Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Un diable dans la penderie [Tony&Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Un diable dans la penderie [Tony&Loki]   Ven 31 Mai 2013 - 19:49
La nuit, tous les chats sont gris.
En soirée, tous les méchants sont de sortie.


La lumière du dressing s'alluma aussitôt que Jarvis eut détecté une présence, illuminant les murs couvert de ceintures et de chemises impeccablement pliées ( sans doute plus par Miss Potts que Mister BlingBling ). Chemises de luxe pliées sur les étagères, cravates de soie dans les tiroirs et vestes de costume suspendues dans le airs : ce n'était pas une armoire mais le palais d'une diva dandy.

Cela tombait bien : au milieu de la pièce une diva venait de se matérialiser comme par magie. Loki, en pantalon et gilet d'homme noirs, et bras de chemise se trouvait au milieu de la pièce. Sans se soucier du fait que Jarvis devait être en train d'alerter son maître de l'intrus – on allait finir par lui filer une clef – il se saisit d'une veste élégante, et l'essaya lui-même. S'observa un instant dans le gigantesque miroir en pied qui lui faisait face. La glace était impressionnante, mais il fallait au moins ça pour contenir l'ego d'une diva. Quoique: Loki rentrant largement dans le cadre, le petit Stark devait y être minuscule.

Loki se saisit d'une chemise, qu'il plaqua contre son torse. Grimace, chemise jetée au sol. Une autre, puis une autre encore. Le dieu s'emparait des chemises de Stark une à une, les regardait avant de les laisser retomber en corolle autour de lui ; ses doigts glissaient sur le tissu, faisant tomber au sol des vêtements qu'il ne prenait même pas en main, formant une cascade colorée. Dans l'agitation des chemises qui tombaient, les doigts fins et agiles du sorciers s'égaraient de manière imperceptible dans un tissu, dissimulant des petites puces dans un tour de passe, de temps à autre. Rapidement, le sol fut recouvert des tissus soyeux comme un tapis mouvant, qui tel un arc-en-ciel s'enroulait autour des chevilles de l'asgardien.

Au fur et à mesure que le dressing se vidait sur le sol, les gestes du brun se faisaient de plus en plus légers et négligeant. Pourtant, le visage de Loki n'était pas vraiment folâtre, mais au contraire soucieux : sourcils froncés, traits tirés, et moue boudeuse, Loki se regardait dans le miroir : une chemise d'un rouge sombre devant lui, ses doigts jouant nerveusement avec le tissu.
La porte s'ouvrit derrière lui.
Loki ne se préoccupa pas de se retourner, téléporter, s'inquiéter, s'excuser, s'expliquer. Il se contenta de lancer négligemment un bouquet de fleur dans la direction de la porte.

« -Joyeux Anniversaire Stark. »


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un diable dans la penderie [Tony&Loki]   Lun 17 Juin 2013 - 16:50


"Bonjour je suis le Diable et je m'habille en Prada."

Le monde se divise en deux catégories : les gens qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche et les autres, les gens qui ont étincelé, brillé, capté les projecteurs…et les autres, les gens qui sont bénis par les dieux, qui ont reçu de la gloire en barre pour accéder à la suprême divinité…et les autres. Enfin, il y a les divas…et les autres. Bien, devinez dans quelle catégorie je me trouve. Je suis une diva plus ultra. (Loki ne me regarde pas comme ça, c’est la stricte vérité vraie !)

Toute diva connaît des événements plus grandiloquents que d’autres. Aujourd’hui en est un. Chez les Stark, la fête qui célèbre la naissance d’un grand homme doit obligatoirement faire le tour des médias en quelques minutes à peine.  Tweeter, facebook, émissions TV, radio, etc.

Pour marquer le coup, la diva fait un arrêt shopping absolument nécessaire. Je rentre donc dans les magasins les plus chics de la cinquième avenue de New York (fringues pas en-dessous de trois cent dollars évidemment) et fais une razzia digne de ce nom pour ce soir. Tout d’abord, il nous faut les lunettes de soleil de starlette pour faire genre « vous ne me voyez pas mais moi oui héhé », l’accessoire utile et esthétique : le chapeau (principe premier). Mince, coloré, décoré, cowboy, gangster ? Tous les styles sont dans la nature, faites votre choix monsieur. Ensuite, plus classiquement, les costards, cravates, boutons de manchette, mister bling-bling au rapport.

Une heure plus tard, je dépose mon stock de vêtements sur le lit et file sous la douche. Jarvis a eu la gentillesse de me prévenir qu’on avait un invité surprise, cependant, je n’ai même pas daigné enclencher les systèmes de sécurité, à quoi bon ? Un mec qui peut se téléporter peut braquer n’importe quelle banque et ma Tour ne représente pas un défi de haut niveau pour Mr Laufeyson. Je prends donc tout mon temps, sifflotant même. Je rentre dans le dressing room vêtu d’une simple serviette enroulée autour des hanches. Je manque de me prendre un bouquet de fleurs en pleine tronche.

« Délicate attention. Je monologue encore intérieurement pour savoir s'il faut oui ou non te remercier, Loki... »

Je contemple le carnage à mes pieds. Je me frappe le front, l’air profondément dépité. Je grommelle entre mes dents : « Dum-e va encore devoir passer un mois pour remettre tout en ordre, malheur et damnation. » Ce robot ne distingue pas les couleurs, imaginez le danger public ! Je ramasse quelques chemises éparpillées en grimaçant.

« C’est pour quoi cette fois ? »

Je fixe le dieu fourbe avec curiosité. Dévaliser ma garde robe est une nouvelle lubie à la mode ? Si tous les vilains du coin débarquent pour me piquer des fringues, Pepper va criser.

Avec mon air pro, je lance un :

« Le rouge ne te sied guère… »

S’il est venu me demander un conseil méga avisé, autant commencer par là.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un diable dans la penderie [Tony&Loki]   Mar 9 Juil 2013 - 23:41

'Cause I may be bad, but I like looking good doing so.


Certains vilains – Loki les croise sur les champs de batailles ou les aperçoit à la télévision – aiment se salir les mains et se rouler dans le sang de leurs ennemis. Pas lui. Tony a parfaitement saisit son caractère dès leur première rencontre, et Loki aime être d'une élégance irréprochable, même quand la mission du jour consiste en l'énucléation d'un parfait inconnu. Cela n'explique pas sa présence dans le dressing-room de Tony Stark, mais en fait si. J'vous jure, donnez lui une minute.
« Délicate attention. Je monologue encore intérieurement pour savoir s'il faut oui ou non te remercier, Loki... » Le maître des lieux vient de daigner entrer dans son armoire. Apparemment, plus rien n'inquiète Tony Stark, qui ne semble pas vraiment perturber par l'apparition. Loki les regarde dans le miroir qui lui fait face et hausse un sourcil, sceptique devant la critique :

« -Personne n'est mort par ma faute aujourd'hui, et je t'apporte un bouquet de fleurs et mon auguste présence. Je mérite un remerciement au moins pour la bonne volonté ! »

Ou un bon point. Ou une peluche. Ou un câlin. Non pas un câlin, ça en ferait deux et oh mon dieu il va vomir. Rho zut, la prochaine fois il fera sauter un immeuble comme cadeau, merde. Loki ignore les grommellements de Tony, qui lui passent largement au-dessus de la tête. Oui, il met le chaos partout où il passe, en fait c'est même l'idée: il est le chaos. « C’est pour quoi cette fois ? » Loki sent la curiosité de Tony lui brûler la peau: c'est le problème d'Iron-Man, la curiosité; curiosité scientifique si on veut être poli, putain de curiosité qui l'emmène droit dans les ennuis si on veut être réaliste.
Et quoi, il ne peut plus rendre visite à un ami sans avoir besoin d'une raison pour ça ? Ah, okay, on lui souffle télépathiquement ( les oreillettes c'est has-been, terriblement disgrâcieux pour une diva : c'est Jarvis ou de la télépathie, rien d'autre ) que Tony ne fait pas partie de son cercle d'amis, si il en a un. Disons que c'est son collègue diva, ils se comprennent tous les deux. D'une certaine façon, passablement tordue et chaotique, mais Loki aime ça, et Tony ne ronchonne même pas tellement : regardez le, l'un des ennemis publics fout le boxon dans sa penderie, et lui il est presque à poil.

Ca va vite devenir une habitude à  ce rythme ; déjà la dernière fois Loki a eu une vue plongeante sur son boxer. Il y a un message subliminal dans le fait qu'il s'exhibe toujours devant lui ? … Il ne reluque pas Madame Stark et il se prend quand même un poing dans la figure, mais Monsieur Stark se pavane dénudé...On dirait qu'il y en a un qui aime bien voir l'attention concentré sur sa petite personne. Enfin, le spectacle n'est pas d'être désagréable, et l'arc implanté au beau milieu du torse du playboy est plus attirant ( curieux, frustrant, impuissance, hypnose, tout le tintin, vous vous rappelez ? ) que dégoûtant, alors Loki survivra à la vision. Et ne fera pas de remarque sarcastique sur le phénomène, sinon Tony dira que c'est de sa faute. Encore. « Le rouge ne te sied guère… » Enfin quelqu'un qui le comprend ! Merci Stark pour aller droit au but et saisir le coeur du problème.

« -Je sais. »

Lâche Loki en même temps qu'il laisse retomber la chemise au sol, à moitié avec agacement, à moitié avec lassitude. Le rouge ne lui va pas. Ca fait un bon millénaire que Loki porte du vert, qu'il a fait du vert sa couleur fétiche. Et qu'est-ce qui va le moins bien avec le vert ? Le rouge. Le rouge ne lui va pas au teint, ni à celui qu'il porte actuellement ni celui qu'il devrait afficher de par sa naissance. Il soupire mélodramatiquement :

«-Je ne vais pas porter du vert au mariage de Thor. Si je porte du vert tout le monde va m'accuser de vouloir faire sauter la réception. Ou de crime contre le bon goût : Thor a l'air malade avec du vert près de lui. Et en tant que témoin je suis censé lui faire honneur. A lui, à sa tête de labrador et au rideau de théâtre qui lui sert de cape. »

Plus grave que Thanos aux fesses, plus important que la succession d'Asgard, plus sujet d'insomnies que la destruction du monde...le mariage de Thor. On pourrait croire que Loki veut ruiner le mariage de son frère, mais au final, après des milliers de détours dans sa petite tête de psychopathe, il veut que tout soit parfait, et quand une diva veut que quelque chose soit parfait, ça veut dire... grandiose. Loki pivote sur ses talons, enjambe une chemise laissée au sol, pour se tourner vers la diva en chef. Enfin, pas totalement, il observe les vêtements encore sur les portants, effleurant les tissus du bout des doigts comme s'il faisait son marché.

« -Que sont censés porter les mortels ? Aux mariages ? »

Les traditions d'Asgard il connaît, et sa garde robe asgardienne est tout aussi impressionnante que celle qu'il a ici ou que celle de Stark. Il gère. Mais Midgard ? Les mariages d'humains, même avec un dieu dans le coup, ça n'est pas vraiment son rayon. Ce n'est pas encore tout à fait la vraie question, mais on s'approche, félicitations, le dieu de la sournoiserie ne tourne pas trop au tour du pot. Allez quoi, un conseil de diva à diva. Un petit coup de pouce, un indice, quelque chose. Si Tony Stark, diva plus ultra, diva édition de luxe, ne peut pas l'aider, où va le monde ?


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un diable dans la penderie [Tony&Loki]   Lun 16 Sep 2013 - 0:16


❝ Striptease de divas ❞


Loki. Loki. Loki…Que dire sur lui ? C’est une longue histoire d’amour entre nous comme vous le savez déjà. Mais derrière toutes ces crasses (poignards dans l’dos casse-couilles), ces petits tracas et incidents (quand il a voulu m’éjecter du haut de ma tour), ce destin improbable qui semble tout faire pour NOUS séparer – monde cruel – au fond, quand on regarde avec un objectif grossissant, une loupe très performante, on peut entrevoir un soupçon d’amour fou entre deux divas. Un jour, je le sais, nous serons réunis. Et ce jour-là, le monde aura péri. Des ruines à la place de New York. Un cratère géant à la place des océans. Et nous trônant par-dessus pour faire bonne mesure après un combat titanesque. C’est ce qui nous attend tous.

Cela dit, je n’ai pas l’intention de le virer de mes appartements. Un Tony est par excellence pourvu d’une curiosité presque malsaine. L’apparition très impromptue du dieu fourbe fait partie de ces choses de la vie qui attisent notre intérêt. Moi en tout cas, je voudrais bien savoir ce qu’il fiche à essayer mes tenues de gala. Il veut que je le remercie, soit.

« Ta présence est toujours suspicieuse mon brave. J’ai tendance à me méfier, les quelques fois où nos routes se sont amicalement croisées, ça n’a pas très bien tourné…Mais si tu tiens à être remercié…attrape ça ! »

Je lui lance un pot de fleurs qui se trouve sur ma route. Pas méchamment, mais de manière totalement inattendue. Avec ses réflexes surhumains, cela ne devrait pas lui poser de problème.

« Si monsieur avait l’amabilité d’arranger le bouquet ! »

Je dépose les fleurs non loin sur un meuble pour qu’il arrange ça à sa guise. Je ricane en voyant sa tête déconfite. Le rouge ne lui va pas au teint. Ça fait trop Iron Man. Quoique…des paillettes dorées dans ses cheveux noirs lisses feraient un très bel effet…mais évitons de le faire enrager pour une fois ahem.

J’obtiens finalement la réponse à mes interrogations. Le fameux mariage de Thorinou et sa dulcinée.

« Ah parce qu’on t’a invité ? » laissé-je échapper par inadvertance. Woups, première erreur, cascade d’erreurs à la Stark. Pour ne pas contrarier la diva, je fais mine de réfléchir à son look, comme s’il s’agissait d’une question de vie ou de mort.

« Que sont censés porter les mortels ? Aux mariages ? »

En un instant, je me transforme en styliste gay dont l’œil expert vient caresser les courbes de son invité en mesurant l’impact des couleurs sur sa peau pâle et certainement glacée, genre Loki-Miko. Je lui demande gentiment de faire un tour sur lui-même. Allez hop hop ! J’accompagne le geste à la parole en frappant des mains, autoritaire comme il se doit.

« J’opterais personnellement pour un style sobre Mr Laufeyson. Chemise blanche cintrée, costard noir, lavallière éventuellement pour la touche d’originalité…oui…je commence à voir ce que ça pourrait donner… »


Je plisse les yeux et déroule un mètre. Non pas pour l’étrangler mais pour prendre ses mensurations exactes même s’il est aisé de deviner sa taille…(tousse bruyamment). Je m’approche avec mon naturel impassible et m’arrange pour tâter ses côtes et le chatouiller un peu au passage.

« Maintenant, si ça ne te dérange pas…euh…pour les essayages…il va falloir passer par la case désapage… »

Je lui lance mon magnifique sourire malicieux qui annonce les pires vilénies. Je fais venir également Dumm-e pour aider ce bon monsieur à enlever un à un ses habits (stripteaaase yeaaah). Je fais semblant de lui tourner le dos afin de récupérer quelques vêtements, mais je garde un œil discret (ou pas) sur mon très cher et charmant rival.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un diable dans la penderie [Tony&Loki]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un diable dans la penderie [Tony&Loki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Hector de Valois, oserez-vous pénétrer dans l'antre du diable ?
» Nuit de velours
» Even divas can feel a bit down | Tony ft. Loki.
» [Jour VIII] « Que diable allait-il faire dans cette galère ? »
» [PREFETS] Que diable allait-il faire dans cette galère ?! [Terminé]





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-