisse aux poulets un os à ronger.

On arrive dans un appartement mitoyen ou une odeur pestilentiel m’attaque les nasaux, une femme à moitié nue est allongée sur le lit avec la gorge tranchée, de la même manière que tout ce que j’ai vu jusqu’à présent, il était évident que la ninja qui m’accompagne n’avait pas fait les choses à moitié, je ne sais pas trop quoi en penser mais à vrai dire je pense surtout à me tirer d’ici.
Un moment de répit s’offre à nous, elle prend la robe qui était sur la chaise et me fait remarquer que mon accoutrement ne nous fera pas passer inaperçu, je ne peux pas lui donner tort et me contente d’émettre un raclement de gorge… de mauvaise foi presque.

Retirant mon gilet pare-balles marqué du crâne je reste avec un t-shirt noir simple et abandonne également le manteau, elle laissa un sac non loin de la salle de bain, alors que j’y range mon gilet et mes micro-uzi, je peux entrevoir son dos parsemé de cicatrices avec le reflet du miroir mais plus important le dossier qu’elle m’arraché des mains, maintenant je vois mal comment je pourrais l’attraper et dire que cette soirée commençait si bien.

Une des vestes de costumes de Kirigi se trouvait dans l’étagère à côté du lit, pas mon style du tout mais ça devrait le faire.
Il était temps de partir, la porte de sortie menait à un escalier qui donnait sur la rue derrière, rien de bien original, un sac à ras bord de matériel et deux personnes un peu suspectes, il fallait qu’on passe le périmètre que les flics avaient établi, on traverse les rues à la hâte parfois le dos collé pour attendre le passage de deux ou trois flics.

Presque sortie du quartier, la rue principale semblait déserte quand deux bleus croisent notre route pour leur patrouille avec un regard bien analytique.
Je murmure quelque chose à l’oreille de l’assassine, mettant mon bras autour de sa taille histoire d’assurer notre crédibilité.

"Fais semblant de rigoler"

J’improvise un rire légèrement forcé mais qui devrait passer, généralement les comportement intimes ont tendances à gêner les personnes aux alentours, mais surtout les deux policiers débutants ne feront plus attention à nous, mission réussie on est sortie du quartier.
A ce moment-là j’aurais opté pour la solution musclée afin d’obtenir ce que je voulais mais il est évident qu’elle laisserait mon cadavre dans la prochaine ruelle avant que je puisse dire ouf.

A la place je lui passe devant et passe dans une ruelle plus tranquille lui faisant signe de me suivre, plus tranquille on aura peut-être plus le temps de parler.

"Et maintenant ? tu vas me donner son nom ou pas ?"

Je reste sur mes gardes elle pourrait mal réagir.






"All the things that I've done...the memories they never hurt me... but the past... it's more than memories... it's the devil you sold your soul to... he's coming... he's coming to collect..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elektra Natchios
La Main
♠ EMPLOI : PDG d'une compagnie d'assurance nommée Helping Hand
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Ven 8 Sep 2017 - 22:18
Elektra & Frank
A New Player In Town
I do things like this when I'm bored.
Le costume fourré dans le sac, Elektra réajuste la robe, passe de l’eau sur son visage pour effacer les quelques gouttes de sang qui parsèment son visage. Elle ramasse le dossier et le replace contre son dos, le tissu stretch de la robe le maintiendra en place. Ils n’en ont pas pour longtemps  de toute façon. L’opération n’a pas pris plus de cinq minutes et elle tasse le gilet du Punisher en plus, espérant qu’aucun flic zélé ne viendra fouiller là dedans. Un sourire un peu moqueur provoqué par la veste un peu trop serré de Kirigi sur le punisher, elle passe la porte. Elle a gardé ses chaussures renforcés et un observateur attentif percevra un éclat métallique à chacun de ses pas.

Dehors, les gyrophares éclair la rue et il y a un bon nombre de flic. Elle a coincé un saï à l’intérieur de sa cuisse à l’aide du ruban qui n’est plus dans ses cheveux. Juste au cas où. Parce qu’elle n’aime pas les flics, elle a un problème avec les porteurs d’uniformes en général et qu’elle adore se battre. Elle sent le bras de Castle enserrer sa taille et elle lève le visage vers lui, elle comprends le jeu mais elle n’en demeure pas moins étonnée qu’il en soit l’instigateur. C’est facile pour elle de rire quand il le lui propose, il lui suffit de prendre du recul sur la situation. Lui n’est définitivement pas un bon acteur, elle glisse sa main dans la poche arrière de son jean, ce n’est définitivement pas compliqué de jouer l’hilarité, de toute façon les flics ont trop à faire pour un pimp et sa pute.

Plusieurs badauds se sont amassés pour voir ce qu’il se passe, Elektra aperçoit des membres de La Main arriver. Elle se tend, mais rien ne vient, ils quittent sans encombre le quartier alors qu’un camion de pompier arrive à vive allure. Le feu a probablement commencer à s’étendre. Plus besoin de jouer, ils se détachent. Elektra hausse un sourcil lorsqu’elle le voit bifurquer dans une ruelle.

« C’est ta technique Castle ? Amener des filles dans des ruelles glauques ? »

Il veut parler, elle n’a pas l’intention de répondre, honnêtement en tout cas. Elle s’adosse contre un mur : il ne touchera pas ce dossier. Elle l’observe, il est prudent avec elle comme on l’est avec un animal sauvage. Elle est un peu étonné, elle l’imaginait déjà avoir dégainer une arme, canon sur le front réclamant son dû.

"Et maintenant ? tu vas me donner son nom ou pas ?"
« Il fait dire s’il te plaît. »

Elle se moque, elle minaude un peu, chasse ses longues mèches noires de devant son visage, avant de récupérer son arme, puis de tendre le lourd gilet pare balle dont le poids dans le sac qui sciait l’épaule. Elle n’a pas besoin de le connaître pour savoir qu’il ne renoncera pas.

«  Son nom n’a aucune importance. Tu ne peux pas le battre et puis… j’en fais une affaire personnelle. »

Il y a une lueur qui s’est allumée dans son regard, un défi. Appuyée contre le mur froid dans cette ruelle sordide, un saï en main, elle ne lui facilitera pas l’accès aux informations. Et puis, Shishido est, en effet, une affaire personnelle, elle ne veut pas du Punisher venant fureter à ce niveau. D’autant qu’une fuite ferait immédiatement remonter à elle. Shishido ne lui fait pas confiance et c’est un état tout à fait légitime. Elle ne fait pas non plus confiance à la machine de violence en face d’elle, elle ne le connaît pas et jusque là c’est elle qui a tout fait. Il lui a juste demandé les documents, posé des questions, puis demandé de sourire. Elle n’est pas sa secrétaire, elle n’a pas non plus envie d’être son indic. S’il veut des infos, il n’a qu’à montrer qu’il en est digne. Elektra est capricieuse, Elektra déteste la simplicité, parce qu’elle déteste s’ennuyer. Elle ne donne rien, pas même un nom. Pas même son nom, bien qu’il soit connu. Bien qu’elle soit le visage hautain de la compagnie d’assurance qui s’est enrichie sur le dos des sinistrés de New York.


Evil is a pressure that shapes us to itself.
Self-control has no meaning ▬ Take no weapons. No shield. No army. Go alone—a hand in the night. Snare them. Slaughter them. You have the right.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Sam 9 Sep 2017 - 9:18
Une odeur de cramé vient bientôt jusqu’à nous, légère mais bien présente, le resto du vieux aura besoin d’un ravalement de façade, une bonne de chose de faite au moins.
Accolé contre un mur pour protéger le fichier et après quelques moqueries dont elle semble se délecter, nous sommes en pleine conversation, chose inhabituel chez moi, mais quels sont mes options ? lui arraché le sac des mains et prendre une de mes armes pour lui pointer sur la tête ? elle bien trop alerte et rapide pour ça je n’ai pas le choix que de la jouer de cette manière, elle sait qu’elle a l’avantage sur beaucoup de points et ça l’a fait sourire.

De toute évidence elle connait le type que je cherche, mais ne veut pas que je m’en occupe clamant haut et fort que je ne pourrais le battre sans que lui m’achève, j’en conclu que c’est sa cible comme le vieux feu Kirigi.
Cela explique un certain nombre de choses mais ne résout pas toutes les équations, il y’a autre chose et il est évident qu’elle veut que quelque chose reste caché.
Cependant ma patience et presque à bout et je déteste me répéter, mon visage prends un air agacé quand j’entends sa réponse.

Je lui prends violemment le bras la plaquant contre le mur, ce qui est une manœuvre presque désespérer avec elle, l’intimidation peut marcher avec les petites frappes mais elle c’est une autre histoire.
J’essaye de la garder concentré, auparavant j’ai fait glisser de ma poche un petit mouchard que je colle sur un des rubans restant de son costume, il est suffisamment minuscule pour qu’elle ne le remarque pas mais j’imagine que je ne suis pas au bout de mes surprises, disons que c’est une assurance, si elle s’enfuit je pourrais la retrouver.

La fixant bien du regard je ne lâche pas ma prise, on ressemble à deux animaux prêts à se bouffer l’un l’autre, c’est surement à cela que doit ressembler la rencontre de deux prédateurs, on pourrait tourner un documentaire animalier sur nous.

"Son nom n’a aucune importance tu ne peux pas le battre et puis… j’en fais une affaire personnelle."

"Mauvaise réponse, essaye encore…"

Je m’attends à une mauvaise réaction de sa part mais je suis prêt à encaisser, on pourrait croire que l’armée c’est un entrainement classique et qu’on nous apprend à survivre aux situations standards, mais le terrain… ça n’a rien de standard, il faut être prêt à tout savoir s’adapter, je fais rapidement le calcul j’ai très peu de chances de m’en sortir en combat ouvert avec elle, mais je joue sur son arrogance et son manque d’attention, je joue le jeu à sa manière, parce qu’il s’agit de ça en fin de compte d’un simple jeu macabre.

"Tu te rends compte que ou il se cache, je raserais l’endroit à coup d’explosifs, tu crois qu’il peut survivre à du C-4 ? Quand j’en aurais fini il restera qu’un tas de cendres… tu sais que je vais pas lâcher l’affaire alors ça sert à quoi de m’énerver inutilement ?"

Ma provocation est trop maladroite, décidement je parle mieux avec un canon au bout de ma main, mon seul espoir maintenant et qu'elle ne remarque pas le traqueur j'espère avoir été assez discret...



"All the things that I've done...the memories they never hurt me... but the past... it's more than memories... it's the devil you sold your soul to... he's coming... he's coming to collect..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Elektra Natchios
La Main
♠ EMPLOI : PDG d'une compagnie d'assurance nommée Helping Hand
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: A new player in town (Elektra)   Sam 9 Sep 2017 - 15:05
Elektra & Frank
A New Player In Town
I do things like this when I'm bored.

Enfin, une réaction. Il agrippe son bras et son dos heurte plus fort le mur, elle n’a pas mal mais le geste lui fait découvrir les dents, elle feule, regard noir prête à se battre. Elle ne cherche pas à se dégager, elle attend son prochain mouvement, mais il parle, il presque aussi orgueilleux qu’elle. Elle penche un peu la tête, les épaules au mur, une jambe légèrement pliée, prête à bondir s’il le fallait. La pointe de son arme bien en main, elle ne le menace pas encore et sa pointe gratte désagréablement le revêtement friable contre lequel elle est maintenue. Ses cheveux retombent un peu sur son visage et à nouveau ce sourire, carmin, aiguisé, puis ce rire léger dans lequel transperce une folie latente.

« Oh, j’adore énerver les gens inutilement, c’est un don.»

Elle détache chaque syllabe. Approche son visage du sien. Il ne pourra pas atteindre Shishido et elle ne le laissera même pas essayer. Cependant il commence à être en colère et c’est un bon point, Elektra aime la colère, elle la comprend, elle la provoque avec facilité. Elle lui susurre avec un demi sourire qui n’atteint pas ses yeux.

« Tu ne peux pas faire exploser le monde au C4, Castle. »

Puis elle se dégage vivement de sa prise, on ne peut pas retenir Elektra, pas plus qu’on ne peut retenir l’eau entre ses doigts mais elle ne cherche pas à s’échapper. Elle pourrait, fuir et le laisser la retrouver avec le mignon petit mouchard qu’il lui a mis. Lui laisser croire qu’il découvre en partie ses secrets.

« D’autre avant toi s’y sont risqués et pourtant, il y a bien peu de monde qui connaît cette organisation, moins encore qui connaissent ses membres. Tu penses qu’avec tes grosses armes et ta seule volonté  tu vas faire tomber le leader ? S’il te plait. Tu ne peux même pas me battre.  »

Encore cet intolérable orgueil, ce sourire agressif. Elektra n’est pas saine, elle est abîmée, cassée dans son rapport aux autres. Elle a besoin de confrontation, elle adore ça, cette situation, il y a un moment qu’elle n’a plus parlé à quelqu’un hors de La Main, à quelqu’un qui ne la connaît pas ou qui prétend la cerner. Elle récupère le revolver dans le sac et lui tend.

« Mais s’il te plaît continue à me menacer, c’est adorable. »

Elle se moque, encore. Tout est un jeu pour elle, jusqu’à ce qu’elle s’ennuie, jusqu’à ce qu’une meilleure distraction ne se pointe. Elle ne prend rien au sérieux, elle ne veut rien prendre au sérieux à part ses propres désirs de vengeance. Elle se demande vaguement si les types qu’elle a vu plus tôt on déjà soudoyé les flics, s’ils sont déjà sur la trace des fuyards, elle sait que c’est un risque, mais elle ne prend pas la peine de prévenir son interlocuteur. C’est lui qui a voulu s’arrêter après tout. Elle prend  le temps de l’observer dans la semi obscurité et l’éclairage glauque, il est amoché, mais même avec ça il reste beau, pas une beauté évidente, pas les beautés plastiques. Elle n’imaginait pas que le Punisher avait un joli visage, ou peut être qu’elle apprécie juste les personnes amochées.

« Dis-moi…. Pourquoi tu supposes que je fais parti des alliés ? Est-ce que je ressemble à une gentille fille ? »

Le ton est doucereux. Il l’a suivi, il n’a même pas encore essayé de récupérer les documents, il insiste juste pour avoir un nom qu’elle ne lui donnera pas. Que personne ne lui donnera. Mais elle a une  pléthore de noms, de chefs ou de petits chefs, elle suppose même savoir qui est celui qui gère le trafic des gamins, mais il ne pose pas les bonnes questions. Il a au moins cessé de jouer les gentils flics.



Evil is a pressure that shapes us to itself.
Self-control has no meaning ▬ Take no weapons. No shield. No army. Go alone—a hand in the night. Snare them. Slaughter them. You have the right.
Revenir en haut Aller en bas
 

A new player in town (Elektra)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» [Pv Alessandro] New player in town.
» [Libre]Nobunaga est mort! [Big Town, Rang B, Chasseurs de Prime, Assassinat]
» [Fiche d'île] Logue Town
» Un Voleur Sachant Voler. [Orange Town, Rang D, Solo, Interception de voyous]
» [Annulée] Contre le maître du rock [Logue Town, Rang C, Pour tous, Baston]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Le reste de Los Angeles-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc