Partagez | 
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mer 5 Fév 2014 - 11:21




C'était bien la première fois que j'assistais à ce genre de scène. Jamais je n'avais vu Bucky dans un tel état de faiblesse, lui qui paraissait si imperturbable, il venait de rencontrer les fantômes de son passé, qui lui avait laissé un gout amer.
Sa respiration commençait à reprendre un rythme normal, de même pour les battements de son coeur. Son torse se soulevait au rythme de sa respiration. Ma main posée sur ce dernier, je sentais son coeur s'apaiser doucement. Pour l'aider à se calmer, je l'incitais à se calmer avec une voix douce et posée dans l'espoir que Bucky allait se focaliser sur cette dernière et allait l'aider à reprendre ses esprits. Son esprit était encore très loin de moi, même s'il était éveillé. Il avait besoin de quelques minutes avant de retrouver pleinement ses esprits.
Je m'éloignais de lui le temps d'aller chercher un verre et en revenant dans la chambre, je remarquais que son regard était encore flou et perdu, quand allait-il me revenir ? J'étais impuissante face à cette scène, mis à part lui demander de se calmer, je ne pouvais rien faire d'autre que d'attendre. Je lui tendis le verre d'eau qu'il saisit sans broncher. Reprenant ma place sur le lit, Bucky resserra son étreinte et m'approcha au plus près de lui. Je fis glisser mes bras autour de sa taille et le serra si fort qu'il ne pouvait se dégager. Je voulais qu'il comprenne que rien ne pouvait lui arriver, qu'il était désormais avec moi, que ce n'était qu'un mauvais rêve. Je posais ma tête sur son épaule et attendit qu'il prenne la parole le premier et qu'il réponde à la question que je lui avais posée.

Ma curiosité avait été piquée au vif, qu'avait-il vu pour se mettre dans un état pareil ? Steve ? Le seul Steve que je connaissais était Rogers. Je tentais ma chance et lui demanda de qui il s'agissait. Il me répondit qu'il n'en connaissait pas. Étrange ... Pourtant vu les cris dans son sommeil, ce n'était pas un nom anodin, il signifiait bien quelque chose, était en rapport avec un souvenir douloureux, enfoui au plus profond de son esprit.

▬ Pourtant à t'entendre ce n'était pas un nom tiré de ton imagination, il était bien réel. Tu dois chercher au plus profond de ton esprit et peut-être que tu trouveras la réponse.

Je craignais également qu'il ne cherche à me mentir pour préserver ses souvenirs. Son passé était des plus fous j'en étais consciente, mais je ne pouvais m'empêcher de me poser la question de s'il me faisait réellement confiance. Étant l'ennemie de ses responsables, peut-être était-il plus judicieux de me mentir. Si c'était vraiment le cas, cela voudrait dire que je m'étais trompé sur son compte ... « -J'ai fait la guerre, je suis un meurtrier Tasha, j'ai de quoi avoir quelques cauchemars. Je suppose que le fait d'être loin de ma patrie bouleverse mon subconscient, mais ne me regarde pas comme ça, il n'y a pas de quoi. » Moi aussi j'avais mené un grand nombre de combat dans ma carrière, mais jamais il ne m'était arrivée de vivre un tel cauchemar, à moins que je n'en ai pas conscience. Cela concernait autre chose, j'en étais certaine. Nos vies étaient quasiment identique. J'étais moi aussi une tueuse, j'étais loin de ma patrie, mais quelque chose nous différenciait tous les deux et je ne savais pas de quoi il pouvait s'agir.

▬ Ne cherche pas à me mentir Bucky, il y a autre chose, j'en suis convaincue. Après ce qu'il vient de se passer il faut nous faire confiance mutuellement, sinon cela ne marchera pas. Arrête de vouloir me tenir loin de ton passé et de tes problèmes.

Si vraiment il pouvait exister quelque chose entre nous, ce n'était pas avec des mensonges que cela allait fonctionner. Si je pouvais lui venir en aide, je le ferais, mais pour l'heure, il doit me faire confiance et arrêter de me tenir éloigné de lui ainsi.
Je m'éloignais de son étreinte et mis une certaine distance entre nous pour mieux voir sa réaction et surtout son comportement. J'allais savoir s'il était prêt à changer.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 7 Fév 2014 - 9:59
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »
Bucky se haïssait. Ce n'était pas une grande nouvelle, son ego malmené et son complexe de martyr étaient présent depuis des dizaines d'années maintenant, depuis que sa conscience de soi avait commencé à émergé de tous les programmes qu'on lui avait implanté à coup d'électrochocs. Mais il se haïssait de se montrer ainsi à Natasha, de lui faire subir ça, surtout après ce qu'elle lui avait dit. Elle n'avait pas besoin de ça. Ils n'avaient pas besoin de ça.

«-Tu dois chercher au plus profond de ton esprit et peut-être que tu trouveras la réponse. » Pour être honnête : oui, certainement. Certainement que si Bucky se mettait à croire au premier degré à ses cauchemars, s'il prenait pour des souvenirs tout ce que son esprit brisé voyait derrière ses paupières closes et qu'il cherchait à y mettre des sens... Peut-être qu'il pourrait comprendre. Peut-être qu'il pourrait mettre les éclats de souvenir dans un ordre chronologique et une vie, plutôt heureuse, se dessiner.

Mais James refusait de se re-pencher sur ses souvenirs, d'y mettre de l'ordre une fois conscient. Cela ne lui servirait à rien. Parce que c'était impossible. Parce que ce Steve, cet gamin blond décharné ou cet homme à la stature de dieu grec ne pouvait pas être réel. Ne pouvait pas porter l'uniforme de Captain America et le sauver.
Il préférait se dire que quelques cauchemars et nuits blanches étaient une juste punition en regard de tout le sang qu'il avait versé. Certes, il n'en avait jamais fait avant...mais il n'avait jamais été ami avec quiconque, amoureux de quiconque, avant. Plus sa carapace se craquelait, plus il récupérait de la liberté, plus il devenait fragile. Ou vivant, tout dépendait du regard qu'on posait sur la chose.
« -Ne cherche pas à me mentir Bucky, il y a autre chose, j'en suis convaincue. Après ce qu'il vient de se passer il faut nous faire confiance mutuellement, sinon cela ne marchera pas. Arrête de vouloir me tenir loin de ton passé et de tes problèmes. » Mentir à la Veuve Noire. Mentir à la femme qu'il aimait autant qu'à une espionne professionnelle dont la spécialité était de faire parler ses ennemis. Bucky n'était pas assez bête pour penser une seule seconde qu'il en était capable ; il était piètre menteur et était plus entraîné à se taire à tout prix plutôt qu'à dire ce qu'il ne fallait pas. Garder le silence était la meilleure solution

Natasha s'écarta de lui et la chaleur réconfortante de son corps le quitta, lui rappelant qu'il était avant tout le Winter Soldier, et seul. Il se passa la main sur les yeux avec un soupir. Resta un instant, la main pressée sur ses yeux, comme si cela allait faire disparaître sa migraine ou la situation présente ; ne pouvait-il pas se réveiller à la maison, en Russie, avec un objectif simple et une arme dans les mains. Il laissa retomber sa main et saisit machinalement les doigts de la rousse.

« -Je n'ai pas de passé et mon plus gros problème consiste en une puce implantée dans mon crâne...A moins que ce soit l'américaine dans mon lit ? »


Tout dépendait du point de vue : le Winter Soldier n'avait pas de problème avec la puce, mais un problème avec cette trahison. Bucky, ou du moins ce qu'on pouvait appeler Bucky...Il était perdu et ne savait pas où était le vrai problème. Refusait de se poser la question, aussi. Il eut un sourire en coin, moqueur et sarcastique. Ca aussi ça allait de paire avec les cauchemars ; parfois il ouvrait la bouche avant de le réaliser, laissant échapper une blague, une remarque sarcastique. Une erreur dans la machine à tuer qu'il était.

« - Tu es mon unique passé, Natasha. On m'appelle Bucky ou Vladimir, qu'importe, par commodité. Je suis le Winter Soldier. Peut-être même qu'on m'a appelé Steve, ou Nick, je ne sais pas. Je fais des cauchemars depuis que je suis à New York, d'accord ? La puce merde, c'est tout. Pourquoi ne pas juste en profiter ? »

Sa main enlaça les doigts de Natasha sur ces derniers mots, avant qu'il porte sa main à ses lèvres et y dépose un baiser. Il était un fantôme, et c'était bien comme ça. Ou du moins, c'était bien, très bien, quand c'était le cas et qu'il n'avait pas à se poser de questions. Les relations sentimentales ne lui seyaient guère ; des sentiments et devoir se confier à l'autre ne pouvait que ralentir le Winter Soldier. Ses boss le lui avaient bien signifié lorsqu'ils avaient découvert sa relation avec Natasha, la première fois. Il ne pouvait que confirmer : tout cela ne mènerait qu'à une gigantesque erreur, Natasha très certainement malheureuse et lui de retour dans un tube de stase en attendant qu'il soit ré-utilisé. Et rien qu'à y penser, son autre main se mit à chercher la bouteille de vodka posée à côté du lit.

Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Sam 8 Fév 2014 - 12:32




Je venais de demander à Bucky de chercher au plus profond de ses souvenirs et ainsi trouver la réponse à ses questions, seulement au fond de moi je savais que cela allait être plus difficile que je ne le pensais. Pourquoi je pensais cela ? Aucune idée, une intuition peut-être. Son manque de réaction me fit comprendre que j'avais sans doute raison. Il finit par porter sa main à son visage et fermait les yeux. Une migraine ? Il ne m'en avait pas fait part. Je posais ma main sur sa tempe, dans l'espoir que ce contact pouvait soulager la douleur, mais j'étais bien loin de mes espérances. Je voulais surtout qu'il n'oublie pas où il était et surtout avec qui. Ce n'était plus la Russie et le KGB (du moins pour le moment). « -Je n'ai pas de passé et mon plus gros problème consiste en une puce implantée dans mon crâne...A moins que ce soit l'américaine dans mon lit ? » Il ne pouvait jamais être sérieux plus de cinq minutes, c'était plus fort que lui. Je pensais qu'il allait m'avouer quelque chose, mais il s'était finalement abstenu. Quelque chose interpella mon attention et me fit oublier tout le reste. Cette puce, c'était elle qui se trouvait au coeur de tous les problèmes. Elle était la seule responsable de tout ce malheur et si ... Perdu dans mes pensées, j'oubliais pour quelques minutes la présence de Bucky. Une idée me vint subitement et j'avais bien l'intention de m'en servir, seulement je ne pouvais pas le faire seule. J'allais devoir avoir des appuis de pointe.

▬ Blague mise à part, cette puce ... Il doit y avoir un moyen de l'extraire.

J'étais des plus sérieuses, je ne plaisantais pas et mon regard reflétait parfaitement bien mon état actuel. Connaissant Bucky il allait hésiter, voir refuser, mais si vraiment j'avais une chance de mettre en place ce que j'avais en tête, tous les problèmes de Bucky pouvaient prendre fin en quelques secondes. Plus de KGB, plus de manipulation, Bucky pourrait retrouver une vie normale et ne plus se torturé comme il le fait depuis des années. « - Tu es mon unique passé, Natasha. On m'appelle Bucky ou Vladimir, qu'importe, par commodité. Je suis le Winter Soldier. Peut-être même qu'on m'a appelé Steve, ou Nick, je ne sais pas. Je fais des cauchemars depuis que je suis à New York, d'accord ? La puce merde, c'est tout. Pourquoi ne pas juste en profiter ? »

▬ Justement si on arrivait à t'enlever cette puce, tu pourrais retrouver tous tes souvenirs et enfin connaître ton passé. Tu connaîtrais enfin ton nom et ne serait plus jamais la marionnette de qui que ce soit. Tu pourrais être juste "toi" et plus le "Winter Soldier".

Maintenant que j'avais cette idée en tête, plus rien ne pouvait me détourner d'elle. Il venait de mettre le doigt sur un sujet des plus intéressant. J'allais devoir en parler à Stark et Banner, peut-être qu'ils sauront quoi faire. Même le professeur Richards. Alors là, j'étais capable de m'imaginer une tonne de scénario possible, c'était comme retrouver l'espoir après tant d'années. Perdue dans mes pensées, je remarquais que Bucky cherchait quelque chose sous le lit et le connaissant, je savais exactement ce qu'il s'y trouvait. Sans lui laisser le temps de continuer, je m'interposais, m'allongeait sur lui et lui saisi la bouteille de Vodka. Il devait arrêter de se faire souffrir ainsi, je venais de trouver une solution à tous ses problèmes, maintenant restait à savoir s'il allait accepter.

▬ La Vodka c'est terminé pour ce soir

Je venais de me rendre compte que j'étais peu vêtue, une simple chemise et était en plus de ça allonger sur Bucky. Je n'avais pas choisie la meilleure position, mais j'en avais assez de le voir se faire du mal. Il me cachait beaucoup de choses j'en étais certaine et je ne pouvais plus le voir souffrir ainsi. Malgré tout, ce nom me triturait l'esprit. "Steve", se pouvait-il qu'il s'agisse de Rogers ? J'allais devoir mener ma petite enquête, si vraiment il s'agissait de Captain America, cela allait pouvoir nous éclairer sur une partie de son passé et si cela pouvait l'aider à avancer de l'avant, j'allais faire mon possible pour mener à bien cette mission.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 23 Fév 2014 - 11:27
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »

Bucky était buté. Obstiné, têtu, appelez ça comme vous voulez mais il n'abandonnait pas et ne parlait pas lorsqu'il ne le désirait pas. Il avait pris la décision de cacher la réalité à Natasha et s'y accrocherait avec la dernière énergie, même si c'était une mauvaise idée. Il ne lui dirais rien. Mais Natasha était aussi tenace que lui ; sans doute un trait de caractère forgé en Russie entre deux gorgées de vodka et une tempête de neige. Et elle était même pire que lui et James désespérait de la faire changer de sujet. Devait-il lui ôter cette chemise pour la détourner de son mauvais rêve ?  « ▬ Blague mise à part, cette puce ... Il doit y avoir un moyen de l'extraire. » Quoi ? Bucky croisa son regard avec surprise.
La rousse était diablement sérieuse, et son regard montrait bien qu'il aurait du mal à lui ôter cette idée...Mias comment cela lui était venu en tête ? Comment osait-elle seulement lui proposer cela ? Extraire la puce ? Si même cela était possible – et la foi inaliénable de Bucky dans les technologies russes n'y croyait pas le moins du monde – cela ne voulait pas dire qu'il était d'accord.

Il n'était pas d'accord. Extraire la puce, c'était tourner le dos à sa patrie, dire merde à ses patrons, trahir son pays et laisser tomber le Winter Soldier. Devenir coupable de haute trahison, abandonner tout ce qu'il connaissait et mettre sa tête à prix. Ce n'était pas qu'il n'était pas prêt. C'était qu'il ne voulait pas. La simple pensée que Natasha puisse l'en penser capable..le penser capable de trahir ainsi... cela le blessait. Malgté sa surprise, il s'efforça de remettre son masque impénétrable en place, pour la fixer en silence.

Elle ne le lâcherait plus avec ça. Une fois qu'elle avait une idée en tête, elle ne l'avait pas ailleurs et, elle avait un pouvoir étonnant sur lui dont il craignait déjà les effets. Elle avait ravivé la capacité d'aimer et d'avoir des émotions dans le cœur du Winter Soldier, et avait gardé sur lui un ascendant indubitable. La preuve était sa présence dans sa chambre, dans son lit, à ses côtés. Souvent, il se pliait à ses décisions, car elles étaient bonnes, mais là.... impossible. « ▬ Justement si on arrivait à t'enlever cette puce, tu pourrais retrouver tous tes souvenirs et enfin connaître ton passé. Tu connaîtrais enfin ton nom et ne serait plus jamais la marionnette de qui que ce soit. Tu pourrais être juste "toi" et plus le "Winter Soldier". »

« -Tu dis ça comme si c'était une bonne chose, »


Répondit-il calmement. Etre lui...cela soulevait son estomac d'appréhension à la simple pensée ; il ne pouvait pas imaginer ce que c'était, d'avoir une identité, une vie, de ne pas tuer mécaniquement sans le moindre remors. Est-ce que ses souvenirs valaient le coup ? Non. Il était le Winter Soldier et le resterait jusqu'à la mort ou la désactivation de celui-ci.

« - Je ne suis pas une marionnette, juste un soldat. Et c'est non. »

« ▬ La Vodka c'est terminé pour ce soir. »
dit celle qui quelques auparavant avait bu avec lui pour oublier son chagrin et avoir une bonne excuse pour se jeter dans les bras de son ancien partenaire. L'hôpital se moquant de la charité et l'américaine reprenant le dessus sur la russe. Bucky la laissa pourtant reposer la bouteille sans faire un mouvement de plus, plus occupé le frôle du corps de la jeune femme contre le sien que par une quelconque velléité de résistance. Il ne voulait pas se disputer avec elle, il ne voulait pas argumenter – déjà parce qu'il se savait perdant d'avance – et surtout parce que... il passa son bras métallique autour de sa taille.

« - Uniquement si tu oublies cette idée. »


Le russe attrapa son menton de sa main libre, et riva son regard d'acier au sien un instant avant de passer son doigt de chair sur sa joue et de joindre leurs lèvres.
Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Dim 23 Fév 2014 - 16:04




« - Je ne suis pas une marionnette, juste un soldat. Et c'est non. » Bucky était sérieux et à voir son regard, rien n'y personne ne pouvait le faire changer d'avis. Seulement ce n'était pas logique, lui-même savait pertinemment que cette puce était à l'origine de tous ses problèmes, alors pourquoi vouloir continuer à la garder ? Incapable de lui répondre, je me contentais d'ouvrir la bouche, sans être capable d'en sortir un son. J'espère persuadée que cette idée pouvait l'intéresser, pas qu'il allait se braquer comme il venait de le faire ... Ce n'était à ne plus rien comprendre. Finalement est-ce que je connaissais Bucky comme je m'efforçais à le croire ... Peut-être allait-il toujours choisir de les suivre, de suivre la purge. Cela signifiait donc que nous serons toujours ennemis et donc impossible d'être ensemble. S'il tenait plus à ses responsables qu'à moi-même cela voulait tout dire ...

De plus avec cette histoire de Purge, un sacré fossé c'était creusé entre nous et avec cette révélation, j'avais l'impression de me sentir à des centaines de kilomètres de lui. Cette puce était l'objet de tout son malheur, c'était à cause d'elle que Bucky pouvait perdre momentanément le contrôle de lui-même pour finalement devenir le pantin du KGB. Je ne savais plus qui se tenait en face de moi. Alors tout ce qu'il m'avait dit depuis le début était donc faux ... Je me serais faite avoir comme une débutante ... Et dire que je le pensais sincère.

▬ Je ne sais pas comment tu appelles ça alors ...

Je lui avais craché cette remarque au visage, mais il m'avait blessé en refusant ma proposition. Il continuait à vouloir défendre ceux qui souhaitaient ma mort, comment pouvais-je ne pas être blessé par ses propos ? A tout moment il pouvait se retourner contre moi et me tuer, être avec lui était dangereux pour moi. Il avait inconscient choisi son camp ...

En voulant essayer de le stopper dans son idée de boire, je m'étais accidentellement allongé sur lui. Contre toute attente Bucky accepta que je prenne cette bouteille et la reposa au sol. Au moins j'avais réussi à l'arrêter, même si je pensais qu'il allait être difficile à convaincre, au moins une chose de réussit, même si l'autre aurait été mieux. Je finis par sentir ses mains se poser sur moi avant d'ajouter « - Uniquement si tu oublies cette idée. »

▬ Si j'ai une chance de te sauver, alors non ...

Bucky déposa ses lèvres sur les miennes, mais la frustration étant toujours présente, je ne pouvais accepter de clôturer ce sujet comme ça. Ne répondant pas à son baiser, je décidais de me lever et partie à la salle de bain pour me rafraîchir le visage. J'étais incapable de regarder Bucky à cet instant, trop déçue, blessée par sa réaction. Ne voulait-il pas être sauvé ? Ne voulait-il pas retrouver sa vie d'avant ? Non il préférait continuer à travailler pour des traîtres sans aucun scrupule, ni morale. Un jour ou l'autre ils finiront eux aussi par se détourner de Bucky et il deviendra leur ennemi, comme ils avaient fait avec moi ...
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Lun 10 Mar 2014 - 19:35
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »
Comment pouvait-on perdre quelque chose avait même d'avoir eu le temps de jouir totalement de sa présence ? Natasha lui était arraché, et Bucky découvrait ce qu'il avait du ressentir lorsqu'il avait perdu son bras gauche. Il s'était endormi bienheureux, s'était réveillé effaré et contemplait à présent son cauchemar en face. « ▬ Je ne sais pas comment tu appelles ça alors … »

« -Etre un soldat.... »

Souffla-t-il d'un ton las qui ne se privait cependant pas d'être mordant. Un soldat loyal, patriote, qui aimait son pays. Pays qui avait voulu assassiner la femme qu'il aimait, lui soufflait une agaçante voix qu'il s'efforçait de repousser.
Ce n'était pas contre elle. Pas besoin d'être fin psychologue pour voir que la russe prenait son refus personnellement. Il l'aimait, il avait besoin d'elle et s'il trahissait un jour son pays, ce ne pourrait qu'être pour elle. Son refus n'était pas personnel, mais être le Winter Soldier était l'essence même de Bucky . Il ne pouvait pas être autre chose, il n'était pas être autre chose. S'il n'était pas capable d'être fidèle à sa patrie, comme pouvait-il être fidèle à une femme ? Trahir son pays, c'était se trahir lui-même. Et James doutait sérieusement d'aimer l'homme qu'il serait s'il faisait ça.

Il ne pourrait pas se regarder dans la glace. Tous ses crimes lui reviendraient en pleine face. Il faudrait qu'il vive avec tout ce qu'il avait commis comme atrocités, avec sa trahison. Et quel que soit son passé,  il n'était pas sûr d'aimer l'homme qu'il avait été. Il ne le supporterait pas. Perdre Natasha s'était accepter de voir son deuxième bras être amputé. Trahir lui donnait le désir de passer au stade « se mettre une balle dans la tête. »

Ils étaient à des années-lumières l'un de l'autre. Ne pouvait-elle pas comprendre un peu sa loyauté ? Il mettait la même loyauté dans son rapport à son pays et ses sentiments pour elle. Comment pouvaient-ils être aussi proches, toujours égaux à eux-mêmes et si loin en même temps ? Lorsqu'ils avaient du se battre côte à côte, Bucky avait transporté dans le passé, à une époque où chacun de ses mouvements allait de paire avec ceux de la jeune femme. L'embrasser, la tenir dans ses bras, c'était si parfait... Essayant de retrouver cette sensation, et aussi, il faut l'avouer, d'amadouer la jeune femme, il chercha à l'embrasser, mais elle se rétracta. « ▬ Si j'ai une chance de te sauver, alors non ...»

«  -Je n'ai pas besoin d'être sauvé Natasha ! »


s'exclama-t-il en russe alors qu'elle lui échappait et se levait, la démarche furieuse. Son poing métallique frappa un coussin, agacé. James se laissa retomber sur l'oreiller avec un soupir. Pourquoi la situation était-elle si compliquée ? Dire qu'à une époque pas si lointaine, il trouvait que cacher leur relation à leurs supérieurs et se faufiler par la fenêtre au beau milieu de la nuit était déjà compliqué... Qu'on lui rende leurs jeunes années !

L'ombre de son corps accusait un vide déchirant. Il était seul dans le lit et ne pouvait pas supporter de la voir s'éloigner de lui, ainsi. Il se releva à regrets, passa rapidement son pantalon qui traînait par là et vint s'appuyer contre le chambranle de la porte de la salle de bain. Son regard se posa sur la jeune femme près du lavabo et son cœur se serra.

« -Natasha... »

Il voulait lui demander de ne pas l'obliger à choisir. De ne pas lui demander ça. De respecter son choix, de respecter la loyauté indéfectible qui faisait de lui l'homme qu'il était. Mais elle était obligée de le lui demander. Il servait le pays qui avait essayé de l'assassiner, qui lui avait fait croire qu'elle était morte, et qui semblait momentanément du côté d'un gouvernement qui traquait les siens. Elle devait lui demander de choisir.
Cela ne faisait qu'accentuer sa frustration et l'étrange sentiment qui étreignait sa poitrine. Il était dans un cul de sac et savait pertinemment que la rousse l'accuserait de ne rien faire pour en sortir. Il avait besoin d'elle : les années passées en la croyant morte n'avaient été qu'une longue liste d'assassinats, de victimes sans nom et sans visage, de meurtres sans émotion. Il avait été une machine à tuer vieillissante, qu'on hésitait à mettre au rebut. Mais il avait aussi besoin de son pays, de sa patrie.

Il s'approcha d'elle et vint poser ses mains, l'une froide, l'une chaude sur ses épaules. Délicatement, avec la peur d'être repoussé. Il posa son front contre son épaule, ses mèches trop longues effleurant le cou de la jeune femme et inspira doucement son odeur, sa chaleur. Natasha. Bon dieu, pourquoi n'était-il pas un beau parleur comme tant d'autres hommes ? Pourquoi ne pouvait-il pas la ramener à lui par quelques mots ?

« - Ne me demande pas ça. Je me moque de la Purge, je désobéis déjà. Mais je ne peux pas renier ce que je suis. Je t'aime, pardonne-moi, s'il te plaît...»
Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Lun 17 Mar 2014 - 0:42




Je n'arrivais pas à comprendre le comportement de Bucky. Récemment il avait découvert qu'il avait été tout comme moi manipuler par le KGB dans un but précis, alors pourquoi persister à leur être fidèles comme il s'efforçait de le faire ?« -Etre un soldat.... » Il me crachait cette réponse à la figure. Ces trois mots me suffirent à me faire comprendre beaucoup de choses. Ils signifiaient tellement et je venais de comprendre leur importance. C'était donc tout ce qui comptait pour lui. Etre un parfait petit soldat et il voulait continuer à faire le bon petit toutou devant ces saloperies. Je ne pouvais pas lui interdire de le faire, j'étais qui pour lui ? Je n'étais personne et je n'avais aucun droit sur ses décisions. « -Je n'ai pas besoin d'être sauvé Natasha ! » Un regard remplis de tristesse rencontrèrent les siens. Cela ne servait à rien de continuer là-dessus, il était catégorique, je ne pouvais rien faire de plus et surtout je n'en avais plus l'envie. Il avait réussi à m'enlever toutes motivations pour l'aider... « -Etre un soldat.... » Cette phrase résonnait dans mon esprit et me frappait de pleins fouets. Chaque coup m'achevait encore plus ...

J'avais fini par me diriger vers la salle de bain pour essayer de trouver un peu de solitude. « -Etre un soldat.... » Bon sang, que cela cesse ... Moi qui pensait que tout pouvait s'arrêter. Comment avais-je pu être si idiote ? Nous étions des pions, de vulgaire marionnette donc le seul but était d'obéir aux ordres. Comment avais-je pu être si idiote et croire que Bucky changerait pour moi ? Je n'étais pas dans un film à l'eau de rose, c'était la réalité et cette dernière venait de m'achever avec une magnifique gifle. Appuyé contre le lavabo, je cherchais à oublier notre conversation. Cela ne servait à rien de m'efforcer à le faire changer. S'il continuait à vouloir servir le KGB ainsi, aucune histoire ne serait possible entre nous...
Mon nom résonnait dans la salle de bain, je levais la tête et mon regard croisa le sien au travers du miroir. Appuyer contre le chambranle de la porte, il attendait un geste de ma part. Seulement je n'en avais aucune envie, je voulais lui demander de partir, de me laisser seule le temps de réfléchir, de faire le vide, mais je n'en avais pas été capable. Un silence monstre s'installa, aucun de nous n'osant faire le premier pas, gêné par la tournure qu'avait pris la situation.

Finalement ce fut Bucky qui fit le premier pas. Il s'approcha posa ses mains sur mes épaules. Sa main métallique provoqua plusieurs frissons. Le KGB, c'était leurs oeuvres. Constamment là, je ne pouvais oublier ce qu'il avait fait par le passé. La douleur qu'ils m'avaient infligée. Jamais je ne pourrais oublier qu'ils ont gâcher ma vie. Bucky finit par posa son front contre mon épaule. Bucky avait l'air si vulnérable à cet instant. Il n'avait en rien l'air d'un soldat sans conscience. Il était simplement un homme. « - Ne me demande pas ça. Je me moque de la Purge, je désobéis déjà. Mais je ne peux pas renier ce que je suis. Je t'aime, pardonne-moi, s'il te plaît...» En entendant sa déclaration je relevais lentement la tête et le regarda une nouvelle fois à travers le miroir. Avait-il bien dit qu'il m'aimait ?

▬ Je ne te demande pas de renier qui tu es Bucky, seulement de prendre conscience que tu n'es pas qu'un vulgaire pion et de réfléchir par toi-même. Comment peux-tu continuer à leur être fidèle après ce qu'ils t'ont fait, ce qu'ils nous ont fait ?

Il devait prendre conscience que cela allait au-dessus de la Purge, de cette guerre froide qui persiste malgré les années. Cela nous concernait désormais. Ils nous avaient séparés, forcés à nous haïr pour finir par nous entre tuer. Je ne pouvais pas effacer ça de ma mémoire. Inconsciemment il choisissait le KBG, seulement l'avait-il seulement compris l'impact que cela pouvait avoir sur moi ?
Malgré toutes ces années, ils avaient toujours la même emprise sur moi. Jamais je n'allais réussir à me débarrasser d'eux une fois pour toute. Je décidais de me retourner pour lui faire face.

▬ Encore une fois nous voilà ennemis. Que feras-tu si nos chemins se croisent sur le terrain ? S'ils t'ordonnent de me tuer, que feras-tu ?  

C'était très bas de ma part, je devais l'aider à prendre conscience de la situation. Si jamais nous sommes amenés à nous croiser que feras-t-il ? La réalité n'étant jamais bien loin, il faut s'attendre à tout. Cette question me brisait le cœur, mais je devais l'entendre.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Mer 9 Avr 2014 - 21:30
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »
Bucky était perdu, confus. Pour être honnête, cela faisait des années qu'il glissait sur cette pente de confusion et cela ne faisait qu'empirer. On lui donnait un choix qu'il n'avait jamais eu, qu'il n'avait jamais désiré et les possibilités que cela impliquait avec de quoi donner le vertige, ou rendre fou. James Buchanan n'était pas le Winter Soldier, et à l'instant, il était vulnérable. Il sentait la peau de Natasha contre la sienne, la respiration de la jeune femme, son odeur, et tout cela lui rappelait qu'il était bien plus vivant que les fantômes qui menaçaient son crâne.  Il avait conscience d'être manipulé, de détester ça...mais c'était une part de lui, c'était ce par quoi il se définissait. Et l'époque où il croyait encore faire quelque chose de grand, de bien, quelque chose qui valait le coup et qui grandissait sa patrie, était une époque plus...simple.
Est-ce qu'une marionnette peut couper ses propres fils ?

« ▬ Je ne te demande pas de renier qui tu es Bucky, seulement de prendre conscience que tu n'es pas qu'un vulgaire pion et de réfléchir par toi-même. Comment peux-tu continuer à leur être fidèle après ce qu'ils t'ont fait, ce qu'ils nous ont fait ? » Bien sûr cela posait la délicate question de qui il était vraiment, et s'il avait envie de le découvrir. Comment pouvait-il continuer ? Par habitude, par une loyauté qui avait pris le dessus sur tout le reste, parce que, soyons honnêtes, il n'avait pas grand chose d'autre à quoi se raccrocher. Il était un vulgaire pion, et parfois, oui cette idée le dérangeait et le démangeait. Lorsqu'on forçait son conditionnement, lorsque les scientifiques en blouse blanche le faisait hurler de douleur pour le plier à leurs désirs les plus fous. Lorsqu'il devait soutenir le regard accusateur de Natasha et qu'il n'avait rien à dire pour sa défense, rien à dire. A part qu'il n'était pas maître de lui même. « ▬ Encore une fois nous voilà ennemis. Que feras-tu si nos chemins se croisent sur le terrain ? S'ils t'ordonnent de me tuer, que feras-tu ? »

« -Je mourrai. »


Répondit Bucky sans la moindre hésitation. Son visage s'assombrit encore qu'il relevait légèrement la tête pour fixer le reflet de Natasha dans le miroir. Son regard est troublé et sa respiration pénible.  Comment oserait-elle envisager qu'il puisse faire ça ? Qu'il puisse obéir à cet ordre sans sourciller ? Il n'avait pas réussi lorsqu'il l'avait retrouvé, sur ce toit, il y a des mois maintenant, et il n'y arriverait jamais. Il refusait même d'essayer. Mais est-ce qu'on lui donnerait le choix ? Chuchote une petite voix dans son crâne, une petite voix qui ressemble à celle des scientifiques qui fourrageaient dans son crâne, à celle de tous ceux qu'il a tué et dont il a laissé les corps sanguinolents sur son passage. Sur le passage du Winter Soldier.

« -Ils ne me le demanderont jamais, ils savent que je ne pourrais pas obéir, sinon ils m'auraient demandé de te tuer la première fois. Je préfère mourir que de te faire du mal. »


Plus que je ne t'en ai déjà fait, en tous cas, continua mentalement Bucky. Il l'avait déjà tellement blessé alors qu'il n'aurait souhaité que la rendre heureuse. Mais il n'était visiblement pas doué pour ça.

Il voulait revenir au contrôle, évidemment. Quel homme aimerait sentir ses mains agir à leur propre gré, serrer autour de la gorge de la femme qu'il aimait, obéir à des ordres qu'il méprisait ? Quel homme aimerait savoir qu'à partir du moment où il rentrait dans sa mère patrie qu'il servait fidèlement, servilement, diraient certains, on le relierait à des machines pour le priver de ses souvenirs, de sa conscience et de sa liberté ? Ce n'était pas une vie, et jusqu'à Natasha, Bucky n'avait pas demandé de vie. Depuis qu'il avait vu qu'il y avait un autre chemin, un autre mode de vie, son esprit se rebellait contre ceux qui l'avaient aliéné.
Mais tourner le dos à la Russie ?  C'était balayer tout ce qu'il était, tout ce qu'il avait vécu, pour pousser une porte sur... il ne savait pas ce qui l'attendait derrière, si ce n'est Natasha. Et encore. Comment une femme comme elle pouvait attendre un sale type tel que lui ?

« - Laisse-moi un peu de temps, Tasha. »


Souffla-t-il douloureusement. Il n'avait jamais été au contrôle, n'avait jamais pris de décision par lui-même et avait toujours été un parfait soldat qui obéissait aux ordres.  Le Winter Soldier était détaché, indifférent, sans émotions, une machine, une marionnette. Bucky se battait pour des raisons personnelles, Bucky était sentimental et impulsif. Et perdu, surtout perdu, ces derniers temps, une faiblesse que le Winter Soldier ne pouvait se permettre. Ni ça, ni la culpabilité, ni les bons sentiments. Le Winter Soldier tuait, et oubliait ses victimes pour se remettre à tuer, encore et encore. Est-ce Bucky se rappellerait de ça, en même temps que de son passé ?

« - Et ne me laisse pas. »


Laissa-t-il d'une voix presque inaudible, embrassant doucement la peau de la jeune femme. Sa gorge était nouée, et il ne maîtrisait pas les émotions qui l'envahissaient. Il ne voulait pas la perdre, pas à nouveau et c'était bien la seule chose dont James Buchanan Barnes était certain.
Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Ven 18 Avr 2014 - 20:58




Jamais je n'aurais imaginé que ce sujet pouvait être aussi tabou. Je pensais que Bucky souhaitait se débarrasser de cette puce, du KGB, de cette prison, mais en réalité absolument pas. J'essayais malgré tout de le convaincre quand décidant de continuer à les servir, cela serait synonyme de souffrance. Seulement en remarquant le regard de Bucky, je compris que je lui imposais un choix à faire, ce que je ne voulais pas. Cela devait venir de lui et en aucun cas je devais le persuader de le faire. S'il n'en avait pas l'envie, je n'avais en aucun cas le droit de le faire changer d'avis. Même si cela partait d'un bon sentiment, ce n'était pas à moi de lui dire quoi faire... Seulement j'avais utilisé ma meilleure carte et lui avais posé la question ultime. S'il avait pour ordre de me tuer, que ferait-il ? « -Je mourrai. » Il me l'avait avoué sans aucune hésitation et immédiatement. Signe qu'il était franc et que cette réponse était mûrement réfléchie. Mon regard croisa le sien et je compris qu'il souffrait le martyr, même plus que je ne l'aurais jamais imaginé. Je donnerais n'importe quoi pour ne plus jamais revoir ce regard. Toute cette souffrance et cette torture étaient visibles comme les yeux au milieu de la figure. « -Ils ne me le demanderont jamais, ils savent que je ne pourrais pas obéir, sinon ils m'auraient demandé de te tuer la première fois. Je préfère mourir que de te faire du mal. » Avec eux il fallait se méfier de tout. Ils étaient capables de n'importe quoi pour parvenir à leurs fins et qu'importe la méthode. Je l'avais appris à mes dépends et depuis ce jour je restais sur mes gardes.

▬ Ils ne reculeront devant rien pour nous détruire tous les deux. Toi comme moi savons de quoi ils sont capables ...

Je repensais à tout ce qu'ils m'avaient fait subir pendant toutes ces années avant de décider de se débarrasser de moi. Ils l'avaient fait de la pire façon et jamais je ne pourrais oublier cette torture psychologique. Ils étaient réputés pour être impitoyable et ils étaient prêts à tout pour ne pas ternir cette réputation. Nous étions soviétiques et rien ne pouvait nous détourner de notre objectif. « - Laisse-moi un peu de temps, Tasha. » Bucky ... Mon Bucky ... Cette phrase signifiait-elle l'existence d'espoir ? Allait-il revoir sa décision ? Si c'était le cas, cela signifierait le début d'une nouvelle histoire, notre histoire ... Plus de Winter Soldier, juste Bucky ... J'attendais cet instant depuis tellement longtemps maintenant. Il méritait d'être heureux et de ne plus être considéré comme un vulgaire pantin. Bucky était le meilleur, le plus connus en Russie, le plus redoutable et impitoyable, mais derrière ce masque se cachait un homme détruit et ronger par la torture. Cela devait cesser maintenant, il méritait le bonheur « - Et ne me laisse pas. » Sa voix avait un tel impact sur moi que je sentis l'ensemble de mon corps frémir. Ce fut le summum lorsque Bucky déposa ses lèvres sur ma peau, qui me fit le même effet qu'une légère brûlure.

▬ Je serais toujours là ... 

Maintenant que je l'avais retrouvé, plus jamais je ne pourrais le quitter. Je serai toujours là et ferais n'importe quoi pour le sauver, comme lui l'avais fait pour moi par le passé. Maintenant c'était à mon tour et je n'abandonnerais pas tant que cette puce et que la Russie tiendront les ficelles.

▬ Tu m'as sauvé la vie, maintenant c'est à moi de le faire

Sans lui laisser le temps de répondre, je finis par me retourné et captura ses lèvres avant d'amplifier le baiser en faisant glisser mes mains dans ses cheveux. Mon amour pour cet homme n'avait jamais été aussi fort, jamais je ne l'avais oublié même lorsque je pensais que nous étions ennemis. La douleur était forte, mais mon amour pour lui était toujours présent. Aujourd'hui je savais que je pouvais remuer ciel et terre pour venir en aide à cet homme qui avait capturé mon cœur. Sans détacher nos corps l'un de l'autre, je me dirigeais lentement vers la cabine de douche, dans laquelle j'entrais, sachant pertinemment que Bucky me suivrait sans discuter. Une eau glaciale jaillit ce qui me tira un petit couinement mêlant surprise et frisson. Portant toujours la chemise de Bucky, cette dernière s'imprègna lentement de la fraîcheur de l'eau. Bucky qui se contentait d'un simple caleçon était lui aussi trempé. Reprenant mes esprits, je déposais une nouvelle fois mes mains sur son visage attirant ses lèvres vers les miennes. Son baiser était tendre, aimant et absolument troublant. Désormais le fait d'être complètement trempée n'était plus un soucis, il n'y avait que nous deux sous l'eau qui cascade.

▬ Je ne veux plus être séparé de toi. Tu m'as tellement manqué durant toutes ces années, je ne veux plus jamais les revivre.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Bucky J. Barnes
Marvel Knights
♠ CLASSE & NOM DE CODE : Winter Soldier
♠ EMPLOI : Winter Soldier, traqueur d'HYDRA, père au foyer
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: Un premier amour dure t-il toujours ?   Jeu 29 Mai 2014 - 18:49
Un premier amour dure-t-il toujours ?
Bucky & Natasha






« You're the only real thing I've ever touched. »
"▬ Ils ne reculeront devant rien pour nous détruire tous les deux. Toi comme moi savons de quoi ils sont capables ..." Oui, ça Bucky le savait. Et cette réalisation cognait douloureusement à ses tempes. La vie était un éternel recommencement, et tant que la Veuve Noire était vivante, tant qu'ils avaient le moindre doute sur la loyauté profonde du Winter Soldier et de la force de son conditionnement, tant qu'ils étaient ensemble...Ils auraient leur mère patrie - le pays que le Winter Soldier voulait toujours servir avec force et dans lequel il croyait encore - sur le dos. Et ils étaient la preuve flagrante que le KGB était prêt à tout pour se débarrasser des gêneurs. Habituellement, on les envoyait, eux, pour faire le ménage. Qu'allaient-ils recevoir sur le coin de la figure ? Le Winter Soldier avait formé assez d'agents et d'assassins pour  craindre ce qui pouvait se présenter face à eux.

Et pourtant. La seule raison pour laquelle il serait prêt à abandonner Natasha, serait parce que sa présence et son amour lui porteraient préjudice. S'il rendait la rousse malheureuse ou la mettait en danger, il disparaitrait tel le fantôme qu'il était. Dans le cas contraire, il était prêt à faire de son mieux pour la rendre heureuse, bien qu'il doutât de la mériter, en son fort intérieur. Mais une part de lui, qu'il traitait d'égoïste ne ne voulait rien entendre de plus que Natasha lui promettant de rester près de lui. Parce que sans elle, il n'était plus que le Winter Soldier sans âme et sans humanité, un tueur...et il n'arriverait pas à se regarder dans la glace.

"▬ Tu m'as sauvé la vie, maintenant c'est à moi de le faire."
Elle avait ressuscité les émotions et l'âme du Winter Soldier, est-ce que cela ne valait pas toutes les vies du monde ? Elle l'avait sauvé tant de fois, et de tant de façons différentes... Elle n'avait pas besoin de lui sauver la vie encore une fois, Bucky aurait été ravi de le lui dire mais la rousse se retourna vers lui et cette vision le saisit au coeur. Natasha vêtue de sa chemise, joignant leurs lèvres...   C'était tout ce qu'il demandait. Il glissa ses bras autour de sa taille, la serrant contre lui alors même qu'elle s'éloignait...Pour l'entraîner  sous la douche. Docilement, tel le bon petit soldat qu'il était Bucky se laissa faire et entraîné sous la douche. De toute façon, pour autant qu'il était concerné, il se serait volontiers laissé entraîné dans un brasier brûlant. Ce genre de pensée allait l'entraîner dans les ennuis, prochainement.  

La dernière fois qu'il avait été sous une douche avec quelqu'un..et bien cela s'était terminé plus ou moins de la même façon : par un baiser torride. Et par une douche brisée, également, et la pensée avait de quoi faire sourire. Mais il n'y avait rien à voir. Bucky n'était qu'amour et tendresse alors qu'il embrassait la jeune femme, refusant de laisser la moindre distance entre leur corps, le moindre risque de la perdre.
" ▬ Je ne veux plus être séparé de toi. Tu m'as tellement manqué durant toutes ces années, je ne veux plus jamais les revivre." Un sourire atteignit les lèvres de James, même si son regard restait...non pas triste, mais songeur et concentré sur les traits de la jeune femme. Comme s'il essayait d'imprimer ses traits dans son esprit ou d'exprimer son amour par le regard.
Elle était morte. Un an auparavant, il était persuadé que les américains lui avaient ôté la femme qu'il aimait sans espoir de retour, et voilà qu'il la tenait dans ses bras. Pourtant l'eau froide frappant sa nuque lui prouvait qu'il ne rêvait pas, qu'il ne délirait pas sous la douleur ou n'était pas dans les brumes comateuses de la cryogénisation.

"-Cela n'arrivera plus. Pas si je peux l'empêcher. Je t'ai déjà pleuré une fois, cela suffit..."


Murmura-t-il doucement, ses lèvres effleurant celle de la rousse. Elle était là, trempée, alors que les doigts de Bucky se faufilaient sous sa chemise et ôtaient le vêtement, la portant dans ses bras pour l'appuyer à la paroi de la douche. Ravissante à perdre la tête, et sa beauté n'était même pas la principale raison de l'amour de Bucky pour elle. Elle était juste parfaite. Réelle. Vivante. Et pour une fois, il se sentait aussi vivant et humain qu'il l'avait été durant sa première existence. Peut-être qu'au lever leurs existences seraient toujours l'horreur auxquels ils étaient habitués, mais Bucky s'accrochait à l'idée qu'elle l'aimait. Qu'elle pourrait être sa rédemption. Qu'ils pourraient être heureux.
Code by AMIANTE


To know what they did to you, it would break your captain's heart.

My dreams are the worst I've ever had. Images of the Winter Soldier fold in on each other... I see things I forgot happened... Like a door unlocking in my mind... Torture... Slaughter... And training others in their use... So much horror... I wake up vomiting


Revenir en haut Aller en bas
 

Un premier amour dure t-il toujours ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4


 Sujets similaires

-
» Mon premier amour, ma douche (ou Les aventures de la douche de Devon)
» (F) PREMIER AMOUR • 1 personne
» [M] STEPHEN AMELL ∞ L'amour dure toujours
» La magie du premier amour, c’est d’ignorer qu’il puisse finir un jour… [os Sevione]
» 08. What have you done?





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc