Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

La vérité à quel prix ? Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: La vérité à quel prix ? Frank   Lun 8 Jan 2018 - 4:41
La vérité à quel prix ?  
Statut du sujet :  Privé ft.  le punikitty de Do'.▬
Date du rp : Début d'année
Météo & moment de la journée : En pleine nuit, le ciel est couvert.
Autre : /



La vérité à quel prix ?

A gent Drew, à défaut d’avoir Wolverine, je veux que vous vous chargiez de ce pseudo héro qu’ils appellent le Punisher. Ramenez-le ou tuez-le. Et si vous le tuez, faites le passer pour le S.H.I.E.L.D.

L’agent Holloway me regarde avec cette impression de pouvoir me tuer d’un seul sourcillement du regard. Il me fait froid dans le dos et pourtant, je ne suis pas facilement impressionnable. Le dossier de sa fille n’est pas un grand secret et les photos qui y sont nous en apprennent d’avantage.

Ses desseins ne sont pas plus un secret. Il sait que sa fille sait s’entourer et il craint de ne pouvoir la récupérer. Quel père peut faire ça à son enfant ? Les tortures, blessures, châtiments qu’il lui a infligés sont répertoriés et quand on le lit –puisqu’il aime le faire lire- on en ressent de la fierté. Et pourtant, le fait qu’elle lui a échappé n’est pas ce qui le glorifie le plus, mais maintenant, il sait le tourner à son avantage. Avoir un Castle où un Howlett serait un avantage considérable pour Hydra. Pour les avoir, encore faut-il les attraper, eux qui sont bien trop près de ce trafic de mutant qu’Hydra aime à s’occuper.

Après avoir fait une copie rapide du dossier de la gamine, je quitte les locaux dans le simple but d’effectuer ma mission. Ou de la rater consciemment. Castle ne pourra jamais me tuer et pourtant, c’est un adversaire qui a su faire ses preuves, sa réputation n’est plus à faire. C’est à ne pas comprendre pourquoi cette gamine passe du temps avec lui et Wolverine. Un déraillement à cause du père, sans doute.

L’acharnement que fait preuve Holloway pour détruire les remparts de sa fille sont impressionnants et qu’il continue à y mêler Hydra est presque respectable. Après tout, lui aussi veut réussir sa mission. Elle est une mutante, il la veut à son service, comme les autres.

Suivre les ordres d’un homme pareil en est presque révoltant, mais c’était le prix à payer pour sauver ma vie et retrouver mes pouvoirs.

Costume sur le dos, je suis les proies qui feront assez de grabuges pour faire sortir Castle de sa tanière. Un homme comme lui, on sait rapidement comment ils fonctionnent. Le sang et puis c’est tout. Toucher là où ça fait mal, appuyer sur les douleurs, le rendre nerveux et le ramener chez Hydra. La mission semble si simple et pourtant, l’inconnu qu’est Castle rend l’équation branlante.

Sur le toit, accroupi, comme un aigle près à fondre sur sa proie, j’admire les idiots et pillent, frappent, tuent, attendant qu’il arrive, qu’il leur règle leur compte et seulement, enfin, j’interviendrais. Sans grande surprise, Castle joue les gros bras, bien loin d’imaginer qu’il est épié. Et tant mieux. A l’instant même où son arme est sortie pour tuer le premier homme, Castle tombe au sol, sous la décharge qu’il vient de recevoir de ma main. J’aurais pu le tuer si rapidement… Mais ça n’est pas le but premier de ma mission.

Aidée par les ailes de mon costume, je me lance dans le vide, atterrissant près des proies qui se veulent devenir chasseuses et d’un Castle sans doute déjà bien furibond.

- Dégagez où vous n’aurez pas de secondes chances.


Il en faut peu pour qu’ils partent presque aussitôt, révélant à la face du monde à quel point leur lâcheté n’a pas de prix. J’avance vers ma proie, la voix aussi neutre que possible. Ca ne m’enchante pas de faire tout ça, mais une fois encore, c’est ma mission, le prix de ma vie.

- On fait un petit somme, Punisher ?


Tu as raison, Jessica, énerve le d’avantage ! Comme si le coup de jus qu’il vient de recevoir n’est pas assez pour attiser sa colère. Réussir où non ma mission ? Le tue où tout lui révéler ? La réputation qui le précède est-elle fiable ?



Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Lun 8 Jan 2018 - 15:44
Le moteur de la mustang tourne à plein régime, l'aiguille du compteur est à fond, mes proies sont justes devant moi, ils pensent pouvoir se tirer si facilement, c'est raté.
Il y'a quelques mois maintenant je suis tombé sur de la drogue de synthèse fabriqué avec un composé Alien plutôt bizarre mais qui rend le produit attractif auprès des jeunes, mais qui en même temps leur grille les neurones 1 coup sur deux, bref je pensais m'en être définitivement débarrassé, avec l'anciennement Hawkeye, mais il semblerait que ce n'était pas suffisant, si on fait ce que je fais depuis suffisamment longtemps on sait par avance que ça n'est jamais suffisant, la preuve en est que ce soir les bikers dealeur de cette merde qui sont actuellement devant moi, essaient de détaler le plus vite possible.

On défile dans les rues de Los Angeles à une vitesse affolante, je prends les virages d'un coup sec, rechargeant de temps à autre le Mag-7 que j'ai spécialement fait venir d'Afrique du sud... non en fait j'ai dû l'arracher de la main de l'un de ses abrutis j'ai à peine eu le temps de lui prendre toutes ses balles, ça m'a pris quelques heures pour les faire sortir de leur cachette mais pour l'occasion j'ai dû faire péter le baraquement dans lequel ils s'étaient planqués.
Putain qu'ils sont rapide ces fumiers, à peine je tire une balle qu'ils changent de position sachant également que mon arme à une portée de merde, au final j'arrive à toucher l'une de leurs roues, un biker déraille et part se vautrer avec ses potes au bout d'une ruelle.
Tournant le volant d'un coup sec, je sors de la voiture prenant même le temps de recharger, je les entends déjà gémir de là ou je suis, arrivant vers eux je peux déjà voir leurs visages blêmir.

"ça t'apprendra à me faire courir fils de ..."

Je m'effondre brutalement au sol, j'ai reçu un court jus de tous les diables, ma vision se brouille un instant et la douleur s'en va comme elle est venue, mes oreilles sifflent, je suis à terre et sans défense, merde... qu'est-ce qui s'est passé putain ?
Allongé sur le sol, je vois quelqu'un sauter d'un toit et atterrir près de moi, je n'entends pas vraiment ce qui est dit mais vu le ton, je peux aisément déduire qu'il s'agit d'une femme, je peine à bouger mais je fais vraiment un effort pour essayer d'attraper mon arme qui a glissé derrière moi.

Alors que mon ouïe me reviens à peine j'entends cette vicieuse se foutre de ma gueule, laisse-la s'approcher l'opportunité va se présenter.
Une fois assez près, je lui assène un violent coup de pied dans l'abdomen, suffisamment fort pour que cela lui coupe la respiration, on dit que ce n'est pas bien de frapper les femmes, enfin c'est elle qui a commencé, vu le peu de temps de répit que je vais avoir, et vu mon état pas très stable encore, je dois trouver une couverture, rampant rapidement je récupère le Mag et me planque derrière une benne à ordure, de là je tire quelques coups de feu à l'aveugle pour l'effrayer.

Je me demande vraiment ce qu'elle m'a fait, un taser un effet vraiment court mais le sien est particulier, il faut que je me tire d'ici, je n'ai aucune idée de qui elle est mais visiblement elle n'est pas humaine, l'affronter directement serait du suicide, il faut que je puisse l'attirer ailleurs, ou alors c'est elle qui va avoir le dessus, ne pas lui répondre ne pas céder à la colère, reste concentré tu peux l'avoir.
Après m'être foutu une bonne claque je me prépare pour la suite, atteindre ma bagnole serait déjà une première étape, j'espère qu'elle n'est pas bonne sprinteuse.



"You know you're one bad day away from being me..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Mar 9 Jan 2018 - 15:58
La vérité à quel prix ?

Il n’est pas du genre à parler, il n’est pas du genre non plus à aimer ce faire prendre un coup dans le dos, mais chez Hydra, c’est l’idée, non ? De toute façon, je dois faire quelque chose, sinon, avoir les têtes pensantes où Holloway sur le dos, très peu pour moi.
Il est résistant, on ne peut pas lui enlever, le coup qu’il m’assène en plein ventre me fait reculer malgré tout. Je ne suis pas Captain America, où Hulk, on peut me faire mal quand même. Je grimace, je pousse un léger grognement avant qu’il sourire ne perle sur mes lèvres.

Il se cache, se met à l’abri et quand je vois le canon de son arme dans ma direction, je saute directement contre le mur, assez haut pour qu’il ne puisse m’atteindre, de toute façon, il n’a sans doute pas du voir ce que je venais de faire, vu qu’il tire dans des directions aléatoires.

La réputation de cet homme n’est plus à faire et même s’il a été un soldat à une époque, il n’a sans doute pas vécut tout ce que j’ai vécut. La seule chose sur laquelle il pourrait me battre, c’est sur la famille, du moins, la perte de la famille, mise à part ça, je suis bien plus âgée, expérimentée qu’il ne peut l’être.

De mur en mur, ma silhouette cachée par la nuit environnante, je finis par me laisser aller, pour le rejoindre, derrière lui. C’est gracieux et fourbe, une araignée. Surtout quand l’endroit est entouré de mur. Sans bruit, je pose les pieds par terre, accroupi juste derrière lui. Ma main se lève, près de son visage et quelques secondes après, après une belle décharge voyante, la moto explose. Rapidement, ma main se pose dans son dos et j’approche ma bouche de son oreille, susurrant avec le ton qui ne laisse pas place à la rigolade.

- Un seul mouvement et tu subis le même sort, d’accord ? Aussi étonnant que tu puisses le penser, je n’ai pas, encore du moins, envie de te tuer. Alors tu vas jeter ton arme, te relever gentiment et tu vas me suivre. Tu es ma mission Castle. Et si tu es sage, je te dirais qui te veut du mal, d’accord ? Crois-moi, tu vas adorer. Je crois même, que vous le cherchez.

En guise de menace, ma main se plaque sur son dos, lançant quelques picotements sans grande gravité, mais son cerveau suit bien les choses, il sait que je peux faire bien pire. Il l’a vu, après tout.
Je me relève lentement, un sourire moqueur sur les lèvres, il ne se laissera pas faire, il n’est pas comme ça, alors que peut-être, si je l’attire, si je lui donne ce qu’il veut, du moins, l’une des choses qu’il veut.

- J’ai des informations sur le trafic de mutant que tu chasses avec Wolverine.


Et c’est vrai, des informations, j’en ai. Et s’il savait que je n’en avais pas que sur ça. Pourtant, ma carte maitresse, je ne vais pas la jouer tout de suite. Peut-être que si je venais à en parler aux Avengers, au S.H.I.E.L.D., il pourrait avoir un soutient supplémentaire. Que font les X-men ? Pourquoi seulement Wolverine ?  

Je suis sur mes gardes, parce qu’il n’est pas n’importe qui et que je n’ai toujours pas décidez si je le vendais à Hydra ou non. Montre-moi, Punisher, que tu en vaux la peine.




Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Mar 9 Jan 2018 - 21:50
Chargeur vide, le cliquetis de l'arme le fait tomber, j'en prends un autre près de mon gilet encore fumant de la décharge que je viens de prendre, je regagne une mobilité totale, l'heure n'est pas à la discussion, cette femme me veut quelque chose et je n'ai pas l'intention de savoir quoi du moins pas maintenant, elle est hostile est c'est tout ce dont j'ai besoin pour lui tirer dessus, je me retourne pour voir ou elle se trouve mais je n'ai pas de visuel... et merde.
Face à des gens avec des capacités spéciales j'ai vraiment peu de chances de m'en sortir, jusqu'ici je ne sais pas comment j'ai pour survivre, mais par exemple si je devais me retrouver contre Logan je crois qu'il ne ferait qu'une bouchée, enfin pas avant de lui avoir vidé tous mes chargeurs en plein dans la tronche, je n'ai pas dit mon dernier mot loin de là, seulement je ne sais pas du tout à qui j'ai affaire et je déteste ça cela va sans dire.

Elle est rapide, à peine descendu dans mon dos, elle me colle instantanément et détruit un véhicule derrière moi pour l'exemple, c'est une pro, elle pose les bases directes ne laissant pas une seule alternative m'envoyant des décharges de provocation, en tout cas moi c'est ce que j'aurais fait.
Sa mission ? elle veut ma tête alors, je vois pas vraiment ce qu'on aurait pu lui ordonner d'autre, le son de sa voix près de mon oreille m'horripile, elle se fout de moi et elle aime ça, seulement elle fait une erreur de débutant : ne jamais sous estimer son adversaire.
Je me relève et jette mon arme en sachant pertinemment que je ne peux pas louper mon coup, j'aurais une courte fenêtre pour lui asséner un coup bien sale, visiblement elle récupère vite mais elle peut avoir mal.

Une fois debout elle aborde le sujet du réseau du trafic mutant, t'es HS ma grande, n'importe qui pourrait savoir ça au final je suppose que si le réseau était au courant pour Logan et moi, d'autres personnes ont pu nous identifier, tu grilles le mauvais joker "1-2-3-4 inspire" 1 demi seconde c'est tout ce dont j'ai besoin "1-2-3-4 expire", sa main est posée sur moi je n'ai qu'une chance, je la saisis.

Je me retourne d'un coup sec, espérant ne rien prendre, une fois devant elle, un premier revers dégage sa main qui était collé sur mon dos, mon poing trouve son chemin et sa force dans sa glotte, vraiment sale mais efficace ça devrait lui couper l'arrivé d'air, et pour coupler ça mon genou vient se loger dans son nez histoire de lui apprendre à ne pas me prendre en traitre, j'ai échappé à sa prise, je vois un peu de sang sur mon genou, c'est quoi le dicton déjà "if it bleeds we can kill it" ça me semble correct.

Reste à sortir de la ruelle, pas le temps de prendre l'arme par terre, je fonce vers ma mustang, en boitant encore légèrement, j'ouvre brutalement la portière, je ne peux pas m'empêcher de me dire que ça n'est pas fini, je vois à travers la fenêtre la moto encore cramé, je mets les clés sur le contact et décolle de l'endroit, est-elle à ma poursuite ? surement, les migraines de sa putain de décharge sont à peine passé, un autre coup et la je pourrais vraiment être désolé.
Je prends un mac-10 qui trainait dans la boite à gants, il est chargé prêt à l'emploi, je mets les quelques chargeurs sur les emplacements de mon gilet et ça ne fait pas beaucoup trois au total... fait chier.

Qui qu'elle soit elle doit avoir des moyens des compétences et une organisation derrière elle et puis c'est quoi ce costume de merde ? maintenant il faut être forcément déguiser pour mener une opération de capture, ça devient vraiment n'importe quoi, déjà qu'au départ je me trimballe avec un crâne blanc dessiné à la bombe de peinture, je n'ai pas vraiment de leçon à donner mais au moins ça reste marquant dans le bon sens du terme.
Je ne sais pas vraiment ou je roule et à vrai dire je m'en fous pas mal pourvu que j'arrive à la semer c'est l'essentiel, une main sur le volant, une main sur le mac-10... je déteste déjà cette soirée.



"You know you're one bad day away from being me..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Mer 10 Jan 2018 - 21:59
La vérité à quel prix ?

Jouer avec la nourriture, c’est mal dit-on. Pourtant, faire monter la pression chez lui, c’est drôle, je dois l’admettre. Il monte si facilement dans les tours, fulminant directement et encore, la carte sensible, je ne l’ai pas encore joué. Je suis une araignée, une araignée aime jouer et attendrir sa proie, c’est ce que je compte bien faire avec lui. Il n’est pas au bout de ses peines.

Peut-être que j’aurais pu la jouer fine, mais prendre le risque que l’on me découvre, que l’on grille ma couverture, c’est quelque chose que je ne peux pas. Si je ne le tue pas, s’il ne me tue pas, peut-être que je lui dirais. On a tous besoin d’allié et vu la situation dans laquelle il se trouve, il a besoin d’allié. Il ne pourra battre Hydra tout seul, encore moins si la rouquine a une quelconque importance.

Tout se passe très rapidement. J’oubliais que s’il n’est qu’humain, il est ancien soldat et est le Punisher. Une légère erreur, mais s’il pense qu’en me frappant de la sorte, il peut s’en sortir, c’est qu’il est stupide. Ca reste assez efficace et pour me couper la respiration et pour me briser le nez. Je retiens un cri, la douleur ne me fais plus la même chose qu’avant, je suis résistante, mais ma fierté vient d’en prendre un coup. Je sens le crac représentatif, je le sens, directement, perdre du sang.

- Enfoiré !

Je me redresse, ma main sur mon nez, attendant simplement que mon corps fasse son œuvre. Ca prendra à peine quelques minutes, bien assez pour que je trouve Castle et que je lui fasse regretter de m’avoir touché. Je remets mon nez en place dans un grincement qui me fait hérisser les poils des bras. Castle, tu vas me le payer. D’un revers de bras, je retire le sang qui avait coulé à flot sans pour autant être assez grave.

La moto restante, fumante, à une sœur jumelle que je chevauche presque immédiatement en me mettant à sa poursuite. Crois moi, l’ami, m’échapper est rare, j’ai bien plus d’expérience dans les rats de ton genre que tu ne le penses. Il a une voiture, j’ai une moto, qui est plus rapide à son avis ? Je slalome entre les voitures, sentant les os se ressoudaient et ma colère ne fait qu’augmenter. Et pourtant, une certaine forme de respect, il n’est pas en reste pour son âge. Pas encore prés de prendre sa retraite. Je finis par prendre une route annexe, qui, bien moins fréquenté, rendra ma course plus rapide, surtout pour le surprendre. Je finis par l’attendre à une intersection et quand je vois sa voiture, je saute de la moto, la laissant lui couper la route. Accident en vu !

Attendant qu’il arrête la voiture, vu que la moto vient de s’encastrer devant, j’approche, ouvrant la portière à la volée.

- HOLLOWAY !


Mon assurance vie qui l’empêchera de me tuer. Un sourire moqueur perle sur mes lèvres et je le saisi par le col, le soulevant comme un fétu de paille, le sortant de la voiture pour le claquer sur la carosserie. Tu ne t’attendais pas à une telle force, n’est-ce pas ? Ma main se saisit de son poignet, il tient son arme ? Il va vite la lâcher. Ma main, tel un étau, serre ses os, s’il ne lâche pas, il va perdre sa main.

- Tu crois que tes os vont tenir combien de temps ?

Et je serre, tant qu’il ne lâche pas. Mon sourire s’agrandit et j’approche mon visage du sien, ma main semble s’illuminer, les picotements, plus fort qu’une simple prévention, commence. Plus fort que quand ma main touchait son dos. Il va vite regretter et je ne doute, pourtant pas, que la discussion va être compliqué.

- Avant toute chose, soyons quitte, veux-tu.

Mon visage se recule, prenant de l’élan pour lui mettre un coup de boule dont il se souviendra pendant longtemps. Son sang inonde mon bras et mon costume. Tant pis, ça ira chez le pressing. Je le relâche, cessant par ailleurs de lui envoyez des décharges.

- Si je te dis, Holloway, tu penses à quoi, Castle ? Sois-tu me tue par fierté, sois tu joues les êtres civilisés, t'en ai capable ?

Est-ce que Jack s’est révélé ? Suis-je la première que l’on envoie pour lui ? Quelles parties du dossier, je n’ai pas ? Et pourquoi, Holloway m’envoie le chercher, lui, après avoir tenté Wolverine ? Je n’ai pas toutes les cartes en main et je déteste ça. Fini de jouer, donne moi ce que j’ignore et je te donne ce que tu n’as aucun moyen de savoir.  





Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Jeu 11 Jan 2018 - 15:10
Je regarde dans les rétro mais il n'y a rien à l'horizon, je ne veux pas parler trop vite non plus, vu ce que j'ai en face moi, j'ai intérêt à me mettre dans la tête qu'elle peut me tuer à tout instant, pour le moment ce n'est pas le cas, mais si c'est une tueuse psychopathe elle voudra prendre son temps, des tarés j'en ai déjà croisé, en commençant par Bill, en même temps c'est moi qui lui est refait le portrait en lui raclant la tronche sur un miroir, on peut pas dire que ce soit vraiment sympathique, mais il faut dire qu'il l'avait bien cherché, depuis il se fait appeler Jigsaw, aucune idée de ce qui lui arrivé depuis New-York et d'ailleurs j'en ai un peu rien à foutre, mais à l'époque j'aurais dû lui tranché la gorge comme il m'avait supplié de le faire, mais je ne regrette pas de lui avoir infligé cette punition.
Cependant la donzelle n'a rien avoir avec Bill, elle est satisfaite d'avoir le dessus sur quelqu'un et ça se voit à sa manière de parler.

Et quand on parle du loup, je la vois au bout de l'avenue, gueulant le nom de Donna... maintenant c'est clair que j'ai plutôt envie de lui coller une balle dans la tête, mais il maintenant il faut que je sache ce qu'elle veut, je n'ai plus trop le choix en réalité, j'arrête la voiture, je la vois s'approcher et m'extirper de la bagnole pour me plaquer sur le capot, elle a de la force ça je ne peux que le reconnaitre, sa main se pose sur mon poignet de la main qui tient l'arme elle serre de plus en plus avec cette sensation électrique insupportable, je ne bronche pas un instant et la regarde droit dans les yeux, mais si je veux encore pouvoir lui mettre un il me faut mon poignet valide, alors je cède et le mac-10 tombe sur le sol.

Visiblement j'ai dû la frustrer un tantinet puisqu'elle me met un coup de boule de tous les diables, faisant casser mon nez et libèrant un flot de sang, elle évoque le nom Holloway, elle n'a jamais parlé de Donna mais elle l'insinue et elle pense avoir un avantage grâce à ça, je ne fais pas tellement de soucis pour Donna même si elle ne sait pas se défendre, elle est à l'institut et il y'a Logan la-bas ce qui en soit est déjà suffisant comme assurance.
Alors au lieu de prendre un air inquiet comme elle si attend, je ricane légèrement avant de lui cracher un filer de sang en plein dans la face, ma subtilité sera toujours au rendez-vous, vu ce qu'elle a fait tout à l'heure il est évident qu'elle n'est pas de mon côté alors je vois absolument pas pourquoi j'irais lui baver quoique ce soit.

"Va crever..."

Bon ça déjà c'est et ensuite, je lui remet un coup de boule de politesse surtout parce que je n'ai plus que ma tête pour me défendre, je me fous pas mal de la suite, si elle voulait me tuer elle l'aurait déjà fait, donc si je récapitule soit c'est une tueuse un peu folle soit elle veut savoir quelque chose de moi, dans les deux cas je n'ai peut-être plus beaucoup de temps à vivre, alors il va falloir trouver un moyen rapide de se tirer de cette situation mais pour le moment je n'aurais pas le dessus.

Vu la manière dont elle se comporte ce n'est pas moi qui fait moufter le premier, peut-être que ça va la contrarier mais ça je m'en fous, de plus avec le refus provoquer, elle n'aura pas d'autre choix que de me trimballer ailleurs, les flics sont surement cons, mais pas au point de ne pas voir une dame costumée qui est en train de maintenir un mec sur une mustang, le spectacle est presque à pisser de rire.
Si elle pensait pouvoir me surprendre avec Donna c'est mort, j'espère pour elle qu'elle a mieux en stock, pour le moment je ne suis pas impressionné.



"You know you're one bad day away from being me..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Ven 12 Jan 2018 - 10:01
La vérité à quel prix ?

Rien ne le touche, ce con ? Il me fait monter la pression plus que je ne le pensais. Oui, je savais que cette tâche ne serait pas aisée, mais à ce qu’il m’énerve autant, qu’il ne fasse aucun effort, non. Un homme reste un homme, mais lui, en est-il encore un ?

Son arme tombe tout de même au sol. Un brin de lucidité dans cet esprit tourmenté. Et je n’aurais aucune pitié, pour lui. Lorsqu’il me crache dessus, je vois rouge. C’est quoi ce crétin ? Je lui offre une chance de vivre et il la rejette ?

- T’es suicidaire, ma parole !

En réponse, il me rend mon coup de boule avec toute la rage qui le gagne. Il vient de me péter le nez de nouveau ! Ma main serre de plus en plus son poignet, le fusillant du regard, tu veux la jouer comme ça ? Très bien. Mon genou s’encastre entre ses jambes. C’est un coup bas ? Ah bon ? J’savais pas. A moitié recroquevillé, je prends ses cheveux en main pour lui remontrer le visage et lui assener un coup de coude violent qui doit sans doute le sonner, puisqu’à force, je ne contrôle plus ma colère et donc ma force. Souffre mon petit, souffre. Un léger sourire se plaque sur mes lèvres, et d’un revers de main je retire le mélange de sang du mien et du sien avant de replacer mon nez, une fois de plus. S’il retouche une seule et unique petite fois à mon nez, je le tue sans sommation.

Les sirènes de la police se font entendre. Un regard derrière moi, l‘aube de leur gyrophare se fait voir dans la pénombre de la nuit.

- Tu me facilites pas la tâche Castle. On va aller faire un p’tit voyage tous les deux.

Je le saisis par le col, le jetant dans sa voiture, côté passager, je laisse l’arme sur le sol, il y a ses empreintes, la police le trouvera et moi, je m’en contre fou. S’il voulait se cacher, il n’aurait pas du jouer aux héros avec moi. Je l’avais prévenu.

- Soyons clair, je suis résistante, tu l’as vu, un seul mouvement de toi et j’envoie assez de décharge pour faire sauter cette voiture, toi et moi dedans. Tu veux vraiment voir si cette fois, tu vas t’en sortir ? La chance tourne Castle, alors tu la fermes et tu bouges pas.

S’il pense que c’est le premier de son genre que je rencontre. J’en ai tué des plus forts, j’en ai fait souffrir des plus costaud, j’en ai fait disparaitre des tas qu’il n’était encore qu’à l’état d’embryon. Je referme la voiture, après avoir pris place côté conducteur, faisant vrombir le moteur, avant de démarrer au quart de tour. J’ai bien fait de ne pas détruire cette voiture.

Le regard sur la route, la voiture slalome dans la ville, aller vers les extrémités du centre. Quitter cet endroit serait trop long, trop fastidieux…D’ailleurs, si Hydra peut me servir un peu. J’active mon oreillette d’un geste de main, le ton et froid et assuré.

- Supprimez les bandes vidéo. Éteignez toutes les caméras de cette fichue ville. Maintenant !

Je ne suis pas idiote, si je fais ça, ça n’est pas juste pour protéger ma fuite, mais aussi pour ce qui suit. Je ne lui adresse pas un seul mot et lorsque je le sens bouger, ma main se déplace vers lui, la lumière qui en découle doit lui rappeler ce que je suis capable de faire. Un mouvement, il est cuit. Littéralement. On arrive enfin dans un quartier un peu paumé, dans un chantier en construction. J’arrête la voiture, le saisit de nouveau par le col, le jetant au sol sans retenue. Ma main se pose dans sa direction, je suis prête à l’attaquer, à en finir.

- Je n’aurais qu’une seule question maintenant. Tu n’y réponds pas, tu meures. La réponse ne me convient pas, tu meures. Tu es quelqu’un qui tue les criminels, tu es quelqu’un, qui très borderline, reste droit dans ses bottes, alors explique moi un peu, pourquoi, bordel, tu défends un connard comme Holloway ? C’est un pervers narcissique, complètement psychopathe.

Je retire finalement mon masque. La moitié de mon visage est rouge sang, et le reste…Les yeux trahissent mon état d’esprit, je ne rigole plus. Ah, on ne parlait pas du même Holloway ?






Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Ven 12 Jan 2018 - 21:07
La douleur c'est une chose qu'on apprends facilement à gérer, la première fois que j'ai rencontré David, je lui avais expliquer ce fait plutôt simple en fait, la douleur physique on s'y habitue, des interrogatoire j'en ai subis à la pelle, j'ai encaissé bien plus de coups de poings que n'importe qui je pense, la fois ou Rawlins avait failli me tuer en me battant à mort, je crois que c'était peut-être l'un des meilleurs jours qui pouvait exister notamment parce que sortant de l'interrogatoire, j'ai pu lui crever les yeux et me barrer, même après il y'en a eu plein d'autres, Billy nouvellement Jigsaw qui avait voulu prendre sa revanche, l'agent Romanoff également voulant me demander également gentiment des positions de cibles que j'avais déjà abattu.
Alors au final je me demande si elle ne fait pas un peu amateur à côté de ça, elle trop imprévisible et un peu imbus d'elle même, elle prend cela personnellement qui est la première erreur qu'il ne faut pas faire et du coup moi forcément j'en tire parti.

Alors maintenant j'ai le droit au coup de genoux dans les couilles qui fait évidemment beaucoup mal, me retrouvant plié et à terre, elle me met un coup sur la tête qui m'assomme, je vois noir pendant quelques instants, jusqu'a ce qu'on se retrouve dans ma caisse avec elle au volant, qui blablate comme pas permis, elle profère encore des menaces qu'elle n'exécutera pas, ça maintenant c'est une certitude.

"ferme la et regarde la route... j'ai pas toute la nuit"

Elle se met à gueuler d'un coup, au départ je pensais que c'était pour aucune raison apparente jusqu'à ce que je vois la petite oreillette calé dans son oreille, donc une agent envoyé par qui ? tel est la question, autre question qu'est-ce que eux cherchent absolument, quoiqu'il en soit je ne sais si je serais en état de faire des vagues, la seul chose qui me reste c'est mon sarcasme et mes poignes... putain j'aimerais vraiment un bon whisky maintenant, pourquoi est-ce que Donna n'avait pas pris plus de bouteilles et surtout pourquoi j'en ai pas mis une dans la boite à gants ?

On arrive à un chantier en construction de nuit, peut-être que là-bas je trouverais un bon gros marteau pour lui défoncer le crâne ? qui sait ? rien ne vaut les classiques comme on dit.
S'arrêtant brusquement elle ouvre la portière et me balance hors de la caisse, je racle le sol sur bien des mètres.
Elle pointe sa main lumineuse dans ma direction comme un dernier avertissement et prononce encore le nom de Holloway, mais en parle au masculin, elle faisait référence au père de Donna, un gros quiproquo en somme qui m'aura presque couté mes couilles et un poignet... j'ai connu pire.
Cela dit je ne peux pas m'empêcher de rire quand j'entends cette nouvelle et c'est presque nerveux tellement c'est ridicule.

"Putain... moi qui croyais que tu étais stupide mais c'est pire que ça... tu n'as aucune idée de quoi tu parles en fait ! si je savais ou étais ce fils de pute il y'a longtemps que je lui aurais arraché la tête"

Je crache un bon gros filet de sang, avant de me recadrer le nez d'un coup sec, je me relève ayant un peu de mal à rester debout, lui faisant face la tronche rougit par le sang, voyant son visage aussi repeint que le mien... ok alors pourquoi le masque et le costume du coup ? au final ça n'a plus vraiment d'importance.
Je me rapproche calant le crâne blanc sur sa main lumineuse pour lui signifier que ça m'est bien égale de crever et que je n'ai aucunement peur d'elle contrairement à ce qu'elle peut penser.

"Vu comment je vois les choses deux options se présentent, soit tu sais où tu veux savoir ou est Holloway et dans ce cas-là tu me laisse faire que j'aille le plomber ou alors tu me vaporise maintenant et tu perds peut-être ta chance de l'atteindre et de le neutraliser définitivement"

Je ne crois pas faire ça que pour moi, mais pour Donna aussi, rayer l'existence de ce mec dans la vie de Donna lui permettra de respirer et puis ça fera un enculé de moins sur terre.

"décides toi, j'ai pas envie de sécher la toute la nuit"



"You know you're one bad day away from being me..."
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Lun 15 Jan 2018 - 11:11
La vérité à quel prix ?

Je peux le comprendre. Faire ce qu’il faut pour que ce qu’il pense, ce qu’il veuille, soit fait. Peut-on réellement le voir comme un monstre, s’il tue plus monstrueux encore ? J’ai été entrainé pour être assassin et si ma première mission pour Hydra, la toute première, s’est transformée en échec pour eux, je me suis mis du côté que je pensais juste. Et pourtant, des dizaines d’années après, je me retrouve dans la même situation. Risible, moi qui pensais avoir su gérer ma vie, Hydra me montrait, encore une fois, que rien ne change. Et je n’accepterais pas la soumission. Jamais.

Dévoiler que je ne suis pas seule, lui faire comprendre que s’il m’arrive quelque chose, cette soirée sera la dernière de sa vie. Et pourtant, assurer mes arrières, sans doute un peu les siennes en fonction de ses réponses. Et je les aurais mes réponses, il va me les offrir, parce que c’est le genre d’homme qui lâche les bombes sans s’en rendre compte. Il va forcément redescendre d’un cran sachant que je ne suis pas aussi seule que lui l’es. Il n’a pas le choix, sinon, je serais obligée de suivre ma mission et l’avantage avec Castle, c’est qu’il aide les prisons du S.H.I.E.L.D. a être moins surchargées.

Je ne bouge pas, j’attends. Je sais que j’aurais les réponses que je veux, je sais que la situation ira dans mon sens, mais aussi, dans le sien. « Ce fils de pute », bien, c’est ce que je pensais, il est assez droit dans ses bottes pour n’avoir aucun lien avec lui. En même temps, Holloway ne m’aurait pas demandé d’agir comme ça s’ils se connaissaient.

Je baisse rapidement le regard sur son torse, sous ma main. Il n’a pas peur de mourir ? Quel idiot.

C’est à moi de rire cette fois. Je me moque sans me cacher de lui, de son raisonnement.

- C’est moi qui est stupide ? Tu n’as toujours pas compris qui m’envoie ?

Bordel, Castle, réfléchis, c’est tellement évident. Ma main perd en luminosité et retombe le long de mon corps. Soyons civilisés, à deux.

- Tu crois que tu n’as pas peur de mourir ? Tu crois que tu as assez vécut pour abandonner ce soir ? Et qu’est-ce qu’elle en dirait, celle que tu protèges ? Parce que, c’est ça. Tu viens de me donner les réponses, si je suis là, c’est parce que tu es dans sa vie. Mais est-ce que tu la connais réellement ?


De mes gants, je sors une clé USB que je lui tends, un léger sourire aux lèvres. Je ne suis pas idiote, il ne l’est pas plus.

- Donna Holloway, née le 17 mars 1991 à Dublin, Irlande, de deux parents membres d’Hydra. Elle est une expérience, une façon pour son géniteur de tester une nouvelle façon de soumission pour les agents mutants. Sa mère, du moins, sa mère porteuse à été envoyé au fin fond du monde pour qu’elle n’est aucun moyen d’approcher sa fille. Jack trouvait la mère un peu trop…gentille. Il ne voulait pas qu’elle interfère dans ses affaires.

Je m’éloigne de lui, regardant autour de nous, mes oreilles prêtes à tout entendre, si jamais Hydra décide d’intervenir, parce qu’à cet instant, je viens de les trahir. Comme avant avec Fury. Une trahison de plus, de moins, ça ne changera plus dans la balance.

- Tu as toute son histoire sur cette clé, toutes les tortures qu'elle a subi, tout ce que j’ai trouvé sur elle, sur son père et je suis sûre que tu sauras quoi en faire. Elle n’a aucune idée de qui elle est, pas vrai ? Je connais ce sentiment, se réveiller un jour et se rendre compte qu’on n’a pas de famille et qu’Hydra est derrière nous. Alors si tu veux réellement crever, dis le moi, je te tue sans hésiter, soit tu chopes ce qu’il te reste de couilles et tu fais quelque chose.  Sois sur que tu vas avoir du mal à le trouver, il n’est pas facile à approcher. Tu peux ou non lui donner cette clé qu’elle sache la vérité sur elle-même, tu peux lire sa vie, tu peux en informer Wolverine.

Croisant les bras sous ma poitrine, un nouveau sourire éclaire mes lèvres. Je le toise, parce que je sais qu’on est plus à se taper sur la gueule sans raison.

- Crois-moi, ils en savent plus que tu ne le penses sur toi, sur elle, surtout sur elle. Je ne fais ça, ni pour elle, ni pour toi, j’aime pas ce taré, ça s’arrête là. Clarifions les choses, tu dois te dire que je suis agent d’Hydra et tu auras raison. Je n’ai pas eu le choix et si j’ai fais taire les caméras c’est pour être sûre qu’en cas de blabla, comme maintenant, je ne sois pas en danger, parce que je ne suis pas d’Hydra, au fond, d’accord ? J’ai rien à voir avec eux. Ils la menacent, ils me menacent. Et pour cette histoire de trafic de mutant… Ils en savent plus que tu ne le penses.


Jouer franc jeu, carte sur table, pour dire la vérité, pour ne plus mentir. Je n’en fais peut-être pas mon allié, mais cette fois on a un but commun.






Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Frank Castle
Marvel Knights
♠ EMPLOI : armurier ^^
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   Mar 16 Jan 2018 - 17:08
Elle abaisse sa main et commence à rire, pensant pouvoir se moquer de moi, mais à vrai dire je me fous pas mal de ce qu'elle raconte, je me recadre le nez avant de cracher un petit filet de sang par terre, je me dirige vers la bagnole en m'asseyant sur le capot mimant un geste avec ma main qui veut à peu près dire "blablabla", enfin elle prononce le nom de Donna et commence à me lister l'historique, elle en a surement plus baver que je ne le pensais, j'écoute attentivement sans l'interrompre, Donna est apparemment une expérimentation de Hydra et donc si elle à toutes ces informations c'est qu'elle en fait partie également, information qui se confirme à la fin de son laïus même si elle clame le contraire, ils savent des choses sur moi j'en sais sur eux jusque-là pas grande nouvelle, sur Donna également mais bon pas très étonnant.
Elle continue à proférer des menaces en l'air ce qui en devient presque mignon tellement c'est drôle et puis pour Jack Holloway... ben le jour où je le trouve c'est lui qui bouffera ses couilles.

Je me relève du coffre de la voiture, toujours mal en point mais je préfère rester fier et ne pas démonter surtout pas devant elle, quoiqu'il en faudrait beaucoup pour craquer face à elle, son costume est vraiment... ridicule.

"Bouhou ! je vais te pleurer...

M'approchant d'elle je place mon visage à côté de son oreille chuchotant légèrement comme elle me la fait tout à l'heure.

"tu dois avoir suffisamment peur de Jack sinon tu ne serais pas venu me voir, tu veux que je te dise ? je crois que tu es venu demander de l'aide mais tu n'as pas pu t'empêcher de montrer tes muscles, seulement t'auras que dalle si tu penses pouvoir me tenir en laisse"

Je recule lui faisant face la regardant droit dans les yeux.

"dis-moi concrètement ce que tu veux et peut-être que t'auras un deal, récapitulons un peu, tu es une petite nazillon qui s'est rendu compte que Hydra ça craint et tu veux partir, le petit Jack est ton superviseur c'est ça ? c'est un psychopathe on peut au moins être d'accord la dessus, sauf que même si je le tue, tout Hydra va se mettre en alerte maximal pendant des mois, te mettant sur la brèche constamment, ou peut-être que tu cherches simplement à ce que je le tue et que tu puisse me faire porter le chapeau, désolé ma grande mais on m'a déjà ce coup la"

Comment cette histoire va se finir ? ce que j'essaie de savoir c'est ce qu'elle me cache, elle a forcément un intérêt personnel, quelque chose qui lui tient à cœur, elle ne va pas me donner une clé USB par pure charité, elle va forcément essayer de me la faire à l'envers.

Je regarde la clé qu'elle tient encore dans sa poigne.

"et c'est quoi ça ? il y'a vraiment le dossier de Donna la dedans ou alors c'est juste un virus ou un mouchard pour pouvoir me baiser par la suite ? ou alors tu dis la vérité ?"

De toute manière on a plus vraiment de raisons de se mettre sur la tronche, mais pour tout avouer qu'est-ce que j'aurais pu faire face à une psychopathe qui est capable de voler et probablement de soulever 10 fois son poids, il y'a des jours ou je pète vraiment une durite mais bon elle m'avait bien cherché il faut dire, maintenant on se retrouve comme deux cons au milieu d'un champ de construction, à discuter de l'avenir de ce cher Holloway senior.



"You know you're one bad day away from being me..."
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La vérité à quel prix ? Frank   
Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité à quel prix ? Frank

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Pour ou contre dire la vérité à tout prix...
» Art et Tradition-découpages du Pays-d\'En-Haut...
» UN GRAND SECRET DERRIERE LE MONDIAL 2014 " LE VOUDOO HAITIEN..QUEL SAL O PRIX
» Action ou Vérité
» Grand Prix de Hongrie 2016





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Extérieur de Los Angeles-