Partagez | 
 

I'm losing my mind...| Lucy & Bucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Ven 7 Juin 2013 - 18:15




« I’m losing my mind... »

« Lucy & Bucky »


Dans la matinée, Lucy avait massacré un « punching-bag » (jusqu’à le rendre un peu mou) et s’était épuisée sur le tapis roulant, s’accordant une pause uniquement pour vider une bouteille d’eau fraîche ou manger une collation santé. Son comportement des dernières semaines était passablement préoccupant. Elle répondait rarement aux messages textes de Johnny, ignorait complètement les vannes pourries que Bucky lui laissait sur son répondeur et passait son temps à suer à la gym ou à ses cours de karaté. Son sourire scintillant avait disparu et des cernes violets commençaient tranquillement à se dessiner sous ses yeux. Elle ne s’était confiée à personne sur la disparition subite de son frère, qui n’avait laissé qu’une vidéo en guise d’adieux. Au lieu de se morfondre dans la noirceur de son appartement, la belle blonde utilisait sa colère et sa tristesse dans l’entraînement, afin de ne pas devenir une loque humaine. La jeune femme refusait de baisser les bras, étant d’un naturel optimiste, mais elle devait avouer que la situation était pénible et difficile à surmonter. Comment pouvait-elle accepter que sa seule famille l’abandonne ? Dans sa vidéo, il l’implorait de continuer sa vie et lui souhaitait tout le bonheur du monde. Est-ce qu’il était sérieux !? Pensait-il vraiment qu’elle ne le cherchait pas !?

Cette souffrance qu’elle cachait à ses amis et qu’elle accumulait depuis des jours revint à la surface. Dès l’adolescence, et principalement à cause du rejet de ses parents, Lucy avait développé des difficultés à maîtriser sa colère. Heureusement, la belle mutante réussissait toujours (grâce à des années d’expériences) à canaliser le débordement de ses pouvoirs dans les sports extrêmes et les sports de combat, évitant le pire. Toutefois, c’était la première fois qu’elle perdait autant le contrôle, son esprit obnubilé de rage et d’amertume.

« Mais, t’es malade ! » dit le jeune homme qui avait accepté le défi, essuyant le sang qui coulait de son nez.

« C’mon, Dave ! Tu te fais battre par une fille, t’es pathétique ! » rigola un brun, qui trouva cela moins amusant en voyant l’hémorragie de son pote.

La blonde était méconnaissable avec ces traits durcis, prête à lui asséner un enchaînement de coups de pieds du style taekwondo. L’ami de ce « Dave » s’interposa en l’agrippant par derrière et la blonde balança leur poids vers l’avant pour se libérer de son emprise. Les autres membres du gymnase regardaient le combat, impressionnés qu’une petite blonde considérée « poids plume » soit capable d’avoir le dessus. Cependant, le combat (deux contre un, précisons-le) commençait à devenir violent et dangereux. Lucy saignait de la lèvre inférieure et l’un des membres du gymnase profita du chaos pour essayer de trouver un responsable, tandis qu’ils continuaient de se battre. Lucy n’arrivait plus à s’arrêter, et peu importe la multitude de coups qu’elle donnait ou recevait, la douleur subsistait dans son coeur.



(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Dim 9 Juin 2013 - 16:21




James n'avait pas l'habitude de courir après les gens ne représentant aucune utilité pour la Russie et ses employeurs. Appeler les gens, vérifier qu'ils allaient bien, leur proposer des sorties : ce n'était pas dans son code de programmation. Il n'avait pas d'amis et n'en désirait pas. Il n'en avait pas besoin. Même si depuis son arrivée à New York, les choses étaient un peu différentes : il y avait bien des gens qui n'étaient ni des cibles, ni des partenaires, et qu'il voyait de temps à autres. Pour rien. Et qui le faisait sourire, un peu. C'était déstabilisant.

Il les côtoyait, car il devait les garder à l'œil : il s'agissait de mutants ou de super-héros, et il devait en apprendre le plus possible. C'est pourquoi il appelait depuis quelques jours, régulièrement une jeune mutante, Lucy. Lucy Patterson, soeur de Thomas Patterson du Projet X, née à Oxford, surnommée Lightning, amie avec la Torche Humaine (oui, il était flippant, mais il n'avait jamais eu de programmation pour être un ami ). Il ne la voyait plus s'entraîner avec lui, et ne recevait plus ses joyeux textos ou appels : il avait finit par lui passer lui-même des coups de fils, qui tentaient maladroitement d'exprimer son inquiétude pour elle. Niet.

James se rendait quotidiennement ( quand il n'était pas en mission ) dans cette salle d'entraînement. Pas qu'il y soit particulièrement attaché, mais il devait s'entraîner tous les jours, et s'exercer dehors faisait de lui une cible trop facile. Ce jour-là, il se rendait donc tranquillement vers la zone de combat, habillé pour l'entraînement. Si, habituellement tout le monde s'entraînait dans son coin, s'adressant de temps à autres un salut ou une parole brève, l'attention était cette fois-ci concentrée
Fronçant les sourcils, Bucky se faufila à coups de coude au milieu des types musclés qui faisaient cercle autour des combattant.

Lucy. Il l'avait rencontrée ici-même, et aimait bien combattre contre elle : sa hargne de vaincre lui rappelait un peu Natasha, à ses débuts et le faisait sourire. Elle ne se battait pas si mal, comme le prouvait l'inégal combat qui se déroulait sous ses yeux: une jeune fille face à deux hommes. Elle avait l'air mal en point, elle saignait, mais continuait de se battre : Bucky eut une esquisse de sourire, mais le reste de son visage, ni ses yeux, ne suivirent le mouvement.

Il connaissait cette façon de se battre, ou plus exactement de se jeter dans la bataille. Que ce soit chez ses adversaires, ses partenaires ou lui-même, il y était habitué : se battre pour rien. Pour se défouler. Et d'une manière qui signifiait clairement que l'on avait plus rien à perdre. Lui-même restait toujours contrôlé dans ses combats, puisqu'il avait un objectif extrêmement précis à chaque instant. Mais il savait reconnaître quand quelqu'un se battait sans avoir peur des coups, non pas par courage mais … parce que la douleur n'était rien. Parce que on se moquait d'être mort ou non. Cela donnait un adversaire dangereux, et surtout cela n'était pas une bonne nouvelle sur un civil.

« -Hey, hey ! Stop ! »

Bucky se jeta entre les adversaires, malgré les protestations des hommes. Si les adversaires de la jeune femme semblaient prêts à battre en retraite, ce n'était apparemment pas le cas de la jeune femme. James passa son bras autour de sa taille, voulant la soulever du sol et l'entraîner hors du combat : peine perdue, elle se débattit, le combattit lui comme les autres. Avec un grognement sourd, Bucky ferma le poing et lui ficha un coup de poing métallique sur la tempe pour l'étourdir. Pas méchamment, juste pour pouvoir la soulever dans ses bras et l'attirer un peu à l'écart. Il l'assit contre un mur et s'agenouilla devant elle pour, versant un peu d'eau fraîche dans sa main, la lui passer sur le visage.

« -Lucy? »


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Ven 14 Juin 2013 - 22:46




« I’m losing my mind... »

« Lucy & Bucky »



Sa souffrance s’était muée en un poison tenace qui s’agrippait violemment à son cœur, augmentant son adrénaline et sa hargne. Son bon sens était masqué d’un épais brouillard, l’empêchant de réaliser l’ampleur de la situation. Son adversaire « initial » avait le nez salement amoché et le sang dégouttait à profusion, identique à un robinet. Quant à l’autre, il grimaçait de douleur en appuyant prudemment son bras contre ses côtes (il avait une côte fêlée). La mutante s’était montrée impitoyable et semblait même prête à continuer le combat (contrairement aux deux jeunes hommes). Son pouvoir commençait à se réveiller, mais quelqu’un essaya de la soulever, interrompant ainsi une éventuelle catastrophe. La blondinette se débattit férocement, n’étant plus que l’ombre d’elle-même, ses yeux vides de toutes émotions. Puis, un bon coup sur la tempe l’ébranla et l’inconnu réussit à l’amener à l’écart. Lucy se sentait lourde, fatiguée et laissa l’eau fraîche atténuer le feu de ses blessures. Ça lui faisait un bien fou et cela semblait calmer ses ardeurs.


« Lucy ? »


La jeune femme réagit à son prénom, ou plutôt à la voix qui l’avait prononcé, et rencontra les yeux insondables de…James ? Sa surprise était si grande que son agressivité disparue complètement, laissant place à de l’incrédulité. Disons qu’elle n’avait pas l’habitude de sa « gentillesse » ? Le russe était d’une impassibilité surnaturelle et, malgré tous ses efforts, Lucy n’était jamais parvenue à le faire rire. S’il souriait, il donnait plus l’impression de le faire par obligation (ou pour la parure). Pourtant, elle refusait de croire qu’il était profondément insensible. D’ailleurs, n’en avait-elle pas la preuve à cet instant ? Quoiqu’il en soit, elle avait repris le contrôle et avait retrouvé ses traits typiquement « Lucynien ». Toutefois, son teint blême et sa récente maigreur étaient anormaux. Sa lèvre et sa joue méchamment enflée accentuaient sa mauvaise mine. Il était évident que quelque chose clochait. Ce n’était pas son genre de blessé intentionnellement quelqu’un.


« »


Les mots étaient coincés dans sa gorge. Elle n’arrivait ni à le remercier, ni à émettre le moindre son. Son courage des dernières semaines s’était brusquement brisé en mille morceaux. Lucy se mordit fortement la lèvre inférieure, alors que ses perles bleues se noyèrent subitement dans un torrent de larmes. Sans réfléchir, la mutante enroula ses bras autour de la nuque de James et le serra de toutes ses forces. Elle n’en pouvait plus. C’était la première fois qu’elle pleurait depuis le départ de son frère.

« Mon frère est parti ! » s’exclama-t-elle entre deux sanglots. « Ils m’ont laissé toute seule... »



(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Lun 17 Juin 2013 - 15:10





La colère semblait avoir reflué hors des prunelles de la jeune femme lorsqu'elle rouvrit les paupières. Bucky, accroupit devant elle, l'observait avec attention, sans laisser quelque émotion transparaître sur son visage. Pourtant, il se sentait concerné par l'ouragan qui venait de dévaster Lucy. Pas par pure bonté d'âme, pas par pure gentillesse: de tels sentiments avaient toujours un arrière-goût de mensonge et de supercherie. Il avait appris à se méfier de tous et à ne s'ouvrir à personne. Il savait cependant les dommages qu'un tel désespoir pouvait engendrer, et une part profondément enfouie en lui-même ne pouvait pas voir cela sans rien faire ou dire.
Il l'appréciait, il appréciait de la retrouver ici et de se battre contre elle : elle était une farouche combattante,et il la respectait pour cela. Elle l'amusait aussi, à multiplier les efforts pour lui faire quitter son masque d'impassibilité, sa froideur légendaire et lui tirer quelque émotion. Cela n'était pas passé inaperçu; et souvent Bucky s'efforçait de rester froid, de cacher un sourire qui s'amorçait sur ses lèvres ou un rire dans sa gorge, juste pour le plaisir de la voir s'agiter et le provoquer. Try again.

Elle s'était reprise, revenait d'entre le royaume des morts et des fous, mais avait toutefois toujours aussi mauvaise mine; un à un, l'œil exercé de Bucky repérait les symptômes qui marquaient le visage de la jeune fille. Les cernes, les hématomes qui apparaissaient vitesse grand V, son teint pâle... On aurait presque pu croire qu'elle avait passé une semaine de villégiature au fin fond de la Sibérie. Il attendit. Qu'elle s'exprime, trouve les mots et fasse sortir ce qui la faisait tant souffrir.

L'explosion survint, brusque et soudaine, non pas sous une nouvelle colère, un nouveau désir de destruction mais sous une forme mal connue de Bucky : les larmes. Il n'était pas sûr qu'il ait jamais vu quiconque pleurer avec de la compassion, encore moins reçu une âme éplorée dans les bras. Cela  incluait une relation amicale, une proximité avec la personne désespéré qui lui échappait totalement. Oui, il avait vu des personnes pleurer; il les avait toutes tuées. Seuls ceux qui suppliaient pour avoir la vie sauve, pleuraient. Il avait vu des hommes adultes et bedonnants ramper au sol, en larmes, sanglotant tels des nouveaux nés, suppliant pour attirer une pitié que le Winter Soldier ne possédait pas.

Les rares personnes qu'il ait jamais estimé...Natasha bien sûr, mais aussi Natalia, Alexis... Ces personnes ne pleuraient pas. Jamais. Les armes étaient signes d'émotion, de faiblesse, et cela n'avait pas la moindre place dans leur vie. Ce que son gouvernement leur avait fait subir, à diverses échelles, le prouvait bien. Dieu pourtant que leur métier était dur, Dieu que leurs existences étaient difficiles et marquées par la souffrance et l'horreur. L'horreur qu'ils commentaient, l'horreur qu'ils subissaient. Mais jamais ils se seraient laissés aller aux larmes, encore moins dans les bras de quiconque.

Bucky avait vécu longtemps, dans des temps divers et avait accompli des missions variées. On pouvait sans mentir dire qu'à part sa bien-aimée Natasha, plus rien ne l'étonnait. Mais qu'une jeune femme en larmes se jette à son cou pour y étouffer ses sanglots, mouillant son tee-shirt de larmes sincères et désespérées... Surprise n'était pas le mot qui convenait. Bug. Bucky bugua, alors que son conditionnement cherchait la réponse à fournir, mais son programme ne comportait pas la case émotion nécessaire. Il resta comme statufié, sans réagir à l'étreinte de la blonde, sans bouger d'un pouce.

Après un long moment, il finit par passer ses bras dans le dos de la jeune femme : si Natasha, en larmes, s'était ainsi jetée à son cou, il l'aurait instinctivement étreinte, enlacée. Alors il adaptait et prenait Lucy dans ses bras.
« Mon frère est parti ! Ils m’ont laissé toute seule... » sanglota-t-elle dans son cou. Son frère. Ses frères. Lucas et Thomas. Mort accidentelle pour le premier statuait le dossier de la jeune femme. Le deuxième, elle lui en avait parlé; ils étaient proches, il était très protecteur, elle l'adorait, il était toute sa vie, toute sa famille.

« -Thomas ? »

Et accessoirement, il était membre du Projet X, et objet d'une attention soutenue de la part de Bucky de son propre côté. Bucky fronça les sourcils, et la saisissant par les épaules doucement, l'éloigna légèrement de lui pour la regarder, les enjoignant elle au calme, lui à la diplomatie et à la psychologie.

« - Voyons, tu n'es pas seule, tu le sais, ça va aller... Attends... Que lui est-il arrivé ? …. Et qu'entends tu par parti ? »

Mort, disparu, retourné sur l'île du Projet X? L'anglais n'était pas la langue natale de James, et il avait besoin de repères pour ne pas faire de malencontreuse erreur, surtout face au chagrin qu'éprouvait sa jeune amie. En outre, il avait du mal à croire qu'une aussi jolie mutante soit d'une solitude inconsolable; n'avait-elle aucun ami ? Aucun ami plus adéquat en telle situation que le Winter Soldier ?


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Lun 17 Juin 2013 - 21:13




« I’m losing my mind... »

« Lucy & Bucky »



Son chandail imbibé d’eau, James donnait l’impression d’avoir sauté dans une piscine. La blonde se promettait intérieurement de lui en acheter un autre. Pourtant, malgré sa culpabilité à lui imposer une crise de larmes, la tempête nichée dans son cœur commençait à s’apaiser. Qui aurait cru que l’impassible russe serait capable de la réconforter d’une seule étreinte ? La vie était bourrée de surprises ! Déjà, qu’il se comporte comme une personne « normale » (c’est-à-dire, l’enlacer à son tour), relevait du miracle ! Et même s’il se forçait, ce qui ne faisait aucun doute, la mutante était touchée par son geste. Ses doigts glissèrent contre la nuque du brun, alors qu’il prononçait le prénom de son frère. Ses sanglots se calmèrent, mais la force de son étreinte s’accentua, offrant un simple hochement de tête en guise de réponse. Le russe s’empara délicatement de ses épaules, mettant fin à une scène plus qu’étrange.


« - Voyons, tu n'es pas seule, tu le sais, ça va aller... Attends... Que lui est-il arrivé ? …. Et qu'entends-tu par parti ? »

« Je n’en sais rien ! » s’exclama-t-elle, visiblement inquiète. « Ce parfait idiot ne m’a laissé qu’une vidéo ! Il me dit que je ne suis plus en sécurité à ses côtés et que je ne dois pas le chercher. S’il pense qu’il va se débarrasser de moi comme ça, il se trompe ! Il est ma seule famille, James, je ne le laisserai pas tomber s’il a des problèmes. »


Peu importe le risque, elle passerait outre les judicieux conseils de son frère et chercherait la moindre information à son sujet. Une vraie tête de mule ! Mais, sa détermination et sa loyauté étaient touchantes. Du revers de la main, elle essuya le reste de ses larmes. Un poids énorme venait de s’envoler de sa poitrine.

« Merci.» dit-elle à mi-voix, ses lèvres se posant doucement contre la joue de Bucky. « Désolée, je sais que…ressentir des émotions c’est pas ton truc. À croire qu’on t’a implanté une puce dans le cerveau. » Son rire illumina la pièce. Lucy n’avait aucune idée d’à quel point ses paroles anodines étaient proches de la vérité. « Ça fait du bien de pleurer comme ça. Je me sens libérée d’un fardeau énorme. Et t’inquiète pas, je vais t’acheter un nouveau tee-shirt… »


Son sourire enfantin était revenu, ainsi que ses plaisanteries douteuses sur l'incapacité de Bucky à éprouver des sentiments, prouvant qu’il avait réussi à la réconforter. Pourtant, la blonde poussa un long soupir.

« Je ne peux plus supporter de vivre là-bas. » dit-elle en faisant référence à leur appartement. « Toutes ses affaires sont là. Je pense qu’il est parti en coup de vent et qu’il a pris le strict nécessaire.» Lucy était une femme forte, mais changer d’environnement l’aiderait à remonter la pente. « Je me trouverai bien quelque chose. Ça faisait longtemps que tu n’étais pas venu t’entraîner ici. Je suis contente de te voir. » À nouveau, elle sourit.



(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Lun 24 Juin 2013 - 19:41


Bucky n'était rien d'autre qu'une machine à tuer, un soldat parfait et bien obéissant : lorsqu'il était l'heure de prendre des initiatives ou d'éprouver des émotions, il était démuni. Aussi était-il ravi de voir qu'elle reprenait un peu de poil de la bête. Finis les larmes et les propos sans queue ni tête, place à présent aux explications. Parce qu'entre une jeune fille qui se bat à mort avec rage et la même jeune fille qui sanglote sur son épaule, Bucky commençait à être légèrement débordé par l'entourage de tant d'émotions fortes. Il était un expert en assassinat présidentiel, pas en réconfort adolescent.

« Je n’en sais rien ! Ce parfait idiot ne m’a laissé qu’une vidéo ! Il me dit que je ne suis plus en sécurité à ses côtés et que je ne dois pas le chercher. S’il pense qu’il va se débarrasser de moi comme ça, il se trompe ! Il est ma seule famille, James, je ne le laisserai pas tomber s’il a des problèmes. » … C'est toi qui va avoir des problèmes. Le scénario classique qui empoisonnait tout travail d'assassinat ou d'enlèvement : vous faites votre travail proprement, à la perfection, les agents de police ou secrets ne peuvent pas vous retrouver, ni prouver quoique ce soit...et un proche de la victime se prend un justicier et se lance à corps perdu dans cette quête stupide et vous mets des bâtons dans les roues jusqu'à ce que vous l'éliminiez à son tour. Comportement agaçant.

Mais...il avait laissé tombé l'une des rares personnes qui l'avait jamais appelé James. Elle avait eu des problèmes et s'était négligemment débarrassé de lui et il avait été trop imbécile pour lui courir après, enfin, si, il l'avait fait mais... il n'avait couru ni assez ni assez loin, visiblement, malgré son habituelle loyauté indéfectible. Une part, la part la plus humaine de lui, comprenait le sentiment de la jeune femme.

Même si, techniquement et d'après ce qu'il en savait ( c'est-à-dire quand même pas mal, il était également espion à ses heures perdues ) elle était en effet plus en sécurité sans lui. Il s'apprêtait à le lui faire remarquer, bien que tiraillé par le besoin professionnel de savoir où était passé Thomas, lorsqu'il sentit ses lèvres se poser sur sa joue. Ce genre de contact physique précédant souvent un autre, plus langoureux, il avait le réflexe de ne pas s'écarter, au contraire. Toutefois, étonné par le geste et remerciement (!), Bucky baissa les yeux vers la jeune femme qui continuait, remise de ses émotions ; « Désolée, je sais que…ressentir des émotions c’est pas ton truc. À croire qu’on t’a implanté une puce dans le cerveau. » … Bug numéro deux, malgré l'air toujours calme du russe. Il tenait toujours les épaules de la jeune femmeentre ses mains, et les effleura presque pensivement des pouces alors qu'il forçait son visage à simuler un sourire: Une puce dans le cerveau, vraiment ?

« -D'où est-ce que tu tires une telle idée ? Je suis très émotif, voyons, ce n'est pas parce que je n'éclate pas en sanglots sur n'importe qui à tout bout de champs...»

Une réplique longue, complexe pour quelqu'un de peu bavard, mais cela lui permettait de gagner un peu de temps : mesurant les risques, calculant les probabilités, effleurant la possibilité de lui briser la nuque, là tout de suite, pour protéger sa couverture. Que savait-elle ? Que lui avait dit son frère, celui qui avait lui-même une puce dirigeant ses faits et gestes ?
Elle riait, l'innocente, alors que le sang battait fort aux tempes de l'homme, qui se forçait pourtant à l'immobilité. « Ça fait du bien de pleurer comme ça. Je me sens libérée d’un fardeau énorme. Et t’inquiète pas, je vais t’acheter un nouveau tee-shirt… » Il haussa les épaules, presque au ralenti.

« -Ce n'est rien. »

Notez qu'il parlait plus du tee-shirt que de supporter ses larmes, l'un étant remplaçable, l'autre une expérience qu'il préférerait ne pas voir devenir renouvelable. « Je ne peux plus supporter de vivre là-bas. Toutes ses affaires sont là. Je pense qu’il est parti en coup de vent et qu’il a pris le strict nécessaire.» Ceux qui partent avec le strict des nécessaires sont soit des agents, soit des traqués, souvent les deux : et on pouvait dire que, d'une certaine manière, Thomas était les deux. Mais la jeune femme le savait-elle seulement ? « Je me trouverai bien quelque chose. Ça faisait longtemps que tu n’étais pas venu t’entraîner ici. Je suis contente de te voir. » Il expliqua tranquillement, comme s'il n'était qu'un bureaucrate ou un quelconque citoyen américain;

« -J'avais beaucoup de travail. J'ai eu un accident, j'étais pas tout à fait prêt à me faire boxer. Je m'arrête quand je me fais mal, moi. »

Esquisse de sourire ...Et pour le dernier détail, ce n'était pas tout à fait vrai : il s'arrêtait quand la mission était terminée, même si pour cela il devait faire des kilomètres avec des os brisés, pieds nus dans la neige. Quant au reste... Aller en Europe, retrouver votre petite-amie qu'on croyait morte, tomber d'un toit puis poser une bombe au QG du SHIELD après en avoir volé des informations secrets défenses. Beaucoup de travail, était un euphémisme, bien que la stricte vérité. Il se releva lentement, faisant craquer ses muscles dans son mouvement avant de s'étirer légèrement. Il baissa le regard vers la jeune femme dont les traces de pleurs s'atténuaient, et reprit sur le sujet initial, mi-inquiet, mi-curieux :

« - Tu n'as pas de petit ami ou d'ami qui puisse t'héberger quelques temps ? Tu as jeté un coup d'oeil  ses affaires, histoire de voir si quelqu'un en avait après lui ? »


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Mar 25 Juin 2013 - 2:59




« I’m losing my mind... »

« Lucy & Bucky »



Très émotif !? Est-ce qu’ils parlaient vraiment de la même personne !? Il en fallu de peu pour qu’elle explose de rire à son commentaire, le comparant souvent (et à haute voix) ; de bloc de glace, de robot, de statue, de phénomène surnaturelle et bien d’autres. La blonde aimait détendre l’atmosphère en plaisantant sur le sujet, mais faisait toujours très attention à ne pas le blesser. Toutefois, la princesse de l’électricité savait inconsciemment qu’il s’agissait d’autre chose. Ça ne pouvait pas être qu’un simple blocage émotionnel. Quelque chose le « contrôlait » et l’empêchait de retirer son masque de fer. Puis, ses sourcils se froncèrent aux paroles de Bucky.

« Thomas n’est pas n’importe qui. » rectifia-t-elle durement, s’adoucissant à la caresse spontanée de son pouce contre son épaule. « C’est une idée comme une autre. J’ai dit une puce, mais j’aurais pu dire un sérum ou une séance d’hypnose. » Ses théories semblaient la divertir, alors qu’elle s’approchait de la vérité. « Tu as eu un accident !? » s’écria la blonde, empoignant sa mâchoire et inspectant son visage (et son corps…dans la mesure du possible) à la recherche de la moindre égratignure. Ses perles bourrées d’inquiétudes, elle soupira de soulagement en constatant qu’il était en pleine santé. « Tu devrais faire plus attention à toi, tu as déjà un bras en moins. »

À la fois amusée et inquiète, la mutante déposa tendrement sa main sur son avant-bras métallique. Lucy détestait que l’on doute de sa capacité à prendre soin d’elle-même. Et pourtant, la belle ne pouvait s’empêcher de s’inquiéter à son tour pour les autres. Surtout lorsqu’il s’agissait de sa famille ou de ses amis. Un véritable paradoxe ! Mais, d’où venait ce drôle d’attachement envers Bucky ? Elle n’en avait pas la moindre idée. Cependant, la jeune femme était certaine qu’ils étaient voués à une profonde amitié.

« - Tu n'as pas de petit ami ou d'ami qui puisse t'héberger quelques temps ? Tu as jeté un coup d'œil à ses affaires, histoire de voir si quelqu'un en avait après lui ? »

Son visage se contorsionna en une grimace particulièrement comique, ne s’étant guère attendu à ce que son cerveau fasse une association entre le terme « petit-ami » et….lui. À cause de sa blancheur cadavérique (dû à la fatigue des derniers jours), le rouge de ses pommettes était plus visible que jamais, trahissant son malaise. La blonde tourna la tête, espérant que Bucky ne remarquerait rien…Pourquoi le sourire charmeur de la Torche Humaine vagabondait dans ses pensées !? À n’y rien comprendre ! Heureusement, l’autre question parvint effacer l’image du Fantastique.

« Ce n’est pas le genre de personne à avoir des ennemis. C’est le plus pacifiste de la famille et il déteste les conflits. » dit-elle en réfléchissant malgré tout à cette possibilité. « J’ai fouillé dans sa chambre. Mais, il a amené son ordinateur… Toutes ses informations sont là-dedans. Il ne s’en sépare jamais. » Qu’était-il donc arrivé à son frère ? Il était évident qu’elle n’était au courant de rien. Toutefois, c’était une femme intelligente et elle se débrouillerait pour le découvrir. Il y eut un petit silence et la blonde se redressa à son tour. « Je n’ai personne dans ma vie» Un mensonge ? Pas tout à fait. Bien qu’elle soit célibataire, il y avait un certain super-héros qui, lentement, s’emparait de son cœur. « Et, aussi invraisemblable que cela puisse te paraître, je ne suis pas douée pour me faire des amis. Tu es l’un des seuls et je serais incapable de te demander ça. » Elle s’appuya contre le muret, un peu faible. « Si je quitte définitivement l’appartement, je prends le risque qu’il ne me retrouve pas. C’est stupide, pas vrai ? »

Une situation épineuse. La solitude était insupportable, comme les souvenirs rattachés à l’endroit, mais elle refusait de bouger au cas où il reviendrait. Ses doigts se dirigèrent machinalement vers sa tempe, là où Bucky l’avait frappé.

« Bon, ça suffit. Je ne veux pas t’ennuyer avec mes histoires. J’irai dans un motel si j’ai besoin d’une pause, c'est tout. Je vais surmonter ça comme une grande fille. » dit-elle en voulant retrouver sa bonne humeur. « Tu veux qu’on s’entraîne ensemble ? Ça fait longtemps…quoique...ils risquent de me m’interdire la salle de gym… »




(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Sam 6 Juil 2013 - 23:13



Si un instant auparavant, Lucy semblait être revenue elle-même, et semblait prête à lui sourire et à se moquer de lui comme elle en avait l'habitude, elle fronça soudainement les sourcils. Défendre son frère, encore, envers et contre tout. Pour un loup solitaire du genre de Bucky, c'était au mieux étrange et incompréhensible, au pire une faiblesse, le point à viser en cas de problèmes. Comment aurait-il pu savoir qu'à une époque, il aurait serait mort pour protéger son meilleur ami plutôt qu'un grand pays dont la moitié des habitants est ivre de vodka et l'autre tente de ne pas mourir de froid en Sibérie ? Il ne pouvait pas, pas encore et la seule chose qui faisait qu'il pardonnait l'emportement de Lucy était le souvenir de Natasha. Pour qui il n'avait pas réussi à se battre ainsi quand elle avait elle-même disparu. Alors, une partie de lui comprenait et voulait aider la jeune femme.

...Sauf si elle continuait d'appuyer pile poil où elle ne devait pas, à tout prix, appuyer. « C’est une idée comme une autre. J’ai dit une puce, mais j’aurais pu dire un sérum ou une séance d’hypnose. » Tais-toi. Tais-toi, par pitié. Puce, sérum, séance d'hypnose, disons que Bucky a plus ou moins reçu un cocktail des trois, au cours de sa longue existence. Pratiques courantes lors de la Guerre Froide, mais qui pouvaient facilement le révéler aux yeux des américains ( ça il pouvait gérer ) et mettre ses patrons dans une rage noire ( ça il préférait éviter ). Bucky lutta contre le besoin de lui tordre le cou et de la faire taire par tous les moyens en sa possession – nombreux et tous violents -  et préféra hausse les épaules, et laisser voir un petit sourire en coin.

« -Ou peut-être que tu es bavarde pour deux. »

Ce qui était sincèrement vrai; Lucy était bavarde et joyeuse comme une pie lorsqu'elle n'essayait pas de vous foutre un poing en pleine tronche ou faire buguer votre bras par plaisir. Heureusement qu'en comparaison Bucky n'était pas bavard, tiens ! « Tu as eu un accident !? » … Oui, beaucoup, en fait. Trop pour qu'ils en tiennent le compte; s'il devait alerter toutes ses connaissances à chaque fois qu'il a des ennuis il passerait son temps à les harceler et n'aurait plus le temps de faire son boulot ( aka. Se retrouver dans les ennuis ).  

Bucky roula des yeux alors qu'elle l'examinait. C'était une maladie qui se propageait vite, apparemment, entre elle et Johnny qui le déshabillait pour jouer au docteur; Il allait bien. Il tombait des toits ou se fait exploser la gueule, mais il allait toujours bien, il était costaud, merde. « Tu devrais faire plus attention à toi, tu as déjà un bras en moins. » Bucky se dégagea de son étreinte et se frotta la mâchoire là où elle l'avait empoigné, puis la nuque. Il ne semblait pas fâché, juste blasé:

«-Justement, un bras ou une jambe en moins je suis plus à ça près, c'est la première blessure qui coûte. T'inquiète pas. »

Qu'elle s'inquiète plutôt pour son frère, il avait de quoi susciter l'inquiétude. Projet X, disparition...il commençait à avoir un sacré dossier le petit ! Immobile, Bucky écoutait Lucy réfléchir et lui tracer le portrait de son frère... Pacifiste...ouais et bien on a pas toujours le choix. Les ennuis et les ennemis ne font pas la moindre discrimination et collent aux fesses des gentils garçons aussi bien que des trompe-la-mort...et d'après ce que James savait sur Thomas et de Lucy en général, une chance incroyable n'était franchement le slogan de la famille. De même, James garda pour lui qu'on pouvait dire beaucoup sur quelqu'un sans avoir besoin de son ordinateur. Mais ça, c'était un tic d'espion: analyse tous les éléments d'une personne ou d'une pièce pour en tirer les informations nécessaire, même celles dont l'individu n'est pas conscient. Pour pouvoir le tuer ensuite, bien sûr.

« Et, aussi invraisemblable que cela puisse te paraître, je ne suis pas douée pour me faire des amis. Tu es l’un des seuls et je serais incapable de te demander ça. Si je quitte définitivement l’appartement, je prends le risque qu’il ne me retrouve pas. C’est stupide, pas vrai ? » … C'était stupide, tout spécialement puisque c'était elle qui était censée le retrouver et non pas l'inverse. Mais pas moins que l'idée qu'elle puisse lui demander de l'héberger. Ah ah. Le Winter Soldier qui héberge une gamine mutante. Disons que la prochaine fois qu'il sera au goulag ou au trou il pourra y repenser pour s'occuper et se faire rire tout seul. « Tu veux qu’on s’entraîne ensemble ? Ça fait longtemps…quoique...ils risquent de me m’interdire la salle de gym… » Bucky haussa les épaules, cela lui était en somme indifférent. Il se releva et lui tendit sa main humaine pour la relever, lui précisant au passage:

« -Je suis un très mauvais ami. »

Genre...Très mauvais. Après tout il avait laissé sa petite amie se faire traquer par leurs patrons et ça avait été plus ou moins la même histoire avec la fille qu'il avait entraîné après elle, donc... Il occupait trois différents appartements en même temps, et sous son lit se trouvait assez d'armes pour prendre d'assaut le SHIELD ou partir en mission dans les 2 secondes suivants son réveil. Il n'était pas le genre d'ami qui vous propose de dormir sur le canapé en cas de besoin, et sérieusement, il valait mieux qu'elle s'en trouve d'autres, si jamais elle le considérait véritablement comme un ami. L'idée le fit finalement sourire, et il lâcha un petit rire alors qu'il secouait la tête et se frottait le menton. Il fit un pas en arrière, et écarta les bras, moqueur :

« Si tu n'essayes pas de te suicider contre mes poings, ça marche pour moi. Je n'ai pas envie d'avoir à faire avec les flics parce que tu n'es pas de taille. »


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Mer 10 Juil 2013 - 5:08




« I’m losing my mind... »

« Lucy & Bucky »



Quel idiot de dire ça, qu’ « il n’était plus à ça près » ! Décidemment, il n’accordait pas assez d’importance à la vie…Mais, sachant qu’il devait probablement en avoir marre de ses questions et ses nombreuses théories bizarres, elle ralentie la cadence. C’est vrai qu’elle était de nature bavarde. Mais tout de même, il exagérait un peu. D’ailleurs, s’il avait l’impression qu’elle jacassait sans arrêt, c’est surtout parce qu’il avait de la difficulté à fréquenter des personnes aussi sociales ! Ils travailleraient là-dessus, car la belle mutante n’avait aucunement l’intention de laisser tomber son plan diabolique. À savoir ; rendre Bucky plus humain et l’aider à retrouver le chemin des émotions. Une tâche laborieuse. Il se démontra impassible à la description de son frère, comme s’il avait un certain doute. Pourtant, la blonde n’avait vraiment pas la moindre idée de qui aurait pu en vouloir à Thomas. Lucy accepta son aide et se releva en lui lançant un regard sceptique.

« Arrête d’être aussi négatif ou je dérègle ton bras. Tu es très bien comme ami. » dit-elle en soupirant d’exaspération. « Excuse-moi deux petites secondes, je vais envoyer un texto et tu pourras me montrer de nouvelles techniques de combat ! » Un petit coup de poing amical sur son épaule de fer et la blonde s’éloigna. Son portable bleu ciel en main, elle rosit en tapant sur les touches.

Lucy dit:

Hey, Johnny ! Je sais que c’est bizarre…mais, tu disais te sentir mal pour ma moto, non !? Alors, si tu veux toujours me rendre un service…pourrais-tu m’héberger un jour ou deux…j’ai un petit problème dans mon appartement…Enfin, si tu ne veux pas ce n’est pas grave et NON, je n’essaie pas de te draguer !...(;¬_¬)


Son pouce survolait la touche « envoyer », pendant qu’un combat épique se déroulait entre sa conscience et son désir indéniable de prendre congé de ce fichu appartement. C’était à peine croyable qu’elle ose demander à l’un des Quatre Fantastique de l’héberger…L’espace d’une seconde, la mutante se sentit complètement ridicule. Néanmoins, elle savait qu’une amitié s’était développée entre elle et Johnny Storm depuis l’évènement de Miami. Et, les amis ça s’entraide, non ? Un petit coup d’œil hésitant à Bucky, puis elle appuya fortement sur la touche avant de refermer son portable d’un coup sec. Voilà ! Après tout, le pire qu’il pouvait arriver c’est qu’il se moque d’elle. Le petit rire de Bucky lui redonna le sourire.

« Si tu n’essayes pas de te suicider contre mes poings, ça marche pour moi. Je n’ai pas envie d’avoir à faire avec les flics parce que tu n’es pas de taille. »

« T’inquiète pas, ça ne risque pas d’arriver. Je suis plus solide que ça ! » dit-elle avec un peu plus d’enthousiasme et de vigueur. « On a qu’à utiliser le ring au deuxième étage. Comme ça, ils ne me mettront pas dehors si je te donne une raclée. » Une fois rendu au deuxième et monté sur le ring, Lucy s’étira pour défroisser ses muscles endoloris dû à son précédent combat. « Zut, je suis pas au meilleur de ma forme… » Ça l’embêtait énormément, car la blonde n’avait toujours pas digéré sa défaite, enfin, ses nombreuses défaites contre Bucky. Le russe semblait avoir reçu un entraînement du tonnerre. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle apprenait beaucoup à ses côtés et qu’elle devenait meilleure à force d’écouter ses conseils. Lucy se craqua le cou et les doigts et s’approcha de son ami. «  Je suis prête ! »





(c) Ségo Soyana
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: I'm losing my mind...| Lucy & Bucky   Ven 19 Juil 2013 - 11:44



« -Dérègle mon bras et je t'étrangle de l'autre. »

Répliqua James d'un ton tranquille à la fausse menace de Lucy. Ce qu'elle lui faisait grâce à sa mutation, c'était de la triche, parfaitement, c'était malhonnête ! Et parfaitement désagréable, vous aimeriez, vous, que quelqu'un vous casse le bras ? Eh ben, non.

Bucky la laissa le frapper sans sourciller, se contentant de baisser le regard vers, faussement moqueur et hautain; elle croyait lui faire mal ? Dans un sens, c'était rassurant, qu'elle n'ait pas peur de lui, qu'elle considère son bras comme une part de lui-même, sans arrière-pensée. Le temps que Lucy envoie son texto, il ramassa leurs affaires éparpillées depuis la crise de Lucy, et se plaça en position de repos, patient et immobile comme seul un soldat – a fortiori un sniper – peut l'être. « On a qu’à utiliser le ring au deuxième étage. Comme ça, ils ne me mettront pas dehors si je te donne une raclée. » Bucky leva un sourcil moqueur; c'est ça, essaye l'auto-conviction jeune fille, il n'allait pas se laisser tabasser par une gamine, pas question. Au moins était-elle redevenue semblable à elle-même et cet enthousiasme tout feu tout flamme était pour Bucky, beaucoup plus facile à gérer que ses larmes précédents. Il écarta les bras, narquois :

« -Après toi... »

Le deuxième étage était beaucoup moins fréquenté que le premier, à croire que la salle de sport n'était utilisée que par des feignants qui craignaient de monter quelques marches. Tant mieux. Bucky détestait ceux qui fréquentaient les salles; toujours à se taper dans le dos, se critiquer ou s'encourager mutuellement, toujours les regards sur lui, sur son bras, sur ses techniques – la plupart n'étant connues que de lui et des agents qu'il avait formé.

La laissant s'installer, James banda avec soin son poing de métal; non pas qu'il y ait à craindre une quelconque blessure ou foulure de poignet, tout au contraire, il n'y aurait jamais de souci de ce côté là. Mais s'il pouvait contrôler sa force de son bras humain, c'était plutôt compliqué de l'autre côté. Il contrôlait, en tous cas depuis les dernières réparations faites par Stark et la charmante doctoresses, mais même avec du contrôle c'était toujours un morceau de métal. Tout à l'heure il l'avait assommée grâce à ça, et il ne comptait pas recommencer, ou faire pire, à tout bout de champ juste parce qu'elle n'avait pas paré un de ses coups. Voilà, comme ça, le combat était déjà plus régulier.

Mais qu'elle utilise une fois sa mutation et il n'aurait plus de pitié, non mais ho. Il monta sur le ring où l'attendait déjà Lucy, échauffant ses muscles. «  Je suis prête ! » Dans ce cas... Lucy avait tendance à attaquer plus qu'autre chose. En combat réel et mortel, l'intérêt du Winter Soldier aurait été d'encaisser ses coups jusqu'à ce qu'il lui puisse l'éliminer d'un mouvement. En combat de salle de gym...et bien ce n'était pas l'option la plus divertissante. En conséquence, le poing humain de James alla pour frapper le menton de la jeune femme d'entrée de jeu, pendant que, profitant de son recul pour l'éviter, son autre main se baissait et la saisissait par la cheville.


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas
 

I'm losing my mind...| Lucy & Bucky

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» 01. Losing your mind
» i think i'm losing my mind (peter) / 100%.
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» 03. "Losing my religion" # Ash
» 1.04 Where is my mind ?





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc