Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Mer 1 Nov 2017 - 20:18


 
feat Tyler Hoechlin
Joan Vallois

 

 
Carte d'Identité
Jo 'alias Jojo le rigolo'14 février 198730 ans et un physique d'un jeune homme frais et en pleine forme Arnaqueur professionnelCélibataireHétérosexuelSport - Lecture - Arnaquer les gens fragiles - Musique Mutant

 
Caractère

  Vous voyez cette petite tête brune au milieu de la photo de famille quasi parfaite, enlaçant la nuque de sa mère tout en collant son visage à celui de son père ? Celui qui porte le costume trois pièce identique à ce dernier du haut de ses deux ans ? Cet enfant au sourire enjoleur, à l'innocence communicative et à cet air quasi parfait ? Cet enfant n'est qu'une lointaine version de l'homme que je suis aujourd'hui. Cette photo est le dernier souvenir dont je dispose de cette époque qui me paraît être surannée. La photo est un peu vieillie, les visages abîmés et mon esprit qui essaie de se souvenir du parfum rassurant que portait ma mère lorsque mes bras l’étreignirent une dernière fois avant de monter dans cet avion.

Vous pouvez vous arrêtez à mon enveloppe charnelle, en un regard, et tracer votre route. Vous ne verrez qu'une couche de froideur derrière des muscles qui cachent en réalité bien plus que ce que je pourrais vous montrer. Tromper les gens est un domaine que je maîtrise à la perfection. Illusionniste à tel point que je réussis à me berner moi même. Ce côté assuré, cette prestance que je pourrais tenir face à un auditoire de spectateurs, n'est qu'une facette me permettant de survivre dans les rues de Los Angeles. Je ne suis pas cupide et n'ait pas été élevé dans un milieu où l'argent était maître. Peu m'importe de devoir dormir sous un porche d'un hôtel, entassé derrière des bennes ou bien à l'abri de la pluie sous un abri bus. J'ai hérité de mon père ce côté pragmatique et positif qui fait que malgré tout ce que je peux endurer, je ne retiendrais que le bien. Je ne suis pas un ours, non, mais plutôt une espèce de bisounours.

Je reste cependant un homme futé, connaissant la nature parfois machiavélique des hommes. Après tout, je substitue des biens à autrui sans aucun scrupule. Alors vous vous doutez bien que je suis d'une méfiance absolue, ayant difficilement confiance dans les autres. En y réfléchissant bien, ceci explique peut-être mon incapacité à ouvrir mon coeur à une femme. Je sais écouter, assimiler, retenir, mais je ne livrerais que du factice. Faire croire que la porte sur mon passée est ouverte mais n'offrir que du vide. Une nouvelle supercherie en quelque sorte.

J'ai toujours été quelque peu hors des normes que la société actuelle peut avoir d'un homme de mon âge. Plus jeune, je préférais me plonger dans le sport ou la musique pour passer mes heures libres lorsque je n'aidais pas mon père dans la roulotte. Fils unique, je n'ai pas pour autant été surprotégé voir gâté à outrance. J'ai appris que pour manger il fallait travailler - ou plutôt voler -, que pour pouvoir dormir en paix, il fallait donner tout ce que l'on avait pour ne pas regretter et que l'amour de sa famille valait bien plus que tout l'or du monde. Oui, vous l'aurez compris, je suis peut-être malgré tout un romantique dans l'âme, mais surtout nostalgique.

Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas ici. Depuis mon arrivée à Los Angeles, je prends chaque journée comme si celle-ci s'avérait être la dernière. Et pour cacher ma peur de l'inconnue, je me plonge dans les ouvrages qui ont pu marqué la littérature française, me ramenant à mon cher pays. Oui, ne soyez pas surpris si vous trouvez un homme au gros bras, un vieil ouvrage à la main, affalé sur un trottoir. Il ne vous mordra pas, non.

Il vous volera. 

 

Pouvoirs & capacités

  Comment se rendre compte que quelque chose ne tourne pas rond en nous lorsque nous vivons dans un monde empli d’illusions ? Il y a un jour qui hante chaque nuit de mon existence depuis des années maintenant. Imaginez votre père, un homme charismatique, respecté par notre communauté, à la poigne de fer et à cette autorité débordante venir vous voir, vous, le petit garçon du haut de vos douze ans qui ne sert pour l’instant qu’à distribuer les programmes dans les allées de la foire que vous venez d’installer. Je l’admirais mon père, c’était indéniable. C’est ce que je me répétais sans cesse lorsque je m’installais sur ce bucher qui allait prendre feu dans quelques instants. Mon père était déjà sur scène tandis que ma mère venait vérifier que tout était opérationnel pour que le numéro se déroule dans de bonnes conditions. Je n’eus pas le temps de lui dire que je l’aimais, que le bucher se mit à rouler en direction de la scène, mon rôle débutant au moment où mon corps traversa les rideaux rouges. J’allais être attaché à ces poteaux, et je n’aurais que quelques secondes pour m’échapper réellement. J’avais vu mon père l’exécuter plusieurs fois, sans embûches. Mais c’était mon père. Il savait le faire et moi je n’étais qu’un débutant. Le feu pris les brindilles avant de monter si rapidement, attiser par l’essence qui venait d’être jetée dessus. Une flamme s’éleva à quelques mètres, entraînant des cris de surprises de la part des spectateurs. Trois…. Quatre… Je n’avais plus que deux secondes pour me défaire de mes nœuds. Je sentais la chaleur grimpait sur mon corps, accélérant mon rythme cardiaque. La combinaison ne me protégeait plus. Et l’air commençait à me manquer. Les dernières images qui me restaient à l’esprit fût cette épaisses fumée noire qui vient m’emmener dans ses méandres. Ce que je ne savais pas, c’était que j’étais immunisé contre le feu. Les flammes n’avaient que partiellement attaqué mon corps. Je n’étais pas brûlé à outrance et les soins se passaient sans soucis. Ce que je ne compris pas, c’est que suite à cet incident, nous déménagions pour la première fois depuis des années.

N'avez vous jamais remarqué que le temps est souvent lié à votre état d'esprit ? La morosité de ce dernier est engrainée par la pluie surplombant le toit de votre demeure, et inversement ? Je n'étais jamais réellement surpris de voir un orage s'abattre dans ma ville lorsque j'étais en colère, de sentir une tempête de vent quand mes nerfs ne tenaient que par un fil ou de voir des incendies l'été quand j'étais frustré. Du moins, je n'ai fais le rapprochement qu'il y a peu de temps. Car oui, je contrôle les éléments, ou du moins, j'en ai la capacité si seulement je suivais un entraînement particulier. Pour l'instant, c'est mon don qui me contrôle et non l'inverse.

Je pensais en avoir fini en arrivant aux États-Unis, finir avec ses histoires, trouver des réponses et oublier ce qui avait pu se passer en France. J'avais acheté un Sig Saueur SP 2022 en arrivant sur cette terre où le port d'arme était autorisé. Pourquoi faire ? Je me sentais moins "différents des autres". J'appris également à tirer, ou du moins je suis en train d'apprendre à tirer. Ne penser pas que mes balles ne font pas mouches. Au contraire, il m'arrive parfois de trouver la cible... de mon voisin. Un coup de vent ou un pur hasard je n'aurais jamais la réponse, mes dons se déclenchant sans prévenir.

En parlant de dons... Ne vous étonnez pas que certaines de vos ampoules éclatent ou que vos appareils se déchargent lorsque je passe à proximité. Comme si tout cela ne suffisait pas, l'électricité n'a quasiment aucun secret pour moi. Du moins ne devrait avoir aucun secret pour moi. L'électrokinésie n'étant pas enseignée par l'éducation nationale française, il est probable que quelques étincelles fusent dans tous les sens. Je vous serais gré de ne pas m'en tenir rigueur, et de me payer cents dollars pour la main d'oeuvre... Comment ça ? Je ne peux pas utiliser le non contrôle de mes dons pour continuer à me faire de l'argent ?


  Derrière le masque, y a qui ?
 
Prénom/pseudoKiwiAgeC'est vraiment important ? x)Code règlementMyeuh-muh? What's Myeuh-muh?Pv, scénario, marvel ou inventéInventé :DComment as-tu atterri ici ?A cause d'un chacorne :D ou grâce, on va dire grâce Fréquence de connexionVous êtes pas prêt de vous débarasser de moi haha
RemarquesICI

 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Mer 1 Nov 2017 - 20:19


  Approuvez-vous le gouvernement et les décisions qui ont été prises par rapport à l'évacuation et le sacrifice de New York ? Comment vivez-vous le changement de ville, si vous venez justement de New York ? Avez-vous réussi à reprendre un train de vie plus ou moins normal, avec l'amélioration du camp de réfugié en quartier naissant nommé NY Town ? Si vous viviez déjà à Los Angeles, comment voyez-vous l'arrivée de ces réfugiés installé ici depuis un an à présent ?

 
Je n'ai pas eu l'impression de sortir du lot en arrivant à Los Angeles. Les journaux, les médias et la population étaient unanimes: les New Yorkais venaient d'arriver depuis un an sur les terres, emmenant leur lot de sordidités, venant bousculer le calme de la ville, eux qui venaient de se faire évacuer de leur lieu de villégiature . L'endroit et le moment idéal pour me permettre de mettre en place mes arnaques et me fondre dans la masse. Je me souviens simplement que mon père travaillait comme un acharné pour pouvoir se rendre à New York et y vivre. Allez savoir pourquoi...
Vous avez dit concours de circonstance ? Je pense que le destin n'y ait pas pour rien.


  Une explosion a eu lieu lors d'une réunion mondaine, peu de temps après un incident sur l'une des bases du SHIELD. Si vous n'êtes pas membre de l'organisation, vous ne savez pas que l'incident touche une prison de haute sécurité, mais vous avez dû entendre parler de ces deux incidents : que pensez-vous de cela ? Si vous faites partie du SHIELD, vous savez que les problèmes sont potentiellement plus grave que ce qu'ils ont l'air, et vous entendez un nom être murmuré : Hydra... Pensez-vous que cette organisation criminelle puisse être de retour ?

 
Quelle idée de se rassembler pour piailler et débattre sur l'intérêt même d'utiliser de la soie ou du satin, du bleu nuit ou du blanc pur,
des escarpins plutôt que des talons aiguilles ? Que la bouteille de champagne à 2000$ est plus fruitée, moins âpre, moins agressive à leur pauvre papilles gustatives que celle à 1999$ ? Vous aurez compris, je ne suis pas à l'aise avec cette tranche de société, ce genre de réunion et ces discussions sans queue ni tête.  Alors les faire exploser... Je ne dis pas que c'est bien, mais je ne dis pas non plus que ces personnes seront une grosse perte. Cependant je ne comprend pas les personnes qui ont tendance à faire des conclusions hâtives, liant deux incidents pourtant si différents. Tout est bon pour essayer de se rassurer, n'est-ce pas ?


• Avez-vous participé à la tentative de reprise d'Asgard ? Si oui, quel est votre opinion dessus, comment vous en êtes vous sortis ? Si non, quel est votre avis sur les Asgardiens et leur présence ?
• Gouvernement, SHIELD, HYDRA : Avec l'alarme de mars, le SHIELD a perdu des agents, connu une fuite de prisonniers et suspecte des taupes entre ses murs... Quelle est votre place là dedans et qu'en pensez-vous ?
• Mutants : La Confrérie se regroupe et se restructure sans Magneto. On dit qu'elle a repris son recrutement actif, y compris au coeur du nouvel Institut et des infrastructures d'intégration des mutants à Los Angeles. De quel côté êtes vous ?

 
Asquoi ? Vous êtes sûrs de ne pas vous tromper de personne ? Je ne sais pas ce que vous entendez par Asgardiens. Un mouvement de musique ? Un groupe anti-terroriste ? Un style vestimentaire ? Je n'ai pas d'avis à proprement parlé dessus, repassez dans quelques années, cela aura peut être changé.

Quant au côté où je peux me trouver, la réponse vous sera donné par William Shakespeare lui même : " Il n'y a de bien et de mal que selon l'opinion qu'on a". Ce fût utile d'avoir lu Hamlet la nuit dernière. Je n'ai pas choisi de côté pour le moment, avec toute l'honnêteté que je vous dois. Je ne savais même pas qu'une confrérie existait... Ni même que des mutants se rassemblaient. Il existe donc des  personnes comme moi ? Cela attise ma curiosité, voyez donc.  


 
Votre histoire

 
La rue commençait à se remplir au fur et à mesure que le soleil se levait dans le ciel de Los Angeles. Cela faisait quelques mois maintenant que je dormais alternativement entre deux poubelles à l'abri du vent, ou sous le hall d'un hotel du quartier. J'avais dû fuir mon pays, fuir ma famille, fuir les conséquences judiciaires que je craignais. Ôter la vie, même malencontreusement est répressible, n'est-ce pas ? Je marchais toujours à la limite du légal dans mon pays, je comptais bien en faire de même par ici. J'avais perdu toute notion d'heure depuis que je vivais dans la rue, et le seul reflet que je pouvais observer était celui que les flaques d'eau me laissaient apercevoir. J'étais pétri de froid, mes lèvres gercées, mes mains tétanisées et ma barbe bien trop sales pour laisser apercevoir un quelconque sourire, celui qui faisait mon charme d'autrefois. Je venais d'apercevoir un banc se libérer de la présence d'un couple qui paraissait tellement heureux. Ce sentiment que je ne connaîtrais probablement jamais. Qui voudrait d'un tueur dans sa vie ? Je revoyais ces deux corps prendre feu, cette odeur de peau brûlée, ces hurlements qui retentissaient sans faille. Ces images me hantaient chaque nuit, du moins quand je réussissais à fermer les yeux plus longtemps que deux pauvres heures. Et même en m'installant sur ce banc, même en perdant mon regard dans la foule sans y penser, sans réfléchir, ces visages surgissaient régulièrement dans mon champs de vision, m'arrachant des frissons non pas de froid, mais de peur. Je savais ce qu'il me restait à faire pour me changer les idées. Faire ce que j'avais toujours su faire, de part mon éducation, mon enfance, adolescence et vie adulte: attirer l'attention sur moi et réussir à gagner ou plutôt substituer l'argent qui me permettra de me nourrir ce midi. Je laissais tomber mon sac à mes pieds, me levant avant de m'approcher du centre de la petite place qui se trouvait en face de moi. Il était temps d'entrer en action.

 Mon nom est Joan Vallois, et voici mon histoire. Oui, débuter de la sorte n'est pas la plus jolie des manières, mais l'on m'a appris à faire court et synthétique, et l'on a certainement dû vous dire de vous méfier des inconnus n'est-ce pas ? Voilà chose réglée, je ne suis plus un inconnu pour vous !  Qu'est ce que cela peut vous faire que je sois né un 14 février dans ce cher pays qu'est la France ? demandais-je en m'approchant d'une personne qui venait de s'arrêter, m'observant de bas en haut. Elle n'était pas plus âgée que moi, et d'apercevoir ce jugement dans son regard m'arracha un soupir. C'était donc comme cela qu'on regardait les gens n'ayant pas de toit sur la tête ?

en cours

 

Revenir en haut Aller en bas

avatar
J. Logan Howlett
X-Men
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 5 ☾ Wolverine
♠ EMPLOI : Anciennement militaire, mercenaire, bûcheron, à présent X-MEN & Professeur d'Histoire à l'Académie Xavier
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Jeu 2 Nov 2017 - 11:05
A ta validation, je te paye une bière ! Au boulot mon p'tit haha
Et encore bienvenue (:
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Rhil Trasam
Intergalactique
♠ EMPLOI : Mécanicien, ingénieur spatial, ex-mécanien du SWORD et Nova Corps, contrebandier, capitaine de vaisseau
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Ven 3 Nov 2017 - 22:28
Ooooh j'aime beaucoup ce début de personnage en tous cas ! Bienvenue parmi nous :stache: Tu as en théorie 7 jours pour terminer ta fiche si tu as des questions ou besoin d'un délai, n'hésite pas ! :love:


We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
I'm not getting draw into this mess, there's any army of you, there's only one of me. I'll talk, I'm happy to talk, but there is no way that I am fighting

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Mindy McCready
Fugitif
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hit-Girl ou The Little Bitch pour les intimes.
♠ EMPLOI : Ex-justicière mise aux arrêts pour PTSD & fugitive sous la garde de Bucky Daddy Bear Barnes
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Ven 3 Nov 2017 - 23:29
Bienvenue parmi nous hey
Je te souhaite bon courage pour la suite de ta fiche, hâte d'en décrire plus :drama:




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

I am damaged, far too damaged.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Jeu 9 Nov 2017 - 7:22
J'avais même oublié de répondre à vos petits messages ><
Merci à vous, il me tarde de venir vous embêter !!

Je m'absente jusqu'à lundi soir. J'aimerais donc avoir un délai jusqu'a mardi pour pouvoir finir ma fiche :51:

Je vous remercie d'avance :D
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Jeu 9 Nov 2017 - 20:59
Le délai est noté, bon courage :love:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Wanda Maximoff
Hydra
♠ EMPLOI : Esclave de HYDRA
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Sam 18 Nov 2017 - 13:55
Bienvenue parmi nous mignon!

Bon courage pour ta fiche et ta validation!




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Pretty In Scarlet
And if you throw a stone on me (I'm pretty in scarlet)
and if you need some pain to see
and if you live your lies (I'm pretty in scarlet)I will run, i will run, i will run, i will run away
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   Sam 18 Nov 2017 - 14:47
Des nouvelles ? :love:


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Revenge is sweet, isn't it ? [Joan Vallois ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Erbin Jefferson Blevins ∞ Revenge is sweet and not fattening
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-