Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ? [ft. Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Ciarán O'Scáil
Civils
♠ EMPLOI : Sans-emploi, donne de temps à autres des coups de main aux laissés pour compte.
♠ GIF : A man unwilling to fight for what he wants deserves what he gets
MessageSujet: You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ? [ft. Noa]   Hier à 1:38
You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ?
Statut du sujet : Privé ft. Noa Kane
Date du rp : Présent
Météo & moment de la journée : Ciel clair, crépuscule.
Autre : Dans la Forêt Nationale d'Angeles




Ciarán O'Scáil & Noa Kane
You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ?
No one has ever become poor by giving.
L’air frais de la nuit m’avait manqué. Depuis que je m’étais installé à New-York, puis à Los Angeles, j’avais perdu l’habitude de sortir dans la nature et de respirer un peu. Mais ce jour-là, j’avais grand’besoin d’air pur. J’en avais assez de cette ville surpeuplée et polluée. En fait, je ne restais que pour ma logeuse, le bonne vieille Anita, qui m’avait si gentiment accueilli chez elle durant la Grande Purge et ce, malgré les risques qu’elle encourait. Elle n’avait plus personne, ni enfants, ni petits-enfants, mais était une vraie battante, elle faisait du sport, elle voyait du monde, elle faisait du shopping,… c’était une dame épatante et d’une générosité sans nom.

Ce soir-là, ma logeuse recevait des amies chez elle pour une soirée film et pizza et, même si j’aimais beaucoup Anita, je ne me sentais pas à l’aise de rester à l’appartement durant la soirée. Une autre fois, peut-être, lui avais-je promis quand elle m’avait proposé de rester avec elles pour la soirée. Dans sa grande générosité, elle m’avait donné une petite somme d’argent pour mes dépenses de ce soir. J’eus même droit à un « Sois prudent, mon grand » quand j’étais parti de la maison. Elle me considérait parfois comme un fils ou un neveu et j’en étais très touché.

Après avoir appelé un taxi pour m’amener à la lisière de la Forêt nationale d’Angeles, je laissai ma tête aller contre le dossier et fermai les yeux, gêné par la lumière et le bruit incessant de la ville. J’arrivais à y faire abstraction quand j’étais avec des gens que j’appréciais, mais quand j’étais seul et hors de l’appartement, je préférais sortir de la ville et me rendre dans un îlot de nature. Je laissai mon esprit repartir tant d’années auparavant. Je revoyais la Virginie à mon arrivée sur ce nouveau monde qui allait devenir le mien. La nature m’avait alors paru si pure et majestueuse que j’aurais pu me perdre dans ces vastes forêts et ces plaines sans fins et vierges.

Une fois arrivé dans la forêt, je me mis à marcher d’un pas distrait en regardant les plantes sur le bord du chemin. J’avais également emporté une sacoche pour prendre des herbes médicinales. Même si les bruits de la ville se faisaient toujours entendre, tout était plus calme, plus doux. J’avais même l’impression de mieux respirer. Ces dernières années avaient mis ma résistance à l’épreuve, malgré toute la gentillesse de ma logeuse et des quelques personnes que j’avais rencontrées. La discrimination contre les personnes dotées de pouvoirs surnaturels m’avait replongé dans les souvenirs les plus noirs de ma vie et j’avais plus d’une fois été tenté d’utiliser les ombres pour attaquer ceux qui s’en prenaient aux mutants et aux autres surnaturels.

Après environ une heure de marche et de cueillette, j’entendis des cris et des éclats de voix dans une clairière non loin d’où j’étais. Intrigué, je me rendis vers l’origine des éclats de voix d’un pas discret. Les cris venaient d’un groupe de gens au comportement étrange et inquiétant. Je faillis passer mon chemin, mais j’entendis une phrase qui me fit tourner la tête avec colère.


« - C’est à cause des surnaturels comme toi qu’on est dans une situation pareille ! Tu vas payer pour tous les autres ! »

Je me précipitai vers le groupe et me rendis compte qu’ils entouraient un gamin de quatorze ans aux yeux entièrement noirs et sans aucun cheveux. Les agresseurs portaient des masques et des blousons et avaient apparemment déjà frappé le petit.

« - Si vous ne laissez pas ce gamin tranquille, vous allez le regretter ! » leur crachai-je tandis que je sentais les ombres se rassembler autour de moi et dans mes mains.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Noa Kane
SHIELD
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Agent K, comme dans Men in Black
♠ EMPLOI : Agent au SHIELD
♠ GIF :
MessageSujet: Re: You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ? [ft. Noa]   Hier à 14:50
You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying

Feat Ciarán



Bon. Quand ça veut pas, inutile de forcer. Noa était dans l'impasse totale avec son affaire, aucun indice ne lui permettait d'avancer ne serait-ce que d'un millimètre, aussi se décide-t-elle à prendre l'air et aller se promener dans la forêt nationale de Los Angeles. Elle n'est pas bien grande, mais ça lui permettrait de se recentrer un peu avec le calme qui lui était nécessaire pour être plus efficace.

L'air pur de la forêt emplit ses poumons quand elle finit par y mettre, et elle ressent aussitôt une sensation de bien-être qui la détend complètement, lui permettant de se promener en pensant un peu moins à son affaire. Si elle n'avançait pas ce soir, ce ne serait pas un drame pour elle, la quiétude de l'endroit lui assurant de relativement bien dormir la nuit qui viendrait.

Sauf que décidément le karma n'avait pas envie de la laisser tranquille. Alors qu'elle se promène tranquillement, appréciant l'air de la forêt, son instinct s'active, la faisant se raidir. Elle entend des bruits, sourds et un peu lointains, mais quelque chose lui fait dire que ça ne se passe pas bien, et l'agent du SHIELD reprend le dessus assez vite.


Elle se dirige sans bruit vers la source des bruits sourds, et manque de s'étrangler quand elle voit un gamin d'environ quatorze ans se faire maltraiter par d'autres portant du noir et un masque pour ne pas être reconnus, aux yeux totalement noirs et sans cheveux sur la tête, pendant qu'un autre, un peu à l'écart, se retrouvait entouré d'ombres. Son esprit se met aussitôt en marche : le gamin devait être un mutant, ses agresseurs des humains et l'autre inconnu un mutant également. Et elle savait déjà qui aider.

Faisant craquer ses jointures et son cou, prête à en découdre, elle grimpe sur un rocher et prononce d'une voix forte :

Vous n'avez pas honte de vous en prendre à un jeune garçon ? Qui plus est parce qu'il est différent ? On vous a jamais appris à respecter votre prochain ?

T'es qui pour nous donner des leçons de morale ?, réplique l'un des agresseurs en la pointant du doigt. D'ailleurs, on a pas de leçon à recevoir d'une fille !

Oh, vraiment ?

Noa descend de son piédestal et vient se planter devant les hommes masqués, mains sur les hanches, et siffle :

Soyez gentils, ne me donnez pas l'occasion de vous briser les genoux. Et de vous coffrer, surtout.

Les hommes en noir se lancent un regard moqueur alors que celui qui lui avait donné la réplique s'approchait et répondait :

Et si on refuse ?

Sans un mot, la tête de Noa fait un geste en arrière avant de finir sa course dans le nez de son vis-à-vis, qui s'effondre dans un soupir, ses acolytes mettant un peu de temps avant de décider que c'était elle qu'il fallait éliminer avant les deux autres mutants. Elle lance un regard à celui qui semble manipuler les ombres ; s'il voulait être de la partie, ce serait avec plaisir.








Sbaff:
 


“Le courage, c’est d’agir et de se donner aux grandes causes sans savoir quelle récompense réserve à notre effort l’univers profond, ni s’il lui réserve une récompense.” Jean Jaurès
Revenir en haut Aller en bas
 

You never interfere with the affairs of other peoples, unless there are children crying ? [ft. Noa]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Department of Justice Office of Public Affairs FOR IMMEDIATE RELEASE
» Infernal Affairs [Erika & Leyland]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» People's Glory
» Desperate Housewives [Dramédie, Soap]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Extérieur de Los Angeles-