Partagez | 
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Lun 25 Nov 2013 - 21:27
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

Après lui avoir dit qu'il était quelqu'un de bien et qu'il méritait mieux, Bucky si mit soudainement à rire. Essayant de comprendre cette réaction, j'attendais bien sagement une explication, qu'est-ce que j'avais dit de drôle ? « -Tu sais bien que non, bien au contraire. Je ne suis qu'un assassin. Je n'ai jamais compris pourquoi une femme telle que toi, aussi merveilleuse que toi avait un jour eu l'idée de me regarder... » Cette fois-ci je n'avais pas été capable de cacher ma gêne, mes joues se mirent soudainement à rougir, flattée par ce qu'il venait de me dire. Ce soir était la soirée des compliments, ce qui ne faisait pas partie de nos habitudes. Chacun n'était pas d'accord avec les remarques de l'autre et en y repensant, c'était plutôt amusant. Moi une femme merveilleuse ? Il devait se tromper, il ne pouvait pas s'agir de moi. Avec toutes les horreurs que j'avais commises dans ma vie, il ne pouvait pas s'agir de moi. Enfin ce n'était pas la peine d'essayer de lui faire entendre raison, sinon cette conversation allait durer des heures. Il était tout simplement adorable. Ma main qui se trouvait sur son cœur, remonta délicatement sur sa joue et j'entrepris de la caresser de nouveau sans lâcher ses yeux. Je me serais damner pour ce regard, profond et envoûtant dont je ne pouvais me dégager. Je commençais de mordiller légèrement ma lèvre inférieur ...

▬ Je crois bien que nous n'arriverons jamais à trouver un terrain d'entente concernant nos qualités

Son regard rêveur me faisait fondre sur place, se rendait-il seulement compte de l'effet qu'il pouvait produire ? Si je lui en faisais part, je pouvais être certaine d'avoir droit à des remarques à ce sujet. Non mais écoutez moi ! Qu'est-ce que je pouvais raconter comme conneries dans cet état, j'en avais même honte. Je ne comprenais pas pourquoi mon comportement était si différent, peut-être cela avait-il un rapport avec le fait que je n'avais rien avalé depuis plusieurs jours maintenant. Avec cette purge et le stress permanent, il m'arrivait de sauter des repas. Ce n'était pas la première fois que je buvais, mais là le fait de pleurer sans arrêt, rigoler bêtement, me m'étant à nue en lui avouant mes pensées les plus profondes et surtout avoir cette tête qui ne cesse de tourner m'inquiétait légèrement. Bucky devait bien se moquer de moi. « -Je ne suis absolument pas ivre. Et je ne t'avais pas attendu pour boire, jeune fille. Je suis russe, j'ai toujours de l'alcool dans les veines. » Qu'est-ce qu'il voulait insinuer par là ? Que je n'étais pas une vraie russe ? Certes cela faisait plusieurs années que je n'y avais pas remis les pieds, mais je ne changerais en rien mes racines. Seulement ces derniers temps je favorisais davantage le whisky et autres alcools. J'étais et je resterais une russe, quoi qu'il arrive.

▬ Je ne suis plus une jeune fille depuis longtemps...

Désirant me venger de ses paroles, je le poussais par surprise de façon à ce qu'il se retrouve assis sur son canapé. Il venait de s'aventurer sur un terrain dangereux et je n'allais pas me laisser faire. Surpris par ce geste, il n'avait pas eu le temps de réagir. Je saisie nos deux verres qui se trouvaient sur le meuble et m'approcha telle une lionne vers sa proie. Je me penchais légèrement (ce qui laissait entrevoir un charmant décolleté XD) et saisie la bouteille qui se trouvait sur la table basse et qui n'attendait qu'une chose, que quelqu'un ne la termine. Je nous servis à tous les deux un dernier verre et déposais la bouteille qui était désormais vide.

▬ Tu viens de sous-entendre que je n'étais pas une vraie russe et bien je vais te prouver le contraire. Cul-sec?

Lui offrant un clin d’œil, je savais qu'il n'allait pas renoncer à ce défi. N'attendant pas une réponse de sa part, je portais le verre à mes lèvres avant d'avaler en une seule fois, le liquide pur qui traversait lentement mon œsophage. Je pouvais sentir le long périple qui me brûlait légèrement la gorge et déposa fièrement mon verre sur la table basse une fois ce dernier vide. Je craignais qu'un haut de cœur n'arrive, je ne devais pas perdre la face, pas maintenant.
Etant toujours debout et lui assis, je le dominais en taille et me fit un plaisir de le regarder de haut. D'humeur joueuse, je profitais de cet avantage pour lui glisser cette phrase, qui je l'espère, allait pimenter un peu la soirée. Je voulais le défier, boire un verre d’alcool d’une seule traite ce n'était pas la même chose et je savais de quoi je parlais, surtout lorsqu'il était pur. Seulement je ne devais rien laisser paraître, cela lui ferait trop plaisir.

▬ Le grand Bucky aurait-il peur de perdre face à une femme ?  

Il n'avait toujours pas bu son verre, même si je savais qu'il allait le faire. Ce n'était qu'une question de seconde, mais l'envie de le taquiner était trop tentante.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mar 26 Nov 2013 - 19:45
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »

« -Je crois bien que nous n'arriverons jamais à trouver un terrain d'entente concernant nos qualités » Sans doute pas, en effet, les deux agents étant célèbres pour leur caractère obstiné qui refusait de lâcher quoique ce soit. L'opinion qu'avait Winter Soldier de lui-même était très médiocre : brillant assassin, merveilleux soldat, mais qu'on ne lui demande rien de plus où il ne pourrait se regarder dans la glace. Mais il aimait terriblement la merveilleuse jeune femme et agente qu'était devenue Natasha Romanoff.  « - Je ne suis plus une jeune fille depuis longtemps... » La provocation de Bucky n'avait pas était consciente, mais avait pourtant eu un succès complet. Le ton faussement paternaliste de James avait fait mouche, et le regard de la veuve noire s'était resaisit et avait attrapé au vol la provocation sous-jacente. Bucky eut un sourire amusé :

« -Pas à mes yeux. »


Il l'avait connu « jeune fille », il y a bien longtemps, et il devait bien avouer qu'elle n'avait plus rien à voir avec la jeune fille qu'il avait vu pour la première fois. Et qu'il avait sans doute participé à ce passage du stade jeune fille plus ou moins innocente et ballerine à celui de femme fatale. Femme fatale dont il était plus souvent la victime qu'autre chose ; James recula sous la pression de la jeune femme et l'arrière de ses genoux heurta le canapé sur lequel il se laissa tomber avec obéissance. Natasha toujours debout devant lui le dominait d'un regard impérieux et une vague de désir et d'incompréhension le traversa de part en part.

Bucky ne comprenait pas la décision que venait prendre Natasha, mais il était bientôt trop captivé par les gestes de la jeune femme pour avoir l'idée de lutter contre la soudaine revanche de la jeune femme. Après tout, on ne tombe pas amoureux de la Veuve Noire parce qu'elle est une fragile jeune femme, mais plutôt au contraire parce qu'elle est capable de vous en remontrer... et de répliquer à chacun de vos défis.

Le russe prit le verre rempli de sa chère vodka, avant de remonter les yeux vers sa partenaire. « ▬ Tu viens de sous-entendre que je n'étais pas une vraie russe et bien je vais te prouver le contraire. Cul-sec? » Il eut un sourire en coin, victorieux et un brin macho : oui, c'était bien ce qu'il avait sous-entendu. Et une étincelle de malice étincela dans son regard, affirmant qu'il ne retirait pas son témoignage : l'avenger était aujourd'hui bien plus américaine que russe, en tous cas aux yeux du Winter Soldier qui avait adopté l'ours de sa patrie comme caractère.  Il leva le verre à ses lèvres, sans pour autant y plonger ses lèvres, se contentant d'observer Natasha avaler cul sec la vodka pure. A la russe. Souvent, même en Russie, les conséquences ne tardaient pas à se faire sentir, même dans les bouges où se retrouvaient les vieux russes les plus solides face à l'alcool. A un moment ou un autre, la vodka se fait sentir dans l'organisme.

Il se dévissa la tête vers le haut pour contempler la jeune femme en contre-plongée, alors qu'elle avalait l'alcool d'une seule gorgée. Le regard qu'elle lui lança traduisait explicitement sa joie et s fierté. Victoire.  « -Le grand Bucky aurait-il peur de perdre face à une femme ? » Bucky eut un petit rire : ainsi c'était comme ça ? On le provoquait dans sa virilité, dans sa légende ? Il fit la moue et haussa les épaules, comme si la question ne se posait pas :

« -Face à une femme, pourquoi pas, je ne suis pas macho... mais une américaine ? »


Le dernier mot avait comme objectif d'être insultant ; certes elle avait avalé le verre cul sec, mais n'a-t-elle pas se mettre à glousser et vomir comme toutes ces jeunes américaines qu'il avait croisé dans les bars, durant ces sorties avec Johnny ? Il lui livra un sourire moqueur et éblouissant avant d'avaler fièrement son verre à son tour.

Il buvait la vodka comme s'il s'agissait d'un acte aussi patriotique que de tuer un ennemi ou de défiler sur la place rouge. Sans la moindre hésitation même si, au moment de baisser son verre, il ferma un instant les paupières et eut du mal à les rouvrir. La tête lui tournait, et il se sentait comme ébloui ; il était déjà en mauvais état en ce moment, mais la vodka, surtout descendue aussi vite, n'aidait pas. Pas du tout même, et il crispa un instant ses doigts autour de son verre, luttant pour stabiliser son regard dans celui de Natasha.
La dernière goutte du précieux liquide avalé, il envoya valser le verre par dessus son épaule et le dossier du canapé. Il avait mieux à faire avec ses mains ; se penchant en avant, James lui attrapa la main, puis la taille et attira de force la Veuve Noire sur ses genoux pour lui chuchoter doucement :

« -Est-ce que j'ai l'air de perdre ? Défi relevé, à moins que l'Amérique a besoin d'une autre preuve de ma valeur ? »


Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mar 26 Nov 2013 - 22:28
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

« -Face à une femme, pourquoi pas, je ne suis pas macho... mais une américaine ? » Je me contentais de froncer les sourcils, il cherchait encore à me défier et avoir le dernier mot, quelle tête de mule lorsqu'il s'y mettait. Suite à cette remarque, Bucky finit par boire son verre et releva le défi que je venais de lui lancer.. Une américaine, c'était donc comme ça qu'il me voyait désormais. D'accord j'avais fui la Russie, mais uniquement pour avoir une chance de rester en vie. J'étais et je resterais une russe, savoir qu'il n'était pas d'accord me piqua en plein coeur. A ses yeux j'avais à ce point changer. Comment aurait-il réagis à ma place ? Aurait-il attendu que la mort ne le rattrape ? Non ! Il aurait trouvé un moyen d'y faire face, je n'avais pas eu d'autres choix que de m'enfuir. Pour rien au monde je n'accepterais de recevoir la nationalité américaine, mon sang était russe, je n'insulterais jamais ma famille en changeant de nationalité. Je voulais lui faire ravaler ses mots, cette remarque insultante ne me plaisait guère, voir pas du tout.

▬ Mon coeur est russe, rien n'y personne ne pourra le changer

Seulement son regard démontrait qu'il avait autre chose en tête. Amusé et joueur, où voulait-il en venir ? Craignait-il que je ne m'effondre suite à ce défi, incapable de supporter la quantité ingurgité ? S'il le pensait, c'était qu'il me connaissait mal. La tête me tournait certes, mais j'étais encore debout et aucun haut de coeur à l'horizon.
Ce qui allait se dérouler ensuite me laissa stupéfaite. Une fois son verre terminé, Bucky le jeta derrière son épaule et ce dernier finit par s'écraser contre le dossier du siège. La seconde d'après je sentis les mains de Bucky se poser sur ma taille pour finalement m'attirer de force sur ses genoux et se mit à chuchoter doucement « -Est-ce que j'ai l'air de perdre ? Défi relevé, à moins que l'Amérique a besoin d'une autre preuve de ma valeur ? »

▬ Et si l'on passait aux choses sérieuses plutôt que de discuter

Je venais d'utiliser ma voix la plus sensuelle. A ses yeux j'étais toujours une jeune fille, j'étais bien décidée à lui démontrer le contraire. Ma précédente tentative avait été un fiasco, je savais comment faire pour rattraper mon coup. Etant désormais assise à califourchon sur lui, je profitais du peu d'espace entre nous pour m'approcher dangereusement de ses lèvres avant de déposer un chaste baiser. Nos regards se croisèrent une dernière fois avant que la passion ne reprenne le dessus. Tout en l'embrassant avec fougue jusqu'à ce que le manque d'oxygène me fasse tourner la tête, je glissai mes bras autour de son cou et je l’attirai au plus près de moi. Je venais de renoncer à tous mes principes que je m’étais imposée et je m’en fichais, le sentir si proche de moi était une sensation agréable et je ne voulais pas qu’il parte, je le voulais à mes côtés et j’en voulais plus. Chacun de nous avaient finalement laissé exprimés ses sentiments et je me sentais plus libre que jamais. Mes sens s’enflammèrent et je fis glisser ma main de son cou jusqu’à sa chemise dont je défis un à un les boutons. Puis je déposai mes paumes sur son torse. Sa peau était aussi agréable à caresser qu’à regarder. Bucky continua de m’embrasser jusqu’à m’en faire perdre haleine. Je profitais de l'instant présent et oubliait tout ce que m'entourait. Ces derniers temps, nous avions baigné dans le stress, le danger et la violence, et la situation ne semblait pas près de s'arranger. Nous pouvions toujours nous asseoir tranquillement pour discuter encore une fois de nos qualités et défauts, mais les jours qui venaient de s'écouler m’avaient appris qu'il fallait saisir les moments de bonheurs lorsqu'ils se présentaient. Ou qu'il fallait les créer soi-même, si la situation ne leur permettait pas d'arriver tout seuls.

▬ Alors toujours convaincu que je ne suis encore qu'une jeune fille ?

Sans lui laisser le temps de répondre, j'entrepris de lui mordiller le lobe de l'oreille. Je voulais le torturer et je savais comment m'y prendre pour parvenir à mes fins. Il n'allait pas résister. Le contact de ses mains sur ma peau me fit frissonner de plaisir, comme si j'en voulais plus.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mer 27 Nov 2013 - 13:43
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »

L'attaque, l'insulte raciste presque avait touché. Natasha n'appréciait pas de se voir comme une américaine, traître à la mère patrie russe. Sans doute que les américains refusaient de la voir comme l'une des leurs, mais aux yeux d'un russe, elle ne l'était plus elle-même... Pour le Winter Soldier, le mode de vie américain avait déjà quelque peu contaminé la jeune femme, mais après tout n'avait-il pas lui aussi été influencé par eux, par cette infection qu'était l'esprit américian, depuis le peu de temps qu'il était là ? « ▬ Mon coeur est russe, rien n'y personne ne pourra le changer. » Une part de Bucky avait l'impression que cela signifiait que son cœur était à lui. Il y avait des choses qui ne changeraient pas, comme les souvenirs qu'ils avait pu partagés en Russie. Mais c'était sur un tout autre domaine que Bucky l'avait entraînée en la tirant vers lui, et Natasha semblait prête à relever le défi : « -Et si l'on passait aux choses sérieuses plutôt que de discuter ? » Bucky agréait parfaitement à ce programme ; il était meilleur pour les actes que les paroles, et surtout les longs discours sentimentaux. On retrouvait le domaine d'action du Winer Soldier.

Un long soupir traversa Bucky alors que leurs lèvres se joignaient à nouveau dans un baiser qui devenait de minutes en minutes plus passionné. Natasha était dans ses bras, serrée conte lui, sa peau touchait la sienne...La tête de James lui tournait, autant d'alcool que de migraine, et surtout que de la joie qui l'envahissait. Cela faisait une éternité qu'il n'avait plus ressenti ça. Il posa une main à plat dans son dos pour l'empêcher de repartir, de l'abandonner à nouveau. Appuyé contre le dossier du canapé, James se laissa déshabiller par la jeune femme, pour dévoiler son torse nu où brillaient, entre ses pectoraux, ses plaques d'identification métalliques, qui dataient de son ancienne vie. Et la main de la Natasha qui vint se poser sur sa peau nue, lui tirant un frisson. D'un mouvement d'épaule, il se débarrassa pour de bon du vêtement ; il n'avait plus qu'à lui rendre la pareille, et sa main humaine vint descendre la fermeture éclair de la combinaison de la jeune femme ; Si sa main métallique restait sagement à effleurer le dos encore vêtu de la jeune femme, comme effarouchée à l'idée d'aller toucher Natasha et de soudain refroidir ses ardeurs, mais sa main humaine compensait en étant bien plus aventureuse et audacieuse. Affamée de ce contact humain et surtout de cette peau russe qui lui avait tant manqué, elle effleura sa poitrine, s'égarant sans honte dans les courbes de la jeune femme.

« -Alors toujours convaincu que je ne suis encore qu'une jeune fille ? »
le nargua Natasha. Il n'en croyait pas un mot, bien au contraire, elle était à ses yeux une femme accomplie et merveilleuse, parfaite...Mais il voulait la pousser à bout, la pousser à...faire ce qu'elle faisait. Un frisson parcourut tout son corps alors qu'elle s'attaquait à son oreille. James ferma les yeux, complètement déconnecté de la réalité. Il n'avait jamais eu la moindre intention de résister mais cette fois, il s'abandonnait complètement. Ses supérieurs allaient être dans un rage folle, mais il était incapable de penser à autre chose qu'à la femme dans ses bras.

« -Une jeune fille innocente.. il y a des progrès à faire...»


Sa crédibilité était duite à néant par sa voix rauque de désir, et le regard émerveillé, amoureux mais rempli de désir qu'il lui livrait. Il aurait bien voulu garder un lambeau de dignité, un reste de virilité et de self-control...Mais c'était peine perdue, et sa main métallique et froide malgré la chaleur qui envahissait tout son corps, remonta dans la chevelure, dans sa nuque de la jeune femme pour souffler en russe, avant de l'attirer dans un autre baiser :

« -Je t'aime, Natasha. »


Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Lun 2 Déc 2013 - 22:20
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

La situation avait subitement pris une tournure des plus étonnante. Désormais assise sur Bucky, je savourais ce tendre instant, me laissant submergé par ses nombreux baisers qui me faisaient chavirer. Il m'embrassa avec fougue a tel point que j'en avais le souffle coupé. Je passai mes bras autour de son cou et je l'embrassai avec passion, comme pour effacer de sa mémoire les souvenirs de cette purge et tous les problèmes qui nous avaient suivi.
J'avais entrepris d'enlever la chemise de Bucky, ce qui semblait lui faire plaisir en remarquant la façon dont il m'était venu en aide pour s'en débarrasser. Voulant à son tour s'amuser, il passa sa main successivement de part et d'autre du col de ma combinaison pour l'entrouvrir, laissant apparaître une peau blanche. Ne portant jamais de sous-vêtements sous cette dernière, Bucky le remarqua aussitôt et se stoppa net. Finalement il déposa sa main au creux de ma poitrine ce qui provoqua un grand nombre de frissons. J'avais l'impression de brûler, de me consumer de l'intérieur. Tout mon être l'appelait, Lui. Une flamme en moi désirait plus, mais je ne devais pas précipiter les choses, alcool en étant responsable, je ne devais pas gâcher ce tendre moment.

Bucky se remit à m'embrasser avec une telle vigueur que je m'abandonnai contre lui. Entre deux baisers, Bucky m'approcha de lui et finit par me murmurer en russe, une phrase que jamais je ne pourrais oublier, consciente de l'intensité de cette déclaration. « -Je t'aime, Natasha. » Je savais qu'il était sincère et cette déclaration venait du plus profond de son cœur. Son amour pour moi était toujours aussi fort, ce qui me faisait littéralement fondre sur place. J'étais appuyée contre son bras métallique et je me dégageai juste le temps de prononcer ...

▬ Tu m'as tellement manqué

Il couvrit mon front, mes joues, mes lèvres, mes yeux et mon menton de baisers aussi légers qu'ils étaient intenses. Aucune timidité, aucune gêne n'existaient entre nous, nous nous étions éloignés pour mieux nous retrouver. Il se mit à sourire et je sentis une joie belle et pure combler le vide dont j'étais habitué ces derniers temps. Bucky commença à me caresser aussi délicatement que si j'avais été en cristal. Je ressentais son souffle chaud, qui me transperçait, mais j'appréciais le sentir. Nos regards se croisèrent une dernière fois. Je finis par me lever sans pour autant lâcher la main de Bucky et l'invita à en faire de même. Nos corps étant toujours aussi proche, je fis glisser mes mains sur son torse, savourant chaque millimètre de cette peau douce et chaude, qui ne cessait de faire grandir mon désir. Mes mains glissèrent du torse de Bucky jusqu'à ses mains et finis leur course sur ses mains. J'invitais celui qui avait capturé mon coeur à m'ôter intégralement ma combinaison. Son regard en disant long et je savais que son désir était aussi fort que le mien.
Pendant ce temps, je déposais mes mains sur son pantalon et entrepris de m'amuser avec sa ceinture, n'osant pas la défaire.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mer 4 Déc 2013 - 21:44
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »

« Tu m'as tellement manqué »
La part de Bucky qui aimait se faire souffrir, et qui était également froidement consciente de la part jouée par l'alcool dans cette situation espéra avec un battement de cœur douloureux qu'elle le pensait qu'elle soit sobre, ivre, triste ou heureuse. Que cela dure. L'embrasser, embrasser Natasha, encore et encore. Déposer une myriade de baisers sur sa peau. Submergé par l'ivresse que provoquait en lui ces mots, aidés de la vodka, James n'avait plus que cette idée en tête. Laisser sur sa peau la marque de ses lèvres et de son amour, il était comme assoiffé d'elle. Il était amoureux, complètement subjugué par la Veuve Noire et tuerait, mourrait pour elle. Un constat des plus alarmants, couplé à la puce dans son crâne, à la situation politico-économique actuelle et à son propre don naturel pour s'attirer des ennuis. Heureusement, il était incapable de penser à autre chose qu'à Natasha et au corps féminin près du sien, aux mains de la jeune femme sur lui, faisant frissonner les muscles de son torse.

James croisa son regard, aux pupilles écarquillées de désir. Qu'elle était belle. Et les mains de la russe posées sur les siennes, l'invitait à les utiliser, justement et il ne se fit pas prier. Sa combinaison avait légèrement changé de celle qu'elle portait à son époque, mais le fonctionnement était toujours le même, et sa nudité en dessous également ; les mains de Bucky suivirent le mouvement de la combinaison, caressant la russe au fur et à mesure, redécouvrant la peau mise à jour. Jusqu'à ce que celle-ci tombe au sol, dévoilant la jeune femme nue, qui jouait malicieusement avec sa ceinture. James croisa à son nouveau son regard et se sentit sourire, irrésistiblement, par anticipation presque. Il déposa un baiser dans son cou, la laissant ouvrir la ceinture de son pantalon, puis le débarrasser du tissu encombrant. Gênant même, alors que ses nerfs, sa peau étaient à vifs et tendus dans le manque d'elle.

Ceci fait, Bucky utilisa son bras métallique pour l'attraper et la soulever du sol aussi facilement que si elle n'avait rien pesée. Les circuits électriques ne sont pas sujets à l'ivresse et son bras était sûr, alors que, son bras ceinturant la jeune femme, celle-ci avait les jambes autour de la taille de James. Comme s'ils étaient deux jeunes amoureux, deux jeunes mariés pleins d'amour et d'espoir.

Seul le sang-froid développé en étant le Winter Soldier permit à Bucky de continuer à mettre un pied devant l'autre sans s'arrêter en chemin pour la déposer sur une table ou contre un mur et de lui faire l'amour sur-le champ. La tentation était grande, la peau nue et brûlante de Natasha contre la sienne lui rappelant à chaque instant à quel point il l'aimait, la désirait. Cela faisait tellement longtemps qu'il ne l'avait pas tenue contre lui, et la parcelle encore consciente et réfléchie de son cerveau voulait faire ça bien, pas comme une simple nuit de luxure sans lendemain, uniquement causée par l'alcool et l'attraction des corps. James continua d'embrasser, de caresser, chaque parcelle de peau à sa disposition tout en marchant au travers de l'appartement, jusqu'à la déposer sur le lit de sa chambre à coucher.

Ses jambes heurtèrent le bord du lit, et déstabilisé par l'alcool, et il suivit Natasha dans le mouvement et se laissa tomber sur le lit, les mains de chaque côté de sa tête, ses doigts mêlées à ses chevelures. Il était là où il voulait être, où il devait être, avec sa partenaire et la femme qu'il aimait.

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 6 Déc 2013 - 23:15
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

Le baiser se prolongea. Puis, tout alla très vite. En quelques secondes, la main de Bucky qui caressait ma joue, descendit rapidement dans mon cou, puis dans le creux de ma combinaison, ce qui provoqua un grand nombre de frissons. Ses mains avaient le même effet que plusieurs décharges électriques, mais j'aimais l'effet qu'elles pouvaient produire. Je posais ma main sur celle qui frôlait mon cœur et l'incita à descendre plus bas. Bucky suivit le mouvement, fit tombé ma combinaison et me retrouva finalement me retrouver nue. La respiration de mon ancien mentor s'accéléra, suivi de très près par la mienne.

Bucky me serrait fort contre lui. Je m'agrippais à lui comme si ma vie en dépendait. Nos tendres baisers faisaient montés la température et je sentais que mon corps en demandait davantage.
Il s'était sans doute écoulé plusieurs minutes, mais celle-ci m'avaient fait l'effet de quelques secondes seulement. Bucky m'écarta de lui pour pouvoir m'embrasser et je plaquais ma bouche contre la sienne pour me régaler de sa saveur. Une fois nos vêtements tombés au sol, il m'attira encore plus prêt de lui, me souleva sans grande difficulté et poussa un grognement lorsque j'enroulai mes jambes autour de sa taille alors qu'il m'emmenait dans sa chambre.
Les jambes de Bucky heurtèrent le bord du lit et déstabilisé par le choc, je me retrouvais désormais allongé sur le lit, Bucky au-dessus de moi, ses mains posées de chaque côté de ma tête. Ce qu'il venait de se passer me fit rire, Bucky ne tarda pas à partager le même sentiment que moi. Puis nos lèvres se retrouvèrent une nouvelle fois, avec passion.

Désormais je caressais son corps pour une autre raison. Ce que je ressentais n'était plus du désir. Non c'était un besoin qui dépassait la simple passion ou l'envie impérieuse de le sentir en moi. Bucky avait dû le sentir lui aussi, car il n'attendit pas. La main du soldat de l'hiver rencontra ce fameux lieu interdit. Bucky poussa un grognement sourd sous l'effet de mes caresses et glissa encore plus près jusqu'à ce que nos corps se retrouvent encore plus proches l'un de l'autre.
Bucky fit durer le plaisir et je ne pouvais qu'apprécier l'instant présent, en redemandant encore et encore. Je mordis fermement le lobe de son oreille et je le sentis frissonner à son tour.
Le Winter Soldier m'embrassa avec ardeur au même instant, étouffant mon cri d'extase tandis que nos corps ne firent plus qu'un. Si j'avais encore été en mesure de parler, j'aurais immédiatement exprimé mon désir d'en avoir davantage, mais les seuls sons qui s'échappaient de ma bouche étaient les halètements de plaisir que m'arrachaient les caresses et lorsque nos corps ne firent plus qu'un.

Des cris de terreur me sortir de mon sommeil. Ouvrant lentement les yeux, je remarquais qu'il faisait encore nuit et que je ne me trouvais pas dans ma chambre ou dans les quartier du SHIELD, mais les sursauts de Bucky m'obligèrent à me retourner et à assister à cette scène. Bucky se débattait contre un adversaire invisible et ne cessait d'hurler. C'était la première fois que j'assistais à cela et mon cœur se glaça sur place. Un cauchemar ? Le KGB ? Je n'en avais aucune idée, mais je devais mettre un terme à cette torture. Posant une main sur la joue de Bucky, je tentais d'une manière douce de le réveiller en l'appelant, mais rien ne se produisit. Deuxième tentative, je criais son nom et le secouait légèrement, mais le cauchemar était tenace. Je craignais que le KGB ne cherche à le contrôler tandis qu'il cherchait à se débattre. Le secouant encore plus fort, j'allumais rapidement la lampe de chevet en espérant que le peu de lumière fasse effet.

▬ Bucky réveille toi

Je me positionnais au-dessus de lui à califourchon et lui maintenant la tête de façon à ce qu'il ne puisse plus bouger et daigne enfin ouvrir les yeux, mais rien n'avait fonctionné. Il était toujours endormi, prisonnier de son cauchemar.

▬ S'il te plait regarde-moi. Reste avec moi, ne repars pas avec eux.

Je ne voulais pas revoir le Winter Soldier tout de suite, mais rester avec l'homme avec lequel j'avais passé une nuit de rêve, Bucky Barnes. Je craignais qu'en ouvrant les yeux, la triste réalité ne refasse surface. L'inquiétude et la peur commençaient à prendre possession de mon corps et voir Bucky souffrir ainsi me provoquait la même sensation. Je détestais le voir ainsi et je me sentais inutile, incapable de l'aider, mais je ne voulais pas baisser les bras. Je le secouais fermement une nouvelle fois espérant que cette tentative allait être la bonne. Je continuais à crier son nom.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 22 Déc 2013 - 19:07
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha







« You're the only real thing I've ever touched. »

La chambre, leurs camps opposés, la guerre, le temps, tout s'était disloqué, évaporé pour ne laisser plus que les deux corps serrés l'un contre l'autre. Natasha était le monde de James, et il ne songeait plus qu'à elle, la chaleur brûlante de son corps, ses lèvres qui répondaient aux siennes avec ardeur, amour. Le sang froid légendaire du Winter Soldier avait disparu sans laisser de traces, alors qu'il perdait l'usage des mots et de la raison. Les baisers ne cédaient le pas qu'aux grognements et gémissements de plaisir, les caresses qu'aux frissons incontrôlables. Rompre toute distance entre leurs corps, leurs âmes, se fondre en elle. James se laissait submerger par les vagues de plaisir qui l'envahissait, comme un écho aux gémissements et aux baisers de plus en plus ardant de la jeune femme, jusqu'à ce soudain plus rien n'existe autour de lui, en-dehors des battements de coeur de Natasha, et d'une extase ineffable.

Avec un épuisement bienheureux qu'il n'avait plus ressenti depuis longtemps, le russe se laissa emporter par le sommeil, non pas dans les bras de Morphée, mais dans les bras de Natasha. Son visage niché dans le cou de la jeune femme, sa poitrine qui se soulève contre la sienne entre essoufflée et haletante, son odeur retrouvée...C'était ce qu'il y avait de mieux comme paradis, et le tueur russe était bien loin à l'instant; juste James, amoureux, heureux qui lentement glissait dans le royaume des songes. Maintenant qu'il serrait ce corps encore chaud, il ne la laisserait certes pas lui échapper. Avant de sombrer, il resserra son étreinte de fer autour de sa taille souple.

Une autre vie lui revenait en pleine face, rendue dure et violente par le déni dans lequel vivait Bucky. Il était le Winter Soldier, et avait oublié James Buchanan Barnes, mais depuis son arrivée sur le sol américain, James le tirait par la manche, lui rappelant son existence dans ses rêves. Des cauchemars, même s'il s'agissait de souvenirs heureux. Et surtout s'il s'agissait de souvenirs pénibles, atroces. La guerre. Son existence entière avait été dédiée à la guerre, de toute façon. La vie des tranchées, la douleur de la guerre, l'horreur du nazisme. Les hommes qui avaient partagés ça avec l'ancien James.

« Steve , Steve...»

Murmurait Bucky dans son sommeil, les mâchoires serrées dans ses souvenirs. La boue, le sang, les larmes. Le café immonde, les uniformes, les nazis à abattre. Le sourire de Steve, de son meilleur ami devenu trop grand qui soutenait le monde sur ses épaules. Le crâne rouge, brûlant, dissimulé sous les chairs. Les camarades tombés au combat ou pire, dans les tables d'expérimentation.Il délire, s'agite dans son sommeil, oublieux du corps couché à côté de lui.

« -Nick... Non... »


Les cauchemars sont récurrents, même s'il fait semblant de rien. De faire semblant que les allusions de Fury lui passent au-dessus, qu'il a toujours été le Winter Soldier, qu'il n'y a aucun trou dans sa mémoire, aucune migraine tambourinante dans ses tempes. La vodka s'est évaporée de son corps, et il ne reste que son cerveau épars.

« Non, non !..Tasha. »


Il rouvrit les yeux en plein cri, pour faire face à Natasha, penchée au-dessus de lui, murmurant son prénom alors qu'il réalisait que ce n'était qu'un cauchemar. Le poids sur son corps, le visage familier de la jeune femme lui permettent de réaliser où il est, quand il est, qui il est. Bucky cesse de se débattre aussitôt qu'il la reconnaît, et que le « nouveau » Bucky reprends la place, faisant reculer les souvenirs. Evidemment, il l'a réveillé. Depuis que les cauchemars ont commencé, il est rarissime qu'il ait dormi accompagné. Ses nuits sont troublées, sa vie coule à pic, pas la peine d'entraîner quiconque là dedans. Le Winter Soldier est habitué à la solitude, de toute façon.
Il reprends lentement le contrôle de lui-même, malgré les lambeaux de sa vie passée qui s'accrochent à lui, et James s'efforce de sourire d'un air rassurant, son masque impassible remis en place alors même que la sueur s'égrène sur son front et qu'il tremble encore :

« -Je suis désolé. Juste un cauchemar. »


Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 5 Jan 2014 - 14:04
Un premier amour dure t-il toujours ?
Bucky & Tasha

Bucky se réveilla enfin, quel soulagement de voir ses yeux à nouveau ouvert. Le cauchemar avait enfin pris fin et il était désormais avec moi. J'attendais malgré tout de découvrir qui j'avais en face de moi. S'agissait-il de Bucky mon amant ou le Winter Soldier, dont l'objectif était ma mort. Je serrais les dents en attendant l'instant fatidique, mais j'étais tout de même soulagé de le voir éveiller. La souffrance dans laquelle il se trouvait avant enfin pris fin. Dans son sommeil il avait hurlé le nom de Steve ainsi que le mien. A quoi pouvait-il rêver ? Se remémorait-il son passé ? Etait-il capable de revoir des images de son passé aux côtés de Steve ? Le lavage de cerveau dont il avait été victime commençait-il à perdre de son efficacité ? Son subconscient lui menait la vie dure et ne rien pouvoir y faire était insupportable. Peut-être y avait-il une solution, mais l'accepterait-il ?
Après que Bucky ai ouvert les yeux, j'avais lu dans son regard qu'il était habité par l'angoisse, la peur et la panique. Jamais je n'avais vu ce regard, lui qui ne voulait rien laisser paraître, n'avait pas réussi à cet instant. C'était comme découvrir un nouveau Bucky. Je l'avais vu pleurer, se confier, m'ouvrir son coeur, mais jamais je ne l'avais vu avoir si peur. Je devais en découvrir la raison.

▬ Chut, Calme-toi, c'est terminé ! Tu es avec moi maintenant

Sa respiration reprit un rythme normal et il commençait à cesser de trembler. La peur avait passé, le calme était revenu. « -Je suis désolé. Juste un cauchemar. » Croyait-il vraiment m'avoir de cette manière ? C'était bien stupide de sa part. J'étais réputée pour être tenace et j'allais une nouvelle fois le prouver.

▬ Tu crois que ce genre d'argument me suffit

Je finis par me lever et m'allongea une nouvelle fois à ses côtés tout en caressant sa gorge dont les pulsations de son coeur me paraissaient aller bien vite. Il devait retrouver un rythme normal avant que son coeur ne perde la cadence. Je commençais à caresser doucement sa tempe en espérant que cela allait l'aider un minimum. J'étais soulagée de découvrir que Bucky était toujours bien là et que son double maléfique n'était pas de retour. Je n'avais jamais vu Bucky dans un tel état et je détestais le voir ainsi. Je me levais du lit, pris une chemise à-lui qui gisait sur le sol et parti à la cuisine lui remplir un verre d'eau bien fraiche. Une fois de retour dans la chambre, je lui tendis le verre et attendit qu'il le termine pour enfin obtenir les réponses à mes questions.

▬ Dans ton sommeil tu as appelé Steve à quoi rêvais-tu ?

Il avait également prononcé mon prénom, mais une chose à la fois, je ne devais pas le brusquer. Déjà je savais que cela allait être difficile de le faire parler, mais il devait le faire. Peut-être cela allait-il l'aider pour avancer, car à voir sa réaction, j'étais prête à parier que cela n'était pas la première fois. Assise à ses côtés j'attendais une réponse de sa part et je ne le lâchais pas du regard. Il devait me parler.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Jeu 30 Jan 2014 - 19:36
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »

Bucky haïssait cette nouvelle vie, cette nouvelle conscience qui le hantait depuis qu'il avait posé le pied sur le sol américain. Cette peur, ces souvenirs...Ce n'était pas lui. Ni lui, ni ses boss ne maîtrisaient ce qui lui arrivaient et cela le terrifier. Dans ces cauchemars, il subissait l'influence d'une angoisse et d'une vie oubliés, qui appartenaient à un James qui n'était plus lui. Sauter sur une bombe, affronter des dieux, tuer des ennemis, se battre avec un ours....Rien ne l'effrayait sauf
Une part de lui voulait appeler à l'aide ses patrons. Tout leur dire, tout leur avouer pour que cela cesse. Apaiser ses souffrances, faire cesser ses migraines et ses cauchemars était en leur pouvoir. D'un claquement de doigts les hommes cachés dans l'ombre pouvaient lui rendre sa sérénité, son obéissance et son cerveau dénué de libre-arbitre. Lavage de cerveau, recalibration neuronale, conditionnement. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent de lui, mais que ça s'arrête. Une autre part de lui refusait de céder à cette facilité. Cela le rendait moins efficace...mais plus vivant. Sans ces dysfonctionnements, il aurait du tuer Natasha, Natalia même...jamais il n'aurait pu passé cette nuit d'amour avec la russe.

Mais est-ce que ça valait le coup, si c'était pour qu'elle le regarde ainsi ? Elle n'avait pas l'habitude de le voir dans cet état et Bucky fit de son mieux pour reprendre le contrôle de ses nerfs. Nier ce qui venait de se passer, le moment de faiblesse dans lequelle il avait été vu. « ▬ Tu crois que ce genre d'argument me suffit . » Non. Bucky n'y croyait pas un seul instant s'il devait être honnête avec lui même. Natasha avait toujours su lire au travers de son masque. Mais cela ne l'empêcherait pas de nier farouchement le problème. Plutôt foncer droit dans le problème plutôt que d'avouer son existence.
Il referma un instant les yeux, se laissant aller à la caresse. C'était apaisant et il se concentra sur le mouvement des doigts de la jeune femme sur sa peau. Un tel réconfort lui était étranger, mais...réconfortant. Son rythme cardiaque se stabilisa et sa migraine s'éloigna assez pour qu'il puisse tenter de trouver quoi lui répondre. Que dire qui puisse la satisfaire ? Car il devrait mentir. Il n'avait même pas de vérité à lui donner.

Lorsque le sommeil et les cauchemars furent chassés de son esprit, la jeune femme fit exploser sa bulle de sérénité en le quittant un instant. Profitant de son absence, il frotta son front à l'aide du drap, essuyant les gouttes de sueur que son sommeil troublé avait engendré. Inspirer à fond. Reprendre ses esprits après un tel cauchemar n'était pas difficile pour lui : c'était à faire presque chaque nuit.
Il aurait préféré de la vodka plutôt qu'un verre d'eau mais le regard de la Veuve Noire n'appelait aucune récrimination et il but avec obéissance. Obéir était ce qu'il faisait de mieux. Et l'eau fraîche éclairci ses idées, recadrant son esprit dans la situation présente ; la nuit new-yorkaise, Natasha à ses côtés. Tout allait bien et les souvenirs s'évaporaient déjà. Il reposa le verre sur la table de nuit et tendit le bras pour enlacer la rousse quand elle reprit la parole : « ▬ Dans ton sommeil tu as appelé Steve à quoi rêvais-tu ? »

Il sursauta bien malgré lui. Un flash lui revenait en mémoire, un blond penché au-dessus de son corps à l'agonie, un visage qui le hantait presque toutes les nuits mais sur lequel il ne pouvait pas mettre de...il mettait un nom mais ne percevait pas l'identité qui était derrière, le lien qu'il avait avec cet homme. Bucky leva les yeux vers elle, son sang-froid à nouveau maître de ses émotions.

« -Je ne connais pas de Steve,» remarqua-t-il tranquillement.

C'était vrai. Steve était après tout un prénom typiquement américain, et ses seuls contacts avec les américains étaient quand ils étaient ses cibles... Et il n'était jamais au courant du nom de ses cibles. Mais Natasha était obstinée et il ne l'aurait pas en jouant à l'imbécile de service : mais que pouvait-il répondre d'autre ? Peut-être avait-il croisé le chemin d'un Steve, mais si c'était le cas, il l'avait oublié. Les lavages de cerveaux et les mises en stases entre deux mission lui avaient creusé la mémoire comme du gruyère ; les sous-entendus à peine voilés du directeur du SHIELD le prouvaient, mais il avait choisi de l'ignorer. Bucky caressa machinalement le bras de la jeune femme, ses doigts se glissant sous le tissu. Sa chemise remarqua-t-il avec un baume au cœur indéniable ;

« -J'ai fait la guerre, je suis un meurtrier Tasha, j'ai de quoi avoir quelques cauchemars. Je suppose que le fait d'être loin de ma patrie bouleverse mon subconscient, mais ne me regarde pas comme ça, il n'y a pas de quoi. »

Ce n'était après tout, ni le premier, ni le dernier.

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant


 Sujets similaires

-
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)
» (F) PREMIER AMOUR • 1 personne
» [M] STEPHEN AMELL ∞ L'amour dure toujours
» La magie du premier amour, c’est d’ignorer qu’il puisse finir un jour… [os Sevione]
» 08. What have you done?





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc