Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Sur un malentendu... - Alexei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Donna Holloway
Civils
♠ EMPLOI : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning.
♠ GIF :
MessageSujet: Sur un malentendu... - Alexei   Jeu 4 Jan 2018 - 10:46
Sur un malentendu...
Statut du sujet :  Privé ft. Alexei ▬
Date du rp :Fin décembre
Météo & moment de la journée : A l'heure du déjeuner.



Sur un malentendu...

J Les fêtes de noël étaient passées, resté la nouvelle année et tout enfin serait terminé. Une nouvelle année viendrait prendre la suite de l’autre, nous permettant, d’une certaine manière, d’oublier l’année précédente, de n’en garder que le positif pour tenter de supporter l’avenir. Et les bonnes résolutions que les gens prennent et que peu ne suivent mais qui pourtant, nous donne bonne conscience.

La seule résolution que j’avais était identique à celle de l’année qui était en train de s’écouler, de se finir. Apprendre, survivre, s’en sortir. En soit, c’est plus un leitmotiv, une façon d’agir, un espoir, qu’une résolution, mais sachant que d’une année sur l’autre, je recommencerais, peut-être que ça peut fonctionner de cette manière. Peut-être que j’ai trouvé la résolution ultime. Parce qu’après tout, pour réussir les autres résolutions, les projets, le plus simple n’est-il pas de commencé par rester en vie ? Et pourtant, à y réfléchir c’est sans doute le point le plus compliqué. Qui peut nous prévenir, que le destin va se jouer de nous et détruire notre vie à néant ? Détruire nos espoirs dans l’œuf.

N’allait pas croire que je broie du noir par simple plaisir, mais la période des fêtes me rappelle que, cruellement, je n’ai pas la famille avec qui les fêter. J’ai bien Logan, bien évidemment, mais n’est-ce pas assez dur pour lui ? Voir les visages ravis des passants, n’a jamais été aussi insupportable qu’en cette période. Leur espoir me fait plus de mal que mon visage ne laisse transpirer. Eux, ils vivent, moi, je crains que Jack n’arrive et ne me tue avant de célébrer la nouvelle année. Ou est-il ? Me surveille-t-il ? A-t-il demandé à quelqu’un ? Me laisse-t-il en vie, enfin ?
La captivité ou vivre en étant sur qu’il est présent…En soit, j’ai quitté la captivité pour une semi liberté, remplie de crainte et d’incertitude. Je ne sais pas c’est franchement mieux. Et pourtant, pour une fois, je peux dire que je ne suis pas seule.

C’est ce qui représente ma force quand à mon envie de maitriser ce qui est en moi. Que cela soit mes plus féroces craintes à mes incertains pouvoirs. Parce qu’avoir l’espoir, n’est pas une sorte de résolution, une aide pour accomplir tout ce que l’on veut sur l’année ? Parce que l’espoir, j’en ai a revendre. 25 années d’espoir qui sortent enfin, se libèrent pour laisser un avenir incertain, certes, mais un avenir tout de même.

Pour les fêtes, la boutique étant fermée, ça me laissait plus de temps. Pas pour suivre les cours, puisque l’école était en « vacance ». Ca me laissait juste le loisir de travailler, moi-même, seule, loin de l’institut, prévenant toujours Logan de mes moindres faits et gestes. Depuis que Jack s’était « montré » à moi, il était encore plus inquiet et je partageais son inquiétude.  

Au détour d’une ruelle, où je tentais de trouver un cadeau pour remercier Logan que j’entendis cette petite voix. Elle était frêle, fragile et elle semblait terrorisée. Je m’arrêtais, le cœur battant. Ca n’était qu’un homme, lambda qui, terrorisé cette gamine. Est-ce que je pouvais partir comme ça, la laissait à son triste sort ? Bien évidemment que non. Je suivis cette voix, tentant de pénétrer dans son esprit pour la rassurer, sans succès. La maitrise… Oui, on y repassera.

La rue n’est pas une impasse ou l’on pourra éviter les clichés, mais elle est assez calme pour qu’aucun bruit ne résonne. Rapidement, je me retrouve devant cette jeune fille, poussé par l’envie de protéger, poussé par l’envie de faire à quelqu’un ce que l’on ne m’a jamais fait. Ma main, légèrement en arrière, touche son bras, lui accordant un contact rassurant.

- Tout ira bien.

Et je n’en suis pas sûre, et ma voix tremble un peu, mais je ne me démonte pas. A force d’être avec des gens qui protègent, agissent, peut-être ai-je simplement l’envie de faire pareil ? L’homme devant me parle dans une langue qui m’est totalement inconnu, mais franchement, à l’entendre aboyer comme ça, je doute qu’il me propose une pizza. Je peux suivre leurs esprits, je grimace un peu, c’est assez douloureux, ce flot continu, tumultueux, non organisé et cette violence que j’y retrouve. Je me suis mis dans de beaux draps !

- Quand je te dis de courir, tu cours sans te retourner, d’accord ?

Parce que bon, quitte à la sauver, autant que je le fasse bien. Ca n’est pas un coup supplémentaire que je me prendrais qui me changera. J’en ai trop connu pour que la douleur ne me fasse réellement quelque chose. Mon cœur s’accélère, j’ai peur, mes yeux doivent trahir cette pression en moi. Il le lit, je le sens. Cette barrière de la langue ne m’empêche pas de le comprendre, des comme lui, j’en ai rencontré.  
Je me concentre sur lui, me remémorant les paroles de Jean. Mon esprit est plus utile qu’un fusil. Je le fixe, tentant de me dépasser, de faire que cette façon de manipuler les émotions dépassent le stade du contact humain. Si je l’endors, s’il fatigue, on pourra partir. Si je n’y arrive pas… Non, je dois réussir.  Je le fixe, me concentre, tentant de surpasser toutes mes craintes, mais l’aube d’un bâillement ne trépasse pas ses lèvres.

Son arme se lève. Ah, celle-là, je ne l’avais pas vu venir. Je regarde autour de nous, tentant de trouver une échappatoire. Je ne suis pas plus rapide qu’une balle, mais je suis plus maligne. Enfin, je le croyais.



Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alexei A. Shostakov
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : U.S Agent
♠ EMPLOI : Mercenaire
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Sur un malentendu... - Alexei   Sam 6 Jan 2018 - 21:09
Sur un Malentendu


Cette période de l'année... Au sein de la Mère Patrie, croyez-moi, ce n'est pas aussi festif. Même chez les gens un peu aisé, on a pas cette aura... dépensière. Je ne sais pas comment le décrire autrement. Ce que je fais là, moi?

Je me promène. Je m'imprègne encore et toujours de la culture américaine. Afin de représenter au mieux l'US Agent que je suis censé "jouer" au sein des Avengers 2.0. Même si je sais que dans les bas-fonds, on nous surnomme les Dark Avengers. Je ne sais pas d'où ça vient... Et très honnêtement? Je m'en moque. Ce que je veux? Me venger de la trahison subie. Et en incarnant un symbole américain, c'est déjà une bonne base, un bon point de départ.

Je suis donc dans les rues, à marcher, les mains dans les poche de mon trench coat. La tête bien enfouie dans le col de cette longue veste, un chapeau vissé sur la tête, la touche un peu vieillotte que j'arbore me fait finalement passé inaperçu dans cette foule compacte. Compacte, qui se déplace dans cesse. Qui regarde toujours droit devant elle, ou sur son portable.

Je n'ai pas de portable, pour l'instant. Et j'admire l'architecture locale, mes yeux furetant dans tous les sens. Les grandes avenues, les lumières, les impasses. Et là, je remarque quelque chose. Un truc qui attire mon attention. Une scène courante, là d'où je viens. Il n'est pas compliqué de comprendre la situation.

Deux jeunes femmes bloquées dans une impasse par un homme armé? Rha... La lâcheté n'a pas de frontière. Je m'engouffre dans la ruelle, et retire ma veste, dévoilant ce que je dissimulais jusque-là: dans mon dos, je porte un bouclier en métal. Semblable à celui de Rogers, mais en matière différente. Je le décroche de mon dos, et le lance. Il ricoche sur les murs de manière à venir frapper le poignet de l'agresseur pour le désarmer.

L'homme se retourne donc vers moi. J'affiche un sourire satisfait. Si ce n'est le bouclier, je ne portais rien d'autre qui indique que je suis l'U.S Agent. Je suis en jean's, un pull, baskets. Bref, basique quoi.

- Qu'est-ce que...

Je ne laisse pas le temps à cette sous-m**de d'en dire plus. Je m'élance vers lui rapidement, saisissant la petite boite de conserve sur le conteneur à poubelle qui trainait là. Je lui lance au visage, mais il pare. Pas de problème, c'est le timing nécessaire pour que je me rapproche, et que je lui assène un puissant coup de poing au milieu du visage. Je sens son nez se briser sous mes phalanges. Quelle sensation exquise...

L'homme s'affale au sol, il saigne, il grogne. Mais se relève. On dirait une bombe sur le point d'exploser. J'aime ça, mais ne le montre pas trop. Il balance ses poings, ses pieds dans tous les sens. Il est puissant, mais pas technique. Bloquer chaque frappe est facile. Et j'enchaine avec un coup à la trachée.

Le temps qu'il se remette, je jette un regard vers les deux personnes qui étaient là.

- Vous allez bien?

Je ramasse mon bouclier, et me tourne à nouveau vers mon adversaire. Sans me tourner vers les gens que je suis venu secourir, je m'adresse encore à eux:

- Si vous avez un téléphone, prévenez la police. Je m'occupe de lui.

Est-ce que cela fait assez héroïque? Ou bien ai-je l'air pédant et hautain? Il faudra que je travaille tout ça, pour avoir l'air plus amical et concerné par le sort des gens. Cela faisait trop longtemps que j'étais centré sur mon propre sort.

Oh, on dirait que l'autre se sent de faire une nouveau round. Dommage pour lui...




Red Guardian

U.S Agent
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Donna Holloway
Civils
♠ EMPLOI : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Sur un malentendu... - Alexei   Mer 10 Jan 2018 - 10:33
Sur un malentendu...

La petite, sans doute à peine moins âgée que moi, mais assez terrifiée pour serrer dans sa main la main que je lui tends. Si je viens à m’en sortir, je cacherais cet épisode a…tout le monde en soit. Si je venais à dire que j’avais jouée les pseudos héroïne suicidaire pour sauvé une gamine terrorisée.

Dans mon sac, trône l’arme donnée par Frank et même dans cette situation, je refuse de m’en servir. Oui, je vais taire cet épisode, même à Frank, je n’ai pas envie de subir sa réaction parce que je refuse de me servir d’une arme à feu. Quitte à choisir entre ce que j’ai découvris avec Clint, je préfère l’arc, ça fait tout de même, moins de bruit. Pourtant, un arc, ça ne tient pas aussi facilement qu’une arme, dans un sac à main.

Je ne connais pas cette gamine, mais je serais prête à prendre une balle pour elle, c’est du suicide, je sais. Je n’ai rien d’une héroïne. Je suis juste quelqu’un qui veut faire pour une autre ce qu’elle a toujours voulu qu’on fasse pour elle. Je sursaute alors qu’une forme…étrange, parvient devant nous pour frapper l’agresseur de la gamine, le désarmant aussitôt. Un regard en coin, je vois une silhouette près de nous, presque surprise. Je ne l’ai pas entendu… Maintenant que j’y pense, quelques secondes avant de penser recevoir cette balle, je n’ai rien entendu. La solitude avant la mort ? Très réjouissant.

A mesure que l’homme arrive vers nous, je fais reculer cette jeune demoiselle, parce qu’il est clair, que ce combat n’est pas le notre. Je me retourne, emmenant la plus jeune dans un coin de la ruelle, pour tenter de la rassurer. Celui qui est venu pour nous, ses pensées sont miennes et ce qu’il fait, il adore le faire. Et qui suis-je pour juger quand certains de mes proches sont…identiques ?

A sa question, je hoche la tête simplement, parce que nous allons bien physiquement, mais la peur que cette gamine ressent est si palpable que je doute qu’elle aille réellement bien. Prendre un téléphone ? Oui, bien sûr. A peine ai-je sorti le mien que je me tourne vers la jeune fille à la première loge de sa vengeance. Sa main se lève, je me tourne vers les deux hommes, l’agresseur se lève doucement dans les airs, il ne comprend pas. D’un coup il se met à bouger, allant de mur en mur une à deux fois, la dernière fois, c’est contre l’homme venu nous sauver qu’il attérit.

Je regarde la jeune fille, un peu incrédule sur le coup. Autant qu’utiliser ses pouvoirs sur l’agresseur, je peux comprendre, autant sur l’autre, j’ai un sacré doute de santé mentale. Il n’a rien fait si ce n’est de venir nous aider. Je me tourne vers les deux hommes, un peu inquiète.

- Tout va bien ?

Tient on a changé les rôles. Je reporte mon attention vers la jeune fille qui ne semble pas décider à prononcer le moindre mot et ça n’est pas son esprit qui va pouvoir m’aider, elle est si nerveuse que rien ne tient la route dans son esprit. Un vrai capharnaüm.  Une silhouette vient vers nous et son esprit ne laisse que peu de place à ce qu’il va se passer. Une fois de plus, c’est après elle qu’ils en ont.

- Ils la veulent elle ! Je… je vais tenter de la mettre à l’abri…vous… pouvez ?

Vous en occuper ? Non, parce que clairement, ce n’est pas moi qui vais pouvoir faire quelque pour l’aider réellement. Je prends sa main, adressant un sourire qui se veut rassurant, je l’emmène dans les rues bondées, à quelques rues d’ici, m’aidant de mon esprit pour tout faire pour l’échapper de ceux qui la veulent. Je sais la sensation d’être traquée, de n’avoir aucun espoir, s’il faut, aussi faible qu’il soit, je serais cet espoir.

Dans une rue un peu déserte, pour éviter que la mutante ne craque et ne fasse du mal à quelqu’un, je finis par sortir mon arme. Ma main tremble sur la crosse, il faut vraiment que j’aille voir Frank pour cette histoire d’apprendre un peu plus à tirer.




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Alexei A. Shostakov
Dark Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : U.S Agent
♠ EMPLOI : Mercenaire
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Sur un malentendu... - Alexei   Dim 14 Jan 2018 - 20:43
Sur un Malentendu


Il est évident que je n'avais pas prévu de passer le peu de temps libre que j'ai de la sorte. Me "dévoiler" ainsi est un peu amateur. Mais je n'ai pas le choix. Là d'où je viens, les brutes sont écrasées par des brutes encore plus fortes. Je n'ai pas de problème à me qualifier ainsi. Je sais ce que je suis. Je sais ce que j'ai fait. Je sais que... la situation m'échappe quand je vois la personne que je m'apprête à affronter dans un second round s'élever dans les airs. Voltiger. S'écraser contre les murs avant de revenir vers moi. J'encaisse le choc sans trop de problème.

Il ne me faut que quelques secondes pour comprendre. L'une des deux femmes, certainement la plus jeune, doit être une mutante. Et ce gars voulait lui faire du mal pour être différente. Je connais ça. J'ai infiltré ce pays quand une vague de Purge tentait de tout nettoyer. Et il semblerait qu'il y a quelques relents de ce passé pas si lointain.

Je me redresse, m'époussette, et lance un regard compatissant aux deux jeunes femmes qui se tenaient non loin de moi. "Oui, tout va bien."

Mais on dirait bien que le malfrat n'était pas seul. La rousse me prévient. C'est bien pour l'autre qu'ils sont là. Comment... Comment le sait-elle? Je... Bon, ce n'est pas le moment. Je me tourne vers la silhouette qui a fait irruption dans la ruelle.

- Partez devant. Je vous rattrape.

Oui. Malgré la foule. Malgré le fait que je vais les perdre de mon champ de vision pendant un laps de temps plus ou moins court. Je vais les retrouver. M'assurer que tout va bien. Pour l'une comme pour l'autre. Mais avant? M'occuper du nouveau venu.

Il fait mine de se diriger vers elles, mais je m'interpose, faisant barrage avec mon propre corps. "Tu ne passeras pas, camarade..." Oh, une petite habitude qui a la vie dure.

Mon bouclier est bien placé sur mon bras droit. L'homme s'avance lame à la main, il cherche à me planter avec son arme. Mais je dévie le coup avec mon avant-bras libre. Et je contre. Le coup part. Le plat du bouclier. En plein dans le pif. Le bruit du métal sonne bien. Le mec est désorienté, c'est parfait, je peux le mettre hors-jeu avec mon prochain assaut. Une frappe violente en plein dans le sternum. Souffle coupé. Le mec tourne de l'oeil et il est à terre. C'est fini.

Faut que je les rattrape. Je grimpe à l'escalier de secours, et arrive sur le toit de l'immeuble. De la hauteur me permettra de repérer la chevelure de feu de... celle qui protégeait la mutante. Traquer une mutante... A deux? Peu de chance. Probable qu'ils soient plus. Cinq ou six? Plus? Je ne sais pas. Mais je dois être présent. J'ai pas changé de bord pour foirer...

Okay, je les vois. Je saute de toit en toit pour les rejoindre aussi vite que possible. Je tombe devant elles sur mes deux pieds, puis me redresse. Je vois l'arme pointée vers moi. Je lève les mains

- C'est moi... Vous n'avez rien? Mon regard se porte sur la jeune fille, derrière elle. Comment va-t-elle?

A contre-jour, ma silhouette pourrait faire penser à... Steve Rogers, non?



Red Guardian

U.S Agent
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Donna Holloway
Civils
♠ EMPLOI : Libraire dans un endroit magique où se mêle musique, pâtisseries et coin cocooning.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Sur un malentendu... - Alexei   Mar 16 Jan 2018 - 22:51
Sur un malentendu...

Il va bien. Je le sais, déjà, parce qu’il se relève, mais aussi et surtout, parce que son esprit me l’indique. Un jour j’y arriverais, à bloquer mon esprit. Il faut simplement que je travaille, comme je le fais depuis quelques jours et comme je le ferais par la suite. Oui, faisons en ma bonne résolution ! De perfectionner mon entrainement et de pouvoir, enfin, cesser d’avoir les autres dans ma tête.

Un léger sourire, rassuré, avant de me tourner de nouveau vers la plus jeune. Elle ne se contrôle pas, c’est un danger pour elle, pour les autres, surtout si on la cherche. Peut-être que… Oui, elle pourrait peut-être rejoindre l’institut, je sais mieux que quiconque ce qu’ils peuvent à offrir aux jeunes perdus.

Il nous rattrape ? Je ne pose pas de questions, partant avec la jeune fille. Je lui adresse un regard en coin alors que nous partons. Je n’ai, presque, aucun doute de s’il s’en sortira ou non, il semble fort, et avec son bouclier, il a des faux airs du Cap’tain America bien connu et pourtant, ça n’est pas lui, je le sais bien.

Cette jeune était seule, elle se retrouve avec une aide de fortune rousse et une sorte de copie de Cap’tain America, pourtant, je suis sûre que tout ira bien, que même si le danger semble présent, tout ira bien. Je suis les exploits de l’homme au bouclier, dans ma tête, vérifiant non pas qu’il se charge des autres, mais surtout que tout aille bien pour lui. Il serait dommage qu’il lui arrive quelque chose alors qu’il a simplement voulu nous venir en aide.

Et puis, plus rien. Non pas qu’il soit mort –je ne l’espère pas-, mais l’épaisse foule autour de nous m’empêche de le discerner. Espérons qu’il n’est pas en danger.
Je m’agenouille face à la plus jeune, l’arme que Frank m’a donné, à la main, au cas où. Elle ne semble pas plus effrayée par moi que par l’arme, déjà, c’est un point positif. Je lui parle, je tente de la calmer, de lui changer les idées, mais son esprit est fermé à toute discussion, pourtant, ma voix semble la rassurer. Et puis un bruit, une vision de nous. Je me retourne, l’arme aussi droite que possible avant de croiser le regard du justicier.

Je reste une seconde, bloquée dans cette position, les bras aussi droit que possible, avant de baisser finalement mon arme. Je secoue la tête comme toute réponse. Non, on a rien, je suis assez douée pour fuir, visiblement.
Je me tourne finalement vers la plus jeune, terrorisée.

- Elle à peur, elle ne comprend pas pourquoi elle est chassée. Elle refuse de parler, mais… Elle a confiance en nous. Elle aime bien votre bouclier.

Un petit regard, se tentant d’être amusé, tentant de faire descendre la pression, la jeune fille se déplace, effleurant ma main avant de prendre la montagne de muscle en face de nous dans ses frêles bras. Oui, je pense que cette fois, elle avoue qu’elle l’aime bien.

- Ils n’étaient pas seuls. Ils sont encore quatre et ne vont pas tarder à appeler des renforts. Il faudrait l’amener à l’institut Xavier, vous connaissez ? Elle sera en sécurité là bas.

A-t-il seulement comprit qu’il n’a pas affaire à une, mais deux mutantes ? Et puis, de toute façon, pourquoi je crains ? Je pourrais le semer, je crois. Mais je n’en aurais pas besoin. Je m’approche légèrement de lui, de son oreille.

- Ils approchent. Elle s’appelle Elisa et heu….Je m’appelle Donna.


Après tout, s’il accepte de nous aider, autant passer par la formalisation de nos identités ?

- Vous avez une idée ? Je veux dire…A part que vous nous serviez de bouclier ? Je n’aimerais pas qu’il vous arrive quelque chose.

Ca n’est pas parce qu’il est…Même si j’ignore ce qu’il est, qu’il doit subir le moindre dégât.





Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Sur un malentendu... - Alexei   
Revenir en haut Aller en bas
 

Sur un malentendu... - Alexei

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Alexei Cherepanov est mort!
» Alexei Cherepanov R 19 575000 2 57 60 59 50 54 53 61 44 74 51 47 43 58 51 61
» Malentendu après une promenade [ pv ]
» Halei Leeroy « Le malentendu est le mur porteur des relations humaines. »
» Excuses, malentendu et confusion (PV Asulf)





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A.-