Partagez | 
 

The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Mer 6 Nov 2013 - 17:44


The Beauty, the God and the Politician
« Into the Darkness of their minds »

Loki & Victoire & Austin

Austin percevait l’agacement du dieu, et il n’avait même pas besoin d’ouvrir son esprit à ceux dans la pièce pour percevoir cet agacement. Le mutant le comprenait totalement ; tous ces regards hautains de ces pauvres vermines tout juste bonne à se rouler dans la boue… Voilà qui était insupportable. Lui, il était habitué à cela. Il laissait couler, sans quoi il ne serait plus politicien depuis longtemps. Quand vraiment quelqu’un lui tapait sur le système, un petit tour dans son esprit, quelques tortures mental, et il se sentait mieux. Mais Loki, en plus d’être un dieu, était un prince. Et on ne regarde pas les princes de cette manière.

- Loki : Je serais déçu du contraire, cela gâcherait la surprise... Le dieu bu une gorgée avec une grimace de dégoût pour les Hommes, avant d’ajouter : Leur nombre ne changera que le nombre des cadavres à la une de leurs journaux. Quant à notre surprise, mademoiselle Reecey se proposait justement de nous apporter son concours...

Austin leva imperceptiblement un sourcil. Vraiment ? Et de quelle manière ? Il réfléchit rapidement. Comment corrompre efficacement la demoiselle pour qu’elle leur soit d’une quelconque « aide » ce soir-là ? Il apprécia du regard la jeune femme que Loki faisait tourner. Hmm… Tout en fomentant un plan, il laissa le dieu faire ses petites affaires magiques alors qu’il fermait les paupières. Une fois sa tâche terminée, le dieu enlaça sa protégée, un sourire sadique se dessinant sur ses lèvres et auquel répondit Landon.

- Loki : Nous voilà enfermés en la compagnie d'agneaux qui ne peuvent plus fuir. Que le spectacle commence.

Dans la salle, la Zizanie commençait à régner. On s’insultait, on se battait. Et Austin finissait de perfectionner mentalement son plan. Il attrapa délicatement l’une des mains de la rouquine – qu’elle était choyée ce soir ! – expliquant doucement ;

- Austin : Je vous l’emprunte.

A présent, le mutant attirait la jeune femme vers lui et posait ses mains sur ses tempes. Il n’avait encore jamais vraiment essayé ce qu’il allait faire, mais il savait que cela fonctionnerait. En espérant que la mutante réagirait « bien ». Se concentrant, il étendit sa télépathie à tous ces anti-mutants de pacotilles, ne sélectionnant que leurs plus vils à l’égard des Homo Superior. Et tant pis pour le mal de crâne qu’il allait se coltiner ; il ouvrit – avec beaucoup de concentration – l’esprit de Victoire à ces même pensées, pour qu’elle prenne conscience de ce qu’on l’on pensait d’eux…

- Austin : Vous savez ce que vous avez à faire.

… Et qu’elle agisse en conséquence. Austin rompit tout contact avec soulagement, s’en tirant plutôt bien. Il se permit d’aider légèrement la jeune femme, faisait brièvement apparaître dans son esprit l’image d’une flamme crépitante avant de se refermer pour de bon et se masser les tempes.


© Lou'

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Mar 12 Nov 2013 - 19:28





« Love is the End of All »

Loki && Victoire


- Loki : Nous voilà enfermés en la compagnie d'agneaux qui ne peuvent plus fuir. Que le spectacle commence.

Des bras de Loki, Victoire parcouru la salle des yeux. Alors que, jusqu’à présent, tous semblaient s’entendre – ou faire semblant – et éviter leur compagnie, la zizanie s’installa peu à peu dans l’assemblée. Le chaos prenait place, et la mutante aurait mis sa main à couper qu’il s’agissait de l’œuvre de son cher dieu des mensonges. Et du chaos. Elle observait la scène avec intérêt, lorsqu’Austin lui attrapa la main ;

- Austin : Je vous l’emprunte.

Hum ? Ah mais elle était très bien auprès de Loki. Non ? Bon, d’accord. Elle se laissa gentiment faire, non sans lancer un regard interrogateur au mutant. Celui-ci se contenta de l’attirer vers lui et de poser ses mains sur les tempes de la bibliothécaire. Victoire se tendit légèrement ; elle se souvenait de ce qui lui était arrivé la fois où elle fait ça à Bucky… S’attendant à une sensation des plus désagréables, elle serra les dents. Mais elle ne fut pas violemment projetée dans l’esprit du politicien, non : elle commença à entendre les pensées des autres. Des pensées haineuses à leur égard, des pensées qu’elle ne leur aurait jamais crues. En dehors de sa bibliothèque (quand un super-vilain ne venait pas l’exploser), le monde n’était pas celui des bisounours, et elle en prenait de plus en plus conscience. Lorsqu’Austin ôta ses mains, tout redevint normal – à l’exception près que deux hommes étaient en train de se battre.

- Austin : Vous savez ce que vous avez à faire.

De son côté, Victoire était tendue. Elle était déçue, triste. Jamais elle n’aurait pensé que l’on puisse penser cela d’eux – et des mutants. Elle avait entendu en à peine une minutes plus d’infamie que durant toute sa vie – et pourtant, dieu sait qu’elle n’avait pas été toute rose. Elle ressentait une grande colère, aussi, certainement issus de sa vexation. Et peut-être stimulée par ses deux compagnons ? Elle ne le saurait certainement jamais. L’image d’une flamme fière et orgueilleuse apparu à elle – et cela lui sembla claire. Purger par le feu.

La mutante pinça les lèvres, en proie à un choix cornélien. Qu’allait-elle faire ? Faire brûler la pièce ? Oh non, elle n’était pas comme ça ! Elle n’en était pas capable ! Elle n’avait jamais été méchante. Elle avait souffert de sa mutation, mais de là à vouloir incendier la pièce… Quoi qu’eux n’hésites pas à s’en prendre à ses confrères… Victoire lança un regard perdu à Austin. Avait-elle réellement le devoir de le faire ? Elle se souvint soudainement avoir assuré à Loki qu’il avait sa participation. Son soutient. Et il l’aurait ! La mutante serra les poings et la mâchoire. Et puis il suffit d’une nouvelle insulte – cette fois adressé à leur groupe de vive voix – pour la faire se décider à passer à l’action. Il fallait que Loki soit fier d’elle ; alors elle tendit le bras vers lui et, le regard déterminé, fit partir un jet de flammes ardentes en direction du malotru.


(c) Loupiotte

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Sam 16 Nov 2013 - 13:06


« I've come to burn your kingdom down »Le chaos se propageait dans la salle et Loki respirait plus librement. Toute cette comédie serait bientôt terminée. Leurs sourires seraient effacées, leur haine retournée contre eux et leurs vies misérables réduites en fumée. Leurs simples existences heurtait le dieu qui frémissait de rage mal contenue. Il avait eu du mal à soutenir la présence de la cour asgardienne et de ses mièvreries hypocrites, mais ces gueux là avaient été de sa race, de son peuple et même s'ils ne l'aimaient guère, ils le trait en prince. Mais cette engeance-là...on touchait le fond et Loki avait plus de considération pour les fourmis sous sa botte que pour ces femmes en robe de soirée et hommes aux cigares.

« - Je vous l’emprunte. » Loki laissa Austin lui voler la jeune femme, curieux de voir ce qui allait se passer. Son verre se volatilisa et le dieu croisa pensivement les bras : il observait ses partenaires avec un intérêt non dissimulé, pas plus qu'il ne cachait le plaisir que lui occasionnait les cris qu'ils percevaient. Tout était parfait.  « -Vous savez ce que vous avez à faire. » Intelligent, très intelligent. Loki n'avait pas à user de télépathie pour savoir ce qui s'était passé dans la tête de la jeune femme. Il commençait à connaître le jeune confrériste, et pour tout dire, ils étaient régulièrement sur la même longueur d'onde.

Le dieu échangea un regard complice avec le confrériste, avant de reporter son regard sur Victoire, qui effarée, contemplait à présent la foule des humains d'un œil neuf. Il n'y a rien de plus réconfortant qu'un mensonge, Loki l'avait déjà appris à ces dépends. On n'est pas haït parce qu'on a menti, mais parce que la vérité a été dévoilée, sue, subie. Ils la haïssaient. Ils les haïssaient. Seule la crainte leur avait permis d'être là ce soir, de ne pas se faire dévorer tout cru. Ces humains souhaitaient voir la jeune femme morte, et dans leurs yeux brillaient le racisme le plus primaire et le plus odieux. Pourquoi ne pas leur retourner la politesse ?

Un instant, il crut qu'elle n'allait pas le faire, qu'elle allait soudain ruer dans les brancards et reculer. Qu'il avait eu raison de se moquer d'elle, lorsqu'elle était venue le trouver dans sa chambre. Qu'elle ne lui serait d'aucune utilité. Puis le feu jaillit des doigts de la rousse, et un humain se mit à hurler. Le dieu eut un sourire fier. Sa petite mutante avait bien grandi depuis leur première rencontre, et aujourd'hui elle prouvait à ses imbéciles d'humains inférieurs qu'elle était bel et bien vilaine. Elle les mettrait à ses pieds.

«-Bon travail.»

Le dieu se glissa derrière elle et vient la saisir par la taille, passant un bras autour de celle-ci pour l'attirer tout contre lui. Il était fier d'elle. Peut-être excessivement, fier comme s'il était directement responsable du chaos qui se répandait dans la salle en même temps que les traînées de feu.

«-Brûle, ronronna-t-il ses lèvres contre la tempe de la jeune femme, le nez dans sa chevelure de feu. « Brûle les tous. »

Le regard vert de Loki brillait d'un feu sadique, juste au-dessus des cheveux de Victoire. Son sourire vainqueur et vicieux était dissimulé dans la crinière de la jeune femme, mais le tremblement d'excitation qui s'était emparé de lui trahissait sa joie. Le feu se propageait, des mains de la mutante, de sa victime désignée, jusqu'au reste de l'assemblée, plongeant cette jolie société policée dans le chaos le plus total. Dans une mort largement méritée, dans le feu de leur aide. Il inspira profondément l'air soudain débarrassé de ces hypocrites puants. Cendres, feu, terreur. Une odeur bien plus agréable que celle de tous leurs parfums coûteux et de leurs sourires factices.  Loki aidait machinalement, leur enjoignant de se jeter dans les flammes dès qu'ils passaient à proximité. Des humains furieux en poussaient d'autres dans les flammes, tout en hurlant des insultes. De toute façon, ils ne pouvait pas sortir, ils étaient comme les rats qu'ils étaient. Quant à eux, les êtres supérieurs, ils pouvaient jouir en paix du spectacle.

Loki lança un regard en coin à Austin, qui acquiesça. Le dieu se pencha et embrassa soudainement l'humaine, la serrant contre son torse. Lorsqu'il la relâcha et s'écarta légèrement d'elle, ils étaient de retour dans sa chambre, au Burlesque, comme si de rien n'était.


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Sam 16 Nov 2013 - 18:15


The Beauty, the God and the Politician
« Into the Darkness of their minds »

Loki & Victoire & Austin

Austin resta stoïque devant le regard perdu que lui lança la mutante. Et bien quoi ? N’était-elle donc qu’une incapable ? Cela ne l’étonnerait même pas. L’élite avait rapidement compris qu’un monde où les hommes étaient leurs égaux – et même parfois leurs « supérieurs » - n’était pas un monde vivable. Ceux-là faisaient partie des confréristes. Et elle, qu’était-elle ? Une petite bibliothécaire de Time Square, plus niaise que la vierge Marie, qui côtoyait des hommes lambda à longueur de journée. Pathé…

Le politicien retira ses pensées, alors qu’une jolie flamme s’échappait des mains de la rouquine pour frapper l’un de ces vermisseaux qui les avaient insultés. Oh. Il ne cacha pas son sourire, et détourna légèrement son attention vers le dieu du chaos. Il semblait vraiment fier de sa protégée. Austin ne révèlerait pas qu’il avait douté d’elle, et ne demanderai pas non plus si Loki n’en avait pas fait de même. Il se poserait la question, et elle lui échapperait ; ce n’était pas important. Ce qui l’était, c’était le résultat : et le résultat, c’était leur gibier de potence qui criait dans les flammes. Flammes qui ravageaient la salle. Grâce à sa mutation, Austin mis les alarmes incendies et les « douches » hors-service. Brûler dans les flammes de l’enfer, vermine ! Même Dieu ne vous sauvera point. Vos héros ne sont pas là, et personne ne vous entendra.

Lorsque les hommes commencèrent à se pousser mutuellement dans les flammes, quand ils ne s’y jetaient pas eux-mêmes, le confrériste reconnu là la marque de Loki. Un coup d’œil au dieu lui offrit l’étrange vision de l’Asgardien, le nez plongé dans la chevelure de Victoire… C’était… Mignon. Captant le regard de celui-ci, Austin hocha lentement la tête, un sourire naissant sur ses lèvres. Il était temps de partir, et d’éviter d’être grillé comme tous ces porcs. Alors que ses deux compères disparaissaient, il se dirigea tranquillement vers l’une des portes du fond, fermée grâce à un code. Posant simplement sa main sur le boîtier, il l’ouvrit avant de sortir. Refermant soigneusement la porte, il détraqua la commande de sécurité, enfermant définitivement leurs pauvres victimes.

Un large sourire de psychopathe apparu sur son visage, alors que les ténèbres l’engloutissaient.

© Lou'

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Mer 27 Nov 2013 - 21:56





« Love is the End of All »

Loki && Victoire


Victoire eu, l’espace de quelques secondes, peur. Peur de ce qu’elle faisait, peur d’elle-même. Mais cet étrange sentiment ne dura pas bien longtemps, alors qu’elle aurait pu s’horrifiée à apprécier ce qu’elle faisait. Elle se déchargeait enfin cette colère accumulée et refoulée depuis tant d’années. Pourquoi ne s’était-elle pas rebellée plus tôt ? Pourquoi s’était-elle laissé manipuler en pensant que, de toute façon, elle avait l’avantage de savoir qui était sincère et qui ne l’était pas ? Pourquoi n’avait-elle jamais pensé qu’elle pouvait retourner sa triste situation en sa faveur simplement en claquant des doigts, en faisant apparaître ne serait-ce qu’une flamme ? Et si sa mutation ne lui servait pas à purifier ce monde pourri jusqu’à l’os (ce qui était – soyons réaliste – impossible), mais au contraire, manipuler les gens celons ses intérêts, sans jamais être elle-même trompée ? Après-tout, même le grand Loki ne pouvait lui mentir. Oui mais… Ne voulait-elle pas ramener Loki sur le droit chemin ? Entretenir cette étincelle de bonté qu’elle avait toujours vu briller au fond de lui – et qu’elle voyait toujours ? Finalement, peut-être voulait-elle garder cet aspect pour elle ? Trop de questions. Elle entendit Loki la féliciter, et un léger sourire s’étira sur ses lèvres. Jamais elle n’avait autant utilisé sa mutation d’un seul coup. Elle ne s’en rendait presque plus compter, au milieu de toutes ces interrogations. Il fallait qu’elle ouvre les yeux ; elle n’était pas un bisounours au pays des arcs-en-ciel. Elle n’était pas pure et vertueuse comme la Sainte Vierge Marie (quoi que, du côté virginité…). Elle avait été fragilisé, élevée dans un cocon, et elle avait cru pouvoir changer le monde en dispensant bonnes paroles et câlins. Et pourtant, elle était en train d’apprécier ce qu’elle faisait… Si elle ouvrait les yeux, ce n’est pas pour autant qu’elle « changeait » fondamentalement. Elle avait une petite crise, elle acceptait ce qu’elle faisait, elle rendait fière Loki, mais… Mais elle restait une pauvre petite innocente qui faisait juste des efforts. De gros efforts.

Loki avait passé un bras autour de sa taille et l’avait attiré contre lui – elle ne s’en était pas immédiatement rendu compte. Si le feu mourut dans sa paume, il s’était propagé dans toute la salle. Sans doute s’en voudrait-elle dans quelques jours, en voyant son cousin. Elle serait prise de remords et puis, ça passerait. Repliant légèrement les bras sans encore les laisser tomber, elle se retourna vers le dieu des méfaits, levant ses grands yeux bleus vers lui. Elle n’eut pas le temps de calmer son cœur qu’il se penchait sur elle pour l’embrasser – baisé qu’elle lui rendit bien tendrement. C’est le réconfort après l’effort, la bouée qui fait regagner la surface. Trop court, cependant ; il la relâcha et s’écarta légèrement. Victoire pu alors remarquer qu’ils étaient de retour dans la chambre de Loki. Comme si rien ne s’était passé. Comme s’ils n’étaient jamais allés à cette soirée « d’Enfer » (on peut le dire), comme si des dizaines et des dizaines de personnes n’étaient pas en train de cramer.

- Victoire : Oh, Loki…

Etait-elle en train de regretter ? Non, pas encore. Et maintenant ? Qu’est-ce qui allait se passer ? Il allait la congédier, la renvoyer chez elle après s’être assuré de sa loyauté, et elle allait l’écouter bien sagement parce qu’elle était incapable de faire autrement ? Non. Non, Victoire ne voulait pas rentrer. Elle voulait… Elle voulait tant de choses. Elle ne voulait rien. C’était assez confus, elle ne savait pas trop. Mais sans prévenir, elle rompit la distance qui la séparer de son Asgardien bien-aimé, l’attrapa par le col pour – contre toute attente – l’embrasser fougueusement. Emportée dans son élan, ils retombèrent sur le lit de Loki, mais cela ne dérangea pas Victoire. Cela lui rappela agréablement sa première rencontre avec le brun, coincé sous une armoire. Les rôles étaient juste inversés. La rouquine éloigna quelques secondes son visage, observant Loki. Elle avait retrouvé son expression d’innocence.

- Victoire : Est-ce que… J’ai été bonne ? Satisfaisante ? C’était bien ?... demanda-t-elle doucement.

Certes, il avait eu l’air assez satisfait d’elle. Mais elle préférait être certaine. La jeune femme laissa glisser une de ses mains le long de la joue du dieu, cherchant une réponse dans ses beaux yeux verts.


(c) Loupiotte

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Ven 29 Nov 2013 - 19:51


« -Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde aussi. »

« -Oh, Loki… »
Une parole qu'il avait l'intention d'entendre sur tous les tons au cours de la nuit, bien que soufflée d'une manière plus … gémissante. Victoire chancelait au bord de l'abîme, et l'oie blanche vertueuse qu'elle avait été disparaissait à tire d'aile...En voulant tirer Loki loin du mal et de ses vices, elle était tombée avec lui au fond du trou. Et vu l'expression qu'elle avait sur le visage lorsqu'elle avait incendié ces fous...Elle sombrait avec lui avec plaisir. Victoire méritait de reprendre  le contrôle de sa vie, se venger de ce monde cruel... Aux yeux du dieu, l'humaine méritait de se laisser aller à ses bas instincts et de quitter l'innocence réconfortante : bien mieux l'attendait de l'autre côté du miroir.

Il laissait sa véritable apparence reprendre le dessus sur l'aimable Liesmith lorsque la jeune femme le prit par surprise ; l'attrapant par le col de son habit, elle l'embrassa fougueusement. Elle semblait avoir, au fond d'elle-même, pris une décision. Une initiative dont il n'avait pas l'habitude de sa part, mais il lui rendit son baiser avec enthousiasme, un sourire sur les lèvres. Il aimait plutôt ça.

Il atterrit sur le lit, emportant la jeune femme avec lui. Une position plutôt compromettante, alors que l'homme en costume trois pièces se trouvait allongé sur le lit, une séduisante rousse en robe de soirée sur lui. Très compromettante, et un brin excitante : le prince ne fit pas un geste pour bouger alors que la rousse le regardait, penchée sur lui et séparée de son corps par à peine quelques centimètres.  « -Est-ce que… J’ai été bonne ? Satisfaisante ? C’était bien ?... » Comment résister ? Il eut un grand éclat de rire, qu'il le secoua de part en en part, faisant tressauter son torse. Etait-elle séductrice ou innocente ? Il renversa sa tête sur le matelas pour sourire largement. Oh qu'elle était drôle.

« - C'est ce qu'on demande après, pas avant, normalement. A moins que vous considéreriez cette chute comme le summum du plaisir...auquel cas je vais devoir vous enseigner quelques petites choses.»


Se moqua le dieu en se reposant son regard sur elle, taquin. Avant l'acte, avant la relation charnelle, soulignons le. La jeune ingénue avait posé la question qu'on demandait habituellement – du moins selon la légende urbaine, Loki n'avait jamais eu besoin de la poser ou d'être interrogé : la réponse était plutôt évidente avec le dieu – après une nuit d'amour, lorsqu'on se repose sur l'oreiller. Et vu leur position, et les intentions de Loki, la confusion était amusante. Et propice :  Il laissa traîner ses mains sur les bras de la jeune femme, les caressant pensivement, alors qu'elle caressait sa joue, avant de river son regard vert et malicieux au sien.

« - Formidable, petite flamme. »


Les mains du dieu remontèrent le long des bras jusqu'à prendre le visage de la jeune femme en coupe et de l'embrassait à nouveau. Un baiser d'abord chaste puis plus passionné, alors que le dieu prolongeait le baiser, savourant la douceur de ses lèvres, son odeur de feu et de cendre mais indéniablement humaine et que, passant son bras autour de sa taille, il l'invitait à s'installer plus confortablement sur lui. La dernière pièce de son plan se mettait en place et la séduction de la jeune femme arrivait à son paroxysme. Le plan du dieu fourbe s'était admirablement exécuté, sans doute mieux qu'il ne l'avait lui-même espéré...A la nuance près qu'il était autant la victime que Victoire et qu'il y avait de la sincérité dans les caresses du dieu. Elle avait, à l'instant, totalement éclipsé son épouse, et il se laissait aller au péché de chair, à l'extase sublime d'avoir une jolie femme dans les bras, ne pensant plus qu'à la chaleur de son corps pressé contre le sienne, à sa chevelure qui chatouillait sa peau, à ses yeux innocents qui se posaient, pleins d'amour, sur lui.


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Dim 1 Déc 2013 - 17:28





« Love is the End of All »

Loki && Victoire


Victoire mordit anxieusement sa lèvre, attendant la réponse du dieu. Celle-ci ne tarda pas à venir, alors qu’il explosait littéralement de rire. Un léger sourire s’étira ses les lèvres de Victoire, qui sembla se détendre légèrement. Au moins, cela ne signifiait pas une quelconque colère à son égard, au contraire.

- Loki : C'est ce qu'on demande après, pas avant, normalement. A moins que vous considéreriez cette chute comme le summum du plaisir...auquel cas je vais devoir vous enseigner quelques petites choses.
- Victoire : On m’a toujours dit « pas avant le mariage », alors… se défendit-elle en riant.

Effectivement, la mère d’Helmett – sa très chère tante – lui avait toujours dis « pas avant le mariage ». Elle avait soudainement compris pourquoi quand son cousin lui avait annoncé qu’ils étaient fiancés. Elle n’avait jamais aimé sa tante, et voilà qu’elle avait une nouvelle raison de la détester. Une nouvelle raison de lui porter cet affront ultime ; coucher avant le mariage, ne pas coucher avec son fils. Elle ne voulait pas se marier avec son cousin ! Il était gentil. Il s’occupait bien d’elle. Mais il restait son cousin, et ils avaient l’air aussi heureux l’un que l’autre à l’idée de se marier. Son regard s’était légèrement obscurcit, mais les caresses de Loki le long de ses bras la ramenèrent au présent, sur Loki. Victoire se remit à sourire tendrement alors qu’elle caressait la joue de Loki. Celui-ci verrouilla son regard dans celui de la rouquine ; mais pas ses regards diaboliques, sadique et j’en passe, non. Un regard taquin, malicieux. Un regard qu’elle aimait beaucoup.

- Loki : Formidable, petite flamme.

Le sourire de Victoire s’agrandit, et son expression se fit plus douce si cela put être possible. En voilà un joli compliment. Et ce n’était pas un mensonge, qui plus est ; il fallait qu’elle grave ces paroles dans son esprit ! Enfin, elle y repenserait plus tard ; le moment étaient aux câlineries alors qu’il l’embrassait tendrement. Baiser qui devint rapidement plus passionné, alors qu’il passait un bras autour de sa taille. Coopérant, la jeune femme laissa son corps se détendre alors qu’elle trouvait une position plus confortable sur le torse de son Asgardien préféré ; de toute façon, il avait survécu à une armoire, il survivrait à son poids de plume.

Le cœur de Victoire cognait dans sa poitrine, à la fois d’amour et d’appréhension. Si elle connaissait la suite, elle ne l’avait jamais réellement vécu. La question de le vouloir ou non ne se posait même pas ; la question de savoir comment réagir. En laissant son esprit de côté, sans doute. En laissant son instinct diriger ses gestes, comme lorsqu’elle lui avait sauté dessus pour l’embrasser, quelques minutes plus tôt. Oui, il allait certainement devoir lui enseigner certaines choses – mais pour le moment, elle lui rendait son baiser avec amour et passion, son corps réagissant pour elle.


(c) Loupiotte

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Jeu 6 Fév 2014 - 11:43


« -Si tu plonges longtemps ton regard dans l'abîme, l'abîme te regarde aussi. »
« -On m’a toujours dit « pas avant le mariage », alors… » Loki du se mordre la lèvre pour contenir son hilarité. C'est vrai. Pas avant le mariage. Aux yeux d'un dieu, et surtout d'un dieu tel que Loki, cette conception humaine qui valorisait le pucelage jusqu'au mariage était ridicule, pathétique. Il n'était lui-même pas arrivé puceau à son premier mariage, ayant déjà eu un avant de demander Angrboda en mariage...Cela lui laissait donc une néophyte sur les bras, ou plutôt dans les bras, mais n'est-ce pas l'idée depuis le début ? Bien sûr, c'était une information déduite par le dieu depuis fort longtemps, depuis leur premier baiser même. Depuis le premier baiser de Victoire, pour être plus précis.

« -Oh, très chère... »
souffla-t-il, amusé.

Son sourire narquois était revenu sur ses lèvres alors qu'il repoussait une mèche de cheveux roux. Il n'allait pas l'épouser. Il était déjà marié, même si sa dernière dispute avec son épouse avait été plus que virulente, et il n'avait jamais regretté ses manigances pour parvenir à épouser Sigyn au nez et à la barbe de tous. Même si il avait été libre comme l'air, il ne l'aurait pas épousée. Par les neufs royaumes, elle était humaine !

Il ne pouvait pas lui servir les mensonges faciles que les hommes servent aux femmes ; épouse-moi , je t'aime, tu es la seule femme de ma vie...Mais là était le challenge. Lui mentir sans qu'elle le sache, la manipuler, lui donner le frisson de l'interdit et la regarder s'effondrer, être en son pouvoir. Prouver que le dieu des mensonges et de la fourberie ne pouvait être battu par une mutation. Par un homo superior, par une triche qui n'avait rien de comparable avec les siennes, avec son art.

Le problème principal de Loki avait toujours été de vouloir être le dominant, le dieu supérieur en contrôle de la situation et de ses émotions, au moment même où il perdait le contrôle et était le perdant. Celui qui manipule et ment sans se rendre compte que qu'il se mentait à lui même. Cela avait toujours été comme ça et chaque fois qu'il le réalisait, cela ne faisait qu'augmenter son complexe d'infériorité, lui donnant envie de montrer les dents et d'arracher sa part avec plus de virulence. Face à son frère, et à Odin, cela l'avait mené loin, trop loin, mais pas assez loin pour qu'il s'en rende compte.

Et elle lui rendait son baiser avec passion et la chaleur de son corps contre le sien rendait fou le jotun. Il était plus fort que ça, trop malin pour laisser libre cours à la bestialité charnelle que les mâles semblent éprouver dans de telles situations. L'esprit agile du dieu fonctionnait toujours...mais c'était...agréable. Envoutant ? Est-ce parce qu'elle était humaine ou parce qu'elle était elle-même, que son odeur semblait si différente, qu'il était si attiré par la douceur de ses cheveux tombant sur son torse, dans son cou, sa peau chaude sous la sienne. Elle irradiait de chaleur, et le géant des glaces devait bien admettre que cela lui faisait de l'effet et qu'il brûlait sous ses propres vêtements. Mais ce détail pouvait être aisément modifié.

Un autre Loki se matérialisa derrière la jeune femme, glissant ses mains sur ses cuisses, sous le rebord de sa jupe pour la soulever, millimètre par millimètre. Lentement, les doigts du double de Loki effleuraient la peau mise à nue au fur à et mesure qu'elle était à découvert. Sous Victoire, Loki avait passé une main possessive sur la nuque de la jeune femme et l'embrassait fougueusement, son autre main effleurant sa gorge, la naissance de ses seins.

« -Levez les bras, » ordonna Loki, rompant un instant le contact de leurs lèvres.

Le double avait remonté sa robe au dessus de sa taille, et n'attendait plus qu'elle lâche le dieu un instant pour la lui ôter définitivement.  Loki ne s'écarta pas pour autant, ses lèvres à quelques centimètres de celles de la rousse. Ses yeux verts brillaient d'un éclat un peu fou mais passionné, qu'on lui voyait rarement lorsqu'il n'était pas question de tortures et de meurtres. L'éclat était entré lorsqu'il avait vu sa protéger brûler vifs des humains. Mais l'amour et la mort demandent le même caractère obsessionnel et la même passion dévorante. Brûlante. Loki se laissa retomber le dos sur le lit, la laissant aux bons soins de son double, pendant que lui-même se battait avec les boutons de sa chemise, les ôtant un à un avec une impatience qui ne lui était pas famillière. D'un mouvement d'épaule, il ôta le vêtement que sa peau ne supportait et l'envoya bouler un peu plus loin, avant de reprendre la jeune femme dans ses bras, peau contre peau.



A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Mer 5 Mar 2014 - 22:25





« Love is the End of All »

Loki && Victoire


Victoire esquissa un petit sourire, alors que Loki semblait hilare. Sans doute que la tradition humaine voulant que la femme soit encore ‘pure et innocente’ au mariage n’existait pas sur Asgard. Sans doute trouvait-il cela ridicule ? Quel âge avait-il ? Oh, elle préférait ne pas y penser, à vrai dire. Il avait largement l’âge d’être plus que compétent en la matière. Elle laissait son pouce caresser doucement la joue de Loki, profitant de sa bonne humeur. Il était tellement plus adorable comme ça que lorsqu’il se mettait en colère et avait envie de tout détruire – de tout tuer. Même s’il fallait bien avouer que le voir en mode « grand méchant » lui donnait un air encore plus… Sexy.

- Loki : Oh, très chère…
- Victoire : Voyez vous ça.

Il était amusé, et elle-même n’étais pas gênée « plus que ça » parce ce qui était en train de se passer. Elle appréhendait juste un peu, parce que… Voilà. Elle estimait que ce léger stresse était normal, et que ça passerait tout seul… A condition que Loki ne se transforme pas soudainement en bouc ! Cette image lui arracha un sourire amusé alors qu’il repoussait l’une de ses mèches rousses. Victoire lui rendait son baiser, bien plus avide de sensations nouvelles qu’elle ne voulait bien se l’avouer.

Et puis soudainement, la jeune femme sentit une présence dans son dos. Elle ne mit quelques secondes avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’un deuxième Loki, la faisant rougir. Deux Loki. « Oh mon dieu », se retint-elle de dire, parce qu’il aurait sans doute rit, et aurait été bien trop content. Il était lui-même un dieu, après tout ! Le clone avait posé ses mains sur ses cuisses et remontait doucement sa robe, alors que Loki avait passé une main sur sa nuque et l’embrassait avec fougue, alors que son autre main effleurait sa peau… Peau qui semblait irradier sous les caresses. C’était tellement étrange et nouveau d’avoir chaud, mais c’était agréable.

- Loki : Lève les bras

La rousse cligna les yeux, mais s’exécuta, et perdit ainsi sa robe que Monsieur le Clone lui ôta bien gentiment, et se mordit doucement la lèvre alors que le brun s’employait à se débarrasser de sa chemise. C’était assez étrange et troublant d’être « occupée » par un double de Loki alors que celui-là même se déshabillait, assez rapidement heureusement. Lorsqu’il fut torse-nu, la mutante le dévora du regard. Il l’enlaça à nouveau, et Victoire ne résista pas à la tentation de toucher et caresser le corps de l’Asgardien qui se dévoilait à elle. Si ses gestes semblaient hésitants, il révélait encore une grande douceur. Doucement, elle déposa ses lèvres sur l’épaule de Loki pour goûter sa peau, et ferma les yeux en laissant sa bouche glisser dans son cou, partagé entre l’envie d’aller plus loin, d’oser, et le petit nœud qu’elle sentait dans sa gorge et qui l’empêchait d’aller plus loin dans se laisser guider.


(c) Loupiotte

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic   Dim 18 Mai 2014 - 22:28


The beauty and the god
Vic & Loki

Mentir est tellement aisé lorsque vos paupières sont closes et que vos lèvres jointes effleurent la peau de votre partenaire. Ou lorsque vos mensonges rejoignent la vérité que vous vous refusez d'avouer, aussi. Mais cela ne serait pas le sujet, du jour, si ? A l'instant, les stratagèmes futurs, et les blessures du passé sont effacés au profit de la luxure du présent. De la main de la mortelle, tiède et vivante, humaine, de la mortelle contre sa peau, le caressant avec une timidité presque touchante. Peau brûlante contre peau de glace... Et dire qu'il n'était même pas sous sa forme originelle, mais qu'il percevait la chaleur brûlante de la mutante. Pas que ce soit désagréable, bien au contraire.

Le clone, les vêtements tout disparut et même la pièce autour d'eux n'avait plus d'importance. Ne restait que le corps pressé contre le sien, le feu dans les yeux de la mortelle, ses lèvres explorant sa peau, sa gorge. Le dieu rejeta sa tête en arrière, les paupières mi-closes ne laissant passer qu'un fin rayon de malignité émeraude alors que les lèvres de Victoire s'aventuraient, timidement. Mais il y avait du progrès, du progrès à encourager. Ses propres mains avides et impatientes défaisaient les boucles de la jeune femme, emmêlant sa chevelure avant de descendre le long de la courbure de son dos.

Il finit par la saisir par la taille, et la fit basculer dans les draps, se penchant au-dessus d'elle avec un sourire prédateur, alors même ses mains se repaissaient de son corps avec une douceur insoupçonnée. Un sourire amusé courbant ses lèvres, Loki déposait des baisers sur la peau de l'humaine, mordillant doucement sa peau, laissant sa marque. Ce soir, il la faisait sienne et comptait bien la marquer comme telle.

***

Cela faisait une éternité depuis qu'il ne s'était plus réveillé aux côtés d'une femme – ou d'un homme, en tous cas de quelqu'un ayant partagé sa nuit et ses draps. Ce n'était pas qu'il menait une vie monastique sur Midgard, bien au contraire, mais ses conquêtes ne s'attardaient guère. La probabilité que Loki les poignarde dans le dos durant leur sommeil ou qu'il les mette à la porte, nu et leur jette leurs affaires à la tête après l'affaire finie était trop élevée. Le dieu du chaos n'avait pas une réputation d'amant mièvre et romantique, ni une patience très élevée. John Liesmith lui empruntait ces traits.

Non, il se réveillait rarement avec une jeune humaine blottie contre lui, ses cheveux roux chatouillant son menton.
Elle semblait si..paisible. En sécurité, en confiance. Ce n'était pas un sentiment que Loki avait l'habitude de voir à son égard. Sigyn. Thor. Voilà les deux autres noms capables de fermer les yeux et de dormir paisiblement à ses côtés tout en sachant qui il était. Ce qu'il était. C'était aussi terrifiant que réconfortant, et le dieu du chaos n'était pas sûr de ce qu'il ressentait vis à vis de cette vision matinale. Il n'était pas habitué. Et cela le mettait dans une position qu'il aurait du prévoir et qu'il n'avait pas su voir malgré toutes ses machinations soigneusement élaborées. Il n'était pas à l'aise avec ce genre de chose.
Sentiments.
Pas vraiment son truc, non. Il était bien plus habitué à avec conceal don't feel, make them bleed. Les sentiments vous rendent faibles, vous font retenir vos coups face à votre frère, vouloir rendre votre père fier, ou vous font pleurer lorsque vos enfants vous sont arrachés. Le passé de Loki lui avait appris à se méfier de ce qu'il ressentait comme de la peste; détruire était bien plus agréable. Mais une vulgaire mortelle ne pourrait pas le faire souffrir, pas lui.

Un soupire las et blasé sortit de sa poitrine avant qu'il ne puisse le retenir. Il fallait continuer le jeu, maintenant. Mentir. Ou la briser. C'était l'idée de base non, lança une voix aigre dans un coin de l'esprit de l'asgardien. Pourtant, une tendresse étrangère à son cœur poussa Loki à l'enlacer doucement et attirer un peu plus la rousse contre lui. Sans y penser, comme absent, il déposa un baiser sur sa chevelure. Une partie de lui avait mal de se souvenir de matins semblables en la compagnie de son épouse. Une partie de lui se moquait de ses souvenirs et se laissait aller
au sommeil qui imprégnait encore son corps, à la nuit vide de cauchemars, et au bien-être qui l'envahissait alors qu'il serrait Victoire dans ses bras.


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas
 

The Beauty and the [Goat] God | Loki & Vic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


 Sujets similaires

-
» Episode 1 - American Beauty
» [fiche] Ile de Goat
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)
» Il fallait bien la revoir un jour... [PV Beauty]
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ♥ ]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !