Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

A magic world #2 : Une princesse dans sa tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

avatar
Brunnhilde
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Valkyrie
♠ EMPLOI : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries| Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
♠ GIF :
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Sam 3 Fév 2018 - 21:59
Team de sorciers, de dieux, bref, c'est compliqué
Magic World #2
Princesse dans sa tour
Elle jurait entre ses dents. Ce n’est pas possible. Les tentacules s’agitaient de plus en plus, visiblement énervé par cette intervention de la Valkyrie. Il était temps que tout ça s’arrête et qu’ils foutent le camp illico. Tandis qu’elle voyait un des tentacules se diriger vers elle, elle préférait l’ignorer et laisser son flanc libre pour se jeter entre l’horrible créature et le dieu de la supercherie attitré des Asgardiens. Tranchant dans le vif. Sans aucune peine d’ailleurs, ça avait la même texture que du beurre. Un sourire carnassier passait un instant sur son visage. C’est le tremblement qui secoue toute la bâtisse qui lui fait perdre l’équilibre, laissant le tentacule la fouetter aux niveaux des côtés avant de pouvoir de nouveau trancher celle-ci. Elle laissait un gémissement lui échapper sous la douleur, tenant son flanc du bout des doigts pour vérifier qu’il n’y avait pas de sang. « Loki, c’est maintenant ou jamais ton sort ! » Grondait-elle de nouveau entre ses dents, avant de se remettre en garde entre l’attaquant et l’attaqué. Dans une autre situation, tout le monde aurait trouvé ça étrange, voire même complètement absurde. Comme quoi, Amora n’était pas totalement inutile à ce monde : créer des alliances foireuses pour quelques heures.





The woman who destroyed armies


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Jeu 8 Fév 2018 - 20:04
♦️
A Magic World
" We are what we are "

Loki perd une précieuse seconde à profiter de la situation. Une Valkyrie, La Valkyrie la protégeant de son corps et de son arme, de sa vigueur et de sa vie. Le fait qu’ils se situent dans une dimension cauchemardesque, jouant avec leurs nerfs et leurs esprits… antre de la némésis de l’un des plus grands sorciers connus par les humains… comme Loki cochait sans hésiter « pas mes affaires » au dernier point, l’environnement n’était qu’un charme de plus. Elle referme pourtant les yeux, tournant le dos avec une confiance mal placée à la Valkyrie, laissant la magie suinter autour de son corps, palpant les énergies qui l’entouraient.
Amora… La magie de la déesse lui est familière depuis l’enfance, heureusement car elle est ténue. Loki la localise, les sourcils froncés et ouvre la bouche pour avertir Brunnhilde qu’il entend ahaner comme une barbare qui donne des moulinets d‘épée à tout va. Autour d’elle, la marque de Dormammu et des sévices infligés, mais un peu plus loin… « - Oh non… » Même pour elle, cela ne pouvait pas être bon et les dérèglements dans les énergies magiques, perçus sur Midgard.. ils étaient intensifiés, assez pour la rendre presque malade. « - Silence, cacahuète illettrée. » siffle-t-elle entre ses dents, mordant, en entendant Brunnhilde tenter d’attirer son attention alors que son cœur faisait un bond. La magie sortait de cette dimension pour s’infiltrer dans une autre, dont la densité magique était extrêmement inférieure… Midgard. Loki fronce les sourcils, une once d’intérêt est trahie dans son sourire. Intéressant – l’initiative d’Amora était stupide et orgueilleuse à plus d’un titre, mais voilà une conséquence dont elle tirerait profit avec plaisir.
« - Idiots ! » Une seconde plus tard, son visage se tord de fureur. Puis de peur, pâlissant jusqu’à devenir blême. Ils avaient libéré Loki, l’autre Loki – Loki ne comprenait pas vraiment le pourquoi du comment, mais savait les mauvaises nouvelles que cela englobait.   « - Je vois la sortie. » Son soupire trahit sa lassitude de répéter qu’il devait partir. Il se baisse vivement pour éviter une attaque, agacée, et saisit Brunnhilde par le bras, parlant plus vite pour faire passer son message, les dents serrées. « - Il faut sortir du château, maintenant. Midgard est en danger, Amora est … plus ou moins en vie, en haut. Hors d’état de nuire. Strange est avec elle. Ainsi que …Big bad me. » Midgard étaient en danger, cela devrait attirer son attention, et surtout aux yeux du chaotique prince – ils étaient en danger, et ses yeux rivés vers la Valkyrie trahissent sa peur. « -  Ils sont en haut, je conseille le bas. » Non ce n’était pas un putain de défi à sa bravoure exceptionnelle !



All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Jeu 8 Fév 2018 - 21:31



A Magic World


Nowhere, Printemps 2017




Le temps n'était plus à perdre en contorsion inutile, palabrant inutilement sur la psyché de ce pauvre bouc perdu dans un combat qu'il croyait être sien mais... finalement non. Ses mains traversèrent sans préambule le lien du mur, et il se retrouva dans ce qui lui sembla être un néant parfait, un concentré de choses qu'il ne comprenait pas et ne voulait étrangement pas comprendre. Rentré chez lui était sa priorité. C'est à ce propos d'ailleurs que la licorne le regarda nerveusement, souhaitant ardamment le guider vers un endroit, martelant le sol de ses sabots trépidants. Un peu plus loin, un portail lumineux. Ashitaka ne parvenait pas à voir à travers toute la lumière de cet écran, ainsi, il ne pouvait pas savoir si c'était le bon chemin. Mais il faisait confiance en l'animal fantastique. De plus, il restait d'une spiritualité pragmatique: la lumière, c'est bon. L'obscurité ambiante et les châteaux de sables qui menaçaient de s'effondrer sur eux, c'était mal. Mais alors qu'il commençait à s'approcher de la jument merveilleuse, Pan s'arrêta soudainement. Il se devait d'indiquer le chemin à ses compagnons de galère. Il ne s'agissait pas là d'humains mais bien de personnages importants dont il ressentait une magie abondante. De telles individus ne pouvaient être laisser en arrière. Se faire bien voir d'individus plus puissants était toujours un bon point.

Ainsi, Pan fit mine à la licorne qu'il lui fallait patienter quelques secondes. Trois fois rien au final, mais c'était toujours important à dire. Se retournant alors vers le mur illusionnement friable, il en traversa le fond que de sa tête. Ses cornes dépassant allégrement dans la dimension en rupture, son regard se tourna vers la Valkyrie et la... Déesse/Dieu, divinité à fausses cornes: ils étaient toujours dans une pitoyable situation. S'exclamant de sa plus forte voix, souhaitant les interpeller malgré le vacarme environnant des roches tombantes et de la créature tentaculaire qui venait d'appraître -diantre- Pan s'écria:

- PAR ICI ! TRAVERSER CE MUR !

Le reste de l'information viendrait plus tard (la licorne, le portail, l'illusion du château), le Faune se refusait à rester la tête entre deux mondes plus longtemps. Imaginez que le mur s'effondre sur son propre cou. Il sortit la tête du château et revient très rapidement vers la licorne, posant une main sur son encolure en lui demandant d'attendre encore un peu. Il lui murmura, regardant tout autour de lui l'inconnu monde avec inquiétude, puis reportant son attention sur la splendide créature :

- Il faut attendre les autres, cela ne prendra pas longtemps, promis. Sinon, toi ça va ?


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Jeu 8 Fév 2018 - 22:29



A Magic World


Nowhere, Printemps 2017




Le Sorcier Suprême n'était pas venu pour sauver cette loque blonde qui trainait entre ses bras tel un sac à patate. Il n'était venu sauver rien d'autre que l'univers à la base, voir ce qu'il en était des méfaits obscurs ourdés par la dimension sombre. Il ne s'attendait pas à devenir un baby sitter. C'était pourtant ce qu'il était en train de devenir. Alors qu'il avait le dos tourné pour s'occuper de cette femme, Billy avait déjà la main sur la porte qu'il ne fallait pas l'ouvrir. L'avait-il précisé, qu'il ne fallait pas ouvrir cette porte ? Il l'aurait juré. Mais le mal était fait, et en l'occurence, une forme démoniaque de Loki attendait dans le cachot, bien sagement, tendant une main en dehors des ténèbres pour les attendre. Stephen fronça les sourcils avec concentration, car de tout ce qu'il s'attendait à voir en tant que créature désastreuse, un double de Loki n'en faisait certainement pas parti. Mais à quoi devait-il s'attendre de plus dans un monde crée de toute pièce dans la magie illusionniste ? Le fautif repartit aussi sec en arrière, aussi effaré que Stephen lui-même de ce qu'il venait de faire. Un profond soupir s'échappa des lèvres du magicien qui ne savait plus où donner de la tête. Par où regarder, par où se concentrer ? Il y avait soudainement trop de donnés qui se bousculaient et pourtant, le sorcier le savait très bien: la décision se devait être dans la seconde. Une chose était sûre: il fallait fuir cet être obscur.

Dans toute cette prose incertaine, Stephen vit que les murs se délabraient un peu plus à chaque minutes. Très loin, comme un murmure, il entendit une forte voix masculine qui leur demandait de traverser le mur. Baissant la tête, il entrevit deux cornes sortir d'un mur puis y revenir aussi sec. Ce n'était pas un trophée de chasse, loin de là. Plus insidieux alors, creusant dans son esprit, une voix plus séduisante lui parla comme au coin de l'oreille. Mais il ne parvint pas à comprendre les paroles de cet individu secret, car la chose blonde qu'il tenait dans ses bras commençait à se remuer dans tous les sens, couinant de la poser. Ce que Stephen fit, bien qu'il préférait la porter comme un fardeau plutôt que de lui servir de pilier. Celle-ci était bien trop surprise de leur présence, ce que le mage entendit par la suite le mit plutôt hors de lui. "Dormammu m’a doublé, et…", pour doubler quelqu'un, il fallait pouvoir suivre le même objectif que cette personne. Ainsi, Stephen n'aurait jamais du la sortir de son cachot. Mieux que d'avoir elle-même causé le drame, toute son énergie avait été sucé jusqu'à la moelle par l'un des êtres le plus puissant des mondes. Pleine d'orgueil et de fierté, est-ce que cette petite bécasse s'était vraiment cru aussi forte ? Stephen n'était d'ordinaire pas quelqu'un de sadique, mais l'agacement prolongé dans lequel il était plongé -et le coup à sa fierté de s'être fait précédemment berné par une stupide illusion, l'avait rendu particulièrement aigre. Ainsi, il fit tomber Amora à terre d'une simple poussé du doigt, l'humiliant davantage. Balayant l'air d'un revers de main, la Sorcier l'envoya dans le cachot où se trouvait le Loki diabolique et referma magiquement la porte, luttant avec cette même créature. Se faisant, il s'exclama en se détournant de la porte:

- Je reviendrais te chercher plus tard, tu n'es pas ma priorité.

Sur ces mots, il se rapprocha rapidement des jeunes gens, en prit un dans chaque bras et sans même se donner la peine de les prévenir, sauta de plateformes magiques en plateformes magiques jusqu'au véritable Loki et Valkyrie. Sans lâcher ses deux garnements, Stephen regarda les deux divinités et leur dit sans sommation:

- Suivez-moi !

Il n'attendit même pas leur réponse, reprenant ses sauts pour atterir jusqu'au dernier rempart, là où il avait entraperçu les cornes de l'étrange faune. Relevant la tête vers le sommet du château, le magicien pouvait admirer les étages qu'il venait de quitter se morfondre en morcellements. Le cachot était-il compris dans le massacre ? Le sorcier l'espérait étrangement, cela lui ferait moins de boulot: il ne souhaitait pas retourner de sitôt dans la Dimension Noire. Il ne la quittait pas pour autant néanmoins, car ayant lâcher les deux hommes, ce fut d'un pas déterminé qu'il traversa le mur sans crainte. A l'extérieur, rien d'autre qu'un faune faisant passionnément la conversation à une licorne. A l'horizon, les ténèbres. Et cette trouée lumineuse devant laquelle les deux animaux rigolaient. Il soupira un peu plus, et se retourna vers le mur, espérant qu'ils le suivraient tous très vite.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Theodore R. Altman
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Hulkling.
♠ EMPLOI : Etudiant, Apprenti Héros, Prince de l'Espace.
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Sam 3 Mar 2018 - 3:22
Magic

Si les choses étaient redevenues un peu plus claires pour le jeune hybride, quelques éléments demeuraient manquants. Il ne comprenait rien à toutes ces histoires de magie et tout ce qu’il voulait, c’était s’assurer que Billy aille bien. Et qu’ils puissent un jour sortir d’ici, même si il n’avait aucune idée de comment faire. Mais Strange avait dit de se taire, alors il aurait au moins l’obligeance de se taire et de ne pas poser de questions. Le Sorcier Suprême lui faisait peur, un peu. Alors Teddy comprit encore moins pourquoi son compagnon avait décider de descendre de son dos pour.. ouvrir la porte que Stephen avait dit de ne pas ouvrir. Est-ce qu’il aurait dû l’arrêter au lieu de rester bloqué sur la blonde que le sorcier avait calé sur son épaule sans le moindre signe de respect ? Probablement.

Et parce qu’il n’était pas assez paumé comme ça, il avait fallu que les choses s’accélèrent, qu’il se retrouve soulevé comme si il ne pesait rien du tout. Dans un réflexe et peut-être aussi par crainte que Strange n’en vienne à râler -encore, le Skree avait reprit forme humaine, abandonnant ailes et peau verte. Il aurait très bien pu se débrouiller lui même, suivre comme un grand, mais la plainte qu’il aurait voulu émettre ne trouvera jamais le chemin jusqu’à la barrière de ses lèvres. Il ne contente de ne pas être trop encombrant pour l’homme, tâchant de capter le regard de Billy. Sa dignité n’est plus. Un peu d’espoir pointe sur sa face ; est-ce qu’ils allaient enfin pouvoir sortir de là, rentrer chez eux, loin de ce beau bordel magique ?

Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Dim 4 Mar 2018 - 0:22

A MAGIC WORLD

Chapitre 2 : Une princesse dans sa tour


William Kaplan, Loki, Brunnhilde, Theodore Altman, Stephen Strange, Ashitaka Pan


Amora

Strange t’as rejetée comme une mal propre à l’intérieur de ton enfer personnel, la cellule d’où tu étais parvenue à résister et contacter tes prétendus sauveurs : pour ta compagnie cette fois, une version âgée de Loki qui te sourit d’un air malfaisant, t’adressant un clin d’œil : « - Les héros, hein ? Tous les mêmes. »  Il se redresse d’un bond pour s’approcher de toi et tendre galamment la main ; « - Je crois que nous nous sommes déjà rencontrés… » Son invitation pourtant tourne court alors que le château finit de disparaître et de s’effondrer. Le sol s’effondre sous ses pieds, tu as la sensation d’être ensevelie sous les décombres, puis c’est le noir… Pourtant, tu sais et sens très bien que tout cela n’est qu’une illusion jouée sur ton esprit.

Lorsque tu reprends tes esprits, tu te retrouves au sol, dans la Dimension Noire. Tu sais que Dormammu te cherche et ne te laisseras pas t’échapper, mais apparemment l’initiative de tes petits camarades l’a détourné de toi et tu es à nouveau libre de tes mouvements et de reprendre des forces petit à petit. Tu avais prévu un portail de secours pour t’échapper, et c’est vers là que les autres se sont déplacés, tu peux rapidement les apercevoir au loin, bien que tu quittes le château avec un temps de retard par rapport à eux. Ton piège magique devrait empêcher quiconque de refermer le portail sans toi, mais l’heure tourne…

Tous les autres

Suivant Strange et Loki, bon gré mal gré, sans vraiment avoir tous des explications sur pourquoi vous êtes venus ici, les différentes perturbations magiques qui vous avez poussé à vous aventurer dans les bois, vous voilà donc redescendus au rez-de-chaussée – juste à temps pour passer par l’ouverture désignée par Pan.
Le château s’est effondré sur lui-même, comme avalé par un trou noir, ou disparu dans le tissu de cette dimension – lorsque, un peu plus loin vous vous retournerez, il n’y aura plus rien à la place du château, si ce n’est Amora. Vous traversez une vaste étendue dans la Dimension Noire sans rencontrer d’autre adversité que des vagues d’énergies, un peu comme des vagues de chaleur – l’occasion de remettre les points sur les i pour votre situation ?
Pan, le temps que tes petits camarades te rejoignent, tu as pu échanger télépathiquement avec la licorne, qui se présente sous le nom de Brin-de-Rêves – habituelle acolyte de Cauchemar, elle n’apprécie pas la Dimension Noire plus que toi et t’indique qu’ici, ont été créés des êtres par la magie et le pouvoir de vos imaginations. Elle sent un bouleversement dans l’équilibre du lieu, menaçant Midgar, et craint que Dormammu ne surgisse. Elle répète que les démons avaient raison.

Lorsque vous vous approchez du portail de secours encore ouvert, voie directe pour Midgard pensez vous, c’est Dormammu en personne qui s’interpose ; immense, vêtu de violet, aux extrémités et à la tête enflammée. « -  Vous êtes dans mon royaume ! »  L’éternel ennemi de Strange dispose ici de toute sa puissance, sans avoir eu besoin de s’incarner dans une forme physique l’affaiblissant. Il lève les poings en l’air avant de les rabattre de toutes ses forces projetant une vague d’énergie mystique d’une puissance inouïe, pulvérisant les boucliers – Brunnhilde qui se situait à la lisière de la vague est simplement plaqués au sol, tandis que Billy parvient à maintenir son bouclier de la même façon, et migraine et saignement de nez sont à la clef pour eux, tandis que les autres sont projetés en arrière sur plusieurs mètres, contusions, douleurs et saignement de nez à la clef ; « - Et vous venez ici, tout faire rater ? Ici ?! A ma merci ! »  tempête le maître des lieux ; il a conclu un pacte avec Amora, cela fait un an maintenant qu’il prépare son arrivée sur Midgard et n’aime guère cette intrusion ni la fuite de Cauchemar.
Dormammu, actuellement ne peut pas être touché par la force physique pure – la magie l’affecte mais dans son royaume sa puissance est telle qu’il s’agirait plutôt de choisir la fuite pour s’en tirer indemme… mais le portail se trouve derrière lui.   « - Les sceaux vont s’ouvrir….  Quelques heures à attendre… avec moi. »  L’être inspire profondément et concentre sa magie pour refermer le portail d’Amora – il est visiblement aux prises avec les sécurités instaurées par la magicienne, mais les limites du portail s’effacent lentement.
Des êtres de flammes naissent du sol de la dimension noire pour empêcher les héros de déconcentrer Dormammu et interrompre sa volonté, mais aussi de sauter tout court par le portail – s’ils sont résistants et renaissent de leurs cendres, magie comme force peuvent les repousser.


▬ Le bonus de Brunnhilde et de Billy a été consommé  =3 Le minimum de mots est abaissé à 200 mots. N’hésitez pas à faire court : il s’agit d’avancer et de privilégier la progression et l’action ! Si vous répondez en une semaine soit avant le 10 mars, vous aurez un bonus. Le PNJ interviendra soit dès que vous aurez tous répondu, soit, dernier délai le 21 mars. Sachez qu'il s'agit de l'avant dernier tour de ce chapitre. Si vous n’avez pas répondu à ce moment-là, nous passons votre tour et le PNJ interviendra quand même… avec de fortes pénalités votre personnage puisqu’il n’a pas réagi ! Restera-t-il prisonnier à jamais ? … Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Amora
Divinités
♠ EMPLOI : Magicienne, femme d'affaire, comploteuse, séductrice
♠ GIF :
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Lun 5 Mar 2018 - 18:55
Après qu'elle se soit refermée, le claquement de la lourde porte résonna de longues secondes dans la cellule humide et sombre du cachot dans lequel l'Enchanteresse venait d'être abandonnée par le sorcier midgardien. Etalée à même le sol, vêtue d'une tunique à présent crasseuse et en haillon, Amora serra les poings, frissonnante tant de rage que d'épuisement, retenant ses larmes, trop fière qu'elle était pour laisser sa faiblesse d'avantage transparaître. Sa dignité venait d'être un peu plus égratignée par la manière dont ce magicien l'avait négligemment traitée … une lourde épreuve pour celle qui tout au long de sa vie, avait mis un point d'honneur à se hisser au dessus des masses et à inspirer la crainte, le respect et la dévotion.

Depuis plus d'un an, elle échafaudait ce plan … ce dessein qui était censé lui assurer de changer Midgard en une terre d'abondance mystique … une alternative de longue durée pour pallier à l'amenuisement de ses pouvoirs provoqué par son bannissement d'Asgard. Aujourd'hui arrivait l'épilogue de cette longue quête … et elle ne serait pas là pour y assister … pour en profiter. Pire ! Un autre le ferait à sa place … l'abandonnant ici après lui avoir tout pris … son projet … sa dignité … ses pouvoirs … son rang … Elle avait voulu se servir de Dormammu, et finalement, c'était lui qui s'était joué d'elle. De colère, tant contre elle-même que contre ses rivaux, la magicienne frappa le dallage de pierre du poing.

« Les héros, hein ? Tous les mêmes. »

Quelqu'un venait de s'adresser à elle, la voix provenant du fond de la cellule, faisant sursauter Amora de surprise. Elle n'était pas seule, et réalisant cela, elle se crispa quelques secondes, totalement immobile et sur le qui vive. D'un geste aussi hésitant qu'inquiet, Amora se retourna lentement, toujours agenouillée, sondant de son regard d'émeraude le fond de la pièce. Sortant des ténèbres, elle vit un Loki au visage marqué par le temps et les épreuves s'approcher d'elle, son indéfectible sourire sarcastique aux lèvres. Il était … différent de l'homme qu'elle avait connu … comme … plus abîmé par les épreuves de la vie … plus marqué par les jeux du destin.

Galamment, il lui tendit une main pour l'aider à se relever.

« Je crois que nous nous sommes déjà rencontrés… », siffla-t-il d'une manière presque mielleuse.

A ces mots, Amora haussa un sourcil, son regard se portant successivement de cette main tendue au visage du prince. Etait-il en train de jouer la carte de la séduction ? Avec elle ? Vraiment ? … Et, il 'croyait' qu'ils s'étaient déjà rencontrés … Intéressant …

Un sourire s'étira en coin sur les lèvres gercées  par la déshydratation de l'Enchanteresse. Cette pâle imitation ne se jouerait pas d'elle … par le passé, Loki l'avait habituée à beaucoup mieux. Mais … puisque cette … 'chose' était là, autant qu'elle lui soit utile. Ici, dans cette cellule, dans ce plan d'existence, tout était gorgé d'énergie arcanique … ce pantin ne faisait pas exception. Et Amora avait tant besoin de se ressourcer … de regagner ses forces pour pouvoir fuir cet endroit … pour pouvoir rejoindre … la clé. L'occasion était trop belle pour être manquée.

Avec délicatesse, la magicienne tendit sa main vers celle de Loki pour accepter son aide. Mais au dernier instant, elle précipita son geste pour refermer sa prise sur le poignet de ce dernier.

« Crois-tu ?! », l'interrogea-t-elle avec un sourire carnassier, alors que les mots qui suivirent furent ceux d'une incantation visant à lui dérober une part de sa force mystique.

Mais de nouveau, les Nornes semblèrent vouloir contrarier le plan d'Amora, alors que les murs de la cellule se mirent à trembler, juste avant que le sol ne se dérobe sous elle. Déséquilibrée, tout autant que surprise, l'Enchanteresse lâcha sa prise, interrompant la connexion avec Loki, tandis qu'elle se sentait tomber dans le vide.

Mais comme tout le reste ici, rien de tout ceci n'était réel … et Amora en avait conscience. Se concentrant dans sa chute vertigineuse, et ceci malgré la panique, elle força son esprit à s'en convaincre … jusqu'à ce qu'il parvienne à percer cette illusion … si bien que lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle se tenait simplement allongée au milieu des étendues aussi ténébreuses qu'irisées et chatoyantes de la Dimension Noire. Un instant, elle reprit son souffle, le temps que son rythme cardiaque redescende … car même si elle savait que des illusions se jouaient d'elle, la peur qu'elle avait ressenti n'en était pas moins réelle. Puis, ne souhaitant pas perdre d'avantage de temps, elle se releva, chassant une mèche de cheveux de son visage, époussetant brièvement les guenilles qui lui servaient de tenue … car il n'y avait plus de temps à perdre.

Dormammu était toujours là, Amora pouvait sentir sa présence … et même si son regard ne se portait plus sur elle, attiré par autre chose … elle savait que ce n'était que partie remise. Car tôt ou tard, il viendrait de nouveau la tourmenter. Par chance pour la magicienne, le capotage de son plan était une éventualité qu'elle avait anticipée … elle s'était assurée une porte de sortie en cas de pépin. Il s'agissait donc maintenant de la rejoindre au plus vite pour échapper à cette dimension de cauchemar et de tourment … pour échapper à Dormammu … pour rejoindre l'ultime étape de son plan méticuleusement élaboré.

Instinctivement, l'Enchanteresse sut quelle direction prendre dans ces vallées étranges et saturées de magie … au point d'en être distordues et irréelles … comme si ici, aucune loi fondamentale ne pouvait régir ce plan. L'obscurité pouvait être lumineuse, tout autant que les couleurs pouvaient être bruyantes … que le plein pouvait être rempli de vide, et le rien générer le tout. Un univers fascinant … un univers mortellement fascinant. Pressant le pas, Amora se hâta de rejoindre son portail. De là, elle pourrait rejoindre Midgard, et ensuite, exécuter le dernier rituel, celui qui abreuverait la Terre des énergies de ce monde étrange … un accès direct à cette magie … un accès direct pour …

A cette pensée, les pas d'Amora se firent moins pressés, alors que le doute commençait à naître en elle. C'était … trop facile … En y repensant, Il l'avait contactée et non l'inverse … C'était Dormammu qui le premier lui avait proposé une association. Lui qui baignait littéralement dans ce plan gorgé de magie, pourquoi voulait-il à ce point accéder à un monde stérile magiquement parlant ? Tout ceci n'avait pas de sens.

Chemin faisant, et sa réflexion se poursuivant, Amora sentait les vagues chaudes et électrisantes de la magie environnante s'enrouler tels des vents mugissants autour d'elle … lui accordant un léger regain de force en s'insinuant dans les fibres de son être. Le portail n'était plus loin, elle pouvait le sentir … Dormammu n'était plus loin … elle en était persuadée … elle pouvait également le sentir.

Ce fut alors qu'elle les vit … le sorcier et sa clique, mais également Loki et … pour l'amour d'Asgard ! La situation pouvait-elle encore empirer ?! Qu'est-ce que Brunnhilde faisait ici ?! Si jamais la valkyrie l'apercevait … Amora préférait ne pas y penser … atteindre le portail devait être sa seule priorité.

Mais c'était sans compter sur Dormammu qui se dressait sur le chemin, tentant de briser cette sortie, laissant à ses minions de flamme le soin de s'occuper de ses invités afin qu'ils ne l'interrompent pas. Amora le savait … si le portail disparaissait, s'en serait fini d'eux … s'en serait fini de Midgard … et la victoire de Dormammu serait absolue. Dans la configuration actuelle, il lui était impossible d'emprunter le portail … l'ennemi ne lui en laissait pas l'occasion ni l’accès. L'enchanteresse pouvait accepter l'échec, mais jamais sans s'assurer d'en faire payer le prix à ses adversaires … et ceci depuis longtemps, comme pouvait en attester la valkyrie. Mais avec des ressources aussi limitées que les siennes actuellement, elle ne pouvait ni tenir tête à la redoutable entité, ni prêter main forte à Loki contre les créatures de feu.

« La peste soit des Nornes », maugréa-t-elle à voix basse.

S'accroupissant, la magicienne saisit un éclat d'obsidienne qui traînait à ses pieds. Ses options étaient assez limitées … mais pas totalement inexistantes. Puisqu'elle n'avait pas assez de force pour aider … alors, il faudrait qu'elle aille chercher cette énergie ailleurs … et qu'elle s'en serve pour stabiliser le portail à l'insu de Dormammu, et si en plus, elle parvenait à saper les forces de ce dernier, elle ferait d'une pierre, deux coups. Car gagner du temps était à présent la seule option qu'il lui restait, en espérant que ses alliés de fortune sauraient le mettre à profit.

Prestement et avec des gestes fluides et sûrs, elle grava dans le sol obscure des runes mystiques à l'aide de l'éclat de roche, tout en psalmodiant des mots de pouvoir. La discrétion serait la clé du succès. Elle savait que tôt ou tard, elle serait repérée et que son stratagème était voué à l'échec … mais elle espérait que le sursis qu'elle en retirerait serait suffisant pour les sauver. A mesure que la formule se déliait sur des lèvres, les runes irradièrent faiblement, tout en émettant un tintement cristallin. Avec ce sort, Amora tentait d'intégrer une nouvelle protection à son portail pour permettre à ce dernier de siphonner subtilement la magie de tout individu qui s'en prendrait à ce dernier, pour se renforcer et se protéger de toute tentative de sabotage. Tant qu'elle poursuivrait sa litanie, la protection serait effective … tant qu'elle restait libre d'agir, elle accorderait du temps supplémentaire aux héros.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brunnhilde
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Valkyrie
♠ EMPLOI : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries| Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
♠ GIF :
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Sam 24 Mar 2018 - 17:25
Team de sorciers, de dieux, bref, c'est compliqué
Magic World #2
Princesse dans sa tour
La puissance du démon devant laquelle tous se retrouvent lui fait sentir à quel point elle peut être faible. Puissante pour certains, faible pour d'autres, tout dépendant où on se positionnait. Ne pas avoir peur d'un tel démon serait de la folie, mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne manquerait pas de courage face à lui. Si elle ne pouvait utiliser la force avec elle -voyons, elle n'était pas aussi stupide que Loki le disait, merci bien- elle ferait en sorte d'aider ceux qui pouvaient le combattre. Mais avant toute chose, elle se reculait en plaçant Dragonfang devant elle pour se protéger du souffle de Dormammu qui la plaque au sol comme tous les autres. Bien qu'elle ne soit pas à se plaindre comparés à ses compagnons d'infortune. Elle sent pourtant le sang couler de son nez alors qu'elle se redressait difficilement, tenant toujours l'épée entre ses doigts. Elle se relevait le plus rapidement possible en voyant les créatures de flammes sortirent de terre, se tenant légèrement le crâne alors qu'elle sentait un mal de tête venir attaquer ses tempes de la manière la plus désagréable qu'il soit.

Elle envoyait un coup dans le vide de son épée comme pour défaire un noeud dans son bras tandis que les autres se relevaient alors qu'elle tranchait un être rougeoyant finissant de sortir du sol le plus près d'elle. Ils avaient peut-être encore une chance, voyant Dormammu avoir plus de difficultés à l'instant que précédemment. Pourtant, Strange n'était pas encore tout à fait relevé... Amora ? Loki ? Le premier prénom la faisait grimacer, mais tant pis. Elle n'avait pas le temps de s'occuper d'elle. Si elle était capable de garder le portail ouvert, peut-être qu'elle penserait à s'occuper de son cas lorsqu'ils seraient tous sortis de là. Envoyant sa natte dans son dos, laissant les magiciens s'occupaient du démon, elle s'occupait de ce qu'elle pouvait trancher pour les aider du mieux possible.





The woman who destroyed armies


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Dim 25 Mar 2018 - 19:40
♦️
A Magic World
" We are what we are "

Il se retrouvait encore à courir, à fuir, à perdre haleine et une part intrinsèque de Loki était fatigué de ce fait. Pourquoi toujours tourner le dos pour s’y faire poignarder hein ? Parce qu’il n’était pas de taille à combattre Thanos, Dormammu, les Jotuns, ou tous les adverses de plan supérieur auquel ses plans l’avait conduit à se frotter et qu’il n’avait pas réussi à manipuler sur le long terme. Courir le long d’une dimension noire et magique, en compagnie d’une combattante émérite, un gamin trop musclé pour attirer l’oeil, un adolescent bien plus puissant que lui et un sorcier plus insupportable que sa majesté Loki.. C’était pire que la fuite d’Asgard, queue entre les jambes.
Pire parce qu’il ne peut pas s’empêcher de jeter un coup d’oeil en arrière, guetter les ruines de l’illusion qui se délitent et les vagues d’énergie qui en jaillissent, essayer d’apercevoir Amora, l’air vaguement inquiet - un peu plus que la course-poursuite et ses propres chances de survie ne l'indiquait, en tous cas. Pas sûr qu’il avait envie qu’elle survive à tout cela, mais il était certain d’avoir une longue série de questions à lui poser, et qu’il voulait savoir ce qu’elle avait bien dans sa manche. Où elle se trouvait précisément, si possible ailleurs que dans son angle mort, également.

Le portail de secours de son ancienne amie le guide comme un phare dans la nuit, mais ce serait, bien évidemment, trop beau qu’ils y parviennent sans attirer l’attention. Fichus héros et leurs costumes de carnaval. Loki fut projeté plusieurs mètres en arrière et resta un instant au sol, à plein ventre pour reprendre ses esprits. Le front contre le sol, et les mâchoires si contractées que sa respiration sort de sa poitrine sous la forme d’un sifflement exaspéré et continu. Pourtant Loki remet les pièces à l’endroit, luttant contre le frisson qui lui revient à revoir son alter-ego libéré.
Ils devaient passer ce portail.
Et Loki semble rester immobile au sol, ventre à terre comme un serpent, luttant pour reprendre ses esprits. Il se relève lentement, dignement presque pour fixer avec un calme souverain le maître de ses lieux, seigneur horrible et créature n’ayant pas la moindre base de goût des couleurs. “- Quels sceaux, je vous prie ?” Brunnhilde venait de gentiment s’interposer entre lui et l’un des monstres de flammes, lui permettant d’afficher cet air profondément perplexe et vaguement alarmée un doigt levé vers le ciel; Quels putain de sceaux ?

L’illusion reste en place, attirant sur elle pour attirer l’attention de Dormammu et des démons, bien que cela ne risque pas de faire long feu : un coup et la supercherie sera éventée, Loki n’est plus là. Loki invisible s’est glissé entre ses adversaires pour rejoindre le portail. Pourtant, lorsque le dieu passe une cheville en travers du portail, il hésite. Sa destination est Midgard, il pourrait influer sur l’emplacement sans doute, non ce n’est pas ça…
Se mordant la lèvre et profondément exaspéré par lui-même Loki commet l’erreur de se retourner. Vers ses compagnons de l’autre côté de leurs obstacles.  Dormarmmu voulait les voir piéger ici et il sent la magie d’Amora se faufiler jusqu’au portail, lui qui est à moitié à l’intérieur, modifiant sa substance… Loki ne voulait pas jouer avec celui-ci, ni même le toucher. Simplement l’emprunter sans prendre un ticket de bus. Mais il sentait que Dormammu ne parvenait pas à refermer le portail, et qu’Amora l’en empêchait… peut-être serait-il de son propre intérêt propre de se mêler de ça ?  Il s’était fait sa place au soleil sur Midgard, bien qu’il s’ennuie plus souvent qu’autre chose ces dernières années.
”- Qu’Odin soit maudit” d’un mouvement agacé du bout des doigts, Loki fait ressurgir la cassette de l’hiver, héritage jamais loin d’un coin de son esprit. Avant même de savoir si la glace qui jaillit atteint une cible viable, crée momentanément un chemin pour ses “partenaires”, il fait le grand saut à travers le portail.



Spoiler:
 


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   Ven 6 Avr 2018 - 18:17

A MAGIC WORLD

Chapitre 2 : Une princesse dans sa tour


William Kaplan, Loki, Brunnhilde, Theodore Altman, Stephen Strange, Ashitaka Pan


Le portail de secours d’Amora est maintenu ouvert par les nouvelles incantations de l’enchanteresse, qui retrouve un peu de sa prestance et surtout, de son énergie mystique grâce à sa brève encontre, avortée avec un simulacre corrompu de Loki, mais surtout grâce au siphon qu’elle opère sur Dormammu lui-même – bras de fer mystique, tandis que l’Enchanteresse et Dormammu se font concurrence sur la maitrise du portail.Le portail est parcouru de spasmes, et est rétrécit progressivement – mais Dormammu est distrait par Amora, incapable de déchaîner sa toute-puissance pour vous enfermer dans son monde.

Teddy a été sonné par sa projection au sol, et Billy perd un temps précieux à venir à son secours – ils sont pris par surprise par les êtres de feu, qui semblent se concentrer sur eux, alléchés par l’aura mystique de Billy. Vous êtes rapidement submergés, et la large brûlure, d’un feu mystique, qui brûle le torse de Teddy ne facilite pas votre ligne de défense. Sa peau est noircie sous la morsure mystique, de ce feu qui n’a rien de naturel, et la douleur transperce Teddy sous le choc. Billy, affaibli par les manœuvres de cauchemar ne peut donner pleine puissance à ses pouvoirs de démiurge.

Loki traverse le portail le premier, sans anicroche ; sur son départ, la vague de froid jôtun gèle le sol, gèle aussi une partie des créatures qui restent statufiées sur place un bref, instant, stalagmites et murs de glaces jaillissant pour former un chemin vers le portail. L’effet ne dure pas plus d’une trentaine de secondes et signale le moment de partir. Brunnhilde saisit les deux plus jeunes héros par le col pour les pousser vers le portail – Teddy visiblement mal en point et soutenu par Billy, qui a lui-même vu les flammes d’un peu trop près. Brunnhilde couvre leur retraite, repoussant les créatures qui n’ont pas été atteintes par le sort de Loki, qui se dissolvent en cendres pour renaître quelques secondes plus tard, tranchées à nouveau par le fil de son épée. Amora est la dernière à partir – mais saine et sauve, comme un pied de nez ultime à Dormarmmu qui, libéré des entraves magiques d’Amora après le passage de l’enchanteresse, referme le portail en un clin d’œil : pour se retrouver seul dans la dimension noire.
Pour l’instant.



▬ Ce message clôt le chapitre 2 et il n'y a pas besoin d'y répondre ! Le chapitre 3 sera lancé vendredi dernier délai ( on espère avant ) : vous recevrez un mp avec le lien ! :28: Au programme, de nouvelles têtes, la possibilité de sauver le monde ( ou pas hein, vous êtes livres de vos actions ) et un changement de décor
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A magic world #2 : Une princesse dans sa tour   
Revenir en haut Aller en bas
 

A magic world #2 : Une princesse dans sa tour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


 Sujets similaires

-
» Le Grand Jeu des Enigmes
» Ball inaccessible dans la tour Céladopole Rocket
» Vernissage & Contacts
» Bloquer dans la tour de celadopole
» Planque Céladopole [résolu]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives des Intrigues & Events-