Partagez | 
 

Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Jeu 19 Sep 2013 - 16:29




Hier encore les personnes dotées d'un don particulier étaient l'idéal de tout le monde. Aduler par un grand nombre d'admirateur, ils étaient les héros de nos enfants. Seulement aujourd'hui tout cela n'appartenait plus qu'au passé. Tout avait changé et nous étions désormais devenus l'ennemi n°1 qu'il fallait éradiquer à tout prix. Tout avait mis en place dans la plus grande discrétion et lorsque la première vague s'abattut sur nous, elle fit un grand nombre de victime. Je me souvenais encore de cette scène, comme si s'était hier. Le Baxter Building avait été submergé par les forces spéciales et chacun avait réussi à fuir extrémiste. Johnny par la voie des airs, Reed et Ben par la force, tandis que j'avais utilisé mon don pour me fondre dans le paysage. Les images des assauts avaient été retransmises à la télévision et assister à cela m'avait horrifié. L'institut Xavier avait subis le même traitement que le Baxter Building, de nombreux jeunes mutants furent envoyer dans des prisions, les plus courageux en avaient payé de leurs vies. Même les Avengers étaient désormais devenus la cible, malgré tout ce qu'il avait fait pour venir en aide à la population. Le SHIELD avait pour mission de les traquer. Bruce Banner fut l'un des premiers capturer, mais ses amis n'allaient pas l'abandonner, au fond de moi je savais qu'il ne fallait pas attendre très longtemps pour entendre parler des Vengeurs. Cette situation m'exaspérait, comment le gouvernement pouvait-il prendre une solution aussi radicale ? Le sérum ayant été un échec, ils décidèrent de mettre en place la "Grande Purge", tous les supers-héros étaient désormais devenus l'ennemi à exterminé. Plus aucune reconnaissance étaient prises en compte, ce qui était encore plus douloureux que d'être pourchassé.

Contrainte d'utiliser mon pouvoir régulièrement, je m'efforçais de retrouver les membres de ma famille en espérant au plus profond de mon coeur, qu'ils aient réussir à s'enfuir loin de cette tragédie. Vagabondant dans les rues telle une âme perdue, une tête blonde attira mon attention. Je pris soin de la suivre discrètement, persuadée de la connaître. Son comportement m'avait mise sur la voie, car elle avait l'air de vouloir se cacher, ou fuir. Une mutante ? Je n'allais pas tarder à le découvrir. Et puis durant cette période, nous devions nous entraider, ceux qui étaient comme moi avaient besoin d'aide et j'étais prête à leur fournir avec grand plaisir.
Seulement je n'étais pas la seule à vouloir la suivre. Des agents de la milice déguisée en civil la scrutait minutieusement. Ils attendaient le bon moment pour la capturer ou pire encore. Après avoir communiqué leur position à leur supérieur, ils se mirent en route, prêt à agir.
Cette jeune femme fit l'erreur de se retourner et en remarquant la présence de ce groupe suspect, elle se mit à fuir. La milice la suivait au pas de course, faisait leur possible pour la rattraper. Il s'agissait de Lucy Patterson, une jeune femme dont j'avais fait la connaissance par le biais de Johnny. Je devais lui venir en aide et éviter qu'elle soit capturée. Je commençais à sprinter moi aussi en espérant arrivée la première.

Lucy venait de s'aventurer dans une ruelle sombre, mais en réalité il s'agissait d'une impasse. Elle était désormais prisonnière et plus aucune possibilité pour elle de faire marche arrière, la milice arrivant à toute vitesse, ce n'était plus possible. Il était temps pour moi d'agir. Sans lui signaler ma présence, j'utilisais mon pouvoir sur elle et elle fut également invisible aux yeux des autres grâce à un simple contact. Grâce à plusieurs heures d'entraînements, j'étais désormais capable de rendre un objet ou une personne invisible simplement en la touchant.

▬ Ne fais pas un bruit

La milice venait de faire son arrivée dans la ruelle et cherchait Lucy avec attention. Le moindre bruit pouvait les mettre en alerte et notre couverture serait un échec. Il fallait que Lucy joue le jeu en attendant qu'ils s'éloignent.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Mer 25 Sep 2013 - 7:35



Superhero no longer exist



Lucy & Susan

« L’abonné que vous désirez joindre n’est pas disponible pour le moment, s’il vous plait veuillez… »

« Pour l’amour du ciel, où est-ce qu’il est ! » Marmonna la blonde en fourrant son portable dans sa poche de veste.

Déjà qu’ils devaient se cacher de la milice et du gouvernement, son petit protégé pourrait au moins lui donner de ses nouvelles et calmer ses inquiétudes de « mère-poule » ! D’ailleurs, parlant de ces rapaces, il y avait un bon moment qu’on suivait ses moindres mouvements. C’est fou, les humains sont si aisément manipulables ! La peur est un ennemi féroce. Ces nouvelles tactiques de propagande étaient d’un pathétisme…

Bref, à cause de ses récentes apparitions à la télévision, notamment à cause de l’aide apportée durant la bataille contre les Atlantes et ses fameuses sorties AMICALES avec le célébrissime Johnny Storm, la belle mutante avait décidé de se couper les cheveux. Les gens la reconnaissaient grâce à sa rivière de cheveux blonds. Du coup, cette coupe courte et moins tape à l’œil l’aidait à passer un peu plus inaperçue. Malheureusement, ce n’était pas son jour de chance ! Elle marcha légèrement plus vite, essayant une nouvelle fois de contacter Noah. Puis, elle tourna le coin d’une rue et se retourna. Zut ! Ils étaient collants ces pantins du gouvernement ! Accélérant un peu la cadence, Lucy remis son capuchon et commença à faire du « jogging », dans l’espoir de les semer. Dans un dernier sprint, elle atteint une ruelle et se retrouva dans un cul-de-sac.

«
…Génial… » Murmura-t-elle en fronçant les sourcils.

«
Vous êtes en état d’arrestation, mademoiselle ! » S’exclama l’un des miliciens.

Bon sang ! Impossible d’utiliser ses pouvoirs dans un endroit si étroit. La foudre pourrait dévier et blesser gravement ces idiots. Étrange, n’est-ce pas ? Ils étaient là, prêts à la capturer par tous les moyens nécessaires, et Lucy ne pensait qu’à leur sécurité. Ils avaient de la chance. Beaucoup de mutants avaient changé de camps, ne craignant plus de s’en prendre aux humains. La blonde réfléchissait à un moyen de s’esquiver en faisant le moins de dégât que possible. Rien ne lui venait à l’esprit, hormis son bouclier magnétique. Serait-ce suffisant contre ses hommes armés ? Puis, une exclamation de surprise anima les « hommes en noirs ».

«
Où est-elle ? Où est la mutante ? » S’exclama l’un des plus jeunes.

▬ Ne fais pas un bruit

« Susie… » La blonde avait ressentie une pression sur son bras. La femme invisible, qu’elle considérait comme sa meilleure amie, venait de la sortir d’un sale pétrin ! « Qu’est-ce que tu fais là ? » Elle semblait à la fois reconnaissante et mécontente. « Vous avez réussi à fuir le Baxter Building ? Tout le monde va bien ? » Lucy appuyait fortement le « Tout », osant à peine prononcer le nom de sa Flamme. La mutante espérait qu’il soit sain et sauf.


© charney

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Mer 25 Sep 2013 - 22:16




"Vous êtes en état d'arrestation, mademoiselle !" Cette fois-ci cela n'était pas bon du tout. Je n'avais pas été assez rapide, Lucy était repérée. Désormais elle se retrouva invisible et donc non repérable, mais pour combien de temps ? Il fallait partir maintenant et rapidement. Après avoir demandé à Lucy de ne faire aucun bruit, elle n'avait pas résisté à l'envie de me poser plusieurs questions, mais cela ne m'étonna même pas. J'aurais agi de la même manière à sa place, surtout s'il s'agissait de Johnny, Reed ou Ben, l'inquiétude étant trop forte, elle n'avait pas résisté. "Qu'est-ce que tu fais là ? " "Vous avez réussi à fuir le Baxter Building ? Tout le monde va bien ?" Elle parlait tellement vite que j'avais du mal à bien saisir ses questions, j'étais surtout concentré pour ne pas gâché notre camouflage et donc j'étais incapable de lui répondre pour le moment, je me contentais de lui dire un simple

▬ Attends

Juste le temps de sortir de cette impasse et pouvoir souffler tranquillement. Seulement le type de la milice n'avait pas l'air décidé de partir, il continua à s'avancer au cœur de la ruelle, cherchant toujours où pouvait bien se cacher Lucy. Il ne fallait pas faire le moindre bruit, il était à l'affût du moindre son, s'ils nous entendaient on sera immédiatement repéré. Je m'approchais au plus près de l'oreille de Lucy pour lui chuchoter la marche à suivre.

▬ Il ne doit pas nous entendre, surtout ne fais aucun bruit

Tout doucement je contournais ce sale type pour finalement me coller contre le mur et commença à le longer sans cesser de toucher le bras de Lucy. Si je venais à rompre le contact, elle ne serait plus invisible et je préférais ne pas penser à la suite. Tout en longeant le mur, j'avançais tout doucement, car bien évidemment comme si cela ne suffisait pas, au sol se trouvait une bouteille qui s'était brisée en mille morceaux. Il fallait à tout prix les éviter, en prenant soin de ne pas toucher aussi cet humain qui n'était pas très souple dans ces mouvements, un ours aurait eu plus de classe. Une vraie partie de plaisir comme je les aimes ... Lucy me suivait à la trace, heureusement elle avait compris où je voulais en venir et n'avait pas pesté ou émis d'objection. Elle aussi espérait de tout cœur pouvoir s'en sortir et prendre vite la fuite pour ne plus jamais les revoir. Notre survie dépendait de cette manœuvre.
Bientôt sortie de cette ruelle, je me retrouvais bousculer par un autre type qui s'était pointé de nulle part. Tellement concentré à ne pas marcher sur le verre, j'avais oublié de surveiller les horizons. Perdant l'équilibre, je me retrouvais au sol et remarqua horrifié que dans ma chute, j'avais cessé le contact. MERDE LUCY !!!

▬ Elle est ici

Non !!!!!!! L'homme venait de pointé son arme sur Lucy et la menaçait. Sans attendre une seconde de plus, je fis apparaître un champ de force et la balle ne percuta pas Lucy, mais bien mon champs de force. Ouf !! Il s'en était fallu de peu, seulement je venais également de signaler ma position et donc l'invisibilité ne servait plus à rien.

▬ C'EST LA FEMME INVISIBLE, NE LA LAISSEZ PAS S'ENFUIR !

Abaissant le champ de force et ma cachette, je me concentrais une nouvelle fois non pas pour redevenir invisible, mais pour emprisonner ces salopards, toujours grâce à mes champs de force. Désormais pris au piège et flottant dans les airs dans ces bulles, nous pouvions désormais nous enfuir. Je m'avançais vers Lucy, la saisie par le bras et prie la fuite. Dans l'émetteur radio d'un type emprisonné on pouvait entendre ceci "La Femme Invisible a été repéré près de la 8ème avenue. Je répète la Femme Invisible est ici. Vous devez absolument la capturer, il ne faut pas la laisser s'enfuir." Il avait trouvé le gros lot et pour rien au monde ils n'avaient envie de la laisser partir. J'étais si précieuse à leurs yeux que je craignais que les renforts n'arrivent. Un véhicule noir avec des vitres teinté surgit de nulle part et plusieurs agents sortirent armés jusqu'aux dents. Ils avaient appelé la cavalerie. Merde manquait plus que ça.

▬ Il ne faut pas rester ici. COURS !!!!!!

Je venais de mettre Lucy dans la pire des situations. Ils n'allaient pas nous lâcher de sitôt et en ma compagnie Lucy craignait un grand danger. Il fallait réussir à les semer rapidement.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Dim 29 Sep 2013 - 4:06



Superhero no longer exist



Lucy & Susan


cliquetis de leurs armes brisait le silence quasi-absolu de la ruelle où ils s’engouffraient avec méfiance. Un grand gaillard, moins stupide que les autres, semblait croire que la mutante était toujours dans les environs. Bingo ! Les deux blondes essayaient de rejoindre l’extrémité de ce « couloir de la mort » à pas feutrés. Une boule de feu brûlait dans la gorge de Lucy, incapable de dire à sa meilleure amie qu’elle prenait trop de risques inutiles. Entre ses éclairs, son propre bouclier magnétique et ses enchaînements d’arts martiaux à la « Jackie Chan », la blonde aurait réussi à les semer sans grandes difficultés ! Néanmoins, elle appréciait le geste et coopérait en gardant un mutisme impressionnant (car, Lucy est une fille très bavarde !). À peine eurent-elles franchi le seuil de la liberté, qu’un homme bouscula la Femme Invisible, révélant la position de la mutante.

Un coup de feu résonna et la balle se fracassa contre le bouclier de Susan. Un dôme transparent avait protégé la blonde, qui était muette de stupeur. Ils étaient devenus complètement fous ?! Elles n’avaient même utilisé leurs pouvoirs contre eux…

«
Combien……. » Souffla-t-elle la tête basse

«
Qu’est-ce qu’elle a dit l’erreur de la nature ? » Se moqua l’un des soldats en remontant la ceinture de son arme sur son épaule.

«
J’ai dit : COMBIEN D’INNONCENTS VONT MOURIR À CAUSE DE VOS PEURS IDIOTES ! » Hurla-t-elle les joues rouges de colère.

Ils remarquèrent la présence de Susan, balayant la réplique cinglante de la jeune femme d’une indifférence aberrante. Ils appelèrent du renfort et Susie en profita pour lui empoigné fortement le bras. Dans sa course, Lucy se tourna et fit exploser la radio et toutes les sources électriques qu’ils utilisaient : oreillettes, talkiewalkie, cellulaire, etc. De cette façon, elles gagneraient un peu de temps, n’ayant plus aucun moyen de signaler leur position. Enfin, les réjouissances furent de courte durée, un véhicule blindé freinant à quelques mètres d’elles. La mutante s’arrêta et retenu son amie d’un coup sec.

«
Susie, protège-toi avec ton bouclier et prépare-toi à courir. » Dit-elle en observant leurs nombreux ennemis. Elle soupira et se dit à elle-même : « Désolé, Lucas. Je n’ai pas d’autres alternatives. »

Une vague d’électricité tourbillonna autour de son bras et se canalisa dans la paume de sa main. Rapide et précise, Lucy projeta la décharge sous le véhicule, le faisant exploser. Les hommes furent propulsés vers l’avant, perdant leurs fusils et l’ouïe (momentanément). C’était maintenant ou jamais !

«
COURS ! » S’exclama Lucy

© charney

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Lun 30 Sep 2013 - 11:31




La situation venait de se corsée, tout allait se jouer maintenant, la moindre d'erreur nous serait fatale. Après que notre couverture soit tombée à l'eau, j'avais évité à Lucy de recevoir une balle en pleine tête grâce à mon champ de force, la jeune mutante en profita également pour jouer de son adversaire en lui demandant combien d'innocents allaient encore mourir à cause de leurs idioties. Cela ne servait à rien de discuter avec eux, bien trop bornés, ils étaient bien focalisés sur leurs positions pour répondre à qui que ce soit, surtout à des mutants.
Après avoir remarqué ma présence, les humains commencèrent à s'affoler, je venais de me mettre dans un sale merdier à croire qu'ils avaient pour objectif de me ramener coûte que coûte. Il fallait dire également que lors de l'assaut au Baxter Building, ils n'avaient pas réussi à nous capturer. Nous avions tous réussi à nous échapper, alors quel coup dur cela avait dû être pour ces idiots, qu'ils n'avaient pas l'intention de laisser passer cette chance.
Après avoir attrapé Lucy, cette dernière fit exploser tous les moyens de communication disponible aux alentours. Excellent ! Cela allait les ralentir un peu nous permettant de gagner quelques minutes. Cela ne nous arrêta pas dans notre course pour autant, la cavalerie n'allait pas tarder, ce n'était pas le moment de traîner.

Lorsqu'un véhicule blindé fit son arrivée, je sentais la fin était proche. Un bon nombre d'humains sortirent de la voiture et en observant leurs comportements, il s'agissait de professionnel. L'armée ? FBI ? SWAT ? Aucune idée pour l'heure, nos adversaires n'étaient pas décidé d'abandonner. Contre toute attente Lucy se retourna et je sentis la peur monter en flèche. QUOI?!? Faisant face à nos adversaires, son regard était dur et glacial qu'avait-elle en tête ? "Susie, protège-toi avec ton bouclier et prépare-toi à courir." Sans émettre d'objection, j'obéis à la jeune mutante et fit apparaitre un champ de force. A voir son changement d'attitude, elle n'était pas là pour les inviter à danser et j'étais curieuse de savoir ce qu'elle allait faire. Je me contentais d'observer l'horizon et nos assaillants qui prenaient leurs positions. Et dire hier encore nous étions alliés pour contrer le surfeur d'argent. Mais ça, c'était avant ... « Désolé, Lucas. Je n'ai pas d'autres alternatives. » Lucas ?!? Qui est Lucas ?!? Sans me laisser le temps de réfléchir plus longtemps Lucy fit apparaitre une vague d'électricité qui tourbillonnait autour de son bras. Elle fit par la projeter sous le véhicule ce qui le fit exploser. Pour lui éviter de recevoir des débris, j'étendis mon champ de force de façon que Lucy se retrouve elle aussi à l'abri. Les hommes furent projetés sous l'impact et désormais au sol. A son tour Lucy me cria de courir, ce que je fis sans me faire prier.

▬ Bien joué, mais après ça ils vont être remontés et encore plus dangereux, c'est maintenant ou jamais qu'il faut mettre le plus de distance entre nous

Après avoir couru pendant un bon moment, la fatigue commençait à se ressentir chez l'une comme chez l'autre. Il fallait nous arrêter un moment, histoire de reprendre des forces. Sans compter sur l'énergie utiliser par Lucy pour lancer sa décharge. Cela avait surement diminuer ses batteries qui devaient commencer à la pénaliser. Un grand immeuble se tenait devant nous. Il avait l'air vieux et abandonné, idéal pour une planque. Je saisie la main de Lucy avant de rentrer par l'entrée principale.
Scrutant les alentours, je pris soin de rester la plus discrète possible. Peut-être se trouvait-il des personnes cherchant à se cacher, humains comme mutants. Ce n'était pas le moment de signaler notre position. Arrivé devant un comptoir, j'invitais Lucy à se mettre à croupis, bien cacher.

▬ Reste ici je reviens. Je vais voir s'il y a de la place pour nous installer

Et hop j'étais de nouveau invisible et me mit en quête d'un appartement vide ou même d'une pièce pour nous permettre de souffler un peu. Etant invisible aux yeux des autres, je pouvais circuler comme bon me semblait. C'est alors qu'un appartement vide s'offrit devant mes yeux. Après avoir fait une rapide inspection des lieux, je partis rejoindre Lucy et l'invita à me suivre.

Une fois toutes les deux à l'intérieur je prie soin de bien fermrt derrière nous et bloqua la porte avec le meuble se trouvant à l'entrée. Si l'envie prenait à quelqu'un de défoncer cette porte, la tâche n'allait pas se révéler évidente.

▬ On va rester un peu ici le temps de reprendre des forces

Je me laissais tomber sur ce qui semblait être un canapé et souffla cinq secondes. Ouf pour l'heure nous étions à l'abri il fallait en profiter. Sortant mon portable de ma poche, la déception se lit sur mon visage. Aucun message de Reed, Johnny et Ben, j'espérais de tout mon coeur que tout se passait bien pour eux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Ven 4 Oct 2013 - 6:48




Superhero no longer exist



Lucy & Susan


C’était la première fois que Lucy ressentait la friction constante de sa mutation. La course était moins fatigante et ses membres plus légers. Selon le Professeur Richards, la friction qu’elle déclenchait inconsciemment augmentait la rapidité de ses mouvements, ainsi que sa force musculaire. Pour l’instant, la différence était minime, mais la blonde réalisait que son débit était anormal. À bout de souffle, et oui les nouveaux pouvoirs s’épuisent assez vite, les deux amies entrèrent dans un bâtiment délabré. Parfait, elles allaient reprendre des forces et faire le point sur la situation des derniers jours. Cependant, une inspection des lieux s’imposait. Qui de mieux que la Femme Invisible pour effectuer cette tâche !? Susan s’aventura dans les pièces, puis revint et amena Lucy dans un appartement isolé. Elle aida la femme du professeur à bloquer la porte et la regarda s’asseoir sur un canapé aux coussins troués. Adossée sur le meuble, la blonde arqua un sourcil en voyant le portable. Lucy le bousilla à distance en une microseconde !

«
Désolé, je te le rembourserai. » Elle se laissa tomber à côté de Susan. « Ils ont sûrement mis vos portables sur écoute. Vous êtes des cibles prioritaires, non ? » Son ton était inquiet. Elle pensait à Johnny et le fait qu’ils ne puissent plus communiquer. « J’ai fait exploser le mien dès qu’ils ont annoncé la purge. J’ai noté vos numéros, mais je trouvais ça risqué de vous appeler, même avec un téléphone public. »

La mutante réfléchissait à de nombreuses choses. Elle pensait beaucoup à Johnny, mais elle espérait aussi que le Professeur Richards, Ben, Bucky – dont le bras mécanique attirait énormément l’attention – soient tous en sécurité ! Il y avait son frère, dont la disparition mystérieuse l’obsédait. Est-ce qu’il allait bien ? Pour l’instant, la blonde devait se concentrer sur ses priorités : se trouver une cachette. Les hôtels étaient risqués et les égouts…ce serait en dernier recours. D’un geste fébrile, elle passa une main dans ses cheveux courts. Et si, elle aidait Susan à retrouver les autres ?

«
Qu’est-ce que tu comptes faire ? Tu n’as pas une idée d’où ils ont pu aller ? » Demanda-t-elle en écoutant les bruits aux alentours. Ce n’était que le vent. « Honnêtement, personne ne m’attend à la maison, alors je pourrais t’aider. Johnny doit se sentir bien malheureux et seul sans ses groupies. » Une excuse bidon. Un sourire en coin se dessina sur ses lèvres en imaginant sa moue déçue et enfantine. Et oui, son harem s’était transformé en un groupe de dindes haineuses…Quelle bande d’idiotes superficielles et influençables. Avant que l’autre blondinette puisse ajouter quoique ce soit, Lucy la pointa : « Ne me dis surtout pas que c’est trop dangereux ! Je suis parfaitement capable de m’occuper de ma petite personne, comme tu as pu le constater plus tôt. »

Sur ce, la mutante se releva et s’étira. Ses batteries étaient rechargées au maximum (une seule décharge électrique ça ne lui faisait rien). Consciente que son amie allait refuser son offre ou lui déblatérer un tas d’arguments pour la dissuader, elle ajouta :

«
J’ai besoin de le voir, Susie, de m’assurer qu’il n’a rien. » Les joues teintées d’un rose clair, elle lui tourna le dos. « Je t’interdis de le lui répéter, il ne me lâcherait plus avec ça ! »

© charney


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Lun 4 Nov 2013 - 16:23




Voir mon téléphone sans appel, sans message, ni même e-mail remplit mon coeur de chagrin. Pourquoi personne n'avait donné de nouvelle ? Allaient-ils bien ? Immédiatement j'imaginais le pire pour ma famille. Je priais de tout mon coeur pour que chacun ai réussi à s'enfuir à temps. Je savais qu'ils l'avaient fait, nous n'étions pas les 4 Fantastiques pour rien et ce n'était pas des humains qui allaient nous faire peur. Tout d'un coup mon téléphone se mit à chauffer, devenant brulant. Il finit par se court circuité dans ma main sans avoir fait quoi que ce soit. « Désolé, je te le rembourserai. » Lucy, j'en avais presque oublié son don. Elle me permit de me reconnecter à la réalité. « Ils ont sûrement mis vos portables sur écoute. Vous êtes des cibles prioritaires, non ? » Elle avait absolument raison, j'avais été complétement inconsciente d'utiliser mon téléphone maintenant, ils pourraient nous localiser sans grande difficulté. L'inquiétude avait pris le pas sur le raisonnement, ce que je ne dois absolument pas refaire à l'avenir. « J'ai fait exploser le mien dès qu'ils ont annoncé la purge. J'ai noté vos numéros, mais je trouvais ça risqué de vous appeler, même avec un téléphone public. ».

▬ Tu as raison, je suis désolé, c'est juste que ... je m'inquiète énormément pour eux. J'espère qu'ils vont bien ...

C'était la première fois que je faisais part de mon ressentis durant nos retrouvailles. J'avais fait mon possible pour rester imperturbable, mais le masque avait fini par tomber, je ne pouvais plus me cacher. J'avais peur, extrêmement peur, mais pas pour moi, pour eux. Johnny, Reed et Ben où êtes-vous bon sang ?
Fidèle à elle-même Lucy commença à me bombarder de questions. Lorsqu'elle était anxieuse, elle parlait beaucoup et j'en avais la preuve à l'instant même. En temps normal je lui aurais dit de s'arrêter, mais je préférais la laisser continuer. Si cela pouvait l'aider ... « Qu'est-ce que tu comptes faire ? Tu n'as pas une idée d'où ils ont pu aller ? »

▬ Justement je ne sais pas et c'est ce qui m'inquiète

Et justement c'est ce qui me faisait le plus paniqué. Je ne savais rien du tout, nous n'avions pas eu le temps de nous mettre d'accord pour un lieu de rendez-vous, tout avait été si vite. Ils avaient surgit de nulle part et chacun était parti dans sa direction pour réussir à les semer. « Honnêtement, personne ne m'attend à la maison, alors je pourrais t'aider. Johnny doit se sentir bien malheureux et seul sans ses groupies. » Elle essayait de faire de l'humour, même si cela n'était pas son meilleur niveau. Je me contentais de la regarder et lui offrit un sourire. Que pouvais-je dire d'autre ? Mon frère me manquait énormément. Durant notre enfance, je passais tout mon temps à l'élever et le protéger, mais aujourd'hui nous sommes séparés et rien ni personne ne pourra m'empêcher de m'inquiéter. Johnny n'était plus un gosse, mais il restait mon petit frère. « Ne me dis surtout pas que c'est trop dangereux ! Je suis parfaitement capable de m'occuper de ma petite personne, comme tu as pu le constater plus tôt. »

L'entendre parler ainsi me rappelait Johnny, le nombre de fois où nous nous étions engueuler parce que je le surprotégeais et lui voulait se débrouiller tout seul. Les larmes commencèrent à me monter, mais je ne devais pas les montrer à Lucy, pas maintenant. Immédiatement je fis disparaitre la larme qui commençait à perler. « J’ai besoin de le voir, Susie, de m’assurer qu’il n’a rien. » Les joues de la jeune mutante prirent une teinte rosé. Immédiatement elle fit volt-face avant de continuer « Je t’interdis de le lui répéter, il ne me lâcherait plus avec ça ! »

▬ Je ne le répéterais pas, tu peux me faire confiance. Je connais trop Johnny pour ça.

Lucy réussit à me faire rire, ce qui n'était pas à négliger dans ce genre de situation. En observant Lucy j'avais l'impression de me revoir quelques années plus tôt. Il était hors de question que Reed découvre que je m'inquiétais pour lui, que je me posais des questions etc... et voir Lucy agir de la même façon, me fit l'apprécier encore plus. Nous nous ressemblions plus que nous ne pouvions l'imaginer. Lucy était une amie fidèle et j'étais heureuse de savoir qu'elle était avec Johnny. Il avait besoin d'une personne stable qui lui permettrait de s'épanouir et je savais que Lucy était cette personne.

▬ Aller, il ne faut pas s'inquiéter, je suis certaine qu'ils sont à l'abri. Il ne faut pas oublier qu'on parle de Reed Johnny et Ben, ce sont des durs à cuire ne t'inquiète pas. Concentrons-nous plutôt sur nos assaillants, ils doivent tourner en rond pour nous retrouver.

Je m'avançais en direction de la fenêtre et observer l'extérieur. Les rues étaient vides et calmes. Notre vie avait bien changée, qui aurait cru qu'un jour nous allions devenir les traqués. Nous étions bloqués dans cet appartement pour un long moment, alors s'était le bon moment pour essayer d'en apprendre davantage.

▬ Tu étais où durant l'annonce de la grande purge?

C'était suite à cette annonce que la première vague avait eu lieu emportant avec elle un grand nombre "d'anormaux", comme ils nous appellent désormais.

Spoiler:
 
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Mer 6 Nov 2013 - 6:34



Superhero no longer exist



Lucy & Susan


La mutante déambulait dans la pièce, réfléchissant à un plan d’action et surveillant la ruelle au travers des longs rideaux. Personne. Ils avaient sûrement abandonné la poursuite, ou, repéré d’autres cibles potentielles. Peu importe, elles seraient tranquilles ici. Lucy commença à bombarder son amie de question et son manque de connaissances déclencha une réaction inattendue. La princesse de l’électricité empoigna un vieux vase craquelé, préalablement posé sur l’unique commode de la « chambre », et le fracassa violemment contre le mur. Il est vrai que dans son adolescence, Lucy avait eu des problèmes de gestation de colère et que cela lui arrivait de temps à autre de péter un câble sous forte pression.

«
Comment ça, tu ne sais pas ? Tu n’as aucune idée des endroits où ton frère à l’habitude d’aller ? Des connaissances qui auraient pu l’aider ? Tu es peut-être sa sœur, mais tu ne sais absolument rien de sa vie ! » L’accusa-t-elle injustement. La lumière près de Susie clignota et Lucy donna un coup de pied sur une chaise. « Merde ! Lucas meurt à cause de moi ! Thomas disparaît dans la brume ! Je n’arrive même pas à protéger les personnes importantes pour moi. » La jeune femme poussa un long soupir et se laissa glisser contre le mur. « Excuse-moi, Susie. Je me suis emportée, c’était méchant de ma part. »

La jeune femme glissa une main dans ses cheveux, prit son porte-monnaie dans sa poche arrière et lui lança.

«
Il y a un papier à l’intérieur. J’ai barré les endroits où je suis allée. »

Une liste plutôt impressionnante ! Lucy repoussait constamment les « avances » du beau Fantastique, mais ce papier était la preuve véritable d’un amour suicidaire ! D’après les gribouillis et les petites notes, Lucy avait dû passer des heures à se remémorer ces noms de clubs. Sans compter qu’elle avait dû passer des journées entières à arpenter les rues, malgré la présence de la milice.

«
J’ai aussi vérifié les pistes de courses. » Dit-elle en s’asseyant près de Susan. « Je suis à court d’idées. » La demoiselle poussa un soupire de découragement et un sourire en coin se dessina sur ses lèvres. Elle prit doucement le porte-monnaie de ses mains et lui montra la photo d’elle et d’un homme. « C’est l’un de mes grands frères, Lucas. Tu sais, il mordait dans la vie à pleines dents et on ne savait pas toujours où il allait… » Visiblement, Lucy se sentait très mal et regrettait ses paroles.

© charney


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Dim 10 Nov 2013 - 10:50




Lucy commença à perdre son calme et ne cessait de s'agiter. Connaissant l'étendue de ses pouvoirs, ce n'était pas vraiment le bon moment pour un "pétage de câble" si je peux me permettre. Tout débordement pouvait nous être fatale et c'était hors de question d'être de nouveau repéré. D'autant plus que cet appartement pouvait nous servir de base si ce dernier n'était pas fouillé par les autorités. Lucy venait d'exploser un meuble dans le mur et je savais que ce n'était pas terminé. Je devais réussir à la canaliser, mais en cette période de stress intense, comment j'allais procéder ? J'étais habitué à devoir calmer les garçons lorsque ces derniers venaient à se battre, mais avec Lucy ce n'était pas la même chose. De plus, ses pouvoirs n'arrangeaient en rien la situation. "Comment ça, tu ne sais pas ? Tu n'as aucune idée des endroits où ton frère à l'habitude d'aller ? Des connaissances qui auraient pu l'aider ? Tu es peut-être sa soeur, mais tu ne sais absolument rien de sa vie !" Là elle commençait à aller beaucoup trop loin, ne se rendant pas compter de la proportion de ses propos, je n'étais pas disposé à discuter avec elle surtout de ça.

▬ Lucy calme toi maintenant

La peur mélanger à la colère n'était pas une bonne idée, mais voir Lucy ainsi me rendait légèrement nerveuse. Ces derniers temps moi aussi j'étais sur les nerfs, frustré, fatigué, angoissé. Voilà tout ce que je ressentais ces derniers temps et je n'avais pas besoin de ça maintenant, surtout après ce qu'il venait de se passer. J'avais l'impression de calmer mon frère, Lucy était une boule de nerfs comme lui et cela n'allait pas être évident pour la faire redescendre. L'un était bouillant comme la braise, l'autre remonté comme une pile électrique. Quel mélange explosif.
Ce que venait de dire Lucy avait son fond de vérité. J'étais sa soeur et j'étais incapable de savoir où il se trouvait. Quelle famille je faisais. Seulement tout c'était déroulé tellement vite, que personne n'avait été capable d'informer le reste de l'équipe. Il fallait fuir au plus vite et depuis nous nous étions perdu de vue. Elle avait raison et cette vérité me faisait beaucoup de mal. Johnny ... où es-tu ?
Réalisant enfin dans quel état elle était, Lucy finit par s'excusé en m'expliquant qu'elle s'était emporté, ça je l'avais compris par moi-même. Ces derniers temps tout le monde était remonté, donc un petit pétage de calme ne pouvait pas faire grand mal, mais il ne fallait tout de même pas nous mettre dans une mauvaise situation à cause de ce genre de débordement.

▬ Ce n'est pas grave, seulement la prochaine fois évite de casser du mobilier, sinon nous allons être vite repérés. Et je pense que nous allons rester un petit moment ici alors il nous faudrait de quoi vivre, arrêtons les dégâts.

Pour essayer de la rassurer, je me contentais de lui sourire et posa une main sur son épaule. Je savais que Reed aurait agi de la même manière. C'était réconfortant et surtout rassurant lorsqu'il agissait ainsi, je voulais donc prendre exemple sur lui. Il me manquait tellement ... Je craignais le pire pour mon mari, mais le connaissant, je savais qu'il était bien à l'abri à essayer de trouver une solution. Même si Reed était plus pour la diplomatie que pour les combats, jamais il ne se serait fait capturer sans explication et d'après le comportement du gouvernement, ces derniers n'étaient pas disposés à dialoguer. Reed avait surement pris la fuite, attendait le moment propice pour agir, où même peut-être était-il à notre recherche ? Johnny ... même si mon frère avait le don de me mettre hors de moi, je ne pouvais m'inquiéter pour lui. Durant toute mon enfance, je l'avais élevé et protéger comme s'il s'agissait de mon frère, donc le savoir loin de moi me remplissait de tristesse. Moi Johnny était comme Reed, un dur à cuir. Je ne devais pas me faire du soucis pour eux.
Lucy me tendit un porte feuille que j'examinais avec attention. Il s'agissait de tous les endroits visités par la jeune femme dans l'espoir de retrouver Johnny. Seulement ses recherches s'étaient multipliés par les échecs et à voir son expression, elle en souffrait énormément. Elle aussi était inquiète pour la torche. Même si ces deux-là s'efforçaient à le cacher, il était évident qu'au fond d'eux se cachait de l'affection et bien plus encore.
Lucy finit par s'asseoir, s'excluant d'elle-même avant de me monter une photo. " C'est l'un de mes grands frères, Lucas. Tu sais, il mordait dans la vie à pleines dents et on ne savait pas toujours où il allait... " Au son de sa voix, je sentis que Lucy était sur le point de craquer et s'était légitime de sa part. Elle venait de mon confier un secret important pour elle et cela ne pouvait que lui faire du bien. Je m'avançais vers elle, avant de m'asseoir à ses côtés. Je déposais une nouvelle fois mon bras sur son épaule. Elle parlait au passé, son frère avait-il disparu ? Je ne savais pas si je pouvais me permettre de poser cette question, la mutante était assez chamboulée ainsi, pas la peine d'en rajouter. Et puis si vraiment elle avait besoin de se confier, elle le ferait elle-même.

▬ Nous allons retrouver Johnny, tu peux me croire. Je ne m'arrêterais pas tant que je ne les aurais pas retrouvés. Je ne suis pas une Storm pour rien

Je n'étais pas le genre de personne à parler dans le vide. Bien déterminée à retrouver ma famille, je ne reculerais devant rien pour y parvenir, qu'importe les épreuves. Savoir Lucy à mes côtés, me permettrait de mener à bien ma mission et son aide était la bienvenue. Pour l'heure, il fallait arrêter de nous tracasser l'esprit. Nous avions eu notre dose de stress pour la journée, c'était plus facile à dire qu'à faire, mais il fallait nous changer les idées.

▬ Raconte-moi un peu ta rencontre avec Johnny si tu veux bien. Je ne te cache pas que votre histoire m'intrigue un peu et tu connais Johnny, il n'était pas du genre très loquace.

J'étais curieuse en effet d'en apprendre plus sur Johnny et Lucy. Cela me faisait plaisir de voir Johnny ainsi et je savais que Lucy y était pour beaucoup. De plus, connaissant la bavarde, je savais qu'elle allait m'en raconter plus que je ne l'espérais. Cela nous permettait également de penser à autre chose et qui sait, peut-être de rigoler.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles   Mar 26 Nov 2013 - 5:39




Superhero no longer exist



Lucy & Susan


Est-ce qu’elle était en train de devenir folle ? C’est vrai qu’elle était impulsive et qu’elle pouvait exploser « émotionnellement » à chaque seconde, néanmoins, ses raisons n’étaient pas suffisantes pour justifier la peine qu’elle venait de faire à une amie si précieuse. La conversation se calma, ses excuses (un peu évasives) semblèrent acceptées et Lucy s’installa confortablement dans le canapé poussiéreux. Si elles utilisaient ce taudis comme cachette, elles devraient faire un gros ménage et quelques réparations ! Susie assura à la blonde qu’elle retrouverait tout le monde et qu’elle ne s’arrêterait pas avant. Puis, elle demanda des informations sur sa rencontre avec son célèbre frère. Donc, en d’autres termes, il n’avait pas vraiment parlé d’elle à sa soeur. Surprenant ? Je dirais que non. Ça l’attristait ? Peut-être. Finalement, elle aurait aimé qu’il parle d’elle à sa famille……Non, s’avouait-elle enfin ses sentiments ? Sincèrement, ces derniers temps, elle n’avait plus la force de se mentir. Elle eut un sourire en coin.

«
On s’est rencontré sur une piste de course. Je suis assez compétitive et je l’ai défié. Mais, mes freins étaient endommagés et je me suis écrasée contre la bande de béton. Mon bouclier m’a protégé de l’impact, mais ma pauvre moto…une perte totale. » Son minois déconfit dévoilait un attachement particulier à l’engin. Ces deux-là, ils aimaient vraiment leurs joujoux ! Ils avaient ce point en commun, comme le besoin de vivre à cent mille à l’heure ! Bref, la blonde sourit en se remémorant la journée. « Forcément, il a découvert que j’étais une mutante. C’était la première que je voyais quelqu’un d’aussi enthousiasme à propos de mes pouvoirs. C’était bizarre, mais libérateur dans un sens. Je n’étais plus une bête de foire. Pour la première fois, j’ai trouvé que mes pouvoirs étaient chouettes. Tu sais, Johnny…c’est vraiment un gars incroyable...»

Ça faisait du bien de se confier. Même si la mutante était d’un naturel bavard, il était rare qu’elle aborde le sujet concernant son séduisant superhéros...

«
Bref, c’était une rencontre assez mouvementée. D’ailleurs, on avait parié sur le résultat de la course et, comme j’ai perdu, je lui dois une journée inoubliable. » Dit-elle dans un petit rictus, en remontant la fermeture éclair de son manteau. « Pour en revenir à la présente situation, ce serait parfait ici comme quartier général. Je pense qu’on aurait plus de chances de les retrouver en cherchant chacune de notre côté. C’est sûr qu’il faudrait nettoyer un peu et trouver des meubles, mais ce serait l’idéal. On n’a plus de téléphones portables, alors on se laisserait des messages ici ou on se donnerait des rendez-vous. Penses-tu que tu serais capable de refléter la lumière de l’immeuble pour le rendre invisible aux yeux de la milice ? Ce serait génial ! »

© charney


Revenir en haut Aller en bas
 

Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Brooklynn K. Green ►Une vraie amitié est celle qui a vécu et survécu à des moments difficiles
» "La vraie amitié ce n'est pas d'être inséparable, c'est d'être séparé et que rien ne change"
» Cepheus ♣ « La vraie faute est celle qu'on ne corrige pas. »
» Une véritable amitié est celle qui survit à tout • With JJ
» La seule amitié qui vaille est celle qui naît sans raison.





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !