Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 22 Nov 2013 - 16:22
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

Bucky était l'une des rares personnes capables de me comprendre. Seulement mon histoire n'avait rien à voir avec la sienne. Avec cette puce, Bucky n'avait plus de vie privée, plus d'intimité. Tout le KGB était au courant et pouvait le surveiller minutieusement. Je me plaignais de ma condition, mais la sienne était mille fois pire. Je me trouvais idiote à cet instant là, comment avais-je pu me plaindre alors que Bucky vivait mille fois pire. Encore une fois je n'avais été qu'une égoïste, ne pensant qu'à mon mal-être sans voir que mon ami vivait le martyr.

▬ Il doit bien exister un moyen pour mettre un terme à tout ça

Bucky savait parfaitement à quoi je faisais allusion, pas besoin d'en dire davantage. Il devait bien y avoir une solution pour mettre un terme à cette manipulation. Grillé la puce ou tout simplement l'enlevé, mais pour cela, il faudrait que le KGB ne se doute absolument de rien et de cette manière ils ne pourraient pas activer la puce à distance. Seulement Bucky voulait-il vraiment que cette puce dans son cerveau soit enlevée ? J'attendais que ce jour arrive et si c'était le cas, je ne voudrais le rater pour rien au monde.

Bucky venait de passer son bras autour de ma taille, normalement je me serais éloigné et l'aurait remis à sa place, mais je n'en fis rien. C'était mon ami, j'avais confiance en lui et pourquoi le repoussé? Un peu de tendresse n'avait fait de mal à personne d'autant plus qu'avec les récents événements, elle était devenue rare... Bucky venait de se servir à nouveau un verre, avant de se caler de nouveau dans le canapé et me permis de me blottir encore plus. La chaleur de ses bras me procurait un bien fou, rassurant et protecteur, je me sentais en sécurité et je savais que là personne ne pouvait me voir ni même m'entendre. J'avais l'impression d'être loin de cette purge, de toute cette tension et de tout danger. Je pouvais rester ainsi pendant des heures, mais la suite des événements ne me le permirent pas. « -Tu as déjà survécu à bien pire et avec moins d'alliés. Tu peux me faire confiance. Et tu as les Avengers à tes côtés, au moins, puisqu'ils sont autant menacés que les mutants. Et tu as... Hawkeye, c'est ça ? Mais...tu devrais être prudente, tu n'es plus juste la légendaire Black Widow, tu as une famille. Des choses à perdre. » J'avais sentis dans sa voix de l'hésitation et de l'appréhension. D'autant plus qu'il avait relâché son étreinte. Il venait de pénétrer sur un terrain dangereux, me ramenant à la triste réalité. Il avait raison, j'avais à mes côtés un grand nombre d'alliés et d'amis, les Avengers étaient là, toujours présent pour se soutenir. Nous étions tous d'accord avec cette purge, c'était une aberration et quoi qu'il arrive, tout le monde était prêt à se soutenir. Seulement Bucky avait autre chose en tête, en mentionnant le nom de code de Clint, les récents événements me frappèrent de pleins fouets. Jamais je ne pourrais les oublier, mais y repenser me faisait tellement mal.
Je me forçais, à ne plus y penser, mais quoi qu'il pouvait se passer, mon cœur continuait de saigner et rien ne pourrait l'arrêter.

▬ J'ai ... j'ai détruit ma famille Bucky

N'étant pas capable de le regarder en face, je me contentais de baisser la tête et sentis les larmes me monter aux yeux, avant d'éclaté en sanglots. Cette forêt, Loki, l'hôpital ... J'étais l'unique responsable de ce drame et par ma faute j'avais fait souffrir Clint. Je n'avais encore jamais versé une larme devant quelqu'un depuis l'accident, pas même devant Clint. Seulement je n'arrivais plus à porter ce fardeau, c'était trop difficile. Je ne voulais pas laisser paraître cette souffrance, mais pourtant il ne se passait pas une nuit sans que je ne pleure cet enfant. Je l'avais tué, tout ce qui s'était passé était entièrement ma faute ...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 22 Nov 2013 - 17:55
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« I'm not the one, I'm not the one who wants to hurt you. »

« ▬ Il doit bien exister un moyen pour mettre un terme à tout ça. » Bucky s'efforça de conserver une expression absolument neutre et ne rien laisser filtrer de ce qu'il pensait de cette proposition. Le Winter Soldier préférait ignorer ce que Natasha venait de dire et faire comme s'il n'avait rien entendu. En effet, il devait y avoir un moyen, mais alors quoi ? Déjà, ce moyen serait compliqué, il faudrait ôter la puce sans mettre en marche celle-ci pour ne pas déclencher une réaction violente de la part de Bucky, ou même sa mort ou d'atroces souffrances. Mais même sans tous ces problèmes... Le Winter Soldier ne voulait pas que sa puce soit enlevée. Certes, pouvoir vivre sans être surveillé ou risquer de détruire ceux qui l'entourait devait être agréable, mais là n'était pas la question.

Les conséquences du fait d'ôter cette puce...Il serait un traître au KGB. Non seulement, il serait traqué, mais cela détruirait tout ce qu'il était. Il ne serait plus le Winter Soldier, il serait un traître... Même s'il ouvrait progressivement les yeux sur les défauts de sa patrie, cela ne l'empêchait pas de l'aimer et de rester loyal à celle-ci. Jamais il ne pourrait faire ça. Tourner le dos au Kremlin le détruirait plus sûrement que la puce. Il ne le voulait tout simplement pas.

Mais c'était une vérité que Bucky pouvait difficilement expliquer à Natasha alors que la jeune femme avait tourné le dos à la Russie, puis au SHIELD; la situation du Winter Soldier était incompréhensible pour le commun des mortels. Et ce n'était pas quelque chose dont il souhaitait parler, surtout pas alors que Natasha était blottie contre lui. Même si les Avengers, et surtout l'archer avec qui la jeune femme était actuellement les séparait. « - J'ai ... j'ai détruit ma famille Bucky. »... ? Bucky fronça les sourcils, visiblement perplexe et perdu par ce soudain enchaînement.

La veuve noire pleurait. Natasha venait d'éclater en sanglots et le coeur du Winter Soldier éclata en écho. Que se passait-il ? Il n'avait pas l'habitude de l'avoir dans cet état, encore moins de la voir ainsi pleurer librement. Lorsque Lucy lui avait pleurer dessus, James avait eu du mal à gérer la situation, surpris de toute cette humanité et confiance auxquelles il n'était pas du tout habitué. Il avait pourtant réussi à la consoler, à la prendre dans ses bras jusqu'à ce que ses larmes s'arrêtent. Dans le cas, de Natasha, le geste lui venait d'autant plus naturellement : Il l'enlaça sans réfléchir, la serrant contre lui et passant ses bras dans son dos.

« -Natasha... » Souffla-t-il, surpris.

James déposa un baiser dans la chevelure rousse de son ancienne partenaire, la berçant sans même qu'il s'en rende compte. Il était nul pour réconforter les gens, pour compatir à leur douleur avec des mots, et se contenta de la serrer contre lui, de caresser son dos de sa main humaine. Pour que la veuve noire pleure ainsi, l'heure devait être grave. Détruit sa famille ? Famille. Le mot faisait un mal de chien à Bucky. Son petit ami, son enfant, tout ce que lui n'aurait jamais, ne pouvait même pas rêver d'avoir.  

« -Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce...Est-ce que ce Clint t'as...»


Larguée ? Blessée ? Trompée ?  Il ne sait pas ce qu'il a l'intention de dire, mais il sait que ce qui a blessé Natasha au point où elle est  souffrira de ses mains. Il sait qu'il ne veut pas en savoir plus parce que cela lui fera mal, mais il ne veut pas la savoir dans cet état. Alors il pose les questions qui fâchent.

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 22 Nov 2013 - 18:38




J'étais incapable de stopper mes larmes, toute cette pression accumulée depuis ma fausse couche s'exprimait par des larmes. Rien n'y personne ne pourrait les effacer, je me sentais tellement coupable, si seulement je n'avais pas pensé qu'à ma carrière, tout cela ne serait jamais arrivée. Toute cette douleur aurait été évité et surtout mon histoire avec Clint n'aurait pas volé en éclats. Il fallait être réaliste, quelque chose s'était cassé entre nous, depuis que j'avais perdu notre enfant, plus rien n'était pareil avec Clint. Il souffrait énormément de cette perte, lui qui désirait tant cet enfant, mais j'avais foncé tête baissée dans ce piège et voilà où j'en étais aujourd'hui. Ne comprenant pas mes larmes, Bucky me prit dans ses bras et fit son possible pour me réconforter, mais rien ne pouvait arrêter mes larmes. Je portais seule ce lourd fardeau et je n'en étais plus capable, je n'en avais plus la force. Je n'avais aucune honte avec Bucky, je pouvais être moi, pas besoin de me cacher, de jouer un double rôle, pleurer devant lui ne me gênait pas autant que je ne le pensais. Bucky était mon plus un vieil ami et surtout la personne en qui j'avais le plus confiance à cet instant. Il était devenu mon confident, l'une des personnes les plus importantes de ma vie, voilà pourquoi j'avais besoin de lui plus que jamais. Je m'accrochais à lui, ne voulant le lâcher, craignant devoir revivre ce cauchemar « -Qu'est-ce qu'il y a ? Qu'est-ce...Est-ce que ce Clint t'as...» Sa réaction était légitime. N'étant pas au courant de cette histoire, il craignait le pire. Ses bras réconfortant m'aidaient à reprendre mon calme, car dans cet état, j'étais incapable de parler convenablement. Me concentrant sur sa respiration, je réussis à me calmer et pouvait désormais répondre à sa question avant qu'il ne s'inquiète davantage.

▬ Non, non bien-sûr que non, c'est ... c'est moi ... j'ai ...

Je pouvais revoir toutes ces images, comme si j'étais en train de les vivre à l'instant. Je fermais les yeux et je pouvais revoir la forêt, cette vieille maison, la réaction de Loki en découvrant tout ce sang. La panique allait revenir, je devais vite la stopper, m'éloignant de Bucky, je fis ce qui me semblait le plus juste, je bus cul-sec mon verre de vodka moitié plein avant de me resservir un autre verre. L'alcool n'allait pas résoudre mes problèmes j'en étais consciente, mais cela allait peut-être calmer mes larmes.
Une fois le verre de nouveau servis, je m'avançais vers la fenêtre et observait les alentours. Je déposais mon verre sur la commande se trouvant juste à côté de moi et porta instinctivement ma main sur mon ventre qui était désormais vide. Le paysage n'avait pas changé, il faisait si noir que l'on était incapable de voir à l'horizon. Seulement des lampes torches éclairaient les grandes avenues, la patrouille de nuit veillait à ce que le couvre-feu soit respecté.

▬ Un asgardien ... Je pensais être assez forte pour ça, mais j'ai eu tort. J'ai ... j'ai perdu ... mon bébé ... et depuis avec Clinton ... les choses se détériore ... J'ai tout gâché uniquement parce que je ne pensais qu'à moi ... comme toujours

Ma réponse n'était pas très claire, j'étais incapable de lui raconter en détails ce qui s'était vraiment passé, mais je savais que Bucky allait comprendre. Le simple fait de le dire à voix haute me remplissait de douleur. Le principal avait été dit, j'étais en train de tout perdre, car ma carrière passait avant tout.

▬ Tous ceux qui me sont proches souffre un jour où l'autre, qu'est-ce que je dois comprendre ?

Ma famille, mes amis, Clint, Bucky, mon enfant ... Tout mon entourage avait souffert par ma faute, cela voulait-il dire que je ne méritais pas le bonheur ? Que l'amour ne m'était pas autorisé sous peine de souffrance ? Peut-être que c'était l'alcool qui me faisait parler ainsi, mais c'était ce que je ressentais. Je nous avais laissé une chance à Clint et moi et voilà comment cela s'était terminé.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 22 Nov 2013 - 19:55
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha





« I'm not the one, I'm not the one who wants to hurt you. »

Natasha sanglotait et Bucky ne savait pas quoi faire. Il était perdu face à cette avalanche de sentiments. Il voulait bien faire, mais ne pouvait rien faire d'autre qu'attendre, que la prendre dans ses bras et attendre. Natasha se détacha brutalement de lui, se levant d'un bond pour se servir un verre et s'approcher de la fenêtre. Bucky l'observa s'éloigner, n'osant bouger. Il restait tel un abruti assis là, sans rien faire, ni bouger.  Il ne savait pas comment réagir et attendait que la jeune femme reprenne la parole. Après tout, si elle avait eu besoin de lui, d'être proche de lui pour lui parler, elle ne se serait pas éloignée, se rassurait-il. Ou du moins, il essayait de se rassurer, car pour l'instant il se sentait inutile. Il détestait ça.

Le silence plana un instant dans le petit appartement, avant que l'espionne se mette à parler: « -Un asgardien ... Je pensais être assez forte pour ça, mais j'ai eu tort. J'ai ... j'ai perdu ... mon bébé ... et depuis avec Clinton ... les choses se détériore ... J'ai tout gâché uniquement parce que je ne pensais qu'à moi ... comme toujours. » Bucky eut l'impression de se prendre un coup de poing dans l'estomac. Les propos de la rousse étaient décousus, mais ces quelques mots permettaient à James d'entrevoir la situation. Il avait pensé qu'elle avait accouché, depuis la dernière fois qu'il l'avait vu, qu'elle menait une merveilleuse vie de famille avec Clinton, que... Pas à ça. L'enfant était mort, et son petit-ami loin d'elle, elle était abandonnée et déprimée, et lui ne faisait que retourner le couteau dans la plaie. Bien sûr, le fait que les choses se détérioraient entre elle et Clint aurait du le réjouir, mais même pas. Il la voulait heureuse. Etre avec lui n'était pas une bonne façon d'atteindre le bonheur, l'expérience le disait, mais il s'en fichait. Il voulait juste voir Natasha sourire, avec ou sans lui. La colère se battait avec le chagrin et sa voix était rendue rauque par la rage qu'abritait le Winter Soldier.

« -Je suis désolé.»

Il aurait du être là, l'aider, la protéger. La protéger de ce … de cet alien qui avait osé l'attaquer, la réconforter après.... Etre là pour elle, alors qu'en réalité il apprenait à des crétins de racistes comme la détruire. Il se haïssait pour ça, s'en voulait. « -Tous ceux qui me sont proches souffre un jour où l'autre, qu'est-ce que je dois comprendre ? » Ce fut au tour de Bucky de se lever et de s'approcher d'elle, posant au passage son verre sur la table basse pour avoir les mains libres, manquant de le fracasser au passage. Son mouvement était vif, peut-être trop vif, rempli de colère. Il voulait tuer quelqu'un, fracasser les meubles sur son passage, tuer. Tuer, était ce qu'il savait faire de mieux, et il avait soudain très envie de mettre cette compétence à profit. Et tant pis s'il n'avait aucune chance face à un dieu.
Mais la silhouette de Natasha se profilait à la fenêtre, lui rappelant l'urgence immédiate. Il aurait tout le temps de trouver cet asgardien plus tard et de le lui faire payer. Quitter la pièce, armes en main n'aiderait pas Natasha : James vint la rejoindre et posa la main sur son épaule.

« Souffrir pour toi, vaut le coup, Tasha. »

Il la fit se retourner doucement, et sa main glissa de son épaule, le long de son cou jusqu'à son menton qu'il saisit du bout des doigts avant de plonger son regard dans celui mouillé de larmes de la femme qu'il aimait.

« -Je suis désolé. Tu mérites d'être heureuse, de penser à toi, ne dis pas ça.»

Il n'avait pas de mots pour exprimer ce qu'il ressentait, combien il était désolé, combien il s'en voulait et combien il avait envie de tuer celui qui avait fait du mal; James posa son front contre celui de la rousse, mêlant sa respiration à la sienne. Il savait que son haleine devait sans doute rappeler la vodka qu'il avait bu, plus que de raison peut-être, il savait qu'elle allait sans doute le repousser, mais il effleurait la joue de la jeune femme du doigt.
Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 22 Nov 2013 - 22:16




Bucky venait à son tour de se lever. En entendant le bruit provoquer par le verre, je ne pouvais pas faire autrement que de lever la tête et remarquai immédiatement le regard dur de Bucky. Il n'était pas difficile de comprendre qu'il était en colère et que garder son calme relevait de l'exploit. Bucky posa à son tour sa main sur mon épaule avant de répondre à ma question « Souffrir pour toi, vaut le coup, Tasha. » Il m'obligea à me retourner, je sentis sa main glissée de mon épaule, jusqu'à mon cou pour finir sur mon menton et me força à le regarder.
Cette fois-ci je ne craignais plus de croiser son regard, au contraire, je venais de plonger mon regard dans le sien, me plongeant dans ses yeux. Nos visages étaient si proches l'un de l'autre que ma respiration se mêlait à la sienne, l'odeur de vodka était omniprésente, mais étais-ce la mienne ou la sienne ? Nous restâmes ainsi pendant plusieurs secondes, me répétant encore ce qu'il venait de me dire. « -Je suis désolé. Tu mérites d'être heureuse, de penser à toi, ne dis pas ça.» L'alcool ne m'aidait pas à rassembler mes esprits, pour me concentrer et essayer de comprendre cette déclaration. Il ne fallait pas être devin pour comprendre que ses sentiments pour moi étaient toujours aussi fort. Encore un exemple d'un proche de mon entourage qui souffrait par ma faute. Ma vision commençait légèrement à se brouillé, la vitesse à laquelle j'avais avalé la vodka commençait à se manifester.

▬ Tu n'as pas à t'excuser, tout est de ma faute. Si je pensais un peu plus aux autres qu'à moi-même, j'aurais pu éviter de faire souffrir beaucoup de monde, toi y compris.

Bucky était toujours amoureux de moi, mais me trouver là devant lui si vulnérable ne l'aidait pas, j'en étais consciente. Encore une fois je n'avais pensé qu'à moi, j'avais besoin d'évacuer toute ma tristesse, mais en aucun cas je n'avais pensé que cela pouvait blesser mon ami. Alexei, Bucky et Clinton, ils avaient tous essayé et avaient souffert à cause de moi...

▬ Je ne veux pas te voir souffrir Bucky et je sais qu'en restant à tes côtés c'est ce qui va se passer.

En restant avec Bucky, cela allait se produire, c'était une évidence, mais j'avais tellement besoin de lui. Bon sang, ma tête commençait à me faire mal, c'était comme si quelqu'un frappait avec une casserole à côté de moi. Bon sang d'alcool, je n'avais pas été intelligente de boire autant, surtout que cela faisait longtemps que je n'avais pas eu l'occasion d'en boire.
Mes yeux étaient encore remplis de larmes, m'empêchant de voir clairement le visage de Bucky. Malgré ce que je venais de lui dire, au fond de mon coeur, je pensais le contraire, j'avais tellement besoin de lui. Ma tête commençait sérieusement à tourner.
Sa main se trouvait toujours sur mon menton, m'obligeant à le regarder droit dans les yeux. Je finis par poser ma main sur la sienne, tout en la gardant prêt de mon coeur.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Sam 23 Nov 2013 - 0:29
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha





«You're the only real thing I've ever touched »

Comment James pouvait-il garder son calme en la voyant si défaite ? Comment ne pas avoir envie de massacrer la personne qui avait osé la mettre dans cet état ? Bucky était assez proche d'elle pour la sentir vacillante, sans savoir si c'était de chagrin ou à cause de la vodka qu'ils avaient bu. Ils avaient après tout d'excellentes raisons d'enfiler les verres les un à la suite des autres. Se saouler n'avait jamais été si justifié; certes, ils étaient russes tous les deux et avaient l'habitude de boire...mais ils venaient de descendre à la suite plusieurs verres de vodka, à ajouter à celui pris avant de sombrer sous la douche, dans le cas de Bucky. Même un ours russe finit par tituber.

« -Tu n'as pas à t'excuser, tout est de ma faute. Si je pensais un peu plus aux autres qu'à moi-même, j'aurais pu éviter de faire souffrir beaucoup de monde, toi y compris. » Oui, elle l'avait fait souffrir. Il l'avait cru morte, il avait souffert, il l'avait vu dans les bras d'un autre, enceinte d'un autre, il avait souffert. Mais la loyauté de Bucky outrepassait largement ces souffrances. « -Je ne veux pas te voir souffrir Bucky et je sais qu'en restant à tes côtés c'est ce qui va se passer. » Il secoua légèrement la tête de droite à gauche, sans s'éloigner d'un pouce. Elle disait n'importe quoi. La souffrance était quelque chose avec laquelle il était plus que familier. Mais justement, au milieu de toute cette souffrance, de ces meurtres et de cette vie d'obéissance, il y avait eu Natasha. Sans doute la seule chose qui l'avait empêché de devenir fou.

« -Nous faisons souffrir les gens, c'est notre métier. J'ai vécu des années sans toi, et crois-moi je n'ai pas arrêté de souffrir. Les seuls moments où j'ai été heureux, c'était avec toi. Je n'avais pas mérité autant.»

Cela ne lui ressemblait pas, d'être aussi romantique et bavard, mais l'alcool devait lui avoir délié la langue, car pour une fois le Winter Soldier se retrouvait à exprimer tout haut ce qu'habituellement il ne parvenait même pas à mettre en mots dans ses pensées.

« -Sauf si tu veux que je m'en aille. »

Murmura-t-il, à contre coeur. Enfin, en théorie, puisqu'ils se trouvaient dans son appartement à lui. Mais si c'était la façon qu'avait la Veuve Noire de le repousser et de le mettre dehors de sa vie, il allait falloir qu'elle emploie des méthodes plus musclées. Comme une balle entre les deux yeux, par exemple. Car à la fixer dans ses yeux embués de larmes, le russe avait plus envie de la serrer dans ses bras que de la laisser seule. La main que posa Natasha sur la sienne fut un déclencheur foudroyant alors Bucky saisissait la main que Natasha avait posé sur sa poitrine et entrelaçait leurs doigts.  

Il avait essayé d'être quelqu'un de bien, mais il ne pouvait tout simplement pas lui résister. Pas avec cet alcool, pas après tout ce temps.  Bucky rompit soudain la faible distance et posa ses lèvres sur celle de Natasha. Il passa son bras métallique autour de sa taille pour la retenir et l'attirer dans un baiser passionné. Désespéré, même. Il vacillait presque dans son étreinte, tremblant. Il avait terriblement besoin d'elle, sans savoir si elle avait autant besoin de lui. Il ne savait pas qui il était, quelle était sa vie, et il était intimement persuadé qu'elle méritait mieux que lui. Mais il avait besoin d'elle et ne pouvait se résoudre à la laisser partir ou à la voir aussi malheureuse.

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Sam 23 Nov 2013 - 16:07
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

« -Nous faisons souffrir les gens, c'est notre métier. J'ai vécu des années sans toi, et crois-moi je n'ai pas arrêté de souffrir. Les seuls moments où j'ai été heureux, c'était avec toi. Je n'avais pas mérité autant.» Bucky était l'une des rares personnes à comprendre ce que je pouvais ressentir. Nous étions taillés dans la même roche, nous étions identiques. Notre métier nous obligeais à semer la souffrance sur notre passage. Pendant plusieurs années je m'en moquais, mais aujourd'hui je n'en avais plus la force. Je commençais à réaliser ce que cela pouvait impliquer et avoir ça sur la conscience, je ne le pouvais plus. Je n'arrêtais pas de repenser à tout ce que j'avais fait, tout ce que j'avais provoqué et le résultat qui en découlait. En y repensant, mes larmes revinrent de plus belle. Pour me cacher de Bucky, je baissais à nouveau la tête et laissait couler mes larmes. En faisant croire à ma mort, Bucky en avait souffert et entendre cela ne m'aidait pas à calmer mes larmes. Tout ça à cause d'un stupide mensonge, d'une manipulation. Je n'avais jamais voulu ça, pour rien au monde et pourtant je l'avais fait. J'avais fait énormément de mal à la personne qui comptait le plus pour moi, comment réussir à vivre avec ça sur la conscience ? « -Sauf si tu veux que je m'en aille. » Le pire dans tout ça, c'est qu'il pensait que je ne le voulais pas de lui à me côtés, s'il savait ...

▬ Bien-sûr que non ... j'ai ... j'ai tellement besoin de toi Bucky ... Ne m'abandonne pas ...

J'avais réussi à contenir un sanglot jusque là, mais cette fois-ci je n'en avais plus la force. Ma peine prenant de nouveau le dessous, j'éclatais en sanglot. J'étais tellement égoïste de dire cela, de penser ainsi, mais c'était la stricte vérité. Sans Bucky dans ma vie s'était comme avoir un trou béant dans la poitrine. J'étais incapable de décrire ce que je pouvais ressentir, mais loin de lui, c'était comme si je suffoquais. Le voir s'éloigner de nouveau me provoquait une vive douleur dans la poitrine, non je ne le supporterais pas. Avec lui à mes côtés, je me ressentais revivre.
L'alcool ne m'aidait pas à contenir mes larmes, au contraire il les décuplait, je n'étais plus capable de m'arrêter. C'était bien la première fois que je pleurais autant. Même Bucky devait être surpris, mais l'alcool est et restera un grand mystère.

Essayant de calmer mes larmes et surtout ralentis par la vodka, je n'avais pas vu Bucky s'approcher de moi, c'est seulement en sentant ses lèvres sur les miennes que je compris ce qui était en train de se passer. Ses lèvres, toujours aussi douces ... jamais je n'avais oublié la sensation qu'elles pouvaient me procurer. Son bras métallique désormais autour de sa taille provoqua un frisson qui parcourait l'ensemble de mon corps. Le baiser devint plus passionné, plus intense. N'étant plus maître de mon corps, je savourais cet instant, ne voulant jamais le voir se terminer. Mes mains glissèrent dans ses cheveux et je l'approchais au plus prêt de moi pour prolonger le baiser. Pour reprendre notre respiration, nous n'avions pas d'autres choix que d'y mettre un terme et s'éloigner l'un de l'autre. J'ouvris lentement les yeux et plongea une nouvelle fois mon regard dans le sien, sans pouvoir m'y détacher. J'étais incapable de raisonner clairement, mon cœur voulait continuer, avoir un second baiser, mais ma conscience me dictait le contraire. Je repensais à tout ce que je venais de lui dire, de lui partager et voilà que j'étais en train de faire le contraire. La migraine ne cessait de grandir, j'essayais de trouver ce que je devais faire, mais j'en étais incapable. Sans même me rendre compte de ce que j'étais en train de faire, je vis deux doigts se poser sur les lèvres de Bucky, c'était comme si mon corps ne m'obéissait plus.

▬ Je ... je ... je t'aime tellement, mais je ... je ne veux pas te faire de mal ... je ne veux plus, mais tu sais que c'est ce qui va arriver ... si ... si ...

Les larmes reprirent de plus belle, une larme glissait lentement sur ma joue. Je voulais l'embrasser de nouveau, je voulais tellement le retrouver, l'avoir pour moi seule, mais au fond de moi cœur, je savais que cela allait nous faire souffrir tous les deux, il ne pouvait pas en être autrement. Étant tous les deux dans des camps opposés, c'était une évidence ... Je ne savais pas quoi faire ...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 24 Nov 2013 - 17:24
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha





«You're the only real thing I've ever touched »

Bucky était un assassin de sang-froid, qui se moquait de la souffrance d'autrui. Mais pour une raison incompréhensible à partir du moment où son chemin de sang et de cadavres avait croisé la route de Natasha, il avait commencé à se soucier des autres, à parfois entrevoir des êtres humains plutôt que des cibles. Natasha d'abord, Natasha surtout...Puis Natalia, Johnny, Lucy...Il était complètement démuni face à ses sentiments, cependant. Là où à une époque il n'aurait eu qu'à tuer l'individu, passer son chemin, ou dans le meilleur et plus sentimental des cas lui donner une tape sur l'épaule, il devait à présent composer avec les sentiments d'autrui. Réconforter. Consoler. Il n'avait juste pas le matériel sentimental nécessaire, mais il s'efforcerait tout de même de sécher les larmes de son ancienne partenaire. « Bien-sûr que non ... j'ai ... j'ai tellement besoin de toi Bucky ... Ne m'abandonne pas … »

« -Jamais. »

Promit-il doucement. Il y avait peu de choses dont il était certain, mais ce qu'il savait c'était qu'il ne l'abandonnerait. Même si elle se faisait à nouveau passer pour morte, il la chercherait cette fois et ne s'arrêterait que lorsqu'on le tuerait. Ou qu'elle l'embrasserait à nouveau. Son coeur battait follement dans sa poitrine et la tête lui tournait, autant à cause de l'alcool qu'à cause de ce qu'il éprouvait. Le corps de la Veuve Noire pressé contre les siens, ses lèvres contre les siens, son odeur... A contre-coeur, il la laissa s'éloigner un peu de lui pour reprendre sa respiration. Sa tête lui tournait de plus en plus et James se força à respirer profondément, bien que sa poitrine se souleva dans un tremblement incontrôlé. Pas question de laisser une migraine ou un malaise lui voler cette soirée qu'il avait l'opportunité de partager avec la femme qu'il aimait.

Son regard clair et confus se perdait dans les prunelles de Natasha alors qu'elle posait ses doigts sur ses lèvres. Il la laissa faire, n'osant même plus respirer, comme si elle allait le condamner à mort d'un seul mort. « -Je ... je ... je t'aime tellement, mais je ... je ne veux pas te faire de mal ... je ne veux plus, mais tu sais que c'est ce qui va arriver ... si ... si ... » Je t'aime. Elle l'aimait. Sous les doigts de la jeune femme, un sourire étira les lèvres de Bucky. Un sourire un peu idiot, qui cadrait mal avec sa réputation, mais il n'y pouvait rien. Dieu, que cela faisait longtemps. Un poids s'envola soudain de sa poitrine et, d'un bout de doigt humain il essuya la larme qui coulait sur la joue de la jeune femme.

« - Si ? »

Si ? S'ils passaient la nuit ensembles, s'ils redevenaient un couple, si il ne la lâchait plus jamais ? Peut-être souffrirait-il, oui sûrement : les choses ne seraient jamais facile, elle était une avengers, il était une machine à tuer. Oui, il serait malheureux à un moment ou à un autre. Mais cela ne pourrait être pire que ce qu'il avait ressenti lorsqu'on lui avait annoncé sa mort. De toute manière, le Winter Soldier se moquait de sa propre souffrance. Et James n'était pas vraiment du genre à s'appesantir sur les conséquences et un futur lointain. Sans doute une conséquence directe d'avoir passé sa vie entre des mises en stases et des lavages de cerveau, entrecoupés de moments où il frôlait la mort en mission. Il glissa sa main humaine dans les boucles de la jeune femme, caressant sa nuque au passage.

«- Natasha, regarde-moi. Je me moque de ce qui va arriver, Tasha. Si tu ne veux plus me faire de mal... Arrête de te torturer avec ça. Je peux endurer, je t'aime, je veux juste te savoir heureuse. »


Il effleura à son tour ses lèvres du bout du doigt, observant les yeux mouillés de larmes de la jeune femme. Lui-même se sentait plus ému qu'il ne l'avait été depuis des années, des décennies. Sa tête lui faisait toujours un mal de chien et sa gorge était nouée. Il blâmait les verres descendus cul sec, les bouteilles vides cachées dans les placards. Il eut un sourire amusé, alors qu'une idée lui passait par la tête, et l'ancien Bucky Barnes, d'avant la Russie repris un instant ses droits sur son visage, insouciant.

« -Une russe ivre après deux verres, tu me déçois. »


Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 24 Nov 2013 - 18:26




L'alcool ne m'aidait pas à calmer mes larmes, bien au contraire, il les décuplait, s'en était même minable, mais malgré tout, cela me procurait un bien fou. Cela faisait trop longtemps que je gardais tout ça pour moi et l'évacuer m'était bénéfique. Je savais également qu'en l'avouant à Bucky, je ne risquais pas d'être jugé ou critiqué. Il était l'une des rares personnes à me connaitre pleinement. Il m'avait connus bien avant mes entraînements pour devenir Black Widow. Il m'avait vu jeune, fragile et innocente. Il avait assisté à ma métamorphose. Il m'avait déjà vu pleurer plus d'une fois, mais plus depuis que j'étais devenue une espionne redoutable.
Encore une fois (la première fois c'était au bal de la st valentin), je lui avais demandé de ne pas m'abandonner, que sans lui j'étais perdue. L'entendre dire que jamais il ne ferait cela me procurait un bien fou. Je voulais l'entendre encore et encore sans jamais arrêter. Un sourire se dessina sur mon visage, heureuse de l'entendre dire et surtout flattée de sa promesse.

Je fis glisser ma main sur sa joue et entreprit de la caresser. Ce doux visage était si proche du mien qu'il me suffisait de m'approcher pour capturer ses douces lèvres, mais je ne pouvais pas. Je ne voulais plus lui faire de mal et j'étais consciente qu'en continuant sur cette voie, c'était ce qui allait arriver. « - Si ? » Je n'avais pas terminé ma précédente phrase, incapable de continuer en raison des larmes et des sanglots. Une nuit ensemble, reprendre notre relation, être un couple ... J'étais incapable de définir clairement ce que j'avais en tête. Il s'agissait simplement de laisser exprimer nos sentiments.

▬ Si nous laissons libre cours à nos sentiments.

«- Natasha, regarde-moi. Je me moque de ce qui va arriver, Tasha. Si tu ne veux plus me faire de mal... Arrête de te torturer avec ça. Je peux endurer, je t'aime, je veux juste te savoir heureuse. » Bucky me força à le regarder droit dans les yeux. Son regard ne mentait pas, il disait la stricte vérité. Il n'avait jamais été plus sérieux qu'en ce moment, j'en étais certaine. Ses paroles provenaient du plus profond de son cœur et était sincère. Il se fichait pertinemment du mal que je pouvais lui faire, pour lui la seule manière d'être heureux c'était de vivre à mes côtés. Il m'aimait et était prêt à tout pour me rendre heureuse. Cette déclaration provoqua de multiples frissons qui venaient de parcourir tout mon corps. Ce dernier ne me répondait plus; j'étais incapable de le contrôler. Ma main posée sur la joue de Bucky glissa le long de son cou avant de se poser sur son cœur. Je sentis ce dernier battre à l'unisson. Le mien devait être similaire, je pouvais sentir les pulsations de mon cœur dans l'ensemble de mon corps. Un immense sourire se dessina sur mes lèvres mêlée à mes larmes. Il m'aimait ... je l'aimais ... alors pourquoi ne pas profiter de notre amour ? Pourquoi ne voir que les aspects négatifs de la vie ? L'alcool embrumait mes pensées. Mon corps me dictait le contraire de ma conscience. Pour l'heure je ne pensais plus qu'à Bucky et à ce que nous étions en train de partager en ce moment. Bucky était lui aussi amoureux de moi, il venait de me le certifier. Son amour était toujours aussi fort et je ne pouvais m'empêché de me poser cette question. Le méritais-je vraiment ? Étais-je la femme qui lui permettrait d'être heureux ? Je m'étais posé ces questions pour Clinton et cela s'était avéré négatif. En aucun cas je ne l'étais et je ne voulais pas faire subir la même chose à Bucky. Pas encore une fois.

▬ Tu es quelqu'un de bien Bucky et tu mérites mieux

Encore une fois j'étais en train de me rabaisser, ce que je ne faisais pas en temps normal. La culpabilité, la prise de conscience prenaient-elles le dessus ? Jamais je ne m'étais sous-estimé comme j'étais en train de le faire. L'alcool dénouait les langues dit-on et bien je crois bien que je pouvais confirmer cela. C'était également un bon moyen pour dire la vérité... Mais en y repensant je venais de réaliser que j'étais tout simplement minable, seulement deux verres et voilà dans l'état dans lequel j'étais, incapable de mettre un nom sur ce que je ressentais, pleurant telle une fontaine, me dénigrant ainsi. « -Une russe ivre après deux verres, tu me déçois. » Cette remarque me fit rire, il n'avait pas tort, à croire qu'il venait d'entendre mes pensées. Bucky devait bien rire en remarquant mon état. J'étais russe, la vodka faisait partie de mes péché mignon, j'en avais même eu l'occasion d'en boire à plusieurs reprises, mais cette fois-ci les deux verres avaient été fatal. J'allais devoir défendre ma cause.

▬ Je ne suis pas ivre !!! Et puis tu peux parler, tu n'es pas mal non plus dans le genre je ne tiens pas l'alcool.

Un peu d'humour, c'était exactement ce qu'il nous fallait pour détendre un peu l'atmosphère. Et puis cela allait peut-être sécher mes larmes et arrêter la fontaine, parce que là j'étais ridicule, voir limite minable. J'adorais passer du temps avec Bucky. Le retrouver me rappelait un grand nombre de souvenirs que je ne voulais absolument pas oublier.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Lun 25 Nov 2013 - 19:56
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha





«You're the only real thing I've ever touched »

Le visage de Natasha s'épanouit au travers du rideau de ses larmes, alors qu'il le promettait à nouveau de ne pas l'abandonner. Il ne l'abandonnerait pas. Il était du genre chien fidèle qui refuse de quitter le seuil de la maison de son maître, même quand celui-ci le bourre de coups de pieds. Sa mort, Hawkeye, l'enfant, tout cela était une suite de coups particulièrement bien placé, mais Winter Soldier était connu pour sa loyauté à toute épreuve : il était prêt à en prendre d'autres, tant que sa présence n'était pas néfaste à la jeune femme. Il resterait et ne l'abandonnerait jamais, voilà une promesse qu'il pouvait faire sans aucune crainte d'avoir un jour à la rompre. L'une des rares, pour être honnête. Alors il sourit en retour.

Depuis la première fois où elle avait pleuré dans ses bras, à son entrée dans le programme des Red Rooms à aujourd'hui... Il ne l'abandonnait pas ni ne la jugeait, même si la rousse qu'il tenait à présent dans ses bras avait beaucoup changé depuis la jeune femme qu'il avait été chargé d'entraîné, tant d'années auparavant. Il l'avait souvent vu pleurer étant plus jeune : leurs vies étaient loin d'être tendres.
Lui-même semblait être né sans émotions, même s'il ne se souvenait ni de son enfance ni de son adolescence... Plus le temps passait, plus il ressentait des émotions diverses et se laissait prendre par les sentiments : peut-être qu'il pleurerait bientôt à son tour dans les bras de la jeune femme ? « -Si nous laissons libre cours à nos sentiments. »

Pas vraiment le genre de Bucky.
Natasha le rendait neuneu. Il avait connu de nombreuses femmes, que ce soit dans son autre vie, celle dont il ne se rappelait même pas l'existence, que ce soit en tant que Winter Soldier, mais c'était la seule dont il avait jamais été amoureux. C'était peut-être pour ça que, comme équilibrer, il était fou amoureux d'elle, et en devenait aussi bien idiot que soumis. Il aurait tant voulu qu'elle comprenne à quel point, mais ne pouvait pour cela que la regarder droit dans les yeux et répéter encore et toujours les mêmes promesses, avec toute la sincérité du monde. Son regard était franc, amoureux, et si les battements de son cœur étaient précipités, ce n'était pas à cause d'un mensonge, mais parce que...parce que Natasha. 

« -Tu es quelqu'un de bien Bucky et tu mérites mieux. »
Bucky eut un petit rire désabusé. Il n'y avait qu'elle pour croire ça plus d'une minute. Il n'était pas quelqu'un de bien, il n'était pas un homme bien, et il était très loin de la mériter. Et il regardait toujours Natasha avec des yeux remplis d'admiration ; ce n'était pas que de l'amour aveugle, ou la fierté d'un mentor...Elle était formidable, et elle n'arrêtait pas de le surprendre. En bien.

« -Tu sais bien que non, bien au contraire. Je ne suis qu'un assassin. Je n'ai jamais compris pourquoi une femme telle que toi, aussi merveilleuse que toi avait un jour eu l'idée de me regarder... »


Il parcourut la jeune femme du regard d'un air rêveur. L'ivresse de Natasha gâchait un peu l'effet, bien sûr, même si heureusement elle ne s'était pas mise à vomir par tout... Simplement les larmes ruisselaient le long de ses joues rouges...Bucky ne pouvait pas s'empêcher de sourire doucement en la regardant : où était donc l'impitoyable légende russe ? Elle avait d'excellentes raisons d'éclater en sanglots, mais l'alcool l'avait sans doute poussé. Ils avaient pourtant l'honneur de leur patrie natale à défendre, et les deux verres consommés depuis l'arrivée de Natasha étaient peu glorieux. « Je ne suis pas ivre !!! Et puis tu n'es pas mal non plus dans le genre, Bucky. » Il n'était pas ivre, lui. Peut-être un peu trop bavard pour être honnête, il fallait l'avouer. Il avait sans doute plus parlé en une soirée qu'il ne l'avait fait du mois. Mais certaines choses devaient être dites, et sans l'aide de son amie la vodka, il n'aurait peut-être pas réussir à consoler la jeune femme. Souriant, il appuya son front contre la jeune femme, la chahutant quelque peu pour lui dire en riant, l'air moqueur et fier :

« -Je ne suis absolument pas ivre. Et je ne t'avais pas attendu pour boire, jeune fille. Je suis russe, j'ai toujours de l'alcool dans les veines. »


Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   
Revenir en haut Aller en bas
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


 Sujets similaires

-
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)
» (F) PREMIER AMOUR • 1 personne
» [M] STEPHEN AMELL ∞ L'amour dure toujours
» La magie du premier amour, c’est d’ignorer qu’il puisse finir un jour… [os Sevione]
» 08. What have you done?





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-