Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Mission - L'hôpital qui se moque de la charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
PNJ
MessageSujet: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Sam 7 Oct 2017 - 13:47
L'hôpital qui se moque de la charité
en espèces sonnantes et trébuchantes

Le gotha de Los Angeles a décidé d'organiser une vente de charité au profit des réfugiés de New York à fin d'aménager les zones les plus pauvres. De plus, 20% des revenus ira au camp Asgardien pour améliorer leur confort. On trouve parmi les personnalités du moment, des acteurs, des figures politiques et quelques héros... Parmi les choses à acheter, des bijoux, des propriétés, des bateaux... Beaucoup d'argent va circuler ce soir.

Vous pouvez participer à la soirée entant que personne riche, personnalité politique ou héro connu... Ou bien vous pouvez vous infiltrer pour voler quelques objets ou pour perturber les festivités qui vont certainement être commentées dans les journaux et être le sujet de conversation des habitants pendant quelques temps...




Sous la grande verrière illuminé du City Hall de Los Angeles, une longue place avait été libéré afin de créer l'évènement de ce mois. Contre toute attente, les tragédies de New York avaient développé aux creux de toutes les couches de la population, une montée de générosité hors du commun. De quoi redonner goût à l'humanité pour les plus pessimistes d'entre vous. Ainsi, c'est avec la participation de multiples publicitaires et entreprises diverses que Mr Stenfold, multi-millionnaire d'une compagnie au nom imprononçable ayant récemment refait son trou dans la nouvelle capitale américaine, créa autour de lui un engouement sans nom pour cette cause qu'il se plaisait à appeler LA cause.

Un programme des plus savants avait été développé dans les plus hautes sphères, avec sur la liste, des ventes aux enchères d’œuvres d'art, des bijoux de valeurs inestimables en autres temps. Mais aussi des ventes plus officieuses, qui se passaient dans le manchon d'un manteau noir mais toujours avec l'esprit le plus optimiste possible. Si certains en profiteraient sans nul doute pour s'enrichir facilement, la grande majorité du public présent comprenaient l'importance de la démarche et jouait le jeu. C'était une sorte de soirée où le cessez-le-feu était de mise. De tous bords et de toute conviction, vous étiez invité à propager la bonne parole et à poser quelques sous pour les pauvres, les réfugiés et les asgardiens. Car il était devenu évident que la menace qui touchait la Terre ne se souciait nullement des barrières manichéens entre le bien et le mal.

Les discours de toute vertu se déployaient à travers la salle et déjà des divergences pouvaient créer des tensions. La musique d’orchestre dans un coin de la salle prodiguait une musique classique des plus agréables, passant par tous les grands noms de la culture. De longues tables de nappes blanches courraient le long des murs, recouverts d'assiettes en argents que l'on s'empressait de remplir de petits fours somptueux dès que le vide se faisait sentir. L'alcool de qualité coulait à flots et les costumes resplendissaient.

Vous voici donc dans cet environnement dont vous pouvez ou non avoir l'habitude. Quel que soit vos opinions, vous savez qu'il y aura toujours des gens pour vous répondre et que des clans se sont déjà formé à travers les invités. Apercevez-vous au delà de la foule des visages connus ? Peut-être aurez-vous des comptes à rendre avec certaines personnes. Ce lieu de rencontre pourra développer quelques surprises, si la sécurité ne fait pas correctement son travail.




Bienvenue dans cette mission libre !

♦️ Vous pouvez aller et venir comme bon vous semble, les inscriptions restant libres par ici !. Il s'agit également de l'endroit où vous pourrez discuter de votre prochaine action ou tout simplement prévenir d'un retard dans votre réponse.

♦️ L'intervention d'un PNJ n'est pas obligatoire: il sera entièrement aléatoire et dépendra de l'avancement des inscrits et de l'action. Vous n'avez pas besoin d'attendre pour avancer la mission et vous serez prévenu de son intervention à l'avance afin de ne pas avancer une réponse potentiellement obsolète.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Emma Frost
Indépendants
♠ EMPLOI : PDG de Frost international
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Mar 10 Oct 2017 - 13:57
Quelques heures avant,

Avec Jane, j’avais passé plusieurs heures entre les mains des esthéticiennes, coiffeuses et masseuses. Entre leurs mains expertes mes noeuds et les tensions s’étaient apaisées, et je commençais à avoir une apparence digne de la fête.  J’avais dû insister un peu avec  ma secrétaire qui adore éviter ce genres d’événements aussi nous avions trouvé un arrangement. Elle irait sur place mais en partant à l’avance sur place pour éviter le tapis rouge.
Par contre, j'avais absolument besoin d’elle car je n’avais guère passé de temps à me tenir à jour des ragots de la jet set.

“Vous et votre oreillette me seront indispensable pour la soirée, alors courage. Ce genre d’événements sont tout aussi importants qu’une réunion du conseil d’administration, d’ailleurs  n’oubliez pas vos lunettes à incrustation d’images c’est bien plus discret que votre portable pour faire défiler les photos. ”

Il ne me manquais plus que de revêtir mon armure pour la bataille. D’ailleurs j’avais opté pour une Schiaparelli. Une robe assez proche d’une toge mélange avec élégance du  style antique  et moderne. Pour la réhausser, un bracelet en or assez proche d’une manchette ancienne. Et …. c’est tout, j’avais longuement hésité mais un cou nu mettrais ma robe en valeur.

“Les mises au enchères via la Fondation ont été calculés pour la défiscalisation. Mais qu’en est il pour les achats ? La compta m’a certainement envoyé un mémo que j’ai du zapper.
J’aime assez ton Tailleur Jane, moderne et bien coupé, parfait. Mais la montre fait un peu tache emprunte moi un modèle un peu plus chic, Et n’hésite pas à enrober ce joli cou. Un fil d’or et une larme d’ambre devrait te mettre en valeur, de mémoire dans le troisième tiroir tu devrais trouver ton bonheur. N’oublie pas que rester trop neutre te rendrais encore plus visible. Et en plus si celà se trouve tu arrivera peut être à t’y amuser.
(...)
Ah, j’ai oublié, tu va te faire déposer par un chauffeur, comme celà tu ne te prendra pas la tête pour le chemin du retour. Par contre pense à le prévenir si on te raccompagne. ”


Elle rougit un peu sous son mascara mais elle me connait assez pour savoir que de toute façon la discussion est déjà close. C’est parfois compliqué de travailler ainsi, la vie privée et la vie professionnelle ont rapidement tendance à se mélanger. Et alors le cocktail peux vraiment devenir explosif. C’est bien pour celà que quand on à la chance de trouver la personne avec laquelle l’alchimie passe parfaitement, on la garde précieusement.

“Et même si tu viens travailler, je pense que tu aura pas mal d’occasions de te changer les idées la soirée aidant. N’hésite pas, en plus il parait que les Asgardiens sont plutôt beaux gosses.”


Arrivée au City Hall

Spoiler:
 

Alors que l’on m’ouvre la porte je quitte l’ambiance feutré de ma voiture pour me lancer sur le tapis rouge. Les photographes crépites de partout ajoutant des éclairs dans cette atmosphère déjà très lumineuse.. Impression vivace d’être dans un colisée sous la nuée des spectateurs.

Je continue d’avancer en gardant un air neutre tout en ignorant les “madames Frost par ici” scandé par les photographes. Je fais la pose  obligatoire devant le mur des sponsors en gardant un sourire en coin et je m'apprête à rentrer dans la salle.

Mentalement : “Tout va bien Jane ?”
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Dim 15 Oct 2017 - 17:36
L'Hôpital qui se moque de la Charité


- Comment ça "Non"?
- Je suis désolé Monsieur, mais nous n'avons pas de "Coca Cola". Pas pour l'instant, mais Diego est allé en chercher...
- J'y crois pas... On est en Amérique, oui ou non? Sérieux... C'es...
- Si vous voulez, nous avons du Don P...
- Envoie n'importe quoi, tant que c'est sans alcool.


Enfin servi, c'est pas trop tôt. J'en veux pas à ce bonhomme en particulier, je sais bien qu'il fait de son mieux pour servir toute une bande de rupins qui se sont mis sur leur 31 pour ce grand soir. Un gala de charité auquel on m'a demandé de participer. Je ne sais même pas pourquoi j'ai dit oui! Evidemment que je me sens concerné par tout ce qui se passe, par le sorts des réfugiés - et pas parce que j'en fais partie - comme celui des Asgardiens - et pas parce que j'en côtoie un au boulot. Mais c'est juste que... Je ne me sens pas à ma place, c'est tout. Je ne fais pas partie de ce monde. Je ne sais pas si je dois profiter de la soirée, ou rester sur mes gardes pour intervenir.

Ce que je sais, c'est que j'ai fait une bonne action. Laquelle? J'ai donné l'un de mes arcs, pour qu'il soit vendu aux enchères. Si vous saviez tout l'argent que brasse l'achat et la revente d'objets super-héroïques, vous en auriez le tournis. Un short explosé mauve de Banner est parti pour plusieurs milliers de dollars, sur un site de vente en ligne. Des affiches de propagande à l'effigie de Rogers aussi.

Il n'y a pas de raison qu'aujourd'hui, alors que c'est pour la bonne cause, un arc ayant appartenu à Hawkeye en personne, n'en fasse pas autant! Sauf si le fait que je sois l'un des rares sans pouvoirs de l'équipe à avoir affronté Loki joue dans la balance... Natasha? Elle, ça ne compte pas, vous plaisantez! Si elle participait à cette vente et proposait des sous-vêtements qu'elle a porté, elle ferait gagner assez d'argent pour que les Asgardiens aient leur propre petit pays sur Terre. Mais je m'égare.

Alors je fais quoi, là? Ce que je fais de mieux. J'observe. Je me mets à l'écart de la foule ma coupe de... jus de pommes? Sérieusement, il m'a servi du jus de pommes? Au moins, ça donne l'impression que je bois un alcool quelconque. Comme ce gars là-bas. 1 mètre 80. 97 kilos. Yeux marrons. Mâchoires carrées. Implants capillaires. Il est gaucher, mais porte sa montre au poignet droit. Curieux. Et cette femme? Fine. Rouquine. Ravissante dans sa robe bleue. Mais... on dirait qu'elle a un chat, si j'en juge par l'état de l'arrière de ses chaussures.

Si c'est ce à quoi va se résumer ma soirée... Observer des gens. Boire du jus de fruits. Manger des petites saucisses cocktails... Cela risque d'être pas super folichon... Mais bon, au moins, j'ai pas à me cacher.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
J. Logan Howlett
X-Men
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 5 ☾ Wolverine
♠ EMPLOI : Anciennement militaire, mercenaire, bûcheron, à présent X-MEN & Professeur d'Histoire à l'Académie Xavier
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Ven 27 Oct 2017 - 13:51
Hors de question qu'il n'enfile ce costume. Jean et Charles avaient insisté pour qu'il l'enfile mais il était hors de question d'enfiler ce genre de fringues, même pour une soirée, même pour faire un effort. Fallait pas abuser, c'était pas une poupée non plus. La porte de sa salle de bain entrouverte après sa douche, la buée commençait à pénétrer dans sa chambre d'étudiant de l'Institut Xavier, lentement. Logan ne tarda pas à défaire sa serviette qui entourait ses hanches, déambulant à poil dans sa chambre pour aller enfiler un boxer. Il se tourna alors en grognant, regardant le costume une dernière fois. Il imaginait déjà la tête de Jean et Charles quand ils allaient le découvrir habillé différemment. Il soupira, se grattant sa barbe avant de s'approcher du costume pendu à sa porte pour tirer dessus sauvagement afin de le jeter sur le lit. Il enfila le pantalon, grognant et puis enfila un marcel blanc avant de mettre la chemise blanche LOOK. Il se sentait comprimé, compressé, étouffé. Essayant de fermer les boutons de sa chemise, ainsi que ses manchettes, il jeta un regard dans le miroir de sa chambre. Il ne se reconnaissait pas. Ce n'était pas lui ce style, ce look, ces fringues. Il se trouvait ridicule et n'avait qu'une envie, les retirer. Bon sang si seulement il avait pu y aller à poil à ce truc. Le mutant passa une main dans ses cheveux avant de se laisser tomber lourdement sur son lit pour enfiler ses chaussures, il attrapa sa veste en cuir -pas question de mettre sa veste de costume- qu'il enfila avant de saisir son casque de moto ainsi que ses clefs. Passant la porte de sa chambre qu'il ferma violemment -comme toujours- il grogna lorsqu'il entendit les premiers sifflements des étudiants qu'il croisa dans les couloirs de l'école. Sa seule réponse fut de lever l'un de ses bras en l'air, laissant une seule de ses griffes en métal sortir de son corps pour marquer un silencieux « fuck ». Wolverine descendit la tour pour rejoindre les sous-sol ainsi que les garages où se trouvait sa moto. Une fois grimpé dessus le mutant ne tarda pas à enfiler son casque et à allumer le contact pour déguerpir à toute vitesse, marquant une fois de plus le sol du garage d'une traînée noire. Une fois dehors, Wolverine se sentait à la fois plus libre et en même temps, beaucoup plus coincé, à l'étroit. Que ça soit par ces fringues qu'il portait ce soir, où par ces immeubles gigantesques qui l'entouraient. Il détestait vivre en ville, il détestait ce nouveau lieu de vie. Il détestait cette odeur, ce bruit, ces gens, toute cette animation. Roulant alors très vite et avec risque, Wolverine ne tarda pas à arriver près de l'immeuble où se déroulait l'événement auquel il avait été convié en tant que Mutant. C'était une soirée pour marquer la paix, pour marquer le nouveau départ de la ville. Soit. Charles lui avait demandé de venir, alors il y était allé. Le mutant arriva non loin de l'entrée, alors que des journalistes arrivaient déjà vers lui. Les ignorant, il retira son casque, sortit la béquille de sa moto, coupa le contact et ouvrit sa veste en cuir. Il contourna les journalistes sans lever les yeux vers eux une seule fois et puis grimpa les marches à toute vitesse pour arriver dans le hall du batiment. Là, tout de suite, il ne se sentait pas à sa place du tout. Mais alors pas du tout. Trop de luxe, trop de paillette, trop d'argent, trop de manière. Mon dieu. Logan sortit de la poche de sa veste un gros cigare qu'il coinça entre ses dents avant de donner sa veste au vestiaire. Se retrouvant en simple chemise parmi tous ces pingouins, il savait très bien que les gens allaient prendre ça pour une insulte. Mais comme il était Wolverine, en général, les gens évitaient de venir le faire trop chier, ce qui était plutot sympa. Le mutant avança alors directement vers le bar pour aller se prendre un truc à boire « un scotch » lança t-il, sans dire s'il vous plait. Le serveur s'éxecuta et le mutant le remercia d'un mouvement de la tête lorsqu'il prit son verre pour le boire cul sec. Son cigare à présent coincé entre ses doigts, son autre main posa le verre sur le bar et fit comprendre au serveur qu'il devait le resservir tout de suite. Il obéit silencieusement toujours et Logan bu à nouveau cul sec son verre avant de se tourner vers la foule. Il laissa son regard passer sur la foule, il ne voyait pas vraiment de visage familier pour le moment, Jean et Charles n'étaient peut-être pas encore arrivés après tout ? Il amena son cigare entre ses dents, après avoir cassé le bout mais très vite, se rendit compte qu'il n'avait pas de feu. Merde... Il grogna alors, tapant dans ses poches à la recherche d'un feu. Il n'était pas là le Fantastique lance-flamme ? Putain... ça lui aurait été bien utile quand même. Finalement, quelque chose attira son œil, dans la foule. Comme un diamant étincelant, ce qui attira son regard. Emma. Il sourit. Une vieille connaissance... mon dieu.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Virginia P. Potts
♠ EMPLOI : Co-CEO de Stark Industries
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Ven 10 Nov 2017 - 0:27
Mission
L'hôpital qui se moque de la charité
Le beau monde était là à n'en pas douter, l'effusion de clarté aurait rendu la vue à un aveugle avec cette débauche de scintillements et de sourires. Paillettes parmi les autres, Virginia avait troqué son tailleur journalier par une de ces robes qui semblaient cousues sur leur propriétaire, d'un noir aux discrètes mais multiples pierreries qui captaient la lumière la création laissait entièrement libre ses épaules à l’exception d'une bretelle qui soulignait élégamment cette peau découverte en traçant une oblique sur le haut de sa poitrine avant de culminer et de plonger lascivement sur une fine omoplate. Soulignant la taille, une fente laissait apparaître un horizon de peau sur son côté droit tandis que le fourreau s'évasait délicatement au niveau de ses genoux, libérant ainsi ses pas tout en dissimulant les talons qui auraient pourtant valu un coup d’œil. Dans son élément ou presque, la demoiselle se plia aux quelques traditions avec une maîtrise adroite et délicate qui faisait honneur au nom qu'elle représentait. Stark Industries n'aurait en effet pu décemment décliner la sollicitation, participant depuis le premier jour aux efforts d'assistances aux rescapés de New-York ils n'auraient pu faire partie des rares absents. Virginia avait même cédé quelques pièces à l’événement tout en se renseignant sur les occasions d'acquisitions qui se présenteraient ce soir.

Intérêts, mondanités et charité, un trio qui pouvait promettre quelques instants intéressants. La main libre de la demoiselle ne le resta pas longtemps alors qu'elle saisissait une coupe de champagne qui l'accueillait dans l'antre des dragons. Sourire à l'appui, elle détailla les forces en présence d'un regard expérimenté avant de repérer quelques cibles intéressantes parmi les visages reconnus. La solution simple aurait dû la tourner vers quelques collaborateurs qu'elle voyait réuni non loin, mais si cela n'aurait pas été déplaisant il était bien trop tôt pour déjà manquer de productivité. Virginia obliqua donc sur sa gauche pour se présenter habillement aux côtés de deux investisseurs qui ouvrirent aussitôt leur conciliabule à la nouvelle arrivée. Elle conversa avec le duo plusieurs minutes avant de s’éclipser vers d'autres horizons, mais son voyage fut troublé par la discrète vibration de la pochette qu'elle tenait dans son autre main. L'instant d'après elle en extrayait son téléphone et jetait un coup d’œil au message reçu qui lui fit lever son regard. Son élégant sourire fondit un instant sous le coup d'une préoccupation, elle sembla chercher une silhouette sans succès. L'hésitation sembla se lire sur son visage alors qu'elle tentait d'imaginer ses possibilités face à cette nouvelle avant de décider qu'elle n'avait aucune raison de revoir ses plans. Elle lança un dernier regard vers l'entrée avant de reprendre sa progression et de retrouver la légèreté de son sourire. D'un investisseur à un autre il n'y avait pas beaucoup de pas à faire ce soir et c'est pourquoi la demoiselle finit aux côtés d'une étoile montante des technologies de communications qui avait récemment sollicité l'intérêt de Stark Industries avec un projet prometteur. Virginia se délesta de sa coupe avant d'engager la conversation avec le jeune homme apparemment ravi de pouvoir commencer à exposer ses plans à une Miss Potts attentive et bienveillante.



- ... -
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Anthony E. Stark
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : IRON MAN
♠ EMPLOI : Avenger & PDG
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Ven 10 Nov 2017 - 18:56
Anthony E. Stark & cie
L'hôpital qui se moque de la charité
If I was you, I'd Wanna Be Me too
Il y avait du monde en cette belle soirée.  Un brouhaha se faisait parmi cette populace. Les plus riches et les plus puissantes se montraient sur leur 31, offrant leur plus beau sourire face aux médias qui leur posaient un milliers de questions. Les femmes étaient d’une beauté révoltante, d’une grâce élégante, presque énigmatique. Les hommes étaient d’un charisme imposant.  Tout le monde semblait se prêter au jeu de cette soirée. Tout le monde semblait prêt à dégainer leurs chéquiers ou leurs cartes bancaires. Cependant, Tony savait que derrière quelque chose se tramait. Bien sur, tout le monde voulait secourir les pauvres Asgardiens en détresse,  les réfugiés de New-York. Cependant, il n’était pas naïf. Dans ce monde fait de diplomatie, d’argent et d’or, les trahisons allaient bien vite. Derrière chaque chéquier, chaque billet lancé, il y avait un jeu de force. Cela se voyait dans la manière que les personne s’habillent, se regardent, dans le timbre de leurs voix, dans leurs poignées de mains. Cependant, Tony aimait la fête, aimait les brouhahas, les flashes crépitant, les questions des journalistes, l’ambiance des soirées. Il avait toujours aimé cela, aussi loin, qu’il s’en souvienne d’ailleurs. Il se souvenait qu’enfant, il courrait le long des grands corridors vides à la recherche de la dernière bêtise à faire. Il se souvenait de la voix grondante de son père ou de sa mère. Il se souvenait d’un tas de choses, l’odeur de la bonne nourriture sortant des meilleures cuisines.  Le héros avait toujours aimé les fêtes. Alors Tony n’avait pas dit non pour ce gala de charité, après tout, quel est le meilleur moyen d’aider ces pauvres gens que de donner de l’argent afin d’améliorer leurs qualités de vie ?

Après une longue journée à travailler dans son atelier avec DumE, Butterfingers et You sur un nouveau prototype de répulsion, Anthony avait décidé d’aller se préparer sous les ordres de son intelligence artificielle. Une douche, un rasage, un smoking et il fut fin prêt pour y aller. Il prit une de ses magnifiques voitures avec une armure dans le coffre au cas où. Il savait que dans ce genre de soirée, tout pouvait arriver. Un monstre, un ennemi. Dans tous les cas, il était prêt à combattre pour protéger les personnes présentes au gala de charité. Il sortit sous les feux des projecteurs, Tony eut un sourire plaqué sur ses lèvres. Ah, il adorait être ainsi, au centre de l’attention des médias. Des journalistes posaient des questions, mais Tony n’avait fait que de relever la tête et de foncer vers l’entrée tout en les ignorants royalement. Il était entré par la grande porte, il avait hâte de pouvoir parler aux gens, de se montrer supérieur aux autres grâce à son intelligence et son esprit brillant. Ni une ni deux, Tony allait vers le bar, mit un joli billet de 100 dans les pourboires avant de commander un Bourbon. Au loin,  il vit Pepper aussi ravissant que le jour, aussi belle et dangereuse en cette soirée. Elle allait faire chavirer des cœurs, ce soir. Le siens avait chaviré. Il l’admirait et elle le vit aux côtés d’un jeune homme. Elle semblait attentive à ce jeune homme. Il eut un pincement au cœur en la regardant. Il aurait aimé venir à ses côtés, la montrer au monde entier mais il avait tout fait foiré. Cependant, Tony  voulait savoir ce qui l’intéressait autant chez ce jeune homme.

Doucement, il vint marcher jusqu’à eux, esquivant les convives, son verre au liquide ambré dans la main. Tony vint à tapoter doucement l’épaule de la charmante rousse qui hantait son cœur et ses rêves, même si jamais, il ne l’avouerait. Surtout pas à Pepper. Surtout pas depuis qu’elle l’a quitté à cause de lui. Elle méritait plus que lui.

-Tu es ravissante ce soir , Pepper, les autres sont fades comparées à toi, déclara Tony avant de jeter un regard vers le jeune homme. Tiens qui est-ce ? Ton nouveau petit copain ? Demanda-t-il avec un sourire taquin et un ton arrogant.

Bien sûr qu’il savait que ce n’était pas un petit copain. Pepper avait trop d’éthique pour cela mais il voulait mettre les gens mal à l’aise. Il avait le chic pour ça. Tony n’avait pas que comme don la mécanique, l’informatique et la physique. Il avait aussi le don d’embêter le monde à sa guise. Il adorait cela même.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Natasha Romanoff
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : black widow.
♠ EMPLOI : Membre des Avengers
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Ven 10 Nov 2017 - 23:55
L'Hôpital qui se moque de la Charité


Une moue perplexe prend place sur le visage de Natasha alors qu’elle fait face au City Hall de Los Angeles. Participer à ce genre de soirée en dehors des missions ne lui plaît pas, elle tient à sa tranquillité et ce gala ne fait que lui rappeler ses diverses infiltrations. Faux sourires seront de toute manière au rendez-vous pour cette soirée. Et si elle avait longuement hésité avant de finalement pointer le bout de son nez. Quand il faut, il faut de toute manière. Attirer l’attention avec une robe opulente ne figure pas dans ses objectifs, ainsi a-t-elle opté pour la simplicité. Robe noire, au dessus des genoux, simple décolleté qui ne révèle que ce qu’il faut. Elle n’est pas accompagnée – pas encore. Elle ne doute pas que quelques uns de ses collègues Avengers soient aussi venus assister aux festivités. Peut-être est-ce pour ça qu’elle s’est auto-convaincue. Quelle autre raison aurait-elle eu de toute manière ? Effaçant toute trace d’ennui de sa face, l’espionne décide enfin de s’avancer, observant son environnement comme elle le faisait depuis.. toujours probablement ? On ne se débarrasse pas de ses vieilles habitudes aussi aisément. Et quand bien même, elle estime que celles-ci lui sont nécessaires. Vitales aussi.

Elle n’a fait aucun don d’objet pour la vente de ce soir. Membre des Avengers ou non, elle n’est pas à ce point dans la charité. Et quand bien même, ses possessions se résument en majeure partie à des armes que la rousse ne délaisserait pour rien au monde. Pour le reste, considérons ça soit comme trop personnel, soit comme trop confidentiel. Bref, fausses excuses ou mauvaise foi, Natasha ne compte pas sur ces événements pour se racheter une conscience. Il lui faut un petit moment pour repérer quelques têtes à la foi connues et appréciées. Stark et Potts dans un coin, Logan qui se faufile à travers la foule, puis un peu plus loin, à l’écart, Clint. Si le mutant semble déjà avoir trouvé quelqu’un digne de son attention, elle peut d’avance observer la tension arriver entre Tony et Pepper. Reste alors son coéquipier préféré, seul et abandonné. Il faut aussi avouer que sa position en retrait de la soirée représente un avantage considérable. Elle ne veut pas se mêler à la foule plus que nécessaire.

Sans même passer par le bar, la russe trace méthodiquement sa route jusqu’à son ami, évitant habilement les quelques gueux qui tâchent d’attirer son attention. Et aussitôt qu’elle arrive au niveau de Barton, et avec toute la désinvolture dont elle est capable, elle passe son bras autour de celui de Clint, comme si il avait simplement été son cavalier pour la soirée. Ce serait sûrement le cas puisque sociabiliser avec la populace n’est en rien dans ses plans. « J’espère que vous n’avez rien contre un peu de compagnie, Monsieur Barton. » Elle se fend d’un sourire joueur, masquant à quel point elle se trouve soulagée de l’avoir trouvé. Détachée, d’un geste leste, elle tend sa main vers son verre, le prenant d’entre ses pattes pour directement le porter à ses lèvres peintes de rouge pour en boire une longue gorgée. C’est du moins ce qui était initialement prévu, son contenu n’aurait pas dû être.. du jus de pomme. Ugh. Elle juge. Fort. Et elle fait en sorte qu’il ne puisse pas le manquer, étouffant un rire alors que son regard se pose sur lui. « Eh bien.. Depuis quand tu bois ce genre de choses au juste ? » Et si un verre d’alcool aurait été de loin préférable, la situation le lui fait rapidement oublier. Ce gala ne sera peut-être pas si ennuyant que prévu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Lun 13 Nov 2017 - 21:14
L'Hôpital qui se moque de la Charité


Un large sourire vient me fendre le visage. Pourquoi? Parce que je viens de voir deux êtres, entre qui un tension presque sexuelle était parfaitement palpable, qui finissent par s'embrasser. C'est mignon, je trouve. Quoi? On peut être un Avenger, un espion, un assassin de temps à autre même - car oui, vous ne me ferez pas croire que certaines de nos missions au sein du S.H.I.E.L.D ne relevait tout simplement pas de l'assasinat pur et dur - et avoir un coeur!

Mais plus important maintenant que la vie affective de personnes dont je me moque éperdument en définitive, mon binôme me rejoint. Et là, c'est un intense sentiment de soulagement qui m'envahit. Vraiment. Et elle le sentira forcément, vue la manière dont je me détends quand elle glisse son bras autour du mien, comme le ferait une cavalière charmée - et charmante.

"Mon sauveur!" Je le dis. Je l'affirme. C'est clairement le statut que je lui attribue, là, tout de suite, maintenant. Même si l'air presque inquisiteur qu'elle affiche quand elle boit dans mon verre me ferait presque regretter mon élan d'enthousiasme. D'ailleurs, je récupère mon bien. Et le tien bien à l'écart de la jeune femme, même si, vue sa tête, peu de chance qu'elle se risque à poser à nouveau ses lèvres sur le récipient.

"Quoi? C'est pas de ma faute. Le J.A.R.V.I.S local n'avait pas de Coca à disposition..." Mouaip... Comme si une boisson gazeuse hautement sucrée pouvait avoir un peu plus de prestige qu'un jus de fruits. Qui est peut-être bio, d'ailleurs. Qui sait? Hein? C'est important? Non, je sais que non.

Elle et moi sommes maintenant l'un à coté de l'autre. Notre champ de vision couvre une très grande partie de la salle. Et le fait que nous commençons une marche lente nous permet d'avoir un point de vue qui évolue en fonction de notre déplacement. Et c'est une bonne chose. N'avoir qu'un seul point d'observation ne permet pas d'apprécier une situation dans son ensemble.

Sans poser mon regard sur elle, sans même tourner mon visage vers Natasha, je lui adresse la parole. "Qu'est-ce qui t'amène ici?" Pendant un laps de temps vraiment très court, l'éventualité qu'elle soit venue pour la mise en vente d'objets auxquels je faisais allusion précédemment me traverse l'esprit. Ca va que je suis un espion entrainé, sinon je me gausserai déjà comme un idiot au milieu de l'assemblée, à être le seul au courant de mes propres pensées.

Je remarque que... Lorsque j'étais seul, j'étais comme invisible. Seul dans mon coin - et j'avoue que cela m'arrangeait. Mais là, des gens nous regardent. Des hommes. Des femmes. De la même manière que le commun des mortels les regardaient quand ils se déplaçaient eux-mêmes accompagnés par leur propre moitié. Un peu comme si le fait que quelqu'un vous accompagne vous donnait de la valeur. Genre: "Si il/elle a une telle personne qui lui tient le bras, c'est qu'il/elle a quelque chose de spécial."

Alors je ne sais pas si les gens nous reconnaissent. Mais s'ils veulent du "spécial", il est évident qu'avec un couple tel que celui que nous formons, Natasha et moi, ils seraient servis.

Ah, c'est peut-être parce qu'ils nous ont reconnu qu'ils nous matent en fait...



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Emma Frost
Indépendants
♠ EMPLOI : PDG de Frost international
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Mar 14 Nov 2017 - 9:44
Telepathie a écrit:
– Stein
  ** Georges Stein et sa femme Andréa. **(Jane)
- Encore, bordel celle-ci à l’âge d’être sa fille.
** Sa petite fille sans aucun soucis.**(Jane)


« George, Andrea quel bel surprise de vous voir. Je n’avais pas encore eu la chance de vous souhaiter tous mes vœux pour votre union. »
Merci je ne peux que vous souhaiter la même chose.
Je n’ai pas vraiment l’intention de sauter sur les gosses à la maternelle, non merci.
« Oh grand dieu, j’espère que non ce genre de variables n’est pas fait pour tous. »


En continuant ma route je tombe sur une tête vaguement connue en train de se resservir en champagne
Télépathie a écrit:
**Karl Hagen, célibataire a légèrement perdu en bourse mais reste tout de même confortablement milliardaire. D’ailleurs il semble en froid avec ses conseillers financiers.(Jane)**

« Karl, quel plaisir de voir qu’il y a encore une poignée de résistants à cette mode de voler par deux. »

Je continue de naviguer entre les requins saluant les prédateurs. Chacun reconnais la position de ses adversaires et nous tournons tous dans ce bal ritualisé. Du coin de l’œil j’aperçois le couple du Shield. Prédateurs d’un autre genre encerclant la pièce et balayant la foule de leurs regards inquisiteurs. Je les salue d’un signe de tête. Je ne sais pas si je dois me féliciter où m’inquiéter de leur présence. La présence du Shield à cette manifestation est indispensable mais Barton et Romanov font rarement les gardes du corps. Mais je suis rapidement distraite par Potts qui fond sur une proie de manière assez peu discrète. L’œil pétillant du faucon ayant vu sa proie, la plongée bec en avant et malheureusement pour elle la plongée de l’aigle un peu fou cherchant juste à emmerder le faucon devant la souris.

Télépathie a écrit:
–C’est qui le geek ?
** Tony Stark (Jane)

-Je vois que vous êtes de bonne humeur ce soir, non le geek modèle puceau.
**Le patron d’une Startup en communication. (Jane)**
-Si c’est une startup les brevets doivent appartenir à la société. Envoi un mémo urgent à notre service de recherche pour voir si cela peut les intéresser. Si on discute avec lui ce soir on va faire augmenter les enchères par contre une prise de contrôle financière dans la semaine. A voir, je veux un rapport demain matin.

Je continue à tracer mon chemin entre les différents groupes d’influence. Distribuant les sourires et les brunchs. Rapidement mon planning continue de se remplir alors que j’essaye de distribuer mon attention pour ne froisser personne. J’avais un temps commencé à m’approcher de mademoiselle Stark. Mais l’arrivée inopinée de Tony l’en avait un peu découragé. Avec lui cela pouvait partir dans n’importe quelle direction. J’étais tellement occupée par cette myriade de têtes que je n’avais même pas aperçu une tête connue que j’avais récemment un peu perdue de vue. Enfin si je l’avais sentie mais sa présence familière avait été inconsciemment rangée dans le bruit de fond des personnes amies.

« Logan, quel plaisir de te voir ici. »

Mon regard se pose sur le bucheron tiré à quatre épingle, on avait rarement la chance de voir le canadien aussi bien habillé.

« Tu irradie ce soir »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Virginia P. Potts
♠ EMPLOI : Co-CEO de Stark Industries
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   Jeu 30 Nov 2017 - 16:30
Mission
L'hôpital qui se moque de la charité
Sourire et oreille attentive, une habitude qui pouvait déceler ennuis ou intérêt. Dans le cas présent Virginia n'avait pas de véritable effort à fournir pour offrir son attention car en prime de quelques idées et enthousiasmes intéressants le jeune homme, passé les quelques battements de cils hésitants, avait récupéré un aplomb lui permettant d'alléger son discours. Ainsi attentive, la miss aurait pu donner la sensation d'avoir oublié la dernière nouvelle récoltée et pourtant aucune surprise n’accueillit l'effleurement de cette main sur son épaule, il fallait aussi avouer que l'attitude de son interlocuteur avait évolué quelques instants auparavant alors que son regard captait l'approche du nouveau venu qui n'avait pas traîné à trouver son chemin dans la foule.

▬ " Tu es ravissante ce soir, Pepper, les autres sont fades comparées à toi. Tiens qui est-ce ? Ton nouveau petit copain ? " Les deux pieds dans le plat de la provocation, rien de nouveau sous ce soleil et rien qui ne pu attaquer le sourire de la demoiselle au contraire de son interlocuteur qui sembla chercher la véritable teneur de cette réplique chez Virginia. Cette dernière avait légèrement accru son sourire pour accueillir l'homme que l'on ne présentait plus avant d'assister le jeune homme égaré d'une réplique enjoué.

▬ " Tony ! Je te présente Tomas Ialley qui a de grands projets visant à permettre et stabiliser les moyens de communication avec les lieux les plus reculés ou victimes d'incident à grande échelle. " L'avis que portait Miss Potts sur l'introduction de son collègue ? Ce n'était pas là le rôle de la demoiselle d'exposer cet avis tout personnel. Peut-être que le compliment avait fait mouche, atténuer quelques contrariétés ou bien était passé sans laisser de trace. Peut-être était-elle contrariée de le voir ne pas reconnaître ce jeune homme qui avait intégré un des mémo qu'elle lui envoyait régulièrement ou qu'il vienne ainsi indisposer un probable futur collaborateur, ou peut-être qu'elle était réellement capable d'en faire fi. Miss Potts était un véritable monde de possibilités qui se déployait pleinement dans ces instants mondains ou tout n'était qu'apparence et équilibre. Ainsi Virginia semblait ravie de présenter son nouvel ami au nouvel arrivé avant de délicatement désamorcer une situation de haute volée pour laquelle le Mister Ialley ne semblait pas encore prêt. " Nous nous verrons donc demain, il me tarde d'en savoir d'avantage monsieur Ialley. " Sur ces mots leur main se serrèrent, confirmant cet accord programmé depuis quelques jours déjà alors qu'elle offrait ainsi à son interlocuteur une esquive pour éviter d'essuyer un autre potentiel embarra. " Bonne soirée. " Dernier échange d'amabilités sincère avant que le jeune homme ne s'éloigne avec une probable sensation mitigée, Virginia attendu un bref instant avant de se tourner vers Tony qui eu le droit au sourire aimable des petites bêtises ayant lieu en public. Elle lança un regard vers le verre de l'homme, jaugeant en un clin d’œil son contenu avant de décider que son envie de désaltération ne trouverait pas de résultat concluant en chapardant ce bourbon. " Tu es donc venu, je n'étais pas certaine que l'on ai cet honneur. " Malgré la référence à cet agenda que Tony semblait bouder et qui leur permettrait pourtant de répartir plus efficacement leur intervention et apparition, Virginia ne semblait pas véritablement porter de griefs. Son attention se diluait sur les personnes qui les entouraient, captant les identités intéressantes et les regards qui pouvaient s'intéresser à leur duo grippé.




- ... -
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Mission - L'hôpital qui se moque de la charité   
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission - L'hôpital qui se moque de la charité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» C'est l'hôpital qui se fout de la charité ! [Thimo x Elisabeth]
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A. :: Downtown-