Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 19:12

Alexis A. Shostakov
Henry Cavill

Identité
Prénom(s) & Nom: Alexis Alanovitch Shostakov
Nom de code: Le Garde Rouge
Date & lieu de naissance: 1923 - Moscou, Russie
Âge: 32 ans
Emploi/occupation: Super-Héros/Protecteur Russe (mais Super-Vilain pour le reste du monde) sous l'identité du Garde Rouge (symbole patriotique) ; Agent/Tueur du KGB ; Pilote de Chasse de l'Armée Russe
Centres d'intérêts: L'aviation, le pilotage, le combat, les sports extrêmes, les ballets (surtout ceux des Etoiles de Moscou) et opéras, la chasse, le tir.
Statut: Divorcé
Groupe: Super-Vilains
Caractère
Avant son lavage de cerveau, Alexis était un homme pour ainsi dire bourré de qualités. Ayant reçu une excellente éducation, il était un véritable gentleman, désireux de se montrer digne de ce pays qu'il adore tant. Intrépide, courageux, drôle, séduisant, élégant, et toujours respectueux, Alexis était sans nul doute l'un des meilleurs partis de Moscou, surtout à partir du moment où ses exploits de pilote d'essai devinrent publics, faisant de lui progressivement un héros national. Et il se complaisait dans ce rôle de jeune premier envié et chaque jour toujours plus sollicité de-ci de-là. Un modèle, un homme bien, quelque peu arrogant ceci dit, et parce qu'il s'agit d'une période de sa vie où il était encore assez jeune, il était aussi un sacré fêtard quand il en avait l'occasion (les joies frivoles de Saint-Pétersbourg !), mais sans jamais abuser au point de mettre en péril son travail, chose passant déjà avant tout à cette époque à ses yeux, car passionné d'aviation. Déterminé, il s'entêtait dans ses objectifs jusqu'à les avoir atteint, jusqu'à en être une vraie tête brûlée (son crédo était de battre continuellement les records de pilotage pendant son temps libre, jusqu'à se mettre en danger quelques fois). En somme, il profitait de la vie, des récompenses et facilités de vie (ce qui sous le régime communiste était plus que bienvenu pour échapper à la misère) que tous ses efforts et son abnégation patriotique lui donnaient en échange. Dans sa vie intime, notamment avec Natasha Romanoff, Alexis était un mari à la fois protecteur et passionné, doux et aimant, autant que macho selon les situations. Mais jamais il n'a été le genre d'homme à lever la main sur sa femme, ni sur aucune autre.

Cependant, le lavage de cerveau que le gouvernement effectua sur lui, changea la donne, et balaya tout ce qu'il pouvait y avoir de bon en lui (ou presque). Débarrassé d'émotions parasites, Alexis est aujourd'hui un homme froid, dur, fermé à tout ce qui n'entre pas dans le cadre de son travail, de ses missions. Il reste un gentleman, mais ses sourires sont désormais de façade, afin de toujours rester honorable en tant que fierté de la nation, car ce statut de symbole l'y oblige, et il l'assume avec fierté. Il a perdu toute joie de vivre, toute ambition personnelle, remplacée par une abnégation décuplée envers la patrie aux dépens de tout le reste, ce qui autrefois n'allait pas jusque-là. Formé intensivement par la Chambre Rouge et le KGB, il est devenu calculateur, insensible, méthodique, organisé, violent, bref, le parfait petit agent secret impitoyable et pour cause, il n'en fallait pas moins en vue d'abattre la plus grande espionne du monde : la seule femme qu'il ait jamais aimé jusque-là.


Capacités & Mutations
Pour les mutants et héros:

Sans parler pour le moment de ses capacités surhumaines, Alexis était déjà de base, un homme très sportif, qui se soumettait de lui-même à un entraînement physique rigoureux, et doté d'excellents réflexes, en plus d'une vue au maximum du potentiel humain, dons naturels nécessaires pour devenir le pilote d'essai d'exception que la Russie a érigé en héros national. En effet, il est devenu le meilleur pilote en tant que simple humain et a tenu en échec nombre de commandos aériens ennemis, allant des nazis durant la Seconde Guerre Mondiale aux américains lors de la Guerre Froide (terrain Européen, ou en Afghanistan, combats des deux blocs indirects). En intégrant le programme secret du Gouvernement, Alexis fut littéralement transformé en arme vivante, parfaisant ses conditions physiques, apprenant les techniques de combat les plus mortellement efficaces, à l'instar des prédécesseurs ayant suivi le même programme du KGB, mais aussi de la Chambre Rouge. Il apprit ainsi à manier les armes à feu, les armes blanches, les explosifs, et fut formé aux techniques d'espionnage, de sabotage, de meurtre les plus exigeantes de la profession. Quant à ses pouvoirs, il les acquit au sein de la Chambre Rouge après avoir passé un certain nombre d'étapes et prouvé qu'il était fait pour la suite du programme, celui du Garde Rouge. On lui injecta donc le fameux sérum déjà utilisé sur la Veuve Noire et le Winter Soldier, qui permit de ralentir considérablement son vieillissement, de développer son système immunitaire (lui permettant de guérir plus vite que la normale), d'accroître sa résistance physique (autant pour encaisser les coups qu'au niveau de son endurance), et de maintenir son organisme au maximum de son potentiel.

Eh toi là, t'es qui en fait ?
Prénom/pseudo ♦️ Al' Âge ♦️ 23 ans Scénario ou inventé ♦️ Scénario Comment as-tu atterri ici ♦️ En zonant sur les sites rpg, visitant les partos, etc. jusqu'à atterrir ici ! Fréquence de connexion ♦️ 6/7 jours Remarque(s) ♦️ Il me tarde de pouvoir jouer Code règlement ♦️ Validé par Loki

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 19:13
Raconte-moi une histoire
[Note : les dialogues mis en italique sont parlés en Russe.]

« Alors, camarade, quelle est ta réponse ? » Alexis resta muré dans son silence. Il n'avait pas de réponse. Pas encore. Il y avait tellement en jeu qu'il était incapable de formuler dans l'instant une réponse aussi bien positive que négative à ses supérieurs qui, tous assis autour de la table en forme de U qui l'entourait lui, le toisaient froidement. Alexis était assis sur la seule chaise qu'ils avaient daigné lui offrir et posé au milieu en vue de cette réunion importante à laquelle ils l'avaient appelé. Et pour cause, leur proposition n'était pas rien. Lui qui était un héros national montant, à qui tout réussissait dans sa vie professionnelle comme intime, venait de tomber de haut face à ce dilemme sorti de nulle part. D'un côté, atteindre son rêve, voire bien plus qu'il n'ait jamais espéré dans sa carrière, et représenter enfin son grand pays à la hauteur de ce qu'il méritait. Mais y perdre celle qu'il aimait. De l'autre, refuser, et demeurer le meilleur pilote d'essai de Russie, sans plus jamais pouvoir espérer aller plus haut. Devenir plus encore. Comment choisir ? Il avait l'impression que c'était un pacte digne du diable qui le mettait au pied du mur, dans ce silence pesant où seuls quelques lampes sur les tables éclairaient à peine la pièce lugubre. Il serrait et desserrait ses poings posés sur ses genoux, incapable de trancher, pressé par l'impatience de ses supérieurs alors que son esprit se passait en boucle les conditions. La tentation était tellement immense. Mais à côté, son amour pour elle, l'était tout autant. Car il aurait déjà dit oui sans hésiter, s'il n'avait eu à sacrifier que ses amis pour sombrer dans l'anonymat. Mais elle, Elle... comment vouloir abandonner cette vie si parfaite qu'il menait depuis plusieurs années à ses côtés ? Il se souvenait de leur rencontre comme si c'était hier.

Cela faisait des mois, des mois qu'il ne voyait qu'elle lorsqu'il se rendait aux ballets de Moscou. Il avait toujours été un passionné de théâtre, d'opéras, mais surtout de danse, de ballets. Il y voyait la même perfection, la même légèreté et la même grâce qui étaient nécessaires au pilotage de ses avions, qu'il faisait danser dans le ciel comme nul autre en Russie, voire au-delà. De la précision, une parfaite concentration, une maîtrise absolu de son corps, de ses réflexes, exactement comme ces étoiles de la danse qu'il allait régulièrement applaudir durant ses permissions. Il était lui aussi, à sa manière, une étoile montante. Le jeune pilote de chasse très prometteur de l'Armée Rouge, celui qui avait terminé l'école de l'air avec deux ans d'avance, véritable prodige aérien. Depuis que la presse s'était emparé de lui (sans savoir que le KGB était derrière ça), il était invité partout, aux plus grandes soirées de gala de la capitale, pouvait obtenir des places sans soucis aux premiers rangs des spectacles qui lui plaisaient. La célébrité l'avait rendu intéressant aux yeux des gens, et tout le monde venait lui parler, le féliciter, le remercier de servir si fièrement le pays.



Jeune et beau, Alexis en devint à 19 ans l'un des meilleurs partis du pays. Mais ces privilèges, il s'en servait pour depuis ces derniers mois, aller assister au même ballet de danse. Toujours le même, depuis que la première fois, il l'avait remarquée, étoile parmi les étoiles, sa chevelure rousse virevoltant au gré de ses pas légers sur la piste. Elle l'avait envoûté, il n'y avait pas d'autre mot. De suite, il n'avait eu de cesse de ne voir qu'elle. Mais comment l'approcher ? Comment approcher une femme si belle, si gracieuse, si raffinée, si irréelle, lui qui n'était au final, qu'un énième militaire, qu'un pilote certes doué et célèbre mais qui n'en restait pas moins qu'un militaire ? Elle était une Romanoff, il y avait des choses que même la célébrité ne pouvait li offrir, du moins le pensait-il ainsi.

Cependant, jeune aigle intrépide, Alexis allait avoir la chance de pouvoir approcher cet astre qui jusqu'alors lui était resté inaccessible, elle sur la piste de danse, lui dans les ténèbres des rangs du public. Lors d'une soirée de gala organisée après l'un des ballets, et tandis qu'il parlait avec d'autres invités de marque, son sang n'avait fait qu'un tour lorsque son regard avait été attiré comme un aimant par cette chevelure de feu reconnaissable entre toutes. A chaque soirée de gala il avait espéré lui parler, mais jamais il n'avait franchi ce pas, l'observant seulement de loin parler avec d'autres, se confirmant à chaque fois face à sa prestance incroyable qu'il n'était pas digne de lui adresser la parole.


Mais cette soirée-là, en la voyant descendre les escaliers pour rejoindre la soirée, vêtue d'une robe somptueuse, il avait cru perdre pied. Cela avait été le déclic : il fallait qu'il lui parle. Le jeune aigle avait décidé de braver ses peurs, et cela avait payé. Contre toute attente, lui parler l'avait mit plus à l'aise que l'inverse, dans un étrange effet d'attraction, de complicité naturelle. Quelques temps plus tard, les journaux russes tablaient en première page les premières images du couple phare de la nation, le pilote héroïque et la célèbre danseuse étoile. Et quelques mois plus tard encore, c'était le mariage le plus attendu par le peuple qui faisait la une des médias, scellant cette union passionnée.
Oui Alexis se rappelait de chaque moment, de chaque regard, de chaque phrase qu'il avait prononcé à son attention depuis le tout début. Un véritable coup de foudre qui avait complété cette vie parfaite qu'il ne cessait de se forger.

Alors, comment abandonner tout ça ? Comment pouvait-il oser hésiter ? Comment pouvait-il ne pas refuser d'office cette proposition horrible qui lui offrirait certes la gloire et l'accomplissement personnel le plus inespéré qui soit, mais qui lui imposerait de couper tous ses liens, y compris avec Natasha ? En vérité, c'est ce qu'il fit. Il se leva, encore un peu éprouvé par la mission qu'il venait tout juste d'effectuer et à la fin de laquelle ils étaient venu le chercher pour cette réunion secrète. « Je suis extrêmement honoré de cet honneur que vous m'accordez. Mais... je refuse. »


Les généraux se regardèrent en silence, avant de reporter leur attention sur lui. « C'est regrettable, Officier Shostakov. Nous espérions que vous accepteriez sans que nous ayons besoin de vous faire comprendre qu'il s'agit en vérité d'un ordre et non d'une proposition. Comprenez que nous prenons votre avenir très à coeur, sans nous, jamais vous ne seriez arrivé jusque-là. Et jamais la jeune Romanoff ne vous aurait remarqué. C'est votre célébrité, votre réussit qui vous a permis de la rencontrer, sans quoi vous seriez encore simple pilote sur une base de Sibérie. Et ce que nous donnons, nous pouvons... le reprendre. Si votre attachement pour cette femme met en péril vos activités, et par extension, les intérêts de la patrie, nous serons obligés d'agir en conséquence. » « Sauf votre respect, menacer sa vie devant moi ne sera jamais un moyen de me convaincre. » « Qui parle de la tuer ? Un télépathe pourrait lui faire oublier toute trace de votre existence, de votre vie en commun, méthode que, vous remarquerez, nous aurions pu utiliser sans nous encombrer de cette demande à votre égard, preuve une fois de plus que nous vous accordons une grande importance, Camarade. Nous pourrions tout autant, lui briser une jambe. Pour une ballerine, ne serait-ce pas un drame de ne plus jamais pouvoir danser ? D'être brisée physiquement mais moralement, comme un pilote que l'on empêcherait de voler ? Pensez-vous que vous serez toujours heureux avec elle ? De la voir souffrir au quotidien, impuissant, et de vous savoir responsable de son malheur ? Pas plus que vous ne supporterez l'idée d'être oublié d'elle. Mais si vous acceptez, vous ne la perdrez que de vue, qu'un temps, et si un jour elle rejoint nos rangs, d'une manière ou d'une autre, alors vous la retrouverez. Vous pourriez tout gagner, Camarade, mais cela implique des sacrifices, au moins temporaires. Nous ne voulons que votre bien, croyez-nous, et celui de la Russie. »

Alexis le savait, il l'avait même toujours su, que toutes ces bonnes choses ne pourraient jamais perdurer sans une contrepartie. Tout comme il savait depuis le début que le gouvernement était aussi intransigeant avec ses ennemis qu'avec ses propres hommes s'ils sortaient des cadres stricts qui étaient imposés. Et Alexis, en montrant un peu trop clairement qu'il faisait passer sa vie privée avant sa carrière, folie d'un jeune amoureux, était par cela sorti des cadres. Le jeune aigle allait devoir être domestiqué plus sévèrement s'ils voulaient en faire un fleuron de la nation, bien plus qu'il ne l'était déjà. Ils avaient impérativement besoin de leur contre-modèle de Captain America, qui avait pourfendu les nazis durant la guerre, une guerre qui tournait dangereusement du statut d'alliés des USA à celui d'ennemi absolu alors que Hitler était tombé quelques jours à peine auparavant. Voilà pourquoi, il finit par capituler. Car au fond, ses rêves de grandeur, d'exploits, de dépassement de lui-même pour faire partie de ce programme de la Chambre Rouge, étaient à portée de main. Et il préférait choisir la solution la moins douloureuse pour lui comme pour Natasha, celle d'accepter sans qu'ils n'aient à agir pour l'y contraindre. Sans qu'ils n'aient à s'en prendre à celle qu'il aimait. Il voulait croire qu'il la retrouverait tôt ou tard, qu'au moins cela ne fermait aucune porte et qu'il trouverait un moyen. Il voulait croire qu'il pouvait avoir les deux à la fois, son rêve, et son amour. Mais à trop vouloir on finit par tomber de trop haut pour s'en relever indemne.

RUSSIE, QUELQUES TEMPS PLUS TARD.



« Ca suffit. » Cette fois, ce n'était pas simplement assis sur une chaise qu'était Alexis, mais aussi et surtout, ligoté sur elle. Depuis des heures, il encaissait en silence les coups que les gros bras du gouvernement lui assénaient de manière régulière, sans cesser de lui rappeler qu'il les méritait. Ca aussi, Alexis le savait, il connaissait les méthodes du KGB et de la Chambre Rouge lorsque les agents commettaient des erreurs graves, des erreurs volontaires surtout. Il avait déjà vu des agents se faire passer à tabac de la même manière qu'il était en train de l'être. Il le méritait, effectivement, et il s'était attendu à cela, en bon agent discipliné, ou presque. Car c'était son indiscipline qui l'avait mené jusque-là, le seul véritable écart qu'il ait osé faire, lui qui d'ordinaire était un agent modèle, près à tout pour servir son pays du mieux qu'il pouvait. « Je vous avais prévenu, Camarade. Vous ne deviez en aucun cas, tenter de la revoir. Ni de l'approcher. Ni de l'épier. » Le Général et superviseur du programme de la Chambre Rouge, qui depuis avait fait de moi le symbole national du Garde Rouge, à l'identité secrète après m'avoir fait passer pour mort, venait d'entrer dans la pièce. « Elle ne m'a pas vu, » me défendis-je alors que je crachais du sang sur le côté. « Mais elle aurait pu. Tenter d'espionner une espionne est une chose stupide, et par cette action, vous avez non seulement désobéi, mais failli mettre en péril des années d'investissement, de recherche, de formation. Si elle vous avait vu, si le monde avait appris que vous n'étiez pas mort, tout aurait été réduit à néant. Vous auriez ébranlé sa confiance en notre système, alors que nous travaillons sur son entraînement pour pouvoir l'amener à être mise dans le secret. Nous vous demandions seulement de la patience, Officier, et vous auriez pu la retrouver. » « Tous les ans vous me dites d'attendre, sans jamais la revoir. J'ai fait ce que vous attendiez de moi, et je continuerai à le faire. Je ne demande rien d'autre, hormis retrouver ma femme. » « Malheureusement, Camarade, vous avez franchi une limite que nous ne pouvons tolérer. Nous sommes contraints et je le regrette, de prendre des mesures. Vous faites un travail en tout point formidable, mais vos coups de tête aléatoires concernant cette femme mettent en danger tous nos programmes secrets. » Je n'eus même pas le temps de réaliser ce qu'il venait de me dire. Un homme sorti de l'ombre sur ma droite, et sans que je ne puisse réagir, posa sa main sur ma tête. Je sombrai immédiatement dans le néant le plus total.

RUSSIE, DE NOS JOURS.

« Les traîtres pullulent. Il est inconcevable de les laisser vivre. Ils ont trahi notre chère patrie, nos idéaux. Ils ont trahi leurs propres familles. » « Andreïev a été éliminé, il ne trahira plus jamais personne. » Le ton sur lequel Alexis venait de dire ça, n'avait plus rien à voir avec celui qu'il aurait pu employer auparavant. Plus une seule once d'émotions, une voix robotique, indifférente, catégorique, digne du parfait super-soldat russe qu'ils avaient réussi à faire de lui en prenant la décision de recourir aux bonnes vieilles méthodes : le lavage de cerveau, le conditionnement comportemental. Ils avaient cherché à éviter cette solution, face à l'échec qu'elle avait représenté concernant la trahison de la Veuve Noire. Mais les bravades, rares, mais réelles, d'Alexis pour tenter ne serait-ce que d'apercevoir sa femme, avaient eu raison de leur patience. Aujourd'hui, après des mois de remaniement mental, d'influences télépathiques, de tests en tous genres, il n'y avait plus en lui de volonté personnelle. Seuls comptaient les ordres, les missions, les assassinats, les sabotages, pour la face cachée, et les combats épiques contre les invasions chinoises à l'Est et européennes à l'Ouest sous le costume du si charismatique Garde Rouge. « Excellent. Voici votre prochaine cible, Officier. » Alexis s'avança et prit le dossier que son supérieur venait de poser sur son bureau les séparant. Il aurait dû être surpris de lire le nom de sa nouvelle cible, être surpris d'y lire les circonstances de sa trahison. Mais rien, aucune émotion ne vibra sur son visage impassible. « Cela vous pose-t-il un problème ? » « Absolument aucun, Monsieur. Y a-t-il des détails particuliers à prendre en compte ? » « J'ai fait parvenir à votre résidence le reste des dossiers concernant les cibles secondaires que vous pourriez avoir à abattre pour l'atteindre elle. Elle est très bien entourée, mais vous nous avez prouvé depuis que vous étiez à la hauteur. Qui plus est, elle est vulnérable en ce moment, de quoi vous offrir des opportunités. Vous partez demain à l'aube pour les Etats-Unis. » Alexis se contenta pour toute réponse d'effectuer le traditionnel salut militaire, avant de tourner les talons et de quitter la pièce. Il n'avait désormais plus qu'une chose en tête, rejoindre son domicile pour aller étudier toute la nuit les multiples dossiers d'espionnage sur toutes les personnes proches de sa cible. Et il y en avait beaucoup, certains plus problématiques que d'autres. Mais il ne ressentait même plus de peur réelle, seulement de l'adrénaline, et une concentration absolue sur les méthodes qu'il pourrait appliquer pour mener à bien cette nouvelle mission. Il allait tuer la seule femme qu'il ait jamais aimé, et ça ne lui faisait plus ni chaud ni froid.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 19:20
Première règle ; on touche pas à Natasha.
Deuxième règle ; on touche pas à Natasha.

Les règles sont établies, je peux te souhaité la bienvenue. Rire Bienvenue parmi nous ! Super choix de scénario même si j'croyais que son ex était mort. xDD

Bonne chance pour ta fichoune ! :86:

Et ne prend pas peur ; y'a juste trois garçons qui vont vouloir te faire la peau. (a)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 19:28
Toi... OH TOI ... :60: :60: :36:
( oui, la schizophrénie de Bucky augmente )

Bon petit Winter Soldier dit : Bienvenue parmi nous camarade ! :39: ♥️
Bucky dit : mais pas touche à Tasha


Sinon excellent choix de scénario, Nat va être folle de joie (attention à l'avalanche de smileys hystériques) et tu as 7 jours pour finir ta fiche, bon courage ♥️


To know what they did to you, it would break your captain's heart.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 20:04
Merci pour votre accueil euuh chaleureux ? Ouais de la part de tueurs je considère ça chaleureux Rire
Je sens que je vais bien m'amuser, ça fait déjà deux/trois cibles à abattre donc, EN PLUS de Natasha, cible ultime et prioritaire. J'ai déjà plein d'amis dis donc *sort*

L'ex-mari qui se considèrera encore son mari s'il se "réveille" de son lavage de cerveau va faire une crise de jalousie désespérée des plus mémorables, va y a voir du saaaaaaaang, en mode croisade pour conquérir la femme la plus convoitée du monde :100: (même si cause perdue mais bon le concept c'est de pas intégrer cette dimension de "elle ne t'aime plus" et de s'obstiner, c'est ça qui est bon *sort encore*).
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 20:10
Biiienvenue à toi !!! Chouette personnage!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 20:48
AAALLEEXXXIISSSS :21: :23: :22: :27: :29: :20: :34: :36: :35: :38: :39: :42: :43: :50: :55: :52: :51: :60: :61: :67: :69: :75: :78: :80: :81: :82: :86: :87: :89: :90: :91: :96: :92: :98: :100: :103: :21: :23: :22: :27: :29: :20: :34: :36: :35: :38: :39: :42: :43: :50: :55: :52: :51: :60: :61: :67: :69: :75: :78: :80: :81: :82: :86: :87: :89: :90: :91: :96: :92: :98: :100: :103: :21: :23: :22: :27: :29: :20: :34: :36: :35: :38: :39: :42: :43: :50: :55: :52: :51: :60: :61: :67: :69: :75: :78: :80: :81: :82: :86: :87: :89: :90: :91: :96: :92: :98: :100: :103: :21: :23: :22: :27: :29: :20: :34: :36: :35: :38: :39: :42: :43: :50: :55: :52: :51: :60: :61: :67: :69: :75: :78: :80: :81: :82: :86: :87: :89: :90: :91: :96: :92: :98: :100: :103: :21: :23: :22: :27: :29: :20: :34: :36: :35: :38: :39: :42: :43: :50: :55: :52: :51: :60: :61: :67: :69: :75: :78: :80: :81: :82: :86: :87: :89: :90: :91: :96: :92: :98: :100: :103:

Henry Cavill :96:

Comme je suis heureuse de te voir (même si tu veux ma peau ) Mille merci d'avoir pris mon scénario Un nouveau prétendant, la liste commence à devenir longue Tu ne pourras pas dire Mandarin que je ne respecte pas Black Widow là

Si tu as besoin de renseignements ou autre, ma boîte MP est à disposition :21:
A très vite
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 21:16
Tasha est partie ! Je crois qu'elle a encore battu son record de smileys ! XD
Bienvenue sur le forum ! ♥
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 21:28
Sois le bienvenu et bonne chance pour ne pas te faire tuer :3
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   Lun 3 Juin 2013 - 21:31
C'est raisonnable je trouve non ?

Les feux de l'amour c'est pour les enfants comparés à notre histoire :38:

Quand Black Widow passe, les hommes trépassent :98:

hihihihihihihihihihihihihi :78: :78: :78:

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Alexis A. Shostakov ; The Cold War never ended (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» APRES LE CHOLERA,LE SIDA , ARISTIDE,PREVAL,ALEXIS YON LOT GWO MIZE POU LE PEP
» M. Eddy-Jackson Alexis proteste contre le partenariat entre l’AJH et la MINUSTAH
» Le premier ministre Alexis improvise un plan contre la vie chère...





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: First Class :: Les dossiers du SHIELD :: Les fiches refusées/abandonnées-