Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

avatar
Jean Grey
X-Men
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 5 - Marvel Girl ou Phénix
♠ EMPLOI : anciennement professeur et médecin
♠ GIF :
MessageSujet: Re: She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)   Sam 10 Fév 2018 - 23:41
Deux semaines s'étaient écoulées depuis sa dernière rencontre avec son avocat. Deux semaines que Jean n'avait pas vu passer. Grâce à Matt, elle avait pu retrouver ses parents. Même si les débuts avaient été éprouvants et particulièrement déstabilisants, finalement, chacun avait pu trouver progressivement ses marques et sa place. Durant la dernière quinzaine, la rousse avait revu ses parents. Elle s'était rendue dans leur nouvelle habitation et avait passé une après midi en leur compagnie. Elle y avait également retrouvé sa sœur aînée, venue tout spécialement pour l'occasion. Une nouvelle fois, cela avait été une demi journée riche en émotions, mais Jean ne le regrettait pas. Ils prendraient leur temps, et pas à pas, ils reconstruiraient ensemble cette vie de famille interrompue une décennie plus tôt.

Aujourd'hui était donc la journée de la première audience, celle durant laquelle, Matt présenterait le dossier devant le juge, expliquerait la requête de Jean et plaiderait en sa faveur. Il lui avait demandé de le rejoindre devant le palais de justice de New York Town une demi heure avant de début de la séance. Elle ferma la porte du taxi après en avoir payé le chauffeur, puis s'élança d'un pas légèrement plus rapide que la normale en direction du parvis du bâtiment de marbre blanc. Au loin, elle avait repéré Murdock dans son imperméable sous lequel elle pouvait apercevoir un ensemble de costume gris. Mais ce qui avait véritablement permis à la rousse de l'identifier avec certitude, c'étaient surtout la canne blanche qu'il tenait dans une main, ainsi que sa paire de lunettes de soleil aux verres rouges. Ils n'étaient pas cinquante à porter ce genre d'accessoires dans le coin … ni même ailleurs … bien que pour les lunettes … bref.

Le pas pressé de Grey faisait claquer les talons de ses escarpins rouges sur les premières marches de l'esplanade. En chemin, elle rabattit sur elle les pans de son trench coat beige pour se préserver de l'air froid qui soufflait doucement sur la place, dissimulant alors totalement la veste et la jupe de tailleur blanches qu'elle portait, ainsi qu'un chemisier noir, ayant préféré opté pour un style classique pour son passage devant le juge. C'était avec cette même idée en tête qu'elle avait regroupé ses cheveux en un chignon banane impeccablement exécuté.

En arrivant aux côtés de Matt, elle l'entendit se dire à lui-même qu'il était trop tôt avec une pointe d'agacement dans la voix. Par réflexe, elle regarda l'heure à sa montre. Il était dix heures trente deux. Une mine légèrement culpabilisée remplaça le sourire qu'elle affichait un instant auparavant à l'idée de le revoir.

« Bonjour Matt … Je suis navrée … je pensais que vous vouliez que l'on se retrouve à la demi. J'ai sans doute dû mal comprendre. »

Il avait l'air … contrarié …, mais ne sembla pas vraiment comprendre pourquoi sa cliente venait de lui dire cela. Surprise et légèrement confuse, Jean haussa sans s'en rendre compte un sourcil, s'inquiétant légèrement pour lui. Elle remarqua le journal plié qu'il avait glissé sous son bras pour lui serrer la main … un journal classique … entre les mains d'un aveugle … Plissant suspicieusement les yeux, elle observa Murdock silencieusement.

« Tout va bien, Matt ? », lui demanda-t-elle légèrement inquiète.

L'écoutant lui répondre et la rassurer, elle l'observa de la tête aux pieds. Une chose était indéniable : il avait de l'allure. Elle se surprit même à sourire légèrement en coin en constatant que l'ensemble était harmonieux, tant par l'association des coupes que des couleurs. Sa curiosité piquée au vif, elle se demanda comment pouvait être organisé le dressing d'un aveugle pour lui permettre de ne pas se tromper dans ses choix. Finir barioler de couleurs devait être si facile lorsque l'on était incapable de les distinguer. Matt n'avait fait aucun impair en matière de mode … et la rousse s'amusa même à penser que Logan devrait venir demander des conseils à l'avocat à ce sujet. Il n'y avait qu'une seule chose à redire. En constatant ce détail, Jean tenta de n'en rien dire … de ne rien faire, se mordillant la lèvre inférieur de frustration … espérant finir par l'oublier … en vain … jusqu'à ce qu'elle ne puisse plus se retenir.

« Matt … est-ce que … je peux … ? », demanda-t-elle, à bout.

Son accord obtenu, et d'un geste hésitant pour commencer, puis plus assuré, elle finit par réajuster le nœud de sa cravate, le centrant et l'alignant parfaitement avec le col de sa chemise. Le sourire satisfait du travail bien fait, elle observa le résultat, son souci du détail enfin contenté.

« Désolée … c'était plus fort que moi », murmura-t-elle, légèrement gênée par ce côté maternant et psychorigide de sa personnalité.

Nerveusement, elle jeta un nouveau coup d’œil à son poignet. Il restait encore plus de vingt minutes avant le début de l'audience. Jean ignorait à quelle heure ils pouvaient aller prendre place dans la salle, ou encore s'il y avait des procédures à suivre en amont, si Matt avait besoin de préparer quelque chose, de s'entretenir une dernière fois avec elle. En fait, Jean réalisait que le fait de ne rien contrôler, d'être dans l'ignorance la plus totale, d'être dépassée, faisaient naître en elle un inconfort, mêlé de crainte. Pourtant, elle avait entièrement confiance en son avocat. Simplement … elle n'appréciait pas spécialement cette position de suiveuse … à devoir subir les événements … à être dans l'attente. Le regard à la dérive, il finit par se poser sur le journal que Matt tenait toujours sous le bras.

« Vous … vous achetez le journal ? Enfin … je veux dire … c'est sans doute stupide et maladroit de ma part de demander ça, mais … comment pouvez vous lire un journal qui n'est pas en braille ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Matt Murdock
Defenders
♠ EMPLOI : Avocat.
MessageSujet: Re: She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)   Dim 18 Fév 2018 - 19:51

« SHE'S ALIVE ! ALIVE ! (FEAT. MATT MURDOCK) »

ft. Jean Grey

_____
Matt esquisse un sourire quand il entend Jean s'adresser à lui.
Il se tourne vers elle, et se penche légèrement en avant, non pas comme révérence mais comme salutation polie.

"Bonjour, Jean."

Son visage, souriant, change néanmoins, pour esquisser une maigre grimace quand il comprend ce qu'elle dit. Il se dépêche, alors, de reprendre, d'une voix qui se veut encore douce et rassurante.

"Oh, non, non, ne vous en faites pas… je demande toujours à mes clients de venir tôt, mais bien peu le respectent. Du coup, cela permet de compenser les retards - et d'être à l'heure. Mais je me suis souvenu à l'instant que vous n'étiez pas une cliente comme les autres… déjà, parce que vous payez à l'heure, et en argent."

Son sourire revient, accompagné d'un léger gloussement. Il ne s'en lassera jamais, définitivement.

"Donc c'est à moi de vous présenter mes excuses - je crains que nous soyons un peu tôt, même si cela me permet de profiter de votre présence."

Son sourire demeure, notamment quand elle l'interroge sur son état.

"Oh oui, Jean, tout va bien. Et vous ?"

Mais ce n'est pas vrai. Pas entièrement vrai, plutôt.
Même s'il le regrette - Matt Murdock ment ; c'est un menteur extraordinaire. Et pas uniquement parce qu'être avocat l'impose.

Il ment parce qu'il le doit. Il ment pour protéger son secret. Il ment pour protéger ses proches.
Il ment pour se protéger, surtout.
Et il joue, essentiellement. Il surjoue. Il surjoue la surprise, la stupéfaction quand Jean s'adresse à lui - alors qu'il l'a captée dès son arrivée à proximité du Tribunal ; alors qu'il a senti son odeur naturelle, à peine couverte par son parfum. Alors qu'il a entendu ses talons tonner sur la place. Alors qu'il a capté ses mouvements qui dessinent, grâce à son radar, ses vêtements - veste, jupe, tailleur, chignon.

Classique, comme souvent.
Classique, mais élégante et distinguée, selon les émotions captées auprès des passants qui la croisent ; Jean Grey, donc.
Toujours impressionnante.

"Hem… oui… oui, bien sûr."

Il esquisse un petit sourire, et laisse Jean Grey faire, reprendre son col, bref le rhabiller.
Il sourit, comme s'il était à l'aise.
C'est faux.
Il déteste cela. Il déteste qu'on le touche, ce qu'il prend comme une agression. Il déteste qu'on le reprenne, ce qu'il prend comme une humiliation et la confirmation que le petit aveugle n'est pas comme les autres.

"Ne vous excusez pas. C'est moi qui vous remercie."

Et c'est sincère.
Même s'il ne supporte guère qu'il ait besoin d'autrui.

"Oh, j'aimerais pouvoir vous dire que je peux lire les journaux imprimés… mais ce n'est pas le cas."

Mensonge. Encore, un mensonge.
Toujours, un mensonge.

"En fait, je…"

Improvise, pense-t-il, trouve quelque chose, crétin.

"Je l'ai pris pour vous."

Il sourit, comme si on pouvait lui donner le bon dieu en confession.
C'est faux, encore.

"L'audience peut être désagréable, et source de nervosité."

Comme celle qu'elle exsude, par ses petits mouvements et tics qui trahissent son angoisse ; un sentiment ô combien compréhensible, vu la situation.

"Du coup, je me suis dit qu'un… qu'un peu de lecture pourrait vous aider."

Sourire, encore.
Et beaucoup, beaucoup d'espoir que quelque chose de si gros passe.
Il devra être plus prudent, à l'avenir.

"Par contre, même si l'audience ne débute pas encore, je vous propose de rentrer directement dans le Tribunal. Nous pouvons accéder à la salle, et nous y serons plus à l'aise."

Matt sourit, encore, puis propose son bras qui tient sa mallette à la jeune femme.

"Laissez-moi l'honneur de vous y conduire, Jean."

Diversion, toujours.
Il ne faut que quelques instants au duo pour monter les marches, saluer quelques collègues qui alpaguent Matt.
L'avocat aveugle fait tonner sa canne dans la grande salle d'entrée, avant de mener Jean dans une autre pièce.
Spoiler:
 
La salle d'audience ; là où une partie du destin de Jean Grey va se jouer.

"Vous pouvez vous asseoir, je vais préparer mon dossier…"

Il lui sourit, puis dépose sa mallette.
Il doit se concentrer ; il doit se discipliner. Beaucoup trop de choses sont en jeu, beaucoup trop de choses vont se décider ici...

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jean Grey
X-Men
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Classe 5 - Marvel Girl ou Phénix
♠ EMPLOI : anciennement professeur et médecin
♠ GIF :
MessageSujet: Re: She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)   Hier à 17:45
Aucun doute n'était possible …

Après ces quelques mots échangés, Jean en était certaine … Matt était … bizarre. Il n'était pas comme d'habitude … pas comme lors de leurs rencontres précédentes. Il semblait plus tendu … même s'il cherchait à dissimuler cette tension derrière son sourire, ses paroles réconfortantes et son humour. La rousse n'était pas capable de spécifiquement déterminer où était le souci, mais elle était malgré tout certaine que son avocat n'était pas comme à son habitude. Un instant, elle se demanda même s'il n'était pas mal à l'aise en sa présence, tentant de dissimuler sa gêne derrière son sourire.

Etait-ce l'audience à venir qui le mettait dans cet état ? Etait-il stressé à l'idée de devoir défendre un tel dossier ? Possible … Etait-ce un bon signe ? Sans doute pas … Mais Jean préféra continuer de faire confiance à Matt, comme elle le faisait depuis un moment à présent. Jusqu'à maintenant, il ne l'avait jamais déçue. Il n'y avait aucune raison pour que cela change. Et puis, elle-même était stressée par cette affaire, alors il était mal venu d'en tenir rigueur à Murdock.

Le journal était pour elle, si jamais elle désirait s'occuper l'esprit en attendant l'audience et la suite des événements. C'était une attention touchante … mais une nouvelle fois, Matt ne semblait pas faire preuve d'autant d'aplomb qu'habituellement lorsqu'il se justifia. Jean fut presque tenter de lui demander une nouvelle fois si tout allait bien, mais préféra s'abstenir. Il avait déjà répondu à cette question quelques instants plus tôt, et insister pouvait sans doute générer d'avantage d'anxiété, ce que la mutante ne souhaitait pas.

Matt proposa son bras à sa cliente, tout en lui indiquant qu'ils pouvaient dés à présent se rendre dans le palais de justice. Ils y seraient bien plus confortables que sur cette esplanade où le  froid de l'hiver sévissait. Murdock conduisit Jean sans difficulté, ne cessant d'étonner cette dernière de part l'aisance avec laquelle il évoluait dans son environnement. Certes, il connaissait sans doute parfaitement les lieux depuis le temps qu'il travaillait ici, mais cela n'en restait pas moins bluffant. Pire, il salua plusieurs personnes qu'ils croisèrent en chemin, ne se trompant jamais sur leur identité, ou encore sur leur localisation dans l'espace. La rousse ne comprenait toujours pas comment il pouvait faire un tel exploit.

« Vous êtes … impressionnant », lui dit-elle avec une voix mêlant amusement et admiration.

Une fois à l'intérieur de l'édifice, Matt les emmena tous les deux dans la salle d'audience, indiquant à sa cliente une place où elle pourrait s'installer. Encore une fois, lorsqu'il lui désigna la chaise, il ne fit aucune erreur. Silencieuse, bien que toujours aussi étonnée, Jean alla donc s'asseoir, laissant à son avocat le temps de se préparer, sortant des documents de sa attaché-case.

La rousse en profita alors pour parcourir les titres du journal que Matt avait pris pour elle. En première page figurait une photo d'un homme au visage masqué, avec en titre 'le Diable de Hell's Kitchen'. L'article rattaché à cette couverture parlait d'un justicier de New York City qui semblait être réapparu dans les rues de New York Town. Visiblement, il n'y avait pas que la population de la Grosse Pomme qui avait été forcée à l'exil. Ses protecteurs aussi avaient suivi le mouvement, veillant toujours, d'une certaine manière, à la sécurité de leurs voisins. Certaines personnes étaient comme ça, refusant de cesser le combat coûte que coûte. Attendrie, Jean eut un sourire en coin.

« Vous veniez de quel quartier de New York, Matt ? », demanda la mutante de manière presque détâchée.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)   
Revenir en haut Aller en bas
 

She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3


 Sujets similaires

-
» She's alive ! ALIVE ! (feat. Matt Murdock)
» Just the same //feat Matt'//
» Help me, I'm alive ► Feat Rylynn Crowley
» Matt Murdock ✖ Justice is blind
» Breathe, just breathe ; ft Matt murdock. || ARCHIVE LE 24/01





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: NY Town-