Merci de recensez vos actions rps ici pour que le contexte les prenne en compte !
N'oubliez pas de voter !

Partagez | 
 

La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mar 9 Oct 2012 - 21:44

Loki, Clinton & Natacha
« La victoire n'est rien sans la vengeance »

Codage fait par .Jenaa


    Cela faisait désormais plusieurs semaines que j'étais contrainte de rester à l'hôpital, attendant que les médecins réussissent à me remettre sur-pied. Heureusement mes dons m'avaient permis de guérir plus rapidement qu'un être humain ordinaire et en l'apprenant, je ne pouvais qu'être soulagée. J'étais désormais prête à reprendre du service et repartir en mission. Cela faisait trop longtemps maintenant et je ne voulais pas perdre mes bonnes vieilles habitudes ... Malgré tous les médecins n'étaient pas rassurés de me laisser partir si tôt, craignant un accident. Aider de Clinton, j'avais réussi à plaider ma cause, pour finalement recevoir l'autorisation de sortie. Malheureusement pour moi, les dirigeants du SHIELD ne l'entendaient pas de cette oreille. Ils m’évinçaient de toutes les missions, sois disant pour me préserver, ppff ce n'étaient que des balivernes ... Même si je n'avais pas la possibilité de partir en mission, il était hors de question que je reste inactive, c'était pour cela que je continuais mes entraînements intensifs, histoire de retrouver toutes mes capacités et me remettre dans l'ambiance. Grâce à Pepper, j'avais également la possibilité de lui fournir un entrainement d'auto-défense, m'empêchant d'être hors-jeu d'une certaine manière.

    La principale mission du SHIELD était de surveiller le moindre fait et geste des mutants classés de dangereux pour éviter toutes attaques à l'encontre des humains. Il fallait dire que depuis les récents événements, la vigilance était de mise, de peur qu'une nouvelle guerre ne refasse surface. Grâce à Ororo Munroe, j'avais la possibilité d'en connaitre un peu plus sur les potentiels mutants, grâce à ses relations et ses élèves. C'était un avantage considérable et je me félicitais de la compter parmi nos alliés. Le suspect numéro un était bien évidemment Magnéto et sa confrérie des mauvais mutants qui représentaient un véritable danger. L'envie de se venger était si forte, qu'une attaque était tout à fait possible et il nous fallait absolument l'en empêcher. Aujourd'hui je m'étais donc décidé à consulter les archives du SHIELD, pour me permettre de trouver des informations indispensables à mes missions de surveillances. Les dossiers des mutants référencer, leurs derniers examens de contrôles etc ... C'était alors que mon téléphone portable se mit à sonner, m'obligeant à arrêter ce que j'étais en train d'entreprendre. Immédiatement je décrochais en me présentant et demandant la raison de l'appel. Il s'agissait d'une voix inconnue, mais après sa description, je savais à qui j'avais à faire. C'était en réalité un élève de l'institut Xavier, qui s'était permis de me contacter à la demande de Tornade, pour un mouvement suspect de mutants, qui ne cessaient de faire parler d'eux et qui doublait leur effectif. L'information était pour moi capitale et lorsque ce dernier me proposa une rencontre, je ne pouvais qu'accepter, c'était plus une question de sécurité qu'autres choses. Immédiatement le mutant accepta, mais refusa ma demande de se rendre directement dans les bureaux du SHIELD. De peur d'être suivi et craignant des représailles. L'inconnu préférait se retrouver dans un lieu sûr, un hangar situé dans le Bronx, ce qui permettait de nous rapprocher sans l'éloigné de l'institue qui se situait à Chesterfield, ce qui était tout à fait plausible. Je ne pouvais qu'accepter sa demande, car je comprenais tout à fait son inquiétude.

    Sans perdre une minute, je me dirigeais dans mes appartements et regroupa toutes mes affaires, prenant soin d'enfiler ma combinaison de combat. En chemin, je pris la peine de prévenir Clinton de mon départ, après que ce dernier, m’est vu en tenue de combat. Nous étions désormais ensemble et je me devais de le prévenir, comme lui il le ferait, s'il s’agissait de l'effet inverse. S'il venait à nous arriver quelque chose, je savais qu'il viendrait, mais cette fois-ci, cela allait être inutile, ce n'était juste qu'un rendez-vous, aucun risque. C'était plus par respect envers lui, que pour prévenir. Mais si je ne le faisais pas, je savais pertinemment qu'il allait m'en vouloir et c'était légitime. Ce dernier avait malgré tout essayé de m’en dissuader, mais cela n’avait rien à voir avec une mission, je ne risquais donc rien. Juste une visite professionnelle, rien de plus. Une fois prête pour le départ, je me permis d'utiliser l'un des avions du SHIELD après avoir reçu l'autorisation de l'agent Hill.

    Une fois arrivée dans ce fameux hangar, le coin ne me rassurait pas vraiment sûr. Cela n'avait rien de rassurant, mais je savais qu'ici, nous ne craignons rien. Après avoir inspecté les lieux, il était évident que nous étions seuls, sans aucune possibilité d'être suivi. Il était temps pour moi de me rendre au lieu de rendez-vous pour enfin retrouver ce fameux contact. Je m'étais attendu à voir un élève de l'Institut, peut-être que ce dernier allait être accompagné d'un professeur tel que Ororo ou même Logan. Je finis par m'engager dans ce hangar, qui était aussi sombre qu'un sous-terrain.

    ▬ Natacha : Il y a quelqu'un ?

    Aucune réponse, peut-être que j'étais en avance et que le contact n'allait plus tarder. Malgré tous je n'étais pas rassuré, cela me paraissait étrange. Je devais arrêter de m'inquiéter, cela me paraissait un peu trop élaboré pour être en réalité un piège. Le simple fait de savoir que je connaissais Tornade et que ses informations étaient indispensable pour mon suivi des mutants était tout simplement osé. Comme à mon habitude, je m'inquiétais pour rien. Cela n'allait durer que quelques heures et je serais de retour au manoir.

    ▬ Natacha : Veuillez vous présenter.

    Je devais malgré tout rester prudente, un piège pouvait vite arriver et j'en avais fait les frais récemment. Mon arme de prédilection en main, j'attendis que quelqu'un se présente.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 20:03
    Elle était là. Peut-être encore un peu clopinante, mais la veuve noire était là. Pour une araignée, elle semblait avoir du mal à s'apercevoir qu'elle marchait dans une toile bien trop gluante pour elle. Loki eut un rictus. Pas très habile à l'attirer dans ses rêts, mais plutôt aisément manipulée, la veuve noire... C'était plutôt sa spécialité à lui, le dieu de la rouerie.
    Quoique. Loki ne parvenait pas à oublier leur bref échange, alors qu'il était « emprisonné » par le SHIELD. Cela avait été un très bref, mais très enrichissant échange. Intéressant, disons. Qui avait manipulé qui ? Elle avait eu l'information qu'elle désirait, elle avait « lu à travers ses noirs desseins », si l'on voulait être mélodramatique. Il avait tout de même réussit son coup. Qu'elle devine ses projets n'était pas prévu, mais cela ne l'avait ni étonné ni arrêté. Énerver le Hulk et semer la dissension. Ce n'était même pas un projet, c'était tellement évident pour lui. Classique. Mais les avengers ne pouvaient même pas envisager de ne pas avoir toutes les cartes en main...

    Mais c'était la seule à s'être véritablement demandé pourquoi le dieu était toujours là, pourquoi il se laissait faire. C'était la seule personne a avoir essayé de traiter Loki avec les méthodes de Loki. Un par tout. Qui avait gagné ? Qui avait manipulé qui ? Cela chiffonnait Loki. Qu'on essaye de manipuler le dieu de ruse, c'était plutôt vexant. Bien sûr, ce qu'il avait compris de l'entretien était plus crucial que ce qu'elle en avait appris, et dans ce sens il était le vainqueur... Mais par principe, il était agacé et ne pouvait s'ôter de la tête l'image de l'horripilante rousse.

    Quand il avait appris que celle-ci était en contact avec les x-men pour que le SHIELD puisse surveiller les « vilains mutants », les confréristes, il n'avait pu s'empêcher de sourire. Le SHIELD, une organisation mystérieuse et incompréhensible qui embarquait le Hulk dans un héliocarrier, mais qui tenait à l'oeil les mutants qui menaçaient de faire du grabuge. Pourtant les avengers étaient spécialistes pour faire des dégâts... Enfin. Il n'avait pu s'empêcher de sourire, car dans le même temps une vilaine petite idée comme il les aimait germait dans son esprit. Une vilaine petite idée qui lui permettrait de se venger de la jeune femme, de remonter un peu plus le score de son côté.

    Attirer la jeune femme dans ce lieu isolé et lugubre avait été un jeu d'enfant avec les informations qu'il avait glané. Certes, son armée n'était pas franchement au point, mais son service de renseignements, lui , faisait des merveilles. Et la veuve noire s'était fait un plaisir de foncer tête baissée dans le piège. Quand c'était pour une bonne cause, un avengers ne réfléchissait jamais trop longtemps. Et dire qu'il la trouvait presque maligne pour une humaine …

    L'obscurité plaisait à Loki et il était arrivé largement en avance. Natacha allait certainement venir en avance pour inspecter le terrain, et il ne lui ferait pas le plaisir de le surprendre. Il était seul et s'était confortablement installé dans le noir complet, bien au chaud, assis derrière une caisse qui traînait là. Le sol était infecte et il y a encore quelques mois il aurait refusé d'y poser les fesses. Cependant, il commençait à être acclimater aux sols, à force de les heurter avec violence.

    Le bruit des talons heurtait le sol bétonné et Loki souriait dans l'ombre. Elle était là. « Il y a quelqu'un ? » Non je ne suis pas là, vraiment désolé de ne pas vous répondre. L'asgardien se redressa lentement, mais restant toujours dans l'ombre. Il préférait prendre son temps et la faire mijoter un peu. Bien sûr, la faire trop mijoter risquait de lui donner la tentation d'appuyer trop vite sur la détente et le dieu de la rouerie-couardise n'y tenait pas, mais elle était un agent, un assassin et tutti quanti, non ? Elle devait maîtriser ses nerfs. « Veuillez vous présenter. »

    « - S'il n'y a personne, ce quelqu'un peut difficilement se présenter... »

    Lacha-t-il, l'air de rien, pas très fort. Que lui avait dit Thor un jour, déjà ? Qu'il ferait mieux de tenir sa langue et de se rappeler sa place car sa malice ne pouvait lui apporter que des ennuis. Certes. Pour une fois, cet imbécile n'avait peut-être tort. Mais c'était plus fort que Loki...

    « -En outre, nous nous connaissons déjà. Vous ne viendriez pas dans un lieu pareil sur le rendez-vous donné par un inconnu, qui ne pourrait pas vous prouvez sa bonne foi ? Pas vous, pas une avengers si douée et si intelligente que vous...»


    Il sortit lentement de sa cachette, les mains levées en signe d'innocence, comme s'il était en état d'arrestation. Comme si l'illusion qu'il venait de déployer était en état d'arrestation plus exactement, il se doutait que trop bien que dès qu'il serait assez sortit de l'ombre pour qu'elle le reconnaisse, elle n'hésiterait pas à un instant à lui tirer dessus. La question était : tirerait-elle en pleine tête pour tenter de l'abattre une fois pour toute malgré les consignes du roi et du prince d'Asgard, ou se contenterait-elle de l'immobiliser pour ensuite le rendre à Thor, après l'avoir fait convenablement souffrir ? Sans perdre son léger sourire, il s'avança lentement, tout en gardant une distance de sécurité raisonnable. Illusion d'accord, mais il comptait reprendre chair et os dès qu'il serait sûr qu'elle n'allait pas pratiquer le tir au pigeon instinctif sur sa personne.

    « Je me présente, Loki d'Asgard. Comment dois-je vous appeler ? Ô terrible veuve noire ? Natacha Alianovna Romanoff ? Nous ne sommes pas assez intimes pour Nat je présume... ? Natacha Barton peut-être ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 20:24

    Finalement quelqu'un prit la parole, mais ce n'était pas vraiment la voix à laquelle je m'attendais ... Une voix d'homme, sûr de lui et inquiétante. Voilà ce que j'avais ressentis en l'entendant. Des frissons avaient parcouru tous mon corps, car je reconnus immédiatement de qui il s'agissait. J'aurais été capable de reconnaitre cette voix entre mille et justement c'est ce qui m'inquiétait. Au premier abord, je pensais mettre trompé, une illusion, comment pouvait-il être ici après tout ? C'était ma tête qui me jouait des tours, rien d'autre ...
    Malheureusement mes doutes se confirmèrent lorsqu'il reprit la parole, cette fois-ci il n'y avait plus aucun doute, à mon plus grand désespoir. Nous nous connaissions déjà, ça c'était le moins que l'on pouvait dire. Notre précédente rencontre avait été plus qu'explosive et je me serais passé volontiers de ces retrouvailles. Il avait le don pour me mettre hors de moi, rien qu'à sa voix d'ailleurs ... A croire qu'il savait comment m'atteindre et me faire enrager, mais je ne devais pas lui donner cette satisfaction et devait rester impartiale.

    Il venait de s'éloigner de l'obscurité et se trouvait désormais devant moi. Il finit par se présenter, comme s'il avait besoin de cela. Je ne l'avais pas oublié et je n'étais pas prête de le faire. Lors de notre précédente rencontre, cela s'était passé dans des conditions assez particulières ... Chacun de nous avait été touché à sa manière et la pilule avait eu beaucoup de mal à passer depuis. Pour qu'il organise une rencontre comme celle-ci, c'était que lui aussi n'avait pas passé l'éponge sur cette rencontre, comme moi d'ailleurs... Je n'avais pas du tout apprécier que ce dernier réussisse à lire en moi aussi facilement, pour finalement trouver mes faiblesses les plus secrètes. Je l'écoutais attentivement, attendant qu'il termine son monologue, essayant de comprendre ce qu'il cherchait avant tout. Mais je n'avais pas eu de mal à déterminer ce qu'il attendait.

    ▬ Natacha : Comment pourrais-je vous oublier Loki ...

    Immédiatement il ouvrit les hostilités comme à son habitude. Sa dernière question ne m'avait pas laissé indifférente, je ne m'attendais absolument pas à cela et ce fut un choc en découvrant cela. Essayait-il de m'avoir grâce à sa ruse habituelle ou avait-il vraiment des informations qui lui permettaient de le dire. Je devais à mon tour trouver une méthode pour réussir à lui faire cracher le morceau sans l'interpeller. Par contre, j'étais incapable de réfléchir et trouver quelque chose de sournois à lui dire, il m'avait prise de court et mes idées étaient encore floues, chambouler par cette révélation. Je finis par rigoler, de façon à lui faire comprendre qu'il se trompait et que sa remarque était absurde. J'espérais qu'il tombe dans le panneau, mais j'avais en face de moi Loki, le maître de la ruse et de la fourberie, j'allais avoir du mal à l'amadouer.

    ▬ Natacha : Si vous croyez m'atteindre ainsi Loki, j'ai le regret que vous annoncez que cela est inefficace contre moi. Les temps changent, vous devriez faire de-même

    Je devais le mener sur une autre piste, de façon à changer de sujet. Il n'avait donc pas oublié notre précédente rencontre, ainsi que les informations, qu'il avait réussies à découvrir à mon sujet, ce qui m'avait laissé amer. La dernière fois, je lui avais annoncé « les sentiments sont pour les enfants », espérons qu'il n'allait pas chercher à en obtenir plus. A l'époque je ne voulait admettre ce que je ressentais pour Clinton, mais cela avait eu lieu bien avant les récents événements. Aujourd'hui tous avaient changé et je ne voulais pas qu'il le découvre, car il allait sans hésitation l'utiliser contre moi.

    ▬ Natacha : Votre cellule à Asgard n’était pas à votre goût ? Nous vous manquions à ce point !

    Je devais réussir à découvrir la véritable raison de sa visite, même si je savais que c’était la vengeance. Thor et les autres asgardiens étaient-ils au courant de l’évasion de Loki ? C’était impossible que ce dernier ai reçu l’autorisation pour sortir après ce qu’il avait entreprit à l’encontre de la planète Terre et tous les meurtres qu’il avait commis. Toujours en possession de mes armes, je restais vigilante si ce dernier venait à m’attaquer. Je ne pouvais lui coller une balle en pleine tête, même si l’envie était tentante … Je devais le capturer et le ramener au SHIELD, mais cela allait être plus difficile que prévue. J’étais seule face à un demi-dieu assoiffé de vengeance …
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 20:34
    Loki attendait la réaction de la veuve noire avec curiosité et un peu d'anxiété. Tout pouvait arriver avec une telle hyst...femme. Le pire comme le meilleur, l'intelligence retorse, comme une attaque physique brutale. Il était au courant de sa technique pour procéder au réinitialisation cognitive de Clint et l'ôter de son emprise. Il ne tenait pas franchement à ce qu'elle s'approche assez de lui pour tester quelque chose du même acabit. L'asgardien reprit prudemment place dans son apparence, au milieu du hangar. Il préférait tout de même être là pour de bon, histoire de se concentrer sur ce qui était en train de se passer. Mais il devait rester prudent, il n'avait pas une bande d'amis prêt à le protéger et à le venger en cas de pépin. « Comment pourrais-je vous oublier Loki ... » Loki eut un sourire amusé. Il l'avait donc marqué ? Détruisez une ville, les gens se souviendront de vous, touchez le point sensible de leur jolie petite carapace et jamais ils ne vous oublieront. Sans doute car ils s'endorment en rêvant de ce qu'ils vous feront dès qu'ils vous mettront la main dessus. Cela allait à Loki, de marquer les gens ainsi . Tant qu'il les marquait profondément. Mieux valait la haine que l'indifférence...

    « - Je sais, je suis inoubliable, une étincelle dans votre vie d'espionne au grand coeur... »

    Loki poussa un soupire mélodramatique. Non, cette phrase n'avait strictement aucun autre but que faire enrager Natacha. Certes, il était habituellement plutôt doué pour l'énerver en un temps record, et cette réplique là n'était pas sa meilleure. Il se rattraperait plus tard. « Si vous croyez m'atteindre ainsi Loki, j'ai le regret que vous annoncez que cela est inefficace contre moi. Les temps changent, vous devriez faire de-même » … Loki traduisit mentalement ceci par un signal de victoire : il avait frappé en plein dans le mille. Il résista à l'envie de se laisser griser par cette petite victoire facile. Il n'était même pas sûr et certain que son instinct lui souffle le bon sous-titre. Peut-être que la rousse ne voulait dire que ce qu'elle avait dit, qu'elle était juste fatiguée des moqueries de Loki et que les choses avaient changées depuis leur dernière rencontre... De l'eau avait du couler sous les ponts pour les Avengers. Il sourit plus largement, narquois.

    « Vous avez le regret de me dire que cela est inefficace ? Cela vous attriste tant ? Votre cher ami n'a pas apprécié vos méthodes pour l'ôter de mes griffes ? Il est aussi indifférent à vos charmes que vous à … ce que vous prenez pour des attaques ? Je me soucie de vous, vous savez. »

    Loki fit la moue. Ce n'était pas entièrement de la moquerie mensongère; si deux des Avengers étaient occupés à pouponner, cela lui rendrait sans doute la vie plus facile, à condition bien sûr de se débarrasser de l'enfant avant qu'il ne soit assez grand pour aider papa et maman. Quel cauchemar cela deviendrait autrement...
    Alors, à la surprise de Loki, Natacha se mit à rire. Oh bien sûr, cela n'avait rien à voir à la gaîté d'un rire entre amis, ou de la jeune femme naïve qui vient d'être agréablement surprise. Mais c'était bien un rire qui sortait de la gorge de la jeune femme, un rire qui semblait hautement déplacé dans ce grand hangar vide, vide à l'exception de deux ennemis, de deux individus qui semblaient pour l'heure discuter tout-à-fait civilement, mais qui ne ferait rien pour empêcher la mort brusque et accidentelle de l'autre. C'était peut-être cela que les humains appelaient guerre froide ?

    Provocation, piques et manipulations en tout genre. Leur rencontre promettait d'être aussi explosive que la précédente. C'était tout-à-fait au goût de Loki, il n'était pas là pour papoter chiffon autour d'une tasse de thé. Même si la veuve noire et lui semblaient plutôt sur la même longueur d'onde, avec un goût certain pour le cuir. Et qu'il ne cracherait pas sur un peu de thé. Enfin. Les affaires d'abord.
    Loki fronça les sourcils. Le rire était parfaitement sincère, maîtrisé: il racontait n'importe quoi et ses idées étaient ridicules. Si elle avait répondu de ce rire à quelqu'un d'autre, il aurait eu un petit sourire en coin, allant de concert avec la pensée « elle t'as eu, imbécile, elle a vu clair dans ton jeu. Elle sait que tu mens, et tu ne sais plus quoi faire maintenant. » Sauf que...il nageait peut-être en eaux troubles, incertain de ce qu'il allait pêcher, mais les sentiments de la veuve noire pour Clint Barton était la clef. Il le savait, il avait vu son regard se troubler irrésistiblement alors que la glace inébranlable de sa cage les séparait. Alors quoi ? Elle était bonne comédienne, il le savait.. Il devait simplement s'en souvenir à chaque instant, et ne pas se laisser manipuler. Elle ne l'aurait pas, pas une deuxième fois.

    « Votre cellule à Asgard n’était pas à votre goût ? Nous vous manquions à ce point ! » Aahah. Le sourire de Loki se crispa une microseconde. Il allait l'étriper de ses propres mains. Ca, c'était bas, très très bas. Il ne s'y attendait pas, et surtout il ne s'attendait pas à ce que son coeur loupe un micro-battement. Pas assez pour dire qu'il était troublé et que l'avenger avait touché au but mais... Il n'aimait pas penser à son retour et à sa mise en cage. Une cage certes dorée, mais avec une muselière posée sur ses lèvres, la pitié dans les yeux de son frère et le dégoût dans le regard du peuple qui devrait l'adorer comme leur roi. Il préférait laisser tout cela bien derrière lui et se tourner vers ce qui l'attendait. Ce passé ne devait pas se répéter, même si la veuve noire devait en crever d'envie.

    « - Il faut croire que l'on s'attache aux Avengers ... »


    Il leva les yeux au ciel, comme pour demander une aide venue de plus haut, une réponse au mystère qui se posait à lui. Il avait arrêté d'avancer et croisa les bras, lentement, sans faire de gestes brusques comme pour ne pas susciter de réaction trop brusque chez la jeune femme. Il secoua la tête, balayant ce qu'il venait de dire pour ajouter d'un air aimable :

    « -Il ne faut pas croire tout ce qu'on dit sur Asgard, c'est très surfait, surtout au niveau des geôles. Et ne me faites pas croire que je ne vous ait pas manqué. Vous vous ennuieriez sans moi, je suis votre raison d'être. »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 20:56

    Le comportement de Loki ne me rassurait pas du tout. Je ne savais pas ce qu'il avait en tête et cela me perturbait. Après ce qu'il s'était passé lors de son séjour en cellule, c'était compréhensible qu'il chercherait à se venger et s'en prendre à-moi. Il pouvait à n'importe quel moment arrêter son numéro pour finalement m'attaquer et je savais que je ne pourrais pas faire le poids et que je risquais de me retrouver dans un sale pétrin. C'était un demi-dieu et ses pouvoirs étaient impressionnants, il n'aurait donc aucun mal à me mettre hors-jeu sans effort, je devais donc faire très attention. Il fallait dire également que j'étais dans une situation des plus délicate, car j'étais seule dans ce hangar abandonné et loin du QG du SHIELD, c'était l'occasion idéale pour lui pour me faire disparaitre et ensuite prendre la fuite. Cherchait-il à retarder l'échéance de ma mort ? Où recherchait-il des informations bien spécifiques. Son nouveau désir de conquête était impossible à réaliser si les Avengers étaient toujours présents, il devait donc se débarrasser de nous pour réussir. La moindre faille était un atout pour lui. Malheureusement, je n'étais pas prête à parler, quitte à perdre la vie ...

    ▬ Natacha : Arrêtez Loki vous allez me faire rougir ...

    Je n'avais pas d'autres solutions que de rentrer dans son jeu et adopter le même comportement que lui. Ce n'était pas le moment d'énerver la bête, je devais d'abord réussir à savoir la véritable motivation de son retour sur Terre, même si cela n'était pas difficile à imaginer. La moindre information pouvait être utile pour le SHIELD et ainsi nous permettre d'éviter une nouvelle catastrophe. Le retour prématuré de Loki allait également être une sacrée nouvelle pour Thor, qui ne devait pas être au courant de son évasion. C'était un événement assez incroyable pour moi, car personne ne s'attendait à le revoir de si tôt, de quoi était-il capable désormais ? Il fallait se méfier de lui, car précédemment nous avions éviter de la destruction de New York de justesse, il ne fallait pas revivre cela une deuxième fois. Je n'avais aucune possibilité de contacter qui que ce soit ou de signaler ma position, car il n'y avait aucun réseau, à croire que j'étais dans le trou perdu du Bronx. Loki avait bien choisi son lieu, j'étais vulnérable et sans moyen de communication, il ne risquait rien.

    ▬ Natacha : Ne vous inquiétez pas pour l'agent Barton, justement il vous réserve un comité d'accueil digne de votre ampleur, je vous assure, vous ne le regretterez pas.

    Je devais à tous prie éviter de tomber dans son piège, la moindre réaction de ma part pouvait m'être fatale. C'était plus sûr pour moi d'esquiver ses remarques et changer de sujet. Rien de mieux que de parler de l'envie de vengeance de Clinton, pour essayer de le mettre mal à l'aise et pour qu'il comprenne que sa présence n'était pas la bienvenue. Si Clint apprenait cette histoire, je savais qu'il allait le regretter.
    Il essayait malgré tout de me mettre mal à l'aise, car il avait compris la dernière fois qu'entre Clint et moi, il y avait beaucoup plus qu'une amitié et ça, je ne pouvais lui donner cette satisfaction, plus jamais il n'arrivera à lire en moi et me rabaisser comme il l'avait fait avant. Si j'avais eu la possibilité de l'envoyer bouler de cette manière "cela ne vous regarde pas", cela aurait été un vrai plaisir, mais c'était une victoire pour lui et je n'avais pas eu le choix que de devoir me taire.

    ▬ Natacha : Trèves de plaisanteries Loki, que faites-vous ici ? Ne me dites pas que vous vous êtes évadez uniquement parce que je vous manquais ...

    J'avais été ferme dans ma question, il fallait arrêter cinq minutes la plaisanterie. Rien que de le voir en face de moi me rendait anxieuse, alors pourquoi être polie avec lui, alors qu'il ne souhaitait qu'une chose, c'était de me voir morte. Toujours armé de mon pistolet, je scrutais le moindre geste de Loki de façon à esquiver toutes attaques de sa part. Si la situation venait à dégénérer, je ne savais pas du tout si j'avais une chance de m'en sortir, je n'avais pas d'autres choix que de prendre la fuite, ce qui me dégoûtait comme comportement, mais si je tenais à la vie, je n'avais pas beaucoup d'options. J'étais vraiment inquiète de la suite, comment allais-je pouvoir m'en sortir ? A croire qu'en ce moment, ma bonne étoile était bien loin et voilà que je cumulais les problèmes.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 21:35
    Il ne la lâchait pas du regard, scrutant ses traits avec une sorte d'avidité intérieure. Que pensait-elle ? Loki cherchait la faille, cherchait ce que cachait les traits de la russe. Lors de leur dernière rencontre, il était parvenu à briser le masque de la veuve noire et à faire surgir une étincelle de peur dans son regard. Il devait réussir à voir cette faille et prendre le dessus, pour de bon cette fois...
    Bien sûr, la veuve noire devait objectivement considérer cette situation de la même manière que lui : ils étaient seuls, dans un endroit isolé et il était hors de question de penser que Loki puisse avoir de nobles et bonnes intentions à l'égard de la femme qu'il avait en face de lui. Ils jouaient tous les deux un jeu dangereux, mais Loki avait pour lui sa résistance asgardienne, il ne se laisserait pas tuer aussi facilement. Elle n'était qu'une mortelle. Agent du SHIELD, Avenger, et redoutable s'il en était, mais mortelle, humaine. Il y avait un déséquilibre des forces qui avantageait et ravissait Loki. Mais Natacha était prévenue des manigances de Loki et semblait mieux maîtriser sa peur que lors de leur dernière rencontre. Son visage était impénétrable et elle continuait de lui répondre, cherchant à rendre coup pour coup. Cela ne faisait que sourire Loki, le même sourire que devait avoir un chat qui contemple la souris qu'il a laissé se glisser dans un coin pour reprendre son souffle.

    « Arrêtez Loki vous allez me faire rougir ... »La veuve noire, rougir ? Au moins il tirerait une émotion de ce joli minois. Même s'il préférerait de la peur. Il devait la faire réagir pour obtenir ce qu'il voulait. Il était le dieu de la fourberie, mais aussi de la discorde et du désordre. Diviser pour mieux régner. Cette stratégie avait payé la première fois, et il en était toujours aussi friand, même s'il se doutait que cela ne serait pas aussi facile que précédemment. Ils devaient être enivrés par leur victoire, célébrant leur amitié toute fraîche et neuve, sortie des cendres de Coulson... Il se ferait un plaisir de noyer ce beau sentiment dans l'oeuf. Mais Loki ne pouvait tout miser sur leur peur de Hulk, leur peur d'eux-mêmes : non cette fois il était autant intéresser par la manipulation que par l'information et la désinformation. Il devait mieux préparer sa conquête cette fois-ci, et compter plus sur lui-même que sur son armée. Et beaucoup mieux remuer le couteau dans les failles qui béaient chez les Avengers.

    « -Ne vous inquiétez pas pour l'agent Barton, justement il vous réserve un comité d'accueil digne de votre ampleur, je vous assure, vous ne le regretterez pas. » Loki haussa les épaules, négligeant. Natacha sous-entendait que Barton voulait lui faire la peau plus que tout au monde. Il s'y attendait, il avait, après tout déjà essayé de le faire exploser à coup de flèches. La rousse pensait lui faire peur en mentionnant Robin des Bois ? Il n'en avait pas peur, il n'avait peur de personne, exception faite de Hulk dont il ne pouvait se souvenir qu'avec un frisson d'horreur. Il avait fait de l'agent Barton son esclave asservit, celui-ci avait de très bonnes raisons de lui en vouloir et il méritait sa colère. Loki n'avait jamais prévu d'affronter l'un de ses anciens esclaves, il avait pensé qu'il vaincrait ou qu'ils mourraient, pas qu'une garce rousse lui chiperait l'un de ses jouets. Mais ici, dans un hangar désert, seul face à Natacha ? Il se moquait bien de Clint. En outre, il avait de toute manière, des plus gros chats à fouetter : Thor, Odin ou Hulk étaient de bien plus gros problèmes lancés à ses trousses.

    « -Ainsi Clint est toujours fan de moi et m'attends impatiemment ? Que c'est touchant...Je dois lui manquer autant que vous m'avez manqué, très chère.»

    Loki se fendit d'un sourire de gosse; il se moquait ouvertement de la veuve noire. Elle voulait jouer à ça ? Ils allaient jouer. Mais Loki n'avait lui, aucun sentiment à cacher et à défendre. Il avait, au contraire, tout le loisir de l'examiner et de chercher à lire en elle. Le grand désavantage de la rousse étant que, quoiqu'elle réponde, il pouvait toujours l'interpréter et extrapoler. Même son silence ou son rire était un aveu, et elle en avait conscience, il en était certain. Il était curieux de voir quel parti elle allait prendre...

    « -Trèves de plaisanteries Loki, que faites-vous ici ? Ne me dites pas que vous vous êtes évadé uniquement parce que je vous manquais ... » Trancher dans le vif du sujet et couper court aux essais de Loki pour être charmant et spirituel ? Si même elle se mettait à cogner avant de parler, il allait finir par se lasser des avengers et de cette population de décérébrés agressifs.

    « -Quoi ? On ne peut même plus être poli, et échanger quelques banalités, prendre des nouvelles ? Suis-je donc toujours sur Asgard, au milieu des crétins belliqueux ? »

    Il fit à nouveau la moue, comme déçu par ce constat, mais il s'inclina légèrement, beau joueur et daigna l'informer :

    « - Peut-être me suis-je évadé parce que, comme tout individu des neufs royaume, je n'aime pas être enfermé dans une geôle et que la liberté me sied mieux ? »

    Il haussa les épaules, c'était l'évidence même. Les avengers croyaient-ils sérieusement qu'il allait se laisser museler et attacher comme un misérable cabot tenu en laisse par son grand frère ? Il n'était peut-être pas tout à fait sain d'esprit, mais il était comme beaucoup sur de nombreux points : les gens n'aiment pas passer leur vie en prison. Barton était l'exemple même que les gens aiment prendre leur vengeance et ne pas finir sur une défaite humiliante.

    Il disparut.
    Momentanément, car il fit aussitôt sa réapparition juste dans le dos de la veuve noire. Il réapparut, la main en l'air, effleurant la nuque de la jeune femme alors que sa voix retentissait, dénuée de toute plaisanterie, et au contraire, extrêmement sérieux et grave. Froide.

    « -Allons Natacha, vous n'avez aucune envie que je devienne sérieux. »


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Mer 10 Oct 2012 - 22:17

    Loki s'amusait avec moi à croire que j'étais sa petite sourie et lui le chat qui ne faisait que retarder l'échéance de ma mort. Cette situation me m'était vraiment mal à l'aise, je ne savais pas du tout lorsque cette dernière allait dégénérer et surtout si j'allais pouvoir m'en sortir. C'était un combat inégal et c'était évident que je n'avais aucune chance, il faudrait un miracle ... Si nous étions plusieurs, peut-être que le combat aurait été loyal, mais là c'était du suicide. Même si j'étais une experte au corps à corps et aux armes à feu, ces derniers seraient inutiles. Loki avait le pouvoir de se démultiplier etc ... c'était un demi-dieu alors que j'étais qu'une simple humaine.
    Et dire que cela devait juste être une visite de courtoisie, voilà qu'elle venait de se transformer en mission suicide. J'en connaissais un qui allait me passer à un sale savon et je ne pouvais qu'approuver, j'aurais dû être plus prudente, la meilleure idée aurait été de contacter Ororo qui m'aurait assuré que c'était une erreur, aucun élève ne souhaitait mon contacter et là j'aurais compris la supercherie. Encore une fois j'avais agi sans réfléchir, tête baisser, sans penser une seule seconde aux conséquences. Je tenais absolument à sortir de cet hôpital que j'avais agis inconsciemment. Désormais cela allait me servir de leçon étant donné que cela être ma dernière sortie, j'avais tout gagné en fin de compte ...

    "Je dois lui manquer autant que vous m'avez manqué, très chère", cette phrase avait provoqué un frisson qui avait parcouru tout mon corps, me laissant de marbre ... Clinton ne souhaitait qu'une chose, le voir mort, Loki venait de me dire qu'il ressentait exactement la même chose à mon égard, je savais très bien qu'il chercherait à se venger, mais il y avait quelque chose dans sa voix qui me fit trembler de la tête au pied. Il était intimidant et je savais que mon heure n'allait plus tarder. Je resserrais ma poigne sur mon arme, prête à l'utiliser en cas de besoin, mais l'envie de lui coller une balle dans la tête était si forte que j'avais presque du mal à penser à autre chose. Que faire ? Le tuer ou le capturer ? Sachant que les deux idées étaient stupides ... Si je le tuais, je ne préférais même pas imaginer les conséquences, notamment Thor et le SHIELD et pour le capturer, c'était impossible, il était bien trop fort pour moi. Même avec tout mon arsenal j'en serais incapable.

    Finalement je n'avais pas réussi à faire durer ce jeu entre nous, j'avais finalement annoncé la question qui me triturait la tête depuis le début de nos retrouvailles, la raison de son retour. J'avais été assez ferme et directe et maintenant je savais que cette manière de l'aborder avait été une erreur. Mais cette situation commençait à me mettre sérieusement mal à l'aise, ce n'était pas le moment de faire dans la dentelle. Je devais découvrir pourquoi il était revenu et ce qu'il recherchait, si je parvenais à m'enfuir, je pourrais prévenir le SHIELD et ainsi contrecarrer ses plans d'invasions ...

    ▬ Natacha : Vous n'êtes plus le bienvenue sur Terre Loki alors pourquoi revenir après tout le mal que vous avez causé ?

    Je pensais notamment à l'agent Coulson, Clinton et aux habitants de New York. Son passage avait laissé des grosses cicatrices qui allaient avoir beaucoup de temps pour guérir. La disparition de l'agent Coulson avait jeté un froid au sein du SHIELD, car il était l'un des plus précieux membres et l'un de mes proches collègues. Sa présence me manquait et je me devais de le venger également. Le ton de ma voix ne lui plaisait guère, car son visage commençait à s'assombrir. Je pouvais revoir le Loki diabolique qui se tenait devant moi dans sa prison et qui essayait par tous les moyens de m'intimider. Il était vraiment démoniaque et vicieux, je devais faire attention, car je savais que j'avais énervé la bête et que j'allais en payer les conséquences. Mais comment faire ami ami avec lui alors qu'il avait fait tant de mal.

    Finalement il commença les hostilités, par l'un de ses tours de passe passe favoris. La téléportation. Il venait de disparaitre sous mes yeux, sans que je sache où il allait. Immédiatement je sentis la peur monter en moi et observait tout autour dans l'espoir de le voir apparaître. Il avait le don de posséder les gens, je devais éviter qu'il atteigne mon cœur pour devenir sa marionnette. Aucune trace de Loki, avait-il prit la fuite en réalité ? Je m'étais une nouvelle fois trompée. "Allons Natacha, vous n'avez aucune envie que je devienne sérieux". Il était donc derrière moi et quand je sentis sa main passée le long de mon cou, cette fois-ci se fut la panique. Il était si rapide que je n'avais pas pu comprendre ce qu'il venait de se dérouler. Voilà l'un des nombreux dons, dont il était capable et qui me m'étais dans une situation des plus difficiles. Il pouvait également se démultiplier, il nous en avait fait la démonstration en Allemagne.

    ▬ Natacha : Reculer !

    Cette fois-ci, je pointais mon arme droit sur sa tête et reculait doucement sans le lâcher du regard. Son geste m'avait laissé de glace et je sentais encore mes jambes s'entrechoquer sous l'effet de la peur. Désormais il n'y avait plus de prison pour nous séparer, je n'avais aucun moyen pour me mettre en sécurité non plus. Ce hangar était immense et bien évidemment vide. Aucune caisse, aucun carton, aucun véhicule, rien pour que je puisse me mettre à l'abri. S'il venait à m'attaquer, l'esquive allait être difficile, car je n'avais rien pour me protéger. La sortie était également très loin de moi, si je tentais la fuite, il n'aurait aucun mal à m'en empêcher ... J'étais prisonnière et vulnérable.

    Les yeux écarquillées, j'essayais de mettre le plus de distance possible entre nous, mais Loki continuait à s'avancer vers moi, sans prendre compte de mes armes pointer sur lui, à croire que ce n'était que de simples jouets. J'essayais de réfléchir rapidement à une solution. Discrètement je pris la peine d'activé mon émetteur radio qui se trouvait dans mon bracelet de façon à contacter quelqu'un, mais il n'y avait aucun réseau, j'étais seule. Parmi mes gadgets, mon grappin n'allait pas me servir à grand chose, Le Dard de la Veuve, mais c'était tout de même dangereux. J'avais mes bombes fumigènes, mais vu le manque de cachette, je n'allais pas avoir le temps de les mettre en pratique. Il n'y avait que mes deux armes à feu et ma connaissance du terrain pour réussir à m'en sortir.

    ▬ Natacha : Si vous avancez encore, je n'hésiterais pas à vous tirer une balle en pleine tête.

    Je savais que mes menaces étaient inefficaces sur lui, mais que pouvais-je faire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 18:05
    Loki pouvait presque entrapercevoir une lueur de crainte dans les yeux de la veuve noire. Plus le temps passait, plus l'ambiance au sein du hangar devenait lugubre et électrique. On pouvait presque penser que la lumière déjà pas très glorieuse se mettait à vaciller, mais c'était surtout que les deux protagonistes ne se lâchaient plus du regard. Loki souriait largement, tandis que la veuve noire semblait refuser de montrer de la peur et de détourner le regard. Elle avait raison pour les deux sentiments : Loki refusait de se faire avoir une deuxième fois par l'avenger et était bien décidé à garder le dessus. Et pour cela, il se sentait d'une humeur de fauve... Ne jamais tourner le dos à un fauve, ne jamais le quitter des dieux, et ne pas le laisser renifler sa peur.

    Natacha se débrouillait plutôt bien à ce jeu pour l'instant. Certes, elle le pointait toujours du bout de son arme, mais il ne pouvait pas lui en tenir rancœur. C'était une question d'instinct de survie pour elle et elle aurait été folle à lier de ne pas se méfier un temps soit peu. Et ce n'était pas comme s'il tenait sa magie prête à lui sauver la mise au cas où elle se décide à lui tirer dessus avec un peu trop de virulence – en théorie, il n'en mourrait pas, mais asgardien ou non une balle dans le genou ça fait toujours un mal de chien - . Et il se méfiait un peu de ce que pouvait bien contenir sa combinaison moulante comme instrument de torture. Il préférait ne pas en savoir plus que ce qu'il voyait déjà. Juste histoire de veiller à son intégrité physique et esthétique.

    La veuve noire le surveillait donc attentivement. Un peu mal à l'aise donc, mais rien de grave. Pour l'instant. « -Vous n'êtes plus le bienvenue sur Terre Loki alors pourquoi revenir après tout le mal que vous avez causé ? » Pour l'instant, oui, car cette question donnait envie à Loki de grincer des dents. De quoi je me mêle sale petite humaine... Elle voulait savoir la raison de sa présence ? Elle allait le savoir plus vite que prévu et allait le regretter, à force de le chercher... Il voulait la voir sursauter, la voir effrayée. Il fut tenté d'aller d'user de la télépathie pour voir ce qu'il en était réellement mais..; ce ne serait pas une vraie victoire si elle ne laissait rien paraître. Pour l'instant il s'adjura au calme et se força à sourire, mais plus froidement que précédemment.

    « -Ne racontez pas n'importe quoi. Je n'ai jamais été le bienvenu sur Terre, ni nulle part ailleurs. »

    C'était son frère l'ami des humains, pas lui. Il n'avait jamais été friand des incursions sur Midgard, même au temps où les asgardiens y étaient acclamés tels des dieux. Enfin, surtout Thor ou Odin, il avait peu de fidèles quant à lui... Si les avengers ne s'étaient pas dressés en travers de sa route, il n'y aurait pas eu temps de dégâts de toute manière, il n'avait rien d'un dieu guerrier et destructeur... Originellement. Oui, tout était de leur faute. Et puis, il n'était le bienvenu nulle part, or il fallait bien qu'il existe quelque part... Il avait essayé de se suicider, de se laisser tomber dans la mort et les étoiles, mais il avait survécu. Alors maintenant, il devait se venger et se tailler une place dans les univers.

    « -Reculez ! »
    Loki en aurait gloussé. Il a-do-rait réapparaître derrière les gens en leur faisant manquer une crise cardiaque. Déjà tout petit, c'était son jeu préféré, Thor se révélant toujours une excellente victime. Mais alors la veuve noire... Il y avait le goût du risque en plus et surtout la saveur de la victoire... Il avait surpris la veuve noire, et cela lui plaisait énormément.

    Maintenant, il devait se concentrer sur l'arme pointée sur lui et non pas sur la satisfaction grisante d'un gamin malicieux qui a fait une bonne blague. Mais c'était dur, et son sourire content devait le trahir. Il réussit à l'estomper et à le transformer en un sourire plus narquois, avançant lentement vers sa proie avec l'air d'un chat fin gourmet. Il ne la lâchait pu des yeux, se contentant de mettre un pied après l'autre dans sa direction, sans crainte de la menace du pistolet. Il ne cherchait pas à vraiment à réduire la distance entre, mais surtout à ne pas l'augmenter. La garder à portée de main pour ne pas la laisser s'enfuir, pour jouer encore un peu.

    « -Si vous avancez encore, je n'hésiterais pas à vous tirer une balle en pleine tête. » Sérieusement ? Le sourire de Loki se plissa, comme s'il allait éclater de rire. Le contraste entre la menace, l'attitude de Loki et celle de Natacha était juste... surréaliste. Néanmoins, Loki ne doutait pas le moins du monde de la véracité de cette promesse, l'avenger n'était pas du genre à faire des sentiments et à hésiter au moment de tirer une balle dans la tête de quelqu'un. Surtout quelqu'un qui passait son temps à chercher son point sensible, lui voler son cher et tendre et vouloir asservir l'humanité. Surtout les deux premiers points, de l'avis de Loki.

    Loki se délectait du regard que la veuve noire portait sur lui. Il n'était pas contre un peu d'amour, mais toutes ses tentatives s'étaient terminées par des échecs cuisants, et Natacha A. Romanoff n'était pas appelée la veuve noire pour rien ( sauf en présence de cher Clinton, évidemment ). Alors la peur lui allait très bien. Elle en devenait même plus belle, mais il n'était pas sûr que la complimenter désarmerait le conflit, bien au contraire.

    « -Laquelle ? »

    Laquelle de tête ? Loki se démultiplia sans hésiter, reproduisant des illusions fidèles de lui-même tout autour de Natacha, jusqu'à l'encercler de dizaines de Loki. Selon son estimation, elle ne devrait pas avoir assez de balles pour tous les exécuter. Enfin, il espérait car il devait avouer que sa connaissance des armes midgardiennes étaient assez floues, il avait réussi à esquiver toutes les balles qui lui étaient adressées pour l'instant. Il ne savait même pas à quel point elles pouvaient le blesser. Mais pour l'instant, il s'en moquait, se contentant d'entourer la veuve noire et de l'encercler, un grand sourire épanoui sur ses visages. A l'infini, le sourire de Loki qui regardait la veuve noire, avançant toujours vers elle, sans crainte.


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 19:46

    Après sa remarque, je pouvais comprendre que ce manque d'amour était un fardeau pour Loki. Être le demi-frère de Thor ne devait pas être évident, je ne connaissais pas grands-choses de leur enfance, mais je savais que Loki l'enviait et c'était justement à cause de cette jalousie qu'il était devenu un monstre assoiffé de pouvoir. La Terre n'était pas l'unique endroit où Loki était rejeté, mais avec une attitude pareille, comment voulez-vous réussir à l'apprécie ? Il ne pensait qu'à une seule chose, dominer la Terre et faire des humains ses esclaves. Je n'étais pas du genre à me laisser submerger par mes émotions et je n'avais absolument pas envie de me laisser attendrir par Loki, pour qu'ensuite il essaye de s'en servir contre moi. J'étais plus déterminé à venger la mort de Coulson, ainsi ce qu'il avait fait subir à Clinton et aux humains, que de laisser place à mes sentiments ou de la pitié. C'était notre ennemi, ce n'était pas le moment de devenir sentimentale alors que lui ne pensait qu'à me tuer, ainsi que tous les habitants de cette planète.

    ▬ Natacha : A qui la faute aussi ?!?! A vouloir dominer le monde, voilà ce que vous avez gagné ... Ne croyez pas que je pourrais avoir de la compassion pour vous, c'est bien la dernière chose dont j'aurais envie.

    Je ne faisais pas dans la dentelle, j'en étais consciente, mais cela ne me dérangeait pas. Son attitude m’énervait et je n'avais plus aucune envie d'être poli et bien élevée. Il jouait avec moi et il devait absolument cesser, avant que je ne finisse par m'énerver. Peut-être que c'était un demi-dieu et moi une simple humaine, mais je n'étais pas prête à me laisser faire et j'étais bien déterminée à me battre jusqu'à la fin et me défendre comme un lion.
    Loki ne me lâchait pas du regard et c'était justement ce qui le rendait encore plus intimidant, à croire que mes armes ne lui faisaient rien du tout, malgré qu'ils étaient pointés droit sur son crâne. Il me suffisait d'appuyer sur la gâchette pour lui faire exploser la tête, mais cela ne l'inquiétait pas plus que ça. A quoi jouait-il bon sang ? Il préparait quelque chose, mais je n'avais aucune idée de quoi il pouvait s'agir. Je lui avais donné l'ordre de ne plus bouger, mais c'était à croire que je parlais aux murs, il n'avait pas une seconde écouté ce que je venais de lui dire et continuais à avancer tel un fauve près à bondir sur sa proie. De mon côté je continuais à reculer pour essayer d'instaurer un minium d'espace et surtout je ne voulais pas être à sa portée. Il était hors de question que ce dernier ne me contrôle, mon cœur devait donc se trouver bien loin de lui et de ses tours de passe-passe. Et puis cela me permettait d'avoir un meilleur angle de vue et ainsi esquiver toutes attaques de sa part.
    Ma deuxième tentative s'était révélée plus brutale. S'il continuait d'avancer, je l'avais menacé qu'une balle finirait par se loger dans son crâne. Et j'étais vraiment prête à le faire si ma vie était en danger et ce serait même sans hésitation. Durant ma carrière, j'avais déjà tuée beaucoup de mes ennemis, alors le faire avec Loki ne me poserais aucun problème, ce serait même un plaisir ...
    Je pensais vraiment que cette menace allait le faire réagir, mais je m'étais trompé, cela avait l'air de l'amuser plus qu'autre chose. Un immense sourire sadique se dessina sur ses lèvres et je compris que je ne lui faisais pas peur et que c'était même un jeu pour lui. Cette fois-ci j'étais vraiment effrayé, j'allais devoir trouver un autre moyen pour réussir à m'en sortir, car mes menaces n'avaient aucun effet sur lui.

    La suite se déroula à une vitesse folle. Toujours amusé par la situation, Loki finit par dire un seul et unique mot, qui avait eu l'effet souhaité. "Laquelle?" Il n'avait pas eu de besoin d'en dire plus, car cette fois-ci c'était pire que de la peur, j'étais même terrorisé. Loki finit par se démultiplier, pouvoir que je détestais plus que tout, car il avait un avantage certain grâce à ça. Une scène affreuse s'offrit à moi, plusieurs Loki se trouvaient devant mes yeux et ils abordaient tous, le même sourire maléfique. J'allais devoir agir vite si je tenais à la vie. Je ne savais pas si mes balles allaient être efficace, mais je ne pouvais pas rester sans bouger, j'allais devoir utiliser une autre méthode qui s'était révélé efficace au fil du temps, mes compétences aux corps à corps.
    Je finis par pointer mon arme sur plusieurs cibles et réussit à les atteindre en pleine tête, mais cela n'était pas suffisant, car les autres clones continuaient à avancer vers moi. Le Loki qui se trouvait à ma gauche venait de se manger un sacré coup de coude dans le nez et finit par être déstabilisé, j'en profitais pour lui envoyer une série coups de poings de façon à l'assommer. Dans mon dos se trouvait un autre ennemi, c'est alors qu'une idée me vint en tête. Je finis par sortir mon filet de ma ceinture, pour le passer autour de son cou et ainsi l'étranger. A ses côté, se trouvait son frère jumeau. Toujours en possession de mon câble, je réussis à lui attacher les mains et lui fit un croche pied pour le faire tomber au sol. Le premier Loki qui essayait de se défaire de son piège, fut rejoint par le second. Ils étaient désormais hors jeu, je pouvais passer au suivant. Prenant appuie sur un ennemi arrivant vers moi, je finis par tournoyer avec mes jambes pour finalement en assommés plusieurs au passage.

    Après plusieurs attaques, les adversaires commençaient à diminuer, mais ce n'était pas suffisant. J'espérais que ma prochaine idée allait être efficace, car je venais de sortir de ma ceinture, des bombes fumigènes que je lançais au centre des clones. Une fumée imposante empêchait à qui que ce soit de voir clairement, j'en profitais donc pour attaquer plusieurs ennemis sous l'effet de surprise, mais malheureusement la fumée finit par se dissiper et c'était avec désespoir que je remarquais qu'ils étaient toujours aussi nombreux.
    Je me démenais comme une folle lors des combats au corps à corps, laissant toutes ma colère prendre le dessus. Je réussis à venir à bout de plusieurs ennemis uniquement grâce à mes pieds et mes poings, mais je sentais que je m’épuisais beaucoup trop vite. Je devais économiser mes balles et ne pas utiliser mes pistolets trop souvent.
    Courant à toutes vitesses sur un ennemi, je pris appuie sur ses épaules pour esquiver ses attaques, mais malheureusement la chute se révéla douloureuse. J'avais pris trop d'élan et ma jambe n'était pas assez solide pour supporter mon poids. La douleur était si forte, que je finis par perdre l'équilibre, sachant pertinemment que ma jambe était désormais affaiblie. Je comprenais maintenant où voulait en venir les médecins concernant mon état de santé et le refus de reprendre du service. Elle n'était pas tout à fait opérationnelle et je venais d'en faire les frais. Tout en essayant de combattre la douleur, je finis par lever la tête et remarquais mes ennemis qui avançaient d'un pas assuré vers moi. Ressortant mes pistolets, je réussis à abattre plusieurs cibles, mais les autres continuaient d'avancer. Il était impossible pour moi de me remettre débout, je n'avais pas d'autre choix que de ramper tout en continuant d'abattre mes ennemis.

    ▬ Natacha : Même si vous réussissez à me tuer, il y aura toujours quelqu'un pour terminer mon travail, nous serons toujours plus fort que vous, Loki.

    J'étais désormais prête à mourir, j'avais réussi à donner le meilleur de moi-même, mais il était temps pour moi de tirer ma révérence. Ma jambe était trop faible pour me permettre de courir un sprint, donc c'était impossible pour moi de fuir. Je n'avais plus de bombes fumigène je les avais toutes utilisé et mes munitions se vidaient à une vitesse folle. Je n'étais pas assez forte pour vaincre Loki, mais malgré tout j'étais heureuse. J'avais rencontré de merveilleuses personnes, vécu des histoires incroyables et j'avais pu vivre quelque chose d'exceptionnel avec Clinton durant toutes ces années. Loki continuait d'approcher vers moi et je savais qu'il n'allait plus tarder à m'achever. Ne voulait toujours pas m'avouer vaincu, je continuais d'abattre mes cibles, qui tombaient les unes après les autres.
    Je savais malgré tout, que mes amis allaient faire leur maximum pour me venger et ainsi que gagner cette guerre, je n'avais aucun doute là-dessus.

    ▬ Natacha : Et puis ma mort ne restera pas sans conséquence, j'attends avec impatience le moment où Hulk pourra vous faire la peau. C'était vraiment inoubliable cette scène, dommage, je ne pourrais pas y assister une seconde fois, cela me brise le coeur.

    C'était puéril de ma part je devais le reconnaitre, mais c'était hors de question que je quitte ce monde, sans avoir humilié Loki. Je savais que sa confrontation avec Hulk avait laissé de grosses séquelles, il fallait dire que Bruce Banner avait été excellent, moi-même je n'aurais pas fait mieux.



    (Pour la scène de combat, je reconnais c'est un gros cafouillage, je me suis basé sur le combat de la Veuve Noire dans Iron Man 2, d'où la petite pirouette haute voltige, à rédiger ce n'est pas évident :lol:)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 20:09
« A qui la faute aussi ?!?! A vouloir dominer le monde, voilà ce que vous avez gagné ... Ne croyez pas que je pourrais avoir de la compassion pour vous, c'est bien la dernière chose dont j'aurais envie. » Loki protesta interieurement qu'à l'origine il ne voulait dominer personne, mais que son cher papa l'avait laissé tomber dans le vide interstellaire. Il avait bien valu qu'il s'occupe et se distraie par la suite ! Et on pouvait difficilement conclure un accord avec les Chitauris qui n'inclue pas mort, destruction, esclavage et conquête des différents mondes. Mais l'asgardien en exil se contenta de grogner entre ses dents serrées. Sa langue d'or ne lui serait d'aucune utilité face à la veuve noire. Une langue dorée certes, mais que jamais on n'avait prit la peine d'écouter. Alors, il ne s'expliquait plus, ni ne cherchait à convaincre. Merci bien, l'hypnose était suffisamment efficace. Qu'ils aillent tous se faire voir, s'il était le grand méchant. Il allait être le grand méchant.

Il passa à la vitesse supérieure. La veuve noire était en danger, et dans ses yeux on pouvait lire la peur au fur et à mesure que les Lokis se multipliaient, jubilants, autour d'elle. Bien sûr l'avenger ne le déçut pas; elle se battrait jusqu'à la fin, et de son mieux. Un adversaire opiniâtre et à la hauteur, cela faisait plaisir. Car si la veuve noire subissait un sérieux désavantage de part l'endroit et le caractère asgardien de son ennemi, elle n'en restait pas moins extrêmement dangereuse. Mortelle.

Deux clones se firent touchés en pleine tête et se volatilisèrent, pour laisser aussitôt la place à d'autres. Ils n'étaient qu'illusions, et le véritable Loki ne sentait rien, continuant à maintenir sa magie pour avancer, encore et encore, toujours plus nombreux. Le véritable Loki se trouvait néanmoins dans l'un des corps et se prit un coup de coude, dans le nez. Il résista à l'envie de se saisir le nez avec un grognement – étaient-ils obligés de chercher à l'amocher à chaque fois ?- et préféra laisser cette illusion aux prises avec les poings de Natacha pour se mettre à l'abri ailleurs. Frappe donc un clone, ça t'occuperas, cracha-t-il mentalement. La veuve noire était pleine de ressources, il n'en avait jamais douté, et elle le lui prouvait aimablement. Et le SHIELD prenait visiblement d'elle et s'attachait à l'équiper d'accessoires...Attachants. Deux nouveaux clones tombèrent sous les coups de la jeune femme, emmêlés dans un filet. C'était une fin bête et humiliante, et Loki les observait avec un brin de commisération. Ses illusions n'étaient pas dotés de son instinct de survie et de son intelligence. Dommage.

Lentement, mais sûrement, la veuve noire semblait chercher à devenir assez rapide pour éliminer les Lokis plus vite qu'ils n'apparaissaient, comme si elle cherchait elle-même à se multiplier et à parer chaque approche, et attaquer, toujours attaquer. Le sourire de Loki s'agrandit encore un peu lorsqu'elle dégaina ses bombes fumigènes. Certes, c'était fichtrement agaçant, et il n'y voyait pas mieux que n'importe qui, mais le concept d'attaquer sournoisement et de se cacher derrière de la fumée lui plaisait beaucoup. Il sentit au bout de sa magie, plusieurs clones se faire attaquer et mettre KO par la veuve noire. Mais cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eu le plaisir de se battre et de projeter d'autres images de lui-même, et sa magie était prête à en recréer encore et encore, malgré la vivacité de la veuve noire.

Trop vive. Natacha, contrairement à lui, n'avait pas bénéficié d'un long repos forcé en prison et n'était pas au mieux de sa forme, malgré son efficacité. Elle n'étais pas le Captain America, et restait humaine. Une humaine avengers, très douée et résistance au-delà de la résistance mortelle humaine, certes, mais une humaine qui se relevait d'une blessure : Natacha A. Romanoff venait de tomber aux pieds de Loki. Elle rampait même devant lui, et il songea que c'était plutôt un spectacle plaisant. Tout était beaucoup plus facile lorsqu'on l'écoutait pour de bon et que l'on acceptait de se mettre à ses pieds.

" Même si vous réussissez à me tuer, il y aura toujours quelqu'un pour terminer mon travail, nous serons toujours plus fort que vous, Loki." Loki recréait calmement des doubles de lui-même à chaque fois qu'elle en abattait un, mais n'en gardait plus que trois ou quatre au maximum à présent. Il préférait garder de la magie en réserve. Mais il continuait d'avancer, au rythme de la reptation de l'avenger.

« -Allons, vous m'avez obéi, vous êtes tombée à mes pieds.. Soumettez-vous encore un peu, et peut-être que je pourrais vous épargner ? Ne voulez-vous pas vivre vieille et heureuse, avec votre cher Clinton ? Ou vous méprisera-t-il en apprenant que vous n'avez pas réussi à venger sa virilité blessée ? »

"Et puis ma mort ne restera pas sans conséquence, j'attends avec impatience le moment où Hulk pourra vous faire la peau. C'était vraiment inoubliable cette scène, dommage, je ne pourrais pas y assister une seconde fois, cela me brise le coeur." Loki poussa cette fois un hurlement de rage qui défigurait ses traits. Cette femme... Cette... Espèce... Durant un court instant, des milliers d'insultes, aussi bien asgardiennes, midgardiennes ou issues des autres royaumes qu'il avait eu l'occasion de visiter ou de s'informer dessus, traversèrent l'esprit de Loki. Un flash. Un flash de pure haine et de rage. Comment osait-elle ? Comment osait-elle mentionner le monstre qui se battait avec les avengers ? Le monstre qui … qui l'avait battu, humilié, enfoncé dans le sol ?

C'était beaucoup trop pour lui. Il ne pouvait pas garder son calme alors qu'elle ne narguait ainsi, bien qu'à sa merci. Le souvenir était encore trop vif, trop douloureux. Les lokis portèrent une main à leur nez, frappé il y a peu par la veuve noire et ou demeurait encore la trace de sa rencontre brutale avec le sol. Quelle cicatrice infamante...

«-Compassion... Vous refusez d'en faire preuve à mon égard, pourquoi en aurais-je pour vous ? »

Son coeur battait trop vite, encore agité par l'effroi et la panique qui l'avait saisi en même temps que la poigne de Hulk sa cheville. Quelle horreur. Quelle...horreur. Il attendit patiemment que les pistolets arrêtent de cracher en sa direction pour, submergé de haine, venir apposer un pied sur la jambe blessée de la veuve noire et y peser de tout son poids, avec un sourire sadique. Oeil pour oeil, dents pour dents, point faible pour point faible. Quelle garce. Il crachait à présent sa haine.

«-Je vous trouverais. Tous. Tous les avengers, et je vous détruirais, un à un, individuellement. Jusqu'au jour où il ne restera plus que Hulk. Hulk. Le monstre me cherchera, fou de rage d'avoir perdu ses petits amis et incontrôlable. Mais je ne me laisserais pas trouver si facilement. Vous ne m'avez capturé que parce que vous, l'aviez voulu. Hulk devra détruire tous les foutus batiments, écrasant les humains sous gravats, de ce misérable monde ! Il faut bien un monstre pour en tuer un autre, de monstre. Et c'est comme cela que l'humanité s'achèvera, compressée entre deux monstres ? Sans ses bons petits avengers ? »

Les yeux clairs de Loki avaient quittés leur éclat froid pour flammer de haine. De haine envers la femme qui le fixait, au sol, de haine pour tous les avengers, pour Asgard et encore plus pour Hulk. Il pressa plus fort sur la jambe de sa proie, s'autorisant un bref sourire narquois, et prêt à la tuer, s'il le fallait à mains nues. Le sang froid du prince d'Asgard n'était plus qu'un lointain souvenir. Elle l'avait voulu sérieux ? Elle l'aurait.


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   
Revenir en haut Aller en bas
 

La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant


 Sujets similaires

-
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» [terminer] Jamais deux sans... toi ? {Feat. Chelsea} /!\ HOT /!\
» Partir un jour sans retour || feat Jayden
» Trop chaud pour la plage (PV Victoire)
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-