Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MessageSujet: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Mer 8 Nov 2017 - 22:09
Quelque part au MacArthur Park
Statut du sujet : Privé
Date du rp : 8 novembre 2017
Météo & moment de la journée : Un grand soleil, une légère brise et 25°
Autre : /



Ces derniers temps avaient été chargés niveau travail et lorsque j’ai enfin pu prendre une journée pour moi je me mis en tête de bien en profiter pour évacuer tous le stress de ma vie de dingue. Ma mâtinée avait été occupée par les soins que j’apportais à ma personne. Il ne faut pas se mentir, la tête que j’ai nécessite une bonne hygiène de vie mais aussi un coiffeur à la mode pour ne pas avoir l’air d’être  en dehors du coup. Les jeunes, façon de parler, étaient tellement changeant que cela devenait difficile de les suivre.
Quoi qu’il en soit, le meilleur moment de ma journée était à venir que j’allais prendre un peu de bon temps en me baladant dans mon lieu favori de Los Angeles : le MacArthur Park. Comme à chaque fois que je m’y rendais depuis que j’étais enfant, je commençais par faire le tour du plan d’eau à pied, en marchant tranquillement profitant de la vue. J’aimais observer les canards et les enfants qui les nourrissaient. Surtout les tous petits qui s’exclamais pour au moindre mouvement des animaux. C’était mignon, innocent, c’était beau.
Je prenais généralement une boisson fraîche aux fruits avant de trouver un banc vide pour me poser un bon moment. J’avais de la chance qu’il fasse beau. Le soleil était bien présent, il faisait chaud et j’étais bien avec mon débardeur blanc, mon vieux jean délavé et mes tongs. Je ne ressemblais pas à une touriste, une vraie Californienne pure jus. Face au soleil, je fermais les yeux pour prendre mon bain de lumière qui entretenait mon teint. Je ne tenais pas compte du temps qui passait. D’ailleurs je ne portais pas de montre. Mon téléphone qui était rangé dans mon sac était en sourdine. Je prenais mon temps et j’étais bien.
Bercée par le bruit de l’eau et la légère brise, je ne dormais pas mais mon esprit était en paix, dans une sorte de méditation qui me permettait de faire le point dans ma tête, trier mes idées. Résoudre mes problèmes n’était pas mon objectif, de toute façon ce n’était pas en faisant cela qu’une solution miracle me tomberait dessus comme ça.

Au bout de moment je fus sortie de ma « méditation » par le bruit d’un ballon qui tombait à proximité de moi. Une bande de gamins qui riaient aux éclats courraient après. Les parents n’étaient pas loins, ils veillaient à leur sécurité. Car hélas nos vivions dans un monde dangereux et même si ces moments de paix nous faisait oublier cela il fallait rester réaliste. Toutefois, il est salutaire pour chaque personne de se reposer l’esprit d’où l’utilité de ces parcs.

Par moment des bulles troublaient le mouvement régulier des vagues. Cela venait de la source d’eau chaude liée aux failles sismiques qui parcouraient le sous-sol de la ville. Je ne sais pas pourquoi ça me faisait souvent penser à un vieux film des années 90 : Volcano. Beaucoup de mes amies de l’époque préféraient le film du studio concurrent sur le même thème : Le pic de Dante. Mais le coup du volcan dans Los Angeles m’avait tellement fait rire que ce film faisait partie de ma collection de film que j’ai honte d’adorer.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Jeu 9 Nov 2017 - 18:22
Quelque part au MacArthur Park


Bon, okay. En tant qu'Agent du S.H.I.E.L.D ou encore ayant l'immense honneur d'être membre des Avengers, j'avais à ma disposition tout un tas d'équipements que j'avais la possibilité d'utiliser afin de m'entrainer.

Et oui, quand on est pas un Super-Soldat bourré d'un sérum trafiqué, ou un Dieu du Tonnerre aux pouvoirs magiques, il est nécessaire d'entretenir sa forme physique. Mais en sondant la température extérieure, je ne pus me résoudre à faire du sport en salle: plus de vingt degrés en plein mois de Novembre? Non, impossible. C'est pourquoi je chaussais mes baskets pour la course à pieds, me parant simplement de la tenue idéale pour aller courir - jogging et sweat à capuche. Hop, on n'oublie pas le lecteur MP3, et c'est parti.

Je quitte donc mon domicile de fonction, les écouteurs dans les oreilles. La musique qui passe à ce moment? Immigrant Song, de Led Zep'. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai comme l'impression que cette chanson va avoir le vent en poupe à nouveau. Mais passons.

Je m'élance donc dans le dédale que représentent les rues de L.A et que je ne connais absolument pas. Oui, ce n'est pas parce que j'ai dirigé une petite équipe dans les environs que je me suis parfaitement empreint de la géographie locale. Je me laisse donc porter par mon instinct, passant d'une rue à l'autre sans trop savoir vers quoi ou où je vais. Je finis par atterrir dans un parc. C'est d'un convenu, d'un banal... Mais c'est tout de même plus adapté que les trottoirs jouxtants la circulation assez intense de Los Angeles. Même si finalement, cela me rappelle un peu New-York et ses voitures omniprésentes... Cette vie que nous avons perdu quand nous avons été obligés de migrer ici. En fait, c'est vraiment une bonne chose que j'atterrisse dans ce parc. Cela m'évite de repenser à cette "vie d'avant".

Je ne sais pas comment les autres font pour s'adapter aussi bien. Il parait que c'est parce que j'ai toujours été entêté que j'ai plus de mal que mes petits camarades... Ben voyons.

Me voici donc dans un endroit un peu plus peuplé du parc. au loin, je vois des enfants, qui jouent au ballon. C'est presque mignon. Bon, ils ne savent pas viser puisque leur balle dévie vers une femme. Je suis trop absorbé par l'objet pour remarquer à coté de qui il était tombé. Je ralentis la cadence qu'une fois que je réalise que la jeune demoiselle blonde n'est nulle autre que Barbara Morse.

Elle a été bien des choses. Mockingbird. Agent du S.H.I.E.L.D. Mais pour moi? Elle porte aussi la casquette d'ex-épouse. Et oui! J'ai été marié. Je ne le crie pas trop sur les toits, car le fait que cela ne se soit pas terminé par "ils vécurent heureux et eurent de nombreux enfants"... Bah, je n'en suis pas super fier.

Elle t'a vu, Clint. Et elle a vu que tu l'avais vu. Tu peux pas faire semblant de l'ignorer. Surtout que vous êtes plutôt en bons termes, alors pourquoi cette gène? Est-ce le fait que tu en veuilles un peu à tout le monde en ce moment, qui te rend plus irritable que d'habitude, que tu souhaites dissimuler? Aïe, aïe, aïe...

- Oh... Bobbi... Qu'est-ce que tu fais ici?

Une question anodine, posée alors que tu places tes mains sur les hanches et que tu reprends ton souffle. Tu n'es pas à ton avantage, dans cette tenue sur laquelle une auréole de transpiration est apparue au cours de ta course.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Sam 11 Nov 2017 - 20:20
Adossée sur le banc je fermais à nouveau les yeux profitant des rires des enfants et du bruit de la vie environnante. Je me laissais portée par cela paisiblement sans dormir, j’étais tout simplement détendue. Et cela me faisais un bien fou.
Tout à coup une voix familière brisa ma sérénité. Ce n’était pas quelque chose qui me faisait me sentir en danger loin de là. Mais la surprise me fit me relever brusquement. Avoir été prise par surprise dans une telle situation de vulnérabilité serait sans doute cause de railleries à venir. Mais après-tout nous n’étions pas des machines. Je regardais l’homme en face de moi en m’avançant un peu sur le siège du banc. Souriante, un peu amusée par cette rencontre inopinée, j’étais heureuse de constater qu’il était vivant, bien portant et qu’il prenait soins de lui. Clint semblait en pleine entrainement, la course à pied est quelque chose d’efficace pour entretenir son endurance et éliminer les excès de nos vies et repas trop riches.
En le regardant ainsi, avec ses vêtements trempés je repensais à quelques souvenirs datant de notre ancienne vie commune. De bons souvenirs. Bien que notre histoire se soit terminée de manière négative, un divorce, nous sommes restés en bons termes, je dirais même amis. Nous avions nos problèmes, nous ne pouvions pas le régler alors nous avons décidés de reprendre nos chemins chacun de notre côté.
J’ai toujours pensé que j’avais une grande part de responsabilité dans cet échec. Une succession de non-dits et de secrets que je devais. Pas par choix, mais par obligation. Le travail, les missions et ce que je suis devenue. Devoir mentir sur mes réelles capacités, mon âge, et le reste au bout d’un moment ça jette un froid et le doute. Clint ne savait toujours pas pour moi et cela resterait ainsi sauf si cela devait être nécessaire pour le bien d’une mission. Hélas, un jour, il se rendra bien compte de quelque chose car il vieillira plus vite que moi.


Clint : Oh... Bobbi... Qu'est-ce que tu fais ici?

La même chose que toi. Je profite du temps, de la vie et de ce merveilleux soleil.

Je me levais de mon banc, prenant soin de prendre mon sac. Bien que l’endroit soit paisible, il y a toujours un voleur qui traîne quelque part. Je m’approchais de lui tranquillement afin de mieux discuter avec lui. Ce que nous avions à nous pire, peu importe ce que ça serait ne regardait que nous.

Je te savais à New York, avant, jamais je n’ai pensé te voir à Los Angles. Tu es là pour quelques jours ou de manière permanente ?

Clint était un New-yorkais pure et dure, l’ouest, et Los Angeles qui plus est n’était pas ce qu’il aimait le plus. Lui, retourner ici de son pleins-gré ? Jamais ! Je me doutais que sa présence était liée à son travail. Je ne lui demanderais rien à ce sujet-là. Lui était lui aux Avengers et moi au SHEILD. Nous œuvrions dans le même objectif mais pas de la même manière.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Mar 28 Nov 2017 - 9:43
Quelque part au MacArthur Park


Je l'avoue, je ne suis pas très bon en géographie. Et je n'ai donc pas la moindre idée de combien de personnes peuvent vivre ici, à Los Angeles. Mais il me semble - ce n'est qu'une supposition - qu'il y a assez de gens dans cette cité pour que l'on puisse faire son petit jogging, tranquille, sans avoir à tomber sur son ex-femme, non? Bah visiblement...

Non pas que de la croiser me dérange, c'est juste que... Cela fait toujours partie de ce genre de situation, où on ne sait pas trop quoi dire. On s'entend bien, c'est certain. Mais jusqu'où pousser les questions? A quel point - physiquement, je parle - pouvons nous nous rapprocher pour discuter? Vous voyez, c'est toutes ces interrogations qui rendent ce genre de rencontres fortuites plus compliquées qu'elle ne devraient l'être.

Elle prend les devants, en se levant, se rapprochant. Elle prend aussi soin de récupérer son sac. Boah, si une personne mal intentionnée avait eu la mauvaise idée de tenter de le prendre, elle serait tombée sur deux Vengeurs de la Côte Ouest! Mais bon, autant éviter des affrontements inutiles. On a eu notre lot, dernièrement.

Quand je dis qu'elle prend les devants, c'est parce que ma question était vraiment "bateau". Elle, en se rapprochant, ajoute une question un peu plus... personnelle. Elle parle de ma possible installation définitive ici... Et je réalise que je n'avais pas plus réfléchis à la question que ça, finalement.

La regardant dans les yeux, je hausse les épaules, les mains sur les hanches, tout en essayant de reprendre mon souffle.

- Tu sais, après l'évacuation forcée de New-York... Ils nous ont tous - ou presque - transféré ici. Je ne me suis pas posé la question de si je vais rester là ou si je vais migrer vers le Nord. Pour l'instant, je cherche mes marques.

Avec un petit sourire en coin, j'ajoute.

- C'est vrai qu'on connait plutôt bien le coin... Mais là, c'est différent. On est arrivé ici parce que l'on a perdu New-York face à Thanos. Et ça...

Je m'interromps. Je n'aime pas penser à cela, mais c'est obsessionnel. On parle d'une ville entière. Et des habitants que l'on n'a pas pu sauver. De Laura, par exemple... Même si cela ne faisait pas longtemps qu'on était ensemble, je commençais à vraiment apprécier sa compagnie. Mais bon, ce n'est pas le moment de parler d'elle, je présume.

J'essaie d'enfouir ce sentiment d'impuissance mêlé à de la colère au plus profond de moi. De paraître insouciant et léger, comme à mon habitude. Je commence à marcher - car parler en restant planté comme deux piquets, c'est pas super agréable. Espérons qu'elle me suive, car je lance une nouvelle interrogation.

- Et sinon, à part pour faire bronzette... Qu'est-ce qui t'amène ici, dans cette ville?

Elle n'était pas comme moi. Elle s'adaptait facilement. Et aurait pu aller n'importe où. Mais elle était ici. Je voulais donc simplement savoir pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Sam 16 Déc 2017 - 16:05
Si je ne connaissais pas cet homme je n’aurais pas remarqué certains détails dans son attitude qui m’indiquerait que cette rencontre due au hasard le mettrait un peu mal à l’aise. Depuis notre séparation j’avais en quelque sorte essayé de l’oublier. Je savais que je risquais de le recroiser un jour ou l’autre au cours d’une mission mais j’avais toujours fait en sorte de ne jamais imaginer ce que nous pourrions nous dire, comment nous pourrions vivre cela. J’avais peut être fait un erreur de m’avancer vers lui pour prendre de ses nouvelles. Mais ce n’est pas ce que nous faisons lorsque l’on rencontre une personne que l’on n’a pas vue depuis des mois ou des années ? Il me semble que c’est bien ça et ça s’appelle la politesse.

Même si nous échangions des banalités cela me permettais de savoir qu’il allait bien et que ça vie semblait se dérouler selon ses plans. N’étais-ce pas le plus important ? Pour moi oui.
Les Avengers avaient donc été transférés ici, bon ça je le savais déjà sinon je ne travaillerais pas ou cette fameuse organisation. Mais Clint n’appréciais pas trop. Quelque chose coinçait dans cette histoire d’évacuation de New York.
Il y avait peut-être vue l’horreur de trop. Je préférais ne pas me lancer dans cette discussion. Cela ne me regardait plus. Et je ne voulais pas me mêler de sa vie. Nous avions fait nos choix et il fallait que je vivre avec ça.

Quand il se mit à marcher, à son allure je compris qu’il ne cherchait pas à partir, mais juste à continuer de bouger. Je le suivi tranquillement, passant mon sac sur mon épaule suivi de mes lunettes de soleil qui reprirent leur place sur mon nez.

Quand il me demandait ce que je faisais ici à par lézarder au soleil un sourire se dessina sur mon visage. Je pourrais très bien lui dire que je suis en pleine filature mais ça ne tiendrait pas.
En repensant à sa question je remarquais qu’il ne se souvenait pas de certaines choses me concernant. Etre à Los Angeles pour une Californienne pur souche c’est un peu logique.


Cette ville ? Oh et bien…
Etant de San Diego, et ayant passé mes études ici et la majeure partie de ma vie à Los Angeles, c’est un peu logique que je sois là. Je connais bien cette ville, les gens qui y vivent. J’ai toujours aimé ce parc. Lorsque nous allions à Los Angles avec mes parents nous nous y arrêtions toujours un peu.
Mais je dois me tromper en te parlant de ça, cela ne doit pas vraiment être le sens de ta question. Et je tiens à te rassurer, je ne te suis pas.
J’ai repris mon ancien boulot, celui d’avant toi.


Je parlais avec beaucoup d’allusions. Les gens autour de nous ne devaient pas entendre certains mots. Il en était de même pour d’éventuelles oreilles indiscrètes.
Bien que je n’ai pas pour habitude de fouiner dans la vie des gens que je connais, j’avais dû prendre connaissance de certaines informations concernant les personnes au potentiel destructeur présent dans cette ville. Les Avengers bien qu’ils soient considérés comme des alliés avaient droit à une légère surveillance. Nous ne pouvions pas les laisser faire n’importe quoi n’importe où n’importe comment. Car après la bataille c’est nous qui ramassons les dégâts.


Pas de grabuge en vue j’espère ?

Mince mes réflexes d’agent reprenaient le dessus. C’était ce genre de détails qui avaient fait de notre vie de couple un enfer.

Désolée, vieux réflexe.

Pourtant lorsque je suis en infiltration je ne fais pas ce genre de gaffes de débutant. Revoir Clint me mettais plus mal à l’aise que je le croyais.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Jeu 4 Jan 2018 - 21:21
Quelque part au MacArthur Park


Vous savez, ce n'est pas parce que deux personnes se séparent qu'elles ne se connaissent plus. Alors oui, il y a possiblement des détails de ma vie qui échapperont à Barbara, tout comme il y a de nombreux secrets à son sujet que je ne connais pas. Mais les détails. Ma façon de réagir. Je sais bien que je ne parviens pas à la berner. On a vécu quelque chose de fort, d'intense, même si cela n'aura pas duré autant que l'on aurait aimé.

Donc, j'ai bien conscience que la façade que j'affiche, que le mur de bonne humeur factice que je dresse ne la trompe pas. Et de mon coté, je remarque bien qu'elle fait comme si mon attitude n'avait rien d'anormale. Rha, c'est curieux, hein, les relations entre espions, espions-assassins, espions-assassins-super héros.

Alors que nous marchons ma chère ex-épouse me révèle pourquoi elle est ici. Et je ne sais pas si elle le fait exprès, mais dans sa réponse, je sens comme... Je ne sais pas, une sorte de petit reproche. Genre "T'as vraiment tout oublié de moi?" elle aurait bien le droit de me le dire après tout. Même si ce ne serait pas forcément vrai. Ce n'est pas que j'oublie les choses. C'est simplement que je ne suis pas attentif à tout. Et des fois, je zappe des trucs. Comme sa ville d'origine. Le fait qu'elle connaisse très bien cet partie du pays. Cela expliquerait presque pourquoi on en était venu à créer les Vengeurs de la Cote Ouest.

En disant qu'elle ne me suit pas, pour me rassurer, ça a un peu l'effet inverse. Mais bon, avec les espions, qui peut savoir? On prêche le faux, pour faire croire le vrai, ou inversement. Est-ce que j'ai vraiment envie de mettre en doute ce qu'elle me dit? Après tout, si elle veut me suivre parce que c'est sa mission, qu'elle le fasse, je n'ai rien à cacher. en revanche, si c'est simplement pour passer du temps avec moi... bah cette pensée me tire un petit sourire en coin.

- Du grabuge? Non. Je...

Je ne termine pas ma phrase. J'ai envie de parler, mais sans forcément me confier. Extérioriser ce que je ressens autrement qu'en tabassant des pauvres voyous à deux balles - au moins je ne les exécute pas comme le ferait Frank.

- Comme je te dis, j'essaie de m'acclimater à ce nouveau chez moi.

En revanche, je vais revenir sur ce qu'elle a dit. Elle a repris son ancien boulot, donc. Et comme elle, les mauvaises habitudes induites par la déformation professionnelle sont toujours présentes. Mon regard balaie la zone, histoire d'être certains que personne ne nous entend.

- Alors... Ton nouveau "ancien" boulot... Comment c'est? Tu reprends tes marques? Des petites missions autour du monde? Comment ça se passe?

Oui, je suis curieux. Mais bon, ça se fait quand on croise quelqu'un qu'on a pas vu depuis longtemps, non? D'autant plus lorsque cette personne a fait un bout de chemin avec vous - au figuré - et en fait encore là, tout de suite, maintenant - au propre.





Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bobbi Morse
SHIELD
♠ EMPLOI : Agent du SHIELD
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Sam 13 Jan 2018 - 22:49
A sa façon de parler je sentais qu’il cherchait comment me parler. Bien entendu je savais qu’il devait garder des choses secrètes, moi aussi, mais ce n’est pas ce genre de conversation que j’avais engagée avec lui. Il y avait un blocage je ne savais pas trop lequel c’était. Peut-être que nous nous étions trop éloignés et discuter innocemment ensemble ne l’intéressait pas trop. Ou alors c’était moi. Peut-être sentait-il que quelque chose clochait, que j’avais changée ou bien au contraire que je n’avais pas changée. Je ne faisais clairement plus mon âge. Je ne m’en plaignais pas mais il allait y avoir un moment où dire que je suis en forme grâce à une bonne hygiène de vie ou complimenter la génétique familiale… Le jour que je redoute depuis si longtemps ne tarderait plus à arriver. Le jour où mes proches tous comme mes amis sauraient que j’ai été modifiée arriverait et je devrais faire avec leur réactions positives ou négatives.
Je me sortais cette idée de la tête, ce n’était pas le moment. Pas encore.
Clint disait s’acclimater à ce nouvel endroit et je le croyais. Comment pouvais-je douter de lui après ce qui était arrivé à New York. Tellement de gens faisaient pareille ici. Je sentais une certaine amertume. En y repensant il aimait tellement cette ville. C’était son chez-lui.

Puis Clint me demanda comment se passait mon retour au SHIELD, si j’avais déjà des missions, enfin comment ça se passait. A vraie dire je n’avais rien fait de bien intéressant ces derniers temps. Des missions de base, de la surveillance. Il y avait eu ce gamin qui m’avait touchée, Evan. J’avais essayé de l’aider mais il avait fini par prendre la fuite et ça m’avais attristée. Il avait un bon fond. Bien entendu je ne pouvais pas en parler à Clint.


Oh ça se passe on va dire.
Rien de bien intéressant ou de folichon. Je dirais la routine. Ca veut dire que les choses vont bien. Je suis moi aussi revenue ici il y a peu de temps, deux mois tout au plus. Je travaillais sur un dossier, une fusion-absorption d’une entreprise qui faisait de la recherche génétique. Ca n’a pas abouti, les banques et les fournisseurs ont récupérés leur argent sur ce qu’il restait… Tant d’emplois perdus pour rien. C’est navrant.


Je ne travaillais pas dans la finance, mais ça les gens autour de nous ne le savaient pas. Clint, lui devait certainement comprendre où je voulais vraiment en venir et faire le tri avec les mots clés que j’avais employé.
En vérité, j’avais fait la taupe pendant de long mois dans une filiale de l’AIM qui faisait dans la recherche génétique et tuait pas mal de monde au passage. Nous étions proche de coincer nos objectifs mais ils nous ont échappés au dernier moment. Du coup, j’ai dû rentrer et changer de boulot ma couverture étant corrompue.
J’avais besoin de changement, d’action et d’un but. Refaire du SHIELD une organisation qui œuvre pour le bien, qui compte était un bon challenge.


C’est pour ça que je suis revenu à mes premiers amours. Envie de changer, envie de revenir à l’essentiel.
Peut-être que j’aurais l’occasion de te croiser pour le boulot. Ça pourrait être sympa non ?


Je ne lui dirais pas mais je me sentais un peu seule. J’avais retrouvée Sky il y a quelques semaines mais elle partit presque aussitôt. J’avais besoin de voir des têtes connues, c’est rassurant et vital.
Peut-être que j’étais en train de faire une erreur mais tant que je ne serais pas allée au bout je ne le saurais pas. Mais je sentais au plus profond de moi que Clint était celui à qui je pourrais parler de ce qui fait de moi quelqu’un de différent.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Clint Barton
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Ronin
♠ EMPLOI : Agent du S.H.I.E.L.D, Vigilant, Avenger
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   Lun 15 Jan 2018 - 15:25
Quelque part au MacArthur Park


Bobbi, Bobbi... On se connait depuis des années. Et pas simplement en tant "qu'amis". Ou que bons potes. Ou même "sex-friends". On a quand même été mari et femme. Et tu t'évertues à parler en langage codé pour éviter que les gens autour de nous ne comprennent de quoi il en retourne? Tu penses vraiment que je n'ai pas vérifié qu'autour de nous, c'était assez secure pour que tu puisses t'exprimer librement, sans faire toute cette mascarade?

Cela me fait sourire, alors que je pose mes mains sur les hanches, et que je continue de t'écouter silencieusement. Presque religieusement. Mais quelque chose vient me surprendre. Des mots que je ne pensais pas entendre, une phrase que je n'imaginais pas... Quand elle franchit le seuil des lèvres de mon ancienne épouse, je penche légèrement la tête sur le coté, haussant un sourcil, trahissant ainsi l'incompréhension dont j'étais la proie.

Après, il est aussi possible que je me fasse des idées. J'ai un peu cette tendance - presque énervante - à croire que je suis irrésistible, et que dès qu'une jolie jeune femme me témoigne un peu d'intérêt, c'est parce qu'elle veut... Un peu plus que simplement discuter, si vous voyez ce que je veux dire...

Surtout que là, c'est pas comme si j'échangeais avec une personne qui m'était totalement inconnue. Elle sait dans quoi elle met les pieds. A qui elle se frotte. Avec quel genre d'animal elle est en train de tenter une approche qui... Puis aussi rapidement que cette idée m'est venue, je la balaie.

Pourquoi? Parce que justement, elle me connait. Pourquoi chercherait-elle à s'engager dans une voie qu'elle connait déjà, dont elle sait déjà la finalité. On a eu nos bons moments. Nos hauts, nos bas, comme la plupart des couples. Mais la plupart des couples ne bosse pas en tant qu'espion, assassin, Vengeur, super-héros, agent secret... Mais bon, là encore, je me voile la face. Rejeter la responsabilité de l'échec qu'a été notre relation sur autre chose que moi-même est d'une hypocrisie sans borne.

Donc? Bah, je vais répondre à cette invitation dissimulée... Je commence par sourire. Franchement, avec entrain et envie.

- Je serai ravi que nous rebossions ensemble. Faut simplement s'assurer que nos emplois du temps concordent.

Nous formons un bon binôme. Deux simples humains. Sans pouvoir. Qui affrontent de grandes menaces, tels les héros que nous sommes. On se connait, et nos techniques de combat se complètent parfaitement. Elle au cors à corps. Moi à distance. Une bonne paire de Vengeurs de la Cote Ouest.



Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton   
Revenir en haut Aller en bas
 

Quelque part au MacArthur Park - PV Clint Barton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Clint Barton | | Do you know what it's like to be unmade ?
» Si jamais vous avez une centaine de secondes qui traine quelque part . ^^'
» Le secret de la volonté est quelque part entre la fureur et le calme total.
» « Je ne vous aurais pas déjà vu quelque part ? » [Taylor]
» en retard, en retard. j'ai rendez-vous quelque part ! (jin kyung)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A.-