Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Un soupçon de colère | Ft. Okoye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Ahsoka Chinara
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Piàn
♠ EMPLOI : Sorcière du Kamar-Taj
♠ GIF :
MessageSujet: Un soupçon de colère | Ft. Okoye   Sam 17 Mar 2018 - 17:37
Un soupçon de colère
Statut du sujet : Privé ft. Okoye ▬ Envoyez moi un mp pour nous rejoindre
Date du rp : Flashback (Fin 2017)
Météo & moment de la journée : Journée
Autre : Afrique du Sud.





"Un soupçon de colère"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je te sauverai, maman ! - Ahsoka




    Que se passe-t-il ? Pourquoi ai-je la tête lourde et les membres engourdis ? Que se sont ces voix d'agoni autour de moi ? Mes yeux s'ouvrent, un oeil aveuglé par le filet de sang provenant de mon front. Je me redresse alors pour constater de la violence de la situation ; des blessées, peut-être des morts. Et à peine ai-je repris conscience qu'un homme cagoulé et armé, se dirige dangereusement vers moi. Et si un des civils ne l'avait pas un peu ralenti, j'aurais probablement été à sa merci, incapable de réagir à temps. Le coup de feu qui surgit réveille mes sens et l'adrénaline dans mon sang, tandis que je vois s'écrouler ce même civil qui me sauva quelque seconde plus tôt. Je me lève difficilement, la colère grandissante et fonce maladroitement vers l'homme armé peu avant que son arme revient sur moi. De justesse, je le désarme avant qu'il ne puisse appuyer sur la détente, n'hésitant pas à lui casser le bras au passage. Assez vite, mes capacités cognitives et physiques se remettent à fonctionner de nouveau, aider par mon désir de survivre.
    Je pose rapidement une main sur mon front pour me faire une idée de l'état de ma blessure avant de rapidement porter mon attention sur le civil au sol. Sa blessure est grave, mais il peut survivre. Je déchire un bout de tissu provenant de mon haut, avant de le plaquer contre sa plaie sanglante. « Vous allez vous en sortir, tenez bon. » Je jette un regard autour de moi, il y a des débris et de la fumée partout. Comment cela a-t-il pu arriver ? Ce n'était censé être qu'une simple conférence. Est-ce la présence du roi T'Challa qui a causé cet événement ? J'aperçois une femme non-loin, une autre civile aidant les blesser à se déplacer vers un lieu plus sûr. « Hey, vous, s'il vous plaît ! Occupez-vous de lui, il a reçu une balle. » Crachais-je alors dans sa direction, en lui désignant l'homme à mes côtés. Elle arrive en courant vers moi en prenant soin de regarder autour d'elle, elle a les larmes aux yeux, choses que je remarque seulement lorsqu'elle est à quelques centimètres de moi. « Oh mon dieu, je ne peux pas le transporter et... et ils sont encore là... Ils vont... Ils vont nous... »

    J'attrape son bras pour l'inciter à se taire et se calmer, je me lève et enfile la sling ring avant d'ouvrir un portail devant ses yeux ébahis. On peut alors voir de l'autre côté de l'anneau étincelant un couloir d'hôpital et des médecins nous observant avec le plus grand étonnement. Je n'avais pas le temps de cacher mes pouvoirs, la vie de cet homme était en danger. Je crie alors en direction de tous les civils proches de moi de passer l'anneau et aider la femme à mes côtés à transporter le blesser par balle. Et à peine le dernier d'entre eux passer de l'autre côté, qu'une balle m'effleure l'épaule. Et bien qu'elle me touche à peine, elle m'octroie une bien douloureuse éraflure. Je referme le portail avant de me mettre à l'abri derrière un pilier. Il doit y avoir d'autre civil dans les parages, il faut à tout prix que je les évacue avant qu'ils soient pris pour cible par ces fous. Faisant apparaître une chaîne d'énergie mystique que j'envoie sur l'homme armé dans un mouvement souple.
     Celle-ci s'enroule autour de sa jambe avant que je tire dessus. Dans sa chute, il appuie sur la gâchette, cela dit je fonce tout de même sur lui pour le mettre hors d'état de nuire pendant qu'il est au sol. Me jetant sur lui et lui assénant une série de coup de poing qui sont de plus en plus violents au fur et à mesure que la fureur anime mes coups plus fortement à chaque fois. Et quand je sens une vive douleur au poing et que le visage de l'homme ne ressemble plus à rien, je me relève en prenant soin de prendre et de cacher son arme quelque part. Je ne sais pas utiliser les armes à feu, autant ne pas la laisser à la vue du premier venu. Qui peut bien être ce groupe armé, quel est leur but et surtout combien ils sont ? Alors que je me déplace vers le lieu où était censé se trouver le plus de civil et notamment où se trouvait les dirigeants de cette conférence. Alors que j'approche, j'aperçois une silhouette affrontant plusieurs hommes. Et quand je vois alors que l'un d'eux braquer une arme dans sa direction, sous une pulsion presque sauvage je fonce sur lui.

    Dans un mouvement rotatif et puissant du pied droit je frappe sa main pour lui faire lâcher son flingue, avant d'enchaîner du pied gauche pour lui briser la mâchoire sans once de remord. L'un de ses coéquipiers ayant remarqué ma présence décide de changer de cible et portant toute son attention sur ma personne. Couteau en main, il vient porter alors assistance à son camarade se remettant de sa mâchoire cassée, attendant que ce dernier se remette rageusement debout. L'homme au couteau m'attaque alors soudainement lorsque son camarade en fit de même. Bloquant l'homme à la mâchoire cassée, esquivant au passage le couteau du premier, j'enchaîne avec un solide coup à son genou dans l'espoir de le casser avant de bloquer de nouveau une attaque de l'homme à la mâchoire. Oui. Appelant-le l'homme à la mâchoire sur lequel je porte mes coups en profitant que son camarade au couteau soit au sol.
    Et je l'enchaîne avec autant de violence et de mépris que je peux avoir pour des gens comme eux, s'efforçant de bousiller des vies. C'est mal, mais tant que je ne sens pas leur os se briser sous le poids de mes coups, je n'aurais pas l'âme en paix. Je reviens sur l'homme au couteau pour le terminer une fois que son camarade à la mâchoire n'a plus été en état de se relever. J'essuie le filet de sang provenant de mon front avant de porter mon attention sur la femme qui avait aussi fini de son côté. Maintenant que je la vois de plus près, je me rends compte que c'est celle qui accompagne T'Challa, Okoye. « T'Challa ? » Lui demandais-je simplement, alors que je m'approche d'elle pour être un peu plus à sa portée. J'avais pu comprendre du peu de temps que j'ai passé avec son roi, qu'elle ne quittait pas ses côtés sans une bonne raison. J'espère qu'il va bien.



Code by Sleepy


Piàn
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Okoye
Wakanda
♠ EMPLOI : protectrice de wakanda
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un soupçon de colère | Ft. Okoye   Mer 21 Mar 2018 - 18:16
AHSOKA
&
OKOYE

Elle l'avait sentie. Elle l'avait dit que quelque chose clochait, que toute ça ne lui disait rien. Mais bien sûr, encore une fois, T'Challa avait choisi de ne pas l'écouter, de se rendre à cette énième conférence. Sur ses gardes, le regard se promenant de visage en visage à la recherche de quelque chose de suspect, Okoye n'avait pas réussi à anticiper l'attaque. Ni personne d'autre d'ailleurs. La quinzaine d'hommes avaient frappé vite et fort, abattant un grand nombre de civils, en blessant encore plus. Les oreilles encore sifflante, Okoye s'était jeté dans la mêlée aussitôt T'Challa en sécurité. Pas question de perdre son roi. Pas question non plus d'exposer la panthère aujourd'hui. Et tant pis si il lui en tenait rigueur ensuite, tant pis si il pestait encore. T'Challa ne risquait rien. Okoye, en revanche, était prête à prendre tous les risques face à ces hommes usant de civils comme des cibles d'entraînement. « Ugh, saleté d'armes à feu ! » Un regard vers Ayo, sa plus fidèle combattante du Dora Milaje, lui apprend qu'elle pense exactement la même chose. Avec un sourire, Okoye fait tournoyer sa lance au-dessus de sa tête avant de la lancer et d'abattre un homme droit devant elle. Le premier d'une longue série. Si l'ennemi est clairement identifié, il n'en reste pas moins que son identité reste un mystère. Agir de la sorte, visage découvert, implique une certaine confiance. Ils sont soit certains de remporter ce combat soit complètement idiots. Ou simplement déjà prêts à mourir, le visage bien en vue pour que le monde entier sache. Peu importe leur raison, Okoye sait déjà qu'elle les tuera tous.

Effleurée par une balle, Okoye sent sa chaleur se répandre dans son épaule. Elle ne laisse pas son attention se relâcher, bien consciente qu'une seule petite erreur pourrait lui être fatale. Aussi agile, qu'un félin, elle se déplace d'ennemi en ennemi, frappant sans distinction, ne cherchant pas à les épargner. Ils ne méritent aucun traitement de faveur, n'ont rien de guerriers. Aucun honneur, aucune dignité. Ils frappent à l'aveugle, s'en prenant aux plus faibles, écrasant des hommes et des femmes désarmées. Des lâches. Okoye se faisait donc un plaisir de les envoyer vers leur mort. Prise en tenaille par deux assaillants, sa lance siffle dans l'air, une douce musique à ses oreilles tandis que la pointe acérée de son arme goûte au sang de ses ennemis. Elle se débat et son attention est finalement attirée par un bout de femme qui se bat tout près. Elle siffle entre ses dents, agacée par l'image d'Ahsoka qui détruit le visage d'un homme. Si la gamine se débrouille plutôt bien, Okoye ne l'avouera pas. D'ailleurs, elle n'a rien à faire ici.

Se débarrassant enfin de ses assaillants, Okoye secoue sa lance d'un geste vif et net, retirant le surplus de sang qui s'écrase sur le sol. Son regard passe du sol à Ahsoka. « En sécurité. » lui apprend-t-elle, simplement, avec fermeté, n'attendant aucune autre réplique sur le sujet. « Qu'est-ce que tu fiches ici ? » Le regard inquisiteur, Okoye ne souffrira aucun mensonge, aucune explication vaseuse. La situation est trop grave, pas encore tout à fait sous contrôle. Toujours sur ses gardes, les sens d'Okoye sont en alerte et son regard ne s'attarde finalement pas sur la petite protégée de T'Challa.

CODAGE PAR AMIANTE


❝ wakanda forever ! ❞ i am loyal to that throne. No matter who sits on it.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Ahsoka Chinara
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Piàn
♠ EMPLOI : Sorcière du Kamar-Taj
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un soupçon de colère | Ft. Okoye   Lun 26 Mar 2018 - 9:31


"Un soupçon de colère"

Demain, dans une semaine, un an, ou encore dans un putain de siècle, peu m'importe combien de temps ça me prendra... mais je te sauverai, maman ! - Ahsoka




    Je me revois dix ans auparavant face à ma mère, fière d'avoir enfin pu retrouver sa fille perdue, elle qui me cherchait depuis que j'étais bébé. Je la revois utiliser sa dernière source de vibranium pour m'imposer sous ma lèvre inférieure cette marque lumineuse qui a fait sa fierté et qui espère faire la mienne. Un tatouage propre au chien de garde, ce qu'était ma mère autrefois. Voir celle qui m'a mis au monde me parler du Wakanda, voir son bonheur d'être née sur cette terre et regretter d'en être loin n'a fait qu'accentuer mon malaise à son égard. Je le sais, je l'ai compris... C'est mon existence qui l'a fait quitter sa terre natale, elle voulait que je sois élevée par mes deux parents et malheureusement papa était un étranger dont elle tomba amoureuse. Honnêtement, ce tatouage que je porte sous ma lèvre inférieure n'a pas grande signification pour moi, mais je sais que c'est très important pour ma mère. J'ai l'impression qu'elle a espoir de revoir les siens un jour. Ce n'est peut-être que mon imagination, il ne serait pas étonnant que je veuille seulement croire que maman a cet espoir. Oui, parce que le simple fait de l'imaginer, me motive tellement plus à tout faire pour la sauver.
    Je n'ai jamais cru en Dieu, encore moins aux dieux anciens, mais puisque ma mère semble vénérer Bast... Alors, c'est vers cette divinité que je vais me tourner : qu'elle me donne la force de trouver une solution pour maman. Mais pourquoi est-ce que je repense à tout ça ? Pourquoi ma mère me revient à l'esprit ? Peut-être parce que la présence de cette femme suffit à me rappeler la fierté de ma mère. Peut-être que me retrouver devant une Wakandaise autre que ma mère est la chose qui fait réagir mes souvenirs. La réponse de la femme ne tarde d'ailleurs pas à arriver, claire, nette et surtout courte. Eh bien, c'est toujours un plaisir de dialoguer avec Okoye... Me dis-je intérieurement. Un léger sourire apparaît sur mon visage, celui de la gêne, à sa question qui est accompagnée d'un regard assez glaçant. « J'avais juste envie d'entendre de vive-voix les propos du roi avant qu'ils soient déformés par les médias. » Lui répondis-je bien que son regard ne s'attarda pas sur moi...

    Je prête attention aux hommes gisants à ses pieds et lorsque je comprends qu'ils sont morts, je réalise qu'un monde nous sépare entre elle et moi. Elle n'a pas hésité à tuer ces hommes alors que moi, je ne faisais que les assommer ou tenter de les rendre infirme à vie. Je ne pense pas que cela soit la meilleure solution, mais je suis certainement trop naïve. Cela dit, je suis contente d'avoir gardé les miens en vie, les autorités pourront les interroger afin de savoir qui les a envoyés. Je me retourne, tournant dos à Okoye et balaye la zone du regard jusqu'à repérer d'autres blessés. « Bon sang, là-bas ! » Dis-je avant de me précipiter vers les civils gisant au sol un peu plus loin de nous. Il y a un homme blessé par balle, si la balle semble être ressortie et semble n'avoir touché aucun point vital, l'homme continue de saigner. Je déchire un autre bout de tissu de mon haut alors que plus loin, une femme agonise aussi. Je jette un regard à Okoye tandis que j'ai l'idée d'ouvrir un autre portail, mais cette fois devant elle.
    Au final, je ne sais pas si elle est au courant que je pratique la magie. Je ne crois pas l'avoir dit à son roi ou d'en avoir fait usage devant lui. Cependant, je ne peux pas laisser ces gens ici, il va falloir que j'en fasse usage devant elle. Une fois que j'ai serré le tissu autour de la plaie, je tire délicatement l'homme vers un abri plus sûr avant de me diriger vers l'autre civile. « Je vais aller aider cette femme. » Dis-je à la guerrière Wakandaise quand de nouveau des coups feu résonnent non loin. D'autres hommes armés ne tardent pas à arriver sur place, ils sont cagoulés. Je lâche une injure en mandarin, presque exaspérée de constater leur nombre. « Mais qui peut avoir engagé ces types ? » Je me précipite vers la femme pour la tirer hors du champ de vision des terroristes. Ouvrir un portail maintenant, ce n'est clairement pas possible.



Code by Sleepy


Piàn
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Okoye
Wakanda
♠ EMPLOI : protectrice de wakanda
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un soupçon de colère | Ft. Okoye   Sam 14 Avr 2018 - 19:08
AHSOKA
&
OKOYE

Elle cherche à savoir qui sont ces hommes rien qu'en regardant leur physique et leur équipement, malheureusement il n'y a sur eux aucun signe reconnaissable. Rien, aucun indice susceptible de la lancer sur une piste. A ses oreilles résonnent les cris de panique, les râles d'agonie et de douleurs des blessés. Qui que fût ces hommes, ils avaient réussi à semer le chaos et la destruction en à peine quelques minutes. Et ce n'était pas terminé. Le pire dans tout ça c'était qu'elle ignorait, comme tout le monde, qui était la véritable cible de ce carnage. Son instinct lui dictait que T'Challa était en danger imminent mais elle pouvait tout aussi bien se tromper. Il n'était pas le seul haut dignitaire à arpenter les lieux. Tous ces hommes et femmes de pouvoir faisaient des cibles parfaites pour des organisations souhaitant semer la destruction. Des organisations comme HYDRA. Venir se pavaner à Los Angeles, y vivre, avait été une mauvaise idée qu'Okoye regrettait. Rien de bon n'était arrivé depuis qu'ils avaient quitté la protection du Wakanda. Ils butaient sur chaque cailloux, passaient d'embûches en embûches comme si le chemin menant aux rêves de T'Challa n'était qu'une légende. Un rêve qui s'effritait de jour en jour, mis à mal par ce genre d'action sauvage. Elle soupire à nouveau, sincèrement agacée par Ahsoka, son comportement et ses réponses. Aussi sincère soit-elle, la jeune femme ne réalisait pas le danger. Okoye se contente de grogner, préférant ne pas se lancer dans un débat sans fin dont rien de bon ne ressortira. Ahsoka est aussi têtue qu'elle-même peut l'être. Et, au fond, elle n'a pas tout à fait tord. Les médias ont une capacité incroyable pour détourner la réalité et la façonner selon leurs besoins.

Elle regarde Ahsoka s'affairer vers les blessés, elle-même peu à l'aise, toujours sur le qui-vive, soucieuse de ne pas se faire attaquer par surprise. Elle scrute la pièce, s'attardant sur les portes ouvertes, les fenêtres qui donnent sur l'extérieur. Le danger n'est pas passé. Elle le sent. L'atmosphère est encore lourde de peur et d'angoisse. Finalement, Okoye se rapproche de la position de la petite Ahsoka, occupée à soigner comme elle le peut quelques blessés. Okoye approuve d'un signe de tête mais déjà les coups de feu reprennent. Elle s'en veut de ne pas avoir anticipé la nouvelle attaque et plonge au sol derrière un pan de mur déjà largement entamé par les balles. « Qui qu'ils soient, ceux sont des professionnels. » Des hommes bien entraînés qui ne lâcheront pas leur affaire. De toute évidence, leur but est de tuer le maximum de personnes avant d'être eux-mêmes tués. Sous le feu nourrit, impossible de quitter leur cachette sans se faire trouer la peau. « Il nous faut une diversion ! » Seul moyen viable pour éliminer les quelques hommes qui canardent encore la salle. Viable pour eux mais sans doute pas pour celui ou celle qui fera office de diversion. Ils ne se battent pas à égalité, Ahsoka et Okoye ne possédant aucune armes à feu. Et si elle pouvait en avoir une, Okoye l'aurait jeté au sol sans plus de cérémonie. Elle indique du menton une arme qui traîne tout près d'Ahsoka. « Je compte sur toi. » Et, inspirant profondément, Okoye se jette dans la gueule du loup.

CODAGE PAR AMIANTE


❝ wakanda forever ! ❞ i am loyal to that throne. No matter who sits on it.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un soupçon de colère | Ft. Okoye   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un soupçon de colère | Ft. Okoye

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» La colère.
» La colère d'un père
» Noyer sa colère dans l'alcool est tout un art voyons.
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» Il n'y a rien de plus terrible qu'un roi en colère et rien de pire que d'en être l'objet [Evangeline - Guillaume]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Les mondes connus :: Le reste du monde-