Partagez | 
 

La fourmis & la botte | Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: La fourmis & la botte | Loki   Mer 27 Nov 2013 - 19:29
I've got my eye on you
Loki & Fury


Le colonel Fury était assis derrière son bureau lorsque plusieurs de ses agents arrivèrent en trombe dans son bureau. A peine eurent-ils franchi la porte qu’une certaine tension apparue dans la pièce, signe que leur venu n’était pas anodine et qu’ils avaient certainement quelque chose d’important à lui annoncer ; d’ailleurs, leurs expressions n’étaient elles-mêmes pas des plus normales. Certain semblaient heureux, voir fiers, et d’autres inquiets ou soucieux. Levant son sourcil droit, Nick attendit qu’ils prennent la parole.

Ce qu’ils ne tardèrent pas à faire. La situation n’était pas des plus simples ; Loki et Thor étaient subitement apparus, le dieu de la foudre tenant une Veuve Noire en très piteux état dans ses bras. On ne savait pas encore qu’elle en était la raison, puisque l’Asgardien au marteau ne cessait de répéter qu’ils avaient besoin d’aide, qu’il fallait faire vite. Quant à son frère adoptif, il s’était laissé attraper sans opposer de résistance, et avait été enfermée dans l’une des cellules de verre du SHIELD. En voilà, une étrange nouvelle qui fit se lever Fury. Pour le prince, il pouvait bien délaisser quelques instants ces rumeurs de génocide contre les mutants. En passant à côté de son bureau, il s’arrêta et fixa quelques instants le magazine qui était posé dans un coin de son bureau, et sur lequel Mr Liesmith apparaissait en première de couverture. Un léger sourire apparu au coin de ses lèves alors qu’il l’attrapait et sortait de son bureau.

Marchant à grand pas dans les couloirs, il ne pouvait s’empêcher de s’interroger. Pourquoi Loki s’était-il laissé enfermer aussi facilement ? Désirait-il échapper à une menace plus grande encore ou avait-il une idée derrière la tête, comme lorsqu’il était monté à bord de l’héliporteur ? Il n’arrivait vraiment pas au bon moment. Il avait déjà fort à faire avec le gouvernement – et surtout la décision que celui-ci s’apprêtait à prendre – sans qu’en plus Loki ne vienne mettre le bazar à l’intérieur du SHIELD. Lorsqu’enfin il arriva à la cellule du criminel, il put noter l’étrange état d’abattement dont semblait faire preuve Loki, mais ne s’en réjouit pas pour autant.

- Fury : Le Pouvoir désirerait peut-être une carte d’abonnement à la prison, en plus de son propre magazine ? demanda le grand chef du SHIELD en glissant ledit magazine par l’endroit où l’on faisait passer la nourriture.

Il recula ensuite d’un pas pour mieux observer le dieu. Mensonge ou réalité ? Avec Loki, on n’était jamais sûr de rien, et il n’y avait bien que Thor pour lui accorder un tant soit peu de confiance. Non, soyons sincère ; il n’y avait que Thor pour croire en Loki.

- Fury : Pourquoi êtes-vous là, aujourd’hui ? Thanos serait-il dans les parages ? Hulk n’est pas dans la base, je tiens à vous le préciser. Mais Coulson, si.

Heureusement que ce cher Agent Coulson n’avait pas réellement été tué par Loki… Sa mort, bien que provisoire, fut une véritable perte. Nick fixait le dieu de son œil unique, se demandant ce qu’il pouvait bien faire par ici… Il avait beau réfléchir, dans l’immédiat, il n’arrivait pas à comprendre ses motivations.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Ven 29 Nov 2013 - 19:15




« You've made me very desperate. »


La veuve noire faisait une fausse couche. La veuve noire faisait peut-être une fausse couche. La veuve noire allait perdre son bébé. A cause de lui. Oh pitié, non. Il n'avait jamais souhaité ça. Les mêmes pensées tournaient encore et encore dans l'esprit de Loki, imperméable à la réalité. Il s'était laissé entraîné en prison sous bonne garde, sans même résister : comme la dernière fois on l'avait emmené sans difficulté, là encore il marchait librement jusqu'à la prison. Le sourire moqueur et fier en moins.
Il portait toujours son uniforme guerrier, tout en cuir et or, et si son maintien était toujours impeccable, on pouvait noter la légère poussière qui le maculait – après tout, il s'était pris un toit sur la tronche pas plus tard qu'il y a quelques instants. On pouvait aussi noter le trouble qui s'était emparé du dieu, alors qu'il faisait se tenait debout au milieu de la case. Il gisait, en fait. Il gisait, mais debout, complètement hébété parce qui s'était passé. Il n'avait pas voulu ça, oh pitié, faites qu'elle ne perde pas le bébé. Pour être honnête, Loki était au bord des larmes. Ses yeux étaient humides de larmes et de remords et il tremblait. Il priait.

Mais le grand manitou du SHIELD s'approcha de sa cage, le dieu releva la tête. Devant n'importe qui d'autre, même un avenger, Loki aurait pu laisser libre cours à ses émotions, pour une fois, mais pas devant Fury. Peut-être parce que ce qu'avec son œil borgne il lui rappelait une figure paternelle exécrable, ou parce que son instinct de conservation lui soufflait qu'on ne pouvait montrer la moindre faiblesse devant cet individu. Alors il se força à respirer profondément et à chasser les larmes de ses yeux. « -Le Pouvoir désirerait peut-être une carte d’abonnement à la prison, en plus de son propre magazine ? » Echo de leur ancienne conversation, toujours séparés par une vitre de prison. Les prisons devaient un seconde maison pour le prince déchu, il ne comptait plus le temps passé entre de telles parois de verre... Les asgardiens avaient aussi ce petit fétichisme pour le vilain visible sous tous les angles. Fury et Loki se ressemblaient plus que le mortel ne l'acceptait : Des hommes de pouvoir, sans vraiment de sens moral. A l'exception faite que Loki était doté du véritable pouvoir...  Il n'avait pas eu son magazine la dernière fois, malgré la proposition polie du chef du SHIELD...En même temps, il n'avait pas attendu trop longtemps, préférant s'évader en fanfare plutôt que bouquiner. Mais aux yeux de Loki, il y avait plus important :

« -Comment va la Veuve Noire ? »

Il joignit ses mains devant lui, pour en maîtriser le tremblement, mais sa voix lui semblait plus érodée, plus inquiète qu'à l'ordinaire. Pourquoi lui parlait-il de magazine alors que sa meilleure agente était au tapis, entre la vie et la mort ? Natasha avait-elle perdu le bébé ? Cette question le hantait.

« -Pourquoi êtes-vous là, aujourd’hui ? Thanos serait-il dans les parages ? Hulk n’est pas dans la base, je tiens à vous le préciser. » Comme Fury était à côté de la plaque. Oh, il visait intelligemment, très intelligemment, même...Mais le dieu du chaos était imprévisible, et sa venue n'avait à rien a voir avec ça. Le SHIELD ne pourrait strictement rien contre Thanos, il se ferait balayer par le Titan comme un fetu de paille, soufflé comme la maison des trois petits cochons. Fury ne réalisait pas encore à qui il avait à faire, habitué comme il était à avoir la main haute sur tout ses adversaires, pensant même pouvoir vaincre Loki. Et Thanos était encore pire. Loki devait cependant avouer que, si Thanos annonçait son grand retour, il irait sans doute s'allier avec le SHIELD et les Vengeurs. Pas se cacher dans leur giron, s'allier. Anormaux de tout camp unissez-vous !

Loki finit par s'approcher du magazine que Fury avait déposé dans sa cellule. Un sourire moqueur et narquois lui revient aux lèvres en découvrant la couverture. Monsieur Liesmith, un homme d'affaire qui prenait de plus en plus d'importance à New York, et qui faisait régulièrement la une des magazines et des journaux. Seul Tony Stark pouvait le concurrencer en mégalomanie et en diva. Lui et Loki ne se ressemblaient pas. Pas tout à fait ; en voyant Monsieur Liesmith faire la une, serrer des mains, construire sa tour, on ne pensait pas une seconde au dieu fou qui avait envahi New York à l'aide d'aliens particulièrement laids. Si on mettait les deux images côte à côte...Eh bien on notait des traits similaires, un pas sembable, un même sourire narquois qui voulait avoir le monde à ses pieds. Loki était Liesmith, et Fury avait sans doute fait le rapprochement... On parlait de lui dans un magazine, et en bien qui plus est ; la vision de Fury feuilletant les magazines, fou de rage, mais sans pouvoir rien faire allait faire Loki pendant des mois. Non, fourmi, tu n'as gagné contre moi, pas autant que tu l'as cru. Le regard vert se posa sur le borgne avec sarcasme et une douce ironie :

« -Je vois que vous lisez la presse people, colonel. J'aurais pourtant cru que vous auriez mieux à faire , sauver le monde etc. Je peux peut-être m'arranger pour vous avoir un autographe de monsieur Liesmith, vous semblez être un grand fan....et j'avoue qu'il pose particulièrement bien en couverture. »




All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Dim 1 Déc 2013 - 17:26
I've got my eye on you
Loki & Fury


Les bras croisés dans son dos, Fury avait son œil unique posé sur l’ennemi numéro un – ou l’ex ennemi numéro un. Son était faisait pitié à voir ; tête baissée, il tremblait et ses yeux étaient humides. Ne pas oublier qu’il s’agissait du dieu des mensonges, et que la comédie était pour lui une seconde nature. Mais lorsqu’il releva la tête vers le grand chef du SHIELD, il prit une grande inspiration et il n’y avait plus aucune trace de larmes dans ses yeux. Voilà qui était singulier, tout de même. Loki était peut-être un monstre, mais Nick voulait bien croire que tout être vivants ayant une conscience soit doté d’un minimum de cœur. Et le prince semblait éprouver quelques remords. Mais pourquoi ? Il avait voulu tuer Natasha, ce n’était pas la première fois. Il avait presque réussi, à ce qu’il avait entendu, mais pourquoi soudainement la situation se renversait ? A cause de l’arrivée du grand frère ?

- Loki : Comment va la Veuve Noire ?

Le comportement entier de Loki semblait converger pour affirmer les dernières pensées de l’espion. Mais cela ne l’aidait pas à comprendre, et il avait horreur de ça. Pourquoi s’inquiétait-il soudainement pour la jolie rousse, hein ? Un coup d’œil rapide au magazine, un lien avec la rouquine qui suivait Mr. Liesmith comme un bon toutou ? Le dieu se serait-il enticher d’une humaine, aurait-il à présent du scrupule à faire du mal aux rousses (il faut dire que c’est une espèce rare) ? L’homme garda le silence en regardant son hôte s’approcher du magazine. Son visage se modèle, son expression se transforme à nouveau. Le Loki qu’il connait refaisait surface.

- Loki : Je vois que vous lisez la presse people, colonel. J'aurais pourtant cru que vous auriez mieux à faire, sauver le monde etc. Je peux peut-être m'arranger pour vous avoir un autographe de monsieur Liesmith, vous semblez être un grand fan... et j'avoue qu'il pose particulièrement bien en couverture.

Un sourire s’étira sur le visage de Fury, ressemblant plus à une grimace qu’à autre chose.

- Fury : Je crains que Monsieur Liesmith n’ai quelques problèmes pour signer des autographes, en ce moment même… Le grand manitou n’allait pas relever le reste. Pas intéressant. Loki ne faisait que jacasser pour s’éloigner du sujet initial – de sa faiblesse passagère ? La Russe. Les rousses. L’agent Romanoff est entre de bonnes mains, puisque cela semble vous inquiétez… Vous semblez avoir un faible soudain pour les rousses, est-ce parce qu’elles sont les plus difficile à apprivoiser ?

Pendant quelques secondes, Nick fit les cent pas devant la cage, comme s’il réfléchissait. Jusqu’à planter son œil dans le regard de Loki.

- Fury : Que s’est-il passé pour que vous me sembliez soudainement tellement abattu ? Eprouveriez-vous des remords à l’idée d’avoir presque tué la Veuve Noire ?

Nick Fury n’était pas passé au chevet de sa petite protégée. Nick Fury ne savait pas qu’elle était enceinte. Nick Fury n’était pas au courant que Loki avait provoqué une fausse couche. Et Nick Fury n’aimait pas qu’on lui cache des choses…

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Dim 8 Déc 2013 - 0:32



« You've made me very desperate. »


On attendait certaines choses du dieu du chaos et du mensonge, Loki l'avait compris dès l'adolescence. On attendait de lui des erreurs, des meurtres, des mensonges. Il devait être toujours prêt à la haine. Un dieu maléfique ne pouvait pas avoir de famille, il ne pouvait pas aimer, ne pouvait pas être au désespoir, ni être faible. Le problème, c'était que Loki avait beau être un psychopathe chaotique... il était aussi tout le reste. Les mensonges et le sadisme servaient de carapaces au prince Loki depuis longtemps tombé du Bifrost.

Sourire d'un air narquois et laisser sa langue d'or lui servir de masque et de bouclier : Loki pouvait faire ça, malgré le crime atroce qu'il venait de commettre. Il ne pouvait pas laisser voir ses faiblesses à Fury, et il avait enclenché le pilote automatique, alors qu'intérieurement son cœur battait la chamade. D'un côté il voulait savoir si l'enfant avait survécu. De l'autre, il devait changer de sujet, ne pas

« -Je crains que Monsieur Liesmith n’ai quelques problèmes pour signer des autographes, en ce moment même… »
Loki apprécia le sarcasme d'un hochement de tête appréciateur, d'accord, point pour lui. Mais pourquoi diable aurait-il des problèmes pour signer ? Etait-il en vacances sur une île paradisiaque ? « -L’agent Romanoff est entre de bonnes mains, puisque cela semble vous inquiétez… Vous semblez avoir un faible soudain pour les rousses, est-ce parce qu’elles sont les plus difficile à apprivoiser ? »  Les muscles de la mâchoire de Loki se crispèrent. Un faible soudain pour les rousses ? Fury était-il en train de réduire son inquiétude au niveau de sa libido, d'un fétichisme pour les rousses ? Oui, il fréquentait une rousse, oui, les rousses étaient belles...mais il n'avait jamais dénié la beauté de la Veuve Noire, ce n'était tout simplement pas en jeu. Stupide. A côté de la plaque.

Immobile au milieu de la cage, le dieu soutient l'oeil unique de Fury, sans s'attarder à penser combien de fois il avait de même lever le menton face à Odin. Et le peu que ça lui avait apporté. Il attendait de savoir si enfin le grand chef allait lui faire grâce d'une information ; Loki espérait que l'enfant avait été sauvé, et si Fury prenait ainsi la peine de jouer avec lui, c'était peut-être parce qu'il était hors de danger ? Le père en lui s'accrochait furieusement à cette idée. « -Que s’est-il passé pour que vous me sembliez soudainement tellement abattu ? Eprouveriez-vous des remords à l’idée d’avoir presque tué la Veuve Noire ? » Un sursaut de surprise et d'incompréhension traversa Loki qui le contempla un instant, les sourcils froncés. Que s'est-il passé ?

« -N'en éprouvez-vous aucun ? »


Lâcha-t-il, surpris.Lui, Fury, Odin... Ils étaient fort semblables à la vérité, manipulant à tout va, sacrifiant leurs pions pour leurs intérêts. L'agent Romanoff semblait avoir un peu plus d'importance qu'un simple pion, mais elle restait sans doute une pièce sur l'échiquier du SHIELD et de son roi. Mais tout de même : Fury n'avait-il vraiment aucun remords, aucune conscience ? Le dieu du chaos était célèbre pour ne pas avoir eu ce genre d'équipement à la naissance, mais il s'agissait tout de même de son agent, et, aux yeux de Loki en tous cas, d'un crime abominable, impardonnable.

« -N'éprouvez-vous donc aucun regret ? J'ai voulu la tuer, je ne le nie pas, mais vous êtes aussi coupable que moi. Je n'ai jamais voulu cela, mais vous l'avait provoqué !»


La colère montait progressivement en Loki et son regard vert s'assombrissait d'une rage difficilement contrôlable. Comment pouvait-il dire cela aussi tranquillement? Comment pouvait-il être là à le narguer alors que son agente était entre la vie et la mort – ce dont Loki se moquait éperdument – et qu'un enfant encore dans le ventre de sa mère se mourait ? Il était le coupable, pas la victime, cette fois-ci, mais il avait besoin de se mettre en colère contre quelqu'un, d'accuser quelqu'un, de lui hurler dessus. Il s'approcha de la vitre tout en parlant, contemplant Fury comme s'il avait sous les yeux un spécimen incompréhensible et particulièrement répugnant : si le ton de Loki était calme précédemment, il montait lentement, comme un taureau furieux qui aurait voulu égorger Fury. Il s'arrêta au bord de la vitre, aussi près que sa prison lui permettait du directeur du SHIELD, pour finalement perdre son sang froid et l'accuser, hors de lui.

« -Nous sommes au-delà du bien et du mal, de nos camps opposés ! Manquiez-vous tellement d'agents ? Comment avez-vous pu l'envoyer dans son état sur le terrain ? »


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Jeu 26 Déc 2013 - 18:46
I've got my eye on you
Loki & Fury


Nick restait immobile face au dieu des mensonges, avec cette étrange impression de déjà-vu. Cage en verre, discussion qui ne mène à rien. Pourquoi Loki ne pouvait pas se montrer un peu compréhensif ? Le chef ne bougeait pas d’un pouce, pas même un battement de cils. Il attendait. Une réponse. Une capitulation. Mais certainement pas des reproches invraisemblables et incompréhensibles !

- Loki : N’en éprouvez-vous aucun ?

La pointe de surprise dans la voix de Loki ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd (car il était borgne, certes, mais loin d’être sourd). Et Fury en fut tout autant surpris – par la surprise de Loki – mais se garda bien de le montrer. N’éprouvez aucun remord ? Parce que sa protégée était à l’infirmerie ? Il n’y était pour rien, ce n’était pas lui qui l’avait agressé. Loki n’était pas censé être présent sur le terrain. Il n’avait rien à se reprocher.

- Loki : N'éprouvez-vous donc aucun regret ? J'ai voulu la tuer, je ne le nie pas, mais vous êtes aussi coupable que moi. Je n'ai jamais voulu cela, mais vous l'avait provoqué !

Alors là, on atteignait un niveau de ridiculité rarement atteint. Il était coupable ? C’est lui qui l’avait provoqué ? Oh non. Le colonel n’y était pour rien dans l’aversion que l’Asgardien semblait porter à la Veuve Noire. Ce n’était pas lui qui avait fait qu’il voulait l’assassiner. Il roula de l’œil en croisant les bras contre son torse, posa un regard agacé sur son prisonnier.

- Fury : Arrêtez de rejeter la faute sur les autres, Loki. A part nous faire perdre du temps l’un à l’autre, cela ne sert à rien. glissa-t-il d’un ton sec.

Oh mon dieu. Le petit Loki se mettait en colère. Comme Nick tremblait de peur. Cela lui semblait à présent tellement pathétique. Le vilain dieu allait-il réellement pousser la bêtise jusqu’à se mettre en rage contre Fury, pour une faute qu’il avait lui-même commise ? Accuser le grand chef d’un crime odieux perpétrer contre sa petite préférée ? Il avait presque envie de claquer la porte et de dire à ses agents de passer à la manière forte pour le faire parler – voir pour le plaisir. Mais cela ne servait en rien ses intérêts. Cela avait du bon d’être un vieil espion aguerri… Disons qu’au moins, on ne perdait pas son sang-froid facilement.

- Loki : Nous sommes au-delà du bien et du mal, de nos camps opposés ! Manquiez-vous tellement d'agents ? Comment avez-vous pu l'envoyer dans son état sur le terrain ?

Dans son état ? Quel état ? Un doute plana un instant sur le visage de Fury, et il ne sut se maîtriser totalement. Son état ? Dans quel état était-elle ? La situation lui échappait totalement. Totalement. Et il n’aimait pas ça du tout. Que lui avait donc caché son espionne ? Regagnant rapidement son masque de stoïcisme, il lança un regard froid et dur à Loki.

- Fury : Quel « état » ? demanda-t-il sèchement.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Ven 24 Jan 2014 - 13:31



« You've made me very desperate. »



Loki méprisait, haïssait les humains. Ce n'était pas tant qu'ils lui faisaient horreur, mais il les considérait inférieurs en tous points à lui-même, c'était des quantités négligeables, des obstacles à ses desseins. Comme des fourmis, véritablement. Pas dangereux, mais pouvant se révéler agaçants. Des vermines à exterminer lorsqu'elles ne lui étaient plus d'aucune utilité. A peine digne d'un regard de la part du dieu.
Mais brusquement, le divin regard émeraude s'était ancré à l'oeil unique du directeur du SHIELD et la bile lui montait à la gorge. L'estomac du dieu se révulsait de haine et de dégoût devant un tel personnage.

Odin était capable de tuer, mutiler des enfants en toute connaissance de cause : les enfants de Loki en avaient fait l'horrible expérience. Il n'attendait plus aucune morale de ce présumé père. Mais Loki avait tenu l'avatar humain du Père de Toutes Choses pour un cran plus ...humain. Juste un peu. Certes, prêt à tuer sans merci pour garder son pouvoir au creux de la main, pour un but plus haut que ces vies sacrifiées. Oui, dans le lot, il devait bien y avoir des enfants, comme il avait eu de jeunes victimes dans les morts que l'invasion chitauris menée par Loki avait engendré. Victimes collatérales, malheureuses mais inévitables. Mais qu'on puisse, volontairement, consciemment, envoyer l'un de ses agents enceinte sur le terrain, après des Chitauris – ce qui n'était tout de même pas rien... Cela dépassait le dieu père de famille.

Et il le fixait, fier de lui. L'homme bombait le torse, repu de sa suffisance et de ses exactions. Cela rendait le dieu malade et ne faisait qu'attiser sa fureur. « -Quel « état » ? » L'oeil dur et froid de Fury n'éteignait pas le feu qui ravageait les prunelles de Loki. Après s'être gentiment fait enfermé à l'intérieur de cette nouvelle prison de verre, le dieu envisageait à présent de repasser de l'autre côté de la barrière et de saisir Fury au collet. Lors de son affrontement face à Natasha, l'envie de meurtre, la fureur avaient grandit en lui sans pouvoir être stoppés ; la réalisation de ce qu'il avait fait l'avait secoué, brisé net. Mais à présent qu'il faisait face au directeur du SHIELD, le goût du sang lui revenait. Pour de bonnes raisons, cette fois-ci.

« -Mais bien sûr, pour un homme tel que vous, cela n'a aucune importance, n'est-ce pas ? Tant qu'elle peut encore se battre, tant qu'elle peut encore être utile, envoyons là sur le terrain ! Sacrifions les agents et leurs enfants ! »


Loki avait lui, déjà été dans cet « état » merci bien. Et après son séjour chez Thanos, cela avait été les onze mois les plus éprouvants de sa longue existence. Il compatissait pleinement, et accessoirement connaissait les risques. Et n'aurait jamais touché à un cheveu de Natasha s'il avait su. D'ici quelques mois, aucun problème. Mais là...

« - Ce n'était pas sa place !  Une femme enceinte n'a rien à faire sur le terrain! Même Odin, même cet abruti de Thor aurait plu de jugeote et de compassion que vous ! Je suis un monstre, mais jamais je n'aurais envoyé une femme enceinte en première ligne ! Rien de tout cela ne serait arrivé si, vous, aviez agi comme il le fallait! »


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Lun 17 Mar 2014 - 19:17
I've got my eye on you
Loki & Fury


Nick avait du mal à suivre ce que le demi-dieu essayait de lui dire. Lui qui avait l’habitude de tout savoir sur ses « ennemis » avant d’aller converser avec eux, il se sentait totalement démuni et – par extension – nu. Il se sentait bouillir de l’intérieur, et l’envie de remonter ses manches et de lui tirer les vers du nez par quelques droites lui caressait l’esprit. Mais il lui était plus aisé de résister à la tentation, aujourd’hui, que de céder à l’appel du sang. Heureusement. Et puis, il s’agissait tout de même de Loki…

- Loki : Mais bien sûr, pour un homme tel que vous, cela n'a aucune importance, n'est-ce pas ? Tant qu'elle peut encore se battre, tant qu'elle peut encore être utile, envoyons là sur le terrain ! Sacrifions les agents et leurs enfants !

Nick serra et desserra ses mâchoires en un mouvement imperceptible, avant de prendre une inspiration, pour décréter d’une voix calme mais sèche :

- Nick : Pourriez-vous être plus clair ? Je ne vois pas en quoi la Veuve Noire ne pourrait ni se battre ni être inutile au SHIELD. Et je ne comprends pas non plus pourquoi vous me parlez d’enfants. Si votre famille vous fui, ce n’est ni de la faute de mon agente, ni de la mienne.

Il avouait ne pas comprendre et, franchement, ça faisait mal. Surtout face à un ennemi aussi horripilant que Loki. Mais l’explication de tous ces sous-entendus lourds de sens ne tarda pas à tomber ;

- Loki : Ce n'était pas sa place !  Une femme enceinte n'a rien à faire sur le terrain ! Même Odin, même cet abruti de Thor aurait plu de jugeote et de compassion que vous ! Je suis un monstre, mais jamais je n'aurais envoyé une femme enceinte en première ligne ! Rien de tout cela ne serait arrivé si, vous, aviez agi comme il le fallait !

Nick Fury gela sur place. Littéralement. Instantanément. Dès qu’il eut entendu les mots « une femme enceinte ». Une. Femme. Enceinte. Réellement, Natasha était-elle réellement enceinte ? Il se détourna quelques secondes pour reprendre son oreillette, et demander des confirmations. Evidemment. Pour une fois, le dieu des Mensonges disait la vérité, alors qu’il aurait vivement apprécié que Loki mente, pour une fois.

Le chef impassible, le grand manitou du SHIELD, le Colonel Fury était à court de mots. A la fois, il brûlait d’une colère contenue contre son agente qui ne lui avait rien dit, à la fois il se trouvait idiot de ne pas l’avoir remarqué – quoi qu’il évacua rapidement ses remords – et à la fois, il éprouvait une once de tristesse pour sa petite protégée. Mais, tout de même ! La colère prenait le dessus. Heureusement, son choc avait masqué cette colère qui aurait encore attisée celle de Loki, et chassa son trouble en reprenant son expression froide et indifférente.

- Nick : Je n’étais pas au courant… Mais à présent, nous connaissons votre point faible, Loki. Et encore, il était mignon, il ne dévoilait pas sa double identité, par égard pour la Purge…

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Loki Liesmith
Loki
♠ EMPLOI : Président des USA
♠ GIF :
MARVEL EVOLUTION REBORN



MessageSujet: Re: La fourmis & la botte | Loki   Mer 19 Mar 2014 - 20:16


La fourmi et la botte
Fury & Loki


Loki bouillait de colère, et de haine. Fury le jugeait peut-être horripilant, sans comprendre où le dieu voulait en venir, mais le dieu à la langue d'or ne s'en apercevait même pas. Pour lui, ses propos étaient clairs comme de l'eau de roche, pour une fois. Loki était doué pour détourner la vérité, manipuler les mots à son gré et retourner les mots contre eux, mais il avait appris que la vérité nue suffit à elle seule pour blesser. Il sentait encore l'horreur qui l'avait envahi lorsqu'il avait croisé le regard de la jeune femme et lorsqu'il avait compris la portée de son acte.

« -Pourriez-vous être plus clair ? Je ne vois pas en quoi la Veuve Noire ne pourrait ni se battre ni être inutile au SHIELD. Et je ne comprends pas non plus pourquoi vous me parlez d’enfants. Si votre famille vous fui, ce n’est ni de la faute de mon agente, ni de la mienne. » Incroyable. La mauvaise foi de Fury était épatante, semblable à celle d'Odin, dans un sens. La Veuve Noire ne pouvait pas se battre car une vie grandissait dans son ventre, bougre d'abruti, songea Loki en serrant les poings.
Sa famille ne l'avait pas fui merci bien ; c'était lui-même qui les avait chassé sur les ordres de ce fou d'Odin et il savait pourtant que plusieurs de ses enfants lui avait pardonné ce fait et l'aimaient toujours. Mais comment Fury pouvait-il comprendre, lui qui était dépourvu de famille et de cœur ?

« - Je n’étais pas au courant… Mais à présent, nous connaissons votre point faible, Loki. »
Le choc qui s'était peint sur le visage du directeur du SHIELD prouvait son innocence. Il avait eu aussi peu d'intentions criminelles envers l'enfant et tous les deux étaient à la fois des coupables, et les victimes du silence de la Veuve Noire. Fury dit quelques mots à son oreillette pour obtenir la confirmation de la colère de Loki : oui, Natasha était enceinte. Restait encore à savoir si elle allait le rester et c'était cette question qui battait aux tempes du dieu .

« -Vous ne comprenez rien, »
laissa tomber Loki avec un souverain mépris.
Fury l'avait confié quelques minutes auparavant et la confirmation venait d'arriver. Loki recula de quelques pas, loin de la vitre et de l'humain qui méritait autant que lui sa place au panthéon des super-vilains. Il écarta les bras et eut un sourire froid et psychopathe, qui exaltait d'assurance et manquait de joie.

« - Mon point faible ? Que je ne suis pas le monstre que vous pensez que je suis, que je suis meilleur, plus humain que vous ? C'est votre organisation qui part à va-l'eau, vous ignorez l'état de vos agents, vous n'avez pas de morale et vous n'êtes plus qu'une annexe de la Purge... »

Sa famille n'était pas un point faible. Si, Loki perdrait la tête s'il perdait ses enfants ou son épouse. Rien ne pourrait plus le blesser et le faire souffrir que cela, il pourrait en mourir. Perdre Narfi et Narvi l'avait rendu à moitié fou. Mais il ne les perdrait pas : sa fille était déesse des Enfers et avait décidait de ce qui vivaient et mouraient. Ses enfants étaient plus forts que n'importe quel danger potentiel sur ce monde de faibles. Fenrir devait avaler le soleil, par tous les dieux! Il était fier d'eux, et savait que Thor comme lui même mourraient pour eux.
La rage qui prendrait Loki si on les touchait apprendrait vite à Fury qu'il ne s'agissait pas d'une faiblesse que Fury avait intérêt à exploiter. Mais le dieu fou ne lui laisserait pas la possibilité de l'envisager et il riva son regard froid à Fury. Il arborait un sourire maniaque, semblable à celui qu'il avait porté durant l'invasion Chitauris et sa première incarcération. Personne ne toucherait sa famille ;

« - Je suis père de famille, mais ce n'est pas un point faible, c'est une force. Et lorsque vous rencontrerez mes enfants, vous repenserez à cet avertissement : ne croyez pas que cela est une faiblesse. »

Il s'assit sur le banc toujours à sa disposition dans la cellule, lentement. Il posa ses mains à plat sur ses cuisses, et posa son dos contre la vitre de sa prison, et referma les paupières.

« - Vous êtes stupide et vous m'ennuyez. Ne revenez que lorsque vous aurez des nouvelles de la Veuve Noire. »

Son ventre se nouait à l'idée des nouvelles que cela pouvait être, la mauvaise nouvelle qui risquait fort de tomber et de la culpabilité qui le rongeait déjà. Pourtant, il gardait un visage de marbre quoique pâle, et congédia l'homme de la main. Il ne pouvait pas affronter Fury plus longtemps.

         


All I've got is crippling hybris mixed with self-doubt. And pretty hair.
We can rewrite our stories, all of us. Write our own happy endings, our own redefinitions. We don’t have to be what we’re told to be, even by ourselves. But…if you really want to change, you can’t just trick yourself into thinking you already have. That’s a trick never worth playing.
 
   
Revenir en haut Aller en bas
 

La fourmis & la botte | Loki

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1


 Sujets similaires

-
» Attaque de fourmis folles/jean Erich Riche
» Précipitation...(PV Loki Kiraj)
» Si l'amour est un rêve, alors laissez moi dormir... [Loki ♥ ]
» loki manis,un marine plutôt METAL[En attente de validation]
» Loki, l'Ombre grise ( E.C )





Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Marvel Evolution Reborn :: La fin des temps :: Les Archives :: Archives rps New York-


Coup de pouce
Un petit vote toutes les deux heures - notez le ici

Un petit mot d'amour sur Bazzart ou PRD c'est 50% reversé aux psys d'HYDRA

Rps entre amis
Vous cherchez un rp ? N'oubliez pas d'aller voir les recherches déjà postées !
Une mission cherche encore des participants, hop hop allez rp !

#Important stuff
Premier post d'un nouveau rp ? Utilisez code de situation du rp | Votre staff vous supplie : Recensez vos actions & événements rps ici

#Membres du mois

Evan & Otto
#1 ...20 rps, ça va il s'intègre bien


Blaze & Spector
#2 Le rider passe, les rps trépassent : 12 rps


Pan & Doc Bizarre
#3 11 rps, petite forme le bouc