Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Nice to meet you, Jessica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Jessica Jones
Defenders
♠ EMPLOI : Détective privée
♠ GIF :
MessageSujet: Nice to meet you, Jessica   Dim 4 Fév 2018 - 21:43
Nice to meet you, Jessica
Statut du sujet :Privé ft. Jessica Drew
Date du rp : Flasback, samedi 15 mars 2014...
Météo & moment de la journée :  Début de printemps canadien, il fait 5°C aux alentours de 10 heures du matin, le ciel est gris, le temps humide option pluvieux
Lieu : Ottawa, Canada, Amérique du Nord


Nom Prénom & Nom prénom
Titre du rp
Sous-titre si tu veux lalalala texte
Le bruit du réveil est douloureux, comme toujours. La bouche pâteuse… Jessica Jones, quand est-ce que tu surprendras ton foie avec un verre d’eau le soir au lieu d’un litre de bourbon ? D’une main, elle tapote au hasard sur son téléphone pour qu’il cesse de hurler. Trop tard, le voisin de sa chambre de motel hurle et tambourine déjà contre la cloison pour protester. Le vieux con estime qu’il y a une heure précise pour se lever et que cette heure, c’est la sienne : si le téléphone de Jessica sonne avant, c’est trop tôt, après, c’est trop tard et ce vieux réac’ s’est mis en tête de rééduquer Jessica vers une vie normale. Manque de bol pour lui, Jessica s’est toujours débrouillée jusqu’ici pour ne pas avoir de boulot stable et ses horaires varient donc extraordinairement d’une semaine à l’autre. Cette semaine, elle a escorté une ambassadrice anglaise dans différentes missions avant de la coller hier soir dans un avion pour Londres. C’est donc avec un certain plaisir qu’elle se déclare elle-même en weekend, le premier depuis son arrivée à Ottawa.  

Et qui dit weekend dit beuverie prolongée, mais cela implique tout d’abord de prendre un petit déjeuner et un grand café au diner d’en face. C’est donc à l’issue d’une douche et d’une petite rasade de bourbon que Jessica traverse la rue aux caniveaux encore enneigés pour aller s’attabler devant une assiette copieuse d’œufs brouillés arrosés de sirop d’érable. New Yorkaise jusqu’au fond de son âme, elle honnit tout d’Ottawa : l’accent, le dollar canadien qui n’a pas la même valeur que le sien, cette ville sans âme et sans honneur, mais pas la cuisine. Les Canadiens sont les rois du « tout passe mieux avec du sirop d’érable et du bourbon », ce qui pourrait totalement devenir sa nouvelle religion. Surtout pour le bourbon, d’ailleurs elle commande une assiette de bacon rôti au bourbon et la serveuse lui ressert son café sans qu’elle n’ait rien eu à demander. Autre différence majeure : ici, les gens sont d’une gentillesse et d’une politesse quasi-écœurante, à se demander s’il n’y a pas un lien de cause à effet avec leur consommation de sirop d’érable, peut-être sont-ils plus faits de sucre que de chair et de sang ? Jessica a parfois l’impression que la population entière est sous Lexomil, mais heureusement, elle a son voisin Alfred pour lui rappeler que les connards existent ici aussi. En tout cas, elle n’a pas de mal à trouver des jobs ici, et les gens se moquent de l’origine de sa force surnaturelle – résultat, Jess est une fille blindée. Cependant, elle doit bien admettre que les sourires à tout-va et les « bonjour ma belle » de n’importe quel vendeur/serveur/refourgueur de brosses d’aspirateur, lui donnent l’impression d’être de retour dans l’aile psy de l’hôpital après son évasion des griffes de Kilgrave. Voulant se changer les idées, elle attrape le journal laissé à disposition par le diner, et soupire en voyant la une, forcément, sur la Purge aux États-Unis. Soupir. Un bruit attire son attention, de l’autre côté du papier tâché de gras : une brune au teint de pêche s’est glissée sur la banquette en cuir craquelé d’en face. Bordel, encore un Canadien amical.

« Madame, je vous jure que si c’est pour me taper la causette, je vous colle cette assiette là où je pense, alors décarrez vos miches et fissa. »


so wait
I'll be the calm I will be quiet Stripped to the bone I wait No, I'll be a stone I'll be the hunter Tower that casts a shade I am the storm I am the storm I am the storm
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Jessica Drew
Hydra
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Spider Woman
♠ EMPLOI : Agent d'Hydra infiltré au SHIELD et agent du SHIELD infiltré chez HYDRA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Nice to meet you, Jessica   Lun 5 Fév 2018 - 14:38
J&J Detective

C’est fou que ce sont prêt à faire ou à payer les familles en mal d’amour et inquiète pour un membre important de la famille typique.  Un peu bourgeois, les parents m’ont montrés une photo de famille au demeurant très réussi avec de sourires de façades, surtout des gosses, parce que clairement, qui veut être habillé en vieille robe sans doute descendant aux chevilles, un polo a cinq cent dollars sur les épaules d’un gamin qui sourit alors que son oreille percée scintille derrière une tentative inutile de la mère pour le mettre un peu de profil. Tout est dans l’apparence pour les bobos américains friqués qui se pensent supérieur. Ils pensent pouvoir me dominer par leur argent, par leur âge avancé. Et pourtant, je suis professionnelle jusqu’au bout. Les familles détruites, c’est devenu un crédo, comme si à chaque fois que je vois les retrouvailles émouvantes, je peux vivre une étreinte de ma mère par procuration.

Le père parle, la mère se tait. Dans mon bureau, je hoche la tête en tenant fermement la photo entre mes doigts. Deux gamins qui ont fugué ? Oui, pourquoi pas. Les retrouver, les ramener, être bien payer, une bonne réputation et d’autres clients. C’est alléchant.

Au bout d’une semaine de recherches intensives, je piste les deux gosses d’une vingtaine d’année au Canada. Je pousse un grognement alors que je sais que je vais finir ma course dans la neige de l’Amérique du Nord. On est pourtant si bien ici. Un coup de fil rapide aux parents qui m’assurent qu’ils paieront chacun de mes frais et je prends le premier vol pour Ottawa. Sérieusement ? Ils ne pouvaient pas partir au soleil, plutôt ? Maillot de bain au lieu de doudoune, le pied, non ?

Après quelques jours, on rapide trafic de drogue arrive à mes oreilles. Au Canada ? Alors qu’ils sont connus pour la stupidité de leur gentillesse et du cœur sur la main ? Pourquoi ça m’étonne ? Je suis assez sur cette terre pour comprendre qu’il faut se méfier des apparences.

Les nuits sont courtes, parce qu’en flânant dans la ville, des avis de recherches de parents, de frères, de sœurs, de tantes, d’oncles désespérés prouvent que certains disparaissent. Et en me rapprochant de la police, je comprends que c’est souvent des étrangers qui disparaissent. Typiques. Les gens ont peurs, ils sont perdus, ils sont remarqués et…Plus rien.

Un quartier est ciblé, ça ne semble pas si miteux, mais il faut savoir se méfier avec les canadiens. Poussant la porte d’un diner, je commande un café, avant de montrer la photo aux serveuses. Si elles semblent mentir, ce que je sais, elles ne veulent rien dire.

Mon regard se pose sur une brune qui fait tâche dans le décor. L’instinct ? Je m’en tape, elle finira bien par me dire ce qu’elle sait, si pas, j’irais voir quelqu’un d’autre.

A peine assise, à peine la première gorgée de café brulant dans la bouche, elle porte son attention sur moi et m’inonde de menace qui ont le moyen de me faire sourire. Reposant la tasse sur la carte, je ne peux que sourire en plantant mon regard dans le sien. Ca fonctionne vraiment, ça ?

- La politesse tu connais ? Je sais pas dans quel monde tu vis et je m’en moque très clairement, mais tu n’es pas obligé d’aboyer sur quiconque parce que ton miroir te renvoie un mauvaise image chaque matin, ok ?

Un peu dure, sans doute. Sans la connaitre, qui plus est, mais la menace dés le matin, je n’aime pas, encore moins quand je dors peu. Si elle est susceptible, je peux l’être tout autant, il serait dommage que sa face se retrouve écrasé sur sa tasse. Je sors la photo de ma veste et la fait glisser vers elle.

- De toi, je m’en fous, mais je suis détective et je cherche ces deux américains. Alors tu vas me dire si tu les as déjà vu, si pas, je m’en vais et je te laisse à ton assiette.

Elle est où la politesse canadienne, déjà ? Ah oui, des cons partout, c’est vrai.



Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
 

Nice to meet you, Jessica

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» 07. Hi, I'm Glenn ! Nice to meet you !
» Nice to meet you...
» Heeeeee, dude ! It's nice to meet ya again ! | Mercedes Ferrès.
» «Hello my name is... Nice to meet you.»
» Nice to meet you !





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Le reste du monde-