Partagez | 
 

Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Mar 19 Mar 2013 - 15:52

There's a traitor here beneath my breast
And it hurts me more than you've ever guessed

    Dans le Queens, il y avait un petit un café appelé « aux deux frères » : deux frères avaient mis l'affaire sur pied une dizaine d'années auparavant, et cela marchait plutôt pas mal : affaire familiale, bien située près d'une place ombragée, le café était plutôt bon et leur cheesecake délicieux. C'était un endroit charmant, d'autant plus qu'en ce début de printemps encore timide, on venait tout juste de sortir des tables en terrasse. Pour l'heure, une seul client y était assis. Il était enfoncé sur sa chaise, confortablement installé, sa cheville reposant sur l'un de ses genoux, sa main pianotant sur son autre cuisse une musique connue de lui seul, une berceuse venant de son enfance heureuse. C'était un séduisant jeune homme, aux cheveux noirs et aux habits de cuir.

    Loki ne portait pas, pas encore, son armure complète, mais avait reprit son habit asgardien et un air peu amène. Son air sombre était cependant égayé par deux choses devant ses yeux; son verre de whisky posé devant lui et avec lequel il jouait, pendant que son attention se concentrait sur la scène qui animait la terrasse.
    Chaises et tables étaient renversées. C'était la panique. Une demi-douzaine d'humains sous le contrôle absolu du dieu et armés par lui avaient été lâchés sur la foule de ce joyeux dimanche après-midi.
    Le chaos qui s'en était suivit avait été particulièrement réjouissant.
    Loki s'était contenté d'observer, sans lever le petit doigt. Lorsqu'un duo de flics avait trouvé malin d'intervenir, il les avait envoyé à l'intérieur du café par la fenêtre. Ils y gisaient toujours. Il ne se battait pas, mais ses esclaves le faisait pour lui, l'aidant à évacuer sa colère. C'était un mauvais ersatz, mais il attendait son punching-ball.

    Le punching-ball contre lequel sa colère était dirigée. Celui pour qui il avait commandait une bière, qui attendait bien sagement son consommateur à la place en face de lui.
    Une quinzaine d'humains jonchaient les environs, à des stades de survie divers allant de mourants à en morceaux. Les deux frères gérants du café, finissaient de s'entretuer à quelques pas de là. Le signal était clair, non ?
    Loki leva les yeux vers le ciel, tandis qu'il jouait machinalement avec une bauge qu'il portait au doigt, faisant tourner l'anneau autour de son doigt. Effet de l'anneau, ou bien arrivée de son frère ? Le ciel s'était assombrit, chargé de nuages et la luminosité de la place avait décrût. Il eut un sourire qui trahissait un contentement malsain, chargé de folie de rage, mal contenues malgré son habituelle maîtrise de soi. La Saint Valentin avait eu lieu la veille, et il ressassait sa rage depuis, retenant son envie d'éclater en insultes ou en larmes. Pour l'instant. Si un orage n'allait pas tarder à éclater dans le ciel de New York, ce n'était rien par rapport à ce qui se passerait lorsque Loki laisserait éclater sa colère.

    Son invité allait-il enfin lui faire l'honneur de sa présence ?


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Jeu 21 Mar 2013 - 20:13





« Why can't you see what we had ?

Was it all a lie ? »


«Loki & Thor»


Le lendemain de la Saint Valentin c'était tout d'abord annoncée joyeuse. Malgré certains petits dérapages (on ne dira pas le nom du fautif), tout s'était passé pour le mieux. Jane avait accepté sa demande en mariage. Il avait beaucoup dansé, passé du bon temps avec sa chère Midgardienne. Mangé, un peu. Bu, beaucoup. Après avoir raccompagné la belle, il était rentré au manoir. Il avait chanté – fort – sa joie avec quelques chants de chez lui. Puis il s'était affalé sur son matelas, et s'était endormi aussi sec. Après toutes fêtes, faire une grasse matinée était un délice, même pour un prince ayant été habitué, dès son plus jeune âge, à être réveillé aux aurores.
Il s'était éveillé aux alentours de midi, tiré des bras de Morphée par les grognements de son ventre affamé. Se levant, il enleva rapidement ce qu'il portait de son costume pour enfiler sa tenue de prédilection. Il partit ensuite dans la cuisine pour se préparer des oeufs brouillés. A peine avait-il terminé son petit-déjeuner tardif que le "téléphone de service" sonnait. Soupirant, il décrocha le combinet avec douceur. Problème dans le Queens, soulèvement de population près du pub "Aux deux frères", violence, blessés, morts. Il compressa le téléphone si fort en disant à l'agent qu'il s'en occupait que l'appareil s'émietta entre ses doigts.

Des Midgardiens qui s'entretuaient. "Aux deux frères". Thor mettrait ses cheveux à couper qu'il s'agissait d'un coup de son frère. Il enfila une tenue adéquate le plus rapidement qu'il pu et s'envola. Un amoncellement de nuages noirs précédaient son chemin, tous comme l'orage le suivait. Éclairs, tonnerre... Seule la foudre manquait à l'appel et ne s'abattait pas sur New York. Le fils aîné d'Odin écumait de rage et de désespoir. Pourquoi ?...
Il arriva rapidement sur les lieux du carnage, séparant les belligérants. Mais rien n'y faisait, les hommes se bornaient à s'entretuer dès qu'il avait le dos tourné. Dépité, Thor les assomma purement et simplement avant d'embrasser la terrasse dévastée du regard. Quand ses yeux se posèrent sur Loki, seul attablé à une table, le dieu de la foudre sentit sa colère s’apaiser légèrement. Thor s'approcha de son cadet à grands pas.

- Thor : Mon frère !

L'Asgardien eu un léger arrêt en voyant la bière posée en face du whisky de Loki. Un sourire naquit sur ses lèvres, heurux de voir que son frangin avait pensé à lui (mais après tout, il s'agissait de Loki, et il devait savoir mieux que quiconque comment attendrir – ou briser – le coeur du grand blond). Thor allait s'asseoir, mais se retint de justesse ; il toisa son frère aussi durement qu'il le put.

- Thor : Et tu es content de toi, je suppose ?

Thor ne savait pas trop quoi faire. Il ne pouvait décemment pas laisser tous ces Midgardiens, morts ou blessés, dispersés un peu partout. Il voulait également rester et parler avec son petit frère ; voilà bien la première fois depuis longtemps qu'il se retrouvait seul à seul avec le rejeton d'Odin – car Thor le considérait toujours comme tel. Il lui jeta un regard noir, soupira, lui jeta un nouveau regard, grogna de façon très expressive et s'éloigna de Loki pour traîner tous les corps – morts, évanouis ou assommés par ses soins – à l'intérieur du pub.

Ce faisant, il réfléchissait à tout ce qu'il voulait dire à son frère. Lui crier dessus, se plaindre de son absence, lui dire qu'il l'aimait, qu'il pouvait se reprendre, se racheter, le rejoindre, qu'ensembles ils seraient plus forts... Et lui toucher un mot à propos de sa future belle-sœur, à l'occasion. Il se souvenait du bonheur qu'il avait ressenti pour son frère lorsqu'il s'était marié avec Sigyn, et la fierté qu'il avait ressentit d'être son témoin. Il aimerait tellement qu'il en soit de même pour Loki, à présent que s'était lui qui était à la veille d'unir sa vie à une femme.
Une fois la terrasse débarassée des corps, il fila immédiatement s'asseoir face à son frère. Il observa le visage fin du fils adoptif d'Odin, notant avant un pincement au coeur à quel point ils étaient différents – et combien il aimerait voir un sourire pur et sincère à ses lèvres.

- Thor : Tu m'as manqué mon frère...

Les habitudes avaient la vie dure, les sentiments aussi. Thor avait toujours rechigné à se battre contre son cadet, préférant plutôt tenter de le ramener à la raison – même si ses tentatives étaient jusque-là restée vaines, il ne voulait pas perdre de vue l'espoir ni jeter au fond d'un tiroir tous ces souvenirs d'enfances.

A croire que les rôles s'inversaient. Dans ces cas-là, c'était Loki qui lui sautait dessus pour engager le combat alors qu'il lui parlait plus ou moins calmement.

Le viking attrapa 'son' verre ; à trop réfléchir il allait chopper la migraine. Il le leva légèrement en direction du brun, avec un petit sourire pour le remercier de l'attention, et en bu une ou deux gorgées. Il avait envie de dire à Loki le fond de ses pensées, mais c'était le dieu des méfaits qui l'avait attiré ici ; il devait bien y avoir quelques choses dont son frère voulaient lui parler...


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Mar 26 Mar 2013 - 19:41


    In silence I hold on
    To you and I


    Lok eut un bref sourire; les nuages devenaient plus gros, plus noirs, plus nombreux de minutes en minutes. Comme les New Yorkais devaient regretter le temps où ils pouvaient espérer avoir un printemps et un été convenables, le temps où leur climat n'était pas soumis à la mauvaise humeur d'un dieu et aux fantaisies du frère de celui-ci. Son frère était là. Son cher grand frère adoré accourait pour empêcher son psychopathe de cadet de tuer un trop grand nombre d'humains. Sûr que s'il lui avait envoyé un sms, il ne serait certainement pas venu, et encore moins aussi vite.

    Qu'il était beau, qu'il était glorieux, le cher prince d'Asgard. Loki le regarda chercher à séparer ses proies, sans le moindre succès, Loki savait encore lancer des sorts correctement sur de pareils vermisseaux. Le dieu observa le guerrier blond se battre obstinément pour les séparer – il fallait louer sa persévérance abrutie – jusqu'à voir un peu plus loin que le bout de son nez et les assommer. Bien, Thor avait fait des progrès quant à l'intelligence pratique.

    Loki regarda son frère s'approcher de la petite table qu'il leur avait choisi. Ses doigts se crispèrent un instant sur son verre; il n'avait pas peur peur de son frère, juste... comme lorsqu'il était venu le chercher dans l'hélicarrier des Avengers, il était un peu nerveux de la réaction de son frère. Il se détendit cependant immédiatement, non, rien de grave, il allait pouvoir jouer : la colère de son frère s'était atténuée le temps qu'il parvienne jusqu'à lui.

    « - Mon frère ! » Loki s'attendait à cette réplique, ô combien récurrente et prévisible dans la bouche du fils d'Odin. Ne pouvait-il donc pas changer de disque ? L'avantage de la répétition, étant qu'il y était préparé; sa langue d'or ne fourcherait pas, ne manquerait pas de retomber en avance et de l'appeler frère, de laisser ses sentiments et émotions reprendre le dessus.

     « - Thor. »

    Le ton était nonchalant, indifférent. Pas d'une hostilité glaciale, mais suffisamment peu concerné pour que cela sous-entende pleinement qu'ils n'étaient pas frères, qu'ils n'avaient rien en commun. Loki fut heureux d'avoir eu le temps de prendre le contrôle de soi et de ses nerfs : il en fallait de la maîtrise, pour rester d'une impassibilité tranquille, alors que son frère lui souriait soudainement, heureux, rien qu'à la vue de la bière qui l'attendait. Comme avant, comme lorsqu'ils partageaient un verre avant ou après une expédition bien remplie, ou comme juste avant son couronnement. Loki résista et à l'envie de répondre à son sourire, de lui faire signe de s'installer, et à l'envie de faire surgir des serpents du liquide doré.
    Il soutient le regard de son frère, debout en face de lui, bien que visiblement attiré par la chaise. Ah, la force de l'habitude... « -Et tu es content de toi, je suppose ? » Le regard vert de Loki s'arrondit un instant dans une expression d'innocence fort bien imitée. Avant qu'il ne se mette à sourire d'un air satisfait de lui-même,

    « -Plutôt oui. Je me suis dit qu'il fallait un signal fort pour te tirer des bras de ton humaine, et quoi de mieux qu'une petite bagarre pour le dieu de la guerre ? Tu es là, mon objectif est atteint. »

    Donc oui, il était content. Il avait ce qu'il voulait, et en plus il avait tué quelques humains. Et tout ça, c'était la faute de son frère, nah. Maintenant qu'il avait ce qu'il voulait, torturer ses humains n'avaient plus grand intérêt. Enfin, si, cela lui permettait d'expulser sa rage et d'exprimer son sadisme, mais à quoi bon ? Il avait un meilleur jouet en face lui, plus solide et qui rendait les coups. C'était bien plus intéressant que la fourmillière : en réponse au grognement de Thor, Loki roula des yeux d'une façon mélodramatique dont le sous-titre aurait pu être « abruti » avant de relâcher le sort qui maintenait sous sa diabolique influence. Les quelques survivants se mirent aussitôt à pleurer ou à gémir de douleur, sans bien comprendre ce qui leur été arrivés : Loki apprécia le ménage effectué par son frère, sans lui-même bouger le petit doigt. Hiérarchie: d'un côté un prince, de l'autre côté un barbare.

    Loki attendit le retour de son frère dans le plus grand silence, visiblement absorbé par une tâche de sang qui s'agrandissait non loin de lui. Son regard repris vie lorsque son frère vient s'asseoir en face de lui. Il retint mal un sourire mi-victorieux, mi-ravi ; ainsi donc son cher aîné acceptait son invitation ? Comme c'était aimable à lui.

    « -Tu m'as manqué mon frère... » Pour une fois que ce n'était pas lui qui engageait leurs retrouvailles sur ce ton. C'était devenu une habitude de la part du cadet, que de lui jeter ses sentiments à la figure d'entrée de jeu, de les évacuer et de se prendre l'indifférence de son frère en réponse. L'avant-dernière fois, il avait voulu l'attaquer, la dernière fois, il lui avait reproché d'avoir été mort... Cela permettait à Loki de noyer ses souvenirs d'enfance sous la neige, et d'avoir de quoi faire des reproches nourris au blond.

    Que Thor commence par lui dire qu'il lui avait manqué déstabilisa Loki. Une ombre d'incertitude passa sur le visage du Jotun. Et il faisait quoi lui, maintenant ? S'il ne répondait pas la même chose, il serait le vilain sans coeur de l'histoire, s'il répliquait sur le même ton...on était partis pour les câlins, les chouinements et l'amitié fraternelle retrouvée. Il n'y tenait pas. Il voulait juste faire souffrir Thor autant qu'il souffrait.
    Il regretta soudain de ne pas avoir Victoire sous la main, elle aurait pu lui prouver par a plus b que son frère mentait comme un arracheur de dents, et qu'il n'était que fatigué de devoir toujours courir après et réparer les bêtises du Jotun. Car Thor mentait, le sorcier en était persuadé. Il aurait été prêt à se livrer à Thanos si le guerrier disait la vérité. Il ne disait pas la vérité, il mentait, jouait au parfait prince, mais en vérité, il se moquait de son petit frère, comme toujours. Loki sourit, presque tristement:

    « - Je suis sûr que tu as trouvé à t'occuper sans moi, comme tu l'as toujours fait, Thor.»

    A nouveau, le prénom de son frère était appuyé en guise de déni, il ne l'appellerait pas frère. Jamais plus. Il lui accorda une grimace narquoise, contrastée par l'éclat sardonique ses yeux. Loki résista à l'envie de répondre au sourire de son frère. Il se détestait, il devait résister à la force de l'habitude mieux que ça.

    Loki laissa planer une certain silence, tandis que son frère buvait quelques gorgées de bière. Au vu du nombre de personnes à qui il offrait à boire et qui avalaient leurs boissons sans se méfier, Loki commençait à regretter sa maigre maîtrise des potions et poisons : il devrait peut-être prendre quelques cours de rattrapage. En quelques rendez-vous, il pourrait facilement venir à bout de ses ennemis, un verre à la main.

    Finalement, Loki finit par lever son propre verre en direction de Thor, et articula avec un sourire venimeux, d'un ton joyeux qui pourtant semblait proche du crachat:

    « -Aux futurs mariés! »


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Mar 16 Avr 2013 - 0:01





« Why can't you see what we had ?

Was it all a lie ? »


«Loki & Thor»


- Loki : Je suis sûr que tu as trouvé à t'occuper sans moi, comme tu l'as toujours fait, Thor.

Quelques mots, une phrase. Comme quoi, il suffisait de peu pour que le destin du monde bascule. Imaginez deux secondes que Thor fut quelqu'un de très, très, très impulsif – plus encore que ce qu'il est – et que les paroles prononcées par son frère, l'atteignant en plein coeur, le fasse entrer dans une tristesse puis une rage folle et que, soudainement, le dieu se décide de passer sa colère sur Midgard. Sur la Terre. Au final, la meilleure arme est certainement la parole.

Parce que oui, Thor venait de prendre un coup, et pas un maigre. Loki ne pourrait-il pas être un peu compatissant ? Ne voudrait-il pas essayer de comprendre que Thor n'avait plus autant de temps pour son petit frère, pas autant de temps que quand ils étaient gamins ? Surtout quand ce même petit frère était l'ennemi N°1 – ou pas loin – de toute la planète, qu'il avait réussis à se mettre tous les amis de son grand frère à dos, et qu'il était bien décidé à réduire le coeur de celui-ci en miette à chaque fois qu'il le croisait... Alors Loki pouvait s'estimer heureux que son frère trouve encore le temps de venir s'occuper de lui, et même de penser encore à lui comme étant son frère. Car c'est vrai quoi, s'en débarrasser lui rendrait la vie tellement plus simple. Plus de Loki ? Plus de problèmes avec son entourage, plus de problème de succession, plus de problème du tout en fait. Sauf que Thor n'était pas comme ça, et si beaucoup de membres de son équipe et du SHIELD avait envie de voir la tête du Jotun enfoncée au bout d'une pique et son corps coupés en rondelles et livrés à quelques carnivores affamés, le dieu de la foudre ne laisserait jamais faire ça. Parce que malgré tout, il continuait à aimer Loki et à espérer qu'un jour, il revienne sur le droit chemin.

Thor garda le silence, ne sachant que répondre à cette accusation, si ce n'est d'être accablé de remords, et but quelques gorgées de bière. Son frérot tant aimé leva son verre en sa direction, avec l'un de ses sourires qui étaient tout sauf sincère et son ton faussement joyeux et presque suffisant ;

- Loki : Aux futurs mariés!

Les yeux du blond s'agrandirent. Comment ? Comment Loki avait-il eu vent de sa demande en mariage ? Comment avait-il su que Jane était à présent sa fiancée ? Thor aurait dû savoir que, d'une façon comme d'une autre, Loki l'aurait appris... Mais si vite ! Pas même vingt-quatre heure après sa demande ! Le fils d'Odin aurait voulu lui dire lui-même. Il se trémoussait sur sa chaise, ne sachant plus trop où se mettre. Son petit frère n'avait pas l'air d'être vraiment réjouit par cette nouvelle pourtant merveilleuse. Il fixait son frangin sans vraiment savoir comment réagir. A vrai dire, il n'imaginait pas se marier sans Loki. Il savait bien que la jeune femme et le dieu des mensonges n'étaient pas en très bonne entente, et repenser à l'affront qu'il lui avait fait la veille faisait naître en Thor une grande colère, mais Loki n'en restait pas moins son frère – fusse-t-il adopté. Et s'il ne voulait pas être son témoin au nom de leur fraternité, Thor espérait au moins qu'il le serait au nom des doux souvenirs d'une belle enfance commune, du temps où il était impensable que Thor fut sans Loki, où l'un n'allait pas sans l'autre, du temps où leur complémentarité était leur force et non pas cette faiblesse qui les pousse dans d'interminable querelles.

Le grand blond but quelques gorgées de bière en silence, avant d'accrocher son regard à celui de son frère. Sa plus grande difficulté était à présent de savoir que lui dire. Toute la joie qu'il comptait mettre dans la discussion venait de s'envoler. Ce qui devait être un sujet de réconciliation – du moins, tel était l'espoir de Thor – devenait une corvée. Que pouvait-il lui dire, à présent ? Que pouvait-il répondre, sinon rétorquer ?

- Thor : Loki. commença-t-il. Avouez, c'est un bon début ! Je comptais t'en parler... Je...

Le dieu de la foudre eu une soudaine illumination. Oui, ça lui arrivait. Il n'était pas si bête qu'on pouvait le croire, et il avait peut-être trouvé un moyen de parvenir à ses fins. Il termina son verre cul-sec, avant de le reposer sur la table pour capter le regard de son frère.

- Thor : Si je me souviens bien, je n'avais pas été mis au courant de ton mariage avant que... Peu de temps avant. Et pour cause, ce n'était pas quelque chose que tu avais mûrement réfléchie... Mais ne revenons pas là-dessus... il fit un léger signe de main, comme pour chasser ses dernières paroles. Je n'ai rien dit parce que si cela faisait ton bonheur, cela me suffisait. J'aimerai qu'il en soit de même, et que tu ne me tienne par rigueur pour mes choix, qui peuvent te paraître... nouveau mouvement de la main, juste pour ne pas avouer qu'il ne savait plus quel mot employer à ce stade-là. Et comme j'ai été ton témoin, mon frère... J'aurais aimé que tu sois le mien. acheva-t-il plus tôt que ce qu'il avait prévu ; mais les longs discours n'avaient jamais été son fort.


(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Mer 1 Mai 2013 - 21:23


Run away my dear
But every sign will say your heart is dead
Can you find your way back home?

Loki adorait être la Némésis de son frère. Son opposé, son adversaire, son pire ennemi, celui qui toujours se dresserait en travers de son bonheur simple. Il n'existait pas sans son grand frère. Tant qu'il tuait, découpait, torturait, kidnappait, terrorisait son petit monde adoré et ses nouveaux camarades du bac à sable, il avait toute son attention. Regarde-moi. Occupe-toi de moi. Je suis ton frère. Je suis la chose la plus importante dans ta vie. Tant qu'il le harcelait de sa haine et de sa jalousie, Thor ne pouvait pas l'oublier. Lorsqu'on vous réveille à trois heures du matin en détruisant votre chambre et kidnappant votre petite-amie, vous devenez une priorité certaine.

Bien sûr cela risquait de découler sur la haine, voire sa mort. Loki s'en moquait. La mort serait une délivrance, il n'avait pas hésité à se suicider du haut du Bifrost la première fois. Que Thor le tue, et son souvenir le hanterait pour toute son glorieuse et royale éternité. Que Thor le haïsse.. et bien cela soulagerait grandement le jotun. Qu'il le haïsse, qu'il cesse d'être un frère parfait, et que Loki puisse enfin lui jeter sa haine et sa jalousie à la figure. Qu'il ait quelque chose contre laquelle se heurter, se battre, qu'on lui rende enfin les coups qu'il portait à son frère. Si Thor le haïssait, il pourrait peut-être réussir à le tuer.

Thor ne s'attendait pas à son toast, c'était visible : ce grand abruti de labrador ouvrait des yeux grands comme des soucoupes. Le sourire de Loki s'étira encore si cela était possible, en un rictus moqueur et sardonique : il ne s'attendait pas à ce qu'il le sache, hein ? Le grand Thor ne comptait pas lui en parler, il comptait le lui cacher combien de temps ? Loki s'y connaissait en sournoiserie, et même si Thor semblait comprendre de mieux en mieux ce que voulait dire le mot « subtilité » son aîné était très loin de l'égaler dans ce domaine. Loki était déjà second en tout, le blond n'allait pas en plus lui voler son titre de roi des fourbes ?! Non. Loki avait tout appris, puisqu'après tout il avait été là, lui aussi la veille au soir. Son frère l'avait peut-être cogné dans les toilettes, il n'en était pas pour autant devenu sourd : les murmures avaient été bon trains après que le viking ait demandé sa petite amie en mariage.

Une sourde douleur le prit également en pleine poitrine, malgré toute sa préparation psychologique. Son frère l'avait repoussé, ne lui avait rien dit, avait tenu le secret. Et après il osait lui dire qu'il avait grandit ensembles ? Oui, mais il se mariait sans lui. La réalisation du fait que non, il n'était pas censé être au courant... Oui, cela faisait mal.

« -Loki. » Oui, je t'écoute. Loki attendait avec impatience de savoir ce que son frère allait bien pouvoir lui sortir comme mensonge. Il était bon pour voir les mensonges et les démasquer, même si cela lui faisait mal. « Je comptais t'en parler... Je... » Loki s'apprêta à pousser un ricanement retentissant, à attaquer frontalement son frère sur son oubli, son mensonge : on lui demandait à lui de faire un effort au nom de leur amour fraternel, mais son frère ne lui parlait même pas de son mariage ! Evidemment qu'il comptait lui en parler...après coup, après la cérémonie, même ! Loki tenait son accusation, tenait sa jalousie et sa revanche.

Il s'était légèrement penché au-dessus de la table, la bouche ouverte et l'air vainqueur,quand la suite le prit de court. « -Si je me souviens bien, je n'avais pas été mis au courant de ton mariage avant que... Peu de temps avant. Et pour cause, ce n'était pas quelque chose que tu avais mûrement réfléchie... Mais ne revenons pas là-dessus... ...Techniquement, il y avait bien et longuement réfléchit. Il avait préparé l'assassinat de son rival, il avait passé plusieurs jours sous l'apparence de cet abruti de Theoric : son projet machiavélique et amoureux avait été mûrement réfléchit. Après, effectivement il n'en avait pas soufflé mot à son frère. C'était surprenant : à l'époque les deux frères étaient encore unis comme les doigts de la main. C'était il y a très longtemps...

Loki avait brièvement envisagé de tout dire à son frère, au moins de lui confier une partie : ses sentiments pour sa future femme, sa volonté de l'épouser... C'étaient des choses qui se faisaient entre frères, et ils avaient souvent connaissance des conquêtes de l'autre, mais pas cette fois-ci. Thor aurait tout gâché en allant plaider la cause de son cadet auprès d'Odin en vain, et se serait très certainement opposé au meurtre de son prochain.
Dommage. Une part de Loki aurait bien aimé lui parlé de ses projets, de ses sentiments pour la femme qu'il comptait épouser et pouvoir se comporter en fiancé heureux de tout préparer. Une autre part s'était ravi de ce secret, de cette machination qu'il portait pour lui seul. C'était sa fourberie naturelle qui avait repris le dessus, et qui avait augmenté son désir pour sa future femme.

Loki s'enfonça profondément dans sa chaise et croisa les bras d'un air sceptique pour observer son frère finir son verre. D'un geste de la main Loki convoqua un humain hypnotisé qui vient resservir son frère. Il écoutait. Il avait largement de quoi dire pour contrecarrer les propos de son frère, mais il était curieux de voir où cela allait les mener. « Je n'ai rien dit parce que si cela faisait ton bonheur, cela me suffisait. J'aimerai qu'il en soit de même, et que tu ne me tienne par rigueur pour mes choix, qui peuvent te paraître... » Pour une fois, Loki était d'accord avec son frère : il n'y avait pas de mots pour décrire ce qu'il pensait de sa prétendue union avec Jane. Il eut une moue dégoutée. L'idée même le révulsait, et dire qu'il avait embrassé la jeune femme la veille au soir...

« -Et comme j'ai été ton témoin, mon frère... J'aurais aimé que tu sois le mien. » Loki connaissait la sensation que l'on éprouvait lorsque l'univers vous tombe sur le coin du crâne : il était adopté, il était un monstre, et son père ne l'aimait pas assez pour le sauver d'une chute du Bifrost. Il connaissait cette sensation. Mais sur ce coup, il ne s'y attendait pas. Thor... Thor lui demandait réellement d'être son témoin ? Ses yeux s'écarquillèrent légèrement.

« -... Je ne suis pas assez ivre pour entendre ça. »

Décréta-t-il soudainement. Repoussant sa chaise, Loki vida son verre d'un trait et se leva pour retourner à l'intérieur du café. Il avait légèrement pâlit, mais cachait son émotion sous le cynisme mordant de sa réplique. Une fois à l'intérieur, il s'activa à se servir un nouveau verre, et à le boire cul sec. Oui. Thor avait été son témoin. Thor n'avait pas réfléchit, n'avait pas hésité et malgré toute la supercherie qu'avait été le mariage de son frère... Il avait été son témoin, il avait été là pour lui. Loki resserra son étreinte sur son verre pour s'empêcher de trembler, et déclarer d'un ton glacial, bien que la trop rapide succession des phrases ne lui ressemble pas.

« -N'as-tu donc pas assez d'amis ? Fandral, Volgstagg, Stark... Entre une cuite et un accident tragique, ils pourraient te servir de témoins. Ou le puceau à la bannière étoilée... Tu m'as bien assez dit que je m'étais mis tous tes amis à dos. Je suis insortable, le grand vilain psychopathe, rappelle-toi. Tu n'as pas besoin de moi. As-tu seulement parlé de ton mariage à père ?»


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Sam 10 Aoû 2013 - 22:12





« Why can't you see what we had ?

Was it all a lie ? »


«Loki & Thor»


- Loki : Je suis sûr que tu as trouvé à t'occuper sans moi, comme tu l'as toujours fait, Thor.

Thor avait capté l'attention de son frère, il en était certain. De là à avoir gagné son pardon et son repenti, ce n'était pas encore gagné. Mais Loki restait Loki, et il n'était pas l'un de ceux qu'on peu faire changer en un claquement de doigt. D'un certain côté, les personnes comme ça était rassurantes ; elles n'allaient pas se métamorphoser sans que vous ne vous y attendiez, même si ce n'étaient pas toujours les meilleurs fréquentations. Quoi que tout fut relatif pour ce cher Dieu des Mensonges... C'est un être à part. C'est un dieu, pardon !

Un homme vint resservir le Dieu de la Foudre, remplissant à nouveau son verre de bière. Il fronça légèrement les sourcils, devinant dans cette action la main de son frère, mais ne s'arrêta pas dans ses explications pour le lui faire remarquer. Loki, lui, s'était enfoncé dans son siège et esquissa même une grimace lorsqu'il aborda le sujet « femme - frère » sujet tendu puisque les deux ne semblaient pas être prêt à s'apprécier. Enfin, le grand blond demanda à son frangin d'être son témoin. Et la réaction semblait plutôt ''positive''.

L'Asgardien écarquilla les yeux, visiblement surpris par la demande – ce dont Thor se félicita.

- Loki : ... Je ne suis pas assez ivre pour entendre ça. décida soudainement le brun en se levant de sa chaise.

A son tour légèrement pris au dépourvu, Thor l'imita en renversant son siège, et le suivit à l'intérieur de la cafétéria. Il le regarda se servir un autre verre, l'avaler cul-sec (heureusement qu'ils étaient des dieux !) alors que lui-même prenait une petite gorgée de sa bière. Les doigts de Loki raffermirent leur emprise sur le verre, et le fils d'Odin eu peur que celui-ci se brise. D'accord, ils étaient d'essence divine et théoriquement immortel, mais ça n'empêchait pas le verre de couper, ni un grand frère de s'inquiéter pour son cadet.

- Loki : N'as-tu donc pas assez d'amis ? Fandral, Volgstagg, Stark... Entre une cuite et un accident tragique, ils pourraient te servir de témoins. Ou le puceau à la bannière étoilée... Tu m'as bien assez dit que je m'étais mis tous tes amis à dos. Je suis insortable, le grand vilain psychopathe, rappelle-toi. Tu n'as pas besoin de moi. As-tu seulement parlé de ton mariage à père ?

Thor l'écouta sans broncher. Enfin, sans broncher... S'il restait droit, ses yeux semblait contenir toute la misère du monde. Ses yeux de labrador affectueux en quête de caresse se changèrent en yeux de cocker attristé.

- Thor : J'ai peut-être « assez d'amis », Loki, mais je n'ai qu'un frère, et c'est toi. fit-il d'une voix triste. Et je ne peux concevoir l'Union Sacré sans que tu y sois... Pour une fois, tout le monde mettra ses différents de côtés... S'il te plaît, mon frère. Sois mon témoin.

Thor fit un pas vers Loki, avec ses yeux implorants. Il serait même prêt à se mettre à genoux devant lui, si son honneur n'était pas (à peine) démesuré. Il avait sciemment évité le sujet « paternel ». Odin n'était pas obligé de savoir immédiatement qu'il avait pris sa décision – Heimdall l'en informerait sans doute. Et puis, la première cérémonie se passerait sur Terre, avant d'en refaire une sur Asgard, afin d'être marié – dans les règles – sur leurs deux mondes.


(c) Ségo Soyana
 
[/color]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Lun 12 Aoû 2013 - 14:20



« Am I that big in your life ? »


Le whisky brûlait la gorge, l'estomac du dieu, mais cela ne suffisait pas à étouffer le tournis qui s'emparait de lui. Cela n'avait rien à faire avec l'alcool qu'il venait d'ingérer, mais plutôt avec les émotions qui cherchaient à faire surface et que le grand méchant loup cherchait à combattre, à refouler au plus profond de lui-même. Loki se remémorait tous les griefs qu'il avait contre son frère, toute la haine qui l'avait amener à commettre tant d'horreurs. Il avait tellement l'habitude de le haïr que la situation lui échappait. Comme sur le Bifrost. Comme sur la terrasse de la Tour Stark. Un bref instant de doute.

Lorsque Loki se tut, il s'attendait à entendre les pas de son frère faire demi-tour. Il avait envie de l'entendre revenir à la raison, de l'entendre dire qu'il avait raison, que la période de leur existence où ils s'aimaient était loin derrière eux, qu'il avait les Avengers, les Trois Guerriers, qu'il n'avait besoin de Loki que mort et brûlé sur un drakkar. Loki tournait farouchement le dos à son frère, avec une détermination aussi ferme que s'ils avaient été en train de se battre à mort. Croiser le regard de Thor... Méthode imparable pour amener une larme aux yeux de Loki, une boule dans sa gorge. Sans avoir besoin de plonger son regard dans celui de son frère, le brun savait ce qu'il allait y trouver. Un regard de labrador triste, pitoyable. Le regard qui faisait penser à Loki que Thor était un abruti, qu'il se ferait toujours avoir par son cadet, qu'il ferait toujours trop confiance à son frère... Qu'il était si facile de se jouer de lui. Le regard qui disait également que Thor était sincère, qu'il aimait celui qui avait été son frère, le regard qu'il avait toujours porté au plus petit.

Loki se tourna lentement vers Thor alors que celui reprenait la parole. Le regard émeraude de Loki cilla à peine en rencontrant celui bleu et triste de Thor. Au menu aujourd'hui, cocker attristé, pas labrabor stupide. C'était pire; Loki avait l'habitude de voir son frère nigaud, pas le coeur brisé. "J'ai peut-être « assez d'amis », Loki, mais je n'ai qu'un frère, et c'est toi. Loki ferma les paupières, fuyant le regard de son frère autant que se contenant. Je ne suis pas ton frère. Je ne suis pas ton frère pauvre idiot, je ne suis qu'un objet trouvé, une pièce rapportée, un monstre qui se comporte comme tel, quand donc le comprendras-tu ? C'était une partition maintes fois répétées, et cela faisait passer Loki pour un disque rayé, mais il fallait comprendre que cette parole tournait en boucle dans l'esprit du dieu, et ce à longueur de temps. Pour un "je ne suis pas ton frère " dit à voix haute, il y en avait cent autres dit en pensées. Cela lui donnait envie de saisir Thor par les épaules, de le secouer comme un prunier: "Tue-moi !" .

Loki se força à rouvrir les yeux, à écouter son frère. "Et je ne peux concevoir l'Union Sacré sans que tu y sois... Pour une fois, tout le monde mettra ses différents de côtés... S'il te plaît, mon frère. Sois mon témoin. Pour dire vrai, Loki ne concevait pas le mariage de Thor sans lui. Il serait là. La question étant où. Au côté de son frère, lui présentant les alliances avec le sourire... ou en train de faire une entrée fracassante, explosions et morts à l'appui ? Loki laissa Thor s'approcher, faire un pas vers lui. Vers leur réconciliation temporaire. Le dieu remarquait que Thor avait sciemment évité l'une de ses remarques, et il se fit note d'y revenir. Après . Odin était un sujet difficile pour lui aussi. Il souffla d'un ton las, désillusionné :

" Tu comptes vraiment me faire confiance ? Faire reposer ton bonheur sur moi ? Veux-tu donc tellement te faire avoir, encore une fois ? "

Le sourire narquois et dément de Loki revint sur ses traits un court instant, mais il avait un mauvais goût en bouche, et inspira lentement une bouffée d'air, avant de faire disparaître son verre et de lever les yeux vers son frère. Il soutint son regard implorant, comme pour y chercher quelque chose. De qui se moquait-il ? Il ne laisserait personne d'autre être le témoin de son frère, il avait déjà du mal à ne pas étriper quiconque devenait l'ami de son grand frère adoré. Et il n'avait pas envie d'affronter le regard déçu de leur mère s'il venait tout ruiner en bonne diva mégalomane. Et puis rien que sa présence pouvait susciter un admirable chaos. Loki écarta lentement les bras, avec un sourire en coin qui contenait plus de la malice de "l'ancien" Loki que de la démence sadique des derniers temps.

" C'est le moment où l'on s'embrasse, mon frère ? "


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Dim 8 Sep 2013 - 15:52





« Why can't you see what we had ?

Was it all a lie ? »


«Loki & Thor»


- Loki : Tu comptes vraiment me faire confiance ? Faire reposer ton bonheur sur moi ? Veux-tu donc tellement te faire avoir, encore une fois ?
- Thor : Oui.

Le dieu de la foudre ne fit pas attention au sourire de psychopathe que lui offrit son petit frère. Oui, il comptait lui faire confiance et faire reposer son bonheur sur lui. Il avait également la conviction qu'il ne se ferait pas avoir, pas cette fois. L'aîné se répétait cela sans cesse, après tout. Et il y croyait toujours. Jusqu'à ce qu'évidemment, Loki ne gâche tout, le déçoive, le mette en colère et l'attriste. Et même si cela se passait comme de cette manière presque tout le temps pour ne pas dire à chaque fois, Thor ne pouvait s'empêcher de croire que cela changera. Que pour une fois, Loki allait être raisonnable, et qu'il allait retrouver le frangin qu'il aimait tant, et non le super-vilain qui passait son temps à lui faire espérer l'amour fraternel tant recherché pour, au final, lui planter un couteau dans le dos.

Loki fit disparaître son verre et releva le regard vers celui de Thor. Ses yeux bleus étaient toujours implorant, et ils restaient bêtement ancré aux yeux émeraude du dieu des mensonges. Le fait que Loki ne le repousse pas, ne lui jette pas de verre à la figure, ne lui crache pas son venin à la figure était une bonne chose. Intérieurement, Thor commençait à comprendre – ou du moins à croire – qu'il avait gagné. Que son frère acceptait d'être son témoin et, si il se le permettait, qu'il allait même redevenir un petit frère sage, au moins pour son mariage. Mais ce qui confirma ses pensés et espérance furent les bras de Loki qui s'écartaient lentement, et le sourire de son frère.

- Loki : C'est le moment où l'on s'embrasse, mon frère ?

Thor ne lui répondit pas, trop heureux de se retournement de situation. Par contre il ne resta pas immobile, comme le grand couillon qu'il était, à sourire béatement. Il attrapa son frère, enroulant ses bras sous les siens, pour le serrer contre lui. Depuis combien de temps n'avait-il pas tenu son petit frère dans ses bras ? Cela lui semblait être une éternité.

- Thor : Je suis si heureux, mon frère. Si heureux que tu ais accepté, si heureux que tu sois retourné sur le chemin de la raison... Thor ne perdit rien de son grand sourire lumineux, joyeux et plein d'amour alors qu'il cru bon d'ajouter (pour prouver qu'il n'était pas totalement idiot) : Même si ce n'est que provisoire.

Il serra encore une fois Loki contre lui, et poussa l'étreinte jusqu'à déposer un baiser sur son front, comme lorsqu'ils étaient petits et que Thor devait réconforter son cadet. Oui, le blond en profitait, parce qu'il y avait bien trop longtemps que son frère le fuyait. Il relâcha alors Loki, et sa joie aurait put rayonner autour de lui comme si Thor avait avalé le soleil. Pour peu, il aurait fait quelques petits pas de danse au milieu des débris et des petits bonds au-dessus des corps. Mais soudainement, Thor sembla immensément gêné. Il se passa une main dans les cheveux et se racla la gorge, avant d'avouer :

- Thor : En fait, je... Je n'ai pas vraiment d'idée sur comment se passe le Mariage Midgardien. Il haussa les épaules, et ajouta en retrouvant son sourire : Mais tu vas m'aider et me conseiller, n'est-il pas ?


(c) Ségo Soyana
 
[/color]
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Ven 1 Nov 2013 - 22:29



« Am I that big in your life ?»

Se faire haïr de Thor relevait, pour Loki, d'un challenge particulièrement ardu à relever ; jusque où devrait-il aller pour que son frère cesse de le regarder avec cet éclat douloureux dans ses prunelles bleues ? Douloureux pour eux deux. Le dieu du tonnerre aurait du emprunter le titre de Sigyn et devenir le dieu de la loyauté. Il semblait terriblement hermétique au monstre qu'était devenu Loki. Qu'était Loki. Loki le jotun. Loki le psychopathe détruisant New York. Loki le monstre sans cœur et sans âme. Le blond restait désespérément accroché à une autre image de Loki, bien plus ancienne. Lorsqu'ils jouaient enfants ? Le jour de son couronnement, la dernière fois qu'il lui avait dit qu'il l'aimait ? Il lui avait dit de toujours croire aux sentiments de son frère pour lui... Le futur roi l'avait pris au mot. Assez pour lui faire confiance, une fois encore. Avec son bonheur. Alors que loki lui-même, malgré l'étendue de son orgueil et de sa mauvaise foi se savait indigne de cette confiance absolue. Cela pouvait autant l'amener à la briser qu'à faire de son mieux pour en être digne.

Comme au bon vieux temps. Lorsqu'ils combattaient côtes à côtes et se vouaient une confiance absolue, chacun protégeant l'autre, sans même y penser. Le sourire que livra Loki à Thor datait de cette époque : un sourire sincère, joyeux et malicieux, celui de Loki, fils d'Odin. Il était un peu rouillé. Mais l'étreinte dans laquelle Thor l'emmitoufla – il n'y avait pas d'autres mots, pour une tel câlin de grizzly affectueux – , elle n'était pas le moins du monde rouillée.

D'après les standards midgardiens, Loki était grand, mais dans les bras de son grand frère, il ressemblait soudain au petit frère qu'il était en réalité. Il se laissa disparaître derrière les muscles puissants de Thor, apaisé et avalé par la douceur et l'amour du dieu. «-Je suis si heureux, mon frère. Si heureux que tu ais accepté, si heureux que tu sois retourné sur le chemin de la raison... » Lui aussi était heureux, mais cela faisait partie des mots qui lui arracheraient trop la gorge.

L'étreinte était plus réconfortante qu'il ne l'avouerait jamais. Il en avait plus besoin qu'il ne se l'avouerait à lui-même. Un poids venait de lui être arraché de la poitrine, il respirait mieux. Avoir accepté d'être le témoin de son frère lui apparaissait à présent comme une faveur faite à lui-même. Peut-être la réalisation qu'il avait toujours besoin de l'amour de son frère. Oh Loki, tu es pathétique. Il caressa l'idée de s'évaporer dans la nature, comme à son habitude, laisser les bras de Thor se refermer sur le vide et ses illusions déchues. Pas cette fois.

«-Même si ce n'est que provisoire. » Comme Thor lui-même ( Juste ciel ! Grâce! Miracle ! Son frère apprenait ! ) l'avait souligné : ce moment de paix fraternelle ne serait que provisoire, avant que Loki ne reprenne son œuvre de chaos et de haine. C'était une halte. Le monde dans lequel Loki avait plongé la tête la première n'était pas le genre de monde riche en étreintes affectueuses, autant profiter de celle-ci, dernière avant longtemps. Loki rendait l'étreinte de son frère, ses mains posées à plat dans le large dos de Thor. Ne t'échappe pas, reste là. Mon frère. Mais on ne pouvait pas rester blottit dans les bras de son frère pour l'éternité, et Thor finit par se détacher de lui.

Il ferma les paupières sous le baiser affectueux de son frère. Même les yeux fermés, il percevait le rayonnement joyeux du dieu. Avant, les deux frères étaient tactiles, câlins malgré l'univers guerrier et masculin dans lequel ils vivaient. Un main sur la nuque, un accolade, un baiser sur le front...Avant. La dernière fois que son frère avait embrassé son front, cela remontait à loin: Loki était plus petit et il voulait encore des câlins alors que son frère était déjà un guerrier.Depuis, il avait appris à se barricader contre les sentiments:  Loki leva et agita un doigt sous le nez de son frère, et dit en riant :

« - N'oublie pas tes propres paroles, ce n'est que provisoire, et cela ne change, au fond, rien entre nous. »

Je te déteste toujours, mais je suis ton témoin. 378 ème preuve que Loki était fou à lier. Néanmoins, les deux frères semblaient avoir fait un bon en arrière, et l'expression que Loki affichait était celle qu'il n'avait plus affichée depuis le début de sa descente aux enfers. Malicieuse, certes, mais détendue et souriante. Il recula d'un pas, et vint appuyer son postérieur contre un chaise qui traînait là, mains derrière lui. Peut-être n'aurait-il pas du enchainer ses whiskys aussi vite. Il s'attendait presque à voir son frère japper de bonheur lorsque soudain le soleil s'éteignit brutalement. Loki leva un sourcil, peu habitué à voir son frère perdre ainsi sa joie de vivre ( en tous cas, pas sans qu'il soit la cause de sa brutale tristesse). Encore moins qu'il soit gêné ( même si le dieu brun se rappelait de certains épisodes de leur jeunesse... hem concentration ) « En fait, je... Je n'ai pas vraiment d'idée sur comment se passe le Mariage Midgardien.» Ah ben évidemment, signons un contrat sans en regarder les clauses ! Loki n'aurait pas du fonder autant d'espoirs sur son frère. « Mais tu vas m'aider et me conseiller, n'est-il pas ?» Et les vaches, elles pondent des oeufs ? Un sourire moqueur arriva sur les lèvres du dieu ( comment résister ?). Loki leva les yeux au ciel.

«  -Thor, Thor... Peut-être que leurs traditions t'obligeront à ... tuer un dragon à mains nues, être toujours puceau, danser avec tutu rose ...ou à tuer ton frère ?»

Simple supposition bien sûr, faite le sourcil levé et un doigt désignant sa poitrine. Il se moquait des autres possibilités, mais cette dernière l'embêtait quelque peu. Assez de personnes voulaient sa peau comme ça.

« Je ne suis pas vraiment la personne la plus renseignée sur les coutumes midgardiennes, mais je peux faire des recherches.» Fouiller dans le cerveau des gens. Une partie de Loki partit d'ailleurs en quête d'un survivant dans leur zone et surtout de ses connaissances sur les manières de se marier ici bas.« Si tu gaffes, tu auras au moins l'excuse de l'exotisme, elle semble trouver cela attendrissant. Où comptez-vous faire ... cette glorieuse union ? Asgard ou ici ?»

Il se souciait véritablement de son frère, hein, c'était juste qu'être sarcastique et moqueur était inhérent à sa nature.



All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]   Jeu 14 Nov 2013 - 17:10





« Why can't you see what we had ?

Was it all a lie ? »


«Loki & Thor»


Oui, ce n’était que provisoire – une trêve dans leur jeu éternel du chat et de la souris. Loki le lui avait dit lui-même, mais avec un sourire assez grand pour faire fondre le cœur de son grand frère et lui faire espérer que ce « provisoire » resterait assez longtemps pour devenir « éternel ». Quant au fait que cela ne changeait rien entre eux… Après tout, pour Thor, rien n’avait jamais changé. Que Loki le haïsse ou l’aime, qu’il le poignarde ou le câline, le blond aimait toujours autant son frère. Et l’Asgardien le faisait savoir en distillant une aura de bonheur jamais égalé par personne (il était un vrai bisounours, dans le fond), jusqu’à ce qu’il se souvienne d’un détail important. Oh, rien de grave, juste… Ça se passe comment, un mariage Midgardien ?

- Loki : Thor, Thor... Peut-être que leurs traditions t'obligeront à ... tuer un dragon à mains nues, être toujours puceau, danser avec tutu rose... Ou à tuer ton frère ?

Thor leva légèrement un sourcil, septique. Loki croyait-il réellement qu’il faudrait tuer un dragon à main nues ? S’il devait être puceau… Et bien… Rien ne prouvait qu’il ne l’était plus n’est-ce pas ? Danser en tutu rose, ça, il pouvait le faire. Même s’il dansait très mal. Quant à tuer son frère… Officiellement, il n’en avait pas, n’est-ce pas ? Loki avait été adopté, cette tradition ne pourrait donc pas s’appliquer à son frangin chéri ? Parce que si c’était le cas, Thor – pour la première fois de sa vie – affirmerait que Loki n’est pas son frère.

- Thor : Voyons mon frère, il n’y a pas de dragons sur Midgard… Et je ne te tuerai point.

Et je n’ai aucun frère à tuer, avait-il eu envie de dire, suite à ses résolutions. Mais il ne voulait pas que Loki comprenne ces paroles de travers, ce serait idiot que le « provisoire » qui deviendrait peut-être « éternel » se termine maintenant à cause de la stupidité de Thor.

- Loki : Je ne suis pas vraiment la personne la plus renseignée sur les coutumes midgardiennes, mais je peux faire des recherches.  Si tu gaffes, tu auras au moins l'excuse de l'exotisme, elle semble trouver cela attendrissant. Où comptez-vous faire ... cette glorieuse union ? Asgard ou ici ?

Nouveau sourire rayonnant. Loki serait son témoin et –même – Loki l’aiderait. Que demande le peuple ? (ou le prince, voir le futur roi, dans le cas présent).

- Thor : Et bien… Ce n’est pas encore tout à fait décidé. J’aurai aimé faire cela sur Asgard, et je pense que Jane est loin d’être contre. Mais il faudrait qu’Heimdall ne cesse d’ouvrir la porte pour nos hôtes ? Je pense que cela sera long à organiser mais nous avons le temps, et avec ton aide je suis certain que nous irons plus vite !

Si le fils d’Odin avait semblé songeur pendant quelques instants, la simple pensée de recevoir l’aide de son cadet l’avait immédiatement revigoré.


(c) Ségo Soyana
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Where's the love we once had, brother ? [Thor&Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» (m) JULIAN MORRIS ∞ Hey brother, do you still believe in love I wonder ?
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc