Partagez | 
 

La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
PNJ
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 20:39
CLINTON F. BARTON


    Se détendre n’est pas toujours une chose aisée, surtout quand votre esprit est plutôt du genre pré-occupé. Je dois dire que les missions me manquent, hélas il semble que le SHIELD doive faire face à une petite baisse de régime de ses ennemis habituels, alors pour tuer le temps sans penser à Natacha et cette mission, surtout à la façon dont elle avait terminé, je tâche de me détendre. Je connais beaucoup de moyens pour cela, courir, faire du sport, rouler, piloter un jet mais aucune de ces méthodes n’arrivait à la cheville de celle qui était ma préférée : tirer à l’arc. J’étais un maître archer depuis des années, il était normal que ça soit ce que je préférais faire pour me détendre non ? Et puis j’étais Hawkeye, l’archer des Avengers. Une arme pouvant sembler dépassée quand on voyait l’armure de Tony Stark, les gadgets de Natacha ou ce que la technologie avait fait au docteur Banner. Bien sûr il restait le Captain qui avait son bouclier, une arme plutôt primitive également mais il maniait son bouclier avec tellement d’habileté que finalement personne ne pouvait jamais le juger sur son armement. Et puis quand il fallait attraper une arme à feu, il savait encore parfaitement y faire le vieux. Mais mon arc était loin d’être une arme si simple qu’on pouvait le croire. Enfin un arc restait un arc, mais mes flèches étaient diverses et variées. Des flèches simples, des flèches électriques, des flèches à gaz incapacitant, des flèches explosives, des flèches sifflantes, toute une panoplie complète qui s’était très récemment enrichie d’un nouveau genre de flèches. Les flèches spéciales Dieu asgardien qui veut mettre le monde à ses pieds. Evidemment elles n’avaient pas encore été testées, je me voyais mal tirer une de ces flèches sur Thor ou même sur Miss Marvel qui avait, à mon avis, amplement les moyens de concurrencer ce psychopathe de Loki. C’est vrai que ça serait un affrontement épique de voir Carol botter le cul de Loki, ça avait déjà été vraiment bon de voir Hulk le ridiculiser comme il l’avait fait. Mais que voulez-vous, nos ennemis ont des armées de soldats, nous avons un Hulk et cela suffit amplement à faire pencher la balance. Et si jamais un Hulk devait ne pas suffire, nous avions Miss Marvel et Miss Hulk. Si un jour ces trois-là devaient décider de prendre contrôle de la Terre en équipe, je dois bien dire que Tony n’aurait pas d’armures assez solides, Natacha n’aurait pas assez de ruses et de gadgets, le Captain n’aurait pas assez de son expérience martiale et son bouclier, et je n’aurais pas assez de flèches pour les arrêter. Même Thor serait dépassé par les évènements. Mieux valait donc qu’ils furent avec nous car contre nous, ils auraient été vraiment trop dangereux.

    Je chasse toutes ces pensées d’un geste de tête, attrapant une flèche et me préparant à tirer. J’ai mis des oreillettes, n’écoutant pas vraiment ce que j’appellerai de la musique, c’est surtout du « Boum-boum » de basse et de sons électroniques volontairement à un volume élevé. N’importe quelle personne avec des années d’entrainement pouvait atteindre une cible à un kilomètre de distance, plus rares étaient celles qui parvenaient à faire mouche. Mais en situation de guerre, il y a des explosions, il y a du bruit, le sol tremble, le coeur palpite, des éléments qu’il faut prendre en compte. Les basses permettent de gérer cela car elles font trembler le corps et se veulent particulièrement agaçantes. Je m’entraine rarement dans le silence le plus complet, par choix bien entendu. Seulement je viens être dérangé par quelque chose d’autre que simplement le bourdonnement désagréable de ce que les jeunes appellent « musique de boites de nuit ». Mon portable vibre dans ma poche, je ne suis pas forcément un grand fan des modes vibreur sur les portables mais quand vous avez le son au maximum dans les oreilles, c’est pratique. Comme pour la discrétion lorsque vous vous baladez derrière les lignes ennemies. Je décroche pour entendre une voix familière, celle de Maria Hill, apparemment un rien inquiète pour la Veuve Noire. Bizarre, j’ai toujours cru que Hill n’appréciait pas assez Natacha pour s’inquiéter pour elle, après tout Maria voyait toujours encore la russe comme une traitresse possible. C’est vrai que Natacha avait tourné son dos au KGB et sa mère-patrie la Russie mais je ne la voyais pas trahir encore, cela me surprendrait vraiment que ça finisse par arriver. Quoi qu’il en soit, j’écoute les inquiétudes de Hill qui me dit qu’un hélicoptère va me récupérer dans quelques instants pour m’emmener vérifier que tout se passe bien. De toute façon, je n’ai même pas le luxe de dire non, alors je me contente de dire que je serai prêt, de récupérer mes flèches dans la cible et de replier mon arc que déjà l’hélicoptère est là.

    Le voyage est plutôt rapide et nous approchons du hangar ou tout pourrait sembler normal si ce n’est les illuminations brèves qu’on peut distinguer par les fenêtres du bâtiment. Un néophyte imaginerait peut-être un spot en plein délire, mais ces lueurs là ne trompaient pas, des coups de feu, c’était typique et je n’imaginais pas Natacha sortir ses pétoires si ce n’était pas sérieux. Le toit du hangar montrait des signes de vécu et je cherchais à apercevoir quelque chose ce que je finis par réussir à faire entre deux morceaux de tôle. Je ne pouvais pas croire ce que je voyais, le dégénéré était revenu comme les Visiteurs l’avaient fais pour terroriser le pauvre facteur. Sauf que là, il s’en prenait à Natacha. Attrapant un casque en communication avec le SHIELD :


    « Hill, ici Barton. On a un problème ici, envoyer nous Banner au plus vite. En rogne de préférence. Loki est de retour. »

    Jetant un regard au pilote :

    « Parachute ? »

    Il me désigne un meuble à côté de moi et j’attrape un parachute, ouvrant la porte pour sauter sans plus attendre, déployant mon arc et attrapant une flèche au passage. Souvent je tirais les pieds sur terre, plus rarement je tirais sans avoir les pieds au sol, c’était un exercice plus difficile bien sûr, peu d’archers au monde en serait capable, mais la vie de Natacha étant en jeu, je vais réussir et je le sais. La première flèche ne sera jamais qu’un coup de semonce, une flèche ordinaire que je vise dans le coeur de l’asgardien, passant par la même ouverture dans le toit qui m’avait permise de le voir. Je tire sans regarder ce qu’il adviendra de cette flèche si ça doit l’atteindre, j’imagine que je le trouverai mort en entrant dans le bâtiment, sinon je suppose qu’il se demandera quand même qui a tiré. Enfin je crois qu’il s’en doutera. J’ouvre le parachute au plus tard, la chute est dure mais c’est un mal nécessaire, je n’ai pas envie de me faire cueillir dans les airs par de psychopathe en puissance. J’entre dans le hangar sans un bruit et prépare une de mes flèches spéciale Loki, armant mon arc, je tire pleine tête à peine l’ai-je aperçu.

Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 20:40

    Je préférais mourir plutôt que de devoir lui obéir. La simple idée me répugnait, c'était pour dire ... Me soumettre à Loki, vraiment ? Ma seule réaction avait été de partir dans un sacré fou rire, ce qui me fit verser quelques larmes d’ailleurs. Qu’il pouvait être comique parfois, en était-il conscient ? Encore une fois, il essaya de m'atteindre avec Clinton, mais je n'étais toujours pas prête à avouer quoi que ce soit et surtout lui fournir cette satisfaction qu'il recherchait depuis le début.

    ▬ Natacha : Je ne savais pas Loki que vous étiez si drôle, me soumettre à vous ? Dites-moi que c'est une plaisanterie ? Si c'est le cas, c'est à tordre de rire, vraiment !

    Le prendre pour un idiot, j'adorais cela. Désormais que j'étais proche de la mort, je pouvais me le permettre et l'humilier encore et encore. C'était plaisant de voir Loki s'énerver ainsi et hurler, son calme légendaire n'était plus qu'un vieux souvenir.
    Je finis par reprendre mon sérieux et fixa Loki droit dans les yeux, de façon à lui faire comprendre qu'il ne me faisait pas peur et que j'étais vraiment sûr de moi à partir de cet instant.

    ▬ Natacha : Je préfère encore mourir que de vous obéir ...

    Je n'avais pas besoin de le supplier, en effet je savais pertinemment que cela n'allait plus tarder, il allait me faire payer pour mes paroles. J'espérais simplement que cela allait se terminer le plus rapidement possible, préférant éviter de souffrir, mais avec un malade mental comme Loki, je devais m'attendre au pire.
    Lentement Loki s'approcha vers moi et ne détournait pas son regard du mien, avec toujours ce sourire démoniaque fidèle à sa réputation. Je me contentais de l'observer, essayant de comprendre ce qu'il allait faire, continuer à papoter ou passer aux choses sérieuses ? Quoi qu'il en soit, je restais sur mes gardes, à esquiver si la situation venait à dégénérer. Je n'étais pas du genre à me laisser abattre et j'étais prête à me défendre jusqu'au bout. Je ne baissais pas les bras si facilement et Loki n'allait pas tarder à en faire les frais. Seule ma jambe était hors-jeu, mais le reste était toujours opérationnel. Je savais me battre dans n'importe quelle situation, mais je devais reconnaitre qu'une aide serait la bienvenue, je ne cracherais pas dessus bien évidemment.

    Le gentil Loki n'était désormais plus qu'un vieux souvenir, il venait de laisser place au méchant Loki, en effet cet enfoiré venant de s'appuyer sur ma jambe blessée avec toutes la force qu'il disposait. A voir le plaisir sur son visage, je savais que c'était de la joie qu'il ressentait ce malade et je ne pouvais rien faire d'autre que de hurler de douleur. Il avait réussi à trouver l'endroit exact où la douleur était la plus forte, m'empêchant ainsi de bouger. Je devais reconnaitre également que je l'avais énervé et que je payais pour mes actes. Je n'avais pas hésité une seule seconde à parler d'Hulk, ainsi que de ce souvenir douloureux. Je savais que Loki avait mal supporté cette humiliation, alors je n'avais rien trouvé de mieux que de jouer avec. Et voilà le résultat, Loki s'acharnait à me faire mal et avait trouvé la meilleure méthode pour y parvenir. Lui aussi ne ressentait aucune compassion à mon égard et je savais qu'il disait la vérité à voir la volonté qu'il avait de me faire souffrir, toujours avec ce fameux sourire, comment pouvait-il prendre du plaisir à voir les gens souffrir ? Il était vraiment dangereux et il fallait l'arrêter au plus vite.

    Toujours appuyé sur ma jambe, Loki en profita pour déverser son venin sur les Avengers. Il ne désirait qu'une chose, les détruire les uns après les autres et terminer par le meilleur, Hulk. Il en profita également pour me rappeler cette fausse capture qu'il avait simulé pour mieux nous attaquer de l'intérieur, malheureusement pour nous son plan avait fonctionné, car il cherchait à énerver Banner et c'était ce qu'il s'était produit. Justement, je ne serais plus de ce monde si Thor n'était pas intervenu.
    C'était donc son nouvel objectif, détruire tous les Avengers et répandre la colère de Hulk pour que ce dernier détruise New York et ainsi semer la terreur. Très orignal comme projet. Il était animé par le désir de vengeance et le connaissant, il était prêt à tout pour y parvenir. Il avait décidé de commencer par moi, quelle galanterie, les femmes en premiers ...
    Loki pressa de plus en plus fort sur ma jambe, ce qui rendant la douleur encore plus insupportable et je ne la sentais pratiquement plus. Je commençais à avoir la tête qui tourne et ma vue commençait à se brouiller sous les spasmes de douleur.

    C'est alors que fini par se produire quelque chose d'inattendu, un miracle venait d'avoir lieu. Quelque chose venait de détourner l'attention de Loki, ce qui me permis de ramener ma jambe vers moi et je m'empressais de masser la partie qui me faisait le plus souffrir. Je n'avais pas remarqué ce qui avait bien pu le déconcentrer, mais pour le moment, je me préoccupais plus de ma jambe que d'autre chose. Les deux clones se trouvant toujours aux côtés de Loki, continuaient de me fixer. Mince ils étaient toujours là ces deux idiots. J'avais encore la possibilité de m'en débarrasser, il y avait toujours les dards de la veuve noire. Mais avant de tenter une attaque, j'ai enfin compris ce qu'il s'était passé précédemment, grâce à la présence d'une flèche se trouvant sur sol. Je compris que désormais je n'étais plus toute seule et qu'il ne pouvait s'agir que d'une seule personne. Etait-il venu seul ? Et surtout comment avait-il deviné que j'étais dans un sale pétrin ?

    Je devais m'occuper des deux clones qui étaient face à moi le plus rapidement possible, pour ainsi nous concentrer pleinement sur le vrai Loki. J'avais l'intention de me servir de ma deuxième jambe valide ainsi que de mes poings qui étaient toujours opérationnels. En essayant d'oublier la douleur, je m'avançais vers le premier clone avant de lui donner un sacré coup de pied sous la ceinture, l'obligeant ainsi à poser ses genoux au sol et pour finir de l'achever avec un sacré coup de pied en plein visage. Après avoir remarqué mon attaque, son frère jumeau ne perdit pas une seconde pour lui venir en aide, mais mon dard était désormais activé, j'allais pouvoir le mettre en pratique. Je m'empressais de frapper son tibia avec mon pistolet pour ainsi l'occuper alors que je luttais pour me hisser jusqu'à son cou avant de lui déposer des décharges électrostatiques de haute fréquence pour le paralysé momentanément.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 21:14
La veuve noire riait. Depuis la plus tendre enfance, Loki était entouré par les rires, et il savait bien qu'il y en avait de deux sortes ; les rires tendres de son frère et de sa mère, qu'il suscitait par ses pitreries, les rires du reste des mondes, qui se moquaient ouvertement de lui. Celui-ci de la veuve noire tenait indéniablement plus du second, bien que considérablement différent. Entrecoupé de larmes, et surgissant d'un être presque moribond, qu'il tenait à sa merci. Odin que les humains étaient difficile à vivre. Il devait admettre que leur opiniâtreté était admirable et qu'il le reconnaissait cette qualité. Mais se moquait de la personne qui cherchait à avoir votre peau c'était... quelque chose que lui même aurait eu plaisir à faire. Sauf que personne n'appréciait ce trait de caractère chez lui, et il comprenait presque pourquoi à présent.

« Je ne savais pas Loki que vous étiez si drôle, me soumettre à vous ? Dites-moi que c'est une plaisanterie ? Si c'est le cas, c'est à tordre de rire, vraiment ! » Vraiment ? Elle semblait plutôt sur le point de se tordre de douleur à l'opinion de Loki, mais si elle insistait... Le résultat serait le même. Les humains étaient teigneux dans leur revendication acharnée de la liberté, du droit de ne pas se soumettre à l'envahisseur...mais lorsqu'ils étaient libres, ils n'était même pas capable de se servir de ce droit qu'ils réclamaient tant... Non, ils préféraient se dresser pour mourir. « Je préfère encore mourir que de vous obéir ... » Il avait posé la question au moins, les avengers ne pourraient pas lui reprocher d'avoir abattu la jeune femme sans sommation. Loki n'avait jamais pu dire non à une dame : son chevalier de frère lui avait dit qu'il valait essayer de réaliser leur moindre désir. Le choix de Natacha se portait vers la mort ? Ce ne serait certainement pas lui qui allait la sauver !

A la limite, si cela lui faisait plaisir, il pouvait toujours exaucer son vœu en abrégeant ses souffrances. Loki n'éprouvait pas vraiment de plaisir à voir quelqu'un souffrir le martyr, pas en soi. Voir souffrir un de ses pires ennemis à cause lui … Ce n'était pas la même chose, songeait-il. Alors oui, voir la veuve noire se tordre de douleur sous son pied, c'était un spectacle agréable. Et le fait qu'elle soit une belle femme ne gâchait rien. Bien sûr, savoir la veuve noire hors course serait le meilleur sentiment, bien au-delà du simple sadisme. Cela lui simplifierait la vie autant que cela la compliquerait. Un avenger de moins, mais les autres aux trousses. Cela servait à la fois le plan qu'il lui avait révélé et celui qu'il gardait pour lui.

Loki secouait la tête, perdant son sourire pour contempler Natacha d'un air grave. Comment souhaitait-elle mourir ? Tuée par la magie ? Tuée pour une arme ? C'était plus ou moins ce qu'il s'apprêtait à dire, d'un ton presque tendre et concerné si on oubliait le poids qu'il apposait sur la jambe de la jeune femme et le fait qu'il était Loki. C'était plus ou moins ce qu'il avait l'intention de dire, de faire. Jusqu'à ce qu'un flèche tombée du ciel lui passe sous le nez.
Pas littéralement bien sûr, puisqu'elle siffle plutôt au niveau du torse ; Bien que surpris, Loki conserve ses réflexes d'asgardien et par un vrai miracle réussit à se rejeter en arrière de manière à ce que la flèche se contente de se heurter aux cuirs qui composent son vêtement : le cuir est éraflé, ouvert là où la tête l'a effleuré, mais la flèche se plante dans le torse d'un de ses clones et non pas dans le sien. Il porte vivement la main là où le cuir baille, soulagé d'avoir opté pour son habit asgardien plutôt qu'un costume de midgard. Le cuir est une maigre protection face aux flèches de Barton, mais c'est toujours mieux qu'une écharpe en soie.
Tout se précipitait.

Dans son mouvement de retraite, il s'était écarté de la veuve noire et celle-ci avait récupéré son sang froid, sa jambe et surtout sa rage de lui faire manger le bitume. Elle s'attacha d'abord à le débarasser de ses deux derniers clones, l'un de sa jambe valide, l'autre à coups de pistolets et d'une ingénieuse technologie humaine qui, appliquée dans le cou de son clone le paralysa. Loki sentait qu'il se transportait dans le corps de ce clone-ci, son corps serait parcouru de décharges hautement douloureusement. Il ne savait pas – pas encore – de quoi il s'agissait, mais il avait d'autres chats à fouetter. La veuve noire était toujours blessée, mais opérationnelle. La flèche venait du ciel, ou plutôt du plafond en mauvais état du hangar. Cela lui apprendra à faire ses petits rendez-vous dans le quartier le plus pourris de New York. Qu'est-ce qui lui était passé par la tête déjà ? L'archer ne devait pas être bien loin : la flèche venait du haut, le faucon devant être caché quelque part en hauteur, il était très bon pour tirer de haut et de loin, il l'avait employé pour ça lui-même. Loki décida en un éclair de profiter de l'agitation pour battre en retraite. Il était très bon pour battre en retraite. Il laissa la veuve noire achever ses clones, désormais hors-jeu : tout en revêtant son armure complète, il les abandonna sans remords. Il préférait sauver sa peau reculer bien vite avant que Clinton ne tire une seconde flèche, qui risquait moins de le manquer.

Trop tard. Il réussit à la voir arriver du coin de l'oeil, et tendit la main pour l'intercepter : son poing se referma avec succès sur la hampe, et Loki se fendit d'un sourire narquois. Qui se transforma en grimace lorsqu'il sentit une douleur vive dans le flanc. La tête de la flèche avait continué sa course, tout seule comme une grande pour s'y ficher. Son mouvement et l'armure l'avait suffisamment détournée pour qu'elle se fiche dans le flanc, au niveau du coeur mais à côté. Pas assez profondément pour qu'elle lui cause des dommages irréparables. Mais...Douloureux. Et avant tout humiliant. Barton avait réussit à le toucher et cela lui faisait bien plus mal que la flèche en elle-même. Il arracha rageusement ce qui restait de la flèche pour la jeter au sol, loin de lui. Merci, il avait déjà soupé une fois des flèches explosives. L'asgardien lâcha un juron entre ses dents. Foutus avengers, toujours à foncer tête baissée dans le danger et venir mettre les pieds en plein dans vos petits affaires. Le bruit d'une chute retentit non loin. Certainement ce cher Clinton. Loki recula prudemment, s'éloignant à la fois de la veuve noire et de ce qu'il pensait être la position de l'archer.

Il se força au calme, réfléchir, reprendre son sang froid. Loki matérialisé deux nouveaux clones, pour assurer ses arrières et servir de cible. Il était agacé et sa poitrine l'élançait, mais il était en encore assez bonne forme pour se permettre de faire de la magie. Merci repos forcé à Asgard. Il reprit son masque habituel et sourit :

« -Mais qui vois-je ? Serait-ce le prince charmant tombant au secours de sa petite princesse adorée ? Je promets, je n'ai pas abîmé son joli minois. »


Quoi ? Ne pas provoquer ces ennemis ? Désolé, c'était plus fort que lui. Il valait mieux pour lui repousser le combat plutôt que de chercher l'affrontement. Il était le dieu à la langue d'or, mais celui au marteau magique. Et puis cela lui permettait d'avoir un peu de temps pour préparer sa retraite stratégique. Tout en parlant, Loki se tenait prêt à se téléporter hors du bâtiment, loin des deux avengers. Il lui fallait du sang-froid et de la concentration, et il était en train de les retrouver, alors qu'il avait repris un ton conversationnel, et un sourire charmeur.

« -Nous étions en train d'avoir de chaleureuses retrouvailles, Nat et moi. Elle me confiait à quel point je vous manquais. Je ne pensais pas vous avoir fait un tel effet, Clint. »


A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
PNJ
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 21:16
    Natacha et son amour du danger, c’est qu’elle finirait presque par devenir fatigante à se mettre dans des situations dangereuses sans arrêter. Qu’avaient dis les médecins à son sujet déjà ? Ah oui ils avaient parlé de convalescence, de récupération, de rééducation pour sa jambe, mais non à la place, elle fonçait droit dans un rendez-vous avec Loki, à croire qu’elle avait envie de mourir. La combientième fois était-ce que je lui sauvais la mise ? Beaucoup trop à mon goût, j’aurais apprécié que dans le super programme éducatif des Veuves Noires, il y ait un instinct de survie plus développé que celui permettant de se sortir des situations dangereuses juste in extremis. Hélas il semblait que Natacha préférait être en danger de mort et presque morte pour utiliser son instinct de survie, c’était déroutant, sans oublier que c’était également particulièrement dangereux pour elle. A moins qu’elle ne fasse tout cela pour s’assurer que je vienne la sauver ? J’avoue n’apprécier que fort peu l’humour et l’ironie de cette situation, mais mieux vaut sans doute que je débarque pour la sauver de justesse que de ne pas débarquer du tout n’est-ce pas ? Et puis visiblement elle et moi gardions des souvenirs très différents de nos missions partagées ensemble, à croire qu’elle prenait presque ses missions comme un jeu et cela même quand elle passait à un doigt de la mort. Enfin elle était la Veuve Noire, l’aventure, la mort, l’adrénaline, la douleur, c’était son lot depuis des années, sauf qu’aux vues des derniers évènements, j’aurais vraiment apprécié qu’elle évite de prendre des risques aussi idiots et stupides que celui qu’elle avait pris en rencontrant un inconnu dans un endroit aussi perdu que celui-là. A part mettre un écriteau géant et clignotant « PIEGE POUR VEUVE NOIRE », Loki n’aurait pas pu faire piège plus évident. L’égo de Natacha avait-il été de la partie ? Une jambe cassée lors de notre dernière mission, ça devait être plus qu’il en fallait pour la mettre de travers ça c’est sûr, mais de là à la faire foncer dans un piège aussi … évident. Quoi qu’il en soit, il était beaucoup trop tard désormais pour s’inquiéter du pourquoi du comment, il était grand temps de sortir l’arc et faire ce que je faisais de mieux … sauver la rouquine.

    Cela dit, j’étais bien plus prêt que lors de ma première rencontre avec le dieu asgardien et je n’avais que peu apprécié de le voir arrêter une de mes flèches comme si de rien était. Certes elle lui avait explosé en pleine poire mais quand même, je dois bien dire que c’était désagréable, quand vous étiez le meilleur archer au monde, de voir un homme arrêter votre flèche comme si de rien était. Le fait que la flèche ait explosé et soufflé le dieu asgardien dans la tour Stark ou Hulk a pu prendre le relais était une petite consolation mais hélas pas assez satisfaisante. Alors j’avais pris le temps de réfléchir et de préparer une petite surprise en cas de retour de Loki, ou de tout autre Dieu asgardien qui voudrait arrêter mes flèches. En chute libre, je prépare une première flèche à destination du Dieu asgardien, j’imagine qu’il aura voulu jouer lui-même avec la Veuve Noire à ses pieds c’est donc ce « Loki » là que je prends pour cible. Je ne vois pas ma flèche arriver mais j’imagine que sa seule présence aura fait réfléchir le Dieu. Il était désormais grand temps d’ouvrir le parachute, d’atterrir un peu durement à mon goût et de se préparer à la suite car je doutais que Loki n’en reste à ce qui était en train d’arriver. Et je ne le voyais pas non plus prendre la fuite, il était trop fier pour ça, après tout nous étions des insectes face à lui c’est bien ça ? Il se croyait tellement supérieur, j’imagine qu’il allait donc vouloir le prouver. Par chance j’avais commandé des renforts qui, je l’espérais et je n’en doutais pas, n’allaient pas tarder à arriver. Le SHIELD n’allait pas prendre un retour de Loki à la légère, alors j’imagine que nous aurions nos renforts rapidement et je me doute que ça fera tout bizarre à Loki de retrouver son copain le géant vert.

    Une seconde flèche à destination du Dieu qui rejoue à son jeu préféré, l’arrêtant de la main avec ce petit air hautain qu’il a toujours. Puis un air déconfis quand il découvre pourquoi ma flèche n’est pas comme les autres quand la pointe continue seule sa trajectoire vers son flanc. Pour un peu il l’aurait prise plein coeur, c’était presque écoeurant de voir qu’il avait autant de chance, amis j’avais tout un carquois de cadeaux pour lui, ça aurait été dommage de s’arrêter à une seule et unique flèche pas vrai ? Bon la bonne nouvelle était que visiblement, Dieu ou pas Dieu, il souffrait exactement de la même façon qu’un être humain et comme l’autre l’a si bien dit « si ça saigne, je peux le tuer ». Je crois bien que ça serait la seule solution envisageable, je doute que Thor apprécie cette idée, mais si les Dieux étaient incapables de garder Loki captif et qu’il revenait sur Terre pour jouer les dominateurs, il allait falloir radicaliser les solutions autant que faire se pouvaient et si cela voulait dire tuer Loki, alors ainsi soit-il. Je crois d’ailleurs que Natacha, qui reprenait dangereusement du poil de la bête à la voir se défendre comme une diablesse malgré son état, serait entièrement d’accord avec le fait que parfois certains ennemis étaient trop dangereux pour rester vivants. Je n’étais pas partisan de la mort aux ennemis mais de temps à autre, il fallait bien avouer que c’était mieux que de prendre des risques trop importants.


    « Serais-tu devenu prévenant Loki ? Et puis pourquoi t’en prendre à elle alors que tu as des comptes à régler avec tous les Avengers ? »

    Attrapant une flèche, je bande mon arc et vise Loki … ou un des clones peut-être. Bon d’accord, si il veut multiplier ses plaisirs, je peux multiplier les miens. Attrapant une seconde flèche, je la pose à côté de la première, j’ignore si je vise deux clones ou Loki et un clone mais je ne me pose pas plus de question et relâche la corde, attrapant de suite une nouvelle flèche pour armer un nouveau tir. Juste au cas où Loki ne serait pas encore décidé à partir, d’ailleurs puisqu’il semblait avoir envie de converser et qu’il parlait de retrouvailles :

    « En parlant de chaleureuses retrouvailles, j’ai une devinette pour toi Loki. Qu’est-ce qui est grand, baraqué, indestructible, en chemin pour ici et … vert de rage ? »

    Gardant mon arc prêt à tirer, je sors de l’ombre pour approcher de Natacha tout en visant ce qui doit sûrement être Loki ou encore un clone. Je reste sur le qui-vive et j’attends la suite. J’imagine qu’il n’aura pas oublié sa rencontre avec Hulk et j’espère qu’il redoute de renouveler l’expérience autant que Natacha doit le redouter également.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 21:17

    Oulà, je savais désormais que j'étais en mauvaise passe, Clinton venait de faire son arrivée et ce n'était pas la peine de s'attendre à des retrouvailles chaleureuses. Premièrement, j'allais me prendre une sacrée soufflante à raison de mon manque de prévention et deuxièmement, la tension allait augmenter de plus belle, maintenant que ces deux-là était face à face.
    Clint ne s'était pas encore montré à-nous, attendant le moindre faux pas de Loki pour réussir à lui planter une flèche en pleine poire, mais grâce à son intervention, j'avais réussi à me défaire de l'emprise de Loki et massa d'un mouvement rapide, ma jambe qui me faisait extrêmement souffrir. Il ne l'avait pas cassé, heureusement, mais la violence du coup avait été très douloureuse.
    Occuper a cherché mon acolyte, Loki n'avait même pas remarqué mes attaques à l'encontre de ses clones. En découvrant l'attitude du vrai Loki après avoir lancé de petites décharges électrique à son jumeau, je compris que lorsqu'un souffrait, l'original souffrait également. Même si cela était impossible pour nous de l'atteindre directement, il nous suffisait d'attaquer un faux Loki pour réussir à l'affaiblir.

    Pourquoi s'entêtait-il avec cette histoire de princesse en détresse ?!?! A croire qu'il tenait à se prendre une bonne gifle. Après plusieurs tentatives qui s'étaient soldés par des échecs, il s'obstinait à vouloir nous atteindre sur un sujet qu'il pensait délicat. Et il n'avait pas tort, mais jamais je n'avais laissé paraître la moindre émotion. Je ne voulais pas lui donner cette satisfaction d'avoir raison, justement il n'attendait que ça. Clinton était plus impulsif que moi et je craignais qu'il ne morde à l'hameçon, heureusement il ne le fit pas, il se contenta de demander pourquoi moi et pas les autres. Loki était un lâche voilà tout, plutôt attaquer en douce, à son avantage, plutôt qu'une vraie confrontation. Loki n'était pas réputé pour être loyal et honnête et une fois encore, il venait de le démontrer. Son comportement me dégoûtait, je ne souhaitais qu'une chose, pouvoir l'humilier, mais autrement qu'avec la participation de Hulk. Lui cracher dessus ou le blesser dans sa fierté, il n'aurait que ce qu'il mérite ...

    Ce fut Loki qui débuta les hostilités, comme à son habitude ... toujours en train de parler, mais n'agit jamais. Clinton me relaya en essayant d'atteindre Loki de la meilleure manière possible, grâce à notre cher ami Hulk, une petite devinette, c'était bien le style de notre archer, toujours avec humour. Mais en l'entendant annoncer l'arrivée de Hulk, je ne pus m'empêcher de ressentir une certaine angoisse. Même si nous avions collaboré ensemble durant la bataille à New York, jamais je ne pourrais oublier l'épisode de sa transformation. C'était impressionnant à voir et je me serais bien abstenue d'y assister. Sans Thor, je ne savais pas ce que Banner m'aurait infligé. Peut-être m'aurait-il broyer la colonne vertébrale en me pliant en deux ... Nous étions alliés, mais je ne pouvais m'empêcher de ressentir une certaine peur en présence du géant vert. Personne ne pouvait savoir ce qu'il avait en tête et comment il réagirait, il pourrait nous détruire sans effort et c'était cela qui le rendait encore plus redoutable. L'imprévisible Hulk, voilà comment on pouvait le qualifier.
    Clinton finit par sortir de l'ombre et se retrouva à mes côtés, toujours son arc pointé sur les ennemis. Je savais qu'il était armé jusqu'aux dents et ne m'en voudrait pas si je me servais de son arsenal. Mes pistolets étant à court de munitions, il ne me restait plus que mes points, mais vu l'état actuel des choses, je n'étais pas vraiment opérationnelle pour un combat direct.

    ▬ Natacha : Tu ne m'en voudras pas si je me sers.

    Sans attendre une réponse de sa part, je saisie l'arme qui se trouvait à sa ceinture et ne perdit pas de temps pour la pointer droit sur les clones de Loki. Malgré les nombreuses tentatives, ils restaient toujours debout, à croire que ses dernières inventions étaient beaucoup plus résistantes, ce qui n'arrangeait en rien nos affaires. Même après deux balles loger en pleine tête, ma cible était toujours debout, bon sang !!!!! Déjà que la situation m'en rageait plus que tout, voilà que ma minable participation venait de se solder par un échec.

    ▬ Natacha : Merde !! Ils sont coriaces ceux-là. Clint comment tu as été mis au courant ?

    Je n'avais pas remarqué la tentative de fuite de Loki, trop occupé à m'en prendre aux clones, qui ne cessait pas d'avancer vers nous. Malgré tout, Loki n'était pas au meilleur de sa forme et je savais que nos attaques sur ses créations y étaient pour beaucoup. Ils n'avaient pas encore usé de la magie et je redoutais le moment où ils allaient se décider à le faire, car nous serions nettement désavantager. Comment pouvait-il se regarder dans un miroir en étant si minable qu'il l'était. Prendre la fuite, en esquivant un combat, quelle preuve de bravoure, j'avais honte pour lui.
    J'étais également curieuse de savoir pourquoi et comment Clinton était venu ici. Je n'avais pas pu prévenir qui que ce soit, alors comment avait-il pu savoir que j'étais en de mauvaises mains ? Je savais très bien ce qu'il était en train de se dire, il devait être en colère, car j'étais censé être au repos, pour me remettre de mes blessures, mais voilà que j'étais dans une situation des plus délicates. J'en avais fait qu'à ma tête et je savais que cela avait dû le décevoir. Si j'étais à sa place, je serais dans une colère noire.

    ▬ Natacha : Bah alors Loki vous voulez déjà nous quitter alors que la fête vient à peine de commencer !!!

    Il voulait s'enfuir au plus vite pour éviter Hulk, mais il fallait absolument l'en empêcher, nous devions réussir à le capturer pour permettre au SHIELD de l'enfermer une bonne fois pour toute. Il était trop dangereux et il était hors de question de le laisser s'enfuir. Et puis j'avais bien l'intention de me venger après ce qu'il m'avait fait subir. Il fallait le retenir coûte que coûte.
    Mes attaques étaient inefficaces contre les clones, je devais réussir à ralentir le vrai Loki. Je réussis à me remettre sur mes jambes en m'appuyant sur l'aide de Clint et tirait droit dans la direction de notre ennemi. Oubliant la présence des clones et de Clinton, j'essayais de me rapprocher de mon ennemi en espérant faire échouer son plan d'évasion.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 21:19
Maintenant qu'ils s'étaient retrouvés, les deux avengers semblaient décidés à passer à l'attaque et à lui faire la peau. Tout à fait charmant. Et après on se demandait pourquoi il continuait à reculer pour s'éloigner au maximum d'eux ? Il s'était déjà pris une flèche, et il ne tenait à réitérer l'expérence. Il était doté d'un instinct de conservation en parfait état de marche, lui. Clinton était sortit de l'ombre et le pointait avec son arc, tandis que Natacha lui subtilisait son pistolet pour le menacer lui et ses doubles. Charmante et chaleureuse façon de dire bonjour. « Serais-tu devenu prévenant Loki ? Et puis pourquoi t’en prendre à elle alors que tu as des comptes à régler avec tous les Avengers ? » C'était une accusation mensongère, il avait toujours été prévenant !... Envers ceux à qui il accordait une minimum d'importance, et la ville de New York était loin d'en faire partie, certes.

« -Jamais vu de documentaire animalier, mortel ? On chasse toujours la proie la plus fragile, celle qui traîne en arrière avec sa patte folle. Ou celle assez stupide pour se jeter dans la gueule du loup s'il le lui demande gentiment. »

Cela faisait à peine quelques mois qu'il rodait sur terre mais il avait eu le temps de découvrir 1. la télévision 2 les documentaires débiles qui traînaient à la télévision la journée. Qu'est-ce qu'il était content de ne pas avoir à souper ça depuis son enfance...Asgard avait certains avantages. Passons. Pourquoi est-ce qu'il avait commencé par Natacha ? Parce qu'elle lui avait manqué, qu'il la trouvait intéressante, parce qu'elle était jolie, parce qu'il savait qu'elle allait venir ? Il n'était pas sûr qu'elle soit le plus faible des avengers, après tout c'était la seule à avoir compris son plan la dernière fois. Mais il était certain qu'elle viendrait, alors que les autres têtes brûlées auraient peut-être vérifiés leur source. En outre, c'était la seule qui était à sa connaissance en relation avec les x-mens.

Pour l'instant, Natacha continuait de s'en prendre aux clones, que Loki s'efforçait de faire tenir debout avec l'air agressif pour dissimuler sa fuite. Légèrement impalpables aussi, pour qu'ils ne se fassent pas abattre par la rageuse russe. Clinton semblait lui aussi décidé à passer à la vitesse supérieure, et avait encoché deux flèches, qu'il s'empressa d'envoyer dans sa direction. Enfin dans leur direction, vers lui et ses amis. Loki les téléporta rapidement sur le chemin des flèches, en guise de bouclier et les laissa encaisser les coups avant de les laisser s'écrouler sur le sol, aussi morts que des clones pouvaient l'être. « En parlant de chaleureuses retrouvailles, j’ai une devinette pour toi Loki. Qu’est-ce qui est grand, baraqué, indestructible, en chemin pour ici et … vert de rage ? »

« -Hum... Grand, baraqué... Déjà, ça t'exclut du tableau mon petit poussin ! »

L'expérience payait parfois; il était le dieu des mensonges depuis plusieurs milliers d'années, et il était capable de sourire sournoisement à son adversaire en fanfaronnant alors que ses entrailles faisaient un petit looping dans son abdomen. Merde. Merde. Merde. Ce n'était pas son jour aujourd'hui, qu'est-ce qu'ils avaient tous avec Hulk ? C'était quoi ça, la version Loki de vade retro satanas ? Il était censé tomber en poussière en hurlant à la simple mention de la grosse bêbête ? Certes, Hulk le terrifiait. Mais il n'allait pas se mettre à pleurer à la simple pensée du monstre, hein, il n'avait pas huit ans et était doté d'une certaine maîtrise de ses nerfs. Surtout que pour l'instant Hulk se trouvait encore loin, et sous la forme d'un placide scientifique. Grand bien lui fasse. Il eut une moue approbatrice.

« -Ah, oui. Hulk, c'est ça ? Donc le monstre vient faire le sale boulot dès que vous le sifflez ? Incapables de vous passer de chien ? »

La provocation et l'humour étaient des méthodes bien connues pour cacher la peur, mais Loki les maîtrisait à la perfection, pas un tremblement, pas un bégaiement, rien. Il avait perdu son sang-froid face à Natacha, car elle l'avait pris par surprise. Il ne referait pas la même erreur. Et ce, même si le dieu avait du mal à se retenir de tendre l'oreille pour s'informer de l'arrivée prochaine du monstre. Ce qu'il tendait, c'était plutôt sa magie : il la lançait d'une manière invisible pour de simples mortels vers les différents murs et armatures du hangar, sans cesser de reculer et de regarder les deux avengers. Donner le change en faisant apparaître quelques clones supplémentaires. Là occupez vous des clones, pas de moi, j'ai autre chose à foutre. Le désavantage d'un rendez-vous mystérieux dans un hangar pourrit, c'était qu'un invité surprise pouvait faire irruption par le toit et vous cribler de flèche. L'avantage, c'était qu'il y avait quelques...faiblesses dans la charpente ou les murs porteurs, par exemple.

Un coup de feu partit dans son dos et visant... son dos. Loki la laissa ricocher contre son dos recouvert par la protection supplémentaire de son armure avec un soupir. Quand comprendraient-ils qu'il était un dieu ? On ne pouvait pas l'abattre comme un vulgaire lapin ! « - Bah alors Loki vous voulez déjà nous quitter alors que la fête vient à peine de commencer !!! » Ahahah. Très drôle. Depuis quand les avengers – en dehors de Stark – étaient capables d'humour ? Ah oui, depuis que cela leur permettait de se moquer de Loki. C'était fou cette tendance. Loki se tourna vers la veuve noire qui le poursuivait clopin-clopant et semblait aussi décidée à lui plomber les fesses que Barton. Qu'est-ce qu'ils étaient obstinés...

« - Quoi ? Vous vous sentez obligée de me courir après ? Cela va finir par devenir tendancieux Nat. Il faut apprendre à vous distraire toute seule ! »

Sourire narquois, à nouveau. Loki continuait à reculer, des clones en bouclier entre lui et les avengers. La veuve noire se trouvait à présent assez proche de lui pour tenter une attaque au corps à corps, et il n'y tenait pas, les sifflements des flèches de Clint l'inquiétant déjà bien assez. Il étendait les mains devant lui, légèrement écartée, dans un signe d'innocence, de non-agression. Et accessoirement les paumes en direction du toit. Toute charpente est soutenue par une ou des clés de voûte, pas forcément dans le sens de l'architecture des cathédrales mais.. quelques points de soudure qu'il vaut mieux éviter de pulvériser à coups d'énergie eldritch si on veut que l'ensemble tienne debout. Il gloussa :

« -Oups. »

Oups, car c'était exactement ce que venait de faire Loki : faisant disparaître ses clones pour ne pas gaspiller de l'énergie, il avait simultanément frapper les points faibles du toit qui émis un craquement menaçant. Il n'était pas très vaillant, ni même très lourd et la chute ne tuerait pas les avengers. C'était dommage, mais cela ferait un gros boom, pas mal de poussière. Une sortie fracassante en quelque sorte. Une décharge d'énergie supplémentaire pour mettre le toit en branle et celui-ci se mit à s'écrouler sur les trois individus. Enfin, sur les deux avengers, car Loki avait choisi de se mettre à l'abri à la fois des balles, des dards de la veuve noire, des flèches de son ami l'archer et des gravats en se téléportant à l'abri, hors du bâtiment. Il n'allait quand même pas se salir.



A lie is a story told.
That’s all. And we can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)   Jeu 11 Oct 2012 - 21:21
    Désormais la situation allait peut-être tourner à notre avantage. Deux contre un, nous avions toutes nos chances, mais c'était sans compter sur les fourberies de Loki, qui n'était pas prêt à se laisser capturer de plein gré. Il allait se défendre c'était évident et nous allions devoir agir en conséquence.

    Mes armes étaient toujours pointées sur les clones de Loki et fis en sorte de ne pas leur laisser une seconde de répits, il fallait s'en débarrasser au plus vite et je voulais faire payer à Loki pour l'humiliation qu'il m'avait faite. La colère était si forte que rien ne pouvait me faire oublier mon objectif, lui faire la peau une fois pour toute.

    Notre soutien n'allait plus tarder, pour l'instant nous devions l'empêcher de s'enfuir, ce qu'il était déjà en train de mettre en place. S'il venait à s'échapper, le retour allait nous être fatal et c'était inimaginable. Loki était trop dangereux pour le laisser en liberté, surtout avec les problèmes qui ne cessaient d'empirer. Connaissant le demi-dieu, c'était obligé qu'il profiterait de la situation pour parvenir à ses fins. S'il venait à s'allier aux mutants, je ne serais pas plus étonné que ça, car il était vicieux et machiavélique et était prêt à n'importe quoi pour parvenir à ses fins.

    Le hangar dans lequel nous étions, n'était pas très rassurant, que ce soit au niveau de la structure, que de la luminosité. Il ne faudrait pas longtemps, pour qu'il s'effondre, nous piégeant au passage. Et puis si Loki venait à s'énerver, je préférais même pas imaginer la situation. C'était sa magie qui m'inquiétait le plus, le fait de se multiplier était un atout majeur, alors de quoi était-il encore capable ? Je n'étais qu'une simple humaine et je n'étais pas immortelle. Cette situation était dangereuse et risquée, j'en avais bien conscience.

    C'était comme si Loki avait réussi à lire mes pensées, par je ne sais quel moyen, il réussit à faire bouger le sol et ainsi faire s'effondrer le toit. Essayant de se mettre à l'abri le plus vite possible, je n'avais pas d'autre choix que de devoir abandonner ma course poursuite après Loki, si je ne voulais pas finir écraser par ces murs. Une fois la catastrophe terminée, se fut à contre-coeur que je remarquais la scène qui s'offrait à moi. Tout s'était écroulé et Loki en avait profité pour s'enfuir. Mon objectif venait de tomber à l'eau.

    Notre soutien venait de faire son arrivée, mais ce n'était pas Hulk. Notre moyen transport venait d'arriver. Une longue corde était désormais à disposition et c'était sans attendre, que je me hissais jusque dans l'avion, réalisant que j'avais frôlé la mort de près, une seconde fois.
    Nous étions de retour au manoir et la nouvelle n'allait pas être joyeuse. Les problèmes ne faisaient que commencer...

TERMINÉ

Revenir en haut Aller en bas
 

La victoire n'est rien sans la vengeance (feat Loki)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2


 Sujets similaires

-
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» (#19) - C'est quoi Dieu ? - Tu vois quand tu fermes les yeux et que tu désires un truc très fort. Et bah Dieu c’est le mec qui en a rien à foutre. [ feat. Savannah ]
» [terminer] Jamais deux sans... toi ? {Feat. Chelsea} /!\ HOT /!\
» Trop chaud pour la plage (PV Victoire)
» L'anniversaire de mon choupinet chou sans qui je ne seris rien ♥.♥ ! ♥





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? America Chavez et PanPan et aussi Jared cherchent un rp ! Pan a ouvert un rp libre !
> 2 missions cherchent encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Ashitaka Pan
#1 6 rps, 2e fois #1 !


Jonathan Blaze
#2 5 rps démarrage d'enfer !


Gamora & Bobbi
#3 5rps, une valeur sûre !