Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

La vierge et le vieux (Victoire Reecey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La vierge et le vieux (Victoire Reecey)   Sam 6 Avr 2013 - 22:58
Le Mandarin fut plus qu’impressionné par la débauche de pouvoirs de la jeune femme. Les mutants étaient fascinants même si lui-même ne s’était jamais intéressé à leur cas. Mais ce n’était qu’un détail, ça n’avait jamais été ça qui avait captivé le Mandarin envers Reecey.

« Où allons-nous à présent ? Je n’y ait pas pensé. Tiens si on allait manger, je commence à avoir faim avec toutes ces conneries. »

Il allait remonter dans l’hélico en premier comme il en avait l’habitude mais brusquement il s’arrêta comme ayant conscience d’être avec Victoire. Il lui tendit la main tout sourire et l’aida à grimper dans l’hélico avec galanterie. Ils décollèrent, le Mandarin indiqua au pilote d’aller se poser au sommet de la piste d’hélico d’un grand building de Battery Park qui était au bord de la baie de New York, face à la statue de la liberté au loin. Il y avait un resto dans les derniers étages du building. Le vieux et la vierge s’y rendirent. Ils entrèrent dans le top of neon. Sur scène art et dottie todd chantaient « Avengers ! » pour la 12 000 éme fois (elle était chiante la chanson du moment). Le resto tournait sur lui-même et donnait aux clients une vue sur 360 degrés. Quoi que pour l’instant il y avait très peu de clients en dehors du vieux et de la fille. Sur le comptoir du bar il y avait une pile d’affiches promotionnelles de la Stark expo avec Iron Man et Tony Stark tapant plein de poses différentes (dont une où il dansait Gangnam Style). Le Mandarin saisit la pile d’affiches au passage alors que les deux s’installaient à une table. Le serveur observait ce duo improbable complétement médusé. Surtout le Mandarin dont le look capillaire et vestimentaire était vraiment… disons spécial.

Les deux étaient assis à leur table face à la baie vitrée offrant la vue panoramique sur New York. Le Mandarin ne s’était pas mis en face de Victoire mais assis à côté d’elle sur la banquette. Il avait sorti un marqueur noir et salopait les images de Stark.

« Je devrais les vendre aux super-vilains pour 1000 dollars l’image dédicacée par mes soins. Tu en veux une ? Pour toi c’est gratuit.»

Le Mandarin écrivait « boîte de conserve » sur les images d’Iron Man et dessinait des cornes diaboliques ou des grosses moustaches ou encore des lunettes et cicatrices sur les portraits de Stark. Il fit une spéciale dédicace made in Victoire en soulignant « Tu pus » sur une image. Il leva sa tête vers le serveur et agita en tous sens son nounours Iron Man :

« Ça vient ces boissons ? »

Le serveur accourut avec un plateau d’argent. Il déposa deux cocktails et déguerpit. Le Mandarin arracha la cerise de sa boisson et la jeta derrière lui.


« Victoire, tu dois te demander pourquoi un vieux barbus comme moi qui s’est complétement gouré d’époque niveau vêtements, cherche à te côtoyer. Voilà depuis des années malgré tous mes abrutis de sbires et tous mes coups d’éclats je me sens seul. Mes deux enfants la seule chose que j’avais réellement je les ais perdus. Je ne suis plus qu’un vieux qui a fait son temps. Mon problème avec Iron Man, c’est totalement vain, je crois que c’est moi qui lui court après pour m’occuper et pour oublier. Pour essayer d’exister je crois. Je n’ai rien d’autres. »

Il attrapa la framboise dans le verre à cocktail de Victoire et l’engloutit. Puis cherchant ses mots, il tritura ses manchettes ornées d’or dans un geste de malaise.

« C’est dur à croire mais un abruti comme moi n’a jamais eu vraiment d’amis, j’ai essayé de me faire une famille mais je l’ai perdus. Je m’ennuyais depuis un bon moment, depuis au moins plusieurs années et il ne me restait rien à part emmerder Stark, mais je crois que j’ai enfin une amie. »

Sa main trembla, ses anneaux aussi. Il laissa tomber son nounours Iron Man par terre. Il se tourna vers Victoire et l’enlaça en la prenant dans ses bras, posant sa tête sur son épaule et il cessa de trembler, il se rappela tout à coup l’enfance de son fils quand il le prenait dans ses bras. Il y avait si longtemps qu’il l’avait maintenant oublié. Victoire le lui rappela. Il lâcha :

« Tu peux m’appeler Mandy. »

(HRP : dans le film il est vraiment surnommé Mandy par quelqu’un, c’est officiel XD)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La vierge et le vieux (Victoire Reecey)   Mer 17 Avr 2013 - 21:20




« La curiosité est un vilain défaut »

«Le Mandarin & Victoire»


Manger ? Oui, pourquoi pas. Le Mandarin avait raison, son ventre à elle-aussi commençait à grogner son mécontentement. Victoire se laissa donc amener dans un magnifique restaurant sur la baie de New York. Elle observa longuement la Statue de la Liberté, avant de suivre le super-vilain jusque dans le grand restaurant. Il était quasiment vide, mais l'endroit était magnifique. La jeune femme ne fit pas attention à la pile d'affiche de Stark que le Mandarin avait attrapé ; à vrai dire, elle ne le remarqua qu'en se rendant compte qu'il était en train d'écrire un truc. Ils étaient assis côte à côte à une table, et elle quitta des yeux le magnifique panorama qu'offrait le restaurant pour observait les dégâts que causait le vieil homme à Iron Man. Ou Tony Stark, plutôt.

- Le Mandarin : Je devrais les vendre aux super-vilains pour 1000 dollars l’image dédicacée par mes soins. Tu en veux une ? Pour toi c’est gratuit.
- Victoire : C'est trop d'honneur, merci ! fit-elle en riant.

C'était pas le jour de gloire de Tony, du moins, pas avec les deux énergumènes assis ensemble à la table. Entre les insultes du Mandarin, ses magnifiques dédicaces, le ''Tu pus'' de Victoire et la belle foirade de la Stark Expo... Non, vraiment, ce n'était pas son jour de gloire. Pendant que le Mandarin agitait son Iron Nounours (Beary Stark pour les intimes), la rousse en profita pour lui piquer une affiche encore vierge de toute décoration, son marqueur et s'appliqua à transformer Tony en femme. Magnifique femme à barbe. Le serveur se dépêcha de leur servir deux cocktails, puis repartit tout aussi vite.

- Le Mandarin : Victoire, tu dois te demander pourquoi un vieux barbus comme moi qui s’est complétement gouré d’époque niveau vêtements, cherche à te côtoyer. La jeune femme releva la tête vers lui, en repoussa légèrement l'affiche customisée par ses soins, pour l'écouter attentivement. Parce qu'il n'avait pas vraiment tord, elle ne savait toujours pas pourquoi. Voilà depuis des années malgré tous mes abrutis de sbires et tous mes coups d’éclats je me sens seul. Mes deux enfants, la seule chose que j’avais réellement, je les ais perdus. Je ne suis plus qu’un vieux qui a fait son temps. Mon problème avec Iron Man, c’est totalement vain, je crois que c’est moi qui lui court après pour m’occuper et pour oublier. Pour essayer d’exister je crois. Je n’ai rien d’autres.

Victoire sentit sa gorge se serrer. Elle pensait pouvoir comprendre ce qu'il lui racontait, elle pensait avoir ressentit à peu près la même chose à son arrivé à New York. Elle avait été seule pendant longtemps, à courir les rues et dormir sous les ponts. Leur solitude n'était pas comparable, et celle du Mandarin devait certainement être plus terrible que celle qu'elle avait vécu, mais la solitude restait la solitude, non ?

- Le Mandarin : C’est dur à croire mais un abruti comme moi n’a jamais eu vraiment d’amis, j’ai essayé de me faire une famille mais je l’ai perdus. Je m’ennuyais depuis un bon moment, depuis au moins plusieurs années et il ne me restait rien à part emmerder Stark, mais je crois que j’ai enfin une amie.

La rouquine cligna des yeux, alors qu'il la prenait entre ses bras et posait sa tête sur son épaule. Sur le coup, Victoire ne sut trop comment réagir. C'était un drôle retournement de situation – enfin, d'une certaine manière. Il y a quelques jours... Non, la veille même, on lui aurait parlé du Mandarin, elle aurait sans doute éprouvé encore beaucoup de rancœur. Et oui, la demoiselle était rancunière quand on touchait à sa bibliothèque. Il faut dire qu'aussi, il lui en avait fait voir des vertes et des pas mûres... Sa stagiaire était morte ! Et puis Jotunheim, et puis Gerroed, et puis... Au final, elle s'était plutôt bien amusée. Ce n'est pas vraiment une chose qu'elle referait tous les jours, mais ce n'était pas non plus un souvenir douloureux qu'elle désirait oublier, au contraire. Et puis finalement, depuis ce matin, il s'en était passé, des choses. Et maintenant, elle l'aimait bien, le Mandarin. Elle en connaissait un qui serait prête à l'envoyer pourrir dans une geôle du SHIELD pour n'avoir ne serait-ce que penser cela, lien de parenté ou non, mais merde hein ! Elle faisait ce qu'elle voulait, et si elle avait envie d'apprécier le Mandarin et bien, elle l'appréciait.

Finalement, Victoire l'enlaça également. En fermant les yeux, elle sentit une petite larme dévaler sa joue. Elle était vraiment trop sensible. Mais il n'avait pas tord, au fond.

- Le Mandarin : Tu peux m’appeler Mandy.

La rousse esquissa un sourire, avant de répondre d'une voix douce ;

- Victoire : Tu n'a plus besoin de s'implement le croire... Mandy.

Elle s'éloigna ensuite légèrement de lui pour essuyer ses yeux, le visage rayonnant.


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas
 

La vierge et le vieux (Victoire Reecey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» LE PRESIDENT EST TROP VIEUX ,TROP MALADE TROP COQUIN POUR L''EXIL ET LA RETRAITE
» URGENT! TJS PERSONNE PR 7 beaux vieux minous suite décès, 67
» Viens voir Victoire (Elle)
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» Foire d'Eghezée avec rassemblement vieux tracteurs 14 Août 2011





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-