Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

help is on the way. | Brunnhilde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Steven G. Rogers
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain America
♠ EMPLOI : Co-leader des avengers. Ancienne égérie et porte-bannière, ancien invader.
♠ GIF :
MessageSujet: help is on the way. | Brunnhilde.   Mer 4 Avr 2018 - 12:34
Help Is On The Way
Statut du sujet : Privé ft. Brunnhilde
Date du rp : Flashback, Juillet 2017.
Météo & moment de la journée : C'est un soir d'été plutôt chaud et sans nuage  :80:
Autre : Le rp commence dans un parc, mais ça risque de partir en live :drama: ...




help is on the way
One by land, two by sea, right there in front of me, help is on the way.

Une envie de s'aérer, s'oxygéner. Aller courir était parfois la seule chose qui lui était utile et qui l'aidait à se vider l'esprit, là où auparavant il ne devait se contenter que d'un crayon et d'un carnet, il avait cet avantage maintenant de pouvoir courir un bon moment. Il n'avait pas envisagé de courir dans un premier temps, juste de marcher. Puis finalement, courir avait été une bonne chose.

Peut-être que, quelque part, New York lui manquait. Il y avait passé toute sa vie, pratiquement, même si la ville était en perpétuel mouvement cela restait un lieu auquel se raccrocher quand toute sa vie avait basculé ; dans le fond, les rues restaient les même, les bâtiments changeaient juste. Ici, il fallait repartir de zéro, ce qui pouvait aussi passer par des lieux à découvrir, là où se changer les idées quand il en avait le temps, plutôt que rester chez soi à ruminer.

C'était donc ce qu'il faisait, là. Découvrir les lieux, croisant quelque joggers tardifs aussi, certains le saluant, d'autres ne le remarquant pas. Tant qu'on ne le forçait pas à s'arrêter, tout irait pour le mieux. Il aurait pu courir plusieurs heures ainsi, jusqu'à être possiblement fatigué - du moins, l'appel du lit plus que l'appel des crampes. Il aurait pu, s'il n'avait pas remarqué une silhouette familière ; blonde, bruyante et éméchée, il ne lui fallait pas longtemps pour comprendre de qui il s'agissait véritablement, quoi de plus bruyant et alcoolisé qu'un asgardien ? Il traînait donc le pas en direction du banc en regardant la jeune femme d'un air assez amusée.

La soirée est bonne, Valkyrie ?

Dans les faits, silhouette familière étaient de bien grands mots puisqu'ils n'avaient jamais vraiment pris la peine de discuter. Mais ils avaient combattus côte à côte ce qui était bien plus à ses yeux qu'une discussion, cela en disait plus long sur l'autre. Et ses frères et soeurs d'armes finissaient souvent par lui être familiers pour de nombreuses raisons ; garde tes alliés proches. Toute fois, aucun jugement dans son regard ou son ton, juste une pointe d'amusement. Les asgardiens étaient des êtres particuliers qui pouvaient tant lui faire lever les yeux au ciel tout en réprimant un soupir plus usé qu'agacé, comme ils pouvaient déclencher quelque rires synonyme d'un non mais, vraiment ? . Peut-être aurait-il mieux fait de tracer sa route, ce n'était pas comme si la Valkyrie était en potentiel danger en restant là. Allez savoir. Il était de toute manière trop tard pour reculer désormais et il n'en n'avait pas encore l'idée. Peut-être que ce ne serait qu'une brève salutation aussi, il n'y avait qu'à attendre et voir.
©️ nightgaunt


I can do this all day
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brunnhilde
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Valkyrie
♠ EMPLOI : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries| Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
♠ GIF :
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   Jeu 5 Avr 2018 - 14:37


HELP IS ON THE WAY
I DON'T GET DRUNK. I JUST GET LESS CLASSY AND MORE FUN.
Comment était-elle arrivée ici déjà ? Ses lèvres se plissaient très légèrement en observant la vue devant elle, alors que plus personne ne traînait dans les parcs à cette heure-ci. Hormis peut-être quelques individus peu fréquentables qui utilisaient les parcs comme lieux de leurs méfaits. Il lui semblait quelque part qu’on lui avait parlé de « dealer » et de « drogués » qui venaient se « fournir ». Mais elle n’avait aperçu que des ombres à l’autre bout du parc, bien loin d’elle et qui lui fichaient pour l’instant la paix. Il y avait quelques insectes et petits animaux plus loin qui produisaient du bruit dans les buissons et les arbres. Il était plus facile de les entendre de nuit, malgré la pollution sonore de la ville qui restait bien active à la nuit tombée. Et puis lentement le casse-tête dans son esprit commençait à se résoudre très lentement. Tout cela avait commencé au camp des Asgardiens -comme c’est surprenant. Une soirée avait été organisée pour une raison dont elle se souviendrait demain matin. Ce qui n'impliquait donc pas beaucoup de nourriture et surtout beaucoup d’alcool. Ils n’avaient été qu’un petit groupe entre amis. Peut-être pour oublier, pour simplement se sentir proche des gens.

L’un d’eux avait suggéré qu’ils continuent leur soirée dans les rues de Los Angeles. L’un des hommes avait visiblement besoin de prouver que les humains et leur alcool, c’était de la rigolade. C’est comme ça qu’ils étaient directement partis en direction de la ville (ne vous demandez pas comment ils sont venus) pour finalement être un groupe de quatre ou cinq Asgardiens déjà bien allumés par l'alcool lâché dans les rues de Los Angeles et particulièrement dans le centre de Los Angeles. La tournée avait pu commencer ainsi. Ils étaient bruyants, ostentatoires, ils passaient pour des sauvages. Mais aussi pour des fêtards très amusants, car ils emportaient tout le monde avec eux dans leur petite fête, midgardien y compris. Que cela soit parce que l'on possède déjà plusieurs grammes d’alcool dans le sang ou par peur de vexer les surhommes, tout le monde se prêtait au jeu des extraterrestres. Alors, la petite bande avait fait joyeusement la fête, Brunnhilde solidement attaché à la nuque d’un ami guerrier, les yeux brillants et les pommettes rougies par l’alcool et les côtes lui causant quelques douleurs à force de rire. Et c’est comme cela que toute l’équipe avait atterri dans le parc en pleine nuit, là où ils ne gêneraient personne.

Ils étaient restés un petit moment, jusqu’à ce que la troupe se sépare en petit morceau. Les humains rentrants chez eux. Elle était persuadée d’avoir vu un « couple » multi-race partir ensemble, ce qui avait valu des commentaires lourds de sens à celui-ci en vieux nordique. La subtilité, la finesse… en bref, les asgardiens. Et puis elle s’était retrouvée toute seule, refusant de bouger de son banc, se sentant beaucoup trop bien pour rentrer immédiatement. En peu de temps, elle était seule dans un parc. Elle aurait payé cher pour avoir sur elle, le verre qui se remplissait tout seul, enchanté par Stephen lorsqu’elle habitait chez lui en attendant que le camp s’organise et la libération de Thor, Frigga et Heimdall… Mais Asgard ? Elle relevait les yeux au ciel, rêvant de cet endroit qu’elle aimait tellement aux mains des Jotuns. Elle portait à ses lèvres une bouteille d’alcool de Midgard, du whisky, pas très fort à son goût.Descendant quelques gorgées jusqu’à ce qu’il ne reste plus une goutte « Maudit qu’ils soient, tous autant qu’ils sont… » Elle jurait entre ses lèvres, bruyamment, insultant les Jotuns avant d’entendre des pas s’approcher d’elle dans un pas au rythme traînant.

Ses yeux azuréens se posèrent sur une silhouette qu’elle connaissait plutôt bien pour l’avoir côtoyée sur les champs de bataille pendant plusieurs années. « Tu sais que ce n’est pas un prénom ça, Captain. » Elle le pointait du doigt, amusé à son tour avec une fausse pointe de bouderie. ‘Val’ était son surnom le plus commun, elle n’avait jamais vraiment compris pourquoi surtout que cela venait de son rang et non pas de son véritable prénom. Elle levait la bouteille à présent complètement vide « Je n’ai plus rien à boire et mes amis sont tous rentrés en bonne compagnie ou au camp. » Ce qui avait donc signé la fin de la soirée pour elle. Brunnhilde sentait encore l’alcool couler dans ses veines, avant d’avoir ce sourire un niais qu’avait tous les gens qui avaient plus bu que manger durant une soirée. « Et que fait un de mes héros favoris dans un parc en cette heure tardive ? » Elle coinçait un hoquet au fond de sa gorge avant de taper vigoureusement la place sur le banc à côté d’elle. « Bah, qu’importe, assieds-toi donc là ! Je n’ai plus rien à boire et je n’aime pas être seule quand j’ai bu. » Brunnhilde était un animal sociable, elle adorait les gens qu’ils soient mortels ou non. Quand elle était ivre, c’était d’autant plus vrai.
code by bat'phanie





The woman who destroyed armies


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Steven G. Rogers
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain America
♠ EMPLOI : Co-leader des avengers. Ancienne égérie et porte-bannière, ancien invader.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   Jeu 5 Avr 2018 - 23:23
help is on the way
One by land, two by sea, right there in front of me, help is on the way.

En toute franchise, Steve savait qu'il aurait peut-être du continuer sa route, se mêler de la vie privée des autres n'était pas son truc. Il s'en mêlait même rarement, le seul moyen étant qu'on vienne à lui directement pour demander de l'aide ou des conseils ; là, il se montrait disposer à le faire dans la limite du raisonnable. Mais de lui-même ? C'était rare et cela n'était venu sûrement qu'avec une seule personne, son meilleur ami ; l'exception qui confirme la règle, comme on dit.

Tout comme il savait que la Valkyrie n'était pas spécialement en danger et que même ivre, elle serait à même de se défendre d'un quelconque agresseur. Alors peut-être était-ce par curiosité et un brin d'amusement qu'il s'était avancé jusqu'à elle plutôt que continuer sa course. Ce serait toujours cela pour se changer les idées, après tout. S'il n'avait pas été très partant pour une fête, il semblerait que Brunnhilde, elle, ait bien profité. Tant mieux en soi. Les asgardiens restaient d'étranges personnages, plutôt amusante à la voir ainsi sourire et agir comme si tout était tout à fait normal. Une bonne humeur contagieuse, qui avait de quoi provoquer au moins un sourire chez la personne la plus grognon qui soit, il en était convaincu. Il n'était pourtant aucunement moqueur. Il n'avait simplement pas eu de très nombreuses occasions de s'amuser depuis... depuis longtemps. Trop longtemps. Depuis son réveil, cela n'avait été qu'une succession d'événements le poussant à courir à droite et à gauche, à le maintenir éveillé, le maintenir debout, il s'y complaisait aussi, il fallait le dire, bouger pour ne pas avoir à réfléchir, sauf que cela ne faisait que repousser les problèmes et manquer des occasions de s'amuser ne l'aidait pas non plus. La répartie de la Valkyrie ne tardait pas à venir, lui décrochant un sourire un peu plus marqué. Ce n'était pas faux.

Il posait ses mains sur ses hanches, il n'avait guère à reprendre son souffle puisqu'il n'avait pas suffisamment couru pour en ressentir la fatigue. Mais il la regardait et il est vrai qu'à mesure que le temps passait, il pouvait se montrer un poil plus moqueur.

Héros favoris, disait-elle ? Voilà qui déclenchait un léger rire chez le soldat. C'était toujours déboussolant pour lui d'entendre ces choses là, on pourrait croire qu'il se serait habitué au succès mais il avait toujours préféré faire comme si ça n'existait pas, comme si ça n'était pas là, il préférait y faire abstraction. Il mettrait donc ça sur le compte de l'alcool ingurgité.

Un peu de sport, rien de bien amusant je le crains.

Se remettre lui-même de ses plaies, rester assis ne lui aurait pas convenu, il n'aurait pas voulu rester assis les bras croisés à attendre d'être totalement guéri. Il tirait toujours de trop sur la corde de toute façon. Il regardait ensuite la valkyrie hoqueter - ou presque - et taper le banc, lui donnant presque l'impression qu'il pourrait se briser - ou presque - sous sa main. S'asseoir ? Il lui aurait plutôt proposé de se lever mais il doutait dans un premier temps qu'elle soit en état de marcher. Au moins était-elle en plein air et le vent pouvait toujours l'aider à lui rafraîchir les idées.

Pas même de Thor à l'horizon ?

Curieux de ne pas les voir ensemble cette fois, non pas qu'il les pensait inséparable mais ce n'en n'était pas loin, si aveugle pouvait-il être sur certaines choses, la proximité entre Thor et Brunnhilde ne lui avait pour autant pas échappé. Aurait-il été plus mesquin, il aurait pu lui proposer un défi amusant tout en sachant - ou presque - le résultat qu'il aurait pu avoir. Il ne s'asseyait pas encore, toute fois, se contentant simplement de se rapprocher du-dit banc qui avait du en voir des vertes et des pas mûres. Elle n'aimait pas être seule lorsqu'elle buvait ? Soit, il pouvait bien lui tenir un peu compagnie pendant ce temps, cela changerait ses plans pour la soirée mais ce n'était pas comme si courir dans un parc était un plan palpitant non plus. Peut-être devrait-il laisser place à un peu plus de surprise et de choses inattendues dans sa vie, pour une fois ?

Il aurait aimé relancer la conversation mais c'était là que ça ressortait ; parler à une femme était compliqué, hors terrain. Quand il s'agissait de mission il n'avait pas le temps ou le luxe de penser à "c'est une femme, oulala". Là, il coinçait un peu. Comment on relançait une conversation, déjà ? Etait-ce le fait que la Valkyrie était aussi belle qui l'intimidait un peu ou le fait qu'il ne savait quoi dire sans que ça ne lui paraisse dénué d'intérêt ou de sens ? Hm.
©️ nightgaunt


I can do this all day
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brunnhilde
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Valkyrie
♠ EMPLOI : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries| Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
♠ GIF :
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   Ven 6 Avr 2018 - 20:35


HELP IS ON THE WAY
I DON'T GET DRUNK. I JUST GET LESS CLASSY AND MORE FUN.
Pour une surprise, ça en était une sacré. Quel était le nombre de chances pour croiser Steven Rogers dans un parc de Los Angeles, au beau milieu de la nuit. Pour que lui tomber sur le spectacle d’une grande femme blonde, dans un état avancé d’ivresse plutôt bien avancée se trouvant être une asgardienne ? Si Brunnhilde connaissait Steven depuis très longtemps, ce n’était pas vraiment le cas pour le Capitaine étoilé. Disons qu’au contraire de Bucky, elle n’avait pas eu l’occasion, une seule fois de lui raconter qu’elle surveillait les moindres faits et gestes du Capitaine depuis qu’il avait réussi à rentrer dans l’armée. C’était son attribut, de sentir les héros naissants, et de garder un œil sur eux s’ils suivaient la voie noble pour les guider au Valhalla au moment de leur trépas. Le premier qu’elle avait emportait avec elle, cela avait été son amant, Sigmund, mort dans ses bras, par la main d'Odin. Ce geste, de s’abaisser humblement pour saisir les âmes endormies des morts pour les porter entre ses bras jusqu’au Valhalla, l’endroit de tranquille d’Asgard, pour le repos éternel et pour la préparation au combat pour Ragnarök comme, le souhaitait Odin. Il n’y avait que héros, hommes et femmes, princes légendaires qui étaient ici.

Et Brunnhilde avait fait son choix, il y a bien longtemps concernant Steven Rogers. Et depuis sa résurrection miraculeuse alors qu’elle avait perdu sa trace dans la glace et elle étant enfermée pendant un certain temps… Sa position n’avait toujours pas changé. Elle ne laisserait pas Hela toucher à un cheveu de ses élus. N’était-elle pas la Chooser of the Slain après tout ? Bien sûr que si. Elle reniflait un peu à cette pensée. Il n’empêchait que celle qui s’occupait des élus avait le cerveau trop embrumé et n’avait pas envie que l’alcool vienne la rendre morose alors qu’elle avait passé toute la soirée à rire à s’en briser les côtes. Elle agitait légèrement la main, comme pour signifier un certain amusement. Le sport n’était pas une mauvaise chose en soi, mais à l’instant cela lui semblait l’exercice le plus difficile au monde. Pourtant, elle avait été de celle, il y a longtemps ne rechignait pas contre un bras de fer alcoolisé, juste pour montrer à ces hommes barbus et misogynes qu’une femme pouvait les battre sur tous les terrains. Il n’y avait jamais de repos pour la femme et la féministe qu’elle était depuis des siècles.

Pourtant, ses yeux se plissent en le voyant s’approcher alors que le nom de Thor est prononcé. Elle claquait sa langue contre son palais, avant de lâcher un long soupire, étalant ses bras sur le haut du banc, les jambes croisées. « Thor… n’est plus d’humeur festive depuis un qu’il est revenu d’Asgard. » Elle ne l’avait jamais vu aussi bas qu’en ce moment. Il n’était que morosité. Le traumatisme d’être enfermé, lui, le Prince d’Asgard, le Dieu du tonnerre par leurs pires ennemis pendant des mois, être affaiblis… Cela lui laissait des traces plus indélébiles qu’elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle voulait laisser sa tête pencher en arrière pour prendre un bol d’air, mais le début de mouvement lui faisait comprendre que ce n’était pas une bonne idée du tout, si elle ne voulait pas voir la nausée lui prendre les tripes. Elle se contentait de passer une main dans sa crinière blonde pour rafraîchir sa nuque en reposant son regard sur son interlocuteur. Un sourire se dessinant sur son visage en voyant qu’il ne s’était toujours pas approché. Elle rabattait un peu son bras du côté où il y avait le plus de place.

« Je sais que j’ai bu, mais tout de même je ne mords pas par Odin ! » S’amusait la femme d’une voix forte, un rire l’accompagnant ses mots, lui faisant mal au ventre. Elle posait son bras sur celui-ci, comme pour l’apaiser. À l’instant, elle tuerait bien pour une nouvelle bouteille d’alcool humain, simplement pour se désaltérer un peu plus que pour aggraver son état. Elle se frottait un peu la pommette « Tu es beaucoup trop tendu, as-tu déjà pensé à faire la fête ? Tu devrais venir au camp des Asgardiens, je suis sûr que ça t’amusera beaucoup. » Elle plongeait son regard un instant dans le sien, une pointe de malice et de défi s’étant glissée à l’intérieur. « Je défierai bien ton pouvoir contre notre alcool. Je serai très curieuse de voir cela. » Et puis, elle frappe dans ses mains, comme si un éclair de génie venait de traverser son esprit. « Voilà ce qu’il faudrait faire ! Et même à l’instant. » Ses bottes renforcées de pièces d’armure claquèrent contre le sol alors qu’elle se relevait d’un geste plus alourdi qu’habituellement à cause de multiples boissons ingérées. Rattrapant rapidement le capitaine en taille grâce à sa nature, presque la bouche en cœur devant cette nouvelle excentricité. « Je suis sûr que les autres seraient tout aussi curieux de voir cela ! » Et le pire, c’est qu’elle trouvait l’idée bonne.
code by bat'phanie





The woman who destroyed armies


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Steven G. Rogers
Avengers
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Captain America
♠ EMPLOI : Co-leader des avengers. Ancienne égérie et porte-bannière, ancien invader.
♠ GIF :
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   Jeu 12 Avr 2018 - 17:15
help is on the way
One by land, two by sea, right there in front of me, help is on the way.

Il ne pensait pas que la Valkyrie était inapte à se défendre seule, bien au contraire, bien fou aurait été l'humain essayant de s'approcher d'elle, même ivre, avec de mauvaises intentions. Mais c'était plus fort que lui, s'approcher ainsi et s'assurer à sa façon que tout allait bien pour elle. Plus fort que lui de jeter un petit coup d'oeil bienveillant, même s'il savait de façon sûre qu'elle n'avait pas besoin de lui pour ça. Vieux réflexes.

Il y avait de ces fois où Steve ne savait simplement pas comment parler aux autres et se fiait juste à ce qu'il avait pu apercevoir. En mission, ça allait, c'était dans le domaine privé où c'était toujours plus compliqué, raison de plus pour mettre cette vie entre parenthèses ; ni le temps ni l'envie. Raison de plus pour toujours trouver de quoi faire. Aller courir au lieu de sortir dans un bar et faire quelque rencontres. Sans être asocial pour autant. Juste un besoin de solitude et de s'occuper à sa façon. Il n'avait, de toute façon, jamais été très loquace ni du genre à avoir besoin de beaucoup d'amis, un grand entourage. Mais du coup, parler en privé n'était pas la chose avec laquelle il était la plus à l'aise, sans avoir peur non plus d'aller vers les autres comme il venait de le faire avec Brunnhilde. Il s'y efforçait parfois, histoire de. Puis voir des frères et soeurs d'armes faisait toujours plaisir. Même quand ils étaient alcoolisés comme là où il voyait la valkyrie dans un état second et pourtant assez amusée. Elle lui apprenait toute fois que Thor n'était plus d'humeur festive. Ah. Il ne l'avait pas vraiment revu depuis Asgard et pourtant dans son esprit, il imaginait Thor comme un homme au mental d'acier, comme si rien ne pouvait lui retirer sa bonne humeur constante et contagieuse. Mais il était logique qu'il se soit détourné de cette constante bonne humeur en effet. Pas sûr qu'on puisse appeler ce qu'ils avaient fait une victoire puisqu'ils n'avaient pas pu récupérer Asgard, il comprenait donc la peine et désarroi de Thor. Un futur roi sans royaume, un futur roi sans couronne, difficile à encaisser. Au moins avaient-ils pu récupérer certains. Il songeait à tout ceci, se disant qu'il aurait peut-être du mieux réfléchir encore avant de parler de Thor, juste qu'il les pensait souvent ensemble puisque les seules fois où il avait aperçu Brunnhilde... C'était avec Thor, justement. Bon, soit, une boulette de plus qui s'ajoutait, il n'était plus à ça près.

Il riait légèrement à sa réflexion, qu'elle avait bu mais ne mordait pas. A vrai dire, Steve commençait à vraiment se remettre de toutes ses blessures et avait besoin de se défouler, trop d'énergie accumulée, il avait envie de profiter pour s'entraîner à nouveau, préférant aussi rester debout que s'asseoir. As-tu déjà pensé à faire la fête ? Oui et non, ce n'était pas spécialement son truc, les fêtes. Ou les fêtes posées, un verre à la main, juste à discuter, oui ça lui convenait, ça, même si l'alcool ne lui faisait aucun effet il en appréciait tout de même le goût. Tout dépendait de ce qu'on appelait fête, après tout. Car une soirée avec la musique à fond juste à danser et boire, très peu pour lui.

J'y songerai, un de ces soir.

C'était ce qu'il lui répondait, un poil amusé. Encore amusé, surtout. Quelle drôle de dame. Il admirait les effets de l'alcool d'une personne à une autre, ceux qui cherchaient à se bagarrer de ceux que l'alcool rendait amoureux, de ceux qui se sentaient philosophique à refaire le monde... Aux personnes comme elle, joyeuse. C'était de ces personnes joyeuses dont il préférait s'entourer, les trouvant plus agréable ainsi. Du moins, partant du principe qu'il était en soirée et que l'occasion se prêtait à ça. Là, c'était d'autant plus particuliers qu'ils n'étaient pas dans un cadre spécifique pour faire la fête. Curieux que la dame soit là, donc.

Un autre jour, pourquoi pas. Mais tu as déjà pris beaucoup d'avance sur moi, je n'ai pas envie de tricher.

Pas très loquace mais il répondait au défi, tester ses capacités à résister à l'alcool. Il fallait dire que Steve avait déjà tenté de se mettre des cuites monstres mais que cela n'avait jamais fonctionné, son souvenir le plus marquant étant le soir de la mort de Bucky en 45. Il avait bu assez pour avoir un coma éthylique et se détruire le foie mais rien n'y avait fait. Il avait voulu noyer sa tristesse dans des litres d'alcool mais jamais rien, comprenant ainsi jusqu'où allait sa guérison accélérée et ce que le sérum pouvait lui faire. Il n'avait plus réessayer depuis, comprenant que c'était inutile. Qu'il était condamné à devoir vivre avec ses souvenirs plutôt qu'essayer d'oublier pour une nuit. Donc le défi l'amusait à cet instant, oui, si tu veux, mais tu risques surtout d'être la seule ivre. Et elle le mettait au défi de le faire maintenant, ce qui le faisait rire un peu plus ; les asgardiens n'avaient-ils donc aucune limite ? Visiblement.

Tu n'auras qu'à me contacter un de ces jour et nous verrons.

Ou comment repousser gentiment l'invitation de la Valkyrie, songeant qu'elle ne pousserait pas à l'appeler pour de vrai, pour se mettre "une cuite". Amusant aussi comme les autres tendaient à vouloir le pousser à se dévergonder, comme s'il ne savait pas s'amuser seul. Steve était quelqu'un de pudique qui avait besoin de calme et savait s'amuser à sa façon. Marcher, faire du jogging, dessiner, écouter de la musique, c'était sa façon à lui de se distraire. Il souriait toute fois à la Valkyrie, devant juste lever un peu la tête pour la regarder, chose dont il avait peu l'habitude depuis qu'il avait reçu le sérum, qu'avoir à lever la tête pour parler à quelqu'un. Là où avant il avait constamment à le faire. Le revoilà dans ses pensées pendant deux secondes, avant 1939 et le sérum, quand les femmes le dominaient de quelque têtes. Souvenir qu'il chassait bien vite. Il la regardait juste pour s'assurer qu'elle ne manque pas de trébucher en se relevant si vite, avec l'alcool qu'elle avait pu boire. Manquer d'équilibre ou qu'en savait-il. Et il n'était pas son père, ni son supérieur, il n'avait pas à lui dire qu'elle avait suffisamment bu pour la soirée et il ne comptait pas le faire non plus pour l'instant, ils n'étaient pas amis non plus, il ne pouvait donc pas se permettre de lui conseiller de ralentir un peu sur la boisson. Il pouvait juste assister comme spectateur et parler un peu avec elle, analysant les faits par la même occasion, bouteille vide, seule, pas de bouteille ou autre dans l'horizon donc, continuer à boire n'allait pas être possible, pensait-il. Il n'allait pas l'empêcher de continuer mais n'allait simplement pas l'encourager non plus à continuer à boire.

Ne serait-il pas plus amusant de continuer la fête plus tard quand tes amis seront de retour ?

Remarque bienveillante s'il était possible, un petit conseil d'arrêter pour ce soir ou du moins, ralentir la cadence tant qu'elle était seule, un sous-entendu, est-ce amusant de boire seule ici ou ne serait-il pas plus amusant de reprendre avec tes amis quand ils seront là, autre sous-entendu, c'est peut-être bon pour la soirée, tu peux désormais rentrer te reposer. Encore son instinct qui parlait, qu'elle soit une femme n'y changeait rien, être seul qu'on soit homme ou femme, dans un parc, la nuit, il y avait moins risqué par ces temps.
©️ nightgaunt


I can do this all day
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Brunnhilde
Divinités
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Valkyrie
♠ EMPLOI : Souveraine du Valhalla | Chef des Valkyries| Guerrière d'Asgard | Maître d'Arme
♠ GIF :
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   Dim 15 Avr 2018 - 22:54


HELP IS ON THE WAY
I DON'T GET DRUNK. I JUST GET LESS CLASSY AND MORE FUN.
La vision de l'ombre de Thor avait assombri un court instant l'esprit de la Valkyrie. Elle savait que parfois, il valait simplement mieux laisser le temps faire son oeuvre que foncer tête baissée dans le tas. Surtout lorsque ça touchait de près ou de loin des traumatismes qu'on ne pourrait pas saisir à moins d'avoir vécu exactement la même expérience. Et la captivité... Même si cela remontait à loin maintenant pour sa part, cela restait une plaie ouverte en elle. Pouvait-elle dire que c'était pire que Thor ce qu'elle avait vécu ? Elle ne se permettrait pas de faire une telle chose. Elle ne savait pas tout ce qu'il avait vécu pendant sa captivité. Elle espérait qu'on n'est pas pénétré son esprit comme cela avait été le cas pour elle. Une intrusion mentale était une sensation des plus horrible au monde et Bru ne supportait tout simplement pas l'idée qu'on puisse encore s'introduire dans son esprit. Lui faisant ressentir à quel point elle pouvait être faible pour certaines choses. Inconsciemment, elle serrait le poing en pensant quand elle était prisonnière du cristal d'Amora. Enfermée comme une bête de foire dans du formol, maintenu en vie seulement pour extraire sa puissance et la manipuler à sa volonté.

L'impression de n'avoir été finalement, qu'une marionnette que l'Enchanteresse sortait à son bon vouloir, comme un lapin dans un chapeau de magicien. Elle fermait un instant les yeux pour balayer ses images de son esprit. Revenant à un état normal. Il lui faudrait un peu de temps... Ils étaient des Asgardiens, il était Thor, le fils d'Odin. Le prince d'Asgard, il ne pouvait pas en être autrement à présent. Il devait aller mieux, même si cela prenait un peu de temps. Elle reportait toute son attention sur son compagnon, certainement d'infortune pour sa part. Il n'était jamais très agréable d'être celui ou celle qui ne boit pas alors que tout le monde est euphorique grâce à l'alcool et ses vapeurs. Être hors du coup en sommes. Mais les êtres humains prêtaient une attention toute particulière à ces gens qui ne buvaient pas, pour les ramener sain et sauf chez eux. Alors, qui était le plus stupide des deux au final ? De toute manière, les Asgardiens n'étaient pas connus pour être les gens les plus responsables au monde. Et puis ils n'avaient pas de véhicule aussi dangereux que ceux que possédaient les humains. Donc le problème était résolu.

Maintenant qu'elle était debout, elle pouvait un peu mieux l'observer yeux dans les yeux. Certes, ses yeux à elle, devaient briller un peu trop à cause des grammes d'alcool dans son sang. Elle affichait une moue un peu déçue face à son refus, très poli, presque délicat dans les mots employés. Et il n'avait pas tort. Elle avait bu pour plusieurs humains de toute manière, elle perdrait par avance face à lui. « Je te laisse tranquille pour cette fois, mais ne compte pas sur le fait que je sois saoule pour oublier. » C'était bien trop amusant à imaginer et dans le fond, elle espérait bien y arriver à le faire flancher. Elle avait bien compris qu'avec ce fameux sérum cela rendait les choses plus difficiles. Mais au moins, pouvait-il suivre un peu le rythme des gens de son espèce et ne pas espérer les voir hors de contrôle au bout de quelques gorgées. Elle grimaçait en sentant sa tête lui tourner à cause de sa levée subite devant le blond avant de soupirer. Maintenant qu'elle était debout, l'idée même de se rasseoir lui donnait le vertige pour de vrai. Elle observait la bouteille de whisky vide laissé sur le banc pour s'en saisir et poliment aller la jeter à quelques pas, dans une poubelle alors qu'elle écoutait les mots de son compagnon.

Elle eut un reniflement amusé à la suggestion du capitaine « Je crois que tu n'as pas saisi quand j'ai dit qu'ils étaient rentrés en bonne compagnie. » Elle revenait vers lui, lui offrant un clin d'oeil se voulant complice sans oublier d'appuyer sur les deux derniers mots de sa phrase. Winkwink. « Je ne risque pas de les revoir avant demain matin. » Ils avaient des femmes ou des hommes à leurs bras, ils étaient fortement alcoolisés, la suite n'était pas très difficile à imaginer. Elle lui offrait un sourire amusé avant de hausser les épaules. « Je n'avais juste pas envie de rentrer immédiatement. Et puis, il fait bon ce soir. » Autant profiter simplement du temps clément de l'été de Los Angeles. Elle ne savait pas si c'était de l'inquiétude ou de la bienveillance qui émanait de Steve, mais elle trouvait ça touchant. Il n'avait pas à s'inquiéter pour elle, c'était une grande fille et tout à fait capable de se défendre si quelque chose devait arriver. Elle chassait cette possibilité et ses camarades de jeux loin de son esprit d'un mouvement de main dans le vide.

« Enfin, qu'importe. » Que faire maintenant ? Elle n'avait toujours pas envie de rentrer au camp de toute manière. Elle sondait le parc durant un instant avant de sourire « Puisque tu sembles si préoccupé par ma situation Rogers, marche avec moi. L'air frais va me réveiller... » Disons que c'était plus une décision prise pour eux deux qu'une proposition laissant le choix à l'autre. Sans attendre plus, elle posait sa main sur son épaule pour le guider dans la direction qu'elle avait décidée la bonne humeur et le rire en coin des lèvres. En effet, si cela avait été Thor à ses côtés et pas Rogers, peut-être, serait-elle plus collante. Mais elle n'était pas amie avec le Capitaine même s'ils se respectaient beaucoup tous les deux. Frère et soeur d'arme ? Quelque chose comme ça, une appellation qui la ferait ronronner si elle était un chat ou un quelconque félin. La main toujours posée sur son épaule, elle le guidait sur le chemin tout tracé du parc sans se préoccuper des quelques ombres traînant dans un coin du lieu. Elle ne pensait pas à retirer sa main, c'était un geste tout ce qu'il y avait des plus amicales même si sa force faisait penser le contraire. L'alcool sûrement. Au pire des cas, elle pourrait s'appuyer sur lui si elle se sentait chanceler vu qu'il était tout à côté d'elle.

Doucement, elle retirait sa main alors que son pas était surprenant assez « rapide » pour une marche. « Pourquoi ne pas avoir emmené un ami pour t'entraîner avec toi ? Je veux dire, c'est bien mieux de pouvoir s'entraîner avec quelqu'un. » C'est ce qu'elle pensait en tout cas. Bien que dans ses souvenirs, elle était la première à fuir un entraînement alors qu'elle était encore une enfant pour aller courir après les géants et essayer de les terrasser par sa seule force et celle de son épée. Ce qui avait fait arracher quelquefois des cheveux à ses maîtres d'armes ou ses parents, il y a bien longtemps de ça.
code by bat'phanie





The woman who destroyed armies


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: help is on the way. | Brunnhilde.   
Revenir en haut Aller en bas
 

help is on the way. | Brunnhilde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: Los Angeles :: Central L.A. :: Echo Park-